Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

samedi 22 octobre 2016

Les bandits fossoyeurs Biya Bolloré Camrail SOCAPALM assassins de Lapiro de Mbanga viennent de tuer plus de 70 Camerounais de plus de la mortalité infantile, mortalité Boko Haram !


par Yanick Toutain
REVACTU
22/10/2016



Les bandits en col blanc ....
Les fossoyeurs de la République



...condamné à trois ans de prison par le Tribunal de Grande Instance. Incarcéré à la prison de New Bell, à Douala, il contracte la fièvre typhoïde en décembre 2009. En prison, il rédige un ouvrage « Cabale politico judiciaire ou la mort programmée d’un combattant de la liberté » qui ne trouvera pas d'éditeur avant son décès. Il est libéré le 8 avril 20112.... Lapiro de Mbanga est décédé le 16 mars 2014 à New York.



17 WAGONS POUR LES PROFITS DE BOLLORE

70 morts de plus !
Les 8 wagons supplémentaires du train CamRail - roulant en surcharge avec 17 wagons pour les profits de Bolloré - sont donc le cadeau funèbre du duo criminel Bolloré Biya offerts aux Camerounais avant que la révolution ne jette les deux assassins dans les geôles du Nuremberg de l'Afrique..
Sur les réseaux sociaux, les résistants dénoncent la vétusté des voies de communication du Cameroun qui, après la rupture la voie de communication principale Douala Yaoundé, ont donc incité les Camerounais bloqués à se précipiter dans une gare bondée.... avec donc 1300 voyageurs le double de ce qui était normal sur cette voie.
Mais la mort est la principale technique du règne Bolloré Biya au Cameroun.
Morts génocidaire d'enfants, morts des crimes de Boko Haram - dont les vrais patrons sont membres de l'OTAN et de la Francophonie, morts ordinaires de misère et morts d'accidents....
Les profits de Bolloré sont au prix de millions de morts chaque année dans toute l'Afrique.
Assassiner à petit feu le chanteur Lapiro de Mbanga coupable de lèse-majesté c'est aussi le complot esclavagiste à l'oeuvre.
Ils ont libéré Lapiro juste à temps pour qu'il meurt trois ans plus tard, en exil à New York.
J'avais écris la chanson "1000 euros pour Lapiro

Fin 2007, Paul Biya propose d’amender la Constitution du Cameroun, qui limitait la Présidence de la République à deux termes de sept ans. En réponse, Lapiro de Mbanga compose la chanson Constitution constipée qui, interdite d’antenne, fut reprise lors des manifestations de février 2008 contre cet amendement qui, une fois adopté, permit à Paul Biya d’être réélu le 21 octobre 2011. Lapiro de Mbanga est arrêté le 9 avril 2008 et condamné à trois ans de prison par le Tribunal de Grande Instance. Incarcéré à la prison de New Bell, à Douala, il contracte la fièvre typhoïde en décembre 2009. En prison, il rédige un ouvrage « Cabale politico judiciaire ou la mort programmée d’un combattant de la liberté » qui ne trouvera pas d'éditeur avant son décès. Il est libéré le 8 avril 20112.
Pendant l’été 2011, il se produit en Europe (Belgique, Espagne, France, Grande-Bretagne, Suisse), aux États-Unis et au Canada4. Le 2 septembre 2012, il quitte le Cameroun avec son épouse et cinq de ses six enfants pour les États-Unis où il obtient le droit d’asile.
Lapiro de Mbanga est décédé le 16 mars 2014 à New York.





CONSTITUTION CONSTIPEE



Libérez Big Katika, libérez Répé Ndoss,
Le pater est fatigué oooo, foutez-lui la paix
Libérez Big Katika, LIBEREZ REPE NDOS
Le pacho est daya ooo, foutez lui la paix

2011, Cameroon must change !

Libérez Big Katika, libérez Répé Ndoss,
Le pater est fatigué oooo, foutez-lui la paix
Libérez Big Katika, LIBEREZ REPE NDOS
Le pacho est daya OOO, foutez lui la paix

Big Katika don tired ooo,
He don tired,
Répé don slack ooo( ?),
He don fatigué
Wou na lep he, he rest,
He wan go rest

Big Katika don tired,
He don tired
Répé don been cass,
He don fatigué !
Wou na lep he, he rest,
he want go rest.

Libérez Big Katika, libérez Répé Ndoss,
Le pater est fatigué ooo
Foutez lui la paix…
Libérez Big Katika, Libérez Répé Ndoss,
Le Pacho est dayed, ooo, foutez lui la Paix…

Seigneur Jésus, appelle ton frère, le Prophète Mohamed.
Au secours, venez-nous délivrer, l’heure est grave.
Les bandits en col blanc veulent braquer la constitution de mon pays.
Les fossoyeurs de la République veulent mettre le Lion en cage,
Les poussins veulent échapper aux serres de l’épervier ;
Le coq est harcelé et menacé d’une tentative de hold up.
En vérité, en vérité, je vous le dis, ils veulent tcha Pablo en otage

Libérez Big Katika, libérez Répé Ndoss,
Le pater est fatigué oooo, foutez-lui la paix
Libérez Big Katika, libérez répé ndos,
Le pacho est daya ooo, foutez lui la paix…

C’est quoi l’urgence et pourquoi cet acharnement farouche à modifier absolument l’Article 6 alinéa 2 d’une constitution dont la mise en application graduelle n’a jamais été amorcée ?
10 années sont passées, le Sénat et les Régions sont toujours attendues…
10 années sont passées le peuple attend toujours la déclaration des biens des individus appelés à gérer les fonds publics ; ce qui en cette période de lutte contre la corruption endémique est une priorité !
10 années sont passées, le peuple attend toujours d’avoir une structure indépendante pour gérer les élections libres et transparentes afin que la grande majorité des citoyens aient le droit de voter ;
Ca, les marathoniens de la mangeoire n’y trouvent aucun intérêt ; sauf celui d’éliminer la limitation du mandat présidentiel de la Constitution.
Aux Etats Unis d’Amérique, en France, en Union Soviétique et dans les vraies démocraties, les mandats présidentiels sont limités ; au Cameroun, pays de mes ancêtres, berceau de la démocratie avancée, apaisée, des fraudes électorales et paradis de la corruption, ON S’EN FOUT.
APRES TOUT, LE CAMEROUN C’EST LE CAMEROUN…

Constitution à gauche,
Constitution à droite,
Révision en haut, révision en bas
Motion de soutien par-ci, contre motion par là
Marche de soutien le jour, contre marche la nuit.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire