Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

mercredi 4 mars 2015

Gilbert Diendéré protecteur 2012-2013 du terroriste Iyad Ag Ghali nommé "chef de l'antiterrorisme" au Burkina Faso ?



Les terroristes de Iyad Ag Ghali que Sarkozy, Compaoré,
Diendéré et ATT ont envoyé attaquer le Mali le 17/1/2012
commettre 82 assassinats le 24 janvier 2012 à Aguel Hoc
par Yanick Toutain
REVACTU
4/3/15

LIRE AUSSI

VENDREDI 20 FÉVRIER 2015

Seuls les naïfs n'ont pas encore compris que crimes terroristes et lutte antiterrorisme sont les deux faces d'une seule et même médaille.

GILBERT DIENDERE, LE PROTECTEUR DES TERRORISTES MNLA, ANSAR EDDINE, IYAD AG GHALI COMME "CHEF DE L'ANTITERRORISME" ?

La possible nomination prochaine de Gilbert Diendéré, le bras droit criminel du tyran du Faso pendant 27 ans et 15 jours est la nouvelle farce de la Franceàfric !
C'est Jeune Afrique du 22 février dernier qui donnait en page 9 cette nouvelle que les naïfs pouraient trouver ahurissante :
BURKINA 2 DIENDERÉ, CHEF DE L'ANTITERRORISME' Ancien chef d'état-major particulier et bras droit de Blaise Compaoré pendant plus de trente ans, le général Gilbert Diendéré est sérieusement pressenti pour prendre la tête de la lutte antiterroriste au Burkina. Dans une récente interview à Jeune Afrique (n° 2823), le président Michel Kafando avait d'ailleurs annoncé qu'il pourrait se voir confier de hautes fonctions dans le régime de transition. « Ce serait du gâchis de ne pas profiter de ses compétences et de ses contacts, notamment avec les militaires français, dont il reste un Interlocuteur privilégié », explique un militaire de haut rang. Signe de son Intérêt pour l'antiterrorisme, le patron historique du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) s'est envolé le 15 février pour N'Djamena, où Il a participé durant quelques jours à l'exercice militaire américain Flintlok, dont l'objectif est d'entrainer les armées africaines à la lutte contre le terrorisme transfrontalier. 
C'est un secret de polichinelle que Diendéré visitait le terroriste Iyad Ag Ghali dans la suite de luxe que le tyran Blaise Compaoré lui avait attribué en récompense de ses 82 crimes du 24 janvier 2012.

Selon une source autorisée, jointe par Les Afriques, Iyad Ag Ghali, qui s'était vite démarqué des troupes d'AQMI est tombé dans son propre piège. Le Mollah de Kidal, 54 ans, patriarche respecté, à la fois craint et adulé par la communauté des Ifoghas où sa voix est prépondérante, vit dans une suite de luxe du 11 ème étage de l'hôtel Laico, un des bijoux du défunt guide libyen, Mouammar Khadaffi. 
C’est là qu’il reçoit et consulte. Plusieurs personnalités de renom issues de la haute hiérarchie militaire, du gratin politique et du milieu des affaires défilent en longueur de journée. Djibril Bassolé, Francois Campaoré, Djenderé, Moustapha Chafi, le milliardaire Lancine Diawara le côtoient et le protègent. Chouchouté et cadeauté par l'entourage présidentiel immédiat, Iyad Ag Ghali est une pièce maîtresse du leadership du chef de l'état, Blaise Campaoré dans la géopolitique du no man 's land sahélien.  (Ismael Aidara Les Afriques janvier 2013

Ces voyous qui financent et protègent les terroristes feignent d'être surpris et choqués de voir que les jeunes ne croient plus leurs médias !!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire