Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mardi 20 août 2013

La bancocratie, coeur de la strate des Parasites à l'offensive contre la révolution égyptienne. Elle manipule Morsi, El-Sisi et El-Baradei (lutte des strates et postmarxisme)


par Yanick Toutain (16/8/2013)

Ce texte a été écrit vendredi 16 aout. Il était destiné à être "lissé" pour une publication bilingue français-anglais et a été dépassée par les deux textes publiés antérieurement.

Les 500 morts d'Egypte sont le résultat d'un plan concerté des diverses agences de la bancocratie esclavagiste mondiale.
Les 500 manifestants islamofascistes morts mercredi et  les plus de 75 morts annoncés pour aujourd'hui sont les victimes d'un plan machiavélique concocté par les vampires de l'Humanité: Une association sournoise d'agences prétendument concurrentes.
Al-Sisi et la haute-hiérarchie militaire, Morsi et l'appareil des Frères Musulmans, Al-Baradei et tous les sbires des agences de l'ONU etc etc... sont tous les membres d'agences en concurrence.
Mais un simulacre de concurrence comme lorsque les armes russes vendues par Israël transitaient par l'Egypte et la Pakistan pour parvenir entre les mains des guérilléros anticommunistes afghans.

Wikipédia La Guerre selon Charlie Wilson : "...disposant d'un budget de l'ordre du milliard de dollars, Wilson, Herring et Avrakotos réussissent à nouer la plus improbable des « alliances ultra-secrètes » pour qu'Israël (leur partenaire au Moyen-Orient) fournisse des armes non compromettantes politiquement aux « Combattants de la Liberté », via l'Égypte et le Pakistan. De là, le général président Mohammed Zia organisera la logistique pour leur faire passer la frontière, permettant aux Afghans de battre l'envahisseur qui est leur ennemi commun."
Le but de cette opération qui porte d'"étranges" similitudes avec la Guinée Conakry du 28 septembre 2009  et avec le 16 décembre 2010 en Côte d'Ivoire porte les signes des maneuvres occultes de cette classe slavoise qui est le coeur de la strate des Parasites.
Cette strate des Parasites est vouée à la disparition par le développement actuel de la lutte des strates.
Mais elle est aussi le cancer de l'humanité
Et ce cancer - dont la classe bancaire est le centre le plus actif, le plus nécrogène
- pousse vers la mort la totalité du corps social.

Cette vérité qui éclaire la situation égyptienne éclaire aussi la situation actuelle en Tunisie.
Elle est la conclusion actuelle des grilles néomarxiste et postmarxiste.
C'est en effet la grille conceptuelle postmarxiste qui place sous les projecteurs cette strate des Parasites. Cette strate maudite, depuis les guerriers esclavagistes démocrates de l'Antiquité jusqu'à l'esclavagiste bourreau de l'Afrique Vincent Bolloré, depuis l'assassin de Spartakos - Crassus - et la classe des Chevaliers de Rome jusqu'à Henry Paulson, Ben Bernanke et JP Morgan, est actuellement la lèpre qui ronge le corps humain sur toute la planète.
Cette strate des Parasites a inventé la division du travail et contraint, depuis des Millénaires, les travailleurs membres de la strate des Innovants à se faire corrompre ou - pour la masse - à perdre toute capacité innovante en étant poussée de force dans la strate des Répétants.

COMPLEMENTS: l'extrait de Wikipédia sur la Guerre de Charlie Wilson
Charlie Wilson a parmi ses relations la milliardaire américaineJoanne Herring, fervente militante anticommuniste et chrétienne, qui met sa fortune au service des intérêts et idéaux de l'empire américain, et de la chute de son principal ennemi : l'empire soviétique. Trouvant trop timorée la réaction américaine à l'invasion de l'Afghanistan par l'armée rouge, elle persuade Wilson de la nécessité d'un réel soutien armé aux Moudjahidines et de l'opportunité d'infliger une défaite fatale aux Russes, à moindres frais puisqu'elle n'engage pas directement les États-Unis. Convaincu, il fait augmenter le budget alloué aux opérations secrètes dans cette région de 5 millions à 1 milliard de dollars américains et s'assure les services de l'expert de la CIA Gust Avrakotos pour mener à bien cette opération souterraine de l'agence.
Usant respectivement de leur pouvoir, de leur charisme, d'informations secret défense, de diplomatie et disposant d'un budget de l'ordre du milliard de dollars, Wilson, Herring et Avrakotos réussissent à nouer la plus improbable des « alliances ultra-secrètes » pour qu'Israël (leur partenaire au Moyen-Orient) fournisse des armes non compromettantes politiquement aux « Combattants de la Liberté », via l'Égypte et le Pakistan. De là, le général président Mohammed Zia organisera la logistique pour leur faire passer la frontière, permettant aux Afghans de battre l'envahisseur qui est leur ennemi commun.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire