Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mercredi 30 mai 2018

Double coup d'Etat contre les Italiens ! Ni MerkelSalò MacronSalò-MattarellaSalò Ni extrême-droite italienne

Par Julie Amadis #IpEaVaEaFaF
 Yanick Toutain #Revactu
Le 30/05/2018

" Comment pourrions-nous définir autrement le comportement d’un pays qui demande de financer le farniente et qui menace ensuite ceux qui sont sommés de régler leurs dettes?? Au moins, les clochards disent merci quand on leur donne quelque chose."
Éditorialiste de Der Spiegel
applaudissant le putsch MattarellaSalò 
en insultant les Italiens

"En humanocratie,
ce sont les citoyens eux-mêmes
qui forment le gouvernement,
pas un sbire nommé président de la république
par les gredins de la législature précédente...
et au 4° tour de votes ...

En humanocratie,
un coordinateur national est constamment
susceptible de révocation
s'il n'a pas le nombre de délégateurs suffisants,
s'il n'a pas les 2 millions de délégateurs
pour lui donner accréditation.

L'Italie comme le Togo
n'a pas d'autre solution que l'humanocratie."

JA-YT infra

"Ces dix délégués des invisibles pourraient faire alliance
avec les 5 délégués (D2I) 5 étoiles pour disposer d'une confortable majorité.

Une majorité de délégués représentant 32,472 Millions d'Italiens."



Double coup d'Etat contre les Italiens !
Ni MerkelSalò MacronSalò-MattarellaSalò
Ni extrême-droite italienne


Choisir entre le trio MerkelSalò -MacronSalò-MattarellaSalò et l'extrême-droite italienne n'est pas un choix.
Choisir entre l'UE fasciste et les fascistes que l'UE aide à prendre le pouvoir dans toute l'Europe n'est pas un choix.
Choisir entre mettre les fascistes de la Ligue au pouvoir ou mettre au pouvoir le fasciste du FMI n'est pas un choix.
C'est l'irresponsabilité de Beppe Grillo qui a amené son parti à choisir pour former un gouvernement de s'allier avec l'extrême-droite raciste italienne (sa partie "présentable")



HUMANOCRATIE, LE VRAI GOUVERNEMENT
 QUE VEULENT LES ITALIENS

Le jour des élections, 12,589 millions d'Italiens ont donné leur avis : ils ne veulent plus des élections, ils ne veulent plus de la démocratie !
En humanocratie, ces 12,589 millions d'Italiens désigneraient 7 (sur 22) coordinateurs nationaux.
En humanocratie 7 des 22 ministres que comprendrait un véritable gouvernement du peuple en Italie seraient des délégués révocables D2I (Délégués Intermédiaires Internationaux)

LE TIERS DU VRAI GOUVERNEMENT DE L'ITALIE
CE SONT LES COORDINATEURS NATIONAUX
QUE DÉSIGNERAIENT CES 12,89 M D'ABSTENTIONNISTES


Ces 7 "ministres" que les abstentionnistes (alliés aux 1 161 416 ayant voté blanc ou nul) désigneraient trouveraient facilement des alliés dans les deux coordinateurs qui représenteraient la volonté des jeunes.
Un (ou deux) délégués D2I pour représenter la volonté des jeunes pionniers (7-13 ans)
Un délégué D2I pour représenter les jeunes juniors italiens (14-17 ans)
S'ils font alliance avec les délégués nationaux représentant les non inscrits, ce seraient 3 délégués de plus, 3 coordinateurs nationaux de plus.

UN DÉLÉGUÉ INTERMÉDIAIRE INTERNATIONAL
EST DÉSIGNÉ PAR 25*25*25*25*5 DÉLÉGATEURS
IL REPRÉSENTE AU GOUVERNEMENT 2 MILLIONS D'ITALIENS

En humanocratie, ce sont les citoyens eux-mêmes qui forment le gouvernement, pas un sbire nommé président de la république par les gredins de la législature précédente... et au 4° tour de votes ...
En humanocratie, un coordinateur national est constamment susceptible de révocation s'il n'a pas le nombre de délégateurs suffisants, s'il n'a pas les 2 millions de délégateurs pour lui donner accréditation.
L'Italie comme le Togo n'a pas d'autre solution que l'humanocratie.


ABOLIR LA DEMOCRATIE
INSTAURER L'HUMANOCRATIE 1 POUR 25
Il faut arrêter avec les élections colonialistes qui permettent à la Franceàfric et l'USAfric de mettre au pouvoir ses pantins dans tous les Etats d'Afrique.Et à la place, la population, doit se choisir elle-même ses leaders et prendre en main son avenir.C'est parmi les pauvres, parmi les personnes ayant une éthique, un courage que doivent être choisis les nouveaux représentants du peuple.A la base, des délégués révocables représentant 25 personnes.Ces délégués de base désigneront les délégués conseillers 1 pour 25 de l'étage du dessus ...Gnassingbé élu par moins de 1,25M de bulletins de vote sera révoqué par 50 000 délégués de base désignés par 1,25 millions de Togolais.
Vous le destituerez en prenant vous même le pouvoir en faisant des CDR, en choisissant vos délégués (les fonctionnaires sont aussi des délégués choisis par le peuple (voir le schéma ci-dessous)




Pour avoir tous les détails de ce vaste projet, vaste mais relativement simple à mettre en place lisez ce livre.
Manuel institutionnel pratique et théorique de la révolution humanocrate au Togo


10 DÉLÉGUÉS COORDINATEURS NATIONAUX
POUR REPRÉSENTER 20,161 MILLIONS D'ITALIENS
(ABSTENTIONNISTES, NON INSCRITS, JEUNES DE 7 à 17 ANS)

Il est visible sur ce tableur présentant les choix de mars 2018 en Italie - traduits en institutions humanocrates - que sur 22 délégués ils seraient 10 délégués qui représenteraient les invisibles de la "démocratie" italienne.



Ces dix délégués des invisibles pourraient faire alliance avec les 5 délégués (D2I) 5 étoiles pour disposer d'une confortable majorité.
Une majorité de délégués représentant 32,472 Millions d'Italiens.
Au sein d'un gouvernement représentant toutes les opinions de tous les Italiens de 7 à 127 ans, ils seraient 10+5 = 15 coordinateurs représentant l'aile gauche de la population.
Mais ce n'est pas ce que les actuels dirigeants 5 étoiles ni ce que la droite et l'extrême droite ont voulu pour l'Italie.
Une nouvelle fois le crétinisme électoraliste débouche sur une catastrophe.

PLAN JP MORGAN : LA DICTATURE DEMOCRATE EN EUROPE


Le Plan JP Morgan qui consiste à supprimer tous les acquis sociaux depuis la seconde guerre mondiale ne s'applique pas qu'en France. Il s'applique à toute l'Europe
Les auteurs du plan JP Morgan définissent les États d'Europe comme des pays bien trop favorables aux travailleurs et dont les gouvernements sont selon eux bien trop laxistes face aux travailleurs.
"Political systems around the periphery typically display several of the following features: weak executives; weak central states relative to regions; constitutional protection of labour rights; consensus-building systems which foster political clientalism; and the right to protest if unwelcome changes are made to the political status quo. The shortcomings of this political legacy have been revealed by the crisis." (rapport JP Morgan 2013) source direct
« Les systèmes politiques autour de la périphérie affichent de manière typique les caractéristiques suivantes : des dirigeants faibles ; des Etats centraux faibles par rapport aux régions ; une protection constitutionnelle des droits des travailleurs ; des systèmes recherchant le consensus et qui encouragent le clientélisme politique ; et le droit de protester si des modifications peu appréciées sont apportées au statu quo politique. Les lacunes de cet héritage politique ont été révélées par la crise. »
citation du rapport JP Morgan source WSWS traduction en Français
Et donc aussi à l'Italie.
La démocratie est le système que la Bourgeoisie a choisi pour maintenir ses privilèges.
Elle n'a fait que reprendre celui que les esclavagistes d'Athènes avait créé et qui donnait le pouvoir à 21 000 propriétaires d'esclaves de décider pour leurs 400 000 esclaves - esclaves des champs mais surtout esclaves des mines du Laurion, la véritable source de la richesse d'Athènes.
C'est la démocratie qui a permis de duper les populations et de permettre à quelques uns de voler les autres, de voler les droits d'auteurs ancestraux qui devraient revenir à chaque humain.
Mais même leur système les plus gros capitalistes le bafouent.

COUP D'ÉTAT DE MATTARELLA-SALO
DIRIGÉ PAR L'UE ET WALL STREET 


En Italie le 27 mai, le président Sergio Mattarella a décidé de passer par dessus les votes des Italiens pour forcer le premier ministre Giuseppe Conte à démissionner parce que celui-ci avait proposé un ministre de l'économie refusant de suivre la ligne ultra libérale et est considéré comme "eurosceptique".
A la place, il a nommé Carlo Cottarelli, un pantin du FMI surnommé "Monsieur Ciseaux".

C'est un coup d'état commandité par l'Union Européenne, les USA et les plus gros patrons.

Les Italiens électoralistes (car les boycotteurs sont majoritaires) avaient voté majoritairement pour des partis anti UE.
"Les élections ont pour résultat un parlement sans majorité, aucune des trois principales forces politiques n'étant parvenue à obtenir la majorité absolue. Le Mouvement 5 étoiles arrive en tête et devient le premier parti au parlement avec près d'un tiers des sièges. Il est toutefois devancé par la Coalition de centre-droit, au sein de laquelle la Ligue s'impose face à une Forza Italia en fort déclin, tandis que le Parti démocrate du président du Conseil sortant Paolo Gentiloni, tout en restant le second parti observe un net recul. Son chef Matteo Renzi annonce le lendemain sa démission comme secrétaire de son parti." Wikipédia
Ils ne veulent bien évidemment pas d'une politique qui va supprimer les aides sociales, baisser les salaires, supprimer les services publiques.
Et c'est pourtant ce que veut leur imposer le président en ayant fait démissionner Giuseppe Conte pour empêcher que le ministre de l'économie ne puisse être Savona, anti euro.
Car Savona s'opposait à ce que l'Union Européenne ne décide à la place des Italiens de leur politique.
"Âgé de 82 ans, ce professeur d’économie au CV bien fourni est connu pour ses positions hostiles à l’euro et à l’Allemagne, indique Il Post. “Par le passé, Savona a été ministre de l’Industrie [de 1993 à 1994] dans le gouvernement Ciampi, celui qui a jeté les bases de l’entrée de l’Italie dans la monnaie unique, rappelle le site d’information. Mais il n’a jamais caché le fait qu’il est devenu, au fil du temps, de plus en plus sceptique vis-à-vis de l’euro et de l’Union européenne. Tous deux, soutient-il, sont des créations de l’Allemagne, pensées pour contrôler et exploiter les autres pays européens de manière ‘coloniale’”.
La presse italienne rassemble dans ses pages les déclarations les plus polémiques. Comme cette interview à Libero, l’an dernier, dans laquelle il déclarait : “Ceux qui se disent aujourd’hui européistes sont en réalité anti-italiens” ou encore : “Il n’y a pas d’Europe, mais une Allemagne entourée de peureux.”" Courrier International

SEULE RÉPONSE
CONTRE LE MATTARELLA-SOLO
COUP D'ETAT #NATOCOUP :

CHAQUE MINISTRE DOIT ÊTRE ACCRÉDITÉ PAR 1953125 DELEGATEURS




La seule réponse VS chaque [ministre] membre du national accrédité par 1 953 125 sous-coordinateur [secrétaire d'Etat] par 390625 délégateurs membre de commission (sous-secrétaire d'Etat) par 78125


Ce qui se passe en Italie est une réédition de la République de Salo : la dictature fasciste européenne impose sa volonté aux Italiens.

DICTATURE FASCISTE EUROPENNE
BAFOUANT LA VOLONTE DES ITALIENS
DE HITLER à MERKEL MACRON MATTERELLA

L'Italie a connu plusieurs périodes fascistes qui proviennent à chaque fois d'une manipulation extérieure.
- la période de 1922 à 1943 de Mussolini qui fait alliance avec Hitler et crée en 1936 l'axe Rome Berlin
- Les années 1970 appelées "années de plomb" marqués par un nombre important d'attentat dont on sait maintenant qu'ils étaient commandités par la CIA pour déstabiliser la gauche italienne, créer la terreur dans la population et empêcher une révolution.
Le réseau Gladio est aussi l'organisateur de l'attentat contre Aldo Moro en 1978.
Sur la lancée du mécontentement créé par les difficultés économiques et sociales de l'après-guerre, on assiste en 1922 à la conquête du pouvoir par le fascisme. À partir de 1926-27 l'Albanie entre graduellement dans la sphère d'influence de l'Italie, c'est seulement en avril 1939 qu'elle est occupée militairement et qu'on lui impose comme souverain Victor-Emmanuel III. Trois ans auparavant (mai 1936) l'Éthiopie était tombée sous la domination italienne.
Le 1er novembre 1936 l'Italie trahie et l'Allemagne humiliée à la suite de la Première Guerre mondiale décident de former l'alliance militaire de l'Axe Rome-Berlin.
En 1940, l’Italie est l'alliée de l'Allemagne dans la Seconde Guerre mondiale contre la France et le Royaume-Uni, déclarant ensuite en 1941, avec le Japon, la guerre aux États-Unis et à l'Union soviétique.
À la suite du débarquement allié en Sicile en 1943, le régime fasciste s'effondre,
Contre la montée proto-révolutionnaire des années 70, les nostalgiques d'Hitler et leurs chefs US de la CIA décident en Grèce et en Italie de mettre au pouvoir l'armée. Westmoreland et sa clique vont donc infiltrer/créer des groupes terroristes de gauche et de droite.
Dans les années 1970, l'Italie traverse une profonde crise politique, avec en particulier l'émergence de mouvements révolutionnaires pratiquant la lutte armée. L'Italie connaît la période dite des « années de plomb », marquée par de nombreux attentats commis par l'extrême gauche comme par l'extrême droite. Les années de plomb connaissent leur point culminant en 1978 avec l'enlèvement puis l'assassinat du chef du parti démocrate-chrétien, Aldo Moro, par les Brigades rouges.
L'État italien reste alors profondément marqué par le pouvoir de la mafia au sein de la classe dirigeante, tant au niveau des partis politiques que du patronat. Dans les années 1990, le gouvernement italien reconnaît l'existence du réseau Gladio au sein de ses services secrets. En 1999, l'Italie participe à la création de l'euro. De 2001 à 2006, le gouvernement italien est dirigé par Silvio Berlusconi, grand patron arrivé au pouvoir à la tête d'une coalition rassemblant Forza Italia (parti populiste de centre-droite), la Ligue du Nord (parti populiste autonomiste) et la droite Alleanza Nazionale (parti populiste conservateur).

Le 27 mai, les capitalistes du DAX, du CAC40 de l'EURONEXT et de Wall Street une fois de plus, passaient par dessus les règles de leur démocratie pour imposer un coup d'Etat aux Italiens.
Un coup d'Etat applaudi par l'éditorialiste de Der Spiegel insultant les Italiens qui seraient pires que des clochards.
" Comment pourrions-nous définir autrement le comportement d’un pays qui demande de financer le farniente et qui menace ensuite ceux qui sont sommés de régler leurs dettes?? Au moins, les clochards disent merci quand on leur donne quelque chose."
Éditorialiste de Der Spiegel applaudissant le putsch MattarellaSalò en insultant les Italiens

Face à cela, la seule solution c'est la révolution humanocratie : se grouper par 5 et par 25 pour désigner des délégués révocables !
Face à cela, la seule solution, c'est la formation par les Italiens eux-même d'un gouvernement humanocrate, un gouvernement dans lequel, chaque ministre - devenu délégué intermédiaire international coordinateur national présenterait la liste de ses 2M de délégateurs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire