Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

mercredi 28 septembre 2016

Les terroristes DAECH Saumur c'est l'armée française sous déguisement. Preuve ahurissante du complot terroriste par le CIA NRBC en France


par Yanick Toutain
28/9/2016



"une salle de propagande avec caméra sur trépied, ordinateur portable, un coin cuisine, un lit de camp" Et encore "de la documentation de propagande islamiste et une représentation d'un drapeau de DAECH". Les policiers s'inquiètent tout particulièrement de la "présence d'une forme allongée à terre vêtue d'une combinaison de protection avec masque à gaz"
 ainsi que d'"un autre masque à gaz accroché au mur
avec derrière un rideau plastifié transparent
" (Canard Enchaîné 28/9/2016)

Mercredi après-midi, [21 septembre 2016]
 des employés d’une association d’insertion
viennent débroussailler un terrain situé près de l’église Saint-Hilaire-des-Grottes,
 à la sortie de Saint-Hilaire-Saint-Florent sur la route de Gennes.
La clé qui doit ouvrir le portail ne fonctionne pas.
 Ils empruntent une autre entrée
et voient un camion blanc banalisé qui quitte alors les lieux.
Comme ils trouvent cela étrange, ils alertent la police nationale.
 Sur place, celle-ci découvre du matériel pour le moins suspect :
 un drapeau de Daesh, du matériel audio et vidéo,
un groupe électrogène, des journaux en langue arabe…
Bref, des objets qui peuvent faire penser à une planque terroriste.
(Courrier de l'Ouest du 22/9 que les médias nationaux ont à peine signalé)

Depuis mercredi dernier, la presse française a bien camouflé l'information explosive publiée le jeudi 22 septembre par le Courrier de l'Ouest Saumur : l'armée française crée des planques DAECH en France.

LE CIA NERBC CREE DES PLANQUES DAECH
AVEC DRAPEAU ET CAMERA
POUR REVENDIQUER DES ATTENTATS


DAECH est une agence de la CIA crée par Obama et Clinton le 8 avril 2013. On a les preuves. On a même le courriel de Hillary Clinton. "Organize Train And Arm" avec la liste des organisateurs et financiers : Qatar, Arabie Saoudite, Turquie et la Jordanie pour les camps d'entrainement.
Les gens informés que la vérité ne dérange pas ne sont aucunement surpris d'apprendre que l'armée française fabrique des planques DAECH.
C'est la méthode de l'armée algérienne pendant la prétendue lutte contre FIS et GIA : les militaires du FLN se déguisaient en terroristes pour assassiner les opposants révolutionnaires au régime.

MAIN ROUGE TERRORISTE A SAUMUR
LE GENERAL ARNAUD NICOLAZO DE BARMON


 CHEF TERRORISTE DAECH S'EST FAIT PRENDRE

L'armée française a des drapeaux DAECH, l'armée française a de la propagande islamique, l'armée française a des masques à gaz DAECH.

Un coup de fil du sous-préfet au général commandant les Écoles Militaires de Saumur (EMS) permet de pousser un ouf de soulagement. Le matériel a été déposé par les militaires du Centre interarmées de la défense nucléaire, radiologique, biologique et chimique qui sont en formation. Ils utilisent en effet ces grottes comme terrain d’exercice. (Courrier de l'Ouest 22/9/2016)
On comprend maintenant l'étrange impunité depuis 2013 de l'assassin de Chokri Belaid, le franco-tunisien qui a recruté les terroristes Kouachi.
Les terroristes sont une fabrication de la CIA en Syrie, en Tunisie, en Irak, en Afghanistan.
On savait que la DGSE finance les terroristes au Mali - 20M€ au jihadiste Iyad Ag Ghali.
On a appris hier que l'armée française venait de "prendre ses distances" avec ses amis les terroristes MNLA.
On a donc maintenant les preuves que, sur le territoire française il existe des planques DAECH créées par les barbouzes terroristes CDNBC.

ASSELINEAU VEUT ENQUETER AU LIEU DE DISSOUDRE
LE PARLEMENT ET LE CIA-NRBC 


L'UPR réclamait cette nuit une commission d'enquête parlementaire. François Asselineau est un charlatan politique tentant de sauver l'ancien régime gaulliste en putréfaction.

Dans ce contexte très lourd, le moins que l’on puisse dire est que cette étrange affaire de Saumur tombe particulièrement mal.
Est-il nécessaire de souligner que la simple détention de faux drapeaux de Daesh est un fait choquant – et même scandaleux – de la part d’une école militaire française,d’autant plus qu’une telle détention n’a aucun rapport – c’est le moins que l’on puisse dire ! – avec l’objet officiel même du CIA NRBC.Du coup, la détention de faux drapeaux de Daesh par une école militaire, découverte inopinément dans une cache située à proximité d’une église avec du matériel vidéo, ouvre évidemment la porte aux pires suspicions quant à la préparation d’opérations… « sous faux drapeau », c’est le cas de le dire !La découverte de Saumur ne peut que renforcer le camp de ceux qui pensent que les attentats terroristes pourraient être des manipulations visant à terroriser la population française, à s’en prendre à des boucs-émissaires, et à maintenir la France indéfiniment sous état d’urgence.

DES DRAPEAUX DAECH AU CIA NRBC

Une "commission d'enquête" ?
Puisque cette affaire a éclaté au grand jour par l’arrivée inopinée d’une équipe de débroussailleurs, qui a fait fuir précipitamment trois personnes non identifiées dans une camionnette blanche, la Commission d’enquête parlementaire devra notamment élucider les points suivants :
  • Est-il habituel que des exercices militaires se tiennent dans une planque troglodyte d’apparence désaffectée ?
  • Pourquoi aucune des procédures d’information habituelles des autorités civiles et militaires compétentes n’a-t-elle été respectée ?
  • Comment peut-on justifier la fuite de ces trois personnes dans le cadre supposé d’un exercice militaire ?
  • Qui étaient ces fuyards ?
  • Qu’est-il arrivé de la suite de l’exercice militaire présumé, ainsi interrompu ? A-t-il été poursuivi, une fois les journalistes repartis ?
  • À quoi servaient précisément les faux drapeaux de Daesh et les journaux en arabe pour enseigner les méthodes de décontamination radiologiques, nucléaires et chimiques ? 
  • Quels étaient précisément ces journaux ?
  • D’où provenaient ces faux drapeaux ? Comment une école militaire officielle a-t-elle pu se les procurer ? D’autres organismes officiels d’État en ont-ils et pourquoi ?
C'est une plaisanterie : c'est une révolution qui est nécessaire pour stopper les terroristes de l'Elysée.
En janvier 2012, le général Puga et Sarkozy ont lancé les terroristes MNLA Ansardine AQMI à l'attaque du Mali. 82 morts à Aguel Hoc le 24 janvier 2012 avec la complicité de ATT président du Mali qui coordonnait l'attaque terroriste au téléphone satellitaire.
En janvier 2013, le général Puga et Hollande ont réinstallé au Nord-Mali leurs protégés terroristes MNLA puis en octobre 2013 le jihadiste Iyad Ag Ghali de Ansardine (en lui versant 20M€ de récompense pour ses crimes + l'impunité)

HOLLANDE VOULAIT INSTALLER DAECH A DAMAS

Le 2 septembre 2013 Hollande voulait le feu vert de Obama pour installer DAECH à Damas en renversant Bachar Al Assad (celui qui a aidé Sarkozy à assassiner Kadhafi en échange d'un soutien dans la répression contre la révolution syrienne)
Le 9 octobre 2015 dernier, Hollande, le général Puga, le général Beth ont missionné le jihadiste Ansardine pour attaquer la gendarmerie Samorogouan au Burkina Faso. Une tentative de sauver le putsch Diendéré pour rétablir l'ancien régime Compaoré par le régiment RSP.
On a 16 minutes d'enregistrement au téléphone de l'organisation des attaques de gendarmeries et de commissariat par Guillaume Soro, numéro 2 de Côte d'Ivoire, protégé de Sarkozy Fabius et Hollande
Les terroristes sont les pantins de la CIA et de la DGSE.
On a maintenant la preuve que des groupes DAECH en France ne sont rien d'autre que l'armée française sous déguisement.

L'ARTICLE DU CANARD ENCHAINE
MINIMISE ETRANGEMENT LE SCANDALE

Les faux terroristes étaient de vrais militaires 

Le ministère de l'Intérieur s'est fait une belle frayeur mais ne s'en est pas vanté, de peur de déclencher l'hilarité. Le 21 septembre en fin d'après-midi, panique Place Beauvau : un télégramme "Urgent" informe le cabinet du ministre de la découverte, dans la région de Saumur (Maine-et-Loire), d'"un laboratoire clandestin, lié à une activité terroriste islamiste", planqué dans une église en partie désaffectée mais toujours utilisée par des catholiques traditionalistes.
 Jésus, Marie, Joseph !
Alertés pat des riverains que le manège de drôles de paroissiens intriguait, les poulets déboulent. Dans leur rapport, les fonctionnaires décrivent ainsi l'aménagement du lieu saint: "présence à l'entrée de la grotte d'un générateur, d'un système d'éclairage"" . A l'intérieur, "une salle de propagande avec caméra sur trépied, ordinateur portable, un coin cuisine, un lit de camp" Et encore "de la documentation de propagande islamiste et une représentation d'un drapeau de DAECH". Les policiers s'inquiètent tout particulièrement de la "présence d'une forme allongée à terre vêtue d'une combinaison de protection avec masque à gaz"  ainsi que d'"un autre masque à gaz accroché au mur avec derrière un rideau plastifié transparent" Dès que l'info remonte, c'est le branle-bas de combat. Un périmètre de sécurité est instauré. Donc démineurs de Nantes sont appelés à la rescousse, tandis que le procureur et le sous-préfet de Saumur en personne se rendent sur place, escortés par le directeur départemental de la sécurité publique et son homologue de la police judiciaire. Ne manquait plus que la cavalerie ! Alors que le service de déminage est sur le point d'arriver, tout ce beau monde apprend, stupéfait, qu'il s'agissait en fait d'un exercice organisé par le Centre inter-armées de défense nucléaire, radiologique, biologique et chimique. Ce sont des militaires qui ont tout bricolé dans leur coin, jusqu'au drapeau de Daech, sans jamais prévenir quiconque à la préfecture, dans les services de police ou au parquet. On imagine la scène si l'intervention policière avait eu lieu alors que les troufions étaient en plein exercice à l'intérieur de l'église... Le proc de Saumur a fait saisir tout le matériel et a ordonné que les militaires soient interrogés. La Grande Muette va-t-elle parler ?

DOCUMENT
1 / OBJET DÉCOUVERTE DE LOCAUX POUVANT ÊTRE ASSIMILES À UN LABORATOIRE CIANDESTIN LIÉ A UNE ACTIVITÉ TERRORISTE ISLAMISTE.
2 / DATE : LE 21 SEPTEMBRE 2016
3 / LIEU : VILLE DE SAUMUR (49400), COMMUNE DÉLÉGUÉE DE SAINT HILAIRE ST FLORENT,  RUE LEOPOLD PALUSTRE
ALORS QUE LES SERVICES DE DÉMINAGE ÉTAIENT SUR LE POINT D'ARRIVER, NOUS APPRENIONS QUE LE SITE ETAIT EN FAIT UTILISE PAR LES MILITAIRES

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire