Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mercredi 29 novembre 2017

Togo: 8 héros de fiction pour soutenir les 3 jours de manifestations #GnassingbéDégage, de Lomé à Kara, de Sokodé aux diasporas (29 novembre. au 2 décembre)


par Yanick Toutain
REVACTU

29 novembre 2017


Valère Kwamé DN pédagogie
Rosa Traoré DIN justice C CASS
Alexandra Katthabi DD pédagogie
Amilcar Thomas DID Santé chirurgie
Patrice Biko DC sécurité commandant
Aminata Olympio DIC santé médecin spécialistes
Somé Zerbo DB sécurité sous off
Simone Charles DIB pédagogie
8 personnages fictifs dont on va suivre l'agenda pour comprendre l'articulation des institutions de l'humanocratie, les CDR Sankara en version 2017
Parmi ces huit personnages – dont on décrira la journée de travail au présent – ils sont donc trois à être devenus membres du Comité National Provisoire de la Révolution Togolaise (CNPRT) Valère Kwamé , Rosa Traoré et Alexandra Katthabi. Avec 77 autres délégués députés ils sont membres de l’instance de direction qui a succédé aux institutions esclavagistes de Bolloré-Macron-Trump-Gnassingbé.
En tant que déléguée intermédiaire nationale (DIN) Rosa Traoré, l’ex marchande de légumes, est de surcroît une des 16 membres du comité exécutif du Togo, comme l’est aussi Valère Kwamé d’ailleurs. Celui-ci est non seulement l’un des 16 membres du comité exécutif mais aussi à être en même temps l’un des trois membres du bureau exécutif.( Le comité exécutif est formé de 13 Délégués DIN et de 3 délégués nationaux DN)



LIRE AUSSI

SAMEDI 25 NOVEMBRE 2017

Togo Manifs 29, 30 novembre, 2 décembre Le projet des 3 larbins d’Alpha Condé venus prendre leurs ordres à Paris VS le programme CDR Sankara et le projet de gouvernement provisoire CNPRT au Togo



Par Yanick Toutain
REVACTU
25 novembre 2017

Installer sur tout le Togo
25 comités de Zones Urbaines Provisoires
 formés de 2000 délégués conseillers
 (environ 80 délégués conseillers par ZUP)
avec pour chaque comité, un comité exécutif (CE-ZUP) de 16 membres DID,
et un bureau exécutif (BE-ZUP)
 de 3 membres délégués députés
 – ainsi membres du comité national.
Installer sur tout le Togo pour chaque comité (comités de quartiers/villages, comités de ZUP et comité national) une commission justice, une commission sécurité, une commission santé, une commission pédagogie et une commission économie (cette dernière composée principalement de délégués pédagogie)

Si vous partagez les propositions du programme sankariste CDR, lisez ce livre en le téléchargeant gratuitement en PDF sur Google Drive
Cliquez sur le lien ou sur l'image
http://goo.gl/gVrbAP



Pendant que la population togolaise est une nouvelle fois, aujourd'hui 29 novembre, à défiler dans les rues du Togo, cette première publication d'une série de fiction à vocation pédagogique est un soutien politique pour aider la formation de 50 000 CDR de base d'adultes et de 25000 CDR de base de jeunes.
Vous pouvez lire le compte-rendu de cette manifestation sur le blog #IpEaVaEaFaF

UA Abidjan, Macron complote avec le dictateur du Togo pendant que le peuple manifeste pour 3 jours " Gnassingbé Dégage"

Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
le 29/11/2017











Au moment où le larbin des patrons esclavagistes français Bolloré and co, le Président français Emmanuel Macron vient humilier les Africains au Burkina hier en côte d'Ivoire aujourd'hui puis au Ghana, les Togolais sont en révolution contre le dictateur sanguinaire envoyé par la France Faure Gnassingbé.


Prologue :

Valère Kwamé professeur d’université à Lomé mais qui habitait toujours Kara, Rosa Traoré qui avait fait des études de droit avancées mais qui était devenue marchande de légumes sur les marchés de Kara, Alexandra Katthabi, femme de paysan, elle avait créé bénévolement une association d’alphabétisation à la campagne (sur les méthodes de Paulo Freire pour les paysans du Brésil) hors des structures de l’État togolais, Amilcar Thomas chirurgien de Kara, Patrice Biko un officier militaire fils de paysans de la région de Kara– qui soutenait la révolution depuis des années clandestinement - , qui avait le rang de lieutenant mais que la révolution fera monter de niveau, Aminata Olympio femme médecin spécialiste en maladie tropicales et en collecte de savoirs ancestraux, Somé Zerbo qui était paysan mais aussi membre des groupes de sécurité pendant les manifestations et Simone Charles qui avait été recrutée comme adjointe par Alexandra Katthabi dans son association d’alphabétisation, tous ces huit personnes étaient membres d’un même CDR de base.


Ce qui précède est une fiction pédagogique institutionnelle. Tous les personnages sont imaginaires. Leurs noms ont bien évidemment été forgés à partir des patronymes de héros de la révolution africaine et anti-impérialiste. (par exemple Rosa Luxembourg dénonçant l’impérialisme allemand)

Parmi ces huit personnages – dont on décrira la journée de travail au présent – ils sont donc trois à être devenus membres du Comité National Provisoire de la Révolution Togolaise (CNPRT) Valère Kwamé , Rosa Traoré et Alexandra Katthabi. Avec 77 autres délégués députés ils sont membres de l’instance de direction qui a succédé aux institutions esclavagistes de Bolloré-Macron-Trump-Gnassingbé.
En tant que déléguée intermédiaire nationale (DIN) Rosa Traoré, l’ex marchande de légumes, est de surcroît une des 16 membres du comité exécutif du Togo, comme l’est aussi Valère Kwamé d’ailleurs. Celui-ci est non seulement l’un des 16 membres du comité exécutif mais aussi à être en même temps l’un des trois membres du bureau exécutif.( Le comité exécutif est formé de 13 Délégués DIN et de 3 délégués nationaux DN)


Valère Kwamé DN pédagogie
Rosa Traoré DIN justice C CASS
Alexandra Katthabi DD pédagogie
Amilcar Thomas DID Santé chirurgie
Patrice Biko DC sécurité commandant
Aminata Olympio DIC santé médecin spécialistes
Somé Zerbo DB sécurité sous off
Simone Charles DIB pédagogie
8 personnages fictifs dont on va suivre l'agenda pour comprendre l'articulation des institutions de l'humanocratie, les CDR Sankara en version 2017

On remarquera que le fonctionnement de l’humanocratie, en tant que structures panstitutionnelles formées de délégués révocables ne valide en aucune façon les votes opérés dans de grandes réunions. Le fonctionnement des parlements esclavagistes est totalement absurde. Et d’ailleurs, les véritables décisions sont prises en coulisses. Les Assemblées Nationales et les Sénats ne sont formés que de godillots n’ayant jamais l’occasion et la volonté de se singulariser en votant selon leur conscience. Les comités formés de plus de 30 personnes ne se réunissent jamais. Il est impossible d’avoir un débat sérieux en regroupant autant de gens. Si chaque participant expose ses arguments pendant quatre minutes, il faut déjà attendre 120 minutes de plus (deux heures) pour ajouter le moindre argument supplémentaire.
Et donc, toute structure de plus de 30 membres doit former des groupes de cinq en désignant,
dans chaque groupe, un Délégué exécutif non statutaire (DENS)
C’est donc, dans ce cas, un groupe de six personnes qui débattra et prendra la décision. Une décision qui engagera évidemment les trente membres du comité.

EMPLOI DU TEMPS DES COMITES ET COMMISSIONS CNR-Togo


La description de ce qui va suivre est tout autant valide pour un comité national, (comité de Faso) pour un comité national provisoire, que pour un comité régional, un comité de ville ou un comité de quartier.
On va d’ailleurs dupliquer le texte pour chaque niveau.
La seule différence c’est le nombre de délégateurs ayant désigné les délégués en question.
Naturellement, les nombres indiqués correspondent à un instant t et se modifieront en permanence en fonction du nombre de délégateurs.
On a ici la description faite pour un nombre de 80 membres du comité plénier. Et donc de 1,25 millions de délégateurs pour la révolution togolaise.
Toute augmentation de 10 % du nombre de délégateurs entraînant mécaniquement une augmentation de 10 % du nombre des participants aux réunions décrites ci-dessous


ORGANISATION DE 25 ZONES URBAINES PROVISOIRES

(Chaque zone urbaine provisoire doit regrouper environ 1/25° de la population du Togo et donc environ 320 000 personnes.
Quand la fusion Togo-Bénin-Ghana aura constitué un Éwé Faso, ce seront environ 3 à 4 ZUP (Zones Urbaines Provisoires) qui seront fusionnées pour former une région des 4 régions togolaises du Faso réunifié.
Chaque zone urbaine provisoire doit donc réunir 1/25° du seuil de légitimité (4 % de 1,25M) soit 50 000 délégateurs.
(on rappelle que le seuil de légitimité est supérieur au nombre de bulletins de votes revendiqués par le dictateur Gnassingbé)

Dans chaque zone urbaine provisoire on aura donc comme objectif immédiat la désignation par 50 000 délégateurs de 3 DD (délégués députés), 13 DID (Délégués Intermédiaires Députés), 64 DC (délégués conseillers), 320 DIC (délégués intermédiaires conseillers), 1600 DB (délégués de base), 8000 adjoints (dont 4000 scribes de base) et 40 000 correspondants.
On notera que les 3 délégués députés de chaque ZUP siégeront principalement dans la capitale comme membres des commissions de secteurs. (en compagnie des autres DD des différentes ZUP du pays.
On notera de la même façon que les 16 DID délégués intermédiaires députés de chaque ZUP siégeront eux aussi principalement dans la capitale comme membres des sous-commissions de secteurs. (en compagnie des autres DID des différentes ZUP du pays).

samedi 25 novembre 2017

Togo Manifs 29, 30 novembre, 2 décembre Le projet des 3 larbins d’Alpha Condé venus prendre leurs ordres à Paris VS le programme CDR Sankara et le projet de gouvernement provisoire CNPRT au Togo



Par Yanick Toutain
REVACTU
25 novembre 2017

Installer sur tout le Togo
25 comités de Zones Urbaines Provisoires
 formés de 2000 délégués conseillers
 (environ 80 délégués conseillers par ZUP)
avec pour chaque comité, un comité exécutif (CE-ZUP) de 16 membres DID,
et un bureau exécutif (BE-ZUP)
 de 3 membres délégués députés
 – ainsi membres du comité national.
Installer sur tout le Togo pour chaque comité (comités de quartiers/villages, comités de ZUP et comité national) une commission justice, une commission sécurité, une commission santé, une commission pédagogie et une commission économie (cette dernière composée principalement de délégués pédagogie)

Si vous partagez les propositions du programme sankariste CDR, lisez ce livre en le téléchargeant gratuitement en PDF sur Google Drive
Cliquez sur le lien ou sur l'image
http://goo.gl/gVrbAP




LIRE AUSSI

JEUDI 9 NOVEMBRE 2017


CNR-Togo : Recommandations à William Kouessan annoncé président d’une « commission santé » non institutionnelle


par Yanick Toutain
9 novembre 2017

WILLIAM KOUESSAN  DEVENEZ UN DES 
13 MEMBRES DU CEP
 COMITE EXÉCUTIF PROVISOIRE
 POUR DIRIGER LE TOGO (DEVENEZ UN DES 3 DELEGUES SANTÉ
 PARMI LES 13) 
PUBLIEZ LA LISTE DES
78 125 DÉLÉGATEURS QUI VOUS DESIGNENT
 MEMBRE DU COMITE EXÉCUTIF PROVISOIRE




Après la lamentable visite à Canossa des trois traitres venus quémander à Macron la succession.
Visite sur laquelle ironise la lettre du continent.
 Après la lamentable visite à Paris de Tikpi Atchadam venu accompagner les deux imposteurs réformistes Jean-Pierre Fabre et Brigitte Kafui Adjamagbo.
Après la séance d’humiliation des trois clowns Franceàfric USAfric venus quémander de leurs maîtres l’autorisation de remplacer le dictateur. Après la séance d’humiliation de la rencontre avec un autre Africain lui aussi venu à Paris pour porter auprès de ses subalternes la parole de l'esclavagiste Bolloré et du roi Jupiter Macron..... que les trois traitres..... ne rencontreront même pas...... pas plus visiblement qu'un quelconque employé subalterne de la maison mère....
C'est une NOUVELLE MANIFESTATION qui est APPELEE....
Mais toujours sur la même LAMENTABLE PLATE-FORME REFORMISTE , CONSTITUTIONNISTE , COLLABORATIONNISTE , ESCLAVAGISTE

FACE à CELA LES SANKARISTES CDR PRECONISENT LA SEULE SOLUTION PANSTITUTIONNELLE !


ET NON PAS LA TRAHISON D'UNE TRANSITION DE LA DICTATURE BOLLORE-GNASSINGBE VERS UNE AUTRE DICTATURE BOLLORE CAP2015-PNP




COMPARAISON DES DEUX PLATE-FORMES

BARATIN DES CONSDEMS allés prendre par Alpha Condé à Paris leurs ordres de Bolloré et Macron PROPOSITIONS HUMANOCRATES CDR Sankara 1 pour 25
La coalition vous invite à nouveau à la rejoindre, encore plus nombreux, sur toute l’étendue du territoire national, les mercredi 29 et jeudi 30 Novembre ainsi que le samedi 02 Décembre, Les sankaristes vous invitent immédiatement à vous grouper par 25, désigner 50 000 délégués de base #1pour25 pour les comités de quartiers, désigner 2000 délégués conseillers #1pour625 pour comités ZUP dans les 25 Zones Urbaines Provisoires, désigner 80 délégués députés #1pour15625 pour diriger le Togo dans un CNPRT Comité National Provisoire de la Révolution Togolaise et défiler avec vos délégués, par groupes de 5, 25, 125, 625, sur toute l’étendue du territoire national, les mercredi 29 et jeudi 30 novembre ainsi que le samedi 02 décembre, en proclamant l’installation du nouveau Gouvernement Provisoire
pour :d’une part :exiger le retour à la Constitution originelle du 14 Octobre 1992, Pour abolir définitivement la Constitution Eyadéma et proclamer l’instauration de la panstitution au Togo
la révision du cadre électoral Pour abolir les élections et installer l’humanocratie au Togo
et l’instauration du droit de vote des togolais de l’étranger ; En proclamant le droit de la diaspora à participer au gouvernement du Togo CNR-Togo (et demain celui de l’Afrique-Burkina Faso par un CIRAF) en désignant librement des délégués révocables par des délégateurs en diaspora et/ou en formant des conseils avec des délégateurs vivant au Togo.
et d’autre part : condamner fermement les propos irresponsables, haineux et va-t-en-guerre du Chef de l’Etat devant les bérets rouges au camp de Témédja, le 10 Novembre 2017, Annoncer la désignation de 4000 délégués justice de base, dont 3200 juges de base (pour tribunaux TPR-TPC Sankara), 640 juges DIC (TPD-Tribunaux correctionnels), 128 juges délégués conseillers (juges de TGI-TPA), 25 juges DID (niveau cours d’appel), et 5 délégués députés justice (ces derniers ayant rang de juges de cour de cassation) pour poursuivre et condamner le dictateur Gnassingbé et ses miliciens criminels. À commencer par Yark l’assassin.
En y ajoutant 16 000 adjoints justice DIB.
dénoncer les répressions sauvages des manifestations pacifiques publiques des mois d’Août, Septembre et Octobre 2017 ayant fait des morts, de nombreux blessés et de nombreux exilés, Organiser la fraternisation révolutionnaire avec policiers et militaires et l’identification de la totalité des miliciens criminels.
Le tout organisé par 10 000 délégués sécurité – incluant les policiers et les militaires ralliés à la révolution (dont 8000 délégués de base assimilés à sous-offs, 1600 DIC de niveau lieutenants, 320 délégués conseillers de niveau commandants, 64 DID de niveau colonels, 12 délégués députés niveau généraux, plus 2 DIN)
Tous les corps habillés n’étant pas validés en tant que délégués révocables au niveau de leurs responsabilités seront désarmés immédiatement.
exiger qu’une enquête indépendante soit diligentée pour situer les responsabilités dans ces massacres de populations aux mains nues et traduire en justice les auteurs et commanditaires, Installer sur tout le Togo 25 comités de Zones Urbaines Provisoires formés de 2000 délégués conseillers (environ 80 délégués conseillers par ZUP) avec pour chaque comité, un comité exécutif (CE-ZUP) de 16 membres DID, et un bureau exécutif (BE-ZUP) de 3 membres délégués députés – ainsi membre du comité national.
Installer sur tout le Togo pour chaque comité (comités de quartiers/villages, comités de ZUP et comité national) une commission justice, une commission sécurité, une commission santé, une commission pédagogie et une commission économie (cette dernière composée principalement de délégués pédagogie)
dénoncer et condamner les traitements inhumains infligés aux détenus politiques et exiger leur libération immédiate et sans conditions, Libérer immédiatement, sous la responsabilité des délégués justice (correspondant aux niveaux d’infraction) les détenus politiques incarcérés.
Cela exclut évidemment les détenus coupables de terrorisme et de haute trahison et donc bien évidemment l’imam de Sokodé qui complotait avec des officiers américains sur le mont Agou pour y installer un tribunal terroriste de ribanazis pseudo-musulmans.
exiger l’arrêt immédiat des persécutions, des arrestations, des poursuites et des violences à l’encontre des militants et dirigeants des partis politiques de l’opposition, Annoncer aux terroristes UNIR que leurs actes criminels seront passibles de la sévérité des tribunaux de l’humanocratie et que certains d’entre eux seront déférés au tribunal Nuremberg de l’Afrique dès qu’il sera installé par le comité CIRAF
exiger l’arrêt immédiat des entraves à l’exercice du droit constitutionnel de manifestation sur toute l’étendue du territoire national. Annoncer aux constitutionnistes démocrates au service des puissances étrangères esclavagistes que toutes tentatives de réinstaller de la démocratie et de ses institutions constitutionnels seront sévèrement poursuivies et condamnées comme actes terroristes et esclavagistes


Ces propositions seront accompagnées des premières mesures de la révolution pédagogique et de la révolution santé.
À commencer par la désignation de 20 000 délégués de base pédagogie et de 16 000 délégués de base santé.
La révolution pédagogie aura comme priorité la révolution alphabétisation (100 mots acquis en 3 mois par tous les analphabètes du Togo) et la révolution vitalité (division par 15 de la mortalité infantile au Togo en 5 ans)


Ces propositions qui ne mentionnent pas la jeunesse consciente du Togo doivent être reprises intégralement en multipliant par 1,5 toutes les préconisations ci-dessus.
En effet, si les femmes représentent 50 % de délégué.e.s à désigner, les jeunes de 7 à 17 ans représentent un nombre égal.
Pour 50 000 délégués adultes, il faut donc désigner 25 000 délégués pionniers et juniors.


Les sankaristes incitent les populations alentours à suivre ces progrès révolutionnaires et à commencer par les imiter : Habitants du Bénin et du Ghana doivent préparer la fusion révolutionnaire des trois pays dans un Ewe Faso de 48 millions d’habitants.
Habitants de Côte d’Ivoire, Mali et Burkina Faso doivent accompagner cette construction révolutionnaire et préparer leur fusion en Volta Faso.
Les manifestations des 29,30 et 2 décembre concernent donc tout autant les populations des 6 pays.

COMPLEMENT
LA VERITABLE STRATEGIE DE L'OPPOSITION DES CONSDEMS

COMPLEMENT



La coalition des 14 annonce de grandes manifestations nationales les 29, 30 novembre et 02 décembre prochains

CAP2015 – Groupe de Six- CAR – PNP- Santé du Peuple
COMMUNIQUE N° 22
Grandes manifestations nationales des 29, 30 Novembre et 02 Décembre 2017
Vous venez une fois encore, chers compatriotes, de démontrer votre détermination en prenant massivement part aux manifestations des 16, 17 et 18 novembre 2017. La Coalition CAP2015 – Groupe de Six- CAR – PNP- Santé du Peuple vous remercie pour ce niveau de mobilisation.
Elle vous invite à nouveau à la rejoindre, encore plus nombreux, sur toute l’étendue du territoire national, les mercredi 29 et jeudi 30 Novembre ainsi que le samedi 02 Décembre, pour :d’une part :exiger le retour à la Constitution originelle du 14 Octobre 1992, la révision du cadre électoral et l’instauration du droit de vote des togolais de l’étranger ;
et d’autre part : condamner fermement les propos irresponsables, haineux et va-t-en-guerre du Chef de l’Etat devant les bérets rouges au camp de Témédja, le 10 Novembre 2017, dénoncer les répressions sauvages des manifestations pacifiques publiques des mois d’Août, Septembre et Octobre 2017 ayant fait des morts, de nombreux blessés et de nombreux exilés, exiger qu’une enquête indépendante soit diligentée pour situer les responsabilités dans ces massacres de populations aux mains nues et traduire en justice les auteurs et commanditaires, dénoncer et condamner les traitements inhumains infligés aux détenus politiques et exiger leur libération immédiate et sans conditions, exiger l’arrêt immédiat des persécutions, des arrestations, des poursuites et des violences à l’encontre des militants et dirigeants des partis politiques de l’opposition, exiger l’arrêt immédiat des entraves à l’exercice du droit constitutionnel de manifestation sur toute l’étendue du territoire national.
ITINÉRAIRES DE LOME
Point de départ 1 : Ets CCP- Carrefour Eglise Baptiste- Uniprix (Rails)- Tokoin Trésor- Ramco- Fontaine lumineuse- Bd circulaire- Deckon Déckon- Pharmacie du Bd- Rex- Nopato- Rue de Bè- Immeuble Fiata- Bd Circulaire côté est- Festival des glaces- Plage face hôtel Sancta Maria.
Point de départ 2 : Bè Gakpoto- Marché de Bè- Bd Félix Houphoët Boigny- Bd circulaire côté ouest- Déckon- Pharmacie du Bd- Rex- Nopato- Rue de Bè- Immeuble Fiata- Bd Circulaire côté est- Festival des glaces- Plage face hôtel Sancta Maria.
Point de départ 3 : Atikoumé/Akossombo-Todman-Gbossimé- Bd de la Kara- Gbossimé- Carrefour Eglise Baptiste- Uniprix (Rails)- Tokoin Trésor- Ramco- Fontaine lumineuse- Bd circulaire- Déckon- Pharmacie du Bd- Rex- Nopato- Rue de Bè- Immeuble Fiata- Bd Circulaire côté est- Festival des glaces- Plage face hôtel Sancta Maria
Pour les chefs-lieux de préfectures, les coordinations locales préciseront les itinéraires retenus.
Togolaises et Togolais des villes et campagnes du Togo et de l’étranger, organisations de défense des droits de l’homme, associations de presse, syndicats et associations de la société civile, travailleurs des secteurs public et privé, artistes, élèves, étudiants, revendeuses des marchés, taximen, zémidjans, munis de drapelets togolais, une fois encore soyons tous aux rendez-vous des mercredi 29 Novembre, jeudi 30 Novembre et samedi 02 Décembre 2017, pour dire non, ça suffit, pour exiger la restitution à notre peuple sa souveraineté.
La lutte populaire est invincible
A Lomé le 24 Novembre 2017
Pour les organisateurs
CAP2015
Kafui ADJAMAGBO-JOHNSON
GROUPE de Six
Nicodème HABIA
CAR
Jean KISSI
PNP
Tchatikpi OURO-DJIKPA
Santé du Peuple
Georges KUESSAN
Source : www.icilome.com


LIRE AUSSI

Manif Togo 7 novembre : urgence 50000 délégués de base pour un gouvernement provisoire CNR Togo

Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
Le 07/11/2017








Les Togolais sont en révolution depuis maintenant 2 mois.
Les manifestations sont à chaque fois très nombreuses.
A chaque fois la population crie "Gnassingbé Dégage"

jeudi 9 novembre 2017

CNR-Togo : Recommandations à William Kouessan annoncé président d’une « commission santé » non institutionnelle


par Yanick Toutain
9 novembre 2017

WILLIAM KOUESSAN  DEVENEZ UN DES 
13 MEMBRES DU CEP
 COMITE EXÉCUTIF PROVISOIRE
 POUR DIRIGER LE TOGO (DEVENEZ UN DES 3 DELEGUES SANTÉ
 PARMI LES 13) 
PUBLIEZ LA LISTE DES
78 125 DÉLÉGATEURS QUI VOUS DESIGNENT
 MEMBRE DU COMITE EXÉCUTIF PROVISOIRE


LIRE AUSSI

Manif Togo 7 novembre : urgence 50000 délégués de base pour un gouvernement provisoire CNR Togo

Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
Le 07/11/2017








Les Togolais sont en révolution depuis maintenant 2 mois.
Les manifestations sont à chaque fois très nombreuses.
A chaque fois la population crie "Gnassingbé Dégage" "Gnassingbé must go"

LIRE AUSSI

Togo Manif 8 novembre : pas de négociations ! Construire le gouvernement provisoire CNR-Togo dans toutes les villes mobilisées

Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
Le 08/11/17








Bientôt 2 mois de manifestations demandant au dictateur Franceàfric Faure Gnassingbé de dégager.
Bientôt 2 mois pendant lesquels de nombreux jeunes ont tué juste parce qu'ils ont osé manifester ...
... et Faure Gnassingbé est toujours au pouvoir...

CNR-Togo : Recommandations à William Kouessan annoncé président d’une « commission santé » non institutionnelle



Aujourd'hui 9 novembre a lieu la dernière des trois manifestations réclamant le départ du dictateur Gnassignbé, fils du tyran missionné par De Gaulle et Foccart pour assassiner le premier président africain.
Une 3° journée de manifestations contre lesquelles les organisateurs interdisent à la population de les transformer en prise du pouvoir.
Des organisateurs interdisant à la population de désigner 50 000 délégués de base, dont 10 000 délégués sécurité, 16 000 délégués santé, 20 000 délégués pédagogie et 4000 délégués justice
Des organisateurs sabotant la construction d'un gouvernement provisoire de 80 délégués députés.
Les publications du médecin William Kouessan montrant qu'il est plus naïf que ses collègues cyniques Atchadam -allié de l'imam soutenu par des officiers américains - ou que Fabre, éternel pantin socialiste franceàfric quémandant éternellement le poste de gardien de plantation esclavagiste à l'Elysée.... je publie cette lettre ouverte...
Si William Kouessan crache sur cette publication, ils se trouveront d'autres médecins voulaient réellement diviser par 15 la mortalité infantile et qui deviendront ces 3 délégués santé nécessaire au comité exécutif provisoire du CNR-Togo



WILLIAM KOUESSAN  DEVENEZ UN DES
13 MEMBRES DU COMITE EXÉCUTIF PROVISOIRE
POUR DIRIGER LE TOGO (DEVENEZ UN DES 3 DELEGUES SANTÉ PARMI LES 13)PUBLIEZ LA LISTE DES 78 125 DÉLÉGATEURS QUI VOUS DESIGNENT MEMBRE DU COMITE EXÉCUTIF PROVISOIRE




Je découvre à l’instant votre nomination (par qui?) en tant que président (encore un?) d’une « commission » santé non institutionnelle.
C’est l’habitude dans l’Afrique de la formoisie compradore de distribuer à tout-va des titres ronflants et de préparer des « Transitions » et des « Conférences nationales » avec des tonnes de « présidents » pour que les crocodiles de rechange se partagent le butin….. en proposant leurs services – moins onéreux, ils le promettent – aux impérialistes qui restent les maitres de l’Afrique.




Il faut bien continuer à diviser par 20 les salaires des Africains…. Même si la mortalité infantile persiste, année après année, et depuis 56 ans (1961)
à rester au même niveau par rapport au niveau de l’occident impérialiste.
Depuis 1961 quand un petit Français meurt, ils sont 15 bébés africains à mourir.
Depuis l’assassinat (pour
300 000 FCFA) de Sylvanus Olympio, le ratio mortalité infantile est toujours de 1 à 15

.


Togo - L’opposition met sur pied une commission santé pour les soins des blessés
Publié le jeudi 9 novembre 2017  |  LomeChrono

Conférence de presse de la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise pour dresser un bilan du 1er jour de la série de manifestations de rue

Lomé, le 08 novembre 2017. Siège de la CDPA. Conférence de presse de la Coalition des quatorze partis politiques de l’opposition togolaise pour dresser un bilan du premier jour de la série de manifestations de rue exigeant le retour à la Constitution de 1992 dans sa version originelle. Selon la coalition, Sokodé a enregistré au moins 16 blessés par balles et bastonnade, dont 3 ont été admis en réanimation à l’issue de la journée du 07 novembre. L’autorité administrative a trouvé imprudent de laisser manifester tant que les armes et munitions circulent dans la nature dans cette cité.
Cette commission a pour rôle de soigner les blessés lors des manifestations. Et des gens sont déployés sur le terrain pour prendre soin de ces populations.

Des numéros verts sont disponibles pour les appels d’urgence pour que les responsables de santé puissent prêter main forte aux populations. Aussi des cliniques privées sont été sélectionnées et les blessés y sont conduits.

Selon Dr William Kouessan, président de la Commission Santé au sein de la Coalition, des médecins de bonne volonté sont engagés aux côtés de la coalition pour soigner les patients. « Nous avons la chance d’avoir quelques chirurgiens qui sont à nos côtés et qui offrent gratuitement leurs services pour s’occuper de ces blessés. A côté les organisations de la société civile qui se chargent du matériel et du financier »

Mais compte tenu des moyens, cette aide ne couvre totalement pas toute l’étendue du territoire. « Mais nous essayons de venir en aide aux blessés à Lomé ou à l’intérieur et où qu’ils se trouvent », a rassuré Dr William Kouessan du parti Santé du Peuple, parti membre de la coalition. 


M E
 



DEVENEZ UN DES 3 DIN SANTE DELEGUES INTERMEDIAIRES NATIONAUX




5 COMMISSIONS
La totalité des tâches ordinaires d’un gouvernement (à l’exception de ce que les démocrates esclavagistes appelaient « Affaires Étrangères ») sont réparties entre 5 commissions principales


On voit que les 3 délégués nationaux animent les 3 principales commissions :
commission pédagogie formée de 24 membres dont 1 délégué national 4 DIN et 19 délégués députés
commission santé formée de 18 membres dont 1 délégué national 3 DIN et 14 délégués députés
commission économie formée de 16 membres dont 3 DN et 13 délégués députés
commission sécurité formée de 16 membres dont 1 délégué national 2 DIN et 13 délégués députés
commission justice populaire formée de 6 membres dont 1 DIN et 5 délégués députés

RÉVOLUTION SANTÉ RÉVOLUTION VITALITE INFANTILE

Au lieu de construire un gouvernement provisoire de 80 délégués députés, vous persistez à défendre une constitution raciste protégeant les « races » opprimées du Togo.

Je vais donc vous parler comme si vous étiez un honnête homme totalement égaré jusqu’à ce jour.
Et désireux de participer activement à la révolution santé et en particulier à la révolution vitalité infantile visant à diviser par 15 la mortalité infantile au Togo d’ici 2022.


Vous souhaitiez le 17 juin « conquérir le pouvoir d’Etat »

3- souhaite que ce premier pas puisse conduire à la création d'un seul et unique bloc de l'opposition résolument décidé à conquérir le pouvoir d'État.
Fait à Lomé le 10 juin 2017
Le président
Dr Georges-William KOESSAN.

Je vais vous expliquer comment non pas conquérir un pouvoir dans un pseudo-Etat compradore mais au contraire comment construire un dia-État humanocrate
Dia-État
Un dia-État est un groupe de miliciens armés et non armés au service de la strate des Innovants d’un pays.
Les principales fonctions quotidiennes d’un dia-État anti-Parasites sont la sécurité [et non pas la répression (présentée comme sécurité dans les Etats Parasites], la justice [ et non pas l’injustice (présentée comme justice)], la santé [et non pas l’inégalité sanitaire et même la maladie (présentée comme santé)] et la pédagogie [et non pas la manipulation cérébrale (présentée comme pédagogie et éducation)].
À l’échelle historique, la principale mission du dia-État est de protéger les membres de la strate des Innovants et secondairement ceux de la strate des Répétants.
Puis les missions suivantes : Lutte contre la répartition inégale de la consommation, lutte contre la répartition inégale de l’investissement, lutte contre les délinquants [en particulier ceux appartenant aux secteurs dominants de la strate des Parasites], lutte contre l’organisation des trafics (drogue en particulier) nécessaire à la domination hypnotique des victimes. On sait, par exemple, que l’organisation de la contre-révolution par la CIA au Nicaragua était partiellement financée par les trafics de drogue pour détruire les Afro-Etasuniens de Los Angeles. (extrait du livre CNR-Togo manuel)
Je vous engage donc à devenir un des délégués nationaux santé.
Il faut pour cela prendre en compte statuts et fonctions.

Fonction
Une fonction est une activité autrefois dévolue à un fonctionnaire d’État.
On trouve maintenant quatre types de fonctions correspondant à 4 types de spécialité : pédagogie, santé, sécurité et justice.
Dans une société librégaliste il n’existe pas de fonction économie. La spécialité économie est dépourvue de responsables fonctionnels.(extrait du livre CNR-Togo manuel)


Spécialité
C’est un domaine d’intervention. Il existe 4 sortes de spécialités fonctionnelles : pédagogie, santé, sécurité et justice. Plus une spécialité non fonctionnelle : l’économie.
L’économie est fondamentalement gérée en dehors du dia-État. Les comités en charge de ce domaine n’ont qu’un rôle de vérification du respect du caractère égaliste et librégaliste de l’économie. (extrait du livre CNR-Togo manuel)

Les statuts
Un statut est un niveau de responsabilité. Dans un domaine particulier (une spécialité) le statut devient une fonction. Par exemple le statut délégué député (donc membre d’un comité de région), lorsqu’il correspond à la spécialité santé devient une fonction : délégué député santé. Ce qui est la pré-condition de l’exercice de la médecine en tant que médecin.  (extrait du livre CNR-Togo manuel)



Chaque Togolais doit devenir correspondant et donc 20 % des Togolais doivent devenir correspondant-santé


Correspondant·e
Membre non délégué d’un mini-conseil CDR. Il fait circuler l’information de bas en haut et de haut en bas pour les 4 autres membres du mini-conseil.
Lorsque le DIB est désigné avec une fonction particulière, les 4 autres membres du mini-conseils se répartissent le contact avec les autres DIB (Pédagogie, Santé, Sécurité, Justice). Le correspondantconomie a lui pour tâche d’être en contact avec la commission économie de son secteur.   (extrait du livre CNR-Togo manuel)
Pour chaque groupe de 25 délégateurs il faut donc 20 correspondants plus un délégué de base et ses 4 adjoints
Délégué·e·s Santé
Ils sont 32 % des délégués désignés. (environ un délégué sur 3). C’est le délégué conseiller qui doit vérifier que dans ses 25 délégateurs (dont lui), ils sont 8 délégués santé à avoir été désignés. Faute de quoi son statut n’est pas valable. 
  (extrait du livre CNR-Togo manuel)
Je vous engage donc à comprendre le processus de construction de chaque CDR de base
On aura donc 5 DIB qui vont se transformer en 4 DIB PLUS un délégué de base.
Les 4 DIB seront donc ses 4 adjoints.
Le délégué de base (qu’on peut appeler DB) va prendre un des quatre adjoints comme son SCRIBE
Le scribe, c’est celui qui note toute l’activité du conseil de 25.
Dès que vous serez sorti du stade, vous prendrez une photo des 25.
Le délégué de base, son adjoint-scribe, ses 3 autres adjoints et les 20 délégateurs.
Ces 20 délégateurs seront des correspondants : 4 correspondants-pédagogie, 4 correspondants-santé, , 4 correspondants-sécurité, 4 correspondants-justice, 4 correspondants-économie.
Les correspondants informent tous les autres des décisions des commissions des comités.
Comme il y aura 4 sortes de commissions, il y aura 4 sortes de comités. 
  (extrait du livre CNR-Togo manuel)

UNE COMMISSION SANTÉ NATIONALE



je vous incite donc d’organiser la création de la COMMISSION SANTÉ NATIONALE et ses sous-commissions
article 12 La commission santé sera coordinatrice des
12.a sous-commission activités physiques et prévention
12.b sous-commission thérapie quotidienne
12.c sous-commission collecte des savoirs ancestraux
12.d sous-commission chirurgie diagnostics et soins lourds
  (extrait du livre CNR-Togo manuel)




COMMENT PROCEDER RAPIDEMENT ?
Votre tâche est de grouper 625 personnes parmi lesquelles 10 seront délégués pédagogie, 8 délégués santé, 5 délégués sécurité et 2 délégués justice


Je vous recommande de grouper 4 adjoints STATUTAIRES (et donc pas dans la spécialité santé)

Adjoint·e·s-Statutaires
Chaque délégué a 4 adjoints-statutaires. Ce sont ses 4 délégants, ses 4 délégateurs proches. Ils lui apportent aide, conseil dans le cadre de son activité dans un comité et une commission. (ne pas confondre avec assistant-fonctionnel)
  (extrait du livre CNR-Togo manuel)

Ils seront vos adjoints « politiques »

Vous aurez par ailleurs 4 assistants santé. Ceux-ci sont vos assistants dans le cadre de vos fonctions de médecin.
Assistant·e·s-fonctionnel·les
Chaque délégué dispose de 4 assistants-fonctionnels. Ils ne sont pas ses 4 adjoints statutaires. Les assistants fonctionnels apportent aide et conseil dans le cadre des fonctions du délégué (son activité professionnelle de fonctionnaire distinct de son rôle de gestionnaire)
Les assistants fonctionnels ne sont jamais des délégateurs d’un délégué. Mais les délégateurs d’un autre délégué.
Dans le premier groupe de 624 délégateurs qui vont vous valider, le but est évidemment de vous faire valider par un total de 253,5 délégateurs.
En tant que DIN vous êtes donc censé être désigné par 4 délégués députés (4 parmi les 80 qui formeront le CNPRT, le gouvernement provisoire du Togo)
Vous devez donc convaincre vos 4 adjoints statutaires d’obtenir le soutien de 15625 (253) Togolais. Et donc les inciter à former 625 groupes de 25 délégateurs.
  (extrait du livre CNR-Togo manuel)


UN DIN EST LE REPRESENTANT REVOCABLES DE 253,5 = 78 125 DELEGATEURS


Il y a URGENCE à construire le CNR-TOGO pour en finir avec le GENOCIDE SANITAIRE
C'est votre devoir.
Si vous ne l'assumez pas, d'autres s'en chargeront à votre place.





COMPLEMENT (confer ici)


extrait du chapitre 4 de CONSTRUIRE LE CNR – TOGO (YANICK TOUTAIN)

MANUEL INSTITUTIONNEL PRATIQUE ET THÉORIQUE DE LA RÉVOLUTION HUMANOCRATE DU TOGO VERS LA RÉVOLUTION AFRICAINE ET MONDIALE (en cours d’édition V. 1.8.7) http://goo.gl/gVrbAP

Chaque délégué, dès sa désignation a des tâches urgentes à assumer. Que ce soient les tâches afférentes à sa fonction ou celles afférentes à son statut.
Ce chapitre est un manuel rapide que doit parcourir le nouveau délégué.
Naturellement, le délégué conseiller santé doit faire la synthèse des consignes données d’une part à chaque délégué conseiller et d’autre part des consignes données à chaque délégué santé.

4.A CONSEILS RAPIDES AUX DÉLÉGUÉS PAR STATUT

Les statuts sont classés ici non pas alphabétiquement mais par rapport au niveau de responsabilité, donc par rapport au nombre de délégateurs
Chaque Délégué doit vérifier et prouver publiquement qu’il a bien son quota de 25n délégateurs. Il le fait en rendant publique la liste de ses délégants (délégateurs proches : tous les délégués ont 25 délégants)
La liste des 25 délégants est rendue publique sur les réseaux sociaux (avec seulement copie sur les réseaux télématiques contrôlés par l’impérialisme), accompagnée d’une photo du conseil CDR de 25.
La photo doit comprendre le délégué désigné, ses 4 adjoints et ses 20 autres délégants.
Le délégué doit tenir un écriteau avec son nom véritable, les caractéristiques géographiques identifiantes de son groupe de 25 et la date de prise de vue (la photo la plus récente faisant foi)
Les 4 adjoints peuvent porter des écriteaux complémentaires. Par exemple des revendications urgentes.

4.A.1Correspondant

Le correspondant doit immédiatement contacter la commission de sa spécialité. Il informe des consignes données par cette commission ses 4 autres co-délégateurs.

4.A.2DIB Délégué Intermédiaire de base

Le DIB scribe doit noter tout ce qui se passe dans son conseil de base. Il est l’équivalent du secrétaire pour chaque délégué de base.
Les 3 autres adjoints DIB (non scribes) assisteront le délégué de base dans la fonction correspondant à sa spécialité. (par exemple adjoints justice ou encore adjoints pédagogie)

4.A.3DB Délégué de Base

Le délégué de base est normalement membre d’un comité de quartier ou d’un comité de village. Dans le processus initial de construction du CNPRT, le délégué de base est amené à prendre des responsabilités à un niveau plus élevé. Non seulement, il doit susciter la désignation d’autres délégués de base et la mise en place de comités de quartiers, mais de plus, à peine désigné, il doit commencer la construction d’un comité de ville.
Le délégué de base en début de processus doit se positionner rapidement en futur délégué conseiller. Ce qui implique de multiplier par 25 le nombre de ses délégateurs.

4.A.4DIC Délégué Intermédiaire conseiller (251,5=125 délégateurs)

Le DIC, délégué intermédiaire conseiller est l’adjoint d’un DC, d’un délégué conseiller. C’est donc lui qui assumera pratiquement, avec ses 3 autres collègues, la validation du délégué conseiller en veillant à la répartition correcte des délégués de base selon les 4 spécialités.

4.A.5DC Délégué Conseiller (252=625 délégateurs)

Le délégué conseiller, en temps normal, est membre d’un comité de ville Le délégué conseiller qui est le socle du système fonctionnel. En effet, c’est lui qui procède à la vérification et à la validation des délégués de base en fonction des différentes spécialités.

4.A.6DID Délégué Intermédiaire Député (252,5=3125 délégateurs)

Le DID est ordinairement membre du comité exécutif d’un comité de ville

4.A.7DD Délégué Député (253=15 625 délégateurs)

Les délégués députés sont les membres des comités de régions.

4.A.8DIN Délégué Intermédiaire National (253,5=78 125 délégateurs)

Les DIN sont les membres de comités exécutifs des comités de régions.

4.A.9DN Délégué National (254=390 625 délégateurs)

Les délégués nationaux ont environ 400 000 délégateurs et sont membres des CNR.

4.A.10D2I (ou DII) Délégué Intermédiaire International (254,5=1 953 125 délégateurs)

Les délégués D2I ont environ 2 millions de délégateurs et sont membres des comités exécutifs des CNR

4.A.11DI Délégué International (255=9 765 625 délégateurs)

Les délégués internationaux ont environ 10 millions de délégateurs et sont membres de comités continentaux

4.A.12DIM Délégué Intermédiaire Mondial (255,5=48 828 125 délégateurs)

Les délégués intermédiaires mondiaux ont environ 50 millions de délégateurs et sont membres des comités exécutifs des comités continentaux.

4.A.13 DM Délégué Mondial (256=244 140 625 délégateurs)

Les délégués mondiaux ont environ 250 millions de délégateurs et sont les membres du comité mondial pour diriger la planète et tenter de sauver l’espèce humaine malgré les crimes écologiques et les crimes contre l’humanité commis par la strate des Parasites depuis 50 ans.