Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

vendredi 27 mars 2015

Les Sambo Quimbo de la Franceàfric, auxiliaires du crime esclavagiste (Afrique : les harkis Sambo Quimbo sont bel et bien les agents locaux des esclavagistes de la #Franceàfric)

Frappez jusqu’à ce qu’il cède !
Allons ! ferme !
Appliquez fort, hurla Legris.
Je lui tirerai les dernières gouttes
 de son sang, à moins qu’il ne parle, qu’il n’avoue !
(Case de L'oncle Tom)

Full-page illustration by E. Thatcher
for page 571 of 
Uncle Tom's Cabin
présentation 2015 par Yanick Toutain
REVACTU
 27/3/15
Publication originelle sur B-REvactu le 28 août 2012

Sambo et Quimbo étaient les bourreaux de l'Oncle Tom dans le livre de Harriet Beecher Stowe. Deux esclaves affranchis au service du patron esclavagiste Simon Legree.
"Les scènes de meurtre et de supplice sont horribles à voir, et l’oreille n’en supporte pas le récit. Ce que l’homme a la force de faire, il n’a pas toujours celle de l’entendre raconter. (...)
« Lui être presque fini, maître, dit Sambo, touché quoi qu’il fit, de la patience de la victime
Frappez jusqu’à ce qu’il cède ! Allons ! ferme ! Appliquez fort, hurla Legris. Je lui tirerai les dernières gouttes de son sang, à moins qu’il ne parle, qu’il n’avoue ! »
Tom entr’ouvrit les yeux, et regarda son maître : « Pauvre misérable créature, dit-il, il y en a tout ce que vous en pouvez faire. Je vous pardonne de toute mon âme, et il s’évanouit.
— Je crois, le diable m’emporte, qu’il est à bas pour tout de bon, dit Legris qui marcha en avant et le regarda. Ma foi, c’est fait ! Sa maudite gueule se taira à la fin. — C’est toujours ça de gagné. »
(...)
« Pour sûr que nous avons fait là, mauvaise, méchante besogne, dit Sambo. J’espère c’est au compte du maître ; pas à nous à en répondre toujours ! »

Je viens de comparer - dans un commentaire sur Facebook, le fils d'un CRS martiniquais, - Harry Roselmack à un Sambo Quimbo, un esclave libéré au service des esclavagistes.
Son patron Bouygues est, avec Vincent Bolloré un des pires criminels esclavagistes en Afrique. Bon nombre des 100 millions d'enfants morts depuis 25 ans sur le continent l'ont été pour les profits de Bouygues et de Bolloré.
Relisons François-Xavier Vershave décrivant l'organisation du crime esclavagiste :

"CE SYSTEME EST CRIMINEL"
"SES ACTEURS PRATIQUENT DES METHODES DE VOYOUS"


"Et puis il y a une responsabilité supérieure : tous les présidents de la République et les Premiers ministres depuis vingt-cinq ans ont parfaitement toléré ce système devenu chaotique, incontrôlable, tout en sachant que ce système est criminel, que ses acteurs pratiquent des méthodes de voyous, qu’ils disposent de caisses noires phénoménales, qu’ils interviennent dans un contexte dégradé par la manipulation de l’ethnicité, et qu’ils sont parfois aussi peu lucides qu’une bande d’ingénieurs ivres dans une centrale de Tchernobyl. La responsabilité la plus grande appartient à ceux qui autorisent ce n’importe quoi.

RESEAUX ET LOBBIES : FOCCART, CHIRAC,
GISCARD, MITTERRAND, MADELIN, ROCARD



Énumérons ces réseaux et lobbies. Le réseau initial, le réseau Foccart, a été légué à Jacques Chirac. Dès 1970, Charles Pasqua s’est disputé avec Foccart. Il a édifié, à son compte, un puissant réseau. Celui de Giscard n’a pas eu la même ampleur, ni celui des Mitterrand père et fils (souvent allié au réseau Pasqua). Il faudrait encore citer le réseau d’Alain Madelin et celui de Michel Rocard, ascendant.

ELF, BOUYGUES, SUEZ, KAMEL, BOLLORE 

À côté, quelques grandes entreprises mènent leur propre stratégie de monopole. Elf gouverne trois ou quatre pays, comme le Gabon, le Cameroun, le Congo-Brazzaville, elle fait la politique de la France en Angola ou au Nigeria, etc. Le groupe Bouygues contrôle les services publics en Côte d’Ivoire et a bénéficié de gros marchés privilégiés, tout comme Suez-Lyonnaise-Dumez et son méga-corrupteur André Kamel. Le groupe Bolloré a bâti un empire africain dans le transport, la logistique, le tabac, et d’autres matières premières agricoles ou sylvicoles. Il est en passe de remplacer Elf pour la qualité de ses liens avec les services secrets : son "Monsieur Afrique", Michel Roussin, est l’ancien numéro deux de la DGSE.

ETAT-MAJOR: CARRIERES AFRICAINES ACCELEREES 

Il y a ensuite l’État-major, où la plupart des officiers ont connu des carrières africaines accélérées : il fait la politique de la France à Djibouti et au Tchad. Il y a les différents services secrets, généralement rivaux : la DGSE, pionnière et encore pivot, mais aussi la DRM (Direction du renseignement militaire), qui a joué un rôle important au Rwanda ; la DST (Direction de la surveillance du territoire), qui s’aventure hors de l’Hexagone dans des pays comme le Soudan, l’Algérie, la Mauritanie, le Gabon ou le Burkina , la DPSD (Direction de la protection et de la sécurité de la Défense), ex-Sécurité militaire, qui est censée contrôler les trafics d’armes et les mercenaires, et dont je montre dans Noir silence qu’elle y est totalement mêlée.

EXCROISSANCES FRANC-MAÇONNES 

Il faut aussi tenir compte d’excroissances francs-maçonnes, notamment à la Grande Loge nationale française, héritière des loges coloniales, où l’on retrouve à la fois les généraux Déby, Sassou-Nguesso, Compaoré et Gueï, Omar Bongo et les deux cents principaux décideurs gabonais, les anciens ministres Roussin et Godfrain, une bonne partie de l’establishment de l’armée, des Services, des médias français, ainsi que les grands aiguilleurs de la corruption (Méry, Pacary, Crozemarie,…). Citons encore les Rose-Croix, très influents en Afrique centrale, des sectes diverses, etc." Source Retranscription de conférences-débat données par F. X. VERSCHAVE, président de Survie de 1995 à 2005. (L’ensemble de ces textes a été publié en 2000 dans un petit fascicule intitulé Françafrique, le crime continue, Tahin Party.)

Deux Sambo-Quimbo criminels ont tué Thomas Sankara
Blaise Compaoré et Mouammar Kadhafi
Que pensez alors des naîfs ou des gredins comme pseudo-Jerry écrivant des âneries comme
"Arrêter de considérer que le mal africain vient de la France". 
sur internet ?
Que pensez des Africains  accusant les Africains d'être les premiers coupables quand les receleurs du crime sont des millions de Français et d'Européens ?!!
Telle était la question de mon article de 2012 sur B-Revactu.







Afrique : les harkis Sambo Quimbo sont bel et bien les agents locaux des esclavagistes de la #Franceàfric


un commentaire par Yanick Toutain
28 8 2012
Suivant le tweet de Charles Lebon @togocouleurs, je tombe sur un article de Allain Jules

Togo : Ce mardi est le jour le plus long pour Faure Gnassingbé 

sous lequel un commentaire semble nier les crimes de la #Francefric.
Voici ma réponse : (non encore publiée)
J’aimerais, cousin, que vous imaginiez Patrice Lumumba, Amilcar Cabral ou encore Thomas Sankara EN TRAIN DE LIRE VOTRE COMMENTAIRE….
Essayez d’imaginer la colère de Thomas – celui qui eut le courage d’apostropher le gangster (génocidaire) François Mitterrand…
»Des tueurs comme Peter Botha ont eu le droit de parcourir la France, si belle,… et si propre.
Ils l’ont tachée.
Is l’ont tachée de leurs mains et de leurs pieds couverts de sang.
Et tous ceux qui leur ont permis de poser ces actes en porteront l’entière responsabilité ici, et ailleurs, aujourd’hui et toujours »
http://www.youtube.com/watch?v=18AoRhBos4g
;
La colère de Thomas face à votre égarement est MA colère.
Vous avez osé écrire :
"Arrêter de considérer que le mal africain vient de la France. »
Des Sambo Quimbo des médias pour camoufler
le crime de ses patrons esclavagistes
Tel est le fils du CRS martiniquais
Harry Roselmack un Sambo Quimbo
du 21° siècle pour  nier le génocide sanitaire
Aveugle qui ne comprend pas que, depuis 1961 et la mort de Lumumba, depuis 1963 et la mort de Sylvanus Olympio, depuis le 15 octobre 1987 et la mort de Thomas Sankara, depuis décembre 2010 et le coup d’Etat Ouattara-Sarkozy-Obama, BanKiMoon….et la mort de tant d’autres, c’est une guerre qui est menée par la Franceàfric contre ses esclaves de ses Territoires Occupés !
Les salaires de 50 euros par moi versés par Vincent Bolloré au Cameroun, ces salaires esclavagistes sont bel et bien le fait de Français….
La Franceàfric ce sont des esclavagistes qui payent UN VINGTIÈME (1/20°) du salaire minimum français…
Vous écrivez :
 »Le mal africain vient des africains eux même. Le tribalisme, le népotisme, la corruption, le détournement des biens publics, l’absence de liberté, l’injustice, la dictature,…. sont ils des œuvres de la France en Afrique ? »
Bien évidemment !
Les gangsters en Afrique ne sont jamais arrêtés !
Les gangsters en Afrique sont les gouvernements eux-mêmes !
Le mal en Afrique vient des Africains harkis et de leurs bases sociales compradores.
 »Et pourquoi rester toujours derrière la France si l’Afrique sait que la France l’empêche d’évoluer? quelle hypocrisie ! »
La Franceàfric, il faut la CHASSER de l’Afrique ! Chasser toutes les troupes esclavagistes, arrêter les harkis et faire AFRICATION de toute l’économie.
Quant à la question
« où est ce que la France vous a interdit de coopérer avec tel ou tel pays?
depuis quand tourner vers les pays asiatiques est devenu un risque? »
le complot contre Moussa Dadis Camara en est a preuve ! Il est interdit de négocier avec la Chine !!!
et Sékou Touré fut victime de dizaines de complots !!!
"vous vous enfermez psychologique et après vous dites c’est la faute à la France."
Que la Franceàfric dégage, que les Africains se PAYENT un SMIC égal de 1000 euros par mois…. et qu’ils AUGMENTENT le PRIX des exportations en conséquence….. ON VERRA L’ETAT DE L’ECONOMIE DE LA FRANCE !!!
 »Le jour où les africains diront c’est de notre faute, c’est de notre responsabilité alors commencera une ère nouvelle pour l’Afrique car une mauvais diagnostic conduit toujours à une mauvaise analyse et aboutit inexorablement à une mauvaise solution. »
Ce que votre texte ne DIT PAS….. c’est que c’est la FORMOISIE COMPRADORE qui est constamment à PERPETUER la présence de la Franceàfric !!!!
SUPPLEMENTS
La vidéo où Thomas Sankara accuse François Mitterrrand de complicité avec les criminels esclavagistes d’Afrique du Sud.
Le texte originel signé pseudo-Jerry
Arrêter de considérer que le mal africain vient de la France.
Le mal africain vient des africains eux même. Le tribalisme, le népotisme, la corruption, le détournement des biens publics, l’absence de liberté, l’injustice, la dictature,…. sont ils des œuvres de la France en Afrique ?
Et pourquoi rester toujours derrière la France si l’Afrique sait que la France l’empêche d’évoluer? quelle hypocrisie !
où est ce que la France vous a interdit de coopérer avec tel ou tel pays?
depuis quand tourner vers les pays asiatiques est devenu un risque?
vous vous enfermez psychologique et après vous dites c’est la faute à la France.
Le jour où les africains diront c’est de notre faute, c’est de notre responsabilité alors commencera une ère nouvelle pour l’Afrique car une mauvais diagnostic conduit toujours à une mauvaise analyse et aboutit inexorablement à une mauvaise solution.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire