Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mercredi 4 juillet 2012

"Le Lien". Un texte de août 2007 par Yanick Toutain (sur Monsyte.voila.fr)

LE LIEN

Yanick Toutain

lundi 13 août 2007

publication :

mardi 20 novembre 2007

Quel lien y a t il entre L'enfant de Dakar, et Newton ? Entre l'enfant du livre d'Adam Smith et Démocritos ?

Quel lien y a t il en la vitesse objective - absolue - de la Terre et la tragédie de 2 Shoah par an sur cette Terre ? Entre le CO2, le couvercle carbone et ces chansons sur l'esclavagisme et le colonialisme ?



La réponse est très simple : Les mêmes recommencent !



Pythagoros avait créé un groupe égalitariste (dénoncé comme secte par les Bellarmin de l'époque), un groupe qui prétendait que seuls les nombres entiers existaient en tant que nombres, un groupe qui comptait dans ses rang Philolaos qui affirmait ouvertement que la Terre tournait autour du Soleil.
Il est plus que probable que ce groupe avait compris ce que Democritos énoncera plus tard : les particules incassables qui forment la matière se comptent uniquement avec des nombres entiers et les nombres entiers sont le reflet conceptuel des objets de l'univers (grands et petits)
Pythagoros exigeait le silence sur leurs travaux rapportent les historiens...

Il n'est qu'à voir la haine dont l'auteur de ces lignes est l'objet de la part de la plupart des partisans de Einstein et de la relativité pour comprendre les précautions prises par le matérialiste Pythagoros.

Depuis 2500 ans les matérialistes sont victimes d'une véritable chasse à l'homme de la part de la curaille, des assassins du Vatican, des fol dingos de la mythologie gréco-romaine, des obscurantistes de la Mecque et des cagots de la Torah exclusive.

Le matérialisme qui consiste à résumer l'univers au vide et aux atomos est le danger mortel de tous les mystiques et de tous les partisans de l'escroquerie déiste.

Un univers formé de particules incassables, toutes identiques qui se meuvent dans le vide ne laisse aucune place aux anges et autres foutaises pour foules en soumission crédule !

De Aristote à tous les papes, de Einstein à Leibniz, de Descartes à l'évêque Berkeley, de Mach à l'usurpateur du siège de Newton Stephen Hawking - qui osa préfacer le livre "La mort de Newton" de la clique du charlatan Augusto Forti* -, la grande coalition des charlatans a fait son œuvre.

La liste serait longue de tous ces escrocs qui se sont prétendus scientifiques, rationnels, raisonnables et qui n'ont pas compris le début du commencement de la science, initiée il y a 2500 ans : les atomos bougeant dans le vide !

On a des traces en Inde de partisans des théories matérialistes : je laisse aux historiens de l'avenir le soin de poursuivre le recensement de tous les scientifiques matérialistes qui furent en butte à l'hostilité des valets de puissants.

Car c'est de cela qu'il s'agit : ceux qui accusent Pythagoros d'avoir noyé un disciple qui avait révélé (expliqué) que racine de deux ne pouvait pas être un nombre sont les mêmes -avec des noms nouveaux- qui assignèrent Galileo Galilei à résidence après l'avoir forcé à abjurer sous la menace du bûcher qui tua Giordano Bruno.

Ils ne le tuèrent pas parce que le rapport de force n'était pas en leur faveur.
Ainsi ils réussirent à bâillonner Newton pendant 20 ans : les petits roquets du conformisme le dissuadèrent de publier ce qu'il avait compris dès les années de la grande peste, ainsi ils réussirent à discréditer Boltzmann qui finit par se suicider : Il serait intéressant de connaître la réalité de ses relations avec Planck : ce dernier avoue ne PAS AVOIR COMPRIS ce que Boltzmann avait compris AVANT LUI :
La révolution matérialiste, la révolution scientifique qui arrive remettra les pendules à l'heure : le fasciste Heisenberg sera traité en tant que tel, le charlatan Einstein rejoindra son maître Berkeley et la véritable science des Pythagoros, Democritos , Epicuros, Lucretius, Newton et autres retrouvera sa place dans une épistémologie honnête qui reste encore à écrire.

Yanick Toutain
lundi 13 août 2007 13/08/07 17:09
conclusion 20/11/07 06:14
et publication mardi 20 novembre 2007
*La mort de Newton" MAISONNEUVE ET LAROSE 1996 préface de Stephen Hawking textes de Augusto Forti, Harland Cleveland, Paul CW Davies, Peter M. Allen, Calestous Juma, Ilya Prigogine et Isabelle Stengers.


L 'ÉTINCELLE de MONSYTE


POST SCRIPTUM

C'est un commentaire posé sur le blog de  Pierre Barthélémy qui m'a incité à republier ce texte de 2007.,

Philolaos est celui des partisans de Puthagoras qui est réputé pour avoir DÉCOUVERT l'héliocentrisme.
Philolaos de Crotone
http://fr.wikipedia.org/wiki/Philolaos_de_Crotone

"Philolaos (en grec Φιλόλαος / Philólaos) (~485~385) est un philosophe, astronome et mathématicien grec du Ve siècle av. J.-C. qui eut pour maître Pythagore et pour élèves entre autres Démocrite, Archytas de Tarente, Xénophile de Chalcis en Thrace, Phanton de Phlionte, Echécrate, Dioclès et Polymnastos de Phlionte."
==
"Biographie

Philolaos naquit probablement en Italie, à Crotone1. Pupille et transcripteur de Pythagore ;(...) . Vers 400 av. J.-C. il écrivit son livre : pour la première fois, le pythagorisme n'était plus oral.(...) à Thèbes(...) et durant ce voyage s'entretint en 399 av. J.-C. avec Cébès de Thèbes qui conta sa rencontre à Platon . Platon s'empressa alors d'aller suivre son enseignement et celui d'Eurytos en Italie, en -389/-3884; (...) Une légende dit que, démuni, Philolaos se résolut à vendre son livre à Platon (peut-être au cours du 3e voyage en Sicile de ce dernier, en 360 av. J.-C.) ou que ce livre fut vendu à Platon par un ancien élève ou par ses parents après sa mort. Il mourut vers 390 av. J.-C. à Tarente."

PHYSIQUE QUANTIQUE ""Tout être connaissable a un nombre : sans celui-ci, on ne saurait rien concevoir ni rien connaître... Le nombre a deux formes propres, l'impair et le pair, plus une troisième produite par le mélange des deux" (fragments 4, 5, trad. Dumont)."

"Cosmologie

Philolaos fut le premier penseur à considérer que la Terre n'était pas immobile, au centre de l'Univers. Pour lui, elle tournait autour d'un « Feu central », demeure de Zeus et mère des dieux, différent du Soleil et placé au centre de l'Univers. Il appela ce centre « Estia », d'après la déesse grecque du feu et du foyer Hestia. Ce concept fut l'un des premiers à expliquer avec une certaine logique le mouvement apparent de la sphère des étoiles autour de la Terre. Le Soleil, la Lune et les cinq planètes visibles tournaient également autour de ce Feu central. La Terre tournait également sur elle-même de façon à ce que le Feu central, toujours situé du côté des antipodes, soit toujours invisible pour les observateurs. Une autre planète, l'Anti-Terre, tournait aussi autour de ce centre, mais comme elle en était plus rapprochée, elle demeurait également invisible au monde méditerranéen. L'Anti-Terre n'avait en fait pour seule raison d'être que de porter le nombre d'astres à dix, un nombre important pour les Pythagoriciens."

Copernic souligne l'importance tenue par Philolaos avec son concept de la Terre en mouvement, dans l'évolution de sa réflexion.

    « D'autres pensent que la Terre se meut. Ainsi, Philolaos le Pythagoricien dit que la Terre se meut autour du Feu en un cercle oblique, de même que le Soleil et la Lune. Héraclide du Pont et Ecphantus le Pythagoricien ne donnent pas, il est vrai, à la Terre un mouvement de translation... Partant de là, j'ai commencé, moi aussi, à penser à la mobilité de la Terre. »

— Copernic, Lettre au pape Paul III, préface à « Des révolutions des orbes célestes », 1543

Philolaos évalua le mois lunaire à 29 jours et demi, l'année lunaire à 354 jours et l'année solaire à 365 jours et demi."

Je citais souvent Philolaos en tant que preuve de ce que l'obscurantisme lutte depuis 2400 ans contre les concepts de la véritable science: Lutte contre un univers fait de vide et d'atomOs. Des atomOs qu'on peut donc compter (physique quantique dès - 400)
Lutte contre l'objectivité du réel et donc lutte contre les "vitesses absolues". Qui fait suite au refus les "lieux absolus", du "temps absolu" et des "déplacements absolus dans le vide".
Ce commentaire m'a motivé à republier l'un des textes où je me référais à Philolaos. Celui que les orthodoxes plongent délibérément dans l'ombre.
http://revolisationactu.blogspot.fr/2012/07/le-lien-un-texte-de-aout-2007-par.html
===
Pierre Duhem, Le système astronomique de Philolaos dans Le système du monde, t.1, 1913.
http://www.archive.org/stream/lesystmedumond01duhe#page/10/mode/2up

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire