Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

jeudi 21 août 2014

Un secret bien caché: Vous voyez l'étoile des Jumeaux de Langevin à 100 années-lumière


par Yanick Toutain
Cet article était destiné à première publication sur #LePlusNobs
mais les censures délirantes nécessitent la précaution
 de publier d'abord sur blogspot de Google
La mafia fasciste pro-Qatar et pro-Franceàfric
en vient maintenant à même censurer
les commentaires ...anti-machistes, anti-violences

Un secret bien caché: Vous voyez l'étoile des Jumeaux de Langevin à 100 années-lumière

… mais le Voyageur de Paul Langevin la voit à une année-lumière.

Le Voyageur voit l'étoile à une « distance » cent fois plus petite que ne la voient les Terriens « immobiles ». (Depuis sa fuséee survolant la Terre à 99,995% de la vitesse de la lumière, il serait donc censé voir l'étoile..... 100 fois plus grosse dans le ciel!)

Telles sont les données véritables du problème du « physicien positiviste » français Paul Langevin.

DES DONNEES CAMOUFLEES PAR L'AUTEUR LUI-MEME EN 1911, A BOLOGNE

Cette distance variable de l'étoile dans le ciel, l'auteur du fameux paradoxe ne l'avait pas énoncée dans son problème de Bologne.
Quand il se rendit en Italie pour lancer la plus fameux paradoxe de toute l'histoire de la « philosophie positiviste », il rédigea un texte dont le contenu commence seulement à se répandre dans les cercles de la philosophie matérialiste. La seule digne du nom de scientifique.

L’ÉVOLUTION DE L’ESPACE ET DU TEMPS

C'est en étudiant soigneusement le contenu de ce texte qu'on en découvre le caractére totalement absurde.
On énoncera in fine les autres absurdités de ce texte, mais celle qui est la plus soigneusement camouflée concerne les données elles-mêmes du problème – ses données de base.

LES DONNEES ENONCES PAR PAUL LANGEVIN

L'immense majorité des textes apologétiques diffusés par les partisans de la relativité présentent des données numériques totalement absentes du texte. Il suffit d'aller aujourd'hui sur Wikipédia pour découvrir des données totalement farfelues. Ces données apocryphes sont d'ailleurs aussi présentes sur le Wikipédia anglophone.
On nous présente une étoile située à 4 années-lumière. L' « auteur-truqueur » de cette invention précise même qu'il s'agit d'Alpha du Centaure. Une invention totale quand Paul Langevin ne donnait pas de nom d'étoile.
L'article présente une vitesse du Voyageur bien plus lente que dans le texte originale (80% de la vitesse de la lumière au lieu de 99,995%) soit une fraction égale à 4/5 au lieu des 19999/20000 qui sont les chiffres véritables.
"Revenu à la Terre ayant vieilli de deux ans, il sortira de son arche et trouvera notre globe vieilli de deux cents ans si sa vitesse est restée dans l’intervalle inférieure d’un vingt-millième seulement à la vitesse de la lumière. Les faits expérimentaux les plus sûrement établis de la physique nous permettent d’affirmer qu’il en serait bien ainsi."
(on note le peu de page associant le nom de Langevin et la vitesse telle qu'elle est citée)
Le voyage présenté sur Wikipédia est censé durer 10 ans (selon les prévisions du Terrien). Alors que cette durée de 10 ans est 200 ans dans le texte véritable.
"Pendant le retour les conditions seront inversées : chacun d’eux verra vivre l’autre d’une vie singulièrement accélérée, deux cents fois plus rapide qu’à l’ordinaire, et pendant l’année que durera pour lui le retour, l’explorateur verra la Terre accomplir les gestes de deux siècles : on conçoit ainsi qu’il la trouve au retour vieillie de deux cents ans."
Tandis que le Voyageur, dans le texte de 1911, va voyager pendant 1 an pour l'aller aller puis 1 an pour le retour.
On constate donc que les terriens voient l'étoile dans le ciel 10 fois plus près sur Wikipédia que dans le texte original.
UN VOYAGE PREVU DIX FOIS PLUS COURT QUE DANS LE TEXTE ORIGINAL
Et cela continue : le Voyageur, dans le texte de 1911 retrouve une Terre vieillie de 2 siècles, dans les élucubrations numériques présentées par les relativistes qui contrôlent Wikipédia, on va avoir d'autres chiffres : c'est un Voyageur plus vieux de 6 ans seulement qui va retrouver un Terrien qui lui aura vieilli de 10 ans de plus.
UNE VERIFICATION AVEC LES FORMULES DE EINSTEIN 1905
En effet, si l'on soustrait de 1 le carré de 0,8, on trouve 1-0,64= 0,36. Si l'on prend la racine carrée de ce nombre, on trouve 0,6. Un nombre dont l'inverse est bien égal à 10/6. On retrouve bel et bien les élucubrations présentées. Avec de faux chiffres, ils ont utilisé la fonction gamma de la relativité restreinte.
Si l'on applique le même traitement non pas à 0,8 mais à 0,9995 (le véritable nombre du problème de congrès de Bologne) on va trouver non pas 10/6 mais 100.
C'est un facteur gamma égal à 100 qui est présenté dans le texte de 1911.
Il suffit de calculer la valeur de gamma pour c=0,9995c pour le vérifier
vitesse est restée dans l’intervalle inférieure d’un vingt-millième seulement à la vitesse de la lumière.
Il est scandaleux, mais révélateur que les relativistes puissent modifier les données. Mais les matérialistes savent que les positivistes n'ont fait que cela depuis 1919. Les données des deux expériences contradictoires de Sobral et Principe ont été truquées par Eddington. Un trucage reconnu du bout des lèvres par Stefen Hawkins