Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

samedi 14 mai 2016

un jeune activiste de Côte d'Ivoire, Kevin Olivier Akanega appelle les résistants d'Afrique à former des CDR Sankara

un texte de Kevin Olivier Akanega
REVACTU

14/5/2016

"Retenons que le Président Gbagbo a fait sa part du combat, c'est à nous Ivoiriens, Africains, de le pérenniser par la création de CDR Sankara dans nos quartiers et villages"








Amis combattantes et combattants de la liberté de la CIV et de l'Afrique
Chers Ivoiriennes et Ivoiriens
Amis pro Gbagbo, c'est avec le coeur rempli de chagrin que je vous adresse cette note.
La CIV, notre beau pays a perdu depuis des décennies ses filles, ses fils, ses richesses et ses valeurs.
Force est de constater que la France-Afrique continue de dépouiller les Africains de tous leurs biens matériels et financiers.
Après cinquante années de décolonisation, on assiste à une autre forme impérialiste dans tout le continent d'où les Chefs d'Etats africains (marionnettes) se meurent à solidifier le système France-Afrique.
En CIV particulièrement, nous vivons un enfer presque tous les jours. La cherté de la vie, le rattrapage ethnique, la discrimination entre le peuple sont les facteurs premiers qui nous accablent.
Au vu de ces maux, la Communauté internationale (la CPI et tous organisations internationales) reste sourde et muette sur nos souffrances.
Ce sont les mêmes personnes qui jugent en ce moment notre leader, son excellence M. Laurent Gbagbo. Cet homme charismatique qui dérange la France-Afrique.
Retenons que le Président Gbagbo a fait sa part du combat, c'est à nous Ivoiriens, Africains, de le pérenniser par la création de CDR Sankara dans nos quartiers et villages.
Le Président Gbagbo n'attend que du mouvement pour qu'il nous soutienne.


"Lorsque tes narines te démangent, ce n'est pas quelqu'un d'autre qui vient les gratter"

Kevin Olivier Akanega 





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire