Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

vendredi 7 octobre 2016

Comment 5 sankaristes peuvent préparer la "révolution burkinabè du 15 octobre 2016" en 8 jours ?


par Yanick Toutain
REVACTU
7/10/2016






(en cours d'édition)
Le 15 octobre ce sera samedi prochain. Il reste 8 jours.
Quel plus belle commémoration de Thomas Sankara pour ce 29° anniversaire du crime que de renverser cette dictature Compaoré qui a repris le pouvoir le soir du 30 octobre 2014.
Par les mains des traîtres du CAR, du Balai Citoyen et de tous les agents des ambassades repeints depuis 2011 en prétendus activistes sankaristes.
Avec l'imposteur Bénéwendé, roue de secours de la Constitution sanguinolente de Compaoré.

5 sankaristes disposent de 8 jours pour organiser 1 953 125 Burkinabé en CDR
Et rendre ridicules les 1 668 169 bulletins de votes de l'usurpateur RMC Kaboré, complice des crimes de Compaoré et installer au pouvoir avec le soutien de toute la racaille collabo ayant hypnotisé des naïfs méconnaissant les véritables institutions de leur pays : le Burkina Faso
"Tout ce que nous avons réalisé au Burkina Faso, sous la révolution, nous l'avons réalisé grâce aux CDR en premier lieu." Thomas Sankara 4 avril 1986 (source)
"... beaucoup étaient venus pour fêter la disparition de ces fameux CDR.Pourquoi les CDR ? Historiquement, vous savez que rien n'est plus faux que de dire que les CDR ont été créés au lendemain du 4 août 1983.Les CDR ont été créés avec les premiers coups de feu qui ont été tirés ici.Les CDR ont été créés le 4 août 1983, précisément.[Applaudissements] Les CDR sont nés dialectiquement en même temps que la révolution au Burkina Faso.[Applaudissement] Parce que, à l'instant même où nous avons prononcé le mot révolution dans ce pays, la nécessité de la défendre s'est fait sentir et celui qui parle de révolution sans prendre les dispositions pour protéger cette révolution commet une grave erreur et méconnaît les capacités de lutte, les capacités de destruction de la réaction.Pour notre part, nous avons invité le peuple dans la nuit du 4 août, à se constituer partout en Comités de défense de la révolution parce que nous ne nous faisions pas d'illusion : la révolution allait être attaquée.Elle l'a été, elle l'est et elle le sera.Donc, les Comités de défense de la révolution l'ont été, le sont et le seront.[Applaudissement] Rien de ce qui a été fait de positif sous la révolution n'a pu être réalisé sans les CDR.Nous savons que nous CDR, nous ne sommes pas parfaits.Nous le savons, mais nous continuons de rechercher dans ce monde les exemples de perfection.Nous CDR, avons eu à exercer le pouvoir populaire.Sur le plan politique, sur le plan économique, sur le plan militaire, sur tous les plans de la vie nationale, à tous les niveaux de la vie des Burkinabè, nous, CDR, sommes impliqués directement.Il est donc important que nous comprenions que la marche correcte des CDR a une conséquence bénéfique et heureuse pour chacun de nous.Se détourner des CDR, c'est se faire à soi-même du tort ; à moins que l'on ne soit en mesure de quitter le Burkina Faso.Nous avons besoin des CDR et nous aurons toujours besoin des CDR quelle que soit la forme qu'un jour ils pourraient prendre.
"Nous ne pouvons pas accepter de mettre les CDR de côté.

JEUDI 4 DÉCEMBRE 2014


Il n'y a pas deux Burkina Faso.Il n'y a qu'un seul Burkina Faso : le Burkina Faso des CDR.Il commence avec les CDR et finit avec les CDR.[Applaudissements] C'est pourquoi, il faut que là où il n'y a pas encore des CDR qu'ils soient rapidement constitués.Partout où se trouvent des Burkinabè, le premier réflexe doit être pour eux de constituer un Comité de défense de la révolution parce qu'ils sont et existent grâce à la révolution.Et s'ils ne le font pas, ils vont à l'encontre de la révolution et il n'y a pas de raison qu'ils bénéficient des bienfaits de la révolution."


Pendant que des traîtres sans gène aucune veulent gaspiller 5 Mds de FCFA pour un monument destiné à camoufler leur haine sans limite de Thomas Sankara, de plus en plus nombreux sont les sankaristes véritables qui se réveillent de leur léthargie depuis le 30 octobre 2014 et contemplent le désastre.
Désastre de la Transition-Rectification de Zida-Kafando
Désastre de Rectification-Elections de Kaboré and co
Double désastre.
Double trahison.

Qu'il est enfantin de stopper.
En 8 jours.
Ce tableau résume tout !
En 8 jours, le samedi 15 octobre, un CNR de 5 membres, un Comité National de la Révolution formé de 5 délégués nationaux peut annoncer qu'il prend le pouvoir.







Voilà ce que 5 sankaristes peuvent faire en 8 jours.




5 sankaristes se groupent aujourd'hui.
Entrant dans le processus CDR ils vont devenir délégateurs.
Dans un groupe de 5 sankaristes, en mini-CDR de 5, il y a deux statuts.
Il y a le DIB et 4 correspondants.
Le DIB aura une fonction particulière
(DIB pédagogie, DIB santé, DIB sécurité ou DIB justice)
C'est lui qui choisit.
On va supposer qu'il est DIB Santé pour notre exposé.
Et les 4 correspondants auront donc 4 domaines.
Un sera correspondant pédagogie, un sera correspondant santé, un sera correspondant sécurité, et le dernier sera correspondant justice.
Dès leur plus jeune âge, les jeunes Africains doivent se grouper – librement – ainsi.
Un DIB et 4 correspondant.
Le DIB il est Délégué Intermédiaire de Base.
(C'est le premier demi-étage des statuts de délégués. Les délégués sont aux étages et les délégués intermédiaires sont aux demi-étage de la pyramide des institutions)

Donc au soir de ce vendredi, nos 5 sankaristes de choc se sont répartis entre ces deux statuts et quatre fonctions.
L'un des 5 a été coopté par les 4 autres comme DIB et les 4 se sont répartis entre les quatre fonctions.



Les 5 sankaristes (1 DIB et 4 correspondants) passer leur journée de samedi à se multiplier.
En transformant leur statut de départ.
Chacun des participants doit recruter 4 autres sankaristes, 4 autres partisans des CDR.
Ce processus où chaque participant doit en recruter 4 autre se reproduira tout au long de la semaine.
C'est ainsi que les 1 668 169 bulletins de votes de l'usurpateur RMC Kaboré vont être ridiculisés (et délégitimisés) par les 1 953 125 Burkinabé qui se seront réunis en CDR de base.
(Notons que 1 953 125 est égal à 5^9 ou encore à 25^4,5)

On avait 1 DIB et 4 correspondants.
A la fin de la journée on va avoir 1 délégué de base, 4 DIB (dont 1 scribe et 3 adjoints) et 20 correspondants.
5 seront correspondants pédagogie, 5 seront correspondants santé, 5 seront correspondants sécurité, et 5 seront correspondants justice.
Bien évidemment, chaque DIB sera entouré par ses 4 correspondants.

Dans le processus, le DIB du vendredi sera devenu DB , Délégué de base ?
Un des correspondant du vendredi sera devenu scribe (celui qui prend les notes, la mémoire écrite du CDR de base)
Et les autres autres ex-correspondants du vendredi seront devenus des DIB adjoints du Délégué de Base.

Comme le DIB du vendredi était DIB santé, il va devenir Délégué de Base santé
(On rappelle : son statut est délégué de base et sa FONCTION est délégué de base santé.
La fonction c'est le statut plus un des 4 domaines.

Le samedi soir, les 25 participants peuvent donc se réunir pour la photo.
Les 25 se prennent en photo de CDR de base santé entourant leur délégué de base santé, leur DIB scribe santé et les 3 DIB adjoints santé.
Les 25 peuvent donc publier leur liste sur les réseaux sociaux avec la photo de leur CDR de base.
Pour la photo, ils peuvent tenir des écriteaux pour indiquer
- qui ils sont « CDR de base Burkina Faso Ouagadougou Arrondissement 4 Secteur 17 quartier....) »
- le nom de leur délégué de base
- ou encore des écriteaux de revendication.

On peut supposer que leur modèle inspirera de nombreux sankaristes au Burkina Faso.



Le dimanche, il est probable qu'ils seront contactés par des résistants enthousiasmés par l'émergence de ce processus.
Il est donc prévisible que le recrutement de 4 nouveaux participants par chacun des 25 sera facilité.
De 1 CDR de base de 25 membres, il faut, le dimanche soir, atteindre un total de 5 CDR de base
Et donc le recrutement de 100 nouveaux participants.

Concrètement, chacun des 20 correspondants recrutés le samedi doivent donc le dimanche devenir des DIB. Et donc, recruter chacun 4 correspondants.

Celui qui était délégué de base (DB) va monter d'un demi-étage avec le soutien de ses 4 anciens DIB.
Les 4 participants qui étaient des DIB le samedi, doivent, le dimanche, devenir des Délégués de baser.
En effet, à la fin du dimanche il faut 5 délégués de base désignés par 5 CDR de base.

Les fonctions qui étaient les leurs (fonction DIB santé) vont être modifiées.
Parmi les fonctions il faut 40% de délégués pédagogie, 32% (1/3) délégués santé, 20% délégués sécurité et 8% de délégués justice.
Dans un groupe de 25 délégués de base, il faudra donc (le lundi) une répartition de 10 délégués pédagogie, 8 délégués santé, 5 délégués sécurité et 2 délégués justice.
Pour un groupe intermédiaire de 5 délégués de base il faut donc 1 délégué de chaque domaine plus le 5° qui sera pédagogie ou santé.

Donc au soir du dimanche ce seront
2 CDR Santé qui se prendront en photo, 1 CDR pédagogie, 1 CDR sécurité et 1 CDR justice
(on pourrait avoir 2 CDR pédagogie et 1 CDR santé)

Un CDR Santé est formé du délégué santé, de son DIB scribe santé et de ses 3 DIB adjoints santé.
Naturellement, le délégué santé, le scribe et les DIB adjoints santé auront un rôle de diffusion des savoirs santé et de collecte des informations santé auprès de la population.
Aidés par les correspondants santé de tous les mini- CDR de base.

Un CDR Sécurité est formé du délégué de base sécurité, de son DIB sécurité santé et de ses 3 DIB adjoints sécurité.
Naturellement, le délégué sécurité, le scribe et les DIB adjoints sécurité auront un rôle de protection et de défense de la population. En particulier pour surveiller les miliciens fascistes Koglwéogo et les miliciens Burkislam du Qatar protégés et missionnés par la DGSE française et la CIA de Hillary Clinton.
Ils seront aidés par les correspondants sécurité de tous les mini- CDR de base.
C'est à dire 3,6 millions de correspondants sécurité à terme.
Dès le soir du samedi 15 octobre, la semaine prochaine, ils doivent être 400 000 correspondants santé à avoir été désignés.

Et donc pour cela, l'annonce de la formation de 5 CDR aura fait l'effet d'un coup de tonnerre au Burkina Faso.


Le lundi soir, il faudra passer à une étape supérieur en désignant le premier délégué conseiller le soir même.
Le premier représentant de 25 CDR de base.
On peut supposer que ce seront les 5 délégués de base du dimanche qui auront pu monter d'un demi-étage par le recrutement de 500 personnes supplémentaires.
500 personnes recrutées le lundi par les 125 résistants qui étaient organisés le lundi soir, c'est donc 4 recrues faites par activiste.
Chacun des 125 activistes du dimanche soir doit, le lundi, en une journée, recruter 4 correspondants de base.
Chacun des 100 correspondants va donc devenir le DIB d'un mini-CDR de base.
Dans le cas de DIB personnels de santé, leur désignation en tant que DIB validera leur fonction

Actuels 40% des infirmières auxiliaires de santé ou équivalent doivent être adjoints santé DIB délégués intermédiaires de base présentant la liste des 4 délégateurs coresponsables pénalement de leurs actes
Chacun des 20 DIB va devenir délégué de base et chaque délégué de base va monter d'un demi-étage, devant DIC, Délégué Intermédiaire Conseiller.
Pour des personnels du secteur de la santé, cette désignation sera à l'avenir indispensable

Actuels chirurgiens dentistes, tous médecins spécialistes ou médecins généralistes avec spécialité (10%) doivent être des DIC délégués Intermédiaires conseillers présentant la liste des 124 délégateurs coresponsables pénalement de leurs actes
Actuels pharmaciens, sages-femmes, 60% des infirmières ou équivalent doivent être des délégués de base présentant la liste des 24 délégateurs coresponsables pénalement de leurs actes
Le soir du lundi, on aura donc un conseil de 5 DIC – 5 délégués intermédiaires conseillers- pour désigner l'un d'entre eux comme délégué conseiller.
En supposant que ce délégué conseiller soit dans le domaine santé, il pourra exercer comme chirurgien après la révolution.

Actuels chirurgiens autres doivent être des délégués conseillers présentant la liste des 624 délégateurs coresponsables pénalement de leurs actes
Avec la désignation d'un délégué conseiller, au 3° de la préparation de la révolution du 15 octobre, on dispose maintenant du 1° membre des futurs comités de secteurs ou de groupes de villages.
Un délégué conseiller qui représente donc les 625 délégateurs de 25 CDR de base
Le mardi 11, on peut être certain que l'annonce la veille de la formation de 25 CDR de base (réunissant 625 résistants) aura galvanisé les résistants qui se sont fait voler la révolution du 30 octobre 2014.
Des constructions spontanées de CDR se seront produites dans tout le Burkina Faso.
Il est à prévoir que Bobo Dioulasso aura d'ores et déjà commencé à suivre l'exemple.
Et que donc, le recrutement de 2500 correspondants se fera extrêmement aisément.
(On passera de 625 participants à 3125)
Avec 3125 délégateurs organisés le soir du mardi 11, c'est donc 125 CDR de base qui auront été constitués.
Le 5 délégués conseillers (représentant chacun 625 citoyens) devront vérifier la composition de la pyramide qu'ils représentent.
Chaque délégué conseiller a pour statut le fait d'être « délégué conseiller »
Sa fonction consiste à ajouter un domaine à son statut.
Il existe quatre domaines de fonction (pédagogie, santé, sécurité, justice)
Un délégué conseiller aura un scribe du même domaine que lui.
Ainsi que 3 adjoints (DIC) de ce même domaine.
En dessous, ce sont 20 délégués de base répartis (préférentiellement) de telle façon qu'on totalise :
10 délégués pédagogie, 8 délégués santé, 5 délégués sécurité et 2 délégués justice.
On remarque que dans le cas d'un délégué conseiller justice, au lieu d'avoir 2 DB délégués justice, on aura un total supérieur qui rognera sur les autres domaines.

Le soir du mercredi 12 octobre, un délégué député aura été désigné
Et donc 625 délégués de base, 2500 DIB et 12 500 correspondants
On aura eu un total de 15625 délégateurs.

15 625 délégateurs scribes adjoints
2 500 correspondants pédagogie
2 500 correspondants santé
2 500 correspondants sécurité
2 500 correspondants justice
2 500 correspondants économie
2 500 DIB dont 625 1 875
1 000 DIB pédagogie 250 750
800 DIB santé 200 600
500 DIB sécurité 125 375
200 DIB justice 50 150
625 délégués de base dont
250 délégués de base pédagogie
200 délégués de base santé
125 délégués de base sécurité
50 délégués de base justice


Dans la journée du jeudi 13 octobre, un délégué député désigné à Ouagadougou aura comme tache de recruter 4 autres délégués députés.
Tout le Burkina Faso est censé participer à la construction du CNR.
Les délégués députés ont une double tâche, à la fois former des comités de région et à la fois former des conseils de députés pour désigner un délégué national.


Le vendredi 14 si tout se déroulait correctement, ce serait le premier des délégués nationaux qui serait désigné par 15625 CDR de base.
Ce serait 390 625 Burkinabè qui seraient organisés.
Dont 312500 correspondants des 5 domaines, 62500 DIB et 15625 délégués de base.
Les délégués de ba

390 625 délégateurs scribes adjoints
312 500 correspondants dont
62 500 correspondants pédagogie
62 500 correspondants santé
62 500 correspondants sécurité
62 500 correspondants justice
62 500 correspondants économie
62 500 DIB dont 15 625 46 875
25 000 DIB pédagogie 6 250 18 750
20 000 DIB santé 5 000 15 000
12 500 DIB sécurité 3 125 9 375
5 000 DIB justice 1 250 3 750
15 625 délégués de base dont
6 250 délégués de base pédagogie
5 000 délégués de base santé
3 125 délégués de base sécurité
1 250 délégués de base justice

DB DIC DC DID DD DIN DN total
total 12500 2500 500 100 20 4 1 15625
pédagogie 5000 1000 200 40 8 2 0 6250
santé 4000 800 160 32 6 1 0 4999
sécurité 2500 500 100 20 4 1 0 3125
justice 1000 200 40 8 2 0 0 1250

DB DIC DC DID DD DIN DN total
total 12500 2500 500 100 20 4 1 15625
pédagogie 5000 1000 200 40 8 2 0 6250
santé 4000 800 160 32 6 1 0 4999
sécurité 2500 500 100 20 4 1 0 3125
justice 1000 200 40 8 2 0 0 1250

samedi



dimanche


lundi















































Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire