Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

lundi 18 mars 2013

MONDE: Le grand cycle contre-révolutionnaire mondial 1979-2013 sera-t-il interrompu par la 2° révolution algérienne ?

Le grand cycle contre-révolutionnaire 1979-2013 s'achèvera-t-il par la 2° révolution algérienne ?



Il est encore plus difficile en matière politique qu'en matière économique de déterminer les limites des périodes. Surtout s'il s'agit de cycle de luttes des classes.
Un regard simpliste pourrait par exemple considérer la période 1917-1939.
Mais, il est évident que le date de 1939 n'est pas la bonne. La victoire de Hitler sonne le glas de la période ouverte par 1917....
Mais est-ce bien 1917 qui la débute.
Non, car les statistiques des luttes ouvrières en Russie montrent que l'année 1914 était - pour les six premiers mois - tellement rebelle qu'il était évident que la révolution allait éclater. Et que la guerre vint à point pour l'empêcher.
Mais alors, est-ce 1914 ?
Mais non, car 1905 fut le début du cycle..... aussi bien en Russie que dans d'autre pays....
De la même façon, mai-juin 36 en France se produisit après la victoire du nazisme en Allemagne. Et la révolution espagnole sabotée par Staline de même.
Certes, on peut admettre que ce furent des exceptions.
De la même façon que fut donc exception la victoire de Mussolini en Italie.
Qui se produisit avant même l'échec de Hitler à Munich...
Ce n'est donc pas simple du tout...
Surtout si l'on prend en compte la thermidoration de la révolution russe en 1927. Une thermidoration qui aura suivi 10 années de révolisation.

De la même façon, si l'on peut voir la vague révolutionnaire en Afrique et dans les pays spoliatés se produire après la 2° guerre mondiale. Un vague entamée par les massacres.
de Sétif en 1945.... et la répression à Madagascar.en 1949..
Si l'on peut voir la montée qui va contraindre l'impérialisme à transmettre la surveillance de ses esclaves par la formoisie compradore..... on voit dans le même temps 1947 être le début de quelque chose qui avorte, au sein de la formoisie européenne.
Mais on voit aussi 1953 avorter...
C'est donc 1963 qui entame la période dont mai 68 sera l'apogée....
Mais pour la fin de cette montée révolutionnaire, où placer la date ?
1973 au Chili pourrait sonner le glas..... mais 1974 au Portugal contredit la tendance...
La lutte de Thatcher contre les mineurs pourrait être un bon critère.... Mais il est aussi celui de la chute du Shah d'Iran .... et celui de la contre-révolution islamofascistes dont les pantins travaillèrent à la fin des Etats formois stalinofascistes...
On prendra donc l'année de la dislocation de la 4° internationale par les mandelistes comme critère subjective : la crise de l'humanité est la crise de ses directions révolutionnaires.
La période 1983-1987 au Burkina Faso fut une exception hors cycle....
Thomas Sankara en paya le prix ! Il le paya de sa vie !

2011 fut l'année de la chute de deux soicalofascistes.
Mais, le processus de remontée des luttes est plus ancien.
Si l'on laisse de côté l'Algérie des luttes des années 90, on ne peut méconnaitre les luttes des jeunes Kabyles en 2001, le Printemps berbère.
Ces années étaient des années de montée de la mobilisation anticapitaliste au niveau mondial. L'été 2001 fut celui de Gênes.
Mais septembre fut le mois de la victoire de Bush. Qu'il ait organisé le 11 septembre ou qu'il l'ai laissé se faire !
2011 vit la chute de Laurent Gbagbo, un président formois respectueux de l'ordre colonial. Mais aussi la chute de trois tyrans formois compradores.
A la suite de TROIS REVOLUTIONS.
Le fait que les trois aient été récupérées par l'impérialisme ne prouve qu'une chose : la formoisi est bien plus imbécile politiquement qu'en 1917.
En cette année, elle gonflait les rangs menchéviks et SR.... mais aussi les rangs du parti bolchévique.
De 2011 à 2013 cette bêtise formoise fut visible en Tunisie et en Egypte.
Elle fit aussi la preuve de sa stupidité en Libye et en Syrie.
Dans les trois cas, comme en février 1917 elle laissa la direction de la révolution passer dans les mains des forces bourgeoises.
Ennahda, Morsi, CNT et CNS devinrent les centres gouvernementaux.
Et travaillèrent - mal - à interrompre la révolisation.
On en est là !
A voir le tonnerre sonner en Italie, les manifestations de masse au Portugal, qui succèdent donc à celles de l'Espagne.... on peut envisager raisonnablement une accélération de l'Histoire en ce printemps 2013.
Les milliers de chômeurs algériens qui désobéissent aux consignes paranoiaques compradores de la fausse trotskyste Lous Hanoune avant-hier en témoignent.
La colère de la formoisie moyenne supérieure dont les bataillons de blogueurs viennent exprimer leur colère sur les pages de Medipart en témoignent aussi.
Effectivement , la mer va monter, monter , et hop un tsunami ! LOLITALIENNE le 15/03/2013 à 22:29
sous l'article
Cahuzac: l’enquête préliminaire valide l’enregistrement
15 mars 2013 | Par Fabrice Arfi

16/03/2013, 14:31 Par Yanick Toutain
en réponse au commentaire de LOLITALIENNE le 15/03/2013 à 22:29
Le tsunami, il va s'appeler RÉVOLUTION ANTICAPITALISTE MONDIALE et il va reprendre les fils dénoués en 1979.
C'est cette année-là que la clique antirévolutionnaire dont Krivine est le nom le plus connu décida de faire exploser ce qui avait été construit les 6 années précédentes.
Le prétexte pour expulser un quart des révolutionnaires trotskystes au niveau mondial : faire admettre l'emprisonnement de révolutionnaires sud-américains par les gangsters réformistes de la direction sandiniste au Nicaragua.
Celui qui refusait de valider l'emprisonnement des militants de la brigade Simon Bolivar et qui, de surcroit, ne soutenait pas l'expulsion de ceux-là était expulsé à son tour.
La suite montra que le SWP des USA avait la cible d'une opération entriste des stalinofascistes castristes cubains : ils voulaient à tout prix empêcher toute possibilité de voir le Nicaragua quitter la sphère capitaliste et devenir un 2° Cuba...
Le socialisme dans un seul pays pour Castro, ce n'était pas seulement aider les stalinofascistes d'URSS à aider la CIA à assassiner le Che..... c'est aussi saboter en Afrique et partout toutes les vrais révolutions.
Mais ce sabotage de la révolution nicaraguayenne n'eut pas seulement comme effet d'expulser ceux qui, en Amérique Latine avaient refusé de suivre les délires de la philosophie bensaidienne..... elle eut comme effet la perte rapide du TIERS des militants trotskystes au niveau mondial.
De ce point de vue, l'arrivisme politique des Weber et autres Dray, le crétinisme politique aigu de Krivine n'apparaissent que comme des facteurs secondaires.... Un très grand nombre de militants membres de la strate des Innovants partirent sans comprendre ce qui s'était passé..
Et les possibilités d'une transcroissance de la 4eme internationale en organisation égalitariste révolutionnaire furent perdues à jamais.
En effet, contrairement aux âneries guérilléristes des bensaidistes, le guévarisme, pour un très très grand nombre de militants, était un proto-égalitarisme inconscient : le fait de donner la priorité aux plus pauvres était compris davantage comme un acte humaniste nécessaire que comme un axe stratégique correspondant à l'actualisation du concept de Révolution Permanente et à la loi du développement inégal et combiné.
Il aurait été possible de convaincre un grand nombre de ces trotskystes de ces années de suivre le conseil de Amilcar Cabral et de se suicider sociologiquement, de renoncer à leurs privilèges de diplômés.
Le fil de la révolution est renoué.... et le menteur Cahuzac pourrait devenir, en France, l'étincelle de la Journée des Tuiles qui menace à tout moment, jour après jour le HOLLANDEGATE.
Mensonge sur le Mali, mensonges sur l’Afrique, mensonges électoraux, mensonges sur les magouilles.....
L'ABOLITION DU CAPITALISME REDEVIENT UNE TACHE IMMÉDIATE...... Elle suivra les journées des tuiles....
Et contrairement à 2010, le SABOTAGE ACTIF des NPA n'est plus possible. La prochaine fois, le peuple tentera de désigner ses propres délégués révocables sans croire qu'une élections changera la vie ::
A part la vie des Cahuzac  !

jeudi 28 octobre 2010 Le sabotage des "Pierre Lebas" affaiblit l'ancrage parmi les Pauvres et la Jeunesse. Les manifestations du 28 octobre 2010 (un commentaire sur rue89)
Les "700" du meeting que nous décrit Jean-Pierre Rioual.........
======================================
=====================================
Première surprise : 700 ! Plus qu’à Bordeaux, où ils étaient 500. Ce n’est pas toujours le cas au Havre !
Et une foule attentive à chaque parole, à chaque intervenant ! Ils étaient finalement 18 ! Six minutes chacun, plus les 4 minutes données en ouverture au porte parole des ouvriers de cooper Bolbec en lutte contre la fermeture de leur entreprise (CGT - Sud - comité de soutien local) qui se bagarrent depuis des mois, donc au total, ça fait pas loin de deux heures ! Et jusqu’au bout la houle unitaire des bravos !
sur le document ci-dessous la liste des "orateurs"

==========================================
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
.... joueront le même rôle contre-révolutionnaire que leurs ainés de 1936 !!!!
Sabotage de la révolution anticapitaliste au nom des "avantages acquis"
vendredi 7 janvier 2011 13 mois de luttes des classes et de luttes des strates. Un graphique visible sur Revolisation Actu Un blog qui réfracte les luttes sociales : luttes des classes exploiteuses entre elles, luttes des strates entre les innovants égalitaristes réclamant le partage de la productivité ancestrale contre les répétants et les parasites.... voit la courbe de ses visiteurs suivre l'évolution de l'actualité.
13+mois+de+lutte+des+strates+et+de+lutte
On voit clairement sur ce graphique, la montée au printemps 2010 correspondant aux premières escarmouches de la lutte entre les capitalistes et la formoisie :
(...)
La LCR-NPA parvint donc à faire s'écraser la courbe des gens en lutte, la courbe de l'activité politique de la formoisie.
Un écrasement de la courbe du nombre de participants et un écrasement du nombre des lecteurs quotidiens de ce blog.
Et cela se voit sur le graphique.
Les lecteurs de Revolisation Actu subissent - eux-aussi - la démoralisation conséquence du sabotage des faux trotskystes.
La formoisie craint la révolution anti-capitaliste, mais sa crainte n'est pas aussi grande que la crainte qu'ont les saboteurs professionnels Krivine, Sabado et Besancenot.
Les premiers sabotent depuis 1979 au niveau international quand la révolution est aux portes et sabotent en France depuis 1995. Date à laquelle la revendication et le projet des "coordinations" soviétiques a été abandonné et activement saboté.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire