Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

vendredi 12 août 2011

Standard & Poor's et l'investissement démocratique (Les agences de notation existeront après la révolisation mais les Standard & Poor's feront faillite instantanément)

Je viens de rédiger un petit commentaire sous un article de Facebook quant aux agences de notations.
Son objet méritait d'être sous les projecteurs du blog :
n Yanick Toutain Si l'investissement étrait démocratique (300 euros dans les mains de chaque CITOYEN DU MONDE à investir chaque mois), il n'y aurait PLUS d'actionnaires.
Mais il resterait des ENTREPRISES sous le contrôle de l'investissement des citoyens.
(entreprises SANS PROFIT : le CA serait reversé CHAQUE MOIS au niveau central .... il n'est pas question de REFAIRE LA YOUGOSLAVIE)
Pour investir, un Standard and Poor's devrait avoir BONNE REPUTATION et devrait DEMANDER AUX CITOYENS que ceux-ci acceptent de FINANCER leur CAPITAL (fixe ET circulant)
Un Standard and Poor's dependant de l'INVESTISSEMENT DEMOCRATIQUE aurait fait FAILLITE depuis Enron... en 2001 !!
La liste des "bugs" d'incompétence de Standard & Poor's est affichée dans le Libération papier de ce 12 août :

2001 Enron avait triple A quatre mois avant sa faillite
2006 L'Irlande et l'Espagne étaient notées triple A. "Dublin gardera son appréciation jusqu'en 2009. Idem pour l'Espagne".
2008 Lehman Brothers "dispose d'un d'un AA.. jusqu'à la banqueroute de l'établissement le 15 septembre".(article payant)

Un telle entreprise, dans une société égalitariste serait rapidement abandonnée par les investisseurs citoyens.
En l'absence de profit, de dividende, seule la PRODUCTIVITE HISTORIQUE d'une entreprise sera prise en compte.


LIRE aussi

jeudi 6 novembre 2008


Productivité ancestrale, productivité historique, productivité locale, travail simple, travail complexe, capital machine, capital humain.....

par Fab Gigan, mardi 9 août 2011, 15:06

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire