Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

jeudi 23 janvier 2014

Le crime consumériste en France directement responsable de la mort de près de 100 000 bébés Africains chaque année


En cas de problème de lecture des équations ,voir ici la copie sur fond blanc

Cet article est une première approximation : le concept de spoliation des Terriens du Sud par les riches du Nord est une réalité qu'il faut chiffrer impérativement pour que les futurs diplômés de la formoisie du Nord comprennent enfin que les diplômes qu'on leur présente comme la solution pour n'est qu'un brevet de crime autorisé : de hauts salaires sont égaux à des brevets criminels.

Selon les récents calculs de l'INED, il meurt 6,2 millions de bébés chaque année pour 140 millions de naissances. Sur une planète de 7 milliards d'êtres humains.
Ce 6 millions de morts ils sont le résultat de la spoliation du Sud par le Nord.
Un calcul a permis de découvrir une première fonction numérique association PIB moyen par pays et niveau de mortalité infantile.
Une approximation quasi parfaite de cette fonction a permis  de définir la fonction suivante

ABSTRACT :

PRESENTATION DE LA FORMULE GENERALE
Présentation de la « formule du crime consumériste »
(800 000)/(revenu- 800)


Ce calcul simple donne le nombre de criminels consuméristes pour que meurt un enfant du Tiers-Monde chaque année.
Il est un ajustement très très proche de la véritable équation donnée infra.
1 capitaliste recevant 2,4 millions d'euros par mois (28,8 M€/an) est coupable de la mort de 3 bébés chaque année.
1000 salariés consommant 1600 €/mois sont coupables de la mort d'un bébé par an.
10 chanteurs compositeur recevant chacun 1 million €/an environ, 80 800€ par mois seront coupables de la mort d'un bébé africain.
Pour la France, le total des morts en Afrique dont sont coupables les riches de ce pays est de 130 000 par an. (qui sont une partie du total des 7 millions de bébés dans le monde, des 3 millions de bébés morts sous le joug des dictatures soutenues par la Franceàfric)

1° exposition :


Voici un chanteur touche 80 800€ par mois. (Un montant d'environ 1 million d'euros versés chaque année par la SACEM n'est pas rare)
( 800 € qui sont sa part normale. C'est ce qu'il toucherait pour vivre mensuellement si lui et ceux qui le payent avaient payé les droits d'auteur ancestraux. (Il est dans la situation des jazzmen corrompus payés par Al Capone ou les capitalistes voleurs)
Il touche donc 80 000€ en trop.
Soit 100 fois sa part normale.
En divisant 800 000 par 80 000 (ou bien en divisant 1000 par les « 100 fois sa part ») on trouve 10.
C'est donc 10 chanteurs ayant ce revenu qui sont coupables d'une mort en Afrique.


2° Démonstration simple

a) Le nombre de victimes.

On reprendra en 2° démonstration l'exemple du chanteur pour démontrer le quasi-ajustement obtenu par la formule simplifiée.
On va prendre des chiffres « ronds ».

Prenons quelqu'un (le spoliateur) qui consomme chaque mois 16 fois sa part normale (16 fois 800 € = 12800 €/mois).
soit m = 16 (m est le nombre de part qu'il consomme)
Il doit impérativement les voler à des êtres humains qui n'auront donc qu'une fraction de leur du. Quant à lui, il consommera 15 parts en plus de la sienne.
Imaginons un groupe d'humains qui vivent avec 50€/mois (par personne dans l'exemple). C'est le cas au Cameroun, à Kienké. Quand ils firent grève en 2008, la réponse de la police au leader de la lutte Michael Agbor: »Si tu continues on va te tuer ».
Dans les plantations de Vincent Bolloré, le salaire esclavagiste de l'homme (50€ /mois) doit faire vivre toute une famille)
Avec 50€, on a 1/16° de sa part.
Soit s = 1/16 (s est la fraction de revenu normal que touche les x victimes du spoliateur.
On remarque ici que 1-s est égal à ce qui leur est volé : En conservant 1/16 de leur part, c'est 15/16 qui leur ont été volés.

Le calcul doit donc donner x qui sera le nombre d'humains que le spoliateur doit voler pour avoir ses 16 parts.
Ou plutôt il suffit d'égaliser les 15 parts qu'il doit voler au groupe de x personnes, ses victimes avec le total du vol commis.

On trouve donc

16 est donc le nombre d'être humains que le spoliateur doit voler.
Le calcul doit donc donner x qui sera le nombre d'humains que le spoliateur doit voler pour avoir ses 16 parts.
Ou plutôt il suffit d'égaliser les 15 parts qu'il doit voler au groupe de x personnes, ses victimes avec le total du vol commis.

On trouve donc

16 est donc le nombre d'être humains que le spoliateur doit voler.
On peut vérifier ce résultat.
Le spoliateur consomme 16 part à 800 euros, c'est un montant de 16*800 = 12800 €.
Quant aux 16 paysans africains spoliatés, il ne le reste que 50€*16= 800 euros.
On a donc la valeur totale de la production qui va être inégalement répartie : 12800+800 = 13600€
En divisant ce total par 800

on retrouve le nombre total de protagonistes : 1 spoliateur et 16 victimes.
Il reste à calculer l'ampleur des dégâts

b) Le nombre de bébés victimes.

On a démontré ailleurs que le niveau de la mortalité infantile annuelle d'un pays était calculé approximativement en divisant 433 par la racine carrée des PIB moyens mensuels.
Avec un PIB moyen mondial de 800 €, on divise 433 par racine(800) pour trouver :


15,3 pour 1000 (1,53%) est donc le niveau de la mortalité infantile qui serait celui sur Terre si le Grand Partage des revenus était fait, si les droits d'auteur ancestraux pour la productivité historique était distribués entre tous les enfants d'Adam et Eve.
Au lieu de voir mourir 6,2 millions de bébés en 2010, on aurait seulement eu le tiers de victimes : soit



On peut remarquer que la situation actuelle correspond à un niveau de PIB bien inférieur.
Quand ce sont 6,2 millions de bébés qui meurent pour 140 millions de naissances, c'est un taux de mortalité mondiale de

Et si l'on calcule …

 on découvre que la mortalité infantile actuelle correspond à une planète disposant de 95,5 €/mois à distribuer par personne. C'est comme si nous avions 10 fois moins de revenu avec une mortalité presque 3 fois plus grande.
En effet, un pays ayant un PIB de ce niveau (par exemple 100€/mois) a une telle mortalité. (par exemple, le Ghana avec un PIB/mois de 101 € a une mortalité annuelle de 47 pour 1000, le Soudan avec 125 € (qui sont 1959$ donnée officielle convertis en € mensuels) a un taux de 55,6 pour 1000, Djibouti avec 94€/mois a un taux pour 1000 de 53,3. Ne parlons pas de l'exception lamentable du membre de l'internationale centriste de Sarkozy : le Nigeria de Jonathan Goodluck qui, avec un PIB de 97,5 € a un taux de mortalité infantile de 74 pour 1000. Au même niveau (94€/mois 1473/an) on a Sao et Tomé dont le taux est 51,8 ou le Lesotho qui a un taux de 53,4 pour un PIB mensuel de 82€ (1283$).
En somme, un taux mondial de 44,3 pour 1000 (4,43% de morts parmi les 140 millions de naissances, 6,2 millions par an) est un scandale ahurissant.
C'est comme si la planète entière avec le niveau économique du Ghana, du Soudan, de Djibouti, de Sao et Tomé ou du Lesotho !!!



On va constater que l'exemple donné permet de comprendre pourquoi cela fonctionne ainsi.
En effet, avec un revenu de 50 euros par mois, la mortalité infantile explose.

Soit 4 fois plus que la mortalité pour un PIB de 800 €.
En effet, on peut voir que :
Soit 4 fois plus que la mortalité pour un PIB de 800 €.
En effet, on peut voir que :
 Or, le vol opéré par le spoliateur ne touche pas 1 personne mais en touche 16. Si la mortalité infantile d'un pays (ou d'un groupe social) disposant d'un revenu égal à 16 PIB descend bien évidemment, ce attribution égoïste des moyens ne va même pas principalement aux enfants et la baisse n'est pas si importante.
On peut tout aussi bien reprendre la formule précédente*



COMPLEMENTS
Les sources INSEE (décile 2011 des revenus en France) et calculs ayant abouti au graphe ci-dessus
2011 (1)





8000 666,6666666667 -133,3333333333 -6000 -1097,0152666667 -1,18% 100,00%
11890 990,8333333333 190,8333333333 4192,1397379913 1570,1031004167 1,69% 101,18%
14280 1190 390 2051,2820512821 3208,769655 3,46% 99,49%
16370 1364,1666666667 564,1666666667 1418,0206794683 4641,7458470833 5,00% 96,03%
18460 1538,3333333333 738,3333333333 1083,5214446953 6074,7220391667 6,55% 91,03%
20690 1724,1666666667 924,1666666667 865,6447249775 7603,6870670833 8,20% 84,48%
23320 1943,3333333333 1143,3333333333 699,7084548105 9406,9059116667 10,14% 76,28%
26880 2240 1440 555,5555555556 11847,76488 12,77% 66,14%
32710 2725,8333333333 1925,8333333333 415,404586759 15845,0142579167 17,08% 53,37%
58700 4891,6666666667 4091,6666666667 195,5193482688 33664,6559958333 36,29% 36,29%
23130 1927,5 1127,5 709,534368071 92766,3534875

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire