Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

jeudi 14 décembre 2017

Togo : Bolloré achète le procureur Laurent Le Mesle de la Cour de Cassation française pour continuer les dictatures esclavagistes Franceàfric Gnassingbé, Biya etc..

Par Julie Amadis+Yanick Toutain
#IpEaVaEaFaF+REVACTU
Le 14/12/2017

"Canal est en train de virer une salariée qui, par erreur, a diffusé sur Canal Afrique un reportage critiquant Faure Gnassingbé, le monarque du Togo - un grand ami de Bolloré.(Canard Enchaîné 13/12)"

"[Laurent Le Mesle] est mouillé dans un tas d'affaires pas nettes, comme l'affaire Boulin, ce ministre que très probablement Chirac a fait tuer parce qu'il menaçait de révéler des scandales Franceàfric.
Le magistrat Le Mesle conseillait Chirac quand celui-ci lançait les terroristes Soro-Ouattara-Ib à l'attaque de la Côte d'Ivoire
"En octobre 2007, il décide de ne pas rouvrir le dossier de l'affaire Robert Boulin" Wikipédia
Laurent Le Mesle est tellement impliqué dans les affaires Franceàfric à cacher, qu'un député partisan d'un des plus grands criminels Franceàfric, Nicolas Sarkozy, et un autre agent Franceàfric du PS Julien Dray ont fait semblant de s'offusquer quand il a été choisi pour devenir Procureur de la Cour d'appel de Paris"



1999 : Limogé par le garde des Sceaux Élisabeth Guigou pour avoir publié un Que sais-je ? dans lequel il justifiait que le gouvernement puisse donner des instructions écrites au Parquet. Nommé procureur de la République de Nancy.(Wikipédia)

LIRE AUSSI 21° 22° MANIFESTATIONS
AU TOGO 13 DECEMBRE 14 DECEMBRE

Togo Nouvelle manifestation massive 13 décembre #GnassingbéDEGAGE Ni négociation Ni réferendum Construire CDR + délégués révocables #1pour25


Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
Le 13/12/2017

"Les Togolais au prix de centaines de morts, tentèrent de mettre fin à l'imposture coloniale esclavagiste. Et virent l'Occident impérialiste révéler son véritable visage : la démocratie n'était que la gestion des salaires esclavagistes et des profits de la nouvelle bourgeoisie esclavagiste (en symbiose avec les banques : une banko slavoisie)(extrait de Manuel institutionnel pratique et théorique de la révolution togolaise)



BOLLORE POURRA BIENTÔT FAIRE INTERDIRE LES CHANSONS DE YANICK TOUTAIN PAR LA COUR DE CASSATION DEVENUE AGENCE PUBLICITAIRE BOLLORE


BOLLORÉ ACHÈTE LES MÉDIAS

Bolloré protège son pantin Gnassingbé.
Presque aucun article dans les médias français sur les 21 manifestations "Gnassingbé Dégage" depuis 3 mois...
Rien sur les jeunes de 10 à 15 ans tués dans les manifestations par les militaires de Gnassingbé dans les journaux en France !
Pourquoi ?
Bolloré détient l'agence Havas, première agence publicitaire en France ainsi que de nombreux médias.... Il a acheté les médias en France....
Mais ce n'est pas tout....

BOLLORÉ ACHÈTE LES MAGISTRATS


Maintenant il achète aussi des magistrats.....
Nous apprenons hier dans le Canard Enchainé qu'il a acheté un magistrat de la Cour de Cassation (Premier avocat général) un des postes les plus élevé de la plus haute juridiction de l'ordre judiciaire en France ....

Parcours

  • Début des années 1990 : Procureur Adjoint à Pontoise, il a pour procureur de la République Marc Moinard. Il y rencontre également Rémi Heitz, futur délégué interministériel à la sécurité routière, et Laure de Choiseul-Praslin, l'épouse du garde des Sceaux Pascal Clément, et Jean-Marie Beney, qui le remplacera en septembre 2006 comme directeur de cabinet du même garde des Sceaux Pascal Clément.
  • 1994 : Sous-directeur de la justice pénale générale à la chancellerie.
  • Juin 2005 : Directeur de cabinet de Pascal Clément, garde des Sceaux, ministre de la justice.

Bien entendu le Canard n'écrit pas que Laurent Le Mesle s'est fait acheté par Bolloré, mais on comprend entre les lignes... Celui-ci comme par hasard est nommé au comité d'éthique de la chaîne de Bolloré Canal Plus....
Un comité d'éthique ?
L'éthique chez Bolloré consiste à virer les journalistes et autres salariés qui critiquent ses Présidents protégés de la Franceàfric.....
Alors la salariée qui a fait passé le reportage "effet papillon" qui parlait des manifestations anti Gnassingbé au Togo alors qu'il avait interdit de diffusion par Bolloré, a été virée !
  "Canal est en train de virer une salariée qui, par erreur, a diffusé sur Canal Afrique un reportage critiquant Faure Gnassingbé, le monarque du Togo - un grand ami de Bolloré.(Canard Enchaîné 13/12)"

EXTRAIT ARRET SUR IMAGE


Alerte enlèvement. Un reportage de l'Effet papillon a disparu des plateformes de Canal+. Attention, pas n'importe lequel : un sujet critique sur un proche de Vincent Bolloré, le président togolais Faure Gnassingbé. Malgré les efforts de Canal France pour bloquer sa rediffusion, le reportage est réapparu la semaine dernière sur Canal Afrique. Une "boulette" qui pourrait bien faire une victime en interne.
Consigne de déprogrammation, explications houleuses en comité d'entreprise et salarié sur la sellette… C’est un reportage qui n’a pas fini de provoquer des étincelles dans les étages de la maison Canal. Le 15 octobre dernier, la chaîne cryptée diffusait "Lâche le trône". Un sujet de L’Effet papillon consacré au vent de révolte populaire qui souffle depuis plusieurs mois contre le président togolais, Faure Gnassingbé.
Faure Gnassingbé. Source : AFP
Ce reportage d’une dizaine de minutes (produit pour Canal par la société de production Capa) revenait sur les manifestations d’opposition qui se multiplient depuis quelques mois au Togo où une partie de la population refuse de voir le chef de cet état d’Afrique de l’Ouest briguer un quatrième mandat. "Ils en ont assez de la misère et de l’accaparement de la richesse par une minorité qui gravite autour du président", expliquait L’Effet Papillon qui rappelle que la famille Gnassingbé (père puis fils) tient les manettes du pays depuis cinquante ans. "Un record en Afrique, même les Bongo n’ont pas fait pire au Gabon".

Situation quasi-insurrectionnelle, arrestations sommaires d’opposants, répression violente orchestrée par le régime… Le reportage rendait compte du climat électrique. Mais aussi de la détermination des opposants bien résolus à en finir avec un système quasi-dynastique, qui se perpétue à coup d’élections douteuses, depuis qu’il a été installé en 1967 avec le soutien de la France.
"LE GROUPE BOLLORÉ S’EST-IL RETOURNÉ...



VINCENT BOLLORE : UN PATRON ESCLAVAGISTE QUI VERSE DES SALAIRES A 50€/MOIS A SES SALARIES AFRICAINS


Bolloré fait 80% de ses profits en Afrique.
Des profits qui proviennent de salaires esclavagistes à 50€/mois qu'il verse à ses employés Africains....
Les bénéfices sont énormes quand on verse des salaires 20 fois inférieurs à ceux des Français exerçant un travail similaire...
Les conséquences de cette mise en esclavage au Togo, c'est une mortalité infantile 15 fois supérieure à la mortalité infantile en France.



LIRE MES ARTICLES :

Esclavage : pas d'abolition pour Bolloré

Embauche systématique de mineurs par Bolloré ! Témoignage inédit d'un ouvrier de SOCAPALM ayant travaillé pour Bolloré pendant 10 ans au Cameroun


LE PATRON ESCLAVAGISTE FRANCEAFRIC VINCENT BOLLORE ACHÈTE LES MÉDIAS


Avec cet argent conquis sur la sueur et le sang des Africains, Bolloré achète les médias.

Il a acheté Canal plus....

Et il détient l'agence Havas, la première agence de publicité en France.

« Il est évident qu’un jour il y aura quelque chose entre Vivendi et Havas », déclarait Vincent Bolloré en mai 2016. Ce jour est arrivé : après des mois de déclarations évoquant un rapprochement, Vivendi a entrepris de racheter Havas et a officialisé sa démarche, jeudi 11 mai. Le groupe de médias a donc proposé au groupe Bolloré de lui racheter la participation de 60 % que celui-ci détient dans le capital d’Havas. Vendredi matin, sans surprise, le groupe familial de l’industriel breton a accepté l’ouverture de discussions.De façon peu ordinaire, Vincent Bolloré est présent des deux côtés de l’opération, puisqu’il contrôle Vivendi à hauteur de 20 %. C’est l’une des originalités de ce mariage, l’autre étant qu’il unirait un acteur des médias et un acteur de la publicité, deux métiers habituellement séparés. Le Monde

Bolloré est au cœur des réseaux Franceàfric et use de tous ses pouvoirs pour installer des dictateurs et les maintenir au pouvoir.

Il corrompt quand les Présidents et hommes politiques pouvant influer sur ses affaires.

16 DECEMBRE 2010 CÔTE D'IVOIRE
UN COUP D'ETAT SARKOZY OFFERT à BOLLORE SOUS DIRECTION CARSON-CLINTON



Bolloré offre son yacht à Sarkozy qui vient d'être élu Président


La plus spectaculaire de ses corruptions est sans doute celle de Sarkozy. Juste après son élection de 2007, Bolloré lui offre des vacances sur son yacht...
Sarkozy défendra ses intérêts avec ferveur durant tout son mandat. Il ira jusqu'à organiser un coup d'Etat en Côte d'Ivoire pour y installer Ouattara, y déloger Gbagbo parce que celui-ci ne voulait pas que l'intégralité du port d'Abidjan revienne à Bolloré.


LE PREMIER ESCLAVAGISTE DE FRANCE
S’ACHÈTE UNE ÉTHIQUE EN COUR DE CASSATION

Et en plus de tout cela, il achète maintenant aussi la justice.

C'est le Canard Enchaîné du 13 décembre qui nous révèle l'affaire.Laurent Le Mesle, Premier avocat de la Cour de Cassation, ex-Procureur général de la Cour d'Appel de Paris est nommé par Bolloré au sein du Comité de Canal Plus.
"Par pudeur, sans doute, le communiqué annonçant la nomination de Le Mesle au sein du comité de Canal (une maison où son épouse a officié jusqu'en 2014) le présente "un ancien premier avocat général de la Cour de cassation", alors qu'il ne prendra sa retraite qu'en février 2019."



LAURENT LE MESLE NOMME PAR BOLLORE EST UN MAGISTRAT EX-PROCUREUR
QUI TRAVAILLE DEPUIS LONGTEMPS
POUR  LES INTÉRÊTS FRANCEAFRIC


Laurent Le Mesle a une des hautes fonctions juridiques existantes.
La Cour de Cassation est la plus haute juridiction en France.

Laurent Le Mesle Magistrat Franceàfric corrompu
par Bolloré
"Un avocat général n'est pas un avocat. Magistrat du parquet comme le procureur général, le procureur de la République ou le substitut du procureur, l’avocat général représente le ministère public devant la Cour de cassation, les cours d’appel ou les cours d’assises. Il a pour tâche de défendre l'intérêt de la société mais n'est pas l'avocat de la victime d'une infraction pénale. Il requiert l'application de la loi dont il est le défenseur. De ce fait, il n'est censé que faire appliquer la loi.
Situation hiérarchique :
  • Procureur général
  • Premier Avocat Général (à la Cour de cassation uniquement)
  • Avocat général
  • Substitut général" (Wikipédia)
Laurent Le Mesle appartient au réseau Franceàfric depuis longtemps.
Il a travaillé pour Jacques Chirac. Il était son conseiller pour la justice de 2002 à 2004.

"Avant d’être nommé procureur général de Paris en 2006, Laurent Le Mesle avait été le conseiller pour la justice du président Chirac (2002-2004). Sa nomination avait été dénoncée par les syndicats de magistrats et par la gauche comme un «verrouillage» de la justice, peu de temps avant la fin du mandat élyséen de Jacques Chirac." Libération

LE MESLE COMPLICE DES ASSASSINS DE ROBERT BOULIN


Il est mouillé dans un tas d'affaires pas nettes, comme l'affaire Boulin, ce ministre que très probablement Chirac a fait tuer parce qu'il menaçait de révéler des scandales Franceàfric.
Le magistrat Le Mesle conseillait Chirac quand celui-ci lançait les terroristes Soro-Ouattara-Ib à l'attaque de la Côte d'Ivoire

"En octobre 2007, il décide de ne pas rouvrir le dossier de l'affaire Robert Boulin" Wikipédia

Laurent Le Mesle est tellement impliqué dans les affaires Franceàfric à cacher, qu'un député partisan d'un des plus grands criminels Franceàfric, Nicolas Sarkozy, et un autre agent Franceàfric du PS Julien Dray ont fait semblant de s'offusquer quand il a été choisi pour devenir Procureur de la Cour d'appel de Paris :

"La polémique autour de la possible nomination, début octobre, de Laurent Le Mesle, un proche de Jacques Chirac, au poste de procureur général se poursuit. Hier, le porte-parole du PS, Julien Dray, a indiqué que sans faire «un procès ad hominem», les socialistes refusaient «une nomination marquée du sceau partisan». Le groupe PCF du Sénat a aussi protesté. A droite, le député sarkozyste Dominique Paillé a évoqué l'idée d'un «délai de viduité» entre une fonction politique et une haute fonction administrative. Ce délai de viduité était celui, un peu plus long qu'une grossesse, imposé à une veuve ou divorcée avant de se remarier. Laurent Le Mesle est directeur de cabinet du garde des Sceaux, et ancien conseiller pour la justice de Jacques Chirac à l’Élysée." Libération
Et c'est bien évidemment lui qu'achète Bolloré...
Même si celui se défend d'avoir été acheté....
Mais la parole de celui qui a passé son temps à étouffer toutes les affaires Franceàfric par le mensonge et les magouilles ne vaut rien du tout !
Il dit au Canard qui l'interroge :

"Je suis arrivé par Vincent Bolloré (...) C'est gratuit, je ne suis pas rémunéré. Si un dossier le concernant vient devant la chambre commerciale de la Cour, où je suis, je me déporterai."

Impressionnant écrit le Canard après cette déclaration de Le Mesle...

N'importe quel esprit lucide a bien compris que si Bolloré l'a embauché c'est bien évidemment pour sa fonction au plus haut rang de l'appareil judiciaire.
Et il est bien évident que dans ce milieu les services ne sont pas gratuits !!!!

D'ailleurs c'est comme cela que le Canard présente les choses.

Le journaliste Christophe Nibili commence l'article par :
"TIENS, revoilà la farce du comité d'éthique de Canal plus ! La farce du comité d'éthique
de Canal Plus ! La semaine dernière, la liste des quatre membres composant ce machin "chargé de garantir l'indépendance éditoriale et celle de l'information" comme ne craint pas de le clamer Vincent Bolloré.
Le moment est bien choisi : Canal est en train de virer une salariée qui, par erreur, a diffusé sur Canal Afrique un reportage critiquant Faure Gnassingbé, le monarque du Togo - un grand ami de Bolloré. Les ténors de son vertueux comité vont sûrement mettre un terme à ces aimables pratiques. Le premier n'est autre que Laurent Le Mesle. Ex conseiller de Chirac à l'Elysée, ex-procureur général de la Cour de cassation. il va bientôt se retrouver dans une position très éthique. Ladite Cour statuant, à l'occasion, sur les procès que Bolloré intente aux journalistes qui n'ont pas... la même approche de l'éthique que lui." (le Canard Enchaîné du 13/12/2017)



CONCLUSION


La France a été complétement noyautée par les réseaux Franceàfric.
Il n'y a plus de médias indépendants, plus de juges impartiaux quand il s'agit de dénoncer les crimes Franceàfric.
Un patron esclavagiste tisse sa toile d'araignée en toute impunité en paralysant toutes les instances qui pourraient lui porter ombrage : médias, justice, politiques...
Quand les juges français auront aboli l'esclavage on pourra les regarder autrement que comme des bouffons au service de l'esclavagisme...
Quand la population aura le pouvoir.... Et ce sera peut être pour bientôt si les Togolais réussissent leur Révolution....
Bolloré et tous ses corrompus seront jugés au Nuremberg de l'Afrique par des juges délégués révocables....
La justice du peuple avec des juges choisis par les Africains jugera tous ces criminels....
Car la réalité c'est 100 millions d'enfants africains morts en 25 ans.



jeudi 7 décembre 2017

Nouvelle censure de Facebook au service de la dictature Gnassingbé au Togo (Togo Debout VS censure politique)


par Yanick Toutain
REVACTU
7 décembre 2017






"Cela fait des SEMAINES que je proteste contre la censure coloniale dont sont victimes certaines de mes publications. En particulier le LIEN vers mon livre PDF de présentation d'institutions HUMANOCRATES pour le TOGO
Je présentais ici les STATISTIQUES de VISITES.... et je suis à nouveau victime de censure !"






LA MESURE DE CENSURE A ETE ANNULEE PAR FACEBOOK




Une nouvelle fois une de mes publications sur Facebook a été censurée
En voici la copie
"Sur 812 téléchargements de mon livre pour construire les CDR au Togo
142 téléchargements depuis le Togo
121 depuis la France
86 depuis les USA
52 depuis l'Allemagne
47 depuis le Burkina Faso !!! (un SCANDALE)
29 depuis l'Italie
26 depuis l'Indonésie
24 depuis le Canada
13 depuis la Belgique
12 depuis la Côté d'Ivoire
http://goo.gl/gVrbAP
Vous comprendrez en lisant le texte de protestation que je viens de transmettre à Facebook

Cela fait des SEMAINES que je proteste contre la censure coloniale dont sont victimes certaines de mes publications. En particulier le LIEN vers mon livre PDF de présentation d'institutions HUMANOCRATES pour le TOGO
Je présentais ici les STATISTIQUES de VISITES.... et je suis à nouveau victime de censure !
C'est intolérable et ressemble à un soutien de Facebook à la dictature Gnassingbé au Togo. Une dictature qui a assassiné entre 400 et 500 personnes en 2005.
Une dictature qui tue encore en 2013 le jeune Anselme Sinandaré et d'autres jeunes
une dictature qui tue encore en 2017 Agrigna Rachad et d'autres jeunes qui manifestaient.
je rappelle que le dictateur du Togo succède à son père Eyadema qui fut missionné par De Gaulle pour assassiner le président du Togo Sylvanus Olympio pour une somme de 300 000 FCFA
Je résume : Facebook me censure en soutenant une dictature installée en janvier 1963 par un crime colonial.
LE TEXTE CENSURE
++++CITATION
Sur 812 téléchargements de mon livre pour construire les CDR au Togo
142 téléchargements depuis le Togo
121 depuis la France
86 depuis les USA
52 depuis l'Allemagne
47 depuis le Burkina Faso !!! (un SCANDALE)
29 depuis l'Italie
26 depuis l'Indonésie
24 depuis le Canada
13 depuis la Belgique
12 depuis la Côté d'Ivoire
http://goo.gl/gVrbAP
FIN DE CITATION

mercredi 6 décembre 2017

Togo : conseil à 3 résistants:“Formez un comité exécutif embryonnaire pour construire un comité Togo embryonnaire de 16 délégués députés révocables”

par Yanick Toutain
REVACTU
6 décembre 2017









Le Togo, avec ses 8 millions d’habitants a exactement la taille d’un sous-faso.
Il doit donc être généré provisoirement par un comité provisoire de sous-faso.
Les 48 millions d’habitants des Bénin, Ghana et Togo, formeront un des 25 fasos du continent politique de l’Afrique actuelle : un continent politique Burkina Faso réalisant le rêve de Sankara, Cabral, N’Krumah et tous les autres
Le Togo actuel sera donc fusionné avec le Bénin (11 millions) et le Ghana (28,7 millions)


Ce seront donc les 3 sous-fasos du Ghana et le sous-faso Bénin qui fusionneront avec le sous-faso Togo pour former un faso de 48 millions d’habitants. Un faso géré par un comité national Éwé Faso.
Les frontières coloniales ayant vocation à disparaître totalement, les habitants, sous le contrôle vigilant des instances supérieures de l’Afrique unifiée, pourront adapter les sous-frontières au fonctionnement optimum : les sous-fasos Togo et Bénin, victimes d’opérations de chirurgie coloniale esclavagiste pourront remplacer leurs frontières en direction du Golfe de Guinée par des frontières perpendiculaires aux anciennes.
Si un Faso est généré par des délégués nationaux (des délégués de faso), chacun désigné par 390 625 délégateurs, un sous-faso, tel le Togo actuel, a donc vocation à être géré par un comité formé par des délégués ayant chacun 5 fois moins de délégateurs – et donc des DIN (délégués Intermédiaires Nationaux).
Ce seront donc des DIN qui seront membres du comité de sous-Faso du Togo.
Il est donc logique, que, en période d’accélération révolutionnaire, se mette en place un comité provisoire.
On considérera légitime, pour un tel comité provisoire de réunir des délégués ayant cinq fois moins de délégateurs qu’en période stabilisée.

On verra plus loin que cette légitimité est d’ailleurs déjà supérieure à la légitimité revendiquée du dictateur Gnassingbé.

Un tel comité national provisoire de la révolution togolaise (CNPRT) devrait donc être formé de 80 délégués députés.
Chaque délégué député révocable (DD révocable) ayant l’obligation de rendre publique la liste des 15 625 délégateurs et donc des 625 groupes de 25 qui le valide en permanence.

Depuis 2012 (et même 2005), cette tâche aurait d’ailleurs déjà du être réalisée par les dirigeants de cette prétendue « opposition ».
Depuis 2012 (et même 2005), cette tâche aurait d’ailleurs déjà du être réalisée par les dirigeants de cette prétendue « opposition ».
Depuis le 19 août 2017, de multiples circonstances auraient permis de réunir 1 million et deux cent cinquante mille résistants pour groupe de vingt-cinq.
1,25 M de manifestants formant des groupes de 25, on aurait vu se former 50 000 groupes.
Un délégué de base désigné dans chaque groupe aurait été le socle du nouveau pouvoir du peuple.
Ils auraient formé dans tout le Togo plus de 120 comités de quartiers pour commencer à gérer en mettant hors d’état de nuire les usurpateurs UNIR du colonialisme Franceàfric USAfric.
Ensuite, ces 50 000 délégués de base, réunis en 2000 groupes de 25 délégués auraient à leur tour, désigné 2000 délégués conseillers.
Ces 2000 délégués conseillers auraient donc formé dans tout le Togo 25 comités de Zones Urbaines (regroupant 320 000 habitants de villes et campagnes alentours)
La dernière étape aurait donc été la réunion, en 80 groupes de 25, de ces 2000 délégués conseillers pour désigner un délégué député par groupe. Et donc les 80 membres du comité national provisoire du sous-faso Togo.

Une fois ces 80 délégués réunis à Lomé, il aurait été facile de désigner (par groupes de 5) les 16 membres DIN d’un comité exécutif provisoire.
Puis, à nouveau par groupes de 5, les 3 délégués nationaux (DN) qui auraient formé le bureau exécutif chargé de suivre en permanence la gestion du pays.

On insiste donc ici sur le fait qu’un comité exécutif comporte ordinairement environ 16 participants et qu’un bureau exécutif en comporte cinq fois moins et donc seulement trois personnes.


Au vu du sabotage ouvert et « officiel » dont est maintenant victime la mobilisation.
Au vu du scandaleux voyage à Paris des trois traîtres (Atchadam entraîné vers la trahison par les deux habituels gredins Franceàfric Fabre et Brigitte Kafui Adjamagbo , quémandeurs habituels des congrès socialiste et de l’Élysée)
… il est urgent que de véritables résistants prennent une initiative forte :
L’annonce de la formation d’un bureau exécutif embryonnaire de trois membres et d’un comité exécutif embryonnaire de 16 membres.
Si la légitimité, pour gérer le Togo en lieu et place des institutions habituelles de la dictature, est assurée par le soutien de 1,25 M, par contre, de tels comités embryonnaires n’ont pas force de loi ni légitimité à prendre des décisions et à ordonner.
Ce ne sont que des armatures dépourvues de pouvoir autour desquelles l’agrégation d’un nombre significatif de délégateurs est nécessaire de façon sine qua non.

Gnassingbé, élu par 1221 282 bulletins de votes (dont certains disent que le nombre a été multiplié par x), ne peut prétendre à être légitime face à 1,25 millions de délégateurs. (Ce nombre représente, 3 Togolais sur dix, 30 % des adultes du Togo)
Par contre, la légitimité de structures mises en place par cinq fois moins de délégateurs – 250 000 personnes – est évidemment moindre : on peut difficilement prétendre diriger le Togo en présentant deux fois moins de soutiens que ce que le tyran peut prétendre avoir (et 5 fois moins que les résultats officiels)

Par contre, proclamer partout des comités embryonnaires de trois personnes (formés de délégués désignés par trois adultes sur 50 (un sur 17) et un jeune sur 17), cela est constructif.
Mais à la condition que chacun des participants s’engage à obtenir le soutien supplémentaire de quatre personnes avant de revendiquer avoir la légitimité du pouvoir.
Dans chaque zone, dans chaque quartier, dans chaque zone urbaine, des comités exécutifs embryonnaires doivent se mettre en place.
Chaque militant recrutera deux membres pour former un comité exécutif embryonnaires. Puis chaque membre du comité exécutif embryonnaire recrutera quatre membres pour former le comité plénier embryonnaire de zone.
Ce deux étapes multipliant par cinq l’ensemble auront fait transcroître les comités embryonnaires – réunissant 250 000 personnes, en comités provisoires regroupant le quintuple et permettant de proclamer l’arrestation de Gnassingbé et la libération du Togo de cinquante-quatre années de joug esclavagiste par la France au service de la bourgeoisie esclavagiste mondiale.
,

SAMEDI 25 NOVEMBRE 2017


Togo Manifs 29, 30 novembre, 2 décembre Le projet des 3 larbins d’Alpha Condé venus prendre leurs ordres à Paris VS le programme CDR Sankara et le projet de gouvernement provisoire CNPRT au Togo



Par Yanick Toutain
REVACTU
25 novembre 2017

Installer sur tout le Togo
25 comités de Zones Urbaines Provisoires
 formés de 2000 délégués conseillers
 (environ 80 délégués conseillers par ZUP)
avec pour chaque comité, un comité exécutif (CE-ZUP) de 16 membres DID,
et un bureau exécutif (BE-ZUP)
 de 3 membres délégués députés
 – ainsi membres du comité national.
Installer sur tout le Togo pour chaque comité (comités de quartiers/villages, comités de ZUP et comité national) une commission justice, une commission sécurité, une commission santé, une commission pédagogie et une commission économie (cette dernière composée principalement de délégués pédagogie)

Si vous partagez les propositions du programme sankariste CDR, lisez ce livre en le téléchargeant gratuitement en PDF sur Google Drive
Cliquez sur le lien ou sur l'image
http://goo.gl/gVrbAP



JEUDI 9 NOVEMBRE 2017


CNR-Togo : Recommandations à William Kouessan annoncé président d’une « commission santé » non institutionnelle


par Yanick Toutain
9 novembre 2017

WILLIAM KOUESSAN  DEVENEZ UN DES 
13 MEMBRES DU CEP
 COMITE EXÉCUTIF PROVISOIRE
 POUR DIRIGER LE TOGO (DEVENEZ UN DES 3 DELEGUES SANTÉ
 PARMI LES 13) 
PUBLIEZ LA LISTE DES
78 125 DÉLÉGATEURS QUI VOUS DESIGNENT
 MEMBRE DU COMITE EXÉCUTIF PROVISOIRE


LIRE AUSSI

Manif Togo 7 novembre : urgence 50000 délégués de base pour un gouvernement provisoire CNR Togo

Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
Le 07/11/2017








Les Togolais sont en révolution depuis maintenant 2 mois.
Les manifestations sont à chaque fois très nombreuses.
A chaque fois la population crie "Gnassingbé Dégage" "Gnassingbé must go"

LIRE AUSSI

Togo Manif 8 novembre : pas de négociations ! Construire le gouvernement provisoire CNR-Togo dans toutes les villes mobilisées

Par Julie Amadis
#IpEaVaEaFaF
Le 08/11/17








Bientôt 2 mois de manifestations demandant au dictateur Franceàfric Faure Gnassingbé de dégager.
Bientôt 2 mois pendant lesquels de nombreux jeunes ont tué juste parce qu'ils ont osé manifester ...
... et Faure Gnassingbé est toujours au pouvoir...


DIMANCHE 23 SEPTEMBRE 2012


Une brève histoire du Togo (1963-2013)

par Yanick Toutain 
23/9/12
 Point de départ.... Un abruti imbu de lui-mêmearrivé à la direction d'unpays esclavagiste en escroquant des militaires encore plus bêtes que lui et des colons restés demeurés croyant ... demeurer en Algérie... envoie un imbécile sergent-chef assassiner un président... Le but est de saboter toute possibilité de monnaie togolaise et d'empêcher, par un crime, que des accords avec l'Allemagne ou la Grande-Bretagne puissent laisser un peu d'oxygène à ce pays... 

Le golpiste de 1958 va donc démobiliser une bande d'assassins ayant travaillé pour lui dans le but de fabriquer des chômeurs togolais réclamant du travail et assassinant le chef de l'ANPE locale en la personne du président élu (le premier d'Afrique)
La bande de pied nickelés assassins loupe son crime : le président se réfugie dans l'ambassade US... dans un véhicule...
Il va donc falloir que l'ambassadeur trahisse son "invité", prévienne l'ambassadeur de France qui lui - même avertira les tueurs - qui, en colère, reviendront l'assassiner...

Les diplômés de ce pays - enchantés de l'aventure - demanderont au fils de la victime de cesser sa stérile opposition pour accepter de gouverner ce joli pays en compagnie .... du fils de l'assassin, devenu dans l'intervalle multipolygame et accessoirement président à vie en succédant à son père....
Les seuls mécontents de ce joli pays, ce sont les 50 bébés qui meurent chaque jour avant d atteindre l'âge de UN AN.
Mais c'est logique : il faut bien des esclaves mourant SEIZE fois plus souvent pour que les habitants du pays de l'abruti imbu puisse satisfaire à leur pathologie consumériste.....