Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

mercredi 13 avril 2016

17 soldats français morts au Mali en protégeant les terroristes MNLA Ansar Eddine ! 3 de plus ! Pas un seul mot de dénégation aux PREUVES du soutien de Serval Barkhane aux terroristes par l'Etat-major.


par Yanick Toutain
13/4/2016


3 soldats français de plus sont morts, tués par des terroristes.
3 soldats morts en protégeant les terroristes MNLA et l'école de jeunes combattants du jihad financée 20M€ par Hollande et Puga.
3 soldats morts , tués par des terroristes certainement armés par les 58 millions$ que leur ont versé Sarkozy Hollande et le chef occulte de ces assassins : le général Benoit Puga, chef d'état major particulier de Sarkozy puis de Hollande

LIRE AUSSI


SAMEDI 21 NOVEMBRE 2015


Mali Attaque à Bamako: le groupe AQMI a été financé 58M$ par Sarkozy & Hollande. Les terroristes Al Qaeda qui ont fait plus de 20 morts à l'hôtel Radisson sont financés par France, Qatar, Oman, Suisse, Espagne, Autriche (Scoop 2014 New York Times Rukmini Callimachi)


"Ces militaires étaient présents au Mali dans le cadre de l'opération Barkhane, visant à installer la stabilité dans la région du Sahel et à lutter contre le terrorisme. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a précisé dans un autre communiqué que les deux soldats morts des suites de leurs blessures sont le maréchal-des-logis Damien Noblet, et le brigadier Michael Chauwin, tous deux originaires du 511e régiment du train d'Auxonne, en Côte-d'Or. "
xxx
"Grièvement blessés lors de l’explosion qui a frappé hier matin (mardi, NDLR) un véhicule de l’avant blindé à proximité de Tessalit au nord du Mali, ils avaient été évacués vers l’antenne chirurgicale militaire française de Gao", indique le communiqué de la Défense. "Malgré les soins prodigués par les spécialistes du service de santé des armées, les deux soldats sont morts à Gao, dans la soirée, des suites de leurs blessures. Le maréchal-des-logis Damien Noblet et le brigadier Michael Chauwin se trouvaient dans le même véhicule blindé que le 1re classe Mickaël Poo-Sing, tué hier matin sous le coup de l’explosion".
Un hommage national sera rendu la semaine prochaine aux trois soldats tués, en présence du président de la République, a annoncé le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll.

Un total de 17 soldats français morts 

Ces deux nouveaux décès portent à 17 le nombre de soldats français tués depuis le début de l'intervention militaire au Sahel, en juillet 2013. Sept ont trouvé la mort pendant l'opération Barkhane, dispositif qui a succédé le 1er août 2014 à l'opération Serval, et qui mobilise quelque 3.500 militaires en Mauritanie, au Mali, Niger, Tchad et Burkina Faso. Dix soldats avaient été tués lors de l'opération Serval, qui a duré juillet 2013 à juillet 2014.
Le nord du Mali est tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes jihadistes qui ont été en grande partie chassés par une intervention militaire internationale, lancée à l'initiative de la France en janvier 2013 et qui se poursuit actuellement.
(BFM)
BFM ment !
Le rôle principal de l'armée française consiste à protéger les terroristes MNLA et Ansar Eddine, les assassins du 24 janvier 2012.
Ces deux groupes qui, avec MUJAO AQMI avaient été envoyés par Nicolas Sarkozy et son Chef d'Etat major particulier - le général Benoit Puga - attaquer Ménaka le 17 janvier 2012 puis Aguel Hoc le 18 janvier et le 24 janvier.
Le capitaine Sékou Traoré fut assassiné par les mercenaires de Sarkozy-Puga avec 82 militaires loyalistes pour avoir intercepté l'appel satellite du président ATT à ses complices terroristes MNLA Ansardine

MARDI 18 DÉCEMBRE 2012


Le 17 Janvier à l'aube, le MNLA menait une offensive contre l'armée Malienne présente à Ménaka. Quelques heures plus tard, toute la ville tombait sous le contrôle du MNLA et le drapeau Azawadien y flottait. Le lendemain, d'autres unités du MNLA attaqueront des villes comme Anderamboukane, Tessit, Ntillit, Tessalit et Aguelhoc. Après d'âpres combats, le MNLA arrivait à contrôler l'ensemble de la ville, exception faite du camp militaire
(...)Les deux attaques d’Aguelhoc ont été revendiquées par les rebelles du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA). Ceux-ci ont reconnu, à demi-mot, qu’il y avait, à leurs côtés, des hommes de la mouvance de l’ex-chef de la rébellion touarègue des années 1990, comme Lyad Ag Ghali, devenu salafiste.
(...)Plusieurs autres petits groupes restés au Mali participent aux combats : celui de Yad Ag Ali, un historique de la rébellion touarègue de 90. Rentré dans le rang rapidement, il a servi comme agent consulaire du Mali en Arabie Saoudite et joué les interfaces dans les affaires de prise d'otages. Conseiller municipal du parti Adéma, il s'est aujourd'hui radicalisé en devenant salafiste. Son groupe, qui recrute également chez les Touaregs rentrés de Libye, aurait des contacts irréguliers avec Aqmi.
Autre salafiste : Abdelkrim - de son vrai nom Amada Ag Mama - lieutenant d'Aqmi, il est impliqué dans le trafic de drogue et dans les prises d'otages. C'est lui qui détiendrait les deux Français enlevés à Homburi. Appartenant à un des clans des Iforas, on le dit cousin de Yad. Ses hommes auraient pu commettre les exécutions d'Aguelhok.
Le MNLA entretient des liens avec ces groupes qui mènent des opérations seuls ou en commun contre l'armée malienne.

PAS UN MOT DE DENEGATION DES PREUVES DU SOUTIEN DE L'ARMEE FRANCAISE AUX TERRORISTES



L'Etat-major de l'armée française est paralysée de trouille.
Ses habituels roquets au service des violeurs et autres assassins en uniformen bourreaux du peuple d'Afrique sont contraints au SILENCE !
La panique saisit ces gredins !

LA REVOLUTION QUI SUIT NUIT DEBOUT VA INTERPELLER
LES CRIMINELS QUI ONT LANCE LES TERRORISTES A L'ATTAQUE DU MALI


LIRE SUR TWITTER





Texte du Tweet
*xxxxxx
LIRE AUSSI
(cliquer sur le titre pour l'article complet)

VENDREDI 20 FÉVRIER 2015


20M€ Hollande finance une école d'enfants terroristes au Mali "Nous formons ici les petits combattants du jihad" clame Iyad Ag Ghali l'assassin des 82 militaires maliens de Aguel Hoc le 24/1/2012

Les enfants élèves de l'école Hollande-Ag Ghali
 vont apprendre eux-aussi à assassiner comme
 leur professeur le fit le 24 janvier 2012 à Aguel Hoc
par Yanick Toutain
REVACTU
20/2/15


Aveux d'un dirigeant du MNLA
 
Hama Ag Mahmoud
(
Beau fils de Mohamed Ali Ag Attaher, l'Amenokal des Kal-Ansar,)
 "La France a demandé au MNLA de l’aider à faire déserter tous les combattants de l’Azawad qui étaient dans l’armée libyenne, pendant la guerre de Libye. (...)  Et en contrepartie, elle nous avait donné son feu vert pour l’indépendance de l’Azawad. C’est l’accord qui a été conclu avant la guerre entre le MNLA et la France. Et immédiatement la guerre gagnée par le MNLA, la France a changé complètement de politique." 


Pendant que Bernard Cazeneuve se rend dans la Silicon Valley pour réclamer de Google, Twitter et Facebook qu'ils acceptent de censurer ceux qui luttent contre ..... les terroristes islamofascistes.... les protégés criminels de ce même Bernard Cazeneuve continuent leurs activités criminelles au grand jour : Assassins du MNLA et de Ansar Eddine sont aidés, financés et protégés depuis 2012 (MNLA "aidés par la DGSE depuis 10 ans" révélaient deux journalistes de l'Obs en 2013).

Depuis novembre 2012 ce blog REVACTU (persécuté par les juges voyous de la Franceàfric criminelle mais protégé par Google) dénonce l'attaque du 24 janvier à Aguel Hoc comme un complot criminel de Sarkozy et de Hollande. On en voit les preuves arriver définitivement !

"NOUS FORMONS ICI LES PETITS COMBATTANTS DU DJIHAD"
UNE ECOLE DE TERRORISTES PROTEGEE PAR L'ARMEE FRANCAISE DANS LE NORD MALI


Cela franchit un nouveau seuil : Iyad Ag Ghali, protégé ( et hebergé en janvier 2013) par Compaoré, envoyé par Sarkozy attaquer le Mali, , financé (20 millions) par Hollande, se vante de former de nouveaux terroristes.
"Lors de leur rencontre, Iyad Ag Ghali, fondateur du groupe Ansar Dine, parle au journaliste de la charia et lui fait visiter une école où de jeunes garçons sont penchés sur le Coran. "Nous formons ici les petits combattants du jihad", lance-t-il."
Cette revendication, le journal (filiale du Monde) Courrier International, a "oublié" de la faire paraitre dans son numéro du 19/2. L'article est même illisible en ligne..car... réservé .... aux abonnés....
Ce scoop du journal allemand Der Spiegel.... il dérange les actionnaires du Monde et donc ne doit pas être connu de trop de gens....
Les 20 millions que Hollande a versé à Iyad Ag Ghali, nous en avions prévu l'usage dès le mois de mai 2014

MARDI 13 MAI 2014


Mali-Nigeria: Le salaire de 10000 terroristes islamofascistes pour 3 ans : la somme payée par Hollande à Iyad Ag Ghali, le leader des assassins Ansar Eddine du 24 janvier 2012

"Hollande autorise ses services à travers les Fonds destinés aux services de renseignements, et ses entreprises dont AREVA à arroser Aqmi, Ansar Dine ou les organisations terroristes" (sic cité sur RFI)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire