Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

vendredi 24 avril 2015

FAQ A bas le FCFA Préparons l'Afro monnaie panafricaine

EN COURS DE REDACTION






Pourquoi 10 000 afros ?

Pour ne pas avoir de centimes.
Le plus petit objet matériel devra avoir 1 afro comme valeur.
Le but est principalement pédagogique pour épargner aux enfants de calculer en divisant l'Afro comme les enfants européens doivent diviser l'euro et devoir comprendre les centimes d'euros.

Pourquoi un salaire égal ?

La raison principale est donnée par l'humanologie, la science postmarxiste. C'est le fait que la consommation provient principalement des innovations ancestrales.
Et donc, chacun mérite une part égale des fruits des Innovations Ancestrales

Pourquoi doit-on travailler ?

..alors que nous sommes payés pour les Innovations ancestrales faites par nos ancêtres.
La question est stupide. Un sportif fait son entraînement qui va lui permettre de battre le record.
Son entraînement c'est plus que 99,9% de ce qui va lui permettre de faire une performance.
Mais si le jour de la compétition il reste à côté de la piste, de la piscine, du lac ou à côté du sautoir en hauteur, il n'y aura aucune performance.

Si les ancêtres inventent l'agriculture, si le paysan apprend toutes ces techniques, connaît toutes les innovations ancestrales, mais qu'il ne sème pas les graines, il n'y aura aucune récolte.

Quelle est la parité afro-euro au début de la révolution ?

Un euro vaut actuellement 656 FCFA
Comme au lendemain de la révolution, l'afro aura une valeur 6 fois plus grande que l'ancien franc esclavagiste, la conversion sera donc de
1 euro = 656/6 = 109,33 afros
Les anciens retrouveront ici leurs réflexes d'avant 1993 quand le Franc colonial valait 100 fois moins que le Franc métropolitain.

Quelle sera la parité afro-euro à la fin de la première étape de la révolution ?

A la fin de la 1° étape, la parité, pour un bien ordinaire sera de 10 afros pour 1 euro.
Un Africain recevant un salaire égal de 10000 afros pourra acheter exactement les mêmes biens de consommation qu'un Européen pourra acheter avec 1000 euros.
On peut supposer d'ailleurs que ceux-ci, à cette étape, auront flanqué par dessus-bord leur bancocratie et leur bourgeoisie esclavagiste. Et que, en conséquence, l'euro aura été abandonné pour une nouvelle monnaie.
Si elle s'appelle le Révo, (par exemple 10 Révos= 1 Euro), on aura alors un Afro qui sera égal, en valeur, à un Révo.

Pourquoi les salaires n'augmenteront-ils jamais ?

Parce que ce seront les prix qui baisseront.
Au lendemain de la révolution, les ordinateurs importés d'Europe auront donc leur valeur actuelle.
Par exemple, un ordinateur vendu à Paris 250€ est vendu quasiment 164000 FCFA à Abidjan.
Après la révolution, son prix sera le même en afros. Il sera vendu 27333 afros.
Mais son prix diminuera chaque mois.
A la fin de la première étape de libération, un tel objet de 250€ sera vendu 2500 afros.
Son prix aura été quasiment divisé par 10.

Comment fera le gouvernement pour faire baisser les prix des objets importés ?

La réponse est multiple. Il faudra détailler chaque mesure
Le résumé est simple :
1° réduire les importations improductives
2° augmenter la valeur monétaire de ce qui est exporté
et enfin la véritable solution historique
3° augmenter les flux monétaires volontaires


Comment ces trois mesures pourront-elles faire baisser les prix ?

Par un mécanisme simple. Il faut comprendre qu'à l'échelle d'un pays, importations et exportations sont équivalent à un troc.
Je te donne tant de ressources agricoles et minérales. Et tu me donne tant – une valeur égale normalement, ce qu'on nous fait croire – de produits de ton pays.
Il faut comprendre que l'Afrique sous dictature franceàfric donnait à la France et aux autres pays voleurs (y compris la Chine, la Russie et autres gentils voisins) des produits qui valaient entre dix et vingt fois PLUS que la valeur de ce que ces pays nous fournissaient.

Les dictatures servent à ça : écraser le prix du cacao ivoirien, de l'huile de palme camerounaise, du coton du togo, du bauxite de Guinée Conakry etc.......
Et empêcher ces pays de produire eux-mêmes les produits finis réservés aux usines d'Europe.
Il suffira donc d'augmenter la quantité de ce qui sera importé.
Pour simplifier : si par un miracle (une chute brutale de la valeur de l'euros -50% par exemple), on doublait cette nuit la quantité de biens arrivant aux ports en provenance de France, on pourrait DIVISER PAR DEUX les prix de vente à l'intérieur de l'Afrique, sans toucher à la balance africaine du commerce extérieur.

Comment faire pour réduire les importations improductives ?

La 1° chose à faire est instantanée :stopper immédiatement toutes les importations pour bandits

Tous les biens qu'un homme ou une femme honnête ne peut pas s'acheter honnêtement ne pourra plus franchir les frontières de l'Afrique libérée.
Que ce soit les véhicules de luxe ou tous les biens que faisait venir les racailles gouvernementales.
La 2° chose est d'importer les objets ayant le potentiel productif le plus élévé : sélectionner avec soin parmi les choses utiles à faire entrer en Afrique, celles qui seront le plus utiles.





Comment augmenter la valeur monétaire de ce qui est exporté ?

Deux axes principaux :
1° vendre plus cher les produits de base déjà exportés (produits agricoles et miniers principalement).
2° Produire des produits plus élaborés que les dictatures empêchaient de produire.

Comment vendre plus cher les produits agricoles ?

L'outil principal sera le même que celui utilisé pour le pétrole : des coalitions de producteurs pour contrer les coalitions de voyous spéculateurs.
Des OPEP agricoles.





Que signifie « monopole du commerce extérieur » ?