Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

jeudi 20 juin 2013

Confirmation: Envoyé par Sarkozy pour faire taire Kadhafi au sujet des 50 millions d'euros de corruption, un assassin de la DGSE abat le président libyen, la révélation de Rami el-Obeidi, un ancien responsable des services secrets extérieurs du CNT libyen est confirmée


Nicolas Sarkozy au Forum
économique mondial

de Davos, le 27 janvier 2011.
Un ancien responsable des services secrets extérieurs
du Conseil national de transition (CNT) libyen,
Rami el-Obeidi, a affirmé au Daily Telegraph
et à Mediapart que la mort de Kadhafi,
dans les heures qui ont suivi son lynchage par la foule,
le 20 octobre 2011, à Syrte était liée à
« la menace d'une révélation d'un financement de la campagne de
Sarkozy en 2006-2007
 ».
Selon lui, Mouammar Kadhafi aurait
été exécuté par un agent français

Un tiers de milliard de francs
versés par une puissance étrangère !
Ils n'ont pas encore vu la haute trahison ni la forfaiture
"Juges pourris !
METTEZ SARKOZY ET GUEANT EN PRISON !
Tout de suite !
Détention préventive pour les voyous !
FORFAITURE !"
un article par Yanick Toutain sur Mediapart-blog

Pour que cette interview de Rami el-Obeidi prenne force probante devant un tribunal révolutionnaire, il fallait que le mobile soit totalement avéré.
C'est donc la preuve définitive de cette corruption de Sarkozy par Kadhafi en preuve définitive de son crime : Assassinat d'un chef d'Etat étranger pour des mobiles privés - en l'occurrence corruption et tentatives de réduire au silence le corrupteur - par usage des moyens ordinaires criminels de l'Etat voyou impérialiste esclavagiste français.

Tout cela confirme ce que Médiapart, à la suite du Daily Telegraph avaient révélé en septembre 2012 :. Cette nouvelle avait circulé sur la toile :

Rami El Obeidi : [Sous l’Autorité et Ordre de Sarkozy], des agents français ont directement exécuté Kadhafi !!

PDF Imprimer Envoyer
altDans un entretien à Mediapart, Rami El Obeidi, ancien coordinateur du renseignement extérieur auprès du Conseil national de transition (CNT) libyen, assure que « des agents français ont directement exécuté Kadhafi ». Selon lui, « la menace d’une révélation d’un financement de Sarkozy en 2006-2007 a été suffisamment prise au sérieux pour que quiconque à l’Elysée veuille la mort de Kadhafi très rapidement ». L'attaque aérienne ayant visé le convoi de Kadhafi était « dirigée par la DGSE et des responsables à l’Elysée ».
Les images montraient un lynchage, mais il pourrait s’agir d’un meurtre d’État. Selon un ancien responsable du renseignement libyen, Mouammar Kadhafi a été exécuté par des agents des services spéciaux français après avoir été lapidé par la foule, le 20 octobre 2011. L’attaque préalable de son convoi aurait été coordonnée par la DGSE, les services secrets français, sur ordre de l’Élysée.
Répondant aux questions de Mediapart, Rami El Obeidi, ex-coordinateur du renseignement extérieur auprès du Conseil national de transition (CNT) libyen, assure que « des agents français ont directement exécuté Kadhafi ». Selon lui, l’exécution du chef d’État libyen est consécutive à ses menaces de révéler, peu avant le déclenchement de la guerre, les financements occultes de Nicolas Sarkozy en 2007.

Mouammar Kadhafi tué par un agent secret français ?

Mouammar Kadhafi tué par un agent secret français ?

Mouammar Kadhafi n'aurait pas été tué par les brigades révolutionnaires mais par un agent des services secrets français, selon les quotidiens Daily Telegraph et Corriere della Sera. Une version qui n’est toujours pas confirmée par les officiels.

Le Daily Telegraph écrivait :

 Bachar al-Assad "a trahi colonel Kadhafi à sauver son régime en Syrie"

Le régime Assad en Syrie a entraîné la mort de Mouammar Kadhafi en fournissant à la France des informations-clés qui ont permis l'opération qui l'a tué, ont affirmé des sources en Libye.

Bashar al-Assad 'betrayed Col Gaddafi to save his Syrian regime'
The Assad regime in Syria brought about Muammar Gaddafi's death by providing France with the key intelligence which led to the operation that killed him, sources in Libya have claimed.

By Adrian Blomfield, Nick Squires, Henry Samuel and Ruth Sherlock

8:00PM BST 30 Sep 2012
Les espions françaises opérant à Syrte, dernier refuge de Kadhafi, ont déclaré avoir réussi à tendre un piège au dictateur libyen après avoir obtenu son numéro de téléphone-satellite du gouvernement syrien,

Dans ce qui équivaudrait à une trahison extraordinaire d'un homme fort au Moyen-Orient par un autre, le président Bachar al-Assad a vendu son collègue-tyran dans un acte d'auto-préservation, a déclaré un ancien haut responsable du renseignement à Tripoli au Daily Telegraph.

A cause de l'attention internationale qui basculait de la Libye aux atrocités croissantes en Syrie, M. Assad a offert Paris ce numéro de téléphone en échange d'un allègement de la pression française sur Damas f, selon Rami El Obeidi.

"En échange de cette information, Assad a obtenu la promesse d'une période de grâce de la par des Français et moins de pression politique sur le régime - ce qui s'est passé", a déclaré M. El Obeidi.
(...)
Selon des sources citées par le Corriere della Sera, l'une des raisons pour le leadership français dans l'opération était que le président Nicolas Sarkozy voulait la mort de Kadhafi après que le dirigeant libyen ait ouvertement menacé de révéler des détails sur les grosses sommes d'argent qu'il avait donnés à Sarkozy pour sa campagne électorale de 2007 .

"Sarkozy avait toutes les raisons de vouloir se débarrasser du colonel aussi vite que possible", ont déclaré des diplomates occidentaux, selon le journal.

Un porte-parole du ministère français des Affaires étrangères a refusé de confirmer ou de nier les revendications.
Ces informations ont une conséquence logique.....
Mais.... pas pour la magistrature française !!!
C'est ce que mon commentaire publié cet après-midi sur Mediapart rappelait :

Kadhafi a financé Sarkozy: la confirmation



Vous avez tout à fait raison de le signaler : c'était en fin de l'article ! (Moi, j'en ferais le titre !!!!)
Un ancien responsable des services secrets extérieurs du Conseil national de transition (CNT) libyen, Rami el-Obeidi, a affirmé au Daily Telegraph et à Mediapart que la mort de Kadhafi, dans les heures qui ont suivi son lynchage par la foule, le 20 octobre 2011, à Syrte était liée à « la menace d'une révélation d'un financement de la campagne de Sarkozy en 2006-2007 ». Selon lui, Mouammar Kadhafi aurait été exécuté par un agent français.
Ce n'est même plus "corruption", ce n'est même plus un crime "commis en temps de guerre"... c'est l'UTILISATION de l'armée française à des FINS PRIVEES ! et ..... pour ASSASSINER un CORRUPTEUR..... afin de le faire" taire...
MAIS QUELS CLOWN TITRES JUGES avons nous en France pour ne pas encore avoir envoyé la POLICE METTRE LE VOYOU ASSASSIN SARZY entre quatre murs !!! ET POUR TRES TRES TRES LONGTEMPS !!!
Ils enquêtent A MINIMA pour PROTEGER LE GANGSTER !!!
Alors qu’en 2012 une enquête préliminaire avait été ouverte sur plainte de Nicolas Sarkozy contre Mediapart pour « faux », une information judiciaire a été ouverte sur les faits de financement illicite de la campagne de l’ancien président par le régime libyen, le 19 avril, pour « corruption active et passive », « trafic d'influence », « faux et usage de faux », « abus de biens sociaux », « blanchiment, complicité et recel de ces délits ».
J'écrivais le 3 mai
vendredi 3 mai 2013 Un tiers de milliard de francs versés par une puissance étrangère ! Ils n'ont pas encore vu la haute trahison ni la forfaiture "Juges pourris ! METTEZ SARKOZY ET GUEANT EN PRISON ! Tout de suite ! Détention préventive pour les voyous ! FORFAITURE !" un article par Yanick Toutain sur Mediapart-blog Juges pourris ! METTEZ SARKOZY ET GUEANT EN PRISON ! Tout de suite ! Détention préventive pour les voyous ! FORFAITURE !
03 mai 2013 Par Yanick Toutain
Pourquoi le voyou Sakozy n'est pas encore en DETENTION PREVENTIVE ?
L’information judiciaire contre X... confiée le 19 avril aux juges Serge Tournaire et René Grouman pour « corruption active et passive » et « trafic d'influence » vise, entre autres, à vérifier si Claude Guéant a pu donner à Bachir Saleh, l’ex-directeur de cabinet de Mouammar Kadhafi, « les indications bancaires nécessaires aux virements » destinés à la présidentielle, comme Takieddine l’a affirmé. « Les éléments existants sur le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy de 2007 » vont « au-delà de 50 millions d’euros » a déclaré l’intermédiaire jadis proche de Guéant, le 19 décembre dernier. Le document officiel libyen révélé par Mediapart, en avril 2012, faisait état du déblocage d’une somme de 50 millions en faveur de Sarkozy. source
C'est de HAUTE TRAHISON dont il s'agit, c'est de FORFAITURE dont il s'agit !
En 2003 déjà, le soupçon d’un financement de la campagne présidentielle de 2007
Un président français se fait PAYER PAR UN PAYS VOYOU !!!
50 MILLIONS D'EUROS C'EST UN TIERS DE MILLIARD DE FRANCS !
Les financements occultes sont évoqués : « Une nouvelle structure, complètement dépendante de son Ministère, a été créée pour assurer le rôle de Conseil sur le Projet. Celle-ci sera capable de couvrir le sujet “sensible” par le biais de ses honoraires. »
CES JUGES POURRIS REPONDRONT DE LEURS SABOTAGES DEVANT NOS JUGES DELEGUES REVOLUTIONNAIRES !!!
dimanche 16 juin 2013 Juges pourris, perquisitionnez immédiatement le banquier Condamin-Gerbier et les 15 voyous "très grands noms de la politique française". Ils sont en train de détruire les preuves ! un article par Yanick Toutain sur Mediapart-blogs

vendredi 3 mai 2013

Un tiers de milliard de francs versés par une puissance étrangère ! Ils n'ont pas encore vu la haute trahison ni la forfaiture "Juges pourris ! METTEZ SARKOZY ET GUEANT EN PRISON ! Tout de suite ! Détention préventive pour les voyous ! FORFAITURE !" un article par Yanick Toutain sur Mediapart-blog

Juges pourris ! METTEZ SARKOZY ET GUEANT EN PRISON ! Tout de suite ! Détention préventive pour les voyous ! FORFAITURE !

Pourquoi le voyou Sakozy n'est pas encore en DETENTION PREVENTIVE ?
L’information judiciaire contre X... confiée le 19 avril aux juges Serge Tournaire et René Grouman pour « corruption active et passive » et « trafic d'influence » vise, entre autres, à vérifier si Claude Guéant a pu donner à Bachir Saleh, l’ex-directeur de cabinet de Mouammar Kadhafi, « les indications bancaires nécessaires aux virements » destinés à la présidentielle, comme Takieddine l’a affirmé. « Les éléments existants sur le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy de 2007 » vont « au-delà de 50 millions d’euros » a déclaré l’intermédiaire jadis proche de Guéant, le 19 décembre dernier. Le document officiel libyen révélé par Mediapart, en avril 2012, faisait état du déblocage d’une somme de 50 millions en faveur de Sarkozy. source
C'est de HAUTE TRAHISON dont il s'agit, c'est de FORFAITURE dont il s'agit !
En 2003 déjà, le soupçon d’un financement de la campagne présidentielle de 2007
Un président français se fait PAYER PAR UN PAYS VOYOU !!!
50 MILLIONS D'EUROS C'EST UN TIERS DE MILLIARD DE FRANCS !
Les financements occultes sont évoqués : « Une nouvelle structure, complètement dépendante de son Ministère, a été créée pour assurer le rôle de Conseil sur le Projet. Celle-ci sera capable de couvrir le sujet “sensible” par le biais de ses honoraires. »

Un ancien responsable des services secrets extérieurs du Conseil national de transition (CNT) libyen, Rami el-Obeidi, a affirmé au Daily Telegraph et à Mediapart que la mort de Kadhafi, dans les heures qui ont suivi son lynchage par la foule, le 20 octobre 2011, à Syrte était liée à « la menace d'une révélation d'un financement de la campagne de Sarkozy en 2006-2007 ». Selon lui, Mouammar Kadhafi aurait été exécuté par un agent français.

Complément d'enquête, diffusé ce soir à 22h15 sur France 2.

Claude Guéant : le préfet était presque parfait, un reportage de Romain Verley, Tristan Waleckx, Philippe Maire et Frédérique Prigent


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire