Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mercredi 17 juillet 2013

Marchés boursiers fous et Valls qui envoie les enfants Roms dormir sur les trottoirs du Havre

J'observais cette nuit - jusqu'à trois heures - et depuis 6 h les yoyos délirants de l'indice Nikkei (Japon). De plus en plus fous en fin de séance.
J'étudie actuellement l'évolution des marchés boursiers. J'attends un #2008again  :
En regardant les ventes-achats gigantesques qui faisaient monter descendre l'indice (toutes les 10 secondes), je me faisais une réflexion :
J'étais en train d'observer un hôpital psychiatrique plein de fous dangereux. Les plus dangereux d'entre eux ont validé des rapports chez JPMorgan préparant l'instauration d'une dictature en Europe et d'un 4° Reich.
Hier à 6h du matin, des enfants Roms ont été jetés par le ministre socialo-fasciste Valls dans les rues du Havre.
Les Roms sont traités comme des juifs de 1933 par les néofascistes !
Après Lille, ça recommence. En septembre, le jeune Antonio 6 ans dormait sur un trottoir la nuit et apprenait à lire à l'école le jour.
Ils habituent la police française à devenir aussi barbare et dépourvue d'humanité que la Gestapo nazie. C'est un entrainement.
Pendant ce temps la #NOAS, la nouvelle OAS- un réseau fasciste tentant de perpétuer l'esclavage Bolloré en Afrique - infiltre les tribunaux, construit des réseaux néonazis pour fabriquer une jurisprudence délirante qui vise à détruire les preuves, empêcher tout débat politique au nom de la vie privée, interdire d'écrire le nom des putschistes dans les journaux et faire payer des sommes folles pour transformer les journalistes et les blogueurs en SDF.
Il est urgent que la révolution interpelle tous ces misérables fous dangereux ! Politiciens corrompus, juges pourris et menteurs, banksters drogués aux aiguilles de Bernanke , policiers tueurs de flics, militaires assassins, journalistes omerta et milliardaires abrutis. Pauvres cinglés fascistes maitres et valets de la bancocratie esclavagiste, victimes d'une pathologie consumériste criminelle.

Au fait, bande d'abrutis ..... le jeune Antonio a appris à lire. Il se rappelle de Lille. Un jour prochain il écrira qui vous étiez et qui vous êtes !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire