Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

samedi 27 juillet 2013

Complot ATT-Sarkozy-Compaoré VS Révolution Malienne de mars 2012 JEAN-CHRISTOPHE RIGUIDEL sauve (un peu) l'honneur de Médiapart !

 JEAN-CHRISTOPHE RIGUIDEL sauve  (un peu) l'honneur de Médiapart !
On en a donc fini avec cette OMERTA délirante sur la vérité, cette chape de plomb totalement folle sur les VERITABLES EVENEMENTS ! On en a fini avec les communiqués DGSE signés Thomas Cantaloube !
Le vent de la révolution a remis droit le bateau devenu françafricain de Mediapart ! L'avocat Mignard de Ouattara ne ferait plus la loi #NOAS ici !
On pardonnerait les approximations quand on lit ceci. Des infos que JE SUIS LE SEUL SUR LES MEDIAS OCCIDENTAUX à RAPPORTER INLASSABLEMENT DEPUIS DES MOIS :
la COORDINATION de l'attaque de Aguel Hoc par ATT le président franceàfric du Mali 
Lors de la bataille d’Aguelhok (en janvier 2012, 85 militaires maliens faits prisonniers par les islamistes ont été égorgés ou tués d’une balle dans la tête), le président ATT a laissé nos hommes se faire massacrer. Il a fait cela parce qu’il était en affaires avec les rebelles. Des communications téléphoniques en attestent. Nous allons le poursuivre pour intelligence avec l’ennemi et demander au Sénégal de nous le livrer pour qu’il soit jugé au Mali. » L’ex-président s’est réfugié à Dakar depuis le coup d’État de mars 2012.
Certes , il est encore étrange que le nom des coupables principaux ait été effacé (LE MNLA AVAIT LE CONTRÔLE GLOBAL de la situation les 17, 18 et 24 janvier et Ançar Eddine était encore un acteur secondaire)
Certes le total de 85 est étonnant (les sources oscillent entre 82 - le plus fréquent pour les massacres de Aguel Hoc à 153 en incluant les morts au combat etc...
Certes l'auteur aurait pu intégrer le témoignage du civil qui reçut les confidences du capitaine Sékou Traoré et informa les Maliens de l'appel de ATT sur le Thuraya du MNLA le 20 janvier 2012
Certes l'auteur aurait pu intégrer la volonté d'effacer les traces en ciblant la tour ordinateur au moment de la contre-attaque du 24 (des comportements ressemblant davantage à ceux de la DGSE qu'à des tarés islamistes se contrefichant de la réputation de ATT ou à celle des MNLA)
Certes, il manque la LOGIQUE GENERALE : si ATT était COORDINATEUR de l'ATTAQUE il ne pouvait le faire qu'avec le FEU VERT de SARKOZY ET DE COMPAORE.... et donc.... qu'il agissait de concert avec le MNLA et Ançar Eddine sur CONSIGNE des ces deux assassins.
Certes, il manque au schéma le FINANCEMENT d'un des deux acteurs du 24 janvier par le Qatar.... (source Claude Angeli Canard Enchainé) et le fait que ce financement est à mettre en relation avec le fait que ce pays est le COLLABORATEUR FIDELE de la DGSE CRIMINELLE française.
Financer Ançar Eddine était la même opération françafrique que le financement Qatar des islamofascistes Ennahda et Frères Musulmans en Tunisie et en Egypte (source Mathieu Guidère)
Certes il manque le financement par le gouvernement suisse de ces assassins MNLA du 24 janvier (un financement démenti suivi de la présentation des excuses de ce gouvernement suisse) (une source donc très très fiable: le Temps suisse)
Mais on est encore loin d'un véritable éclairage ! De la mise en lumière de la vérité totale.
Celle que j'exposais dans un commentaire sur Mediapart devenu article sur RevActu puis sur Mediapart (mais laissé soigneusement dans l'ombre Mignard-Franceàfrc

LUNDI 15 JUILLET 2013

Hollande et Sarkozy ont fait au Mali ce que Hitler a fait à la Pologne : une attaque de pantins provocateurs MNLA-Ancar Eddine pour justifier l'invasion

Vous avez raison d'écrire "C'est la pax françafricaine ! Celle qui rapporte gros à l'Etat et aux multinationales !" mais c'est encore pire que ça !!! Sarkozy et Hollande ont infligé au Mali ce que Hitler a infligé à la Pologne : une ATTAQUE SOUS DEGUISEMENT POUR FABRIQUER UN PRETEXTE A L'INVASION !! PUANT ! ABJECT !
Ils ont assassiné le Capitaine Sékou Traoré et 82 militaires maliens pour fabriquer un prétexte pour envahir le pays qu'il défendait contre l'agression des trafiquants de la DGSE et des islamofascistes du Qatar !

Le capitaine Sékou Traoré assassiné lâchement par les envahisseurs ifachistes MNLA et Ançar Eddine. Résistant antifasciste mort au combat. Hommage à lui et à ses camarades! Il connu une mort atroce pour avoir démasqué le président du Mali ATT qui communiquait avec les envahisseurs avec un Thuraya.Dans cet article Mediapart cesse l'intoxication à haute dose de propagande DGSE Cantaloube sur le Mali. Mais le tournant pris n'en fait pas un honnête journal informant honnêtement ses lecteurs..
Exemple l'intoxication MNLA se poursuit.
Au lieu d'écrire : LES ASSASSINS DU 24 JANVIER qui EGORGERENT 82 MILITAIRES MALIENS le 24 janvier en compagnie de leurs amis ISLAMOFASCISTES Ançar Eddine....
Au lieu d'écrire : Ce groupe de trafiquants de cocaine protégé par un corse du groupe vert européen, le député François Alfonsi.
Au lieu d'écrire : MNLA dont le financement par le gouvernement suisse a fait scandale après les révélations de juillet 2012
Au lieu d'écrire : MNLA dont le Nouvel Observateur nous avouait récemment qu'il travaillait comme collaborateur de la DGSE française .... depuis 10 ans...
Au lieu de dire : MNLA un groupe d'assassins téléguidés par les services secrets français,, suisse, européen et .... corse... pour DECLENCHER L'ATTAQUE FASCISTE CONTRE LE MALI.... comme prétexte donné à l'armée française pour prétendument "sauver le pays"...
.... on a des périphrases qui se veulent habiles..... sans jamais parler de la résistance anti-fasciste du capitaine Sékou Traoré
++++
"Les Maliens ne comprennent pas pourquoi l’élection sera organisée en plein ramadan et pendant la saison des pluies. Mais leur principal sujet de colère reste Kidal, la grande localité du Nord, dans laquelle l’armée malienne peine à retrouver une place, du fait de la toute puissance du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA). « Le gouverneur de Kidal ne peut même pas rentrer dans la ville. Il est obligé de se réfugier auprès des troupes françaises. Comment organiser une élection à Kidal si le MNLA reste maître de la ville ? » s’interroge Ali Coulibaly, un enseignant bamakois.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire