Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

samedi 28 mai 2011

Les stalino-fascistes de la décroissance : Christian Ghiotti (Nashtir Togitichi) détruit les commentaires qui tentaient de le dissuader de voler QUATRE parts dans l'assiette du paysan africain !

Il était (plus pour longtemps !!!) l'un de mes "amis facebook".
Christian Ghiotti s'est démasqué lui-même comme un méprisable stalino-fasciste !
Il m'avait invité hier sur son mur facebook.
Je lui ai tenu les mêmes propos que je tiens face aux prétendus "décroissants" qui veulent faire "décroître" une économie mondiale qui ne peut donner que 600 euros à chaque Terrien.
Nous voulons DOUBLER CE PIB mondial pour distribuer 1000 euros à partir de 14 ans et 300 euros pour investir.
Les FORMOIS SPOLIATEURS VEULENT CONSERVER LEURS PRIVILEGES en se déguisant en amis du Tiers Monde, en amis des Africains et des peuples d'Asie.
Mais les masques tombent rapidement.
Et cela vient de finir par
UNE CENSURE STALINO-FASCISTE DE LA PART DE CHRISTIAN GHIOTTI



?@Christian Ghiotti Merci pour l'invitation. J'ai cassé ma tirelire hier pour faire une dépense inconsidérée : acheter le journal La Décroissance n°19.
j'ai lu immédiatement (en diagonale) l'interview de Stéphane Lhomme.(et parcourus quelques articles dont Paul Ariès)
Pour autant.... un rapide regard m'a convaincu d'une chose :

LES PRETENDUS DECROISSANTS REFUSENT TOUJOURS L'EGALITARISME !!!...

Quand je réclame (depuis 1993) un SALAIRE UNIQUE MONDIAL (1000 euros par mois pour tous à partir de 14 ans et 1/2 part avant)....
quand je réclame depuis 10 ans un INVESTISSEMENT DEMOCRATIQUE (300 EUROS PAR MOIS POUR TOUS en commençant par UN euro par jour à 7 ans) .
... je regarde avec tristesse, amusement et colère les GESTICULATIONS des prétendus AMIS du Tiers Monde ! NOUS FERONS LE GRAND PARTAGE .... que Paul Ariès et ses amis le veuillent ou non ! Quand le PIB mondial est à 600 euros par mois, se PRETENDRE "DECROISSANT" est une STUPIDITE ! JE VEUX FAIRE CROITRE CE 600 EUROS PAR TERRIEN !! NOUS DEVRONS DOUBLER LE PIB MONDIAL POUR DISTRIBUER 1000 + 300 EUROS PAR MOIS !!!! Mais..... Quand les prétendus "DECROISSANTS" OSENT CONSOMMER DEUX FOIS, TROIS FOIS, QUATRE FOIS CETTE PART EGALE.... qu'ils osent consommer 1200, 1800, 2400 euros par mois et par personne..... c'est maintenant d'hypocrisie MENSONGERE qu'il faut parler !!! Si Paul Ariès consomme MOINS que 600 euros par mois et qu'il veut FAIRE DECROITRE CETTE CONSOMMATION pour CONSOMMER MOINS QUE CE QU'IL CONSOMME DEJA ... je demande des DETAILS ! Si certains décroissants PARTAGENT NOTRE PROJET 1000 EUROS POUR TOUS {le reste a été détruit par le stalino-fasciste Christian Ghiotti et n'a pas été sauvegardé par ma copie d'écran)
faut pas pousser Yannick... Wittman propose un rapport des revenus de 1 à 5, d'autres de 1 à 6 (avec taux confiscatoire pour le reste!)... on est actuellement de 1 à...4000! Regarde et lis les liens sur le site du PPLD (programme de transit...ion) autour de la Dotation Inconditionnelle d'Autonomie. Note l'idée de revenu d'existence... un droit! et non pas une allocation ... et regarde l'idée de monnaie locale qui peut fondre avec le temps (pour éviter la capitalisation). Concernant le journal "la décroissance", dans le dernier numéro Cheynet se "lâche"... j'aime bien ce qu'écrit Nicolino et le travail de Paul Ariès. Cheynet se veut "pur parmi les purs"... son journal va perdre des lecteurs, je ne sais pas si je vais continuer. Je te conseille plutôt le numéro spécial du "sarkophage" sur la gratuité (5 euro quand même, mais ce numéro, il faut le garder).
?"faut pas pousser Yannick"
Je ne "POUSSE" pas ! par ailleurs, de même que vous ne vous appelez pas ni Chrristian, ni Christtian , ni Christiaan , ni Christiann, je ne me suis jamais appelé "Yannick". Mais il est vrai que le mépris de l'adversaire se niche dans les détails.... comme un diable formois ! http://www.google.fr/#sclient=psy&hl=fr&site=&source=hp&q=formoisie&aq=f&aqi=&aql=&oq=&pbx=1&bav=on.2,or.r_gc.r_pw.&fp=e9ecfc087bf1bb74&biw=1124&bih=737
"Wittman propose un rapport des revenus de 1 à 5"
mais pour QUI se prend ce " Wittman" ? Pour QUI se prend cet IGNARE qui n'a pas COMPRIS que la source de la productivité est HISTORIQUE ! http://www.google.fr/#sclient=psy&hl=fr&source=hp&q=%22productivit%C3%A9+historique%22&aq=f&aqi=&aql=&oq=&pbx=1&bav=on.2,or.r_gc.r_pw.&fp=e9ecfc087bf1bb74&biw=1124&bih=737 Un ignare en économie qui va prétendre CONSOMMER PLUS QUE LE PAYSAN D'AFRIQUE !!!
"d'autres de 1 à 6 (avec taux confiscatoire pour le reste!)"
MAIS POUR QUI se PRENNENT CES AUTRES ? des "AUTRES" qui vont RECLAMANT consommer SIX FOIS la CONSOMMATION DU PAYSAN D'AFRIQUE ou du MINGONG DE CHINE !!! Mais qui sont ces GENIES dont l'activité, l'estomac et les fesses réclaments des récompenses, des nourritures et des sièges SUPERIEURS à ceux consommés par les autres !!! QUELLE ARROGANCE !!!
"on est actuellement de 1 à...4000! "
QUEL ARGUMENT MEPRISABLE .... BASE SUR L'IGNORANCE de ce qu'est la science sociologique, la science économique, la science psychologique !!! Il faudrait RECLAMER UN ECART de revenu consommable parce que les CAPITALISTES vont en AUGMENTANT les écarts ????!!! C'est d'autant plus absurde que c'est EXACTEMENT L'INVERSE !!! C'est la CLASSE FORMOISE, terrorisée à l'idée de PERDRE SES PRIVILEGES qui RESTE PASSIVE et SABOTE - comme en France en septembre 2010 - la REVOLUTION ANTI-CAPITALISTE !!! C'est le COMBAT EGALITARISTE contre les FORMOIS et leurs AGENTS POLITIQUES qui permettra aux gens honnêtes de SE FIXER UN BUT UNIQUE : "1000 EUROS POUR TOUS LES TERRIENS" ... au lieu de perpétuer la fragmentation actuelle ! ... dans laquelle les clowns de la formoisie anti-G8 font les pitres en mai 2011 quand ils refusaient - en septembre 2010 de FAIRE SE STRUCTURER EN GROUPES DE 25 des MANIFESTATIONS DE 40 000 personnes... Des clowns CGTistes et NPAistes dirigeants qui laissaient se disperser ces 40 000 personnes le midi .... en se fixant rendez-vous (eux, l'élite) pour aller, l'après midi, à 40 personnes .... bloquer des rails de chemins de fer !!!! ILS ONT PEUR DE PARTAGER !!! CES CLOWNS FORMOIS ANTI-G8 VEULENT CONSOMMER PLUS QUE 1000 EUROS PAR MOIS !!!
Quant à
"Regarde et lis les liens sur le site du PPLD (programme de transition) autour de la Dotation Inconditionnelle d'Autonomie. Note l'idée de revenu d'existence... un droit! et non pas une allocation ... et regarde l'idée de monnaie locale qui peut fondre avec le temps (pour éviter la capitalisation). Concernant le journal "la décroissance", dans le dernier numéro Cheynet se "lâche"... j'aime bien ce qu'écrit Nicolino et le travail de Paul Ariès. Cheynet se veut "pur parmi les purs"... son journal va perdre des lecteurs, je ne sais pas si je vais continuer. Je te conseille plutôt le numéro spécial du "sarkophage" sur la gratuité (5 euro quand même, mais ce numéro, il faut le garder)."
..... toutes ces mesures ne sont que de la propagande dont l'origine est INNOVOISE ! Dans des vacances entre militants de la LCR - Paques 1974 me semble-t-il - à Caen, le débat était venu sur cette sorte de REVENU SOCLE sur lequel les DROITS d'AUTEUR S'AJOUTERAIENT.... Vous revenez nous proposer une TECHNIQUE DE MANIPULATION IDEOLOGIQUE dont le CONTENU PRATIQUE était déjà débattu il y a presque 40 ans et dont le CONTENU IDEOLOGIQUE est DEMASQUE depuis 1996 : LA NOUVELLE BOURGEOISIE DES DROITS D'AUTEUR VEUT CONTINUER A SE DEVELOPPER EN TANT QUE CLASSE EXPLOITEUSE ! LE REVENU MINIMUM - LE RMI MONDIAL - EST CLAIREMENT UNE MAGOUILLE DES CHANTEURS DE LA SACEM ET DE LEURS AGENTS IDEOLOGIQUES ! nous ne voulons pas d'un RMI à 1000 euros, nous VOULONS L'ABOLITION DES CLASSES SOCIALES, LE TRAVAIL LIBRE ET L'ABOLITION DE LA MARCHANDISATION DE L'IMMATERIEL ! Comme le travail va devenir PRODUCTION D'INNOVATIONS le choix de SEPARER REVENU et ACTIVITE DE PRODUCTION est INELUCTABLE !! VOUS NE POURREZ RIEN EMPECHER !!! ET TOUS LES HYPOCRITES SPOLIATEURS DE LA "DECROISSANCE" SERONT DEMASQUES COMME TELS !
Le censeur stalino-fasciste s'est cru autorisé à EFFACER MES COMMENTAIRES ! Encore un formois pourri qui REGRETTE LE BON VIEUX TEMPS DE BREJNEV A MOSCOU !!! NOUS DEMASQUERONS TOUS LES POURRIS QUI VEULENT UNE ECHELLE DE UN A CINQ !!


++

POST SCRIPTUM (13 aout 2011)
Le stalino-fasciste a enlevé le masque. Il est AUSSI un ESCROC qui a ESCROQUE FACEBOOK en utilisant DEUX COMPTES DIFFERENTS !
++
samedi 28 mai 2011
Les stalino-fascistes de la décroissance : Christian Ghiotti détruit les commentaires qui tentaient de le dissuader de voler QUATRE parts dans l'assiette du paysan africain !



    • Yanick Toutain
      Votre pitoyable "humour"
      +++
      Nashtir Togitichi
      Halte à la formoisie autistique de l'innovois psychotique Yannnnicckkk nik nik Toutin!!!
      Hier, à 20:35 ·
      ...+++
      a sans doute pour origine votre volonté de CONSOMMER PLUS QUE 600 euros par mois et donc de MANGER DANS L'ASSIETTE DU PAYSAN AFRICAIN .
      Vous SOUTENEZ votre ami staliino-fasciste censeur avec des blagues minables !!!


    • Christian Ghiotti c'est mon anagramme, hé blaireau. Hé oui, jamais entendu autant de c... de la part de quelqu'un. Stalino-fasciste...? Je bouffe l'assiette du paysan africain. Zêtes un con, un vrai de vrai, Toutien!


    • Nashtir Togitichi le seul avantage, avec un psychorigide du calibre de Toutain, c'est de s'être informé après coup sur le métalangage du bonhomme : innovois, la formoisie... bon, mec : on n'est plus en 1905! Et je n'ai jamais été bolchévik (ni menchévik, et encore moins stal!).




J'ai averti mes amis Facebook de l'imposture et de l'imposteur :
AVERTISSEMENT :
+++
Christian Ghiotti
A travaillé au sein de Hôpital de Meaux - indépendantA étudié à paris 7 Censier ; Paris 6 Jussieu ; Paris 1 la Sorbonne NouvelleHabite à : ParisEn union libreDe BesançonNé le 7 mars
++
Nashtir Togitichi
A travaillé au sein de Hôpital de Meaux ; et indépendant (Psychologue clinicien)A étudié à Paris 6 (Jussieu) ; Paris 7 (Censier) ; Paris 5Habite à : ParisDe BesançonNé le 7 mars 1959




    • Yanick Toutain Il s'agit d'un ESCROC SCHIZOPHRENE doté d'une DOUBLE PERSONNALITE !
      Docteur Ghiotti et mister Togitichi !
      Le premier EFFACE immédiatement les propos qui CHOQUENT sa PATHOLOGIE CONSUMERISTE. Le second persiste à TENTER DE DEBATTRE.
      On devine une PROFONDE SOUFFRANCE que la consommation de plus de 600 euros par mois ne PARVIENT PAS A ATTENUER !

      Il y a 7 minutes

    • Yanick Toutain
      En TROIS MINUTES il trouve le moyen de placer DEUX COMMENTAIRES différents sous ses DEUX IDENTITES !
      +++
      #
      Christian Ghiotti c'est mon anagramme, hé blaireau. Hé oui, jamais entendu autant de c... de la part de quelqu'un. Stalino-fasciste...? ...Je bouffe l'assiette du paysan africain. Zêtes un con, un vrai de vrai, Toutien!
      Il y a 8 minutes · J’aimeJe n’aime plus
      #
      Nashtir Togitichi le seul avantage, avec un psychorigide du calibre de Toutain, c'est de s'être informé après coup sur le métalangage du bonhomme : innovois, la formoisie... bon, mec : on n'est plus en 1905! Et je n'ai jamais été bolchévik (ni menchévik, et encore moins stal!).
      Il y a 5 minutes ·

vendredi 27 mai 2011

Une réponse détaillée à la non réponse de Fabien Tarby

par Yanick Toutain
27/05/11
15h10 17h11



J'ai donné – avant-hier – une brève réponse à la non-réponse publiée par Fabien Tarby en tant qu'article de son blog.
Réponse publique de sa part après qu'il n'ait JAMAIS validé aucun de mes récents commentaires.
Ni ceux qu'il avait censuré, ni les protestations que j'avais ajoutées en réaction à cette censure.
Si son texte publiait (dimanche 22 mai) ces commentaires – dans un désordre incompréhensible et confusionniste - (mes commentaires censurés), pour autant, ceux-ci ne furent pas validés à la place où ils auraient du apparaître – à l'endroit où je les avais posés.
Etranges procédés.
Je répondis brièvement avant-hier 25 mai – lorsque je revins sur Internet après quelques jours consacrés à la recherche en physique (je reviendrai sur cela).
Voici, aujourd'hui, quelle est ma réponse détaillée à ces « non-réponses ».
Pourquoi répondre à des non-réponses ?
La raison en sera donnée dans le corps de ma
REPONSE DETAILLEE A LA NON REPONSE DE FABIEN TARBY
Je vais, pendant un certain temps encore, parler à mon adversaire dont l'appartenance à l'école matérialiste sera soumise à examen.
Mais à la condition qu'il apprenne rapidement la politesse, la courtoisie. Qui ne sont que les digues empêchant le déferlement rhétorique de la non-gentillesse qui transparait entre ses lignes.



Fabien Tarby : Réponse au premier secrétaire Yanick TOUTAIN par Fabien Tarby:
Yanick Toutain : Je n'apprécie guère ce genre d'humour.
Il est typique de la tradition de haine formoise plus que fréquente dans les rangs de la formoisie politique française en voie de déliquescence à la fois politique mais aussi humaine.
L'ironie de votre introduction contient – je m'adresse aux générations montantes – une sorte d'allusion au titre porté par le criminel formois que fut Joseph Djougachvili Staline. Ce titre est en effet l'abrégé de l'expression « premier secrétaire (du comité central) du parti communiste.
Je le considère comme une insulte et une attaque directe.
Dans la bouche d'un fasciste au service direct de la bourgeoisie – les staliniens formois n'étaient (et ne sont encore) qu'à son service indirect – cette expression serait considérée comme l'accusation de ma prétendue co-responsabilité des millions de morts du goulag stalinien.
Dans les hautes sphères de la haute proto-formoisie (les diplômés en formation dont la prétendu capital humain répétant leur vaut un salaire d'exploiteur (spoliateur) immédiat et la promesse d'un salaire futur égal à plus de 10 fois le PIB mondial moyen), le cynisme est la valeur la plus répandue.
Il faut, en effet, fabriquer les baumes nécessaires à calmer les souffrances de la pathologie consumériste.
L'étudiant des hautes écoles doit tuer l'Innovant en lui et le remplacer par un haut formois malade consumériste. Il doit apprendre à consommer plus de 600 euros par mois tout en se faisant croire qu'il RESTE INTELLIGENT.
Seul le cynisme peut permettre ce grand écart.
Ce cynisme n'est qu'une forme de pathologie de la classe formoise en putréfaction.
Le saboteur de la mine du roman « Germinal » de Zola n'est que la préfiguration de ce cynique formois : la détestation de ce que le crétin croit être le « genre humain » - et qui n'est que la haine contre soi-même du spoliateur formois débutant – est une pré-condition de la survie en tant que membre des classes spoliatrices.
Souvarine : Réfugié nihiliste et anarchiste russe. C'est lui qui commettra l'attentat dans le Voreux. Il qualifie la grève de « bêtise » et préconise de « tout raser et tout reconstruire ». (Germinal sur Wikipédia)
Celui que Zola nous décrivait comme une sorte d'établi venu faire la « leçon » au prolétariat des mines finit par passer à l'acte. Et assassiner ceux qu'il prétendait être venu défendre.
Il en va de même de toute cette aile formoise stalinienne issue des décombres du maoïsme.
Il s'agit de construire un pseudo « humour de connivence » - « 
Réponse au premier secrétaire » - en lieu et place d'un véritable combat politique contre les résidus dégénérés de l'aile droite du maoisme : son aile anti-égalitariste.
Nous verrons plus tard comme Fabien Tarby se positionne par rapport aux mao-stal népalais devenus les laquais de l'impérialisme. Aussi bien au Népal qu'en Haïti où l'armée népalaise compradore apporta le choléra aux victimes de son occupation militaire en tant que larbins de l'ONU.



Fabien Tarby : Vous excuserez d'abord la célérité de ma contre-attaque.
Yanick Toutain : Je cerne mal le contenu de cette phrase. Célérité doit-il être pris dans le sens de « vitesse lente » ?
Entre la 15 avril et le 22 mai.... il s'est écoulé plus d'un mois.
Et mon dernier texte datait de plus de 15 jours..

dimanche 8 mai 2011
Une formoisie anti-matérialiste en putréfaction co-responsable de ce 20° siècle d'obcurantisme, de l'abandon de Newton et de l'oubli de la gnoséologie 1908 de VI Lénine. (un commentaire sur le site de Fabien Tarby à propos de "Lettre ouverte à Mehdi Belhaj Kacem")

Peut-être s'agit-il encore d'une technique de connivence destinée à détecter ceux qui commettraient l'impair d'utiliser « célérité » dans le sens de « vitesse rapide ».
A moins que ce ne soit une nouvelle « blague » par ironie de l'inversion.
L'humour se situerait (!!!) dans la substitution du mot « célérité » au mot « lenteur ».
Cela commence tellement mal que j'avais envisagé de ne même pas répondre !!!

Fabien Tarby : Vos textes, il est vrai, j'ai beau chercher en toute géométrie, même non-euclidienne, ne m'inspirent guère plus.
Yanick Toutain : Que vient dont faire ici la géométrie ?
Que vient faire ici la science de la « mesure » de « géo-Gaïa » la Terre ?
Quel rapport avec notre « débat » ?
Rappelons au lecteur que deux lignes qui ne se croisent jamais sont appelées « parallèles ».
Rappelons que des farfelus du 19° siècle s'amusèrent à inventer une prétendue « géométrie ».
Dans laquelle les « parallèles » n'en étaient plus.
Pas plus que ne sont des triangles les formes à trois côtés tracés sur une boule, ni ne sont des angles les « zones » « limitées » par deux ….. arcs...
Si les selles de chevaux ont une forme, elles ont un volume et une surface …. dans le monde réel !
Et tout cela revient – in fine – à une simple géométrie à trois dimensions d'espace.
Cette idiotie – en tant que structure logique à prétention scientifique – aurait pu rester un jeu dans les archives des élucubrations fantastiques.
Mais les charlatans anti-matérialistes de la clique Einstein donnèrent une aura de prestige à ces « divertissements » inutiles.
Quel rapport entre cela et notre propos initial ?
Je l'ignore !!!



Fabien Tarby : Même et surtout à 3 heures du matin. Je dois être moins malin que vous car je ne vois guère où vous voulez en venir.
Yanick Toutain : Nouvelle technique « rhétorique » à deux balles.
Le mépris du locuteur – du scripteur – se mesure à la quantité d'effort qu'il doit faire pour condescendre (de son arbre ? De son estrade ? De son statut?) à débattre avec le fâcheux.
Le fait de signaler que le seul créneau disponible à l'analyse des textes du fâcheux a pour but de préciser la distance sociale (professorale).
Mais avec une touche de mépris supplémentaire.
En effet, un élève de cinquième voyant un pareil commentaire sur sa feuille « votre devoir est incompréhensible à trois heures du matin » aurait tôt fait de se réjouir du coup de téléphone parental passé au principal du collège :
« si vos enseignants ne disposent que des fins de soirée trop arrosées pour corriger les devoirs des élèves ce sera donc la preuve de la nécessité de renchérir le prix de l'alcool ou de diminuer les salaires des enseignants".
Ou encore ".... de leur fournir le café du matin pour les réveiller à 7 heures de façon à leur permettre une RELECTURE matinale davantage productive pédagogiquement".
Mais Fabien Tarby sait cela.
Il le sait, et son propos insiste précisément sur le fait que relire le matin ce qu'il n'avait pas compris -
surtout à 3 heures du matin- est un « effort » qu'il ne fera pas.
Il indique aux lecteurs – à ses lecteurs – que son interlocuteur est tellement méprisable qu'il ne fera AUCUN effort supplémentaire, à AUCUNE AUTRE HEURE de la journée pour TENTER de comprendre ce qu'il n'a pas compris.
La formoisie est REELLEMENT en voie de PUTREFACTION avancée !!
Même la simple COURTOISIE lui est devenue étrangère !


SI JE NE COMPRENDS PAS FABIEN TARBY A TROIS HEURES DU MATIN
... J'ESSAIE AUX AUTRES HEURES !!!




Fabien Tarby : La vitesse de la lumière, des photons, n'est pas infinie ; mais d'à peu près 300000km/s  ;
Yanick Toutain : Le matérialiste sincère, mais débutant, pourrait se faire piéger à cela.
Pour commencer, nous serions d'accord sur l'absurdité de ce surgissement de la « vitesse » de la lumière.
Cet énoncé est totalement hors sujet.
S'il contient du débat, c'est totalement hors de la volonté consciente de Fabien Tarby.
En effet, le matérialiste débutant trouverait étonnant ce « vitesse » écrit dans des guillemets.
Précisons donc pour ce béotien qui fera aujourd’hui, en quelques minutes, le chemin que je découvris tardivement – à 45 ans passés après des années de crédulité envers les imposteurs einsteinistes.
Résumons : pour nous – matérialistes – la vitesse de la lumière est égale (dans le vide) à 299792458 mètres par seconde.
Pour le charlatan relativiste einsteiniste :

« la vitesse de la lumière est égale (dans le vide) à 299792458 mètres par seconde. »
Mais, de notre point de vue (scientifique et épistémologique), nous constatons que
« Pour le charlatan relativiste einsteiniste :
« la « vitesse » de la lumière est égale (dans le vide) à 299792458 mètres par seconde. » »
La différence – minime en apparence, mais fondamentale – consiste à préciser les guillemets.
En effet, les relativistes ne SAVENT PAS ce que sont les vitesses.
Ils voient la taille du soleil être – en apparence – celle qu'ils voient. Ils en déduisent la prétendue distance entre le Soleil et la Terre.

LES RELATIVISTES NE SAVENT MEME PAS
CE QUE SONT LES DISTANCES
Or, entre le départ des photons depuis le Soleil et leur réception sur la Terre, la Terre ne sera pas restée immobile.
Ce que les crétins relativistes appellent « distance » entre deux corps, ce n'est que la LONGUEUR DU TRAJET PARCOURU PAR LES PHOTONS.
Ils oublient - et méprisent – de prendre en considération la vitesse absolue de la Terre multipliée par les 500 secondes pendant lesquels les photons ont voyagé dans le vide.
Le matérialiste vrai sait que la taille visible du Soleil n'est pas déterminée par la distance Soleil-Terre, mais par la longueur du trajet des photons depuis le Soleil jusqu'à la Terre.
En conséquence de quoi, les crétins relativistes appellent « vitesses » ce qui ne sont que des VARIATIONS DE LONGUEUR DE TRAJETS PARCOURUS PAR LA LUMIERE en fonction du temps.
Et, pour faire bonne mesure, ces charlatans imbéciles se savent même pas faire la différence entre périodes d'émission et période de réception.
Le matérialiste vrai a comme socle conceptuel les thèses rédigées par le jeune Newton – âgé de 23 ans.
Il comprend que les corps occupent des lieux dans l'espace vide.
Qu'ils vont d'un lieu à l'autre.
Pendant un temps objectif.
Et que la vitesse (unique, objective, « absolue «  écrivait le jeune Isaac), c'est simplement le rapport entre cette distance entre deux lieux et le temps écoulé.
Les vitesses relatives ne sont que les mesures de déplacement d'un « endroit » à au autre « endroit » selon le concept (place relative par rapport à au antre corps).

DES « CLOWNS TITRES PROFESSEURS »,
LES POINCARE, LES MACH ….
ET DONC LES EINSTEIN, EDDINGTON et autre
...usurpateur de la « BREVE HISTOIRE DU TEMPS »
Mais alors, quid des vitesses pour les relativistes ?
Rien !
Ces gens ne sont que des solipsistes honteux.
Lénine – le philosophie – leur a fait exploser leurs boursouflures de prétention dans son « Matérialisme et Empiriocriticisme » de 1908.
Il démasquait tous les « clowns titrés professeurs ». comme des disciples secrets et honteux de l’évêque Berkeley.
Entre ceux qui considèrent – comme Engels – que l'alizarine n'avait pas besoin d'observateurs pour exister et ceux qui prétendent que le réel ne serait ( leur insulte favorite) que croyances métaphysiques – le Mach et les Poincaré, véritables maitres de Einstein, il n'existe rien.
Pas de no man's land pour « demi-matérialistes ».
Le monde objectif est ou n'est pas.
Fabien Tarby devra passer par ces fourches caudines.
L'imposture qu'est la prétention des relativistes à croire en une vitesse unique de la lumière quand ils dénient le droit d'exister aux « vitesses absolues » conceptualisées par Isaac Newton apparaîtra socialement à mesure de l'avancée de la révolisaiton mondiale.

Fabien Tarby : et le problème de la physique contemporaine est de concilier Newton, Heisenberg et Einstein en une unité explicative.
Yanick Toutain : Concilier l'eau et le feu ?
Pour Newton, le monde EST. Et donc la science c'est COMPRENDRE L'OEUVRE DE DIEU.
Pour Einstein, la science est une LIBRE INVENTION !
(Je renvoie le lecteur sur mes citations du relativiste à demi-honnête que fut le biographe Philipp Frank lire

lundi 7 février 2011


Robert Paris décide de la conformité de l'héritage de V.I. Lénine. Mais il n'y connait rien. Rien en philosophie ! RIen en gnoséologie ! Il défend les obscurantistes ! Il défend le charlatan Einstein !

extrait

POUR DETRUIRE NEWTON et ses vitesses ABSOLUES...
En décembre, je démasquais les deux clowns et ce qui se jouait derrière
Un de leur thuriféraires, un relativiste partisan de Einstein, successeur de Einstein à Vienne, le principal biographe (avec l'auteur de Créateur et rebelle) de Albert Einstein – Philippe Frank – a la franchise de nous le révéler :



L'idée de Mach que les lois générales de la science sont simples résumés de faits expérimentaux, et l'idée de Poincaré que ce sont libres créations de l'esprit semblent s'opposer diamétralement l'une de l'autre. Mais si 1'on considère les courants intellectuels du dernier quart du 19° siècle, on peut voir qu'elles étaient seulement deux ailes du même mouvement intellectuel, généralement connu sous le nom de mouvement positiviste.» (Einstein, sa vie et son temps P.84 10- MOUVEMENTS POSITIVISTES ET PRAGMATISTES. LE MONDE PHYSIQUE AVANT EINSTEIN)
Nous voilà prévenus.
Mais le même sincère charlatan va plus loin. Il va nous révéler le pot-aux-roses.
Mais, il faut informer le lecteur préalablement. Le clown blanc Frank – escroc au service de l'obscurantisme néo-berkeleyiste, avec un nez rouge de scientifique – va utiliser le vocabulaire de la secte.
Le mot matérialisme est ici remplacé par « métaphysique ». Les philosophes matérialistes sont donc appelés par ces gens là des « métaphysiciens ».
Lénine nous avait prévenu. Quand la métaphysique est – chez les vrais matérialistes la dénonciation de l'absurdité d'un « au-delà » (tel est le sens du préfixe grec « méta »), quand les vrais matérialistes considèrent donc qu'au de là de la matière (phusis = physique= la matière) …. les larbins au service des classes spoliatrices viennent semer la confusion.
Les fascistes hitlériens se disaient « socialistes » et les fascistes staliniens « communistes », les larbins du Vatican venaient au 19° siècle insulter les matérialistes en les traitant de « métaphysiciens ».
)
Quant à Heisenberg, il veut NIER LE DETERMINISME, nier les causalités pour sauverl'occident et son Furher !!

Comment concilier deux charlatans qui nient le déterminisme absolu et l'existence objective du réel avec le géant Newton ?
Objectif absurde !

Fabien Tarby : Et n'est pas, mon cher, d'en revenir à Newton. Expliquez-moi, supplique !
Yanick Toutain : Vous souhaitez comprendre ?
Ou vous souhaitez agiter une absurde banderole « NE PAS REVENIR A NEWTON » ?
Commencez donc par
LIRE LE « DE GRAVITATIONE, LE DE MOTU, LES SCHOLII DES PRINCIPIA »

Avant de traiter de « démodé » ou de « dépassé » un auteur – sans apporter davantage d'arguments..... il faudrait peut-être prendre la PRÉCAUTION d'aller le lire...
Le 21° siècle sera la VICTOIRE DE NEWTON :
connaître NOTRE VITESSE ABSOLUE, notre VITESSE OBJECTIVE dans le VIDE !

Fabien Tarby : D'ailleurs quel rapport avec la politique ? Avez vous de la logorrhée comme d'autres des nausées conceptuelles, ou pire sophistiques.
Yanick Toutain : Comment faire l'âne pour avoir du son et prétendre après que la musique est trop abondante ?
Vous devez choisir – mais, par bonheur, je m'adresse pas SEULEMENT à vous – entre réclamer l'exhaustivité et vous accorder le toupet de tenter de comprendre la science véritable …...comme vous le faites -
surtout à 3 heures du matin -.
Je peux tenter – avec les gens sincères – d'être pédagogue et explicite.
Mais malheur à ceux qui tenteraient d'instrumentaliser ma patience !
La fabrique de missiles conceptuels de Karl Marx, Lénine et Trotsky est aussi la voisine de l'usine à fabriquer des quolibets anti-crétins !
Je ne répéterai pas cet avertissement !

Fabien Tarby : Si vous pouviez expliquer au crétin des Alpes que je suis, en 10 ou 30 thèses, même lacunaires, mais claires et distinctes, où vous voulez en venir , ce serait un bienfait pour mon cerveau.
Yanick Toutain : J'ai tenté de débattre avec suffisamment de professeurs de ce qui s'appelle « philosophie » pour savoir que cet paragraphe est une escroquerie.
Il serait bien plus efficace de FAIRE CITATION, de rédiger ce que Fabien Tarby en comprenait et/ou de DEMANDER EXPLICATION ou APPORTER CONTRADICTION !
Encore misérable et ridicule tentative de « rhétorique » pour Athénien ne possédant même pas un milliardième de ….talent ! (faites la conversion!!)

Fabien Tarby : Un vrai dialogue, que je souhaite, malgré le côté poulet au vinaigre, de ma réponse, pourrait alors nous donner la possibilité d'une réflexion (enfin de mon côté, car tout semble clair du vôtre, dans une belle confusion.)
Yanick Toutain : Tout me semble CLAIR dans ce que j'écris.
Mais tout me semble aussi INCOMPLET.
La raison en est simple : j'ai assez d'ennemis dans la fausse science orthodoxe pour avoir pris la précaution, depuis presque dix années, de ne pas publier ce qui n'était pas ASSEZ CLAIR.
Le moindre doute m'empêchait de mettre en lumière.
Il existe PLUSIEURS DIZAINES DE PISTES DE RECHERCHES, D'HYPOTHESES NON PUBLIEES ou ENONCEES CONDITONNELLEMENT quand bien même j'en aie la totale certitude.
Dans un contexte similaire, Issac Newton ne proclamait pas que la LUMIERE ETAIT LA CAUSE DE LA GRAVITATION NI QUE LES PHOTONS ETAIENT LES BRIQUES DE LA MATIERE.
Même causes, mêmes effets !
Même crétins, mêmes précautions !
Pour autant, comme l'océan – d'ignorances – que contemplait Newton, j'ai moi aussi des milliards de mètres cubes, de litres, de choses à explorer !
Malgré mes convictions philosophiques issues de Wilhelm Reich concernant la biologie – le rôle fondamental de la contraction-dilatation (en relation avec les zigzags de base des atomos et de toutes les briques corpusculaires et de tous les corps constitués), malgré toute une série d'hypothèses possibles, j'ai totalement laissé de côté la biologie matérialiste.
La courbe dialectique que j'avais construite en 1997 (?) (pour découvrir qu'elle était la dérivée de la courbe construite par des partisans de Malthus a – elle-même – pour dérivée une courbe qui est la même que celle qui fut construite dans l'analyse des réflexes musculaires.

Aucun des protocoles expérimentaux destinés à donner la valeur de notre vitesse objective n'a jamais rencontré ni opposant sérieux, ni expérimentateur volontaire.
Il y a des centaines de pistes de recherche.

LE CONCEPT DE TEMPERATURE OBJECTIVE
La vitesse objective remettra en cause TOUT ce que nous savons sur les « températures ».
En effet, les molécules ont une VITESSE OBJECTIVES et donc une agitation moléculaire se produisant DANS LE VIDE A UNE VITESSE OBJECTIVE DANS LE VIDE...
Et donc LE CONCEPT DE TEMPERATURE OBJECTIVE remettra en cause TOUT ce qui a été dit dans le domaine.
Idem en philosophie – où des lois devront être construites.
En complément des trois lois de Friedrich Engels.
Mon manuscrit a disparu dans la benne à ordures du stalino-fasciste Eudes – comme tous mes écrits antérieurs à octobre 2000
Quand des lecteurs honnêtes souhaiteront reprendre ce débat, je tenterai de le réécrire.
Je ne sais pas TOUT.
Je travaille à reconstruire la SUITE DU MARXISME.
Si vous le souhaitez sincèrement, des centaines de pistes sont à étudier.
Les volontaires sont les bienvenus.
Mais tout cela implique – sinon de le lire entièrement – de comprendre et d'être en accord avec l'ouvrage majeur de VI. Lénine « Matérialisme et Empiriocriticisme »

Fabien Tarby :  Une chose pour finir et répondre à votre ignorance : allez sur les sites que j'ai créés
Nessie, revue internationale de philosophie contemporaine ; nessie-philo.com ; et sur Anabase, Anabase-1.com. Vous y trouverez des centaines de pages gratos,et au moins, malgré mes 5 livres publiés, un bon quart de mes écrits.
Yanick Toutain : J'ai trouvé ces textes. J'en ai lu plus de cinq. Je pourrais répondre à deux des vôtres. Mais il serait difficile de rester courtois.
L'usage du mot « matérialisme » y est en effet de l'ordre de l'escroquerie la plus totale. Et je parle même pas des apports qu'il aurait fallu faire depuis 1908.
Je parle simplement de l'ignorance totale que ces textes manifestent de la simple gnoséologie de l'ouvrage de Lénine.
Idem pour l'usage constant de mot mal ou non définis. Confer « politique » ou « psychanalyse ».
Comment débattre avec quelqu'un utilisant les mots comme des auberges espagnoles où le lecteur y apporte son manger.
Rien d'étonnant, ensuite, à des ruptures avec des charlatans MBK qui ont cru pouvoir prétendre être d'accord pour ensuite passer avec armes et bagages du côté des troupes coloniales en partance vers la Libye !!!

Fabien Tarby : Au plaisir de continuer à discuter avec vous de Tout ça.
Yanick Toutain : J'aurai mon commencement de « plaisir » quand il apparaîtra que vous avez – enfin – lu le Lénine 1908 et le jeune Newton.
Et que vous aurez compris – sans forcément être arrivé à un point d'accord – que je suis le SEUL dans ce débat à défendre les THESES du Lénine philosophe et du Newton physicien matérialiste.

Fabien Tarby : Sur votre blog, le mien, ou en privé,pourquoi pas. ?
F.T
fabien.tarby@orange.fr
Yanick Toutain : Je ne débats jamais en privé sur Internet. C'est – à chaque fois – une perte de temps : les lâches protestent ensuite quand on veut mettre en lumière leur hypocrisie et leur duplicité.
Travaillant pour le paysan d'Afrique, je travaille en pleine lumière.
Seuls – contre les fascistes – les domaines de l'organisation doivent parfois ne pas être mis en pleine lumière. Mais cela doit se faire le plus rarement possible, comme en Côte d'Ivoire par exemple.

La procédure est simple : tout commentaire est validé. Et les réponses placées en dessous ou faire l'objet d'un nouvel article donnant le lien vers l'article précédent (page principale et commentaire).
Le critère est le confort du lecteur.
Pour ma part, j'ajouterai le maximum de citations, de mises en couleurs et de liens éclairants.
Ce travail a pour but de préparer la révolisation et donc : quatre révolutions sociales, une révolution pédagogique et une révolution scientifique.


POST SCRIPTUM (3 juin 2011)
Mes commentaires du 25 mai ne sont toujours pas validés !!!

mercredi 25 mai 2011

Une brève réponse aux non réponses de Fabien Tarby (toujours en défense du matérialisme, de la gnoséologie de VI Lénine et de la physique matérialiste de Isaac Newton) 

Je viens de finir de corriger les nombreuses fautes de ce dernier texte !
En RE-maquettant pour faciliter la lecture !

mercredi 25 mai 2011

Gravitation : La logique du raisonnement d'Isaac Newton un texte de mai 2007 par Yanick Toutain

Je travaillais depuis samedi sur les thèmes de mes recherches interrompues en décembre 2010.
J'ai rédécouvert un texte de 2007.
Qui me servira pour d'autres exposés des résultats de ces recherches.







GRAVITATION :

LA LOGIQUE DU RAISONNEMENT

D'ISAAC NEWTON


Par Yanick Toutain

12/05/07 19:11

samedi 12 mai 2007

PREMIÈRE ÉTAPE :
Isaac Newton observa la Lune : il l'imagina en train de tomber comme une feuille (chute en mauve)


Il imagina que son élan simultané l'entraînerait vers la gauche (trajet bleu clair)
Il imagina donc le résultat comme étant le trajet jaune (élan + chute) (la résultante)
L'écart entre la Lune et le centre de la Terre (trait violet) DEVAIT RESTER ÉGAL à la somme du trait bleu et de la chute (en mauve) pour obtenir un déplacement circulaire.
Il fallait, enfin, que la chute corresponde à l'équation découverte par Galilée, juste avant la naissance de Newton.
Chute = Accélération * temps ² / 2
Si L est la distance entre le centre de la Terre et la Lune
Si vorb est la vitesse de la Lune sur le trait jaune
(et vorb * t = la distance jaune)
On a deux triangles rectangles qui ont un côté en commun ( l'élan, le trait bleu clair)
En élevant ce côté au carré, on égalise
L² - ( L - a t² / 2 ) ² = ( vorb t)² - ( a t² /2 ) ² (1)
En développant et en simplifiant, on obtient

vorb ² = a L    (2)

Et donc

a = vorb ² / L




DEUXIÈME ÉTAPE
Newton remarque que la valeur de a pour la Lune était 3600 fois plus petite que la valeur de a sur Terre : c'est à dire 9.81 / 3600
Et il remarqua que la distance Terre Lune (384 400 km) était 60 fois le rayon de la Terre.
Il eut donc l'idée de généraliser sa formule en remplaçant a par GM sur L²
a = vorb ² / L = GM / L²

vorb² = GM / L


On est quasiment arrivé à l'équation de Kepler
Il suffit pour cela de remplacer vorb par la circonférence d'un cercle divisé par la période (pour la Lune, c'est quasiment le mois)
Vorb = 2 * pi * L / mois
Vorb² = (2 * pi * L / mois)²
 GM / L = 4 pi² * L² / Lmois ²
et on obtient
mois²/ L^3 = 4 pi² / GM
Il a prouvé que le rapport de la période orbitale au carré divisée par le cube du rayon était contant.

Et il a trouvé la logique de sa valeur : 4 pi sur GM, GM étant le produit d'une constante G par ce qu'il appelle la masse.

Mais la véritable logique impliquait de comprend ce qu'était la gravitation : Newton refusa de feindre de connaître l'hypothèse !

ÉPILOGUE :

Toutes les étapes de cette histoire sont racontées par Voltaire, l'ami de Gabrielle du Châtelet, la scientifique qui traduisit Newton en français.



Dans la 15° de ses "Lettres philosophiques" Voltaire - Jean-Marie Arouet donna aux Français de 1734 ignorant de ce qu'étaient les découvertes de Isaac Newton une démonstration similaire à celle qui précède (origine Wikisource): [autres écrits]

QUINZIÈME LETTRE SUR LE SYSTÈME DE L'ATTRACTION.

Les découvertes du chevalier Newton, qui lui ont fait une réputation si universelle, regardent le système du monde, la lumière, l'infini en géométrie, et enfin la chronologie, à laquelle il s'est amusé pour se délasser.
Je vais vous dire (si je puis, sans verbiage) le peu que j'ai pu attraper de toutes ces sublimes idées.
À l'égard du système de notre monde, on disputait depuis longtemps sur la cause qui fait tourner et qui retient dans leurs orbites toutes les planètes, et sur celle qui fait descendre ici-bas tous les corps vers la surface de la terre.
Le système de Descartes, expliqué et fort changé depuis lui, semblait rendre une raison plausible de ces phénomènes, et cette raison paraissait d'autant plus vraie qu'elle est simple et intelligible à tout le monde. Mais, en philosophie, il faut se défier de ce qu'on croit entendre trop aisément, aussi bien que des choses qu'on n'entend pas.
La pesanteur, la chute accélérée des corps tombant sur la terre, la révolution des planètes dans leurs orbites, leurs rotations autour de leur axe, tout cela n'est que du mouvement ; or, le mouvement ne peut être conçu que par impulsion ; donc tous ces corps sont poussés. Mais par quoi le sont-ils ? Tout l'espace plein ; donc il est rempli d'une matière très subtile, puisque nous ne l'apercevons pas ; donc cette matière va d'Occident en Orient, puisque c'est d'Occident en Orient que toutes les planètes sont entraînées. Aussi, de supposition en supposition et de vraisemblance en vraisemblance, on a imaginé un vaste tourbillon de matière subtile, dans lequel les planètes sont entraînées autour du soleil ; on crée encore un autre tourbillon particulier, qui nage dans le grand, et qui tourne journellement autour de la planète. Quand tout cela est fait, on prétend que la pesanteur dépend de ce mouvement journalier ; car, dit-on, la matière subtile qui tourne autour de notre petit tourbillon doit aller dix-sept fois plus vite que la terre ; or, si elle va dix-sept fois plus vite que la terre, elle doit avoir incomparablement plus de force centrifuge, et repousser par conséquent tous les corps vers la terre. Voilà la cause de la pesanteur, dans le système cartésien.
Mais avant que de calculer la force centrifuge et la vitesse de cette matière subtile, il fallait s'assurer qu'elle existât, et supposé qu'elle existe, il est encore démontré faux qu'elle puisse être la cause de la pesanteur.
M. Newton semble anéantir sans ressource tous ces tourbillons, grands et petits, et celui qui emporte les planètes autour du soleil, et celui qui fait tourner chaque planète sur elle-même.
Premièrement, à l'égard du prétendu petit tourbillon de la terre, il est prouvé qu'il doit perdre petit à petit son mouvement ; il est prouvé que si la terre nage dans un fluide, ce fluide doit être de la même densité que la terre, et si ce fluide est de la même densité, tous les corps que nous remuons doivent une résistance extrême, c'est-à-dire qu'il faudrait un levier de la longueur de la terre pour soulever le poids d'une livre.
À l'égard des grands tourbillons, ils sont encore plus chimériques. Il est impossible de les accorder avec les règles de Kepler, dont la vérité est démontrée. M. Newton fait voir que la révolution du fluide dans lequel Jupiter est supposé entraîné, n'est pas avec la révolution du fluide de la terre comme la révolution de Jupiter est avec celle de la terre.
Il prouve que, toutes les planètes faisant leurs révolutions dans des ellipses, et par conséquent étant bien plus éloignées les unes des autres dans leurs aphélies et bien plus proches dans leurs périhélies, la terre, par exemple, devrait aller plus vite quand elle est plus près de Vénus et de Mars, puisque le fluide qui l'emporte, étant alors plus pressé, doit avoir plus de mouvement ; et cependant c'est alors même que le mouvement de la terre est plus ralenti.
Il prouve qu'il n'y a point de matière céleste qui aille d'Occident en Orient, puisque les comètes traversent ces espaces tantôt de l'Orient à l'Occident, tantôt du Septentrion au Midi.
Enfin pour mieux trancher encore, s'il est possible, toute difficulté, il prouve ou du moins rend fort probable, et même par des expériences, que le plein est impossible, et il nous ramène le vide, qu'Aristote et Descartes avaient banni du monde.
Ayant, par toutes ces raisons et par beaucoup d'autres encore, renversé les tourbillons du cartésianisme, il désespérait de pouvoir connaître jamais s'il y a un principe secret dans la nature, qui cause à la fois le mouvement de tous les corps célestes et qui fait la pesanteur sur la terre. S'étant retiré en 1666 à la campagne, près de Cambridge, un jour qu'il se promenait dans son jardin et qu'il voyait des fruits tomber d'un arbre, il se laissa aller à une méditation profonde sur cette pesanteur dont tous les philosophes ont cherché si longtemps la cause en vain, et dans laquelle le vulgaire ne soupçonne pas de mystère. Il se dit à lui-même : « De quelque hauteur dans notre hémisphère que tombassent ces corps, leur chute serait certainement dans la progression découverte par Galilée ; et les espaces parcourus par eux seraient comme les carrés des temps. Ce pouvoir qui fait descendre les corps graves est le même, sans aucune diminution sensible, à quelque profondeur qu'on soit dans la terre et sur la plus haute montagne. Pourquoi ce pouvoir ne s'étendrait-il pas jusqu'à la lune? Et, s'il est vrai qu'il pénètre jusque-là, n'y a-t-il pas grande apparence que ce pouvoir la retient dans son orbite et détermine son mouvement ? Mais, si la lune obéit à ce principe, quel qu'il soit, n'est-il pas encore très raisonnable de croire que les autres planètes y sont également soumises ?
« Si ce pouvoir existe, il doit (ce qui est prouvé d'ailleurs) augmenter en raison renversée des carrés des distances. Il n'y a donc plus qu'à examiner le chemin que ferait un corps grave en tombant sur la terre d'une hauteur médiocre, et le chemin que ferait dans le même temps un corps qui tomberait de l'orbite de la lune. Pour en être instruit, il ne s'agit plus que d'avoir la mesure de la terre et la distance de la lune à la terre.
Voilà comment M. Newton raisonna. Mais on n'avait alors en Angleterre que de très fausses mesures de notre globe ; on s'en rapportait à l'estime incertaine des pilotes, qui comptaient soixante milles d'Angleterre pour un degré, au lieu qu'il en fallait compter près de soixante et dix. Ce faux calcul ne pas avec les conclusions que M. Newton voulait tirer, il les abandonna. Un philosophe médiocre et qui n'aurait eu que de la vanité, eût fait cadrer comme il eût pu la mesure de la terre avec son système. M. Newton aima mieux abandonner alors son projet. Mais depuis que M. Picart eut mesuré la terre exactement, en traçant cette méridienne qui fait tant d'honneur à la France, M. Newton reprit ses premières idées, et il trouva son compte avec le calcul de M. Picart. C'est une chose qui me paraît toujours admirable, qu'on ait découvert de si sublimes vérités avec l'aide d'un quart de cercle et d'un peu d'arithmétique.
La circonférence de la terre est de cent vingt-trois millions deux cent quarante-neuf mille six cents pieds de Paris. De cela seul peut suivre tout le système de l'attraction.
On connaît la circonférence de la terre, on connaît celle de l'orbite de la lune, et le diamètre de cet orbite. La révolution de la lune dans cet orbite se fait en vingt-sept jours, sept heures, quarante-trois minutes ; donc il est démontré que la lune, dans son mouvement moyen, parcourt cent quatre-vingt-sept mille neuf cent soixante pieds de Paris par minute ; et, par un théorème connu, il est démontré que la force centrale qui ferait tomber un corps de la hauteur de la lune, ne le ferait tomber que de quinze pieds de Paris dans la première minute.
Maintenant, si la règle par laquelle les corps pèsent, gravitent, s'attirent en raison inverse des carrés des distances est vraie, si c'est le même pouvoir qui agit suivant cette règle dans toute la nature, il est évident que, la terre étant éloignée de la lune de soixante demi-diamètres, un corps grave doit tomber sur la terre de quinze pieds dans la première seconde, et cinquante-quatre mille pieds dans la première minute.
Or est-il qu'un corps grave tombe, en effet, de quinze pieds dans la première seconde, et parcourt dans la première minute cinquante-quatre mille pieds, lequel nombre est le carré de soixante multiplié par quinze ; donc les corps pèsent en raison inverse des carrés des distances ; donc le même pouvoir fait la pesanteur sur la terre et retient la lune dans son orbite.
Étant donc démontré que la lune pèse sur la terre, qui est le centre de son mouvement particulier, il est démontré que la terre et la lune pèsent sur le soleil, qui est le centre de leur mouvement annuel.
Les autres planètes doivent être soumises à cette loi générale, et, si cette loi existe, ces planètes doivent suivre les règles trouvées par Kepler. Toutes ces règles, tous ces rapports sont en effet gardés par les planètes avec la dernière exactitude ; donc le pouvoir de la gravitation fait peser toutes les planètes vers le soleil, de même que notre globe. Enfin, la réaction de tout corps étant proportionnelle à l'action, il demeure certain que la terre pèse à son tour sur la lune, et que le soleil pèse sur l'une et sur l'autre, que des satellites de Saturne pèse sur les quatre, et les quatre sur lui tous cinq sur Saturne, Saturne sur tous ; qu'il en est ainsi de Jupiter, et que tous ces globes sont attirés par le soleil, réciproquement attiré par eux.
Ce pouvoir de gravitation agit à proportion de la matière que renferment les corps ; c'est une vérité que M. Newton a démontrée par des expériences. Cette nouvelle découverte a servi à faire voir que le soleil, centre de toutes les planètes, les attire toutes en raison directe de leurs masses, combinées avec leur éloignement. De là, s'élevant par degrés jusqu'à des connaissances qui semblaient n'être pas faites pour l'esprit humain, il ose calculer combien de matière contient le soleil, et combien il s'en trouve dans chaque planète ; et ainsi il fait voir que, par les simples lois de la mécanique, chaque globe céleste doit être nécessairement à la place où il est. Son seul principe des lois de la gravitation rend raison de toutes les inégalités apparentes dans le cours des globes célestes. Les variations de la lune deviennent une suite de ces lois. De plus, on voit évidemment pourquoi les noeuds de la lune font leur révolution en dix-neuf ans, et ceux de la terre dans l'espace d'environ vingt-six mille années. Le flux et le reflux de la mer est encore un effet très simple de cette attraction. La proximité de la lune dans son plein et quand elle est nouvelle, et son éloignement dans ses quartiers, combinés avec l'action du soleil, rendent une raison sensible de l'élévation et de l'abaissement de l'Océan.
Après avoir rendu compte, par sa sublime théorie, du cours et des inégalités des planètes, il assujettit les comètes au frein de la même loi. Ces feux si longtemps inconnus, qui étaient la terreur du monde et l'écueil de la philosophie, placés par Aristote au-dessous de la lune, et renvoyés par Descartes au-dessus de Saturne, sont mis enfin à leur véritable place par Newton.
Il prouve que ce sont des corps solides, qui se meuvent dans la sphère de l'action du soleil, et décrivent une ellipse si excentrique et si approchante de la parabole que certaines comètes doivent mettre plus de cinq cents ans dans leur révolution.
M. Halley croit que la comète de 1680 est la même qui parut du temps de Jules César : celle-là surtout sert plus qu'une autre à faire voir que les comètes sont des corps durs et opaques ; car elle descendit si près du soleil qu'elle n'en était éloignée que d'une sixième partie de son disque ; elle dut, par acquérir un degré de chaleur deux mille fois plus violent que celui du fer le plus enflammé. Elle aurait été dissoute et consommée en peu de temps, si elle n'avait pas été un corps opaque. La mode commençait alors de deviner le cours des comètes. Le célèbre mathématicien Jacques Bernoulli conclut par son système que cette fameuse comète de 1680 reparaîtrait le 17 mai 1719. Aucun astronome de l'Europe ne se coucha cette nuit du 17 mai, mais la fameuse comète ne parut point. Il y a au moins plus d'adresse, s'il n'y a plus de sûreté, à lui donner cinq cent soixante-quinze ans pour revenir. Un géomètre anglais nommé Wilston, non moins chimérique que géomètre, a sérieusement affirmé que du temps du Déluge il y avait eu une comète qui avait inondé notre globe, et il a eu l'injustice de s'étonner qu'on se soit moqué de lui. L'Antiquité pensait à peu près dans le goût de Wilston ; elle croyait que les comètes étaient toujours les avant-courrières de quelque grand malheur sur la terre. Newton au contraire soupçonne qu'elles sont très bienfaisantes, et que les fumées qui en sortent ne servent qu'à secourir et vivifier les planètes qui s'imbibent, dans leur cours, de toutes ces particules que le soleil a détachées des comètes. Ce sentiment est du moins plus probable que l'autre.
Ce n'est pas tout. Si cette force de gravitation, d'attraction, agit dans tous les globes célestes, elle agit sans doute sur toutes les parties de ces globes ; car, si les corps s'attirent en raison de leurs masses, ce ne peut être qu'en raison de la quantité de leurs parties ; et si ce pouvoir est logé dans le tout, il l'est sans doute dans la moitié, il l'est dans le quart, dans la huitième partie, ainsi jusqu'à l'infini. De plus, si ce pouvoir n'était pas également dans chaque partie, il y aurait toujours quelques côtés du globe qui plus que les autres, ce qui n'arrive pas. Donc ce pouvoir existe réellement dans toute la matière, et dans les plus petites particules de la matière.
Ainsi, voilà l'attraction qui est le grand ressort qui fait mouvoir toute la nature.
Newton avait bien prévu, après avoir démontré l'existence de ce principe, qu'on se révolterait contre ce seul nom. Dans plus d'un endroit de son livre il précautionne son lecteur contre l'attraction même, il l'avertit de ne la pas confondre avec les qualités occultes des anciens, et de se contenter de connaître qu'il y a dans tous les corps une force centrale qui agit d'un bout de l'univers à l'autre sur les corps les plus proches et sur les plus éloignés, suivant les lois immuables de la mécanique.
Il est étonnant qu'après les protestations solennelles de ce grand philosophe, M. Saurin et M. de Fontenelle, qui eux-mêmes méritent ce nom, lui aient reproché nettement les chimères du péripatétisme : M. Saurin, dans les Mémoires de l'Académie de 1709, et M. de Fontenelle, dans l'Éloge même de M. Newton.
Presque tous les Français, savants et autres, ont répété ce reproche. On entend dire partout : « Pourquoi Newton ne s'est-il pas servi du mot d'impulsion, que l'on comprend si bien, plutôt que du terme d'attraction, que l'on ne comprend pas ?
Newton aurait pu répondre à ces critiques : « Premièrement, vous n'entendez pas plus le mot d'impulsion que celui d'attraction, et, si vous ne concevez pas pourquoi un corps tend vers le centre d'un autre corps, vous n'imaginez pas plus par quelle vertu un corps en peut pousser un autre.
« Secondement, je n'ai pas pu admettre l'impulsion ; car il faudrait, pour cela, que j'eusse connu qu'une matière céleste pousse en effet les planètes ; or, non seulement je ne connais point cette matière, mais j'ai prouvé qu'elle n'existe pas.
« Troisièmement, je ne me sers du mot d'attraction que pour exprimer un effet que j'ai découvert dans la nature, effet certain et indiscutable d'un principe inconnu, qualité inhérente dans la matière, dont de plus habiles que moi trouveront, s'ils peuvent, la cause.
-- Que nous avez-vous donc appris, insiste-t-on encore, et pourquoi tant de calculs pour nous dire ce que vous-même ne comprenez pas ?
-- Je vous ai appris, pourrait continuer Newton, que la mécanique des forces centrales fait peser tous les corps à proportion de leur matière, que ces forces centrales font seules mouvoir les planètes et les comètes dans des proportions marquées. Je vous démontre qu'il est impossible qu'il y ait une autre cause de la pesanteur et du mouvement de tous les corps célestes ; car, les corps graves tombant sur la terre selon la proportion démontrée des forces centrales, et les planètes achevant leurs cours suivant ces mêmes proportions, s'il y avait encore un autre pouvoir qui agît sur tous ces corps, il augmenterait leurs vitesses ou changerait leurs directions. Or jamais aucun de ces corps n'a un seul degré de mouvement, de vitesse, de détermination qui ne soit démontré être l'effet des forces centrales ; donc il est impossible qu'il y ait un autre principe.
Qu'il me soit permis de faire encore parler un moment Newton. Ne sera-t-il pas bien reçu à dire : « Je suis dans un cas bien différent des Anciens. Ils voyaient, par exemple, l'eau monter dans les pompes, et ils disaient : « L'eau monte parce qu'elle a horreur du vide. Mais moi je suis dans le cas de celui qui aurait remarqué le premier que l'eau monte dans les pompes, et qui laisserait à d'autres le soin d'expliquer la cause de cet effet. L'anatomiste qui a dit le premier que le bras se remue parce que les muscles se contractent, enseigna aux hommes une vérité incontestable ; lui en aura-t-on moins parce qu'il n'a pas su pourquoi les muscles se contractent ? La cause du ressort de l'air est inconnue, mais celui qui a découvert ce ressort a rendu un grand service à la physique. Le ressort que j'ai découvert était plus caché, plus universel ; ainsi, on doit m'en savoir plus de gré. J'ai découvert une propriété de la matière, un des secrets du Créateur ; j'en ai calculé, j'en ai démontré les effets ; peut-on me chicaner sur le nom que je lui donne ?
« Ce sont les tourbillons qu'on peut appeler une qualité occulte, puisqu'on n'a jamais prouvé leur existence. L'attraction au contraire est une chose réelle, puisqu'on en démontre les effets et qu'on en calcule les proportions. La cause de cette cause est dans le sein de Dieu.
Procedes huc, et non ibis amplius.

Une brève réponse aux non réponses de Fabien Tarby (toujours en défense du matérialisme, de la gnoséologie de VI Lénine et de la physique matérialiste de Isaac Newton)

Il me valida une fois. Sans répondre. Il me censura trois fois.
Je publiai ici ces commentaires.

dimanche 8 mai 2011


Une formoisie anti-matérialiste en putréfaction co-responsable de ce 20° siècle d'obcurantisme, de l'abandon de Newton et de l'oubli de la gnoséologie 1908 de VI Lénine. (un commentaire sur le site de Fabien Tarby à propos de "Lettre ouverte à Mehdi Belhaj Kacem")

J'avais ajouté une présentation de mes commentaires à l'intention de mes lecteurs qui - comme moi - ignoraient tout de la polémique opposant MBK et Alain Badiou

Le BLOG de Fabien TARBY



Les curieux trouveront sur Internet le contenu de l'hallucinant débat entre le nouvel ami du cow-boy de la Libye - Bernard-Henri Lévy - le prétendu philosophe autodidacte et ex-fan de Alain Badiou et son ex-camarade de "parti" pseudo"philosophique" Fabien Tarby.

Ces curieux auront - comme je l'ai - le doute sur la présence sur Internet de textes signés "anonymement" "Souverain Casanier "..... par le fameux MBK himself.... qui ignore ce qu'il devrait savoir mais qui connait ce qu'il devrait ignorer.... un anonyme fan de MBK qui connaitrait le contenu de son courrier en provenance des ... éditeurs refusant de publier le ... dictionnaire de MBK.

{le rédacteur se présente dans les premières pages comme un fan de MBK qui signerait "Mehdi Belhaj Kacem" .... puis .... sans explication, se mettrait à changer de nom pour devenir un " Souverain Casanier"} tout autant fan du MBK !!

Une polémique oppose le charlatan continuiste "anti-sarkozyste" Alain Badiou et Mehdi Belhaj Kacem.
Elle est d'un total inintérêt.

Ma question n'avait pas eu de réponse :


Puis ne valida pas plus mes commentaires de protestation (du 8 mai) quant à son comportement de censeur néo-stalinien.
(Le manque de temps m'empêcha d'aller vérifier si - les remords jouant - Fabien Tarby avait finalement cessé de jouer au petit KGBiste et je n'avais pas publié moi-même mes protestations).
Il publiait - finalement - dimanche dernier mes derniers commentaires de protestation. Non pas sous le texte où ceux-ci avaient été posés, mais dans un article dédié.

dimanche 22 mai 2011


Black and Red


J'ai le - triste - regret de constater que, de la dérive stalinienne "marxiste-léniniste", il ne reste plus que les censures stalino-fascistes.
Après avoir jeté la critique dialectique de Marx et la gnoséologie de Lénine, il ne vous restait plus qu'à vous faire les apôtres - pratiques - des méthodes de Joseph Staline.
Débattre avec un Mehdi Belhaj Kacem - renégat passé du côté du cow-boy sarkozyste est possible à la formoisie idéologique, mais débattre avec la révolisation - débattre avec la révolution permanente - est devenu insupportable aux "Fabien Tarby".
Mes deux commentaires et le lien vers l'article les réunissant a été purement et simplement farenheitiser à la température idoine.
Qu'importe !
Ayant 500 lecteurs par jour actuellement, notre blog Révolisation Actu réunira lus de lecteurs que ce "blog de Fabien Tarby". dimanche 8 mai 2011 Une formoisie anti-matérialiste en putréfaction co-responsable de ce 20° siècle d'obcurantisme, de l'abandon de Newton et de l'oubli de la gnoséologie 1908 de VI Lénine. (un commentaire sur le site de Fabien Tarby à propos de "Lettre ouverte à Mehdi Belhaj Kacem")
Après les réformistes formois de la LCR soient devenus censeurs stalino-fascistes, puis ceux (les mêmes) du NPA aient poursuivi dans la même pente pré-goulagesque, après les réformistes de LO les ait imité, en rejoignant les stalino-fascistes de Bellaciao et de toutes les boutiques staliniennes dans l'abjection qu'est le refus de la liberté d'expression, je vous compterai donc vous - ainsi que votre chef de groupe Badiou dont je ne peux supposer que tel acte fasciste ait pu être commis sans qu'il n'en soit informé - comme baudruches stalino-fascistes au service de la bourgeoisie dominante actuelle. Celle qui vous nourrit de ses magnifiques miettes provenant de la spoliation de l'Afrique.
Je ne vous salue pas.
Les 31 983 visiteurs de notre blog en avril préfigurent une situation dans laquelle ce nouveau commentaire aura un nombre de lecteurs en croissance exponentielle. Ce nombre vous permettra d'anticiper sur la réputation qui sera un jour la vôtre :
Un petit, tout petit, minuscule Bernstein-Kautsky !
Un petit renégat se croyant en mesure de freiner la révolution - comme un Staline de mars 1917 - avec les méthodes fascistes d'un Staline 1931 !

Note : quant à la puissance d'Internet pour combattre les stalino-fascistes formois embusqués dans l'université française : Ce "blog de Fabien Tarby" a eu 4 Avr 2010 à 30 Avr 2011 : 5,567 visites montrées ci-dessus Notre blog a eu SIX fois plus. EN SEULEMENT UN MOIS ! Ce blog pseudo-philosophique a une une moyenne de 14 visites par jour ! Et apparemment 84 dans les dernières 24 heures. Nous en avons eu 518 hier. r Lettre ouverte à Mehdi Belhaj Kacem le 10/05/11
Après ce meli-mélo fabriqué Fabien Tarby a eu - dimanche dernier - le culot d'intervertir l'ordre des deux parties de mon commentaire du 8 mai (celui-là même qu'il avait censuré !!)
Il publia la partie en jaune avant la partie en bleue....

"L'absurdité de ce débat à 10 000 kilomètres de ce qu'était la philosophie pour Puthagoras, Democritos, Titus Lucretius, Isaac Newton, Karl Marx, Friedrich Engels et l'auteur génial du SOCLE GNOSEOLOGIQUE de la science philosophie - globalement stoppées en 1908 - du .... 20° siècle .... réussit à masquer la seule partie rationnelle ....

CANTOR est un CRETIN charlatan....

Les Aleph - infinis à tailles variables - une sombre fumisterie.

Le travail que les philosophe vrais auraient du faire - défendre Newton, ses lieux absolus dans le vide absolus, son temps absolu et donc .... ses "vitesses absolues", ses vitesses objectives .... n'a pas été fait !!!

Les faux philosophes sont responsables de l'obscurantisme de UN SIECLE !

C'est logique : la montée en puissance de la FORMOISIE en tant que classe nécessitait de jeter Newton à la poubelle pour que le partage du butin colonial ne vienne pas donner d'états d'âmes aux amis de Krivine et Besancenot ! Ni même aux anarchistes en carton pâte dont je découvris - devant l'église Saint Bernard occupée par la bouche du chef de leur service d'ordre que .... le HIERARCHIE des salaires était devenu l'alpha et l'omega de leur dictionnaire politique ... réformiste !

C'est la découverte de la visite de deux cliqueurs de liens depuis ce blog qui m'a ramené dans ces eaux formoises en putréfaction...

Nous PROUVERONS que Newton avait raison en DONNANT la valeur de la vitesse objective de la Terre.

NOUS prouverons que Lénine avait raison de s'opposer aux charlatans à demi-berkeleyistes qu'étaient Mach et Poincaré, en défense de l'objectivité absolue du réel... en PROUVANT LA VACUITE ABSOLUE de la prétention logique et factuelle de la RELATIVITE.

Que Science et Vie de mai vienne faire tomber la matière sombre peut nous amuser comme on peut s'amuser de voir un prêtre annoncer la non-existence du diable.

Mais ces indécrottables tenteront à .... l' "infini" de leur misérable vie ... de perpétuer leur commerce pro-einsteiniste...

Le retour à Isaac Newton et à Lénine sera bien davantage le produit de la révolution africaine (et chinoise à venir ... celle des Mingongs) que de l'honnêteté intellectuelle de ces charlatans mangeurs de miettes.

ILS NE SONT QUE LES MEMBRES DE LA STRATE DES PARASITES !

Nous vaincrons !!!
Et, pour faire bonne mesure, et rendre TOTALEMENT INCOMPREHENSIBLE le débat, Fabien Tarby ajouta en conclusion ..... un autre commentaire.... du 15 avril !!

vendredi 15 avril 2011


Une petite (question) à Fabien Tarby : des livres en pdf gratos (à propos du véritable matérialisme, de Alain Badiou et de Slavoj Žižek)

L'absence d'un téléchargement GRATOS laisse toujours un sentiment de légitime suspicion sur les ouvrages rédigés par des formois.
Membres de la formoisie qui sont - la plupart du temps - des employés de l'Université ou des structures de recherche-formation mises en place par l'Etat bourgesoi.
Il ne leur suffit pas de manger les miettes impérialistes (qui ne sont que les droits d'auteurs ancestraux volés aux spoliatés que sont les descendants de Puthagoras, Democritos, Newton)...
Quand le PIB mondial n'est que 600 euros, voir les vautours de la formoisie et de l'innovoisie ne même pas placer des LIENS GRATUITS vers leurs - impérissables - oeuvres "conceptuelles" n'est peut-être, après tout, qu'un aveu : l'aveu de ce que la COMMERCIALISATION serait l'unique fonction sociale accordée par ces auteurs à leurs production.
Ils auraient - inconsciemment - la connaissance de l'absence totale de productivité historique de leur travail, et, conséquemment, de leur définitive NON-appartenance à la STRATE des INNOVANTS.

Si, maintenant, vous avez des liens vers des PDF gratuits de vos ouvrages à donner, je m'empresserai de consulter tout ce qui peut ressembler à une défense des véritables thèses du matérialisme. En l'occurrence la défense des thèses gnoséologiques de VI. Lénine et des thèses physiques de Isaac Newton.
Leur défense doit être le socle de notre combat prochain en faveur de la recherche et de la découverte de notre "vitesse objective" que Newton appelait - dès ses 23 ans dans son De Gravitatione - "vitesse absolue" quand il dézinguait le crétin Descartes. Un crétin précurseur du crétin Einstein quant aux absurdités relativistes.
Mais Einstein avait-il seulement lu Newton ?

A la suite de ce méli-mélo.... Notre hôte finit par condescendre ... de son piédestal professoral.... et de déposer une "réponse".
La voici :
Réponse au premier secrétaire Yanick TOUTAIN par Fabien Tarby:

Vous excuserez d'abord la célérité de ma contre-attaque. Vos textes, il est vrai, j'ai beau chercher en toute géométrie, même non-euclidienne, ne m'inspirent guère plus. Même et surtout à 3 heures du matin. Je dois être moins malin que vous car je ne vois guère où vous voulez en venir. La vitesse de la lumière, des photons, n'est pas infinie ; mais d'à peu près 300000km/s  ; et le problème de la physique contemporaine est de concilier Newton, Heisenberg et Einstein en une unité explicative. Et n'est pas, mon cher, d'en revenir à Newton. Expliquez-moi, supplique ! D'ailleurs quel rapport avec la politique ? Avez vous de la logorrhée comme d'autres des nausées conceptuelles, ou pire sophistiques. Si vous pouviez expliquer au crétin des Alpes que je suis, en 10 ou 30 thèses, même lacunaires, mais claires et distinctes, où vous voulez en venir , ce serait un bienfait pour mon cerveau. Un vrai dialogue, que je souhaite, malgré le côté poulet au vinaigre, de ma réponse, pourrait alors nous donner la possibilité d'une réflexion (enfin de mon côté, car tout semble clair du vôtre, dans une belle confusion.)
Une chose pour finir et répondre à votre ignorance : allez sur les sites que j'ai créés
Nessie, revue internationale de philosophie contemporaine ; nessie-philo.com ; et sur Anabase, Anabase-1.com. Vous y trouverez des centaines de pages gratos,et au moins, malgré mes 5 livres publiés, un bon quart de mes écrits.
Au plaisir de continuer à discuter avec vous de Tout ça. Sur votre blog, le mien, ou en privé,pourquoi pas. ?
F.T

Je viens de déposer une brève réponse sur son blog.
Sous forme de commentaire.
Qui ne n'est pas encore affiché.
En voici la copie :
J'avais écrit deux commentaires qui ne furent jamais validés.
Ni le lien vers mon article destiné à les faire connaître malgré l'étrange censure du maître de ces lieux.
dimanche 8 mai 2011
Une formoisie anti-matérialiste en putréfaction co-responsable de ce 20° siècle d'obcurantisme, de l'abandon de Newton et de l'oubli de la gnoséologie 1908 de
VI Lénine. (un commentaire sur le site de Fabien Tarby à propos de "Lettre ouverte à
Mehdi Belhaj Kacem")


Il est facile de prendre connaissance de la censure dont on est victime lorsque l'on voit apparaitre d'autres commentaires ayant été écrits postérieurement.
Ce fut le cas.
Le maître de ces lieux rend confus le débat en commençant par mentionner mes protestations avant de mentionner le début du "débat".

Fabien Tarby, je n'aime pas vos procédés.
Vous ironisez sur "pataphysique". Je le prends comme l'équivalent 2011 des crachats que prenait V.I. Lénine quand les crétins anti-matérialistes l'insultaient (lui et Engels) en appelant "métaphysique" ce qui n'était que la connaissance de l'existence objective du réel.

Vous réclamez des exposés.

En voici deux.
MANIFESTE MATERIALISTE un texte du 2 janvier 2006 par Yanick Toutain. En défense de Puthagoras, Democritos, Epicuros, Titus Lucretius, Isaac Newton, Marx, Engels et de la gnoséologie de VI. Léniné

mardi 23 novembre 2010
QUESTIONS (2010) AU CONFERENCIER (une liste supplémentaire en ajout à celle de Lénine, en défense de Isaac Newton et des matérialistes de l'Antiquité) par Yanick Toutain


Quant à la question gnoséologique, son actualité, en voici une présentation pédagogique :
jeudi 9 octobre 2008
La "chose en soi" expliquée par Lénine dans son livre Matérialisme et empiriocriticisme

Vous trouverez sur ces trois blogs d'autres textes en défense du matérialisme, en défense du néo-marxisme et du post-marxistes. Ces deux dernières théories étant l'actualisation nécessaire du marxisme obsolète quant aux sciences humaines.
Sur l'aspect scientifique, le texte
jeudi 31 mars 2011
"La véritable équation de la gravitation hélio-planétaire" par Yanick Toutain (un texte du 8 mai 2007 fondateur de la nouvelle révolisation matérialiste)
... vous donnera l'occasion de constater l'actualité du combat en défense de Isaac Newton contre les impostures anti-matérialistes que furent les relativités (restreinte et générale) de Albert Einstein et le combat anti-déterminisme du fasciste hitlériste Werner Heisenberg.
Le 21° siècle sera le siècle de la découvertes (par des DIZAINES DE PREUVES différentes) de la valeur de notre VITESSE OBJECTIVE dans le vide (concept que Newton dénommait "vitesse absolue".)

Notre débat consistera à VALIDER LE COMMENTAIRE de l'autre, à poser un commentaire CHEZ l'autre et à - ce que je ferai - reprendre en article commenté le texte de l'autre.
De préférence - ce que je fais systématiquement - en usant de couleurs variées pour le confort du lecteur.


COMPLEMENTS

On trouve effectivement sur le site nessie-philo.com  
une page de téléchargements

Fabien Tarby
 La Noche de los Ideales  (Traducido por Graciela Mayol), (#2)

La politique matérialiste : entre multiplicité et dialectique (#5)