Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

vendredi 13 mai 2016

Conseils révolutionnaires (panstitutionnels) à Philippe Noguès qui a voté la motion de censure contre la loi travail, actuel député (ex PS) 6e circonscription du Morbihan.



par Yanick Toutain
13/5/2016




"Cette décision autoritaire n’est pas acceptable
 et appelle à une refonte profonde
 de nos institutions."
Philippe Noguès 



Philippe Noguès a démissionné du PS en 2015


Le , il annonce quitter le PS et le Groupe socialiste, critiquant le président du Groupe Bruno Le Roux (« Bruno Le Roux est un véritable problème au sein du groupe. Il a une vision caporaliste de sa mission. Il ne supporte pas le débat, les contestataires. Il a créé une atmosphère détestable au sein du groupe10 ») et arguant que « la ligne social-libérale a gagné »11. Son départ est accueilli avec une quasi-satisfaction par Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale12. Il ne sera pas suivi par d'autres députés, les frondeurs ayant tenté de le dissuader dans son geste2. Il siège depuis dans le groupe des députés non inscrits13.
Conseils révolutionnaires
 (panstitutionnels)
à Philippe Noguès 

Cousin député, je viens de vous lire.


Vous annoncez vouloir de nouvelles institutions.
"Cette décision autoritaire n’est pas acceptable et appelle à une refonte profonde de nos institutions"

Je ne peux que vous féliciter.
Mais, après vous avoir lu annoncer votre vote de la motion de censure de droite, nous ne voyons aucune proposition supplémentaire.

QUE FAIRE DANS LE MORBIHAN ?


Je vais donc vous expliquer quoi faire.
Si vous êtes à la fois intelligent et à la fois un honnête homme, vous comprendrez cette démarche programmatique institutionnelle et vous mettrez en oeuvre ces conseils.
Je résume le cadre global intellectuel qui sous-tend ces dispositions par ces 3 articles de projet de panstitution
I PRINCIPES GENERAUX
article 1 Tout individu est responsable de ses actes et des conséquences de ses actesarticle 2 En conséquence de l'article 1, tout individu déléguant ses pouvoirs est en permanence coresponsable des actes commis par son représentantarticle 3 En conséquence des articles 1 et 2, tout individu prétendant être représentant d'une ou plusieurs personnes et d'agir en son nom doit donc donner les noms de ceux qu'il prétend représenter.

*      *      *

MERCREDI 30 MARS 2016

Projet de panstitution mondiale (version 1.6.3) (liste de règles rendant illégales toutes constitutions antérieures et ultérieures)

par Yanick Toutain
30 mars 2016
1/4/2016
Texte en cours de rédaction permanente

*      *      *

DEVENIR DELEGUE DEPUTE REVOCABLE
 D'UN CONSEIL DE 25 PERSONNES

Mon premier conseil est de grouper avec vous 24 personnes.
De former un CONSEIL de délégués.
Vous serez donc le 25° de ce groupe.
Chacun des membres de ce groupe de 25 personnes aura la possibilité de vous REVOQUER.
Il pourra le faire simplement en quittant ce groupe de 25.
Naturellement, si l'un des 25 quitte le groupe mais qu'il est aussitôt remplacé par un autre, cette révocation n'aura pas lieu.
Chacun des 25 du groupe devra avoir été délégué par 625 personnes.
Et donc, ainsi, vous serez délégué député révocable représentant 15625 personnes.

DELEGUES REVOCABLES = UNE PANSTITUTION


Ce qui suit est un système panstitutionnel (sans constitution) fonctionnant uniquement avec des délégués révocables - système inspiré de la Commune de Paris, des révolutions russes de 1905, mars 1917, novembre 1917, révolution espagnole de 1936, révolution burkinabè de 1983 etc etc...
Vous serez donc à la fois délégué de base (désigné par 24 personnes), délégué conseiller (désigné par 24 délégués de base) et délégué député (désigné par 24 délégués conseillers)
En effet, chacun des 24 membres du groupe de délégués qui validera à l'avenir votre STATUT de DELEGUE DEPUTE REVOCABLE devra être le délégué d'un autre conseil, un conseil de délégués conseillers.

15625 DELEGATEURS (25*25*25)

Vous serez délégué député révocable contrôlé par 25 délégués conseillers.
Cela revient donc à grouper 15625 personnes en 625 groupes de 25
Ces 15625 seraient donc vos DELEGATEURS.
Ce sont à ces 25 puissance trois personnes (dont vous PRESENTEREZ LA LISTE sur votre site) que vous rendrez des comptes.
Par ailleurs, ces 15624 (plus vous) seront CO-RESPONSABLES PENALEMENT de vos actes de délégué député.


COMMENT DESIGNER DES DÉLÉGUÉS RÉVOCABLES
 DANS LA 6° CIRCONSCRIPTION DU MORBIHAN ?


Concrètement, dans votre circonscription, vous aviez recueilli les suffrages de 28 726 personnes.



2e tour des élections de 2012 23
CandidatParti%Voix
Philippe NoguèsPS51,48 %28 726
Jacques Le NayUMP48,52 %27 074


La révolution consistera à appeler toute la population à former de tels groupes de 25.
Laissons de côté pour l'instant les non-inscrits (incluant les juniors 14-17 ans et les pionniers 7-13 ans) qui retrouveront eux aussi leurs droits de citoyens.
Laissons de côté les abstentionnistes et les électeurs de droite.
Vous avez eu 28726 personnes ayant déposé un bulletin pour vous.

28726 DÉLÉGATEURS

Ces personnes, vous allez les appeler à former des groupes de 25.
Aucun critère d'aucun ordre (âge, profession etc....) ne peut interdire la présence de quiconque.
Sauf à l'avenir des bannissements politiques motivés par des instances judiciaires supérieures (formées elles aussi de délégués révocables)
On aura donc 1149 groupes de 25
1149*25 =28725 

1149 DÉLÉGUÉS DE BASE

Dans chacun de ces groupes, les citoyens vont choisir celui ou celle en qui ils ont le plus confiance.
On aura donc 1149 délégués de base dans la 6° circonscription du Morbihan
(plus les autres désignés ensuite par vos non-électeurs)

Ces 1149 délégués de base formeront des comités de quartiers.
Mais en sus de comités de zones, (où se retrouveront des délégués de base en désaccord) ces 1149 délégués de base formeront des conseils de délégués de base.
Ils formeront 45 groupes de 25 délégués de base
45*25 =1125 
On remarque qu'il restera 24 délégués de base qui, provisoirement, ne pourront pas former un groupe de 25.
Ceux-là resteront sans pouvoir momentanément pour l'étage supérieur.

45 DÉLÉGUÉS CONSEILLERS


Parmi ces 45 délégués conseillers, vous aurez la possibilité de choisir les 24 qui vous paraissent les plus dignes de confiance, et ceux qui, à votre égard, auront le plus grand niveau de confiance.
On voir que les délégués désignés et ceux qui les désignent ont une relation dialectique.
Il restera donc 20 délégués conseillers qui ne pourront pas former un groupe de 25.
Il leur manque 5 délégués conseillers.
Cela impliquera donc qu'ils appellent la population restante à les désigner.
5 délégués conseillers représentant 5 fois 625 personnes, ce sont donc 3125 personnes qu'il appeler à désigner 5 fois 25 délégués de base - 125 délégués de base.
Ce 125 délégués de base formant 5 groupes de 25 délégués de base.

1 DELEGUE DEPUTE REVOCABLE...
 POUR LE COMITE DE REGION BRETAGNE



Quand vous aurez été désigné (validé) en tant que délégué député révocable, vous pourrez donc siéger.
Mais plus au Parlement. Il n'existera plus de Parlement.
Naturellement, il vous sera loisible tactiquement de vous rendre chez les gigolos de la 5° république esclavagiste. Pour tenter de conscientiser les rares honnêtes gens qui pourraient s'y trouver encore
Mais, pour diriger la France révolutionnaire, ce ne sont plus des délégués députés mais des délégués nationaux qu'il faudra désigner.


PHILIPPE NOGUES,
DEVENEZ DELEGUE NATIONAL
DE 400 000 PERSONNES



Quand vous aurez franchi les étapes précédentes, le coup de tonnerre médiatique vous permettra facilement de trouver 24 autres délégués députés de toute la France qui auront été désignés selon le même procédé.
Ce seront donc 24 délégués députés révocables avec qui vous vous réunirez en conseil pour désigner l'un d'entre vous en tant que délégué national


46 DELEGUES NATIONAUX POUR DEGAGER HOLLANDE VALLS & cie

Il faudra en effet que 45 autres délégués nationaux soient désigner pour former un nouveau gouvernement.
Un Comité National Révolution Française.
Hollande ayant été élu par 18 millions de Français, la légitimité requise pour le renverser est donc de grouper un nombre égal dans des institutions de qualité supérieure.

18 MILLIONS DE FRANCAIS DONNENT LEUR NOM ET EXIGENT L'INTERPELLATION DE HOLLANDE VALLS & Co

Donner les noms de 18 millions de Français est un acte révolutionnaire.
Que ces 18 millions de Français désignent 720 000 délégués de base pour des comités de quartiers



Qu'ils désignent 28800 délégués conseillers pour des comités de ville
Qu'ils désignent 1152 délégués députés pour des comités de région
Qu'ils désignent 46 délégués nationaux pour un comité national
Et que ceux ci désignent 9 D2I pour un exécutif pour diriger la France.





LE TEXTE INTEGRAL DE PHILIPPE NOGUES


Pour la deuxième fois en 15 mois le gouvernement a été obligé de recourir, faute de majorité, à l’article 49/3 de la constitution, sans même laisser aux députés la possibilité de s’exprimer dans l’hémicycle. Quel constat d’échec ! Quel aveu de faiblesse !
Cette décision autoritaire n’est pas acceptable et appelle à une refonte profonde de nos institutions. Le Parlement est une nouvelle fois transformé en une simple chambre d’enregistrement des décisions de l’exécutif. Les représentants de la Nation sont floués, désinvestis de leur légitimité politique, et les Français avec !
Avec un certain nombre de députés nous avons tout fait, dans un premier temps, pour proposer une motion de censure de gauche. Cela n’a pas été possible à 1 voix près ! Il faut maintenant trouver le moyen de donner un coup d’arrêt à ces mesures archaïques et brutales condamnées par une majorité de Français.
Quand 3 citoyens sur 4 refusent cette réforme du code du travail, que le gouvernement leur impose malgré tout par un artifice constitutionnel qu’ils sont encore 75 % à rejeter… la République ne fonctionne plus ! Et le fossé entre les Français et les politiques continue à se transformer, jour après jour, en abime !
" L’homme libre est celui qui n’a pas peur d’aller jusqu’au bout de sa pensée " disait Léon Blum. C’est une idée que je fais mienne aujourd’hui. J’ai donc pris la décision, en pensant à mes concitoyens, aux salariés concernés au premier chef, à la France et aux Français, de voter la censure du gouvernement.
Il ne s’agit pas de soutenir le texte de la droite qui m’est totalement étranger, dont je conteste chaque point et dont je combattrais farouchement toutes les orientations. Il s’agit simplement de l’utiliser pour traduire le rejet massif de la loi travail et du 49-3 par mes concitoyens ! Et que ceux qui ont appelé à voter Christian Estrosi ou Xavier Bertrand aux dernières élections régionales, ou qui ont défendu la déchéance de nationalité avec l’extrême droite, s’abstiennent de me donner des leçons de gauche !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire