Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

mardi 24 mars 2015

SCOOP: Abdoulaye Camara tué par la police avait d'abord été agressé chez lui ! Le témoignage d'une voisine contredit les mensonges du procureur Nachbar et de la police

Abdoulaye Camara
tué par la police
10 balles le 16 décembre 2014
Il avait été agressé chez lui avant
présentation Yanick Toutain
24/3/15


C'est peu après 18 heures ce soir [du 24/3]
que Abdourahmane P. Camara voit sonner son portable.
Un SMS  d'une personne inconnue.
Abdourahmane , frère de la victime Abdoulaye Camara, était occupé à la bibliothèque municipale à poster les premiers liens vers son nouvel article du jour.
(...)
Dans ce SMS cette voisine confirme les éclats de voix entendus par le voisinage avant l'assassinat.

"J'ai été témoin des cris qu'il y a eu pendant
qu'Abdoulaye était dans son appartement.

Il n'était pas tout seul. Mais avec plusieurs personnes.

Je ne sais pas combien.

J'ai aussi entendu des cris d'une fille." 

FAUX EN ECRITURES PUBLIQUES
COMMIS PAR LE PROCUREUR VOYOU
DELIQUANT FRANCIS NACHBAR
PROTEGE PAR C. TAUBIRA ET B. CAZENEUVE
L'auteur de ce blog avait prévenu la famille dès le départ : le procureur Francis Nachbar est un menteur, il est un faussaire qui fait recel de faux en écritures fabriqués par des policiers (faux de Jean-Marie Bourry multipliant par 671 le nombre de lecteurs d'un article pour obtenir 31000 €), il fabrique lui-même des faux en écritures .... sans que cela ne semble perturber la Cour de Cassation ni a fortiori les juges du TGI du Havre, du Tribunal d'Instance ni le président de la Cour d'Appel de Rouen....

jeudi 18 décembre 2014

J'avais prévenu le public et la famille que ce procureur lançait des policiers à mentir dans des procédures prescrites et qu'il incitait des OPJ à bafouer leur serment en mentant effrontément.
Le témoignage par SMS d'une voisine de la victime, assassiné par la Brigade Canine du Havre vient totalement démentir les délires mensongers du procureur Nachbar relayé par une presse OEMRTA76 complaisant aux mensonges et aveugles aux coupable de violences au Havre - depuis les violences policières aux violences commises par les professeurs agresseurs d'élèves.

UN TEMOIGNAGE VIENT CONFIRMER
L'AGRESSION DE LA VICTIME PAR 6 PERSONNES
 DEUX HEURES AVANT LA MORT DE ABDOULAYE CAMARA

C'est peu après 18 heures ce soir que Abdourahmane Camara voit sonner son portable.
Un SMS  d'une personne inconnue.
Abdourahmane , frère de la victime Abdoulaye Camara, était occupé à la bibliothèque municipale à poster les premiers liens vers son nouvel article du jour.

Quand un SMS vient, incroyablement, confirmer le contenu de cet article.
Un SMS posté par une voisine trop inquiète des agents menteurs de cet Etat voyou pour oser donner son nom vient confirmer les témoignages oraux précédents que - sous anonymat - Abdourahmane.
Dans ce SMS cette voisine confirme les éclats de voix entendus par le voisinage avant l'assassinat.
J'ai été témoin des cris qu'il y a eu pendant qu'Abdoulaye était dans son appartement.
Il n'était pas tout seul. Mais avec plusieurs personnes.
Je ne sais pas combien.
J'ai aussi entendu des cris d'une fille.

Ce témoignage vient confirmer tout le contenu de l'article du 28 février publié par Abdourahmane Camara (Abdoulaye Camara fut agressé une heure avant sa mort par 6 (+-) inconnus dont une femme au moins: La vérité camouflée par le procureur Francis Nachbar)

Voici l'article de Abdourahmane Camara informant le public du contenu de ce SMS

Une voisine témoigne par SMS: Abdoulaye Camara a été agressé chez lui vers minuit avant son assassinat par la police

par Abdourahmane P. Camara
24/3/2015





Je viens de recevoir ce SMS. Je vais le communiquer à mon avocat.
Mais sans attendre, j'informe la population de son contenu.
Il confirme ce qui m'a déjà été dit par des voisins de Abdoulaye voici plusieurs semaines.


Bonjour
Excusez-moi de vous déranger à propos de l'affaire d'Abdoulaye Camara.
J'ai été témoin des cris qu'il y a eu pendant qu'Abdoulaye était dans son appartement.
Il n'était pas tout seul. Mais avec plusieurs personnes.
Je ne sais pas combien.
J'ai aussi entendu des cris d'une fille. Tout ça dans la nuit du lundi au mardi 16 décembre à peu près vers 0h00 je pense.
¨Pour que la justice soit faite nous avons besoin de vous, s'il vous plait.
Et grâce à votre aide, l'aide de la famille et des témoins, la vérité sera connue de tout le monde. Et les policiers seront jugés comme toute personne ayant assasssiné un homme.
Que justice soit faite.
Merci au revoir.

J'ai demandé à cette témoin de bien vouloir signer son témoignage. Elle souhaite rester anonyme.
NB : les erreurs d'orthographe pardonnable ont été corrigées.

LIRE AUSSI

Abdoulaye Camara agressé chez lui par 6 personnes a parcouru 650 mètres suivi par la police qui le tue de 10 balles




LIRE AUSSI

Abdoulaye Camara fut agressé une heure avant sa mort par 6 (+-) inconnus dont une femme au moins: La vérité camouflée par le procureur Francis Nachbar

Abdoulaye Camara
tué par la police
10 balles le 16 décembre 2014

par Abdourahmane P. Camara
28/2/2015

"[Abdoulaye] a auparavant saccagé son appartement,
 brisé des vitres, selon Francis Nachbar, 
et s’est blessé en se faisant de sanglantes coupures
"
Mensonges propagés par la Presse Havraise
"Il y a des témoignages du voisinage, il y a eu du bruit dans les escaliers, des bruits plus fort dans l'appartement. Et le cri d'une femme dans l'appartement. Un cri qui a duré... un cri qui a été long..."
(...)
"Ils étaient six"
(...) 
"une personne s'étant vantée de  "savoir que des gens sont allés agresser
quelqu'un qui s'est fait tué ensuite"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire