Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

samedi 25 juin 2011

"Intellectuels", "classe intellectuelle", formoisie, innovoisie, strate des Innovants, Innovants découvreurs, inventeurs et créateurs. Une très rapide réponse à Sosthène Médard Lipot sur Facebook)

Un texte passionnant à lire, à étudier, à critiquer positivement.
Merci Sosthème Médart

L’Intellectuel. Ce n'est qu'à la fin du XIXe siècle que ce terme apparaît en France ! En fait, cette période là correspondait, alors, à l'accroissement massif du nombre de professionnels du savoir. La classe intellectuelle est alors perçue comme un groupe ...

++

"La classe intellectuelle " est CONCEPT très proche de celui de FORMOISIE que j'ai découvert en 1993.
Quand je lis

citation SML "La classe intellectuelle est alors perçue comme un groupe, une communauté, se définissant par sa formation, ses modes de "reproduction", ses schémas de carrière, ses activités de création voire de médiation culturelle"
... je pense que nous sommes à deux doigts d'un accord.
Acceptez-vous le terme de CLASSE EXPLOITEUSE ?
++

citation SML :"En Afrique, on commence aussi à parler d'intellectuels dès le milieu du XX ième siècle, avec notamment l'écrivain-poète Léopold Sédar Senghor, outre des romanciers, et la vague des diplômés Africains sortis du moule des universités. "
Pour ceux-là, comme Tiken Jah Fakoly et autres VAUTOURS de l'HADOPI, je parle de CLASSE INNOVOISE.

En effet, la rémunération du CAPITAL FORMATION REPETANTE sous forme de SALAIRE et la rémunération du CAPITAL FORMATION INNOVANT sous forme de droits d'auteur en FONT - de ces deux groupes - des CLASSES DISTINCTES.
Et même antagonistes.
Si Mobutu, Boumédiène et Compaoré se sont appuyés sur des FORMOISIES COMPRADORES..... le crétin apologiste de l'imbécile "négritude" qu'est le harki Senghor était membre de la CLASSE INNOVOISE : une INNOVOISIE COMPRADORE comme l'était l'imbécile lécheur de botte "fa d'Houphouet ' Alpha Blondy.
Cette innovoisie compradore a agi POUR OUATTARA quand la FORMOISIE COMPRADORE soutenait encore Gbagbo.

++
Ici, Sosthème, cotre terme de "intellectuels" QUITTE le concept de CLASSE SOCIALE.

"citation SML En France, l'affaire Dreyfus au XIXe siècle fut l'archétype de l'engagement politique des intellectuels ; "
Vous parlez de STRATE.
Il s'agit des MEMBRES DE LA STRATE DES INNOVANTS.
Mais dans sa sous-couche des INNOVANTS-CREATEURS.
En effet, les Innovants Découvreurs et les Innovants Inventeurs sont restés en retrait pour l'essentiel.
++

citation SML
"alors que plus tard, en Afrique, le mouvement idéologique et philosophique de la négritude, sous la houlette de Senghor et Césaire, en est devenu le bel et digne exemple. A l'examen, l'histoire des intellectuels reste déterminée par des relations complexes, entre une conception idéaliste selon laquelle le rôle de l'élite éclairée est la défense des grandes valeurs universelles, et le foisonnement des débats idéologiques(politiques) contemporains. "
Il faudra toute la science des historiens munis des outils POST-MARXISTES pour clarifier cela.
En effet, les deux INNOVOIS qu"étaient Césaire et Senghor étaient LIES IDEOLOGIQUEMENT A LA FORMOISIE COMPRADORE.
Leurs thèses politiques tendaient à inciter l'ESCLAVOISIE à CAJOLER UNE "ELITE" haute formoise en Afrique.
Mais les détails devront être étudiés à la loupe.

citation SML
En Tunisie, en Égypte, En Libye comme en Côte d'Ivoire, le géniteur du Contrat Social,Jean-Jacques Rousseau devrait se retourner dans sa tombe, à l'examen des situations sociopolitiques dans ces pays là. Au fait, ceux qui entendent y instaurer la démocratie, par l'usage de la force, sauraient-ils y instaurer, par la même méthode, un contrat social adéquat ? Que non ! Les démocraties étasunienne, française ou anglaise ont pour socle, le contrat social, de la mosaïque des peuples dans ces pays. Comme pour parer à toute éventualité, pour barrer la voie à l'effet domino, des diplômés à l'intellect bien corrompu, se livrent à cœur joie pour certains, à contre-cœur pour d'autres, à une alchimie désastreuse imbibée de non-sens et de contradictions anti-intellectuelles.
++
Il me semble surtout que l'irruption de la Grande Révolution Africaine met au PIED DU MUR les DEUX CLASSES SPOLIATRICES que sont les formoisies compradores et l'innovoisie.
Vont-elles accepter de suivre le conseil d'Amilcar Cabral de se SUICIDER ECONOMIQUEMENT :
J'écrivais, le 17 mai
++

mardi 17 mai 2011


Burkina Faso : Le processus révolisationnaire est en cours. A propos d'un petit article d'information posé par le cousin Ouedrago Samdpawendé sur Facebook

Le moindre mouvement social se déroulant dans les campagnes ou dans les petites villes proches des paysans est d'un intérêt stratégique.
En effet, la formoisie des villes - si, comme le souhaitait Amilcar Cabral, elle est en mesure de se suicider politiquement en se mettant au service du formariat - n'est qu'un des éléments stratégiques dans le combat anti-esclavoisiste.
Lors d’un bref passage à la conférence de la solidarité des peuples d’Afrique, d’Asie et d’Amérique latine tenue à Cuba en janvier 1966, il déclare que
« Pour jouer son rôle dans la lutte, la petite bourgeoisie révolutionnaire doit être capable de se suicider comme classe, pour ressusciter comme travailleur révolutionnaire, entièrement identifiée avec les aspirations les plus profondes du peuple auquel elle appartient. »
("Amilcar Cabral et la Révolution Panafricaine" Ameth LO)
Les formois (formois compradores et proto-formois ainsi que les élèves qui sont les proto-proto-formois compradores) ne sont que les PORTEURS DU CAPITAL FORMATION répétant (et/ou innovant). Dans les villes, ce sont des formois à haut niveau intellectuel qu'il faudra travailler intellectuellement. Hauts formois diplômés ou proto-formoisie compradore dont les salaires inférieurs à 600 euros par mois sont néanmoins supérieurs aux PIB de leurs pays. Les proto-formois compradores - dont la consommation est supérieure à 25 000 F cfa au Burkina Faso, à 50 000 F cfa au Cameroun ou en Côte d'Ivoire, à 80 000 F cfa au Sénégal - mangent dans l'assiette du paysan. Ils volent un ou plusieurs paysans d'Afrique. Même si ce n'est pas forcémement un paysan de leur propre pays (le butin de la spoliation comme la plus-value circulent de pays en pays).
Ces proto-formois devront PARTAGER LEUR SAVOIR. Mais surtout, ils devront ASSUMER UN STATUT d'INNOVANTS. C'est en tant que membres de la strate des Innovants que les proto-formois compradores et les formois devront se mettre au service des paysans spoliatés. En effet, le processus en cours est à la fois un processus de luttes des classes et de luttes des strates. J'ai placé, hier, un commentaire sous le petit article informatif - passionnant - déposé samedi 14 mai par le cousin Ouedrago Samdpawendé sur le mur COMPAORE DEGAGE !


En effet, la question des classes EXPLOITEUSES (qui sont, d'un point de vue POST MARXISTE des classes SPOLIATRICES) est très SIMPLE A TRAITER !
Elles DOIVENT RENONCER A MANGER DANS L'ASSIETTE DU PAYSAN D'AFRIQUE, DANS L'ASSIETTE DU PAYSAN ET DU MINGONG DE CHINE !

Elles doivent retrouver leur HUMANITE PERDUE !

Comme je l'ai fait après 1993 quand j'ai découvert que mes 8700 F PAR MOIS étaient composé d'un SALAIRE HUMANISTE DE 2000 FRANCS (le PIB de l'époque) et de 6700 QUE JE VOLAIS AU TIERS MONDE !
C'est ce CONSTAT QUE DOIVENT FAIRE LES INTELLECTUELS des deux classes SPOLIATRICES et de la CLASSE BOURGEOISE.

Mais c'est de LUTTE DES STRATES qu'il s'agit déjà !!!
En effet, n'espérons RIEN des bourgeois REPETANTS et des BOURGEOIS PARASITES.
Il sera déjà difficile de CONSCIENTISER DES LARRY PAGE ET DES SERGEY BRIN..... alors, un BOLLORE restera comme restèrent les FAsCISTES NAZIS APRES 1945 .... INDECROTTABLE DANS LEUR BÊTISE RACISTE ET BARBARE... que ce soit un Vincent ou un Yannick Bolloré !

SEULS LES INNOVANTS PEUVENT ETRE LES PHARES DE LA REVOLISATION MONDIALE !

Ils sont la STRATE NOVATRICE, celle sur laquelle l'humanité doit compter.
Un Thomas Sankara était un PHARE et l'est encore.
Il l'est car, en TANT QU'INNOVANT, il a compris que le PRINCIPE D'INSUPPORTABILITE lui COMMANDAIT DE TRAVAILLER POUR LES DAMNES DE LA TERRE !

Je le citais
++

LES DAMNES DE LA TERRE
Thomas Sankara :Au sein de cette grande majorité, il y a ces « damnés de la terre », ces paysans que l'on exproprie, que l'on spolie, que l'on moleste, que l'on emprisonne, que l'on bafoue et que l'on humilie chaque jour et qui, cependant, sont de ceux dont le travail est créateur de richesses. ..» 
YT : Je voudrais tant pouvoir lui dire « Mais Thomas, les « damnés de la Terre » , ce n'est pas un concept.
Travaillons ensemble à conceptualiser ce que cela recouvre »
Je voudrais tellement qu'il fut encore possible de la convaincre du SALAIRE UNIQUE POUR TOUS 1000 euros pour tous les Terriens.
Il aurait 61 ans !
Ces « damnés de la Terre » ce sont les VRAIS EXPLOITES ! Pas les charlatans formois de Terre du Nord ! Ces gredins politiques qui réclament un « SMIC européen » à 1500 euros par mois pour obtenir 300 euros de plus – eux-mêmes- , pour pouvoir consommer 2000, 2500, 3000 euros par mois !
Pour pouvoir devenir des QUINTUPLES MALADES CONSUMERISTES volant des DIZAINES DE FAMILLE de façon à consommer 5 FOIS le PIB moyen mondial !
Ce sont ces gens qui sont la base de ces grotesques et hypocrites « Parti Communiste des Ouvriers de France », ces grotesques et hypocrites LCR, NPA, Lutte Ouvrière, LTF etc etc … et toutes ces sectes politiques formoises qui hurlent à leur prétendue « exploitation » quand ce sont les paysans burkinabés qui nourrissent ces parasites, ces travailleurs Répétants à demi-inutiles et politiquement totalement néfastes !
Comme l'écrivait Thomas :




Thomas Sankara :C'est par leurs activités productives que l'économie du pays se maintient malgré sa fragilité. C'est de leur travail que se « sucrent » tous ces nationaux pour qui la Haute-Volta est un El Dorado. Et pourtant, ce sont eux qui souffrent le plus du manque des structures, d'infrastructures routières, du manque des structures et d'encadrement sanitaires. Ce sont ces paysans créateurs de richesses nationales qui souffrent le plus du manque d'écoles et de fournitures scolaires pour leurs enfants. Ce sont leurs enfants qui vont grossir les rangs des chômeurs après un passage-éclair sur les bancs des écoles mal adaptées aux réalités de ce pays. C'est parmi eux que le taux d'analphabétisme est le plus élevé : 98 pour cent. Ceux qui ont besoin de plus de savoir pour que leur travail productif puisse s'améliorer en rendement, c'est encore eux qui profitent le moins des investissements dans le domaine de la santé, de l'éducation et de la technologie. ..» 
YT : ILS SONT LES BATAILLONS DU FORMARIAT, du PROLERIAT DE LA FORMATION, ceux qui sont privés du CAPITAL FORMATION par la complicité de toutes les classes exploiteuses du Nord.
Mais ils sont surtout les SUPER-SPOLIATES, ceux qui ne vivent qu'avec moins de 10 % de ce que devrait être leur PART EGALE DE L'HERITAGE ANCESTRAL !
ILS SONT CLAIREMENT NOTRE BASE SOCIALE !
Le texte originel :



EDITORIAL N° 003 : L'INTELLECTUEL, L'AFRICAIN, FACE AUX CONVULSIONS POLITIQUES *
par Sosthène Médard Lipot, samedi 25 juin 2011, 20:57

L’Intellectuel. Ce n'est qu'à la fin du XIXe siècle que ce terme apparaît en France ! En fait, cette période là correspondait, alors, à l'accroissement massif du nombre de professionnels du savoir. La classe intellectuelle est alors perçue comme un groupe, une communauté, se définissant par sa formation, ses modes de "reproduction", ses schémas de carrière, ses activités de création voire de médiation culturelle. Avec le temps, mais bien rapidement, la collectivité finit par concéder à l'Intellectuel, le droit à intervenir sur le terrain du politique, au nom de son autorité morale et intellectuelle.
 En Afrique, on commence aussi à parler d'intellectuels dès le milieu du XXe siècle, avec notamment l'écrivain-poète Léopold Sédar Senghor, outre des romanciers, et la vague des diplômés Africains sortis du moule des universités.


                                             ENTRE CONSCIENCE CRITIQUE ET ENGAGEMENT En France, l'affaire Dreyfus au XIXe siècle fut l'archétype de l'engagement politique des intellectuels ; alors que plus tard, en Afrique, le mouvement idéologique et philosophique de la négritude, sous la houlette de Senghor et Césaire, en est devenu le bel et digne exemple. A l'examen, l'histoire des intellectuels reste déterminée par des relations complexes, entre une conception idéaliste selon laquelle le rôle de l'élite éclairée est la défense des grandes valeurs universelles, et le foisonnement des  débats idéologiques(politiques) contemporains.

Des travaux d'intellectuels ont indubitablement influencé le cours de l'histoire récente aux quatre coins de la planète. Que de symboles, et que d'évocations ! Mais 68, Théologie de la libération, Tian An Men, Perestroïka/Glasnost, Chute du mur de Berlin, Conférences nationales et Tripartites en Afrique dans les années 90, etc.

Les années 2010 s'annoncent explicitement, en Afrique, comme résolument marquées par des idées fortes et des événements indélébiles. En Tunisie, en Égypte, En Libye comme en Côte d'Ivoire, le géniteur du Contrat Social,Jean-Jacques Rousseau devrait se retourner dans sa tombe, à l'examen  des situations sociopolitiques dans ces pays là. Au fait, ceux qui entendent y instaurer la démocratie, par l'usage de la force, sauraient-ils y instaurer, par la même méthode, un contrat social adéquat ? Que non ! Les démocraties étasunienne, française ou anglaise ont pour socle, le contrat social, de la mosaïque des peuples dans ces pays. Comme pour parer à toute éventualité, pour barrer la voie à l'effet domino, des diplômés à l'intellect bien corrompu, se livrent à cœur joie pour certains, à contre-cœur pour d'autres, à une alchimie désastreuse imbibée de non-sens et de contradictions anti-intellectuelles.   

                                                                                                                   INTELLECTUELS SPÉCIALISTES DU VIOL...
Englués dans des convulsions politiques, des groupes d'intellectuels optent pour le viol... En réalité, ils en souffrent, plus qu'ils n'en donnent l'impression. Comme pathologies majeures : des troubles graves de la personnalité. La liste des viols donne le tournis, et constitue d'ailleurs matière à réflexion pour ... intellectuels : viol de la franchise universitaire, viol de la loi, viol des foules par la manipulation et même viol de l'intégrité affective d'autrui !

Au Cameroun, la loi de 2011 sur l'Orientation universitaire proscrit la pratique de la politique au sein des universités d’État et privées. Et déjà en 1993, un décret présidentiel précise le cadre légal de la franchise universitaire. Traduction dudit arsenal juridique, le champ universitaire,donc académique, ne doit pas faire dans la politique politicienne. En violation flagrante des lois et règlements de la République, des enseignants d'université ont impunément utilisé le papier entête de leur établissement, le grade universitaire et la symbolique du magistère académique, pour adresser une "motion de soutien" à Paul Biya, Chef de l’État depuis 1982 ; dont ils ont la prétention de soutenir la candidature à l'élection présidentielle prévue en octobre 2011, Biya désormais inéligible, en raison du principe de non rétroactivité de la loi.
                                                                                                                       Par Sosthène Médard LIPOT


samedi 7 mai 2011


Thomas Sankara et les classes sociales au Burkina Faso : une étude néo-marxiste et post-marxiste en rapport avec son discours d’orientation politique du 2 octobre 1983 (1/x)


lundi 9 mai 2011


Thomas Sankara et les classes sociales au Burkina Faso : une étude néo-marxiste et post-marxiste en rapport avec son discours d’orientation politique du 2 octobre 1983 (2/x)

vendredi 13 mai 2011


Thomas Sankara et les classes sociales au Burkina Faso : une étude néo-marxiste et post-marxiste en rapport avec son discours d’orientation politique du 2 octobre 1983 (3/x

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire