Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mardi 22 juillet 2014

OMERTA76: L'institutrice Julie Amadis exclue sans traitement pendant 2 ans ! L'inspecteur d'académie Philippe Carrière protège les agresseurs d'enfants dans les écoles et punit la témoin des violences de 2008

Exclue deux ans pour une "distribution de tracts" dont le "jugement" ne donne ni le lieu ni le jour ni le contenu de ce tract.
Pour certains témoins c'est un tract #FreeGbagbo dont est coupable Julie Amadis, pour d'autres, c'est sur les lieux d'une distribution de tract appelant au boycott des élections municipales (ou européennes !) qu'elle a été vue - selon plusieurs témoignages dans le dossier d'accusation -, pour d'autres c'est la distribution des 21 mars et 24 mars faite par les délégués élus des parents d'élèves dont est coupable cette institutrice.

LES DÉNONCIATEURS NE DÉNONCAIENT PAS LA PARTICIPATION A LA DISTRIBUTION DE TRACTS


Mais, pour ce dernier cas, la lettre de dénonciation signée Clabaut-Boniou ne dénonçait pas la participation ..... Et le principal dénonciateur lui-même précisait dans son "témoignage" que c'est dissuadé par lui-même que Julie Amadis n'aurait finalement pas participé...
En somme, le principal dénonciateur mettait lui-même en cause l'acte d'accusation final !

UN AGRESSEUR D'ENFANTS TEMOIN A CHARGE CONTRE CELLE DONT IL CRAIGNAIT QU'ELLE NE DECOUVRE UN JOUR SES PROPRES VIOLENCES COMMISES DEPUIS 1993 !
LEON LAUNAY A DENONCE DES DISTRIBUTIONS.... AU MARCHE D'HARFLEUR !

Pour d'autres enfin, comme l'agresseur d'enfants Léon Launay (un agresseur de l'école Valmy 2 protégé depuis 1993 par l'inspection académique et le rectorat), Julie Amadis est coupable de distribution de tract dans des endroits où elle n'a jamais mis les pieds - comme le marché d'Harfleur.
Que le témoignage d'un agresseur d'enfants figure dans le dossier d'accusation est logique pour un ministre de l'Education Nationale comme Benoit Hamon !
Lui-même siège tous les mercredi à côté d'une agresseuse d'enfants de 5 ans !
Il est logique que le ministre qui siège avec Najat Belkacem fasse sanctionner les témoins de violences à enfants !
LES JUGES VOYOUS REFUSENT D'APPLIQUER LA LOI 222-13
ILS SERONT POURSUIVIS POUR COMPLICITE
DES AGRESSIONS COMMISES CONTRE LES ENFANTS
Tant que les juges voyous seront autorisés à s'asseoir sur le code pénal et à ne pas appliquer l'article 222-13 ce seront les témoins de violences qui subiront les persécutions de la part des fascistes comme de Philippe Carrière !
Celui-là est clairement complice des agresseurs. Son rôle en fait le donneur d'ordre indirect de agressions commises sur les enfants des écoles de Seine-Maritime.
C'est à ce titre que nous le jugerons !
"Les peines encourues sont portées à cinq ans d'emprisonnement et à 75 000 euros d'amende lorsque l'infraction définie au premier alinéa est commise sur un mineur de quinze ans par un ascendant légitime, naturel ou adoptif ou par toute autre personne ayant autorité sur le mineur."
(texte de la loi) 


Un article de L'Havrais Vérité ! Le blog qui dit la vraie vérité sur Le Havre


Julie Amadis exclue sans traitement pendant 2 ans ! OMERTA76 L'inspecteur d'académie Philippe Carrière punit la témoin des violences de 2008


par Yanick Toutain

ARRETE
ARTICLE 1 : La sanction disciplinaire de l'exclusion temporaire de fonctions pour une durée de deux ans est prononcée à l'encontre de Madame Julie Amadis à compte de la date de notification du présent arrêt.
Ils ont osé ! Les protecteurs des enseignants agresseurs ont osé !
C'est un courrier recommandé que Julie Amadis vient de recevoir en fin de soirée qui lui annonce son exclusion officielle pour deux ans

DEUX ANS SANS TRAVAIL, SANS TRAITEMENT


Pour protéger les agresseuses de Varlin en 2008, pour protéger Véronique Combret, pour protéger l'agresseur de Valmy Léon Launay - qui brutalise ses élèves depuis 1993 - , il fallait frapper fort ! Il fallait frapper les esprits !

PHILIPPE CARRIERE TERRORISE
LES TÉMOINS DE VIOLENCES A ENFANTS !

Ce fonctionnaire voyou, ce fasciste receleur et auteur de faux en écritures n'a eu aucun scrupule : Le motif de l'exclusion est une imaginaire distribution de tracts à laquelle Julie est accusée d'avoir participé.
Le plus délirant c'est que le fasciste Carrière n'ose même pas indiquer la date de cette prétendue distribution de tracts.

EXCLUE DEUX ANS SANS TRAITEMENT
POUR UN DÉLIT SANS DATE NI LIEU

Où donc aurait eu lieu cette distribution de tracts ?
Les accusateurs n'ont pas osé l'écrire !
Pour une raison simple : C'est le fait que la lettre de dénonciation du directeur de l'école, Patrick Clabaut, ne prétendait pas que Julie Amadis avait distribué elle-même le tract des parents. Les deux dénonciateurs Brigitte Boniou et Patrick Clabaut avait écrit (ce qui est aussi un mensonge) que
"Madame Amadis (...) a demandé à certains parents d'élèves de distribuer vendredi 21 mars à 16h30 et lundi 24 mars à 16h30 sur le parvis de l'école, des tracts les mettant en garde contre "des violences exercées dans certaines écoles du Havre."
On voit donc que le faux témoignage initial (une distribution de tract décidée et organisée par les parents d'élèves - qui étaient d'ailleurs les deux délégués élus Séverine Breton et Yazid Meddad) se transforme dans l'accusation finale en participation...
Mais l'absence de date et de lieu est pratique : les accusateurs ont construit un dossier délirant dans lequel les distributions de tracts #FreeGbagbo dont devenues des distributions du tract des parents...
Mais l'argument est à géométrie variable : dans la réunion de l'IA Tillmann, c'est bel et bien une accusation de distribution de tracts que proféra l'inspecteur d'académie mais son "procureur adjoint" - le directeur de Valmy 1 Patrick Clabaut enchaîna contre Julie Amadis par une accusation de militantisme pro-Gbagbo, antiFrançafrique ! Il ajouta même l'accusation d'"intelligence avec une puissance étrangère" !
Tous ces gens - quand on relit les contradictions ahurissantes dans les "témoignages" du dossier d'accusation ne sont d'accord que sur une seule chose : la mafia des agresseurs d'enfants dans  les écoles doit être protégée coûte que coûte !
Les noms des coupables et de leurs protecteurs seront donc associés !
Et, lorsque les juges voyous et les procureurs voyous de cet Etat voyou auront été chassés par la révolution qui vient, tous ces gens - agresseurs d'enfants et leurs protecteurs - seront condamnés !
Et ce pronostic sera comme l'eau des casseroles portées à ébullition - un pronostic à caractère scientifique !
A moins que des "Bernard Borrel", des juges honnêtes ne se réveillent et viennent faire le ménage avant la révolution !
Nous applaudirions - évidemment !


LIRE LES LETTRES DE DENONCIATION

mardi 24 juin 2014 Deux lettres de dénonciations différentes signées Brigitte Boniou-Patrick Clabaut ? Pourquoi ?