Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

mardi 27 octobre 2015

POECI Une mystérieuse organisation financée par l'USAID NDI et donc par le gouvernement d'Obama truque les résultats des élections en Côte d'Ivoire


par Yanick Toutain
REVACTU
27/10/2015

POECI Bénéficie d’un appui technique et financier du:
National Democratic Institute (NDI)
  • United States Agency for International Development  (USAID)

UNE DICTATURE ESCLAVAGISTE TERRORISTE OUATTARA SOUTENUE PAR des agences USAfric et des juges voyous Franceàfric


Les lecteurs de ce blog savent que l'auteur est persécuté depuis novembre 2011 par des juges voyous français au service des mensonges de l'ex-chef de la police de l'ONU en Côte d'Ivoire le commissaire Jean-Marie Bourry.
Il faut faire taire ceux qui proclament que le président de Côte d'Ivoire s'appelle Laurent Gbagbo.
Un scandale judiciaire que la totalité des médias taisent au service de la Franceàfric et de l'USAfric !
31000 euros devenus 33 000 euros à payer dans une succession de jugements truqués. Des jugements prononcés par des juges voyous avec des faux en écritures fabriqués et recelés en TGI Angoulême, Cour d'Appel de Bordeaux, TGI du Havre, Tribunal correctionnel du Havre, Cour d'Appel de Rouen.
Le but est de faire taire l'auteur de ce blog. En y ajoutant des condamnations toutes aussi illégales contre sa camarade anti-Franceàfric Julie Amadis dont ces juges voyous ont inventé de prétendus aveux qu'elle aurait co-écrit l'article dénonçant les premiers crimes commis en décembre 2010 par les terroristes de l'ONU et leur complices.
Les lecteurs de ce blog Revactu sont, pour la plupart, des résistants cherchant à connaître la vérité sur les magouilles de la slavoisie - bourgeoisie esclavagiste divisant par 20 les salaires des Africains - en Afrique.
Ce que nous venons de découvrir pue une nouvelle fois la pourriture et augure de nouveaux crimes pour maintenir le pouvoir des banques US et européennes et de la slavoisie barbare.
Depuis ce matin, en boucle, nous lisons sur les médias officiels

BBC : Bataille de chiffres en Côte d’Ivoire

La commission électorale ivoirienne (CEI) annonce que le taux de participation est de 60%. Mais l'opposition considère qu’elle ne dépasse pas 18% alors que la société civile l'estime à 53%
Seulement voilà, quand on braque un microscope sur cette mystérieuse "société civile" c'est la main de la CIA qui se trouve à contrôler le clavier et à énoncer ces faux chiffres bidonnés au service de la dictature.
Il suffit de regarder de plus près.
On a d'abord - dans l'article BBC - l'opposition véritable
Des membres de l'opposition ont aussitôt contesté le chiffre le qualifiant "d'irréaliste".
Lundi soir, la Coalition nationale pour le changement (CNC), une coalition de l'opposition comprenant deux des candidats qui se sont retirés, a estimé que le taux de participation de "cette parodie d'élection oscille entre 15 et 18%"
Mais aussitôt après, on a les escrocs. Mais la BBC vous cache naturellement la main de la CIA
La POECI (Plateforme des organisations de la société civile pour l'observation des élections en Côte d'Ivoire) annonce que la participation à l'élection présidentielle de dimanche se situe autour de "53%" contredisant le chiffre de "60%" avancé par un membre de la commission électorale.
Dans un communiqué, la POECI "estime que le taux de participation serait de 53,0% avec un degré de précision de plus ou moins 1,8%".

Il suffit donc de vouloir connaître qui sont ces tricheurs qui annoncent des résultats multipliés par 3 par rapport aux vrais.

POECI SOCIETE CIVILE IVOIRIENNE OU COMPLOT US ?

Sur le site de le mystérieux POECI on voit les proclamations de ces faussaires patentés !

Il faut poursuivre l'investigation plus loin en allant sur leur page "parties prenantes"

USAID AGENCE GOUVERNEMENTALE DES USA







APPUI TECHNIQUE ET FINANCIER
 DE DEUX AGENCES US ESCLAVAGISTES

C'est une agence gouvernementale des USA qui continue cette propagande de faux résultats au service de la dictature


L'Agence des États-Unis pour le développement international (United States Agency for International Development ou USAID) est l’agence indépendante du gouvernement des États-Unis chargée du développement économique et de l’assistance humanitaire dans le monde. L'agence travaille sous la supervision du président, du département d'État et du Conseil de sécurité nationale.
Il suffit de se documenter pour découvrir aussitôt en 10 secondes que l'USAID est une annexe de la CIA
Wikipédia : "Selon l’ONG Les Amis de la Terre, les autorités américaines utiliseraient « la faim à des fins commerciales et politiques, au bénéfice des grosses industries agroalimentaires », notamment par le biais de l’USAID pour livrer du « maïs transgénique dans les pays d’Afrique australe »5. En 2002 USAID a joué un rôle essentiel dans la tentative de coup d'État contre Hugo Chavez d'après les messages secrets révélés par WikiLeaks6 . Elle a fait l'objet de sanction du Government Accountability Office, bureau d'audit du gouvernement fédéral américain, concernant des scandales de fraude.
Cette agence est régulièrement accusée d’espionnage ainsi que de troubler la politique intérieure en Russie, ce qui a mené à son interdiction dans ce pays en septembre 20127.
C'est au tour d'Evo Morales, président de Bolivie depuis 2006 et figure de la gauche radicale latino-américaine, d'expulser l'USAID de son pays en date du 1er mai 2013. Présente depuis 49 ans sur le territoire, l'USAID agit « pour des objectifs politiques et non pour des objectifs sociaux », a affirmé M. Morales. D'autres institutions liées à l'ambassade des États-Unis à La Paz « conspirent contre le peuple, et particulièrement contre le gouvernement national », a accusé M. Morales. Il y a 5 ans, pour des raisons semblables, l'ambassadeur des États-Unis et l'agence anti-drogue américaine DEA avaient été expulsé. « Plus jamais l'USAID, qui manipule, qui utilise nos frères dirigeants, qui utilise des camarades de la base en leur donnant des aumônes ! », Morales a-t-il encore déclaré8.
Le 4 août 2014, Associated Press a révélé l’existence d’un plan de l'USAID visant à renverser le régime cubain9. Cette opération clandestine aurait consisté, de 2009 à 2012, à envoyer des jeunes en provenance du Venezuela, du Pérou et du Costa Rica sur des campus universitaires de l’île sous couvert d’y organiser des ateliers sanitaires de prévention du VIH et identifier des leaders potentiels d’une alternative au régime communiste."
Revactu dénonçait en mai dernier le financement des faux rebelles du Sénégal par cette agence d'infiltration.

JEUDI 7 MAI 2015

Cette USAID qui manipule les résultats en Côte d'Ivoire est une agence de provocateurs et d'infiltrés
Le journal britannique Gardian les dénonçait en août 2014
USAID programme used young Latin Americans to incite Cuba rebellion
• HIV workshop was ‘perfect excuse’ for political goals
• Revelations follow failure of ‘Cuban Twitter' effort

Un programme de l'USAID utilisait des jeunes Latino-Américains pour inciter à déclencher une rébellion à Cuba
Ces voyous de l'USAID se font passer pour des organismes humanitaires quand il ne sont pour Obama qu'une annexe "discrète" de la CIA
"Un programme d'administration Obama a dépêché secrètement des jeunes Latino-Américains à Cuba en utilisant la couverture des programmes de santé et civiques pour provoquer un changement politique, une opération clandestine qui a mis en danger les étrangers, même après un entrepreneur américain a été envoyé à une prison cubaine.
Commençant dès Octobre 2009, un projet supervisé par l'Agence américaine pour le développement international (USAID) a envoyé Venezuela, du Costa Rica et du Pérou des jeunes à Cuba dans l'espoir de déclencher une rébellion. Les voyageurs ont travaillé sous couverture, souvent passant pour des touristes, et ont exploré l'île afin de détecter ceux qu'ils pouvaient transformer en militants politiques.
Dans un cas, les travailleurs formés à un atelier de prévention du VIH que les mémos appelé "l'excuse parfaite" pour des objectifs politiques du programme - une manœuvre qui pourrait saper les efforts de l'Amérique pour améliorer la santé au niveau mondial.
Mais leurs efforts étaient marquées par l'incompétence et le risque, selon une enquête de l'Associated Press.(...) ... un séminaire de 30 minutes dérisoire sur la façon de se soustraire au contre-espionnage cubain, et il semble y avoir aucun filet de sécurité pour les travailleurs inexpérimentés si ils étaient capturés.
"Bien qu'il n'y ait jamais une certitude totale, nous sommes certains que les autorités ne vont pas essayer de vous nuire physiquement, soyez sans craintes, « lire un mémo obtenu par l'AP. "Rappelez-vous que le gouvernement cubain préfère éviter les reportages négatifs à l'étranger, donc un étranger battu n'est pas une bonne chose pour eux."
En tout, près d'une douzaine de Latino-Américains ont servi dans le programme à Cuba, pour un salaire aussi bas que 5,41 $ l'heure.
L'AP a constaté que l'USAID et son entrepreneur, Creative Associates International, ont poursuivi le programme (...)  

NDI UN ORGANISME D'INFILTRATION
 DE LA DEMOCRATIE ESCLAVAGISTE


On n'a pas cessé de voir surgir ces magouilleurs des services secrets esclavagistes pour assurer la perpétuation de la dictature Ouattara.

Connexion ivoirienne : Les enjeux du « coup » d’Essy contre Ouattara

Par Theophile Kouamouo
A la veille de l’ouverture de la campagne pour la présidentielle du 25 octobre, Amara Essy, un des candidats en lice, a décidé de jeter l’éponge. Un choix mûrement réfléchi qui met les autres figures de l’opposition engagées dans la compétition au pied du mur.
C’est sur Facebook que l’ancien secrétaire général de l’OUA, jusqu’alors candidat à la présidentielle ivoirienne du 25 octobre prochain, a dégainé, en annonçant la suspension de sa participation au processus électoral. « Peuple de Côte d’Ivoire, je ne me rendrai pas complice d’une mascarade électorale que certains de nos amis ont le bien grand tort de considérer comme une élection de consolidation du pouvoir en place. Je refuse le rôle de figurant dans une élection où les jeux sont faits, sans se préoccuper de notre désir de paix, de vraie paix, de paix juste », a-t-il écrit, dénonçant « les artifices de la propagande d’État supportée par nos deniers publics » ainsi que « la fracture béante qui divise notre société et nos forces armées ». Bien entendu, le buzz était assuré. 
Essy a bien calculé son coup, à la veille d’une rencontre qui devait avoir lieu à la présidence de la République, à laquelle devait notamment participer le Nation Democratic Institute (NDI), ONG américaine spécialisée. Durant cette rencontre, un aparté visant à l’adoucir était prévu, selon un membre de son entourage. « On ne signera aucun acte dans son antichambre » : tel est le mot d’ordre qui a triomphé.
Coup de tonnerre
Essy fait son esclandre alors que l’ouverture officielle de la campagne est prévue pour ce vendredi. Surtout, il met les autres figures de l’opposition au pied du mur, lui qui est souvent considéré comme « timoré ». Et son agenda montre qu’il a bien l’intention de profiter de son « coup de tonnerre » pour prendre, d’une certaine manière, de l’ascendant sur ses « camarades » et « rivaux » de l’opposition. Alors qu’il avait toujours pris ses distances avec la Coalition nationale pour le changement (CNC), dont Charles Konan Banny est le président et Mamadou Koulibaly le stratège en chef, il a participé au meeting qu’elle a organisée mercredi à Yopougon, auréolé de sa toute nouvelle gloire. Il oblige les autres candidats à la présidentielle soit à le suivre soit à apparaître comme ayant accepté ce qu’il appelle « le rôle d’opposant choisi pour légitimer un processus dévoyé ». En annonçant qu’il rend au Trésor public la subvention informelle de 100 millions de FCFA par candidat octroyée par Alassane Ouattara, il semble dire à ses « coopétiteurs » : « alors, cap ou pas cap ? ».
f
Un autre article signé Richard Inago était encore plus direct






Côte d’Ivoire Ouattara-National Democratic Institute: Une collaboration mafieuse

Mis en ligne par La Rédaction samedi 10 oct 2015






12119053_680537518715143_119745436941278480_n
Les religions et les mythes ont toujours été emplis de sirènes, de sphinx, de vampires, de loup­garous, de séraphins […], des êtres imaginaires nés de la combinaison de différentes portions d’animaux. La vérité étant plus étrange que la fiction, nous avons découvert en Côte­d’Ivoire la réalité de l’existence d’un être vivant formé de combinaisons de démons et autres êtres maléfiques. Tout comme une bonne alimentation pour l’organisme du vivant, une bonne hygiène de vie politique et des soins réguliers (une politique sociale pour les plus faibles) contribuent à maintenir en bonne forme la population. Si ceci est essentiel pour l’aspect extérieur du peuple, il l’est tout autant pour son psychologique.
Nous ne sommes nullement surpris par toutes les manœuvres de Monsieur Ouattara Alassane. Voici ce que disait de lui un de ses anciens collègues, anciennement enseignant à l’Université de Cocody, ce jeune cadre de la sous­région que nous avions rencontré à l’aéroport de Dulles aux Etats­Unis d’Amérique en 1991. « J’ai appris que c’est Alassane Dramane Ouattara qui est premier ministre chez vous en Côte d’Ivoire. J’ai de la peine pour ce beau pays qui a tant donné à la sous région. Monsieur Ouattara est un homme de corruption intellectuelle et d’intrigues. Vous êtes partis pour une longue période d’intrigues, d’incertitudes et de turbulences si je suppose qu’il ne se départira pas des pratiques dont il a usé tout au long de sa carrière professionnelle. Courage donc ».
Il ne s’est pas départi de ses pratiques. Il n’a pas changé notre chef de l’état et c’est normal parce que comme le disent les latins, NATURA NON FACIT SALTUM (la nature ne fait pas de saut). Monsieur Ouattara a apporté la violence partout. La violence dans le traitement des fonctionnaires et agents de l’état lorsqu’il officiait comme premier ministre, violence verbale (je rendrai ce pays ingouvernable), violence des armes aussi. La violence partout et toujours la violence dans la politique ivoirienne depuis son irruption. Cette violence qui a bouleversé la vie de milliers d’Ivoiriens et détruit des cellules familiales pour toujours.
Parce que les changements de l’environnement en mal et les changements de mode de vie qui peuvent en résulter, ont souvent pour effet de moduler la durée de la jeunesse et le début et la rapidité du vieillissement. Abrégeant ainsi la durée de l’existence. Ces changements de l’environnement peuvent aussi donner lieu à des périodes de vie suspendue. Et le flux de leur vie, le mouvement de la vie se ralentit ou même arrête. Combien d’Ivoiriens ont aujourd’hui leur vie suspendue soit parce ce qu’ils ont été licenciés parce qu’ils ne pensent pas comme Monsieur Ouattara, soit parce qu’ils son emprisonnés sans raison
aucune soit parce qu’ils sont en exil? Seul Monsieur Ouattara et ceux qui l’accompagnent dans sa folle épopée s’en expliqueront un jour devant le Tribunal de l’histoire. Pas ce tribunal de l’inquisition qui siège chez nous.
C’est cet homme là, cet homme qui comme Malthus (mais dans un moment d’égarement) pense qu’un homme qui ne peut subsister ni par son travail ni par son patrimoine, n’a nul droit à partager la nourriture des autres hommes, qu’au grand festin de la nature il n’y a pas de couvert pour lui. C’est cet homme qui ne respecte aucune loi, qui viole tous les jours notre constitution qu’un institut, le NDI dont on ignore les réels objectifs veut nous présenter comme un démocrate qui veut des élections propres.Que le NDI nous dise comment et surtout par qui il est financé et nous lui diront ce qu’il en est de ses objectifs. Certainement une de ces organisations pour poursuivre les actions des armées secrètes des multinationales fossoyeuses de l’Afrique soutenant financièrement et encadrant des syndicats, des associations et des partis politiques. Prospérant grâce à la cupidité des Africains, elles ont trouvé de nombreux relais institutionnels et individuels partout en Afrique…Pour maintenir l’illusion d’organisations indépendantes, elles reçoivent des dons d’associations privées, elles mêmes indirectement financées par de juteux contrats de sociétés tentaculaires. 











Que nous disent les deux premiers paragraphes de la présentation du NDI? Nul besoin de dresser la liste exhaustive de toutes les bonnes intentions dont se couvre cette organisation. Le contenu de ces deux paragraphes nous suffira: « L’Institut National Démocratique pour les Affaires Internationales (NDI) est une organisation non gouvernementale qui œuvre pour le renforcement et le développement de la démocratie à travers le monde. Faisant appel à un réseau mondial d’experts volontaires, le NDI accorde un appui pratique aux leaders politiques et dirigeants de la société civile qui travaillent à l’établissement de valeurs et institutions démocratiques dans leurs pays. 










Le NDI collabore avec les partisans de la démocratie partout dans le monde en vue de promouvoir l’action des organisations politiques et civiles, favoriser la tenue d’élections libres et encourager la participation des citoyens à la vie publique, la transparence et la responsabilité gouvernementale en matière de gestion publique. L’Institut National Démocratique pour les Affaires Internationales (NDI) est une organisation indépendante qui préserve la primauté de la loi; « .C’est donc ça le NDI! Alors, pourquoi se trompe­t­il de partenaire? Si le NDI n’a pas d’objectifs inavoués, son partenaire naturel en Côte d’Ivoire est donc la CNC. C’est la CNC du président Charles Konnan Banny qui demande depuis plusieurs mois les conditions d’une élection propre dont le résultat ne souffrirait d’aucune contestation. Elle demande:  






le retour sans conditions de tous les exilés, 
Une liste électorale propre  
recomposition de la CEI afin qu’elle soit consensuelle,  
le rétablissement du vrai conseil constitutionnel et non celui dirigé par un des responsables de la branche armée du parti de Monsieur Ouattara  
que soient revues les conditions de passage à la télévision nationale financée par le contribuable ivoirien dans l’intérêt de tous les candidats pendant la période de campagne que soient pris en compte les problèmes de sécurité dans les villes et quartiers qui sont pas favorables à Monsieur Ouattara la maîtrise du processus électoral afin que des électeurs ne votent pas plusieurs fois en plusieurs lieux comme on l’a déjà vu pendant d’autres élections sous le mandat de Monsieur Ouattara, etc… 
Une organisation qui préserve la primauté de la loi surprise entrain de faire l’éloge d’un mogho naba régnant sur un territoire sans constitution. Le NDI, roi de la préservation de la primauté de la loi devrait savoir que la constitution est la mère de toutes les lois dans un pays, qu’une constitution suppose un système de séparation des pouvoirs et un état de droit. Ces deux éléments fondamentaux du contrat démocratique n’existant plus, l’état ivoirien devient l’otage d’un homme.  






C’est avec ce garrot qui étreint chaque jour d’avantage le peuple de Côte d’Ivoire que Monsieur Christopher FOMUNYOH parle de quête permanente de la recherche de la paix et prophétise des élections transparentes et appaisées.  







Richard Inago
Les naïfs posent encore des questions sur ce qu'est en réalité la démocratie...
La démocratie étant le pouvoir des esclavagistes, la NDI est dans son rôle : un groupe fasciste !
La NDI ce sont ces truqueurs criminels esclavagistes qui sont devenus les auteurs des annonces des résultats électoraux.
Ils minorent les résultats de Ouattara d'un tout petit peu..... pour valider la perpétuation de la dictature
 criminelle !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire