Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

lundi 16 mars 2015

Kasongo Bogando : Un partisan de Kémi Séba qui nie les persécutions des Afro-Américains aux USA pour promouvoir le communautarisme raciste (sur Facebook)

Malcolm X assassiné par 3 adhérents du
parti Nation of Islam dont Kémi Séba
est un des responsables maintenant


par Yanick Toutain
REVACTU
16/3/15


Quelle ânerie que cette phrase


" "C’est grâce au communautarisme que les Noirs ont gagné leurs droits aux Etats-Unis. "

Les enfants d'Afrique sont PERSECUTES AUX USA comme peu de populations au monde...

QUI A GAGNE ?
Une INFIME PARTIE..... les traitres de la BOURGEOISIE "noire"et de l'Innovoisie de Hollywood !
Les autres sont EN PRISON !!





Il y a des partisans de l'imposteur Kémi Séba sur Facebook. Kasongo Bogando en est un qui s'était infiltré dans ma liste d'ami.
Après un an et demi passé au sein de Nation of Islam à Paris, qui lui aurait donné ses bases idéologiques3 et ses capacités d'orateur22, il prône la « revalorisation de la race noire », qui passe selon lui par la « séparation » des Noirs et des Blancs (qu'il nomme « leucodermes ») « descendants d'esclavagistes colonisateurs » et qui selon lui, pour beaucoup, pratiquent encore le rejet des Noirs3 (...)
(...) En juillet 2008, il se convertit à l'islam26 après son séjour en prison27,28 et affirme avoir abandonné ses références « suprémacistes » au profit d'une vision « ethno-différencialiste », ne pensant plus que « l'homme blanc est le diable29 ». Le 14 avril 2010, il est nommé « Ministre francophone » de l'organisation afro-américaineNew Black Panther Party (en) qui est basée à Washington, et représentant du prédicateur extrémiste noir Khalid Abdul Muhammad. Il reçoit à cette occasion le nom de « Kemiour Aarim Shabazz »30,31.
(...)
En octobre 2012, Kémi Séba est frappé d'une interdiction d'entrer en Suisse alors qu'il doit y tenir une conférence à l'invitation de la branche suisse du mouvement Égalité et Réconciliation – généralement classé à l'extrême droite –, les autorités suisses craignant qu'il puisse à cette occasion troubler l'ordre public et lancer des appels à la haine raciale34. Cette interdiction se reproduit lors de sa venue suivante le 18 mai 2013 à Genève35.
(...)
Kémi Séba est depuis 2010 retourné au sein de l'organisation Nation of Islam, et il est depuis janvier 2013 conseiller du New Black Panther Party (sans pour autant en être membre)17. 
Il faut être complétement fou et provocateur pour rejoindre le parti des assassins de Malcolm X "Nation of Islam"


Assassinat de Malcolm W sur Wikipédia: La tension entre [Malcolm X]  Malik El-Shabazz et Nation of Islam ne cesse alors de croître. Le 14 février 1965, sa maison fait l'objet d'un attentat à la bombe. Deux mois avant son assassinat, Louis Farrakhan écrit « un tel homme est digne de mourir54. » Le 21 février 1965, Malcolm X prononce un discours dans le quartier de Harlem, àNew York, devant un auditoire de quatre cents personnes, dont son épouse et ses enfants. Le discours commence à peine lorsqu'une dispute éclate dans la foule, un homme en accuse un autre d'avoir les mains dans ses poches. Malcolm X, au micro, les appelle au calme lorsqu'un membre des Black Muslims s'avance vers lui avec un fusil à canon scié ; touché au ventre, Malcolm X tombe en arrière, tandis que deux autres personnes lui tirent 21 fois dessus avec des revolvers. Malcolm X est emmené à l'hôpital le plus proche. Le temps de le transporter vers un second hôpital lui est fatal. L'identité des commanditaires reste inconnue, bien que les soupçons se portent principalement sur Nation of Islam, infiltrée par plusieurs agents du FBI lorsqu'ils ont appris l'existence d'un projet d'assassinat de Malcolm XTrois membres de Nation of Islam seront reconnus coupables en 1966 : Norman 3X Butler, Thomas 15X Johnson et Talmadge Hayer. L'organisation elle-même niera toute participation à l'assassinat. « Betty Shabazz [l'épouse de Malcolm X], qui est morte en 1997, a publiquement accusé Farrakhan d'un rôle dans le meurtre »54. Celui-ci a admis, au début 2007, « j'ai pu être complice en paroles », tout en niant une implication directe de l'organisation54


Ce provocateur pro-Sémi Kéba Kasongo Bogando vient heureusement de quitter ma liste d'amis Facebook.
Heureusemernt car le poison de l'antisémitisme a des tuyaux.
On ne sera pas surpris de voir que ces (rares) partisans ont étudié à Paris ou sont encore basés en France : le communautarisme ce sont les pseudo-élites qui veulent une grosse part du gâteau.... mais sans partager en part égale.
Ces pro-Kémi Séba sont des ANTI-égalitaristes et donc.... des agents secrets de l'impérialisme.
C'est en effet l'impérialisme qui est l'outil de la spoliation.
Sans bourgeoisie esclavagiste, sans bancocratie, les Humains vivraient en partageant 1000 euros par personnes sur Terre




Kasongo Bogando a partagé la photo de Noir & Fier.
1 h · Modifié ·
Je valide...
Mais commence à poser des actes concret pour que ‪#‎JE_SIGNE‬
ÇA SUFFIT LES BELLES PAROLES
PLACE AUX BEAUX ACTES
"C’est grâce au communautarisme que les Noirs ont gagné leurs droits aux Etats-Unis. Comment Martin Luther King aurait pu remporter ses combats sans sa communauté ? En France, on perçoit toujours le communautarisme de manière très négative. Mais tu crois que les Portugais ne sont pas contents quand ils se retrouvent au bar d’en bas pour causer de baccala et de maçonnerie ? Ben si, ils kiffent, mon frère ! Les politiques veulent faire croire qu’être communautaire, c’est rejeter les autres, ce n’est pas ça. Dans la jungle, chacun vit séparé mais au final, tout le monde se retrouve autour du même point d’eau" BOOBA
J’aime ·  · 
xx

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire