Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

lundi 7 novembre 2016

Adrien de Tricornot a telle haine de la vérité qu'il me bloqua après 5 tweets #SMICenAfrique #7novembre16h34 #HillaryClinton #OrganizeTrainAndArm #LesEsclavesdeBolloré #GreveiTELE


par Yanick Toutain
REVACTU
 7/11/2016





Ce "journaliste" du Monde Adrien de Tricornot fait partie comme les autres des imposteurs qui camouflent le complot terroriste.
Tous ces terronalistes qui camouflent Aguel Hoc, Samorogouan, #OrganizeTrainAndArm de Clinton.
Tous ces terronalistes qui camouflent l'origine esclavagiste et terroriste de la fortune de Bolloré./

Il participe à la folie carbone, à la pathologie consumériste, il participe à l'appel des folles esclavagistes qui veulent aggraver le crime consumériste.
Mais il a une particularité
Il ne veut pas lire la vérité
Un grand malade consumériste qui bloque plus vite que Lucky Luke.
Je ne connaissais pas son nom il y a un quart d'heure.
Je l'oublierai presque aussi vite !
Pas Google ni Twitter !

QUELLES SONT LES VERITES
QUE ADRIEN DE TRICORNOT
 REFUSE DE LIRE ?



7 NOVEMBRE 16H34

COMPLOTS DE HILLARY CLINTON & OBAMA TIMBER SYCAMORE

BOLLORE ET SES ESCLAVES PAYES 50 EUROS

CANAL PLUS ITELE ET BOLLORE

SMIC EN AFRIQUE ET ESCLAVAGE



Pour les gens curieux, voici le CV du bloqueur

Journaliste au Monde Économie depuis septembre 2006, spécialisé sur les dossiers de macroéconomie et finance, Adrien de Tricornot a été correspondant du Monde à Francfort-sur-le-Main, en Allemagne (juillet 2003-août 2006), chargé de la couverture de la Banque centrale européenne (BCE) et de l'économie allemande. Il était auparavant au service entreprises-économie du Monde (janvier 2001-juillet 2003), rubrique marchés financiers. Il a également travaillé au magazine L’Expansion (mars 1995-décembre 2000), au Revenu Hebdo, (octobre 1993-février 1995), et a été journaliste indépendant pour Le nouvel Économiste, Épargne & Finance, etc. Il est diplômé de l’Institut français de presse et de l’Institut d’études politiques de Paris, section service public (1990).
Source : Amazon

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire