Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

dimanche 25 novembre 2012

31 000 euros à payer en 4 mois ! Une condamnation politique pour deux blogueurs français, militants de la Révolution Africaine.

Henry David Thoreau
Opposé à l'esclavagisme toute
sa vie, faisant des conférences
et militant contre les lois sur
les esclaves évadés et capturés,
louant le travail des abolitionnistes
et surtout de John Brown,
31 000 euros à payer en 4 mois ! Une condamnation politique pour deux blogueurs français, militants de la Révolution Africaine.

Il y a en France de nombreux critiques médiatiques prompts à condamner la justice chinoise ou les jugements prononcés dans les pays d'Afrique. Mais cette critique est d'autant plus aisée à rendre condamnables certains régimes pour leurs travers que ce qui se passe dans les pays "modèles" est soigneusement laissé dans l'ombre par une presse largement servile.
Trois jours après l'annonce (faite par ceux-ci) de la condamnation de deux blogueurs - prononcée le 19 septembre, les médias informés ont persisté dans leur silence.
Ce qui est condamné est un article du 2 janvier 2011, publié sur le blog RevActu au moment où le président légitimé par le conseil constitutionnel de Côte d'Ivoire était face à un putsch menée par des forces irrégulières soutenues par l'ONUCI) .
La condamnation a été prononcée par l'usage inique d'un article de loi (9-2 code civil) destiné à juger en urgence de graves atteintes à la vie privée d'une personne. Seule cette "urgence" aurait pu rendre tellement "évidente" l'atteinte à l'intimité de la vie privée qu'il faille agir.
Cela n'était - un an et demi après l'article - absolument pas le cas. Cela ne fait que manifester la complicité de la justice française dans la répression, non seulement de la population africaine, mais encore de ceux qui, en France, considèrent que le statut de l'Afrique est le même que celui de la Louisiane, de la Virginie ou de la Caroline en 1850. Un statut que les juges de Chicago ou de New-York validaient à l'époque en renvoyant dans leurs plantations esclavagistes les malheureux "Oncle Tom" qui auraient commis l'erreur de tomber dans les mains de la police et de la justice du "Nord"....
Nulle "Guerre de Sécession" n'est à attendre par les deux blogueurs pour mettre fin à l'esclavage Franceàfric et à la répression en faveur de l'esclavage.  Ils n'ont que jusqu’à mardi pour trouver un avocat à l'autre bout du pays pour faire appel d'une décision qui exige qu'ils payent en quatre mois la somme qu'ils leur sert à vivre pendant deux ans !.

1 commentaire:

  1. Nous avons entendu, il y a une heure, la phrase : "Tout est en place. L'avocate va faire appel !
    ..... en Cour d'Appel de Bordeaux"

    RépondreSupprimer