Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

dimanche 18 août 2013

Ni Morsi ni Al-Sisi ni Baradei !!! #GVTduPPL #1pour25 #Déléguédebase Un commentaire censuré hier par le journal Al Ahram en réponse à l'article de Wagdi Sabète "La démocratie, expression de la souveraineté d'un peuple"

Ce qui suit est le copier coller du commentaire déposé hier soir sur le site Al Ahram.
Il a été censuré !
Pas vraiment étonnant de la part de courants politiques proches de Tamarrod : Dans Tamarrod, la lie proto-formoise crypto stalinienne côtoie des égarés qui pourraient développer une authentique ligne politique libéral-égalitariste.
Le refus de cette proto-formoisie de décréter -pour tous les Egyptiens de 14 ans et plus - le salaire égal à 1200£ égyptiennes est lié à leur volonté de perpétuer la spoliation ancestrale.
De perpétuer les pseudo-mérites des diplômés et des couches et classes spoliatrices !
La censure est leur réponse.
Notre réponse sera la mise en lumière du débat et des perspectives authentiquement révolutionnaires.
Elles sont les seules capables de résister à la triple offensive fasciste !
Vous considérez l'action de Tamarod comme progressiste.
Elle est un recul. Un recul par rapport à octobre 1905.
Elle est un recul en remplaçant le délégué révocable choisi par le peuple (Un délégué de conseil pour 500 délégateurs) par une signature sur une feuille de papier.
J'ai les outils conceptuels pour comprendre les vrais mobiles de ce choix.
Je le condamne ! Sa conséquence a été de laisser la LVOVisation de la révolution : le VOL par Al-Sissi de la révolution.
Et la 2° étape :  des centaines de morts dans les rangs des contre-révolutionnaires islamofascistes !
J'écrivais tout à l'heure
Yanick Toutain NEITHER MORSI NOR ALSISSI OR BARADEI !!! #GVTofPPL #1for25 #BasisDelegate
NI MORSI NI ALSISSI NI BARADEI !!!
#GVTduPPL #1pour25 #Déléguédebase
https://www.facebook.com/egypte.france/posts/630287137005118?comment_id=6722138&offset=0&total_comments=4
Yanick Toutain Le seul projet valable est le même que celui que j'énonçais le 11 février 2011 : CASSER EN 2 L'ARMEE COMPRADORE et la placer SOUS LES ORDRES Des DÉLÉGUÉS RÉVOCABLES !
Obéir au #GVTduPPL POUR COMBATTRE LA CONTREREVOLUTION ISLAMIFASCISTE avec des méthodes RÉVOLUTIONNAIRES.
PAS AVEC CE BAIN DE SANG FABRIQUÉ PAR LES AGENCES IMPÉRIALISTES INFILTRÉES dans la révolution.
++++
IL EST URGENT DE TRANSFORMER LES 23 MILLIONS DE SIGNATURES EN DELEGUES
920 000 délégués de base
36800 délégués de conseil
1472 délégués députés révocables en permanence
58 délégués nationaux
et donc 2 délégués internationaux pour un gouvernement continental !

IL REPONDAIT A L'ARTICLE DE Wagdi Sabète

"La démocratie, expression de la souveraineté d'un peuple"
Wagdi Sabète14-08-2013
Imprimer
"Les médias en France présentent souvent les nombres de morts et de blessés en Egypte à cause de ce qu’ils qualifient à tort de coup d’Etat militaire. Or, ignorent-ils que 36 millions de personnes étaient dans les rues le 26 juillet pour demander la lutte contre les actes de terrorisme commis par les partisans du régime de Morsi ? Ce régime, incapable de gérer le pays, nous a conduits en un an à une catastrophe économique sans précédent."
CELA EST AVERE.
"Les jeunes Egyptiens, entre 20 et 28 ans, ont pu récolter 23 millions de signatures authentifiées avec une pièce d’identité pour prouver le rejet par le peuple de ce régime."
Qu'est-ce qui empêchait ces jeunes de DIRE AUX PETITIONNAIRES : formez des groupes de 25 et désignez VOS DELEGUES DE BASE.
Les 23 millions de signatures seraient devenues 920 000 délégués de base, 36800 délégués de conseil, 1472 délégués députés révocables en permanence, 58 délégués nationaux, et donc 2 délégués internationaux pour un gouvernement continental !
"La demande fut simple : une élection présidentielle anticipée, alors que Morsi a été élu par 13 millions de voix seulement."
Le fait de réclamer une NOUVELLE ELECTION était une STUPIDITE !
Le Qatar et toute la bancocratie mondiale ont tous les OUTILS pour truquer les élections.
Il est vrai qu'un des principaux leaders de Tamarrod a avoué SOUHAITER devenir PRESIDENT !
Quelle honte !!!
"Ce sont ces jeunes que l’on considère comme les grands acteurs de cette deuxième vague de la révolution."

 Non, les activistes ne sont que les étincelles !
Les ACTEURS de TOUTES les REVOLUTIONS ce sont les PEUPLES !
Cette 2° révolution ETAIT INELUCTABLE.
La CANALISER dans une PETITION est une forme de LVOVisation de la part de la formoisie compradore.
"L’armée n’a fait que protéger et accompagner le peuple dans ses attentes …"
Oui ET non
UNE PARTIE de l'armée s'est mise au SERVICE DU PEUPLE. Une partie ROULE pour la FORMOISIE EGYPTIENNE. Une partie ROULE pour la PROTO-FORMOISIE COMPRADORE. Une partie ROULE POUR LES IMPERIALISTES.
"Les forces armées ont soutenu héroïquement le peuple et non pas un régime politique corrompu comme cela a pu être démontré par les autorités des enquêtes judiciaires."
Même remarque.
L'armée égyptienne n'est pas une entité homogène.
"Il est curieux que l’on parle d’un coup d’Etat militaire annoncé 3 mois à l’avance par les jeunes du mouvement Tamarrod. Seule une lecture partielle et superficielle de ces événements les qualifie ainsi. "
Il y a eu une REVOLUTION dans les rues. Mais PAS de DELEGUES REVOCABLES STRUCTURES EN GOUVERNEMENT.
Et cette authentique révolution a été CONFISQUEE par Al-Sissi.

NOT A COUP ! A LVOVISATION

Georgij Evgen'evič L'vov (2 novembre 1861 - 7 mars 1925) est un homme politique russe et le premier Premier ministre post-impérial de laRussie, du 23 mars au 7 juillet 1917.


Ce n'est pas un coup d'Etat qui s'est produit.
C'est une REVOLUTION VOLEE !
Il s'est passé la même chose qu'en mars 1917 en Russie : Les deux ambassadeurs Buchanan et Paléologue ont organisé la NOMINATION DU PRINCE LVOV.
C'est un VOLEUR de REVOLUTION mis en place par les impérialistes que fut ce prince Lvov.
Tel est le général Al Sisi. Un VOLEUR de révolution.
En aucune façon il n'a APPELE LE PEUPLE à FORMER UN GOUVERNEMENT DE DELEGUES REVOCABLES !!!
En aucune façon il ne s'est placé SOUS LES ORDRES du peuple !
"On n’a jamais vu un coup d’Etat militaire où l’armée ne gouverne pas, mais plutôt le président de la Haute Cour constitutionnelle. De plus, aucun militaire, ni conseil militaire n’est au pouvoir hormis le ministre de la Défense."
Cette assertion est démentie par les faits - la répression sanglante des 15 et 16 août, elle n'a pas été COMMANDEE PAR LE PEUPLE !
Quant au statut de Al-Sisi: Il est présenté ainsi par Wikipédia
Vice-Premier ministre égyptienPrésident du Conseil suprême des forces armées
Ministre de la Défense égyptien
"La propagande puissante des Frères musulmans a diabolisé cette révolution populaire, comme elle a diabolisé d’autres mouvements de protestation.
La terreur actuelle que l’on constate dans les rues de mon pays est devenue quotidienne. Les Frères musulmans ont décidé de mener une véritable guerre contre le peuple qui s’est soulevé contre eux. C’est la réalité que les médias français ne transmettent pas souvent."
La véracité de ce qui précède n'en justifie aucunement l'imbécillité qui consiste à VICTIMISER LES ISLAMOFASCISTES !!
"Les mêmes médias dissimulent délibérément les faits suivants : Que les pro-Morsi rentrent dans un conflit armé contre les forces de l’ordre et de sécurité en utilisant des armes de guerre. Qu’une partie du territoire est inaccessible et occupée par des criminels hors-la-loi — pro-Morsi — qui utilisent la force et la violence pour soumettre ce territoire à leur commandement. Que les pro-Morsi tuent des innocents qui ont eu le tort de croiser leur chemin dans la rue et rien d’autre. Enfin, des menaces proférées publiquement contre les minorités coptes, bouc émissaire facile. Ainsi, l’information donnée n’était pas complète."
Les DEUX OUTILS les PLUS EFFICACES pour LUTTER contre les fascistes pseudo-musulmans ne sont JAMAIS UTILISES !!
Le cri "A BAS LA RIBA" et le "GOUVERNEMENT DU PEUPLE formé de délégués révocables" sont bien plus efficaces que toutes les balles tirées stupidement contre les pantins de la Riba !

"Le plus déplorable dans les drames humains c’est notre manière partielle d’en parler. Or, nous avons eu droit depuis le 30 juin aux invités, soi-disant spécialistes, détachés de la réalité quotidienne des Egyptiens, qui voient l’Egypte depuis le boulevard Saint-Germain. Ils se permettent de juger nos pratiques et nos décisions selon leurs critères formalistes. Ils veulent sauver la forme vide d’une démocratie hypothétique tout en sacrifiant ses valeurs fondamentales."
L'auteur devrait s'en prendre à ses PROPRES CROYANCES !!!

C'est la DEMOCRATIE ELLE-MEME QUI EST UNE IMPOSTURE !


C'est l'auteur qui s'imagine APPARTENIR AU DEMOS..... Comme le croit la formoisie mondiale !
"La souveraineté d’un peuple — au cas où ils l’auraient oubliée — est le pouvoir de décider en dernier ressort, sans recours à aucune instance supérieure … Elle est la compétence initiale de dire son dernier mot. Le peuple souverain décide une fois pour toutes, il ne saurait être ni limité, ni opprimé, ni sous contrôle. Vouloir pour le souverain, c’est déjà le nier ! Conditionner sa volonté, c’est déjà le trahir, décider à sa place, c’est anéantir tout sens de la démocratie. La souveraineté du peuple égyptien ne saurait se transformer en représentation souveraine d’un peuple sous contrôle !"
Le mot "provisoire" n'y est pas ! Le mot "révocable" n'est pas dans ce paragraphe ! Le mot "délégation" ne s'y trouve pas !

Je n’ai pas souvent constaté dans la presse française une analyse politique qui tient compte de la volonté de ce peuple magistralement exprimée 3 fois, le 30 juin, les 3 et 26 juillet. D’où ces commentateurs ont-ils donc tiré leur conclusion ? On ne leur demande pourtant rien d’autre que de dire la vérité. La vérité de ce qui se passe en Egypte est affreusement simple et humble, mais on lui préfère le mythe parce qu’il s’accorde aux passions, on lui préfère le faux car le vrai irrite.
Les intellectuels invités dans les médias français n’ont pas encore compris que la splendeur de la fête en Egypte va au-delà de leurs clichés. Il ne s’agit pas d’inventer la vérité, mais de s’y hisser et de s’y agripper … On y tient comme on tient un mât au milieu des vagues déchaînées. Vouloir à tout prix réduire la complexité à la taille de leur esprit, voilà où se trouve la grande erreur !
L'auteur de ce texte devrait, lui-même, prendre du recul par rapport à la formoisie spoliatrice qu'il semble cotoyer en France !
Il faudrait que l'auteur de cet article Wagdi Sabète se décide à se SUICIDER SOCIOLOGIQUEMENT comme le préconisait le grand Amilcar Cabral !
Il faudrait que 
Wagdi Sabète cesse d'être formois.
Cet article ne montre pas une telle perspective.
C'est pourtant pas la DESTRUCTION de la FORMOISIE EGYPTIENNE qu'il faudra en passer !
Qu'elle soit FORMOISIE MILITAIRE ou FORMOISIE CIVILE !
Il n'existe pas d'autre avenir pour l'Egypte !


COMPLEMENTS


QUI EST LE PRETENDU SAUVEUR DE L'EGYPTE ? (extrait de Wikipédia)

AL-SISI UN "NATIONALISTE ET CONSERVATEUR" "SOUCIEUX DE PRESERVER LA STABILITE DE SON PAYS ET SON ALLIANCE STRATEGIQUE AVEC LES ETATS-UNIS"


"Il étudie dans une académie militaire britannique, puis, en 2006, à l'École de guerre américaine, comme de nombreux officiers de son pays. Il est décrit comme un « admirateur » du général Gamal Abdel Nasser. Il commence sa carrière militaire dans l'infanterie, devenant par la suite attaché militaire en Arabie saoudite puis commandant en chef de la zone nord d'Alexandrie. Ancien chef des services de renseignements militaires, il est décrit à la fois comme « nationaliste et conservateur » mais « soucieux de préserver la stabilité de son pays et son alliance stratégique avec les États-Unis ». En avril 2011, pendant la révolution, il est critiqué pour avoir soutenu les hommes ayant procédé à des tests de virginité de force sur dix-sept manifestantes arrêtées sur la place Tahrir2.
En août 2012, il est nommé par le président Mohamed Morsi(issu des Frères musulmans) président du Conseil suprême des forces armées (dont il est le plus jeune membre) et ministre de la Défense. Sans être islamiste, il a fait preuve d'une certaine tolérance à l'égard de ceux-ci, notamment en leur permettant d'intégrer les écoles militaires.
Pendant les manifestations de juin-juillet 2013 contre le président Morsi, il juge qu'il est du devoir des forces armées« d'intervenir pour empêcher l'Égypte de plonger dans un tunnel de conflits » afin de prévenir « l'effondrement des institutions de l'État ». À la même occasion, il fait déployer des hélicoptères de l'armée arborant le drapeau national au Caire, afin de renvoyer l'image d'une unité entre l'armée et le peuple. Il prend la tête ducoup d'État du 3 juillet 20132. Le 26 juillet 2013, l'armée déclare que le président, Mohamed Morsi, récemment démis de ses fonctions, a été placé en détention préventive pour son implication présumée dans des attaques contre la police imputées aux activistes du Hamas3."


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire