Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

vendredi 17 juin 2011

"Philosophie" : Charabia de charlatans, le bac 2011 vient une nouvelle fois prouver l'imposture de ces escrocs.

par Yanick Toutain
17/06/2011


Le nombre de ceux qui auront lu
– au moins un passage de –
Matérialisme et Empiriocriticisme
doit maintenant être inférieur
à 10 % du corps
des clowns diplômés !!!
Ils sont ignares et ne savent
même PLUS de QUOI
ils sont ignares !
Faire de la gnoséologie sans le dire ni sans avoir donné aucunes bases solides.
Faire semblant de faire de l'épistémologie quand le B-A-BA de cette science consisterait à faire connaître aux élèves l'imposture de Einstein et de Heisenberg - Une chose que les charlatans de la pseudo-philosophie n'oseront jamais faire de peur de déplaire à leurs collègues en charlatanisme de la prétendue « physique ».
Des thèmes d'analyse historique ou psychologique venir s'incruster dans le domaine de la philosophie – quand les prétendus philosophes ne sont scientifiques ni en histoire ni en psychologie.



Certains rédacteurs de ces sujets ne savent même pas parler correctement français.

lundi 11 août 2008


Matérialisme et empiriocriticisme VI Lénine (introduction) édition en couleurs (YT)






(extrait réédité en couleurs de l'édition en ligne du site marxists.org

dimanche 25 octobre 2009


L'espace et le temps dans « Matérialisme et empiriocriticisme » de Vladimir Illich Oulianov Lénine. En défense des thèses de Newton !


Présentation, commentaire et actualisation de Yanick Toutain
24 octobre 2009


« Si le temps et l'espace ne sont que des concepts, l'humanité qui les a créés a le droit de sortir de leurs limites, et les professeurs bourgeois ont le droit de toucher des émoluments de gouvernements réactionnaires pour défendre la légitimité de cette sortie, pour défendre, directement ou non, l'" absurdité " moyenâgeuse. »
Vladimir Illich Oulianov Lénine dans « Matérialisme et empiriocriticisme » 1908

Lénine, démasquant les âneries de Mach :qui voulait déjà – avant son disciple Einstein, se débarrasser de Newton et de ces conceptions prétendument « archaïques » :
« La théorie de l'espace et du temps est étroitement liée à la solution du problème gnoséologique fondamental : nos sensations sont-elles les images des corps et des choses, ou les corps sont-ils des complexes de nos sensations ? Mach ne fait qu'errer entre ces deux solutions. »
« La physique contemporaine, dit-il, est encore dominée par la conception de Newton sur le temps et l'espace absolus (pp. 442-444), sur le temps et l'espace comme tels. Cette conception " nous " paraît absurde, continue Mach, sans se douter, évidemment, de l'existence des matérialistes et de la théorie matérialiste de la connaissance. »

et encore ; :
« Car les matérialistes, voyant dans le monde réel, dans la matière que nous percevons, une réalité objective, ont le droit d'en conclure que, quelles qu'elles soient, les fantaisies humaines et les fins qu'elles poursuivent sont irréelles, si elles sortent des limites de l'espace et du temps. Et vous, messieurs les disciples de Mach, vous déniez, dans votre lutte contre le matérialisme, à la " réalité " l'existence objective, et vous la réintroduisez subrepticement, dès qu'il s'agit de combattre l'idéalisme conséquent, franc et intrépide jusqu'au bout ! Si, dans le concept relatif du temps et de l'espace, il n’y a rien que relativité, s'il n'existe aucune réalité objective (=indépendante de l'homme et de l'humanité), reflétée dans ces concepts relatifs, pourquoi l'humanité, pourquoi la plupart des hommes n'auraient-ils pas le droit de concevoir des êtres en dehors du temps et de l'espace ? Si Mach a le droit de chercher les atomes de l'électricité ou les atomes en général hors de l'espace à trois dimensions, pourquoi la majeure partie de l'humanité ne serait-elle pas en droit de chercher les atomes ou les fondements de la morale hors de l'espace à trois dimensions ? »

et donc ; :
« ...les êtres créés en dehors du temps et de l'espace par le cléricalisme et nourris par l'imagination des foules exploitées et maintenues dans l'ignorance, ne sont que les produits d'une fantaisie maladive, les subterfuges de l'idéalisme philosophique, les mauvais produits d'un mauvais régime social. »


PS : plutôt que de lire l'article qui suit - rédigé ce 17 juin 2011 - le lecteur soucieux de productivité peut s'en dispenser et aller lire les articles - déjà anciens - dont les liens sont donnés ci-dessus !!!

Charabia de charlatans, le bac 2011 vient
une nouvelle fois prouver
l'imposture des ces escrocs.

Littéraire
Peut-on prouver une hypothèse scientifique ?
Prouver une hypothèse ?
En quoi cela consiste-t-il ?
On peut prouver la validité d'une hypothèse. On peut prouver qu'elle est cohérente dans ses énoncés – que les liens de causalité qu'elle décrit sont logiques. On peut prouver qu'elle est pertinente – que les faits qu'elle prétend décrire, dont elle pronostique l'apparition sont effectifs et observés.
Mais c'est la
validité de cette hypothèse qui est prouvée.
Pas l'hypothèse !
L'acte de « prouver une hypothèse » consisterait à en prouver l'existence !
Je peux prouver que Newton a fait des hypothèses.
Mais le fait de prouver qu'il a commis cet acte est totalement différent du fait de prouver la validité de cette hypothèse.
Les gens qui s'arrogent le droit de noter les séries littéraires sont non seulement des imposteurs en philosophie. Mais de surcroît, cette année, ils nous prouvent qu'ils sont des imposteurs en …. français !!!
Quand aux prétentions gnoséologiques que contient un tel « sujet » …. elles feront révélateur de ce que la quasi-totalité des postulants à cet examen seront restés dans l'ignorance du principal ouvrage du 20° Siècle. En effet, le débat Poincaré-Mach concernant la nature de la science – arrangement de faits ou libres inventions – devrait être au cœur du questionnement sur ce qu'est une hypothèse scientifique.
J'écrivais récemment - en faisant citation d'un autre de mes textes :


Pour Einstein, la science est une LIBRE INVENTION !
(Je renvoie le lecteur sur mes citations du relativiste à demi-honnête que fut le biographe Philipp Frank lire

lundi 7 février 2011

Robert Paris décide de la conformité de l'héritage de V.I. Lénine. Mais il n'y connait rien. Rien en philosophie ! RIen en gnoséologie ! Il défend les obscurantistes ! Il défend le charlatan Einstein !

extrait

POUR DETRUIRE NEWTON et ses vitesses ABSOLUES...
En décembre, je démasquais les deux clowns et ce qui se jouait derrière
Un de leur thuriféraires, un relativiste partisan de Einstein, successeur de Einstein à Vienne, le principal biographe (avec l'auteur de Créateur et rebelle) de Albert Einstein – Philippe Frank – a la franchise de nous le révéler :


L'idée de Mach que les lois générales de la science sont simples résumés de faits expérimentaux, et l'idée de Poincaré que ce sont libres créations de l'esprit semblent s'opposer diamétralement l'une de l'autre. Mais si 1'on considère les courants intellectuels du dernier quart du 19° siècle, on peut voir qu'elles étaient seulement deux ailes du même mouvement intellectuel, généralement connu sous le nom de mouvement positiviste.» (Einstein, sa vie et son temps P.84 10- MOUVEMENTS POSITIVISTES ET PRAGMATISTES. LE MONDE PHYSIQUE AVANT EINSTEIN)
Nous voilà prévenus.
Mais le même sincère charlatan va plus loin. Il va nous révéler le pot-aux-roses.

Mais, il faut informer le lecteur préalablement. Le clown blanc Frank – escroc au service de l'obscurantisme néo-berkeleyiste, avec un nez rouge de scientifique – va utiliser le vocabulaire de la secte.

Le mot matérialisme est ici remplacé par « métaphysique ». Les philosophes matérialistes sont donc appelés par ces gens là des « métaphysiciens ».

Lénine nous avait prévenu. Quand la métaphysique est – chez les vrais matérialistes la dénonciation de l'absurdité d'un « au-delà » (tel est le sens du préfixe grec « méta »), quand les vrais matérialistes considèrent donc qu'au de là de la matière (phusis = physique= la matière) …. les larbins au service des classes spoliatrices viennent semer la confusion.

Les fascistes hitlériens se disaient « socialistes » et les fascistes staliniens « communistes », les larbins du Vatican venaient au 19° siècle insulter les matérialistes en les traitant de « métaphysiciens ».
)
Quant à Heisenberg, il veut NIER LE DETERMINISME, nier les causalités pour sauver l'Occident et son Furher !!

Comment concilier deux charlatans qui nient le déterminisme absolu et l'existence objective du réel avec le géant Newton ?
Objectif absurde !

Fabien Tarby : Et n'est pas, mon cher, d'en revenir à Newton. Expliquez-moi, supplique !
En effet, c'est ce qu'on appelle « science » qui doit être construit par de successives hypothèses.
Mais ces hypothèses ne peuvent – pour être scientifiques – être que des
reflets de la réalité elle-même.
Et donc, la prétention « scientifique » des
modèles que nous proposent les charlatans de l'orthodoxie de la prétendue physique n'est qu'usurpation.
Ces « modèles » ne sont que des techniques de corrélation étrangères à la véritable science.
« Matérialisme et empiriocriticisme » traitait en 1908 de toutes ces questions.
Mais les « clowns titrés professeurs » que dénonçait Lénine sont toujours au pouvoir.
Un « clown titré ministre » - Luc Chatel - qui ne sait même pas faire de simples « règles de trois » quand il les préconise dans les classes qu'il contrôle n'est que la preuve de l'imposture généralisée qui dirige la France.

MATHS

Luc Chatel sèche sur un exercice de CM2

Invité ce lundi sur RMC et BFMTV, le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel n'est pas parvenu à résoudre un problème de mathématiques posé par Jean-Jacques Bourdin... extrait du questionnaire d'évaluation de CM2.
Le problème fait partie des questions de mathématiques posées aux élèves de CM2. La question est posée au ministre de l'Education au mot près, telle qu'elle est formulée aux écoliers: « 10 objets identiques coûtent 22 euros. Combien coûtent 15 de ces objets ? ».
Après quelques secondes de réflexion et après avoir fait répéter la question, Luc Chatel: « Et bien ça fait .... 16,5 ». Evaluation ratée: la réponse était 33.
Ce clown ignare est le digne successeur de Darcos-la-claque qui ne savait pas plus que son sucesseur traiter de la simple proportionnalité !

Ne pas savoir ajouter 50% de plus est aussi révélateur de l'état tragique de ce pays esclavagiste que ces « clowns titrés philosophes » qui ont jeté dans leurs poubelles obscurantistes le principal ouvrage de philosophie qui sera le socle du 21° siècle.

+++
jeudi 17 avril 2008


IL NE CONNAIT PAS LA REGLE DE TROIS, il est ministre, il choisit les programmes, il s'appelle Darcos-la-gifle, le protecteur de José Laboureur


La voilà la vidéo du nul !
IL FAUT LA FAIRE PASSER DANS TOUTES LES ECOLES PRIMAIRES DE FRANCE !
Il en sait moins que mes élèves de CM1 fin novembre !!!




Et en plus, il essaye de tricher !




==================
L'enquète
J'ai suivi le lien donné sur rue89 où il est avancé qu'il n'y aurait pas eu de censure.


J'ai lu
"Des clics et une claque de Canal Plus


La réponse de ce mystère nous aura été fournie par la direction de la Communication de Canal Plus. Car c'est de là qu'est venu l'ordre de retrait : « Nous avons une rubrique Le Buzz du Jour où la vidéo est toujours accessible. Comme on essaie de privilégier notre site Internet, on a fait en sorte de pas laisser trop longtemps cette reprise d’émission ». Pas de censure politique donc, mais une gestion des flux et des hémorragies de clics : « on préfère que les gens viennent sur nos propres sites ; On veut créer du trafic, c’est la guerre des sites ! ». De même, suite à un accord avec les plates-formes d’hébergement, les vidéos issues de Canal+ sont automatiquement retirées lorsqu’elles sont trop « abusivement longues ». Pas étonnant du coup de retrouver la vidéo toujours en ligne, sur Canal (journée du 3 avril)."
de là je suis arrivé chez Canal Plus


Est-ce que quelqu'un peut essayer de cliquer sur l'icone de Darcos...pour ma part, il ne se passe rien, mis à part un effet onmouse
quant au clic droit il donne
http://media.canal-plus.com/image/20/7/102207.jpg
On a l'image...


Il y a normalement,pour un vrai lien l'option "ouvrir le lien dans une nouvelle fenêtre" ou "ouvrir le lien dans un nouvel onglet"


Mais (sur un petit ordinateur), on finit par s'apercevoir que la vidéo est arrivée en haut.
On clique alors,
on a la fenêtre publicitaire (pour que l'anti libéralisme puisse fonctionner à plein , il faut empêcher le consommateur de faire des choix rationnels )


Et , alors, on a enfin, la vidéo de l'incapable Darcos-la-gifle (celui qui soutient le cogneur alcoolique José Laboureur)
Mais on n'a pas l'adresse de la vidéo pour la placer sur son blog ... petite censure subtile qui cherche à freiner la diffusion de l'imposture darcossienne !


Heureusement que http://anti-sarkomania.over-blog.com/ protège notre mémoire

LA REGLE DE TROIS
Il est incapable de faire ce que faisaient mes CPPN après un mois et demi de classe, de faire' ce que mes élèves de CM1 faisaient après un mois de classe.

Dans les années 70, on appelait ça un opérateur, un petite boite avec une flèche qui reliait les deux colonnes: celle des "nombre de stylos" et celle de "prix payé"


L'opérateur était, fréquemment une fraction.


Cette fraction avait comme numérateur n'importe quel nombre de la colonne de droite (un des prix) et comme dénominateur, le nombre en face (le nombre de stylos)

Dans ce cas, on a 2,42 à droite qui sera le numérateur (la partie haute de la fraction).
Et en face, on a 4.
4 sera le dénominateur de la fraction (la partie basse)
On a donc une fraction 2,42 sur 4.
On remarquera aussitôt que cela est égal à 242 sur 400. (Les élèves jonglent avec les virgules plus tard en CM : certains ne font les nombres à virgule qu'en CM2)
Puis 242 sur 400 sont égaux à 121 sur 200.
On peut s'arrêter là : la calculatrice fera le reste.
mais on peut aussi constater que 121 sur 200 sont égaux à 60,5 sur 100.
Ou 6,05 sur 10 ou 0,605 sur 1.
Le résultat sera donc 14 multiplié par 0,605.
ou 14 multiplié par 121 sur 200.
L'élève rusé - celui qui a utilisé le logiciel de calcul mental TABMUL (en usage dès janvier 1982 à l'école André Gide de Beaulieu) - aura aussitôt repéré deux choses.
On a 14 au numérateur et le 200 au dénominateur.
On aurait 7 et 100 que cela reviendrait au même....
Le résultat final est donc 7 fois 121 sur 100.
Le même élève rusé, utilisateur de TABMUL (en basic et en assembleur sur ATOM puis en basic sur TO7), remarque immédiatement que 121 est égal à 11 au carré
121 = 11 * 11


Le calcul est devenu 7 fois 11 fois 11 sur 100
donc
77 fois 11 sur 100
donc
847 sur 100


donc 8,47





Pour tous ceux qui n'ont pas utilisé le logicel Tabmul, une précision :
Multiplier 77 par 11 revient à faire la somme de
77 * 10 + 77 *1
770 + 77
or 7 + 7 = 14 ( ce sont les 14 dizaines)
On aura donc 4 dizaines
Et les 10 dizaines deviennent UNE centaine qui va s'ajouter aux 7 centaines du nombre 770.
On retrouve bel et bien le procédé normal de la multiplication par 11 : additionner le chiffre des dizaines et le chiffres des unités. et placer le résultat "au milieu" en décalant le chiffre des dizaines qui devient chiffre des centaines.


TABMUL fut refusé par le CRDP de Rouen Mont Saint Aignan en 1986 : la page de présentation n'était pas assez jolie pour l'imbécile incompétent qui avait le pouvoir et qui le refusa... on aura bientôt le nom de l'imbécile !


Dans TABMUL, il n'y avait pas tout ce "bavardage" ; il y avait juste - en cas d'erreur - un dessin avec les nombres placés dans des colonnes et en couleur...


Cela fait des décennies que des imbéciles incompétents ont le pouvoir dans l'Education Nationale.
Et ils ont recruté les nouveaux professeurs à leur image !




Tous ceux qui ont signé la pétition en soutien à la brute alcoolique José Laboureur sont à l'image de leur ministre Xavier Darcos !

La révolution chassera tous ces gens loin des lieux d'enseignement


Les élèves demandaient, en 1986, à l'instituteur responsable de la surveillance le midi, pour la cantine, le droit d'aller JOUER A L'ORDINATEUR !
Ils voulaient faire du calcul mental comme on joue à un jeu !

Cela se passait en France en 1986 !


Un ras de marée gaullisto-socialo-sarkozyste a transformé cela en science-fiction fantastique ! Ils ont détruit la pédagogie informatique dans l'oeuf !
Cela a été commencé par Thierry Breton et son ministre Monory et les socialistes ont entériné le sabotage sans pouruivre les saboteurs (et les voleurs... mais ça, c'est une autre histoire !!!)




+++
L'homme est-il condamné à se faire des illusions sur lui-même ?
Accaparement par les charlatans de la philosophie de la science psychologique.
La preuve ?
Juste UN exemple :
Peut-on dire que l'on se connait soi-même quand on ignore ce qu'est la principale pathologie qui est infligée à l'humanité ?
La réponse est non.
Et donc – en conséquence – cette ignorance de ce qu'est la principale pathologie plonge dans l'illusion sur lui-même quiconque en est affligé.
Comme cette même ignorance plonge – aussi – dans l'illusion sur lui-même celui qui n'est en pas affligé !
Et donc, ce sujet est impossible à traiter par un malade consumériste.
En effet, il est ignorant de ce qui est la cœur même de son illusion : sa pathologie consumériste.
Ne pas savoir que la volonté de consommer davantage que le que produit la Terre et l'Humanité est au cœur de l'illusion pré-humaine.
Les hommes préhistoriques qui dirigent la planète et leur alliés des classes spoliatrices refusent de regarder la réalité en face : ils mangent dans l'assiette du paysan africain, dans l'assiette du paysan chinois. Ils sont responsables de trois millions de morts parmi les bébés d'Afrique chaque année.
Et des « clowns titrés professeurs » vont tenter de faire croire que leurs sujets peuvent être objets de rédaction ?
« L'homme est-il condamné à se faire des illusions sur lui-même ? »
La fin de l'illusion sur soi-même consiste en la connaissance de son statut de classe.
Qui donne ces outils en France en 2011 ?
Qui donne la liste des classes sociales ?
Farce !
La fin de l'illusion sur soi-même consiste en la connaissance de son statut de strate.
Mais la quasi totalité des clowns enseignants sont eux-mêmes ignorants de ce que sont les strates sociales !!!
Ne parlons donc même pas de « lutte des strates » pour ces clowns !!!
Ils vivent dans l'illusion, dans la pratique de leur pathologie consumériste, dans leur statut de formois spoliateurs.
Ils ont pour statut professionnel : « assassins de l'Afrique » ! « génocidaires de millions d'enfants », « malades consuméristes », propagandistes de l'anti-matérialisme », « apologiste du relativisme et de la relativité ».
Et donc cireur de pompes de Luc Châtel et de la bourgeoisie française.


Mais il est vrai que le menteur croit et veut faire croire dans la « nature humaine » du mensonge.
Le criminel veut faire croire dans la « nature humaine » de l'aspiration au crime.
Comme le micheton (prostitueur) veut faire croire que le plus vieux métier du monde serait la réalisation de ses fantasmes barbares.
Celui-ci fait semblant d'ignorer que – avant que la monnaie ne soit inventée – son « collègue » du passé était le violeur de guerre !!!
Comme le membre des classes spoliatrices fait semblant d'ignorer que 99,99 % de l'économie humaine provient de notre héritage ancestrale fait des découvertes, des inventions et des créations de nos prédécesseurs sur Terre !!!
Il faut bien que cette « ignorance » soit là !!! Elle est la précondition de son soulagement pendant qu'il mange dans l'assiette du paysan du Tiers-Monde !
Scientifique
La culture dénature-t-elle l'homme ?
On a ici le point de passage obligé destiné à la haute formoisie et bourgeoisie formoise. Le sujet qui rappelle aux anciens lycéens de terminal C (ou A option grec et latin) qu'ils sont encore dans le coup !
« Le » sujet mélant un prétendu humanisme à l' « éternelle » (sempiternelle) opposition entre « nature » et « culture ».
Comme si le fait de lire (réceptionner des photons et les traiter cérébralement à coups d'influx électiques est chimiques) pouvait être susceptible d'une dichotomie permettant de séparer « culture » et « nature ».
Comme si l'amour pouvait avoir une lecture « culturelle » d'une part qui serait séparée d'une lecture « naturelle ».
Les lecteurs de Wilhelm Reich savent l'imposture de cette vision : les militaires de la caserne d'Epernay dont moquais leur « cuirasse caractérielle » visible dans les crispations de leurs muscles au moment du cri « Garde à vous ! » firent les « victimes » moquées de cette science non dichotomique.
Les personnes atteintes de frigidité dont Wilhelm Reich avait relevé les différences de potentiel à la surface de leur peau - au moment de l'acte sexuel et qui présentaient une « courbe » persistant à rester à l'horizontal au lieu qu'elle redescende en « exponentielle décroissante » - avaient des symptômes « naturels » et « culturels ».
Mais il est vrai que pour leurs « besoins naturels » les criminels de l'acabit de Louis 14 avaient de trône dont la valeur était celle de plusieurs de leurs esclaves – victimes de leur « code noir ».
Le jeu vidéo « Versailles 1685 : Complot à la cour du roi Soleil » nous présente ce « trône privé » dont le luxe nécessaire était « naturel ».
Mais il est vrai que les Grecs – non barbares prétendaient-ils – appelaient « culture » ce qui n'était que l'exercie quotidien de leur barbarie pré-humaine.
Il est vrai que les Grecs asservissaient les malheureux du Laurion – l'origine quasi unique de la richesse athénienne – comme une nécessité non discutable de leur humanisme.
Il est vrai que, pour la Grec du 4° et 5° siècle de l'Antiquité, la précondition des Sophocle était le génocide dans les mines d'argent.
Les Aristophane de l'époque avaient le mérite d'avouer leur propre pourriture de larbins de l'aristocratie.
Quand un Juppé – délinquant repris de justice notoire – va à Alger condamner la repentance, de quelle « culture » s'agit-il ?
De celle des amis de Ben Ali dont la richesse provenait des 150 euros par mois des salaires tunisiens ?
De celle des amis de Paul Biya – les Vincent Bolloré - dont la richesse provient des 50 euros par mois des salaires de la SOCAPALM camerounaise – 10 000 planteurs parmi des milliers d'autres. Des milliers d'êtres humains victimes de cette bourgeoisie esclavagiste qui paye des salaires.
Mais qui les paye à des gens maintenus prisonniers de l'Afrique comme les esclaves étasuniens de 1850 étaient prisonniers de la Virginie, de la Louisiane ….
La « culture » dont parlent ces clowns n'est rien d'autre que le verni que badigeonnent les Bernard-Henri Lévy et autres « nouveaux philosophes ».
Clowns dont la version « gauche » s'appelle « Alain Badiou » - sénile avant l'heure qui nous ressasse les folies du fou Cantor !
Tout en faisant étalage de sa haine du véritable matérialisme !

= = = =
On avait eu un sujet pour les formois de l'aristocratie du savoir.
Il en fallait un pour les piliers de bistrot !
Peut-on avoir raison contre les faits ?
Pour que perdure la farce qu'est cet examen dirigé par des clowns, il faut – aussi – l'assentiment du vulgus pecum !.
Pas seulement de l' « élite » !
Il fallait donc un sujet pseudo- « philosphique » qu'il soit possible de traiter – profitant d'une retraite « bien méritée » en levant le coude !
Pas trop de mots compliqués.
Le vernis du savoir.
Avec même un backstage que les charlatans pourraient – si besoin était – d'invoquer : gnoséologie et épistémologie en tant que véritable contenu de la question.
Même les platonistes et les amis d'Antigone pouvaient y trouver à manger – dans cette auberge espagnole de la pensée préfabriquée du charlatanisme institutionnel !
Les faits pouvant – si besoin était – devenir la dictature de Créon ou les « idées éternelles ».
De tels « sujets » devraient être signés de leurs auteurs et de la liste de ceux qui les ont validés.
Nous laisserons de côté le fait que l'apologie de la rébellion pourrait être donnée en réponse à la question : jouer à la loterie en période d'examen – et de chômage ultra-massif – étant un exercice masochiste que nous déconseillons.
Quant au kamikaze qui auraient cru possible – en 2011, avant la révolisation – de pouvoir traiter ce thème sous l'angle de la science gnoséologique, de pouvoir faire référence à l'ouvrage cité supra de VI Lénine, il en aura été pour ses frais : le nombre de crétins titrés professeurs ayant augmenté exponentiellement en proportion du chômage capitaliste volontaire.
Le nombre de ceux qui auront lu – au moins un passage de – Matérialisme et Empiriocriticisme doit maintenant être inférieur à 10 % du corps des clowns diplômés !!!
Ils sont ignares et ne savent même PLUS de QUOI ils sont ignares !

Mais l'année 2011 étant un grand cru – dans le crétinisme et l'obscurantisme satisfait – il fallait atteindre un sommet dans l'abjection politique.
Un sujet de haine et de contentement de soi-même !
Un sujet adoré par les classes spoliatrices !
Economique et social
La liberté est-elle menacée par l'égalité ?
Imaginez vous possible qu'un correcteur-surveillant ait décidé de BOYCOTTER UN TEL SUJET FASCISTE ?
Farce !
Ils sont tous vendus au système !!!



La haine anti-égalitariste pouvait retentir sur toute les ondes dès le jeudi matin !
Tout ce que les médias contiennent de charlatans malades consuméristes, d'assassins de paysans africains, de spoliateurs de paysans chinois, d'amis des milliardaires, des millionnaires et des pavillonnaires formois repus d'eux-mêmes n'avaient que ce mot à la bouche « égalitarisme ».
Ils avaient compris – d'eux-mêmes – quel était le véritable sujet donné aux élèves : LA HAINE ANTI-EGALITARISTE JUSTIFIE-T-ELLE DE TUER LES MANIFESTANTS ?
La « menace » ressentie par ces gens-là c'est la trouille de l'ennemi de mai 68, c'est la peur du bourgeois face aux premières manifestations tunisiennes de décembre, c'est la panique des Alliot-Marie prèts à livrer armes et munitions – comme ils firent au Rwanda du Hutu Power, c'est la panique face aux foules de la place Tahrir !
C'est aussi la haine indifférente que tous ces gens ont face au peuple de Syrie et au peuple du Yemen : Leur marionnette préférée étant morte, il est devenu difficile d'invoquer la « crainte » de l'islamisme.
L'indifférence politique et médiatique est donc devenue la règle.
A moins que la « présomption d'innocence » soit pour Bachar El Assad la règle commune à lui applicable comme elle doit l'être pour le FMI « présumé violeur » Strauss-Kahn.
La « menace » ressentie par ces malades consuméristes peut l'être dans le consensus que tous les valets médiatiques ont entre eux.
Personne n'auraient osé proposer un sujet « Le fascisme de 1933 était-il souhaitable face à l'aspiration égalitariste du peuple allemand » ?
En 2011, la bourgeoisie française, la formoisie française, l'innovoisie française osent TOUT !
Les réponses données par les « héros médiatiques » interrogés par Aujourd'hui en France de ce matin résument l'état actuel de la fascisation préparatoire de ces gens – ces criminels consuméristes.
PS : l'article que j'ai lu papier ne semble pas se trouver sur le site du Parisien !!! ????


L'année prochaine, vous aurez : « Le syndicalisme étant par essence attentatoire aux libertés, dans quelle mesure est-il possible de l'empêcher de nuire ? »
+ = = = = =
Les must étant nécessaire – par essence ! - il fallait un sujet sur l'art !
- Il doit y avoir une commission secrète où tous les corps de métiers sont representés.
Seuls les profs de gym n'y ont pas accès ! - sauf pour les sujets « nature » !!!
¨Puisqu'il faut sacrifier à la prétendue science esthétique – ou plutôt à son ersatz « philophique » voici donc :
L'art est-il moins nécessaire que la science ?
En quoi cela serait-il de la philosophie ?
De la vraie ?
Les clowns vous le diront !
Ils vous expliquerons le rapport entre les « principes mathématiques de la philosophie naturelle » et leur question stupide.
En effet, le fait de savoir si quelque chose est « utile » ou non relève des programmes d'action.
Ce n'est même plus de la science – même usurpée.
Le fait de savoir si quelqu'un a besoin de dessiner ou de faire des équations pourrait être un thème de recherche CONSECUTIF à la construction d'une vraie science psychologique.
De la même façon que cette science psychologique doit être antérieur à toute pédagogie.
Ces programmes d'action ne peuvent pas et ne doivent pas être confondus avec des études.
Mais les clowns titrés ne reculent devant rien !
Ils n'ont pas construit de science psychologique, ils ont abandonné la construction d'une science philosophique, ils ont renoncé à étudier et à enrichir la loi de la transformation quantité qualité, la loi de l'interpénétration des contraires, la loi de la contradiction dans la contradiction (cf mes textes : les bulles dans la glace) . Ils ne connaissent même pas – et ne l'enseignent pas - la loi de du développement inégal et combiné. - suite des trois précédentes par Parvus et LD Trotsky.
Ils sont ignares en philosophie.
Ignares de l'état où elle se trouvait en 1905, en 1908.
Mais ils proposent d'étudier les conséquences programmatiques inhérentes à des lois provenant d'une science psychologique …. qui n'existe pas encore !!!


L'art est-il moins nécessaire que la science ?
Mais le prétentieux « philosophe », le Luc Ferry, le Alain Badiou, le Vincent Cespédès de service a quelque chose à en dire !
Il va vous donner la recette :
1° Oui l'art est moins nécessaire que la science
2° Non, l'art n'est pas moins nécessaire. Il est même plus nécessaire !
3° Oui mais, finalement, il faut en convenir, l'art est effectivement moins nécessaire que la science.
Il ne FALLAIT PAS parler ici de lutte des strates. De ce que l'histoire de l'humanité a été celle des découvertes, des inventions et des créations artistiques.
Il ne fallait pas parler de ce que la STRATE des Innovants fut le VERITABLE MOTEUR de l'histoire : les formois archéo-marxistes sont trop puissants encore pour queun élèves tente de se fâcher avec un examinateur.
Il ne fallait pas dire que la strate des Innovants est formée des Découvreurs, des Inventeurs et des Créateurs.
Il ne fallait pas dire que certains furent membre des ces trois groupes. Tel Léonard de Vinci.
L'ignorance est le fondement de la politique sarkozyste en matière d'éducation.
Et les larbins sarkozystes en font une profession de foi !
Rien ne doit plus bouger et les vieilles méthodes de la pire « pédagogie » envahissent l'école primaire.
Le syllabique, le par cœur, les contes barbares de Perrault faits de viols de meurtres et de cannibalisme sont les axes majeurs du sarkozysme à l'école.
La circulaire de rentrée va encore aggraver le crétinisme obscurantiste !
Demandez à un vrai scientifique : « Tu chantes ou tu découvres » !
Une telle injonction ne peut être que l'oeuvre d'un abruti !
Ils ont la légion de l'inspection générale !
Ils ont même trente ans de retard sur leur propre époque !!!
Séries Technologiques
Est-ce la loi qui définit ce qui est juste ?
La réponse est : c'est un devoir d'économie proposé par un ignare en économie. Le juste (et l'éthique) est ce qui est productif historiquement.
L'art est-il un moyen d'accéder à la vérité ?
Devoir de psychologie programmatique proposé par un ignare en philosophie (aucune transformation QQ dans le sujet) ignare en psychologie (on ne définit pas de « moyen », de « méthodes » avant d'avoir FONDE une science !
La maîtrise de soi dépend-elle de la connaissance de soi ?
Faux devoir de psychologie à deux balles !
La « maîtrise de soi » n'a jamais et ne sera jamais un CONCEPT !
Sauf à considérer qu'est « maître de lui-même » quelqu'un qui obéit au doigt et à l'oeil aux injonctions extérieures d'un gourou ou d'un texte figé pour l'éternité.
Dans le cas contraire, l'être humain le plus libre est celui qui connait le mieux ce qui le détermine.
C'est donc la connaissance de la réalité extérieure qui en est la précondition fondamentale.
Mais il est vrai que l' énoncé de ce que la connaissance des luttes des classes et des luttes des strates est le socle sur lequel construire une vraie science psychologique dépasse l'entendement de tous ces clowns !
Ressentir l'injustice m'apprend-il ce qui est juste ?
Cela pourrait être un devoir de psychologie : « Dans quelle mesure les combattants de la liberté, au cours de l'Histoire, se sont-ils construits psychologiquement, dès l'enfance par un vécu oppressif ? Faites en la liste ainsi que celle des cas contraires »
Mais, il est visible aussitôt que l'historiographie nécessaire à une étude sérieuse est gigantesque.
Il est donc visible que l'énoncé proposé par les clowns a pour fonction de permettre le baratin.
C'est leur fonction : apprendre aux futurs valets du capitalisme à baratiner !
Aux philosophes de l'école de Puthagoras avait succédé le demi-charlatan Socratès.
L'homme qui faisait accoucher aux gens les bébés qu'il avait fabriqué lui-même …. avant que le débat ne commence !
Mais à celui-là ont succédé les mercenaires de la parole. Les rhéteurs.
Ceux-ci se vendaient au plus offfrant.
Tels sont les prétendus « professeurs » de « philosophie dans la France de 2011.
ils se vendent à Sarkozy, à Bettencourt, à Bolloré. 

4 commentaires:

  1. Dear Sir/Madam,

    I think you will be interested in

    http://www.paradox-paradigm.nl/?page_id=1570

    RépondreSupprimer
  2. Hello. Thank you for the comment.
    Unfortunately, I have not found on your blog statement agrees with the fundamental tenets of Newton.
    I have the impression that you refuse - without saying clearly - which is the foundation of physical science. What the young Isaac Newton wrote at age 23. He recalled in the Principia (chapter Scholia)
    Absolute space, absolute displacements, absolute time and thus absolute velocities. These concepts are the foundation of science. And 1905 and 1927 were the victories of the counter-revolution, against obscurantism.

    Bonjour. Merci du commentaire.
    Malheureusement, je n'ai pas trouvé sur votre blog de déclaration d'accord avec les thèses fondamentales de Newton.
    J'ai même l'impression que vous refusez - sans le dire clairement - ce qui est le fondement de la science physique. Ce que le jeune Isaac Newton écrivit à 23 ans. Ce qu'il rappelait dans les Principia (chapitre des Scholies)
    Espace absolu, déplacements absolus, temps absolu et donc vitesses absolues. Ces concepts sont le socle de la science. Et 1905 et 1927 furent les victoires de la contre-révolution obscurantiste.

    RépondreSupprimer
  3. http://www.paradox-paradigm.nl/wp-content/uploads/Unbelievable.pdf

    RépondreSupprimer
  4. If you agree with Newton, you can write
    WHERE...... in your text
    And you write wrong things.
    When the young (23 years old) Isaac Newton is writing the De Gravitatione.... there is NO AETHER inside his thesis !
    In the scholie of Principia, NO AETHER !

    Do you agree with De Gravitatione ?
    Yes OR No ?

    RépondreSupprimer