Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

mardi 5 avril 2016

31 mars 2016 : Grosse manifestation au Havre - Il faut des délégués révocables pour que Hollande dégage


Par Julie Amadis
Le 31/03/2016


Ce 31 mars nous étions énormément dans les rues du Havre à manifester contre ce gouvernement Hollande et sa politique.

"Selon la CGT, 15 000 personnes ont défilé au Havre aujourd’hui." (Normandie actu)

En France, nous sommes 1,2 million à avoir manifesté aujourd'hui d'après les syndicats (repris par l'express)

"Loi Travail: 1,2 million de manifestants selon les syndicats" (L'Express)

UNE TRÈS GROSSE COLÈRE QUI SE TRANSFORMERA EN RÉVOLUTION SI LES FRANÇAIS S'ORGANISENT

Tous les gens - et ils sont nombreux et de tous les âges - avec qui j'ai parlé dans la manifestation étaient très très en colère contre Hollande et contre les capitalistes.
Pas un seul d'entre eux ne croyait encore aux élections. Beaucoup disaient « savoir que de toutes les façons, c'était les plus riches qui décidaient et que l’élection ne servait qu'à faire croire au peuple qu'il pouvait choisir la politique du pays".
Tous étaient intimement persuadés qu'il fallait changer complètement de système. Beaucoup m'ont dit être écœuré de ce monde "de fous", "où l'on marche sur la tête" et de "barbaries". Ce qui révolte beaucoup de gens ce sont "les nombreux SDFs qui vivent dehors et qui meurent dans nos rues alors
que nous sommes un pays riche. Une dame m'a expliqué l'histoire d'un migrant écœuré en arrivant sur Paris de voir qu'en France des gens dormaient dans la rue. Elle me disait "ce monsieur là, disait avoir vécu dans une dictature mais n'avoir jamais vu auparavant de gens dormir dans la rue".

La loi Khomri, c'est la goutte d'eau qui fait déborder un vase déjà bien rempli.

Mais si les Français rédigeaient des cahiers de revendications, la suppression de la loi Khomri ne prendrait qu'une toute petite place parmi des tonnes d'autres choses.

Les gens sont en colère contre tout le système capitaliste, contre le chômage, la précarité, la misère, le prétexte terroriste pour installer l’État d'urgence.

La révolution est pour bientôt.
Les lycéens et étudiants scandaient un refrain qui finissait par « faisons la révolution ».

ORGANISONS NOUS ! VIRONS HOLLANDE ET CONSTRUISONS UN GOUVERNEMENT DU PEUPLE DE DÉLÉGUÉS RÉVOCABLES








Quand nous serons 18 millions de délégateurs réunis en 720000 groupes de 25. Nous serons plus que le nombre d’électeurs de Hollande et nous aurons toute la légitimité pour le virer et prendre le pouvoir. Le pouvoir du peuple !


""Construire tranquillement un gouvernement du peuple, appeler à former
des groupes de 25 avant le 5 mai, appeler à désigner des délégués de base est le moyen tranquille de
passer à une situation pré-révolutionnaire SANS ÉMEUTE.
Si 20 millions de délégateurs désignent 800 000 délégués de base, 32000 délégués de conseils, 1280 délégués-députés et 51 délégués nationaux, ceux-ci exigeront le pouvoir.
Si 20 millions de citoyens s'organisent en structurant des groupes de délégués révocables à tout moment, leur légitimité sera bien plus élevée  que celle de ces élus qui se croient autorisés à protéger les

corrompus, les banques et les esclavagistes..... sous le prétexte de 18 millions de bulletins de vote périmés
Les citoyens délégateurs et leurs délégués de base APPELLERONT LEURS DÉLÉGUÉS NATIONAUX à EXIGER d'être obéis par tous les forces armées en France et par les fonctionnaires d’État.
Ce sera le début d'une REVOLUTION PACIFIQUE.
La première du processus de révolisation." 
 (Revactu)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire