Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

vendredi 17 mars 2017

En 2015 Robert Bourgi voulait recruter Ouattara pour la campagne de François Fillon ! Le juge Tournaire protège les terroristes

par Yanick Toutain
REVACTU
17/3/2017

 « Hier, j’étais au téléphone avec un chef d’Etat, raconte Robert Bourgi. Je lui ai annoncé que j’allais à la réunion de François Fillon. Il m’a demandé : "Il faudrait que tu m’appelles après pour m’expliquer ce qu’il a fait, ce qu’il a dit, ce qu’il pense de nous". »
(RFI 2015)


Depuis le 25 janvier les juges voyous de la Franceàfric tentent de protéger Fillon de l'inculpation de corruption dans le cadre d'une entreprise terroriste - l'installation des terroristes Soro MNLA au pouvoir en Côte d'Ivoire puis des terroristes MNLA Ansardine au pouvoir au Mali.Même le juge Tournaire semble avoir suivi l'hypocrisie Franceàfric de la juge voyou du Parquet Financier la marionnette de Taubira Eliane Houlette en écartant la PISTE TERRORISTE dans le financement de Fillon.

LIRE AUSSI

VENDREDI 17 FÉVRIER 2017


FillonGATE : La liste des entreprises terroristes receleurs du putsch Soro Ouattara

par Yanick Toutain
REVACTU
17 février 2017



« notre part de marché baisse,
mais la taille du gâteau augmente.
 Si notre part baisse,
c’est parce que de plus en plus de monde
 s’intéresse à la Côte d’Ivoire,
 et c’est bon signe pour nous »
.
Jean-Christophe Belliard,
ancien directeur Afrique au ministère 
des Affaires étrangères

L'irruption du nom de Robert Bourgi dans le Canard Enchaîné (encore avec des conditionnels) comme le généreux donateur des costumes du pourri va leur compliquer la tâche.
D'autant plus que Bourgi n'est pas seulement le porteur des valises du racket du président Gbagbo contraint par Villepin Alliot-Marie Chirac de cotiser sous la menace des attaques de Guillaume Soro et de ses miliciens terroristes.
Le conseiller officieux de Nicolas Sarkozy pour l'Afrique avait affirmé dans la presse, le 11 septembre dernier, que de l'argent donné par des chefs d'Etat africains avait servi à financer la campagne électorale de Jacques Chirac en 2002. Et ce pour 10 millions de dollars. 20 millions au total auraient même été versés, selon lui, entre 1995 et 2005. Le parquet a donc ouvert une enquête et Robert Bourgi a dû s'expliquer.(RFI Septembre 2011)

Un article ivoiren de 2015 donnait en reprenant les infos RFI un éclairage très lumineux sur ces salopards


Côte d’Ivoire – Robert Bourgi veut obtenir le soutien de Ouattara à la candidature de Fillon en 2017


Par Serge Alain Koffi

Ancien conseiller de l’ombre de Nicolas Sarkozy et figure incontournable de la Françafrique, Robert Bourgi, a affirmé jeudi être en train de travailler à obtenir le soutien du chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara à la candidature de l’ancien Premier ministre François Fillon à la présidentielle de 2017 en France.

Interrogé par Radio France internationale (RFI), Robert Bourgi se dit prêt à mettre ses réseaux africains au service de François Fillon et confirme avoir déjà entrepris des démarches dans ce sens.

“Ça a déjà été fait avec Macky Sall, ça a déjà été fait avec Alassane Ouattara, ça sera fait avec d’autres chefs d’Etat’’, a déclaré Robert Bourgi, précisant qu’ “il n’y a aucun aspect financier’’ dans ses démarches.

En 2011, M. Bourgi avait déclaré avoir transporté pendant de longues années des millions d’euros provenant de chefs d’Etats africains dont l’Ivoirien Laurent Gbagbo, pour le compte de Jacques Chirac.

SKO

LIRE LES ARTICLES DU 14 FEVRIER ET DU 17 FEVRIER SUR LA CORRUPTION TERRORISME DE FILLON

MARDI 14 FÉVRIER 2017


200 000€ de AXA c'est le chef akan Nanan Abrogoua Yapi alias Henri de Castries qui les a versés à Fillon ! Un cadeau de remerciement pour l'installation des terroristes Soro Ouattara en Côte d'ivoire

par Yanick Toutain
REVACTU
14/1/2017



"Signalons que le président du groupe AXA, qui était accompagné de MM. Jean-Laurent Granier, Michel Hascoet et Alioune Diop, respectivement DG de la région Méditerranée et Amérique latine d’AXA, PDG AXA Maroc et directeur Afrique d’AXA, directeur des Opérations Afrique subsaharienne d’AXA, a été élevé au rang chef traditionnel akan des peuples tchaman et akyé. A ce titre, il porte désormais de nom Nanan Abrogoua Yapi. Il a été également fait citoyen d’honneur d’Abidjan par le gouverneur Beugré Mambé. La cérémonie s’est achevée par la photo de famille."
Coopération Nord-Sud : Le PDG du groupe AXA intronisé chef coutumier Akan
Abidjan.net 16 janvier 2013

 «Axa se sent ivoirien et sera engagé dans le futur de la Côte d’Ivoire», a déclaré Henri de Castries. Avant d’ajouter qu’il est aux côtés des nouvelles autorités ivoiriennes pour «la reconstruction du pays qui sort d’une grave crise électorales». Et sur cette question, Henri de Castries a rassuré ses hôtes en déclarant faire le maximum afin de tenir compte des préoccupations du district d’Abidjan dans les projets de développement de sa multinationale. (Abidjan.net 18/1/2013)



Que les choses soient claires. L'auteur de cet article a été condamné par les juges voyous membres du réseau terroriste Soro-Ouattara-ONUCI-AXA-Bolloré-JMBourry-Fillon-Sarkozy-Hollande en France.
Condamné pour une prétendue et totalement imaginaire "atteinte à la vie privée" du chef de la police ONUCI. Un groupe terroriste international qu'on a vu le 16 décembre 2010 soutenir, appuyer, coordonner les terroristes locaux Forces Nouvelles de Guillaume Soro attaquant au RPG et à la Kalachnikov la télévision ivoirienne.


A ce titre, cet article, comme les autres, sont des pièces à conviction préparant l'incarcération pour des dizaines d'années du clown terroriste de Axa -Nanan Abrogoua Yapi - alias le milliardaire terroriste Henri de Castries et toute sa bande de criminels.
Le harcèlement commencé en 2011, puis les 31 000 € de condamnation en 2012 par le juge voyou Michael Janas président du TGI d'Angoulême ne m'ont pas fait taire
Pas plus que les 33 000€ des juges voyous, recéleurs et auteurs de faux en écritures publiques du la cour d'appel de Bordeaux - les juges voyous Bougon, Miori et Ors.

Pas plus que les juges voyous du TGI Havre et de la Cour d'Appel de Bordeaux - recéleur de nouveaux faux en écritures du barbouze plaignant : le chef terroriste de la police ONUCI de Côte d'Ivoire ne sont parvenus à me faire taire.
Ces voyous sont allés recruter l'inspecteur Patrick Deplanque, le protecteur des instits et profs agresseurs d'enfants, ils sont allés recruter Léon Launay, instituteur qui frappe ses élèves depuis plus de 20 ans.
Ce réseau terroriste au service de AXA, Bolloré, et de la bankoslavoisie sont allés recruter le réseau OMERTA76 des agresseurs d'enfants en France. Pour parvenir à m'attaquer en attaquant ma camarade Julie Amadis : harcèlement en septembre 2013 puis avertissement, puis suspension en mars 2014 par Vincent Peillon, puis exclusion 2 ans en  juillet 2014 par Benoit Hamon, puis, en juillet 2016 révocation de la Fonction Publique pour "atteinte à la république" par Najat Belkacem, celle qui se vantait de donner des fessées à des enfants de 5 ans en 2014.

AXA BOLLORE = RESEAUX TERRORISTES CRIMINELS TUENT POUR LEURS PROFITS

Les réseaux terroristes criminels espionnent, harcèlent et tuent.
En Côte d'Ivoire, l'agent de AXA s'appelle Beugré Mambé. C'est lui qui a sacré le chef terroriste  Castries comme chef coutumier.
Un délire digne de ces criminels terroristes qui ont renversé le président Gbagbo.
Beugré Membé est connu comme organisateur de tricheries électorales


Depuis quinze jours, les barons du Front populaire ivoirien (FPI, au pouvoir) demandent sans relâche la démission de Robert Mambé Beugré, le président de la Commission électorale indépendante (CEI).
Désiré Tagro, ministre de l’Intérieur et fidèle du chef de l’État, a même diligenté une enquête contre lui. Motif : il aurait tenté d’inscrire frauduleusement quelque 429 000 personnes sur la liste électorale. (Jeune Afrique 2 février 2010)
Si Bolloré a été récompensé de son soutien à Sarkozy par la moitié du port d'Abidjan et autres passe-droits coloniaux, Castries, lui voulait devenir chef coutumier.
Avant, de tailler des croupières à Bouygues.







Pour le journal Abidjan.net, le soutien aux terroristes, cela s'appelle "coopération Nord-Sud"
Celle des terroristes du nord avec les terroristes du sud.



ARTICLE DU JOURNAL ABIDJAN.NET

Coopération Nord-Sud : Le PDG du groupe AXA intronisé chef coutumier Akan
Publié le mercredi 16 janvier 2013  |  Dircom district d’AbidjanEn visite en Côte d’Ivoire, le président du directoire du groupe AXA, M. Henri De Castries, a été reçu d’abord à huis clos, à son bureau, puis en public, à la salle Félix Houphouët-Boigny de l’hôtel du District d’Abidjan, mercredi 16 janvier, par le gouverneur Beugré Mambé. Le premier responsable cette institution a dit toute sa joie d’accueillir son hôte dans cette salle qui porte un nom prestigieux, celui du premier président de la Côte d’Ivoire, « grand ami de la France », qui a siégé dans plusieurs gouvernements français. 
D’abord, parlant d’AXA, le gouverneur Mambé a souligné que c’est un groupe de stabilité, mais un groupe de stabilité dynamique. « Dans le monde entier, vous êtes parmi les dix premiers. Mais dans le monde de l’assurance, vous n’avez pas de concurrent. Vous protégez les hommes, mais aussi les biens. Vous financez aussi des projets en ce qui concerne le District d’Abidjan ».
Ensuite, le patron d’Abidjan, continuant son propos pour relever les qualités du groupe AXA, a indiqué que ce groupe par sa personnalité propre est un modèle. 
Enfin, s’adressant personnellement à M. De Castrie, le gouverneur Mambé a souhaité que le groupe AXA, qui est une société implantée en Côte d’Ivoire, se développe pour donner du travail aux Ivoiriens. C’est, a-t-il poursuivi, « le sens de l’accueil de ce matin ». En tout état de cause, les perspectives qui s’ouvrent pour la Côte d’Ivoire sont énormes, a affirmé Beugré Mambé. Il en veut pour preuve le soutien dont ce pays bénéficie de la part des institutions de Bretton Woods, des grands pays asiatiques. « La Côte de demain sera un pays émergent et AXA a sa place dans cette Côte d’Ivoire».
A la suite du gouverneur du District d’Abidjan, le président du directoire du groupe AXA, prenant la parole, s’est dit profondément touché par la chaleur dont il a été l’objet. « Je savais que j’allais être reçu avec chaleur, mais je ne savais pas que cela allait être dans une atmosphère quasi familiale ».Au nom du groupe qu’il dirige, il a tenu à remercier Beugré Mambé pour cet accueil qui, selon lui, restera gravé dans les mémoires et qui donne l’envie de revenir. « Je repars à Paris beaucoup plus confiant, en sachant dorénavant que mes enfants, vont me prendre au sérieux », a-t-il dit avec humour.
Poursuivant, M. De Castrie, a indiqué que son groupe se sent ivoirien et est engagé dans l’avenir de la Côte d’Ivoire. « Les équipes d’AXA sont là pour aider les Ivoiriens à développer leurs projets. AXA est présent en Côte d’Ivoire depuis 60 ans et ne l’a jamais quitté », même au plus fort de la crise militaro-politique. « Nous souhaitons continuer de faire notre métier », a-t-il confié.
Avant de clore son propos, M. Henri De Castrie a affirmé toute la confiance qu’il a dans la Côte d’Ivoire. Selon lui, ce pays est en train de retrouver le chemin de l’espérance et de la croissance. « Des investisseurs regardent la Côte d’Ivoire avec intérêt et parfois avec appétit ».
Signalons que le président du groupe AXA, qui était accompagné de MM. Jean-Laurent Granier, Michel Hascoet et Alioune Diop, respectivement DG de la région Méditerranée et Amérique latine d’AXA, PDG AXA Maroc et directeur Afrique d’AXA, directeur des Opérations Afrique subsaharienne d’AXA, a été élevé au rang chef traditionnel akan des peuples tchaman et akyé. A ce titre, il porte désormais de nom Nanan Abrogoua Yapi. Il a été également fait citoyen d’honneur d’Abidjan par le gouverneur Beugré Mambé. La cérémonie s’est achevée par la photo de famille.



Castries, le 1° avril 2011 dévoilait sa stratégie : pour un petit investissement (corruption de 200 000 € de Fillon par exemple) il comptait développer massivement AXA dans les pays du Tiers Monde

Il a réaffirmé que le numéro deux européen de l'assurance n'avait pas besoin d'augmentation de capital actuellement et qu'il disposait des moyens nécessaires pour financer d'éventuelles acquisitions sur les marchés émergents
"Nous pouvons faire tout cela en utilisant nos ressources et les cash flows que nous générons", a expliqué Henri de Castries, ajoutant que ses actionnaires souhaitaient que le groupe développe sa présence sur les marchés émergents. (entretien Reuters)


On comprend donc que l'attaque du Mali ait suivi celle de Côte d'Ivoire
 

source : le cours de AXA depuis 2011 sur Google finance

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire