Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

lundi 2 mars 2015

Un article de AP Camara : "Quatre heures avant sa mort Abdoulaye Camara jouait avec ses neveux"

Quatre heures avant sa mort Abdoulaye Camara jouait avec ses neveux


Abdoulaye avec son petit frère, il y a 6 ans
par Abdourahmane P. Camara
28/2/2015
Je ne connais pas celui que Paris Normandie, 76 Actu et la quasi totalité des médias ont présenté comme mon frère.
Abdoulaye, je le connais depuis 30 ans.

Quatre heures avant de recevoir 10 balles de police et de mourir, Abdoulaye, venait de nous rendre visite.

LA SOIRÉE DU 15 DÉCEMBRE 2014



Le lundi soir du 15 décembre,vers 22h00, Abdoulaye a joué avec ses neveux ce soir-là.
Mes enfants étaient tellement contents de voir leur oncle qu'ils sont allés se coucher après son départ.
Avant de mourir, il était donc en famille. Il y avait même le grand-père de ses neveux.
Quand il est entré chez sa belle-soeur, il a rapidement salué les trois adultes présents pour aller direct blaguer avec son neveu Lassana 6 ans et sa nièce Diarry 8 ans.

On n'a pas eu le temps de lui proposer un café ou une boisson.Ceux qui connaissaient Abdoulaye savent qu'il n'aimait pas déranger.
En partant, il m'a donné rencart pour le mardi.
On est loin de l'image du possédé africain sortant d'un bois de sorcellerie après avoir dansé sous hallucination vaudou.
Il est parti vers 22h30




COMPLÉMENT

Une brève chronologie


1° De 22h à 22h30 Abdoulaye est passé chez nous. Il a salué ma copine et son père puis joué et blagué avec deux de ses neveux.
2° Peu après minuit et demi, quelqu'un sonne à la porte de l'immeuble d'Abdoulaye. Un voisin appuie sur le bouton d'entrée sans décrocher l'interphone ni regarder par la fenêtre.
Ce sont 6 personnes qui seraient monté à l'entresol devant chez Abdoulaye.

3° 0h58 (trois quarts d'heure plus tard) Abdoulaye est en sang. Il tape au carreau de la voiture de police.
Ceux-ci l'aspergent de gaz lacrymogène.

4° Il est tué de 10 balles de pistolet par la brigade canine

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire