Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mardi 2 août 2011

Nous apprenons la disparition de Gérard-Louis Fontaine. Mort d'un petit canard noir trahissant sa classe bourgeoise d'origine et en rupture avec la formoisie.

A un an de ses soixante dix ans, Gérard-Louis Fontaine, fils de capitaliste havrais vient de mourir. Chaque année qui passait le voyait aller de plus en plus sur sa gauche.
Une trajectoire totalement atypique !
Sur Facebook, Julie Amadis et moi-même lui avons improvisé un bref hommage.
Les derniers liens que Gérard Louis avait cliqué pour les partager sur son mur sont révélateurs de la personnalité et de la trajectoire d'un individu totalement atypique.
Les débat que nous avons eus - Julie Amadis et moi - avec Gérard-Louis Fontaine depuis presque dix ans que nous le connaissons ont montré qu'il était possible d'aller de plus en plus sur sa gauche.
Dans les années 70, il avait été proche de Michel Jobert et était devenu membre de son cabinet ministériel.
De cette droite que certains considèrent éclairée,  il avait suivi une trajectoire de plus en plus gauche.
Il était devenu, plus tard, militant de ATTAC et nos premières polémiques portaient sur l'absurdité de la taxe Tobin. Il en défendait le principe. Nous en démontrions l'absurdité. Nous tentions de lui démontrer que cette "taxe" n'avait comme fonction de la perpétuation de la barbarie capitaliste.
Au cours de l'année écoulée, l'ex serviteur fidèle de la bonne bourgeoisie glissait de plus en plus à gauche.
Non seulement les magouilleurs locaux de l'organisation ATTAC (d'ex militants LCR renégats) étaient de plus en plus l'objet de ses colères, mais il en venait à admettre comme inéluctable et indispensable le principe, non seulement de la révocabilité des élus, mais même et de plus en plus fréquemment, acceptait comme seul valable le système de la délégation générale révocable.
Plus gauche encore, fut - notre grande surprise - son récent vote "POUR" au sujet du projet de 1000 euros pour tous les Terriens.
A la question "Qui est d'accord, dès demain, pour que chaque Terrien ait un revenu égal de 1000 euros dès ses 14 ans et une demi-part supplémentaire de 500 euros pour les plus jeunes ?"
http://www.facebook.com/home.php?sk=question&id=1994218130725
... il avait été l'un des 38 votants à voter POUR.
Cette prise de position était un acte militant considérable pour quelqu'un qui allait avoir 70 ans l'année prochaine.
Il nous confiait récemment - dans une discussion informelle - une partie de sa biographie (nous ne parlions quasiment jamais de sujets d'ordre personnel). Son père était un capitaliste havrais.
Notre stupéfaction est encore plus que notre tristesse future et notre colère de voir la façon dont le harcèlement moral de sa classe d'origine ont eu raison de ce "vilain petit canard".
Gérard-Louis Fontaine trahissait de plus en plus, non seulement sa classe d'origine mais encore la formoisie qu'il avait provisoirement rejointe.
Un être humain disparait.
Le combat continue.


Il y a peu de temps, nous l'avions convaincu de s'inscrire sur Facebook.
Mais notre insistance à ce qu'il commence à construire un blog restera inachevée.
Voici quelle est son auto-biographie résumée telle qu'il avait posée sur Facebook tout récemment :
"Siège GDF, dernier emploi, chargé de mission Délégation à la Communication de la Direction Générale ; Chargé de mission auprès d'un Ministre d'Etat Michel Jobert ; Ingénieur chargé relations publiques, communication interne Fédération Nationale du Bâtiment (spécificités géothermie, solaire, isolation),Etc... Activités associatves de démocratie vivante dans des quartiers du Havre pour que les habitants puissent prendre en main leur destin avec des actions d'éducation populaire touchant les questions d'urbanisme ; ai été membre de la Jeune Chambre Economique du Have et de Normanie (rédact chef Revue Réalités Normandes) avec le soutien de J.G Carretté, Pdt

LE DERNIER MUR FACEBOOK DE Gérard Louis Fontaine

Encore récemment, il partageait un lien que j'avais posé - lien vers un article sur les attaques de El Assad contre son peuple en Syrie.
Nous ignorons si Facebook efface les murs des personnes disparues ou les laisse comme "mausolées télématique" en hommage.
Pour notre part, nous considérons que celui-là est le témoignage d'une personnalité toujours à l'affut de connaissance, d'action humaniste dans le sens le plus noble du terme.
Nous copions collons donc cette ultime trace des activités de savoir et d'action de Gérard-Louis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire