Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mardi 7 janvier 2014

Prévoir le Nuremberg de l'Afrique pour la bourgeoisie esclavagiste et ses mercenaires est-ce "imprécations" ? Une réponse à un lecteur de Mediapart

Merci de l'intention gentille.....
Yanick, 
Merci : c'est beaucoup plus agréable et efficace quand vous faites comme ici l'effort de vous exprimer clairement. 
(autrefois, j'ai souvent laissé tomber la lecture de vos commentaires par trop truffés d'imprécations inutiles et contre-productives)
et, par exemple, mon article sur l'invasion du Mali de janvier 2012 (Un article qui avait eu 1400 recommandations de lecteurs de Mediapart..... ce qui avait affolé Géraldine Delacroix et la censure Franceàfric qui a ensuite tout fait pour rendre mes articles invisibles) (Mali : François Hollande est un menteur. Les islamistes sont les pantins du Qatar, membre de la Franceàfric-Francophonie[Les infos de Claude Angeli que je relayais ont même été confirmée dans un rapport de la Marine Nationale accusant Qatar et Arabie Saoudire] et les articles des années précédentes.
 Je ne vois pas de rupture de mon style entre mon article Centrafrique récent et, autre exemple, mon article du 2 janvier 2011 pour lequel j'ai été condamné à payer 31000 euros à un barbouze français chef de la police ONUCI - Jean-Marie Bourry, organisateur des trucages électoraux (des bureaux de vote ZERO voix Gbagbo et officiellement médaillé par Ouattara pour celà) et protecteur et complice des assassins du 16 décembre 2010 lors de l'attaque à main armée de la Radio Télévision Ivoirienne (RTI) par des milices dont les armes provenaient de trafics d'or dans les véhicules de l'ONU-ONUCI trafics dénoncés par Jacques Julliard, et que je mettais en lumière dans un autre article d'avril 2011.
J'ai toujours veillé à mettre des FAITS SCANDALEUX et indiscutables sous les projecteurs. En les reliant à d'autres faits méconnus ou oubliés.
Je suis inattaquable en diffamation. C'est la raison pour laquelle les voyous franceàfric de Cour d'Appel de Bordeaux ont été inventé une jurisprudence délirante (les propos excessifs caractérisent une "atteinte à la vie privée"...... Alors même que les faits que je mettais sous les projecteurs concernant la Côte d'Ivoire étaient de notoriété publique, il leur a fallu condamner un copier coller du site de l'ONU..... en y ajoutant des faux en écritures (les aveux de Julie Amadis, des statistiques truquées et mensongères etc...)
Un jugement fasciste qui montre l'incapacité de la Franceàfric à me faire condamner en diffamation - par crainte de devoir accepter un débat sur les crimes réels commis - en maquillant la plainte en diffamation en délirante et prétendue "atteinte à la vie privée"..... pour un article dont le contenu factuel et les circonstances de sa rédaction seront soigneusement occultées par les juges voyous et faussaires. Aboutissant à une décision que le régime hitlérien n'avait pas songé à légiférer : l'interdiction de "toute mention" d'un individu !
Mais ils savient que l'omerta Franceàfric allait régner y compris sur Mediapart !
"extrait du jugement du 3/7/13 Cour d'Appel de Bordeaux Juges Miori et Ors. Il convient de faire droit à l’appel incident de M Bourry et d’ordonner la suppression dans le blog dont s’agit toutes les références à ce dernier. Il convient d’accorder à M Bourry une somme au titre de l’article 700 du code de procédure civile.(...) Y ajoutant en cause d’appel :
Ordonne à M Toutain et à Mme Amadis de supprimer toute référence à MBourry sur le site internet http:// revalorisationactu.blogspot.fr/2011/01/jeanmarie-bourry-criminel-fasciste.html dont en particulier son nom, sa date de naissance, sa nationalité, sa situation familiale, son activité et son parcours professionnel ainsi que les trois photos sur lesquelles il apparaît."
Prenez le temps de relire tous ces articles, vous verrez que je n'ai RIEN changé.... ni dans le style, ni dans la façon d'exposer la tragédie africaine, les crimes en Afrique.
Vous parlez d "'imprécations inutiles"
Du latin imprecatio.

Nom commun

SingulierPlurielimprécationimprécations/ɛ̃.pʁe.ka.sjɔ̃/
imprécation /ɛ̃.pʁe.ka.sjɔ̃/ féminin
  1. Souhait de malheurs qu’on fait contre quelqu’un.
 Si parler de révolution du peuple en Afrique est "souhaiter le malheur" des tyrans..... si prévoir un "NUREMBERG DE L'AFRIQUE" qui jugera la bourgeoisie esclavagiste, ses militaires-mercenaires-barbouzes venus de France et d'ailleurs envahir ce continent, qui jugera les harkis locaux pompeusement appelés "présidents" et qui ne sont que des gardiens de camps esclavagistes".... est "SOUHAITER LE MALHEUR de ces gens"....
.... dans ce cas, le mot "imprécation" pourrait être idoine....

Mais dans ce cas, tout avertissement fait d'une SANCTION PENALE devrait être caractérisée d'"IMPRECATION"
Le faites vous ?
Je ne le pense pas !
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire