Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

jeudi 10 décembre 2015

Vérité sur le terroriste ivoirien Guillaume Soro rétablie par Me Habiba Touré pour le Collectif des avocats de Michel Gbagbo victime de enlèvement, séquestration et traitements inhumains et dégradants

présentation Yanick Toutain
REVACTU
10/12/2015

La Franceàfric de Sarkozy et du général Puga a mis au pouvoir un groupe de terroristes - Soro, Ouattara & co - en Côte d'Ivoire.
J'ai été condamné par 4 tribunaux successifs à 31000 euros pour avoir écrit cette vérité le 2 janvier 2011.
Deux TGI et 2 coup d'Appel ont fabriqué et recélé des faux en écritures pour arriver à ce résultat COINTELPRO

DIMANCHE 2 JANVIER 2011


Jean-Marie Bourry : criminel fasciste ONUCI en Côte d'Ivoire. Protège des harki-putschistes, défend le fasciste FMI Ouattara. Coupable du génocide sanitaire contre l'Afrique. Il sera jugé avec Chirac, Sarkozy, Bouygues, Bolloré dans le Nuremberg de l'Afrique !!!

Dans un commentaire sur Abidjantalk concernant les méthodes à utiliser pour procéder à l'arrestation du nid fasciste de l'Hôtel du Golf, pour mettre hors d'état de nuire les putschistes ouattaristes qui ont attaqué les forces de police et l'armée régulière de Côte d'Ivoire, je préconise de mettre en lumière les noms des criminels qui, en toute illégalité, protègent un groupe de putschistes au service de capitalisme mondial.
En particulier un militaire français - Jean-Marie Bourry - qui, non content d'être une force supplétive aux fascistes Licorne, se permet de tenter un coup d'Etat en faveur d'un fasciste avéré Alassane Ouattara. Il protège un  Ouattara fasciste qui, en 1992, au service du capitalisme étranger imposait la misère aux Ivoiriens et emprisonnait l'opposant Laurent Gbagbo.
En tant que Premier ministre, il mène une politique de rigueur budgétaire qui est durement ressentie par la population ; mais il finit par assainir les finances publiques et redonner confiance aux bailleurs de fonds.  (wikipédia Alassane Ouattara)
Il protège un fasciste qui tente un coup d'Etat contre Laurent Gbagbo.

L'article qui précède a été condamné pour une délirante accusation d'"atteinte à la vie privée"... pour le caractère "excessif" des mots "criminel" "fasciste"
Les juges voyous des TGI d'Angoulême du Havre, les cour d'Appel de Bordeaux et de Rouen ont fait recel et même fabrication de faux en écritures publiques pour aider le terroriste Soro et son réseau criminel à camoufler la vérité.
Fin septembre, le même Soro organisait l'assassinat du premier ministre Zida du Burkina Faso
Soro 
 Ça va les paniquer et le RSP, lui, il sort en deux temps. Ceux de Pô avancent sur 50 km et ceux de Ouaga sortent et frappent des cibles fortes, surtout le PM. C’est-à-dire des cibles fortes !
 ainsi que ceux de deux politiciens de la Transition - Chérif Sy et Salif Diallo
Soro : Mais il y a quelqu’un chez vous que moi je n’aurais jamais… En tout cas, quand on va finir tout ça là, il y a deux personnes que tu dois accepter que moi je règle. Il y a Salif Diallo et un Sy.
Bassolé : Chérif.
Soro : Non, non, non ! Ça, je ne vais pas laisser hein ! Non, Bassolé, quand même. Ces gens-là ne peuvent pas vivre et puis vous allez être tranquilles.
Bassolé : Non, c’est vrai.
.... mais ce n'est pas le pire.
Plus haut dans la conversation, ce sont des attaques jihadistes que Soro était en train d'organiser
Soro : Voilà ce que je voulais te proposer : on frappe dans une ville en haut, quelque part là-bas ; on récupère un commissariat ou bien une gendarmerie. Eux, ils vont fuir. Ils ne peuvent pas résister. Et comme on me dit que l’armée est autour de Ouagadougou, si on frappe à un bout là-bas, l’armée va vouloir se réorganiser pour y aller. Si un centimètre carré est pris, ils sont obligés d’aller se battre. Au moment où ils décollent là, on refrappe dans un autre coin. Ça va les paniquer et le RSP, lui, il sort en deux temps. Ceux de Pô avancent sur 50 km et ceux de Ouaga sortent et frappent des cibles fortes, surtout le PM. C’est-à-dire des cibles fortes !
Bassolé : Oui, d’accord. (le verbatim a été reproduit sur Jeune Afrique..... sans les noms)



On peut entendre les 16 minutes d'enregistrement

JEUDI 12 NOVEMBRE 2015


Bassolé-Soro aux TPR ! La probable bande son de la conversation entre les terroristes Guillaume Soro et Djibril Bassolé vient d'être rendue publique

par Yanick Toutain
REVACTU 
12/11/2015

EXTRAITS
"Voilà ce que je voulais te proposer.

hm
On frappe dans une ville en haut quelque part là-bas . On récupère un commissariat une gendarmerie et ils vont fuir....(...)
et comme on me dit que l'armée est autour de Ouagadougou
hm hm
si on frappe à un bout là bas l'armée ...devra se réorganiser pour aller vers là-bas () 
hm hm (...)
ils s'ront obligés d'aller se battre. Au moment où ils décollent on refrappe dans un autre coin
hm hm hm
Ca va les paniquer et le RSP lui il sort, à 200
d'accord
il dit ceux de po avancent de 50 km"

Les révolutionnaires exigeaient du procureur militaire Sangaré qu'il publie cet enregistrement. Celui-ci ne fit rien !
Ni ne démentit les révélations qui circulaient ni ne lança un mandat d'arrêt contre le président de l"Assemblée nationale de Côte d'Ivoire, le terroriste Guillaume Soro.
On se demande comment ce procureur voyou à moitié au service du terrorisme franceàfric et à moitié au service de la justice va pouvoir se dépétrer de pareille révélation !
C'est le journaliste blogueur de la résistance anti-Franceàfric Théophile Kouamouo qui vient de publier ce 12/11 ce scoop sur SoundCloud
C'est aux TPR, aux Tribunaux Populaires de la révolution de mener l'enquête. Les incompétents de la Transition trainent les pieds et sabotent l'enquête au service de leurs maîtres

CET ENREGISTREMENT à 18hGMT a été ECOUTE PRES DE 70 000 FOIS !
LA FRANCEàFRIC VA VOIR SA REPUTATION EXPLOSER EN VOL




JEUDI 15 OCTOBRE 2015



SUR LES ATTAQUES TERRORISTES SORO ONUCI LICORNE EN CÔTE D'IVOIRE VOIR LES IMAGES

JEUDI 10 OCTOBRE 2013

Bourry le fasciste ONUCI est un menteur : l'ONUCI attaquait aux côtés des putschistes LICORNE contre le président Gbagbo


SORO A LA COP21

UN TERRORISTE INVITE PENDANT QUE LA POLICE MATRAQUE LES JEUNES ECOLOGIQUES


C'est donc ce réseau terroriste que Fabius et Hollande viennent de #terroriswashing à la COP21.
Ces gredins n'ont aucun scrupule : ils font un coup d'Etat au nom de terroristes pour finir par inviter l'un d'entre eux se planquer dans une réunion écologique !
Mais la juge Sabine Khéris n'a pas cédé

MERCREDI 9 DÉCEMBRE 2015


Il faut donc lire attentivement le communiqué de Me Habiba Touré rétablissant la vérité sur les mensonges de l'avocat voyou Jean-Pierre Mignard, le bigot de la bande criminelle terroriste.



Communiqué de Maître Habiba Touré, avocate de Michel Gbagbo

COMMUNIQUE DE PRESSE
PARIS, le 9 Décembre 2015 – Mensonge ! Mensonge ! Mensonge ! Quand le mensonge s’érige en moyen de défense, c’est que le Défendeur craint la vérité !
Dans le cadre de la plainte pour enlèvement, séquestration et traitements inhumains et dégradants, portée par Michel GBAGBO en France, Monsieur Guillaume SORO a par l’intermédiaire de ses Conseils, indiqué qu’un mandat d’amener a été délivré à son encontre.
A la suite de cela, il y a eu de multiples communiqués de presse et déclarations dans lesquelles il a été affirmé la levée du Mandat d’amener, des protestations du Ministre des Affaires Etrangères ivoirien auprès de l’Ambassadeur de France, et enfin le dépôt d’une plainte à l’encontre de Monsieur Michel GBAGBO.
Tout d’abord, il convient de relever que Monsieur Guillaume SORO avait indiqué sans aucune ambigüité être en visite privée en France.
Ce n’est qu’après avoir été informé de la tentative d’exécution du Mandat d’amener par les forces de police qu’il fera soudainement état d’une mission officielle dans le cadre de la COP21, en remettant selon les propos de ses Conseils un certain nombre de pièces justificatives à ce sujet, qui apparaissent fort opportunément au moment où il est confronté à une difficulté judiciaire apparaissant insurmontable.
En tout état de cause, le Mandat d’amener n’a jamais été levé ! La propagande actuelle relative à la prétendue levée de ce Mandat est une pure invention. D’ailleurs, personne ne sera capable de présenter une quelconque décision judiciaire sur cette levée de mandat imaginaire.
Le Mandat d’amener est donc toujours en cours, et pourra être exécuté par les forces de police, à tout moment, dès la fin de la COP21.
Au surplus, il est bon de rappeler que le Ministre des Affaires Etrangères ou le Gouvernement, n’a aucun pouvoir pour annuler un Mandat d’amener.
Cela traduit encore une fois, malheureusement les errements intellectuels des auteurs de tels propos.
En tout état de cause, il convient d’indiquer qu’en application des dispositions de l’article 134 du Code de Procédure Pénale français, Monsieur Guillaume SORO est désormais considéré comme mis en examen, ce qui aggrave son cas par rapport au statut de Témoin Assisté qu’il avait auparavant.
L’affaire est donc loin d’être terminée !
Par ailleurs, il est affligeant de constater la confusion qui s’opère dans cette affaire, entre la notion d’immunité et d’impunité. Car aucune immunité n’est à toute épreuve, et aucun droit ne garantie l’impunité. Dès lors, il est absurde de se croire investi de toute impunité.
Il est encore plus étrange que soit qualifié de « faits minimes » des faits relevant d’une qualification criminelle ayant entraîné d’énormes souffrances pour la victime.
En ce qui concerne la plainte pour dénonciation calomnieuse à l’encontre de Michel GBAGBO, le Tribunal de Grande Instance de PARIS nous confirme qu’aucune plainte n’a, à ce jour, été déposée.
Au surplus, Michel GBAGBO ne redoute pas une telle plainte, non seulement par son caractère absurde, mais qui de surcroît lui permettrait enfin de rencontrer le Juge dont il n’a pu honorer les convocations du fait des empêchements dont il a été victime.
En tout état de cause, si elle devait intervenir, nous l’attendrons de pied ferme et serons curieux de voir de quelle manière elle pourrait prospérer alors que Monsieur Guillaume SORO semble tout mettre en œuvre pour éviter de répondre à un juge d’instruction des faits qu’il qualifie de calomnies !
En résumé, ces déclarations intempestives ne traduisent qu’une impuissance de leurs auteurs face à une justice réellement indépendante dont ils semblent manifestement craindre les effets.
Pour le Collectif des Avocats, Maître Habiba TOURE
Avocats de Michel GBAGBO

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire