Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

jeudi 4 février 2016

LES ARTICLES REVACTU DE DECEMBRE 2010 à lire pendant le PROCES DE LA HONTE = PLAN COMMUN SORO TARFUSSER

terroristes ONUCI et terroristes LICORNE en soutien
 à leurs pantins Soro Ouattara VS le pdt Gbagbo
présentation 2016 Yanick Toutain
REVACTU
4/2/2016


Au moment où le pseudo-juge Tarfusser, membre du plan commun Soro-Tarfusser tente de bâillonner la défense du président Gbagbo, relire ces articles sera passionnant pour tous.
Les résistants pourront constater qu'il existait en décembre 2010 des méthodes révolutionnaires pour contrer le putsch.
Il suffit de lire les messages auxquels Laurent Gbagbo n'a pas répondu


MERCREDI 29 DÉCEMBRE 2010


(copie de)
Yanick Toutain
La "main tendue" à l'agent des puissances étrangères qu'est le citoyen Ivoirien Alassane Ouattara est une erreur.
UNE ERREUR GRAVISSIME !
On ne peut pas EXPLIQUER aux populations et à l'opinion publique internationale (et africaine en premier... lieu) que ce monsieur a - sur consignes et le soutien de l'ONUCI - procédé à une tentative de PUSTCH et.... lui TENDRE LA MAIN !!!
C'est totalement ILLOGIQUE.
QU'IL SOIT INCULPE D'ATTEINTE A LA SECURITE DE L'ETAT, DE HAUTE TRAHISON, DE TRAVAIL D'ESPIONNAGE AU PROFIT D'UNE PUISSANCE ETRANGERE, DE TENTATIVES DE CORRUPTION AURPES DES RESPONSABLES DES FORCES ARMEES...

MAIS qu'on CESSE de lui tendre la MAIN !!

Si Laurent Gbagbo est pressé de FINIR COMME Salvador ALLENDE ... qu'il continue comme ça !!!
Yanick Toutain
Idem pour Blé Goudé !
Tout agitateur ayant un tant soit peu milité dans ces circonstances où des masses importantes sont en quête de la réussite collective sait qu'il ne FAUT JAMAIS reporté une manifestation.
Ni surtout SINE DIE !

Que cherche ...donc Charles Blé Goudé ?
Recommencer les mêmes idiotiés que celles qui ont suivir les CRIMES DE 2004 ?
Attendre que ça se calme et .... vendre un autre bout de la CI à Vincent Bolloré ?

Mais c'est FINI ce temps là !!!

ALLIOT-MARIE VEUT FAIRE OUBLIER SES CRIMES DE 2004 EN ENVOYANT BLE GOUDE ET LAURENT GBAGBO SUIVRE LE CHEMIN DE MILOSEVIC OU DE .... SADDAM HUSSEIN !

Charles Blé-Goudé et Laurent Gbagbo sont dans la même situation que Salvador Allende en mai 1973 :
DEVENIR RÉVOLUTIONNAIRE
ou
ACCEPTER de prendre un AUGUSTO PINOCHET COMME MINISTRE DES ARMEES

Salvador Allende a fait le mauvais choix.

Au lieu d'organiser des SOVIETS révocables dans les quartiers pauvres de Santiago (les cordons industriels) .... au lieu d'envoyer les éléments sains de son armée ENTRAINER des MILICES OUVRIÈRES à partir des couches les plus pauvres de la population....

Au lieu de DEVENIR RESPONSABLE devant une assemblée des délégués révocables, Allende a choisi de RESPECTER les institutions bourgeoisies.... il en est mort !

L'URGENCE EN CÔTEE D'IVOIRE C'EST UN DÉLÉGUÉ (de base) POUR 25 DELEGATEURS

(puis 25 délégués de base désignent un délégué de conseil
25 délégués de conseil ... un délégué député
25 délégués députés un délégué national...

3 MILLIONS DE DELEGATEURS VONT DESIGNER LAURENT GBAGBO COMME LEUR REPRESENTANT LEGITIME

ou encore les conseils donnés après son interview au Figaro..

MARDI 28 DÉCEMBRE 2010


ou encore les conseils CONCRETS et DETAILLES donnés le 31 décembre 2010

VENDREDI 31 DÉCEMBRE 2010

Le président est victime d'un groupe d'agents franceàfric de gauche qui sabote actuellement sa défense de rupture.
Avec une tactique révolutionnaire, il serait libre depuis longtemps.
Il n'aurait même pas été rénversé !!



VENDREDI 3 DÉCEMBRE 2010

























xxx


TOUS LES ARTICLES DECEMBRE 2010

VENDREDI 3 DÉCEMBRE 2010

Dites à Laurent Gbagbo qu'il fera 18 % !                    

Sur RUE89 je dépose un commentaitre sous l'article

A la Une

En Côte d'Ivoire, l'ONU valide Ouattara contre Gbagbo



J'ai un (petit) désaccord avec vous - Batouri - sur votre dernière phrase
:Et Sarko s'était juré de renverser la légitimité et la légalité ivoirienne pour installer leur pantin, leur Pétain ivoirien.
:
Le "Pétain" de la Côte d'Ivoire, c'est Laurent Gbagbo.
Celui que la France à fric préfère, c'est le Laval Alassane Ouattara.

Ce à quoi nous assistons en ce moment, c'est la revanche de 2004.


Ce que la France n'a pas obtenu par le sang des femmes, des hommes et des enfants sur la place de l'Hôtel Ivoire - le remplacement de Laurent "Pétain" Gbagbo par Alassane"Laval" Ouattara, elle est en train de l'obtenir par les urnes.

J"écrivais le 12 novembre
:
==
Quand en 2004, la criminelle de guerre Alliot-Marie poste ses snipers dans les étages de l'Hôtel Ivoire, quand son pistolero "Général Poncet" met en oeuvre sa politique génocidaire accélérée en tuant des femmes, des enfants, des hommes désarmés, pacifiques, des êtres humains dont le seul tort était de chanter des chants patriotiques, elle le fait parce que Laurent Gbagbo n'est pas assez obéissant. (Pour Laurent Gbagbo, Alassane Ouattara est un "candidat de l'étranger". Quand Pétain-Gbagbo dénonce - à juste titre - Laval Ouattara.
==
:

Il est temps de rappeler une citation de François Xavier Verschave dans son livre "Noir Silence". Il entamait l'un des chapitres du livre par l'annonce à Laurent Gbagbo de ce que son SCORE ELECTORAL ALLAIT ETRE.
Avant le jour des élections.
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
"Dites à Laurent Gbagbo qu'il fera 18 % [à l'élection présidentielle de 1990 contre Flélix Houphoüet]
- Mais les sondages lui donnent plus de 60 %
- On ne vous dit pas le score qu'il vaut, mais le score qu'il fera"

Dialogue entre un conseiller élyséen et l'avocat de Laurent Gbagbo, Me Sylvain Maier, rapporté par ce dernier.
extrait de Noir Silence de FXV
qui cite Pierre Prier Les grandes maneuvres de l'après Bédié.
dans Le Figaro du 29/12/1999
+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Il faut rappeler à nos cousins Ivoiriens que le système des élections non révocables a été imposé à nos ancêtres de la Commune de Paris.
L'élu révocable qui avait fait l'admiration de Karl Marx et qui servi de modèle à V.I. Lénine pour son "L'Etat et la Révolution" de 1917.... a été assassiné sous les balles des Communards !

ELECTIONS PIEGE A CON !
SOLUTION REVOLUTION
REVOCABLE DELEGATION

Mon texte se concluait par

:
" (...) ... parce que Laurent Gbagbo n'est pas assez obéissant.

Mais il va rapidement rentrer dans le rang de tous les kapos, les surveillants du camp de travail géant de la France à fric. Ce camp où les esclaves travaillent pour 50 euros par mois pour les Vincent Bolloré, pour tous les Bouygues de l'Afrique.
Laurent Gbagbo n'est qu'un Pétain qui tente de ramasser - au passage - le maximum de miettes pour les traitres formois ivoiriens, pour ceux qui sont les kapos de l'Afrique, cette classe sociale de parasites et d'arrivistes - dont fourmillent les sections de "droit", ceux qui comme celle que je dénonçais le 29 octobre (Les KAPOS de l'Afrique, larbins au service des barbares de la France à Fric : un exemple : la HAUTE FORMOISE Jacqueline Lohouès-Oble (un commentaire sur Abidjantalk.com) sont les larbins de la France à fric
Entre les bourgeois-compradores - base sociale principale de Alassane "FMI" Ouattara - et les formois-compradores, les Ivoiriens n'ont pas à choisir.
Les deux sont au service de la France.

:
===
Quand sonne l'heure prochaine du renversement démocratique de Nicolas Sarkozy, l'heure sonne aussi du jugement de son principal corrupteur.
Apprenons à connaitre l'esclavagiste qui contraint les Africains de Kienké à travailler pour 50 euros par mois, le principal bourreau de l'Afrique, celui qui - à Malte - corrompit en plein jour le récemment élu Nicolas Sarkozy en lui offrant des vacances de milliardaires.
On voit sur la vidéo celui qui se présente aux Ivoiriens comme Pétain se présentait aux Français en 40 : il les protège...
Laurent Gbagbo, dirigeant de l'Internationale socialiste est un larbin du fascisme colonialiste come Pétain était le larbin de Hitler.

Un larbin moins obéissant que Laval.
Gbagbo est moins obéissant que Alassanne Outtara.
Deux pantins, deux parionnettes, deux bourreaux de leurs peuples !

Gbagbo dehors !!! Délégation Générale Révocable en Côte d'Ivoire!
Chassons tous les bourreaux ! Depuis la Guinée jusqu'au Cameroun, il faut des gouvernements révolutionnaires révocables !!!
==

:

===


Voilà ce que j'écrivais le 23 septembre sur "Pétain-Laurent Gbagbo, le larbin compradore et Vincent Bolloré le corrupteur criminel colonialiste qui a acheté Nicolas Sarkozy"

Voilà les seuls qualificatifs que méritent ces gens.
La seule réponse de l'Afrique devra être "REVOCABILITE PERMANENTE des élus", délégation générale, (UN délégué de base pour 25 délégateurs), "1000 euros par mois pour tous les Africains"

Mais pour cela, le premier mot d'ordre doit être
"TROUPES FRANÇAISES HORS D'AFRIQUE !"

... et la première action de DENONCER tous ceux qui ne veulent pas CRIER cela.
En commençant par placer leurs noms sur Internet.

:


==
POST SCRIPTUM 21:25 J'ai inséré dans le texte le contenu de la citation de FX Vershave "Dites à Laurent Gbagbo qu'il fera 18 %"


"Trois candidats en Ivoire
Pour maintenir le système

Élections sans histoires

Un dimanche comme je les aime


Troupes
 françaises en Afrique

Ser
ont perpétuées

Mandela
 tient la trique

Staliniens
 pour aider"


Je viens de déposer ce commentaire sur le site ivoirien Abidjantalk. Le débat est d'une qualité supérieure. Beaucoup de commentateurs sont des partisans de Laurent Gbagbo. La censure n'a touché qu'un seul de mes textes.
Quand les barbares ont attaqué médiatiqument la Guinée, on trouvait ici un fort pourcentage de patriotes africains !






Tchansia a écrit:

Reponse à Gbelleh:
Personne ne pourra faire pire que Gbagbo de toutes façons surtout quand 
on voit l' état de l'économie ! Pour la première de toute l' histoire de
ce pays , les ivoiriens n' ont pas à manger dans leur assiette !
Bédié avait meme commencé à ouvrir certains marchés aux occidentaux !

Bonjour
Vous racontez n'importe quoi !!!

BIEN SUR QU'iL EST POSSIBLE DE FAIRE PIRE QUE GBAGBO !!!
EN 1943, En France, Laval a faire PIRE QUE PETAIN !!!

REGARDEZ DANS LA LISTE .... TOUS LES "AMIS" DE LA FRANCE ESCLAVAGISTE !!!
TOUS CEUX QUI FONT PIRE QUE GBAGBO !


source INDEX MUNDI

Comparaison de Pays > Taux de mortalité infantile








RangPaysTaux de mortalité infantile (décès/1.000 naissances normales)
1Angola180.21
2Sierra Leone154.43
3Afghanistan151.95
4Liberia138.24
5Niger116.66
6Somalie109.19
7Mozambique105.8
8Mali102.05
9Zambie101.2
10Guinée-Bissao99.82
11Tchad98.69
12Djibouti97.51
13Nigeria94.35
14Malawi89.05
15Burkina Faso84.49
16Soudan82.43
17Rwanda81.61
18Guinée équatoriale81.58
19République démocratique du Congo81.21
20Éthiopie80.8
21République centrafricaine80.62
22Congo79.78
23Laos77.82
24Lesotho77.4
25Sahara occidental69.66
26Tanzanie69.28
27Swaziland68.63
28Côte d'Ivoire68.06
29Gambie67.33
30Comores66.57
31Guinée65.22
32Pakistan65.14
33Ouganda64.82
34Bénin64.64
35Mauritanie63.42
36Cameroun63.34
37Haïti59.69
38Burundi59.64
39Bangladesh59.02
40Sénégal58.94
41Mayotte56.29
42Togo56.24
43Cambodge54.79
44Kenya54.7
45Yémen54.7
46Azerbaïdjan54.6
47Madagascar54.2
48Gabon51.78
49Corée du Nord51.34
50Ghana51.09
51Vanuatu49.45
52Bhoutan49.36
53Birmanie47.61
54Népal47.46
55Namibie45.51
56Turkménistan45.36
57Papouasie-Nouvelle-Guinée45.23
58Bolivie44.66
59Afrique du Sud44.42
60Iraq43.82
61Kiribati43.48
62Érythrée43.33
63Cap-Vert41.35
64Tadjikistan41.03
65Timor Oriental40.65
66Mongolie39.88
67Sao Tomé-et-Principe37.12
68Maroc36.88
69Iran35.78
70Zimbabwe32.31
71Kirghizistan31.26
72Inde30.15
73Indonésie29.97
74Trinité-et-Tobago29.93
75Guyana29.65
76Maldives29.53
77Pérou28.62
78Guatemala27.84
79Algérie27.73
80Égypte27.26
81Micronésie26.1
82République dominicaine25.96
83Syrie25.87
84Turquie25.78
85Kazakhstan25.73
86Iles Marshall25.45
87Nicaragua25.02
88Paraguay24.68
89Samoa24.22
90Honduras24.03
91Ouzbékistan23.43
92Bahamas23.17
93Belize23.07
94Roumanie22.9
95Viêt Nam22.88
96Brésil22.58
97Tunisie22.57
98Liban21.82
99Venezuela21.54
100Salvador21.52
101Libye21.05
102Équateur20.9
103Philippines20.56
104Chine20.25
105Arménie20.21
106Iles Salomon19.03
107Colombie18.9
108Suriname18.81
109Albanie18.62
110Sri Lanka18.57
111Tuvalu18.43
112Mexique18.42
113Gaza Strip18.35
114Bulgarie17.87
115Sainte-Hélène17.63
116Thaïlande17.63
117Iles Cook16.9
118Oman16.88
119Antigua-et-Barbuda16.25
120Géorgie16.22
121Montserrat16.08
122West Bank15.96
123Malaisie15.87
124Bahreïn15.25
125Jamaïque15.22
126Saint-Vincent-et-les-Grenadines15.14
127Jordanie14.97
128Iles Vierges britanniques14.65
129Saint-Christophe-et-Niévès13.94
130Iles Turks-et-Caicos13.89
131Aruba13.79
132Dominique13.65
133Sainte-Lucie13.43
134Grenade13.23
135Belau13.14
136Moldavie13.13
137Émirats arabes unis12.7
138Panama12.67
139Qatar12.66
140Botswana12.59
141Seychelles12.3
142Barbade12.29
143Brunei12.27
144Maurice12.2
145Tonga11.58
146


un commentaire sur RUE 89sous l'article de Pierre Haski

Le PS et Gbagbo : les embarras africains des socialistes français

Le PS peine à prendre position sur le coup de force de Laurent Gbagbo, qui dénonce l'ingérence occidentale en Côte d'Ivoire.



Portrait de Yanick Toutain
Humain sur Terre | 18H09 | 13/12/2010 | Permalien
En approuvant votre
"Pour ce qui est de la présence française, il est ahurissant de constater que nous n'avons toujours pas compris que ce qui est le plus apprécié sur ce continent, c'est notre absence,"
... je relève aussi l'ABSENCE SCANDALEUSE dans les commentaires de la réflexion BASIQUE que TOUT pays qui est VICTIME d'une OCCUPATION militaire étrangère est VICTIME d'un DENI de démocratie.
En conséquence de quoi, tout processus électoral est NUL et non avenu.
Seul le système de nos ANCÊTRES COMMUNARDS, celui de la délégation PROVISOIRE , celui de la délégation révocable est acceptable et légitime.
NI Pétain-GBAGBO, ni Laval-Ouattara !!!
Quant à l'attitude à avoir en cas de tentative des impérialistes "cachés" dans les bagages de Alassane Ouattara de procéder à un COUP D'ETAT.... il importe de clarifier les similitudes historiques entre les deux
++++++++++++++++
Il multiplie par ailleurs les gestes de bonne volonté, sans contrepartie aucune ni demandée ni obtenue. Ainsi, il livre à l’Allemagne l’or de la Banque nationale de Belgique, confié par Bruxelles à la France. Il lui cède les participations françaises dans les mines de cuivre de Bor (Serbie), les plus importantes d’Europe à produire ce métal hautement stratégique. Il envisage le retour du gouvernement à Paris, où il serait plus étroitement sous regard allemand.
De juillet à décembre 1940, Laval mène une politique de collaboration active, avec le projet d’alliance avec l’Allemagne nazie qui inquiète certains membres de son gouvernement. Mais surtout, Laval agit trop indépendamment au goût de Pétain, jaloux de son autorité, et son impopularité auprès de la masse des Français risque à terme de rejaillir sur le régime. Enfin, c’est le dernier parlementaire à siéger encore au gouvernement, et il déplaît aux tenants de la Révolution nationale comme vestige de la République honnie.
Le 13 décembre 1940, Philippe Pétain limoge brusquement Laval, et le remplace par Flandin puis par Darlan, lequel poursuit d’ailleurs sans grand changement la politique de collaboration et renforce le caractère autoritaire du régime. Laval est brièvement arrêté, mais Otto Abetz intervient pour le libérer et l’emmène à Paris, où il vit désormais sous la protection de l’armée allemande. Ce limogeage n’empêche pas Pierre Laval de continuer à participer à la vie publique et politique.
(...)
Le retour au pouvoir (1942-1944)[modifier]
Pierre Laval et Carl Oberg à Paris,
Le 17 avril 1942, toujours sous la pression allemande, Laval, qui a recouvré la santé, est nommé à nouveau chef du gouvernement du régime de Vichy par le maréchal Pétain. Dès lors, il renforce la politique de collaboration avec l’occupant.
(...)
Pierre Laval s’enferre ainsi sans retour dans une politique de collaboration de plus en plus coûteuse humainement et moralement pour la France, sans contrepartie. Il n’en varie pas, y compris en 1943-1944, alors que la défaite allemande est pourtant devenue prévisible.
(...)
La radicalisation de la collaboration d'État
Le 22 juin 1942, Laval prononce à la radio un retentissant discours (...)
D’avoir émis le souhait de la victoire allemande discrédite définitivement Laval dans l’esprit de la masse des Français occupés.
Laval est revenu plusieurs fois en public sur cette phrase, toujours pour refuser de la désavouer. Il déclara au moment de son procès que cette phrase lui valut la confiance du Führer et que de l’avoir prononcée lui sauva la vie quand il dut se rendre précipitamment à Munich en novembre 1942 pour voir Adolf Hitler qui s’inquiétait d’un revirement possible du gouvernement de Vichy à la suite du débarquement allié en Afrique du Nord. Hitler était persuadé que la présence de Darlan à Alger n’était pas fortuite et craignait que son ralliement aux forces américaines ait reçu l’aval de Vichy.
En septembre 1942, il autorise la Gestapo à pourchasser les résistants français en Zone libre (mission Desloges).
Lors de l’invasion de la Zone Sud le 11 novembre, il ne démissionne pas et reste au pouvoir, comme Pétain.
+++++++++++++++
La carrière de Alassane Ouattara, LARBIN au service des PUISSANCES ESCLAVAGISTES ETRANGERES est un saisissement parallèle.
Le gangster compradore Ouattara fait ses débuts SOUS LA DICTATURE FRANCE A FRICAINS du KAPO HOUPHOUET-BOIGNY
++++++
WIKI :
En 1990, il est appelé pour résoudre la crise économique qui frappe la Côte d'Ivoire en tant que président du comité interministériel de la coordination du programme de stabilisation et de relance économique, puis en tant que Premier ministre l'année suivante.
Débuts en politique
En tant que Premier ministre, il mène une politique de rigueur budgétaire qui est durement ressentie par la population ; mais il finit par assainir les finances publiques[réf. nécessaire]et redonner confiance aux bailleurs de fonds. Il crée également la carte de séjour pour les travailleurs étrangers. Pendant cette période, l'opposant Laurent Gbagbo, arrêté à la suite d’une manifestation pacifique, est condamné le 6 mars à deux ans de prison. Le Député Gbagbo et les autres condamnés, dont son épouse Simone Gbagbo et son fils ainé Michel Gbagbo, seront amnistiés fin juillet 1992, par le président Félix Houphouët-Boigny. Remplacé de son poste de Premier ministre par Daniel Kablan Duncan en 1993, Alassane Ouattara devient l'année suivante directeur général adjoint du Fonds monétaire international (FMI).
(...)
À l'époque, le parti de Ouattara alors dirigé par Djéni Kobina, et celui de Gbagbo forment un même bloc : le Front républicain. Absent de la Côte d'Ivoire pendant toute la période pré et post-électorale, ce sont ses militants et ceux du FPI qui feront les frais de la répression du boycott actif. Plusieurs membres du Front républicain sont emprisonnés par le régime d'Henri Konan Bedié président à cette époque.
À Noël 1999, le président Bédié est renversé
(...) Ouattara rentre de Paris.
(...)
Quelques mois plus tard, pendant le mandat de Laurent Gbagbo, sa candidature est encore rejetée par la cour suprême pour les élections législatives alors qu'il était candidat dans la ville de Kong.
Le RDR décide un boycott violent des élections législatives, mais le mouvement subversif initié bute contre la fermeté du pouvoir légal : les législatives se tiendront sans le RDR.
(...)
Depuis le 19 septembre 2002, une rébellion partie du nord occupe la moitié nord du pays (voir guerre civile de Côte d'Ivoire).
(...)
S'affirmant menacé à Abidjan, Ouattara prend en 2002 le chemin de l'exil volontaire vers la France.
Le 15 janvier 2005, la direction du Rassemblement des Républicains a annoncé qu'Alassane Ouattara serait son candidat pour l’élection présidentielle prévue en octobre 2005. Devant les questions sur la légitimité de cette candidature, le secrétaire général adjoint du parti indique que la candidature devra être confirmée par un vote des militants dans les mois à venir. L'élection présidentielle est repoussée à plusieurs reprises.
Le 26 janvier 2006, Ouattara revient[6] de son exil volontaire en France pour mener campagne en vue de la probable future élection présidentielle[7].
Alassane Ouattara est candidat à l'élection présidentielle de 2010.
===
++++++++++++++
Si les FORCES ESCLAVAGISTES ETRANGERES veulent IMPOSER un président NON révocable.... des révolutionnaires égalitaristes à Abidjan DEFENDRAIENT le gouvernement GBAGBO SANS LE SOUTENIR.
En effet, si Laval et Pétain étaient l'émanation de la bourgeoisie française collaborationniste, il existe une différence : Laval-Ouattara a comme base sociale la bourgeoisie mondiale et ses relai africains. Tandis que Laurent Gnagbo est l'émanation de la classe formoise compradore.
La tentative de coup d'Etat organisée par Alliot-MArie et le général - criminel - Poncet en novembre 2004 est liée à ce distingo.
La bourgeoisie française préfère un KAPO bourgeois plutôt qu'un KAPO formois.
(d'autant plus que la plus grande partie de la formoisie ivoirienne est une "formoisie relative" qui gagne MOINS DE 1000 euros par mois... une classe formoise RELATIVE qui est victime de la SPOLIATION.
C'est la raison pour laquelle, le peuple ivoirien préfère encore Pétain-Gbagbo à Laval-Ouattara.
En conséquence,...
... De la même façon que les bolchéviks de aout 1917 défendirent le gouvernement Kérensky SANS le SOUTENIR.
En Côte d'Ivoire comme ailleurs : TOUT le pouvoir aux SOVIETS !
Contre les deux pantins de l'étranger, il faut la DELEGATION REVOCABLE (UN délégué pour 25 délégateurs)


Thucidyde à qui je répondais, avait écrit

Portrait de Thucydide
à kevangel Portrait de kevangel De Thucydide
Bêcheur de fond en Bourbonnais | 15H50 | 13/12/2010 | Permalien
Les nationaux-socialistes ayant été régulièrement élus, nous pouvons donc en déduire que le Troisième Reich, tout ce qu'il y a de plus légitime, fut un grand pas vers la démocratie.
Intéressante votre approche, elle oblige à se pencher sur une pyramide de paradoxes.
De toutes façons, il s'agit de la Côte d'Ivoire, en l'espèce d'un pays africain.
Ouattara ou Gbagbo, même combat pour le soutien et la protection de comptes bancaires bien à l'abri.
Pour ce qui est de la présence française, il est ahurissant de constater que nous n'avons toujours pas compris que ce qui est le plus apprécié sur ce continent, c'est notre absence, et croyez-moi, nous pouvons compter sur les Américains et les Chinois pour donner la cadence là-dessus.


je dépose un commentaire sur RUE89


Portrait de Yanick Toutain
Humain sur Terre | 17H51 | 16/12/2010 | Permalien
L'ONU est un repaire de gangsters dont la fonction principale est de contraindre 5 milliards de Terriens à accepter d'être spoliés par une minorité s'accaparant l'HERITAGE ANCESTRAL de toutes les découvertes anciennes, à la base de notre économie.
La fonction seconde - comme le pratique l'EUFOR et l'armée française - est l'occupation armée pour soutenir des DICTATEURS KAPOS dont la fonction est de contraindre les esclaves à travailler pour 50 (Bolloré Kienké) ou 100 euros par mois.
Vous écrivez "des fois"
Mais, depuis 2002, la Côte d'Ivoire vit sous un régime de coup d'Etat permanent.
La ministre actuelle des Affaires (Impérialistes) étrangères - Michèle Alliot-Marie est une criminelle de guerre coupable de mort civils en novembre 2004 à Abidjan.
Elle récidive en soutenant le putschiste Ouattara.
On peut remarquer l'absence totale de neutralité et d'honnêteté de nos hôtes de rue89.
Que diraient-ils si un candidat en France
1° REJETAIT LES CONCLUSIONS du CONSEIL CONSTITUTIONNEL
2° APPELAIT SES PARTISANS A ENVAHIR TF1, A2 et FR3 au nom de son LIBRE DROIT à faire sa propre propagande
3° APPELAIT SES PARTISANS, le lendemain à MARCHER sur l'Elysée où le président désigné par le Conseil Constitutionnel en place et soutenu par l'armée résiderait.
C'est UN COUP D'ETAT MILITAIRE de L'ONUCI qui se déroule actuellement à ABIDJAN.
j'avais prévenu nos cousins que des TOUMBA infiltrés dans l'armée ivoirienne allait rééditer le COUP A LA GUINEENNE.
On avait vu, le 28 septembre 2009, des provocateurs au service des impérialistes organiser une manifestation dont le BUT UNIQUE était de placer des civils naïfs sous les balles des Toumba et autres larbins provocateurs au service de la France.
L'ami de Hervé Morin, Mouctar Diallo avait assisté (sans intervenir !!!!) à PLUSIEURS VIOLS
http://www.google.fr/search?hl=fr&source=hp&q=morin+diallo+r%C3%A9volisa...
Il avait participé en aout 2009 à une réunion avec ce criminel impérialiste pour préparer leur coup tordu.
(On n'a JAMAIS ré-entendu parler de ce TÉMOIGNAGE !!!)
Ces assassins des Africains qui font 3 millions de morts chaque année tentent de récidiver aujourd'hui à Abidjan.
Ils ont lancé quelques CENTAINES d'imbéciles naïfs sous les balles de leurs AGENTS infiltrés.
LE BUT REEL EST D'IMPOSER LE JOUG de ALASSANE "FMI" OUATTARA.
Les égalitaristes, tout en dénonçant la nature "formoise compradore" de la politique du socialiste Laurent Gbagbo ont une ligne très claire.
lundi 13 décembre 2010

Ni Laval-Ouattara, ni Pétain-Gbagbo ! Défense (sans soutien) du gouvernement Gbagbo en cas d'attaque étrangère ! Il faut d'urgence des délégués révocables ! (25 délégateurs désignent un délégué)
une prise de position qui a eu un très grand nombre de lecteurs sur le site ivoirin Abidjantalk
http://www.abidjantalk.com/forum/viewtopic.php?p=226043#226043
Ceux qui veulent une information plus objective peuvent lire les témoignages d'habitants de la ville d'Abidjan (très majoritairement pro-Gbagbo dont beacoup sont critiques) quant aux événements actuels sur ce fil
http://www.abidjantalk.com/forum/viewtopic.php?t=20651&view=newest



Les larbins des esclavagistes, les Harki de Vincent Bolloré se répandent sur tous les sites africains et français pour répandre leurs fausses nouvelles.
En voici un sur le site burkinabé Le Pays.


Un harki-Bolloré anonyme Walay répand son poison. Naturellement sans donner aucune source.
Je dépose un commentaire. Qui, à cette heure, n'est pas encore validé. Au pays de l'assassin Blaise Compaoré, le mensonge s'affiche plus vite que la vérité.

Voici son poison

COTE D’IVOIRE 17 décembre 09:42, par WALAY

Je ne sais plus quoi dire walay. Mais quand vous aller ce matin sur le net concenant la Coite d’Ivoire, GBAGBO aurait accepté l’exile mais c’est la destinetion qui n’est pas encore connue.Tellement les sanctions se pricisent avec beaucoup plus de fermeté surtout de la part des USA que les proches de GBAGBO ne savent plus à quel saint se vouer. Les FANCI font la honte de l’Afrique, eux qui, au lieu de proteger leurs frères, ont permis qu’on emploie des mercénaires pour les tuer. WALAY

et ma réponse :




COTE D’IVOIRE - Yanick Toutain
Je suis en direct sur Abidjantalk la tentative de coup d’Etat ONUCI du tricheur Alassane Ouattara.
Un larbin du FMI et de l’impérialisme qui envoie des naïfs se faire tuer par l’armée légale de CI. Je rappelle aux propriétaires de ce site que la diffusion de fausses nouvelles est généralement réprimée par les lois des pays civilisés. Il est vrai que nous sommes ici au pays où règne l’assassin du glorieux Thomas Sankara. Un assassin protégé par cette même "communauté internationale" des esclavagistes PROPRIETAIRES des esclaves africains qui travaillent pour 50 euros par mois. J’ai du respect pour certains journalistes burkinabés. J’ai même écrit, en juillet 2006, unechanson sur Norbert Zongo. Mais certains ne sont que des HARKIS larbins de la France ! Et les sites qui diffusent des fausses nouvelles verront le nom de leurs détenteurs apparaitre en pleine lumière après la LIBERATION DE L’AFRIQUE !
Troupes françaises hors d’Afrique
NB : Je précise que je DEFENDS Laurent Gbagbo mais que je ne SOUTIENS pas Laurent Pétain Gbagbo !
Un blog pour Troupes Françaises hors d’Afrique et pour 1000 euros pour tous les Terriens

Je publiais hier (parmi d'autres) ce commentaire. (pour ceux qui voudraient lire tous les autres commentaires)


Bonjour cousin-e-s
J'ai hésité à placer cette contribution dans deux débats du forum.
Celui sur "info minute par minute" ou le débat que j'avais initié sur Ni
Laval-Ouattara, ni Pétain-Gbagbo ! Défense (sans soutien) du
gouvernement Gbagbo en cas d'attaque étrangère ! Il faut d'urgence des
délégués révocables ! (25 délégateurs désignent un délégué)


Je décide finalement de lancer un nouveau fil.


Tout d'abord, merci et bravo pour ceux et celles (nos cousin-e-s Abidjanais)  qui - sur le terrain - nous retransmettaient les informations.
En particulier pour les photos - trop rares - que nous avons pu voir des évènements.

Pour construire mon propos, je dois commencer par rappeler deux évènements pour les nouvelles générations.
1° En 2004, la France à fric décide de renverser Laurent Gbagbo, elle prépositionne ses troupes à proximité du palais présidentiel - à l'Hotel Ivoire.
Son but est d'OCCUPER le palais présidentiel et d'ARRETER LAURENT GBAGBO (peut-être même de l'assassiner)

Mais les patriotes abidjanais viennent en masse occuper la place qui entoure cet hôtel.
Les fascistes, pris au piège, tentent de terroriser la population et Alliot-Marie et le général Poncet décident de procèder à des CRIMES de GUERRE.
Sans aucun avertsissement, sans AUCUNE SOMMATION, Des snipers positionnés dans les étages tirent sur la foule. En prenant la précaution de simuler une prétendue agression au res-de-chaussée qui permettra de construire un rideau de fumée pour les naïfs qui tenteraient de connaitre la vérité.
Mais les soldats fascistes oublient - quand la fuite devient leur seul espoir de survie face à une foule tremblante de colère et prête à oublier toutes ses craintes de la mort - un ordinateur et leurs papiers militaires.
Un des snipers provenant de Rouen est identifié comme l'un des fascistes ayant assassiné des enfants, des femmes, des hommes.
Ses papiers sont sur des dizaines de YOUTUBE.
Un wikileak en miniature !
L'ordinateur, lui, prouve que la GESTAPO en France en 1942 disposait de MOINS de renseignements sur le personnel politique que ce dont disposaient les fascistes de l'armée française sur la TOTALITE du personnel politique ivoirien.
LA BIBLIOTHEQUE DE BIG BROTHER ALLIOT-MARIE avait été ÉGARÉE PAR LES TROUILLARDS EN FUITE !!!
Même Laurent Gbagbo était totalement espionné, fliqués, surveillé.
Mais les fascistes avaient aussi perdu leurs HARKIS, leurs BALANCES etc...

FAIRE TOMBER L'ENNEMI DES DEALERS DE DROGUE EN GUINEE, TUER MOUSSA DADIS CAMARA : le projet de Hervé Morin

2° En 2008, il s'agissait, en Guinée de faire tomber Moussa Dadis Camara. Ce militaire de petite hiérarchie, un moyen formois, n'avait pas l'intelligence d'un SANKARA, d'un LUMUMBA. On dira un honnête homme pas trop corrompu par la France à fric.
Mais il avait une fille soucieuse de l'avenir de la jeunsse, mais il ne voulait pas voir les trafiquants de drogue pourrir la jeunesse de Conakry, mais il ne voulait pas voir le bauxite partir hors de Guinée bradé à des pillards, mais il voulait tenter d'obtenir un meilleur prix de la part des gangsters stalino-capitalistes de Chine, mais il voulait donner le courant à Konakry, mais il refusait de CEDER aux arrivistes formois de la CNTG; ces syndicalistes formois égoistes prèts à brader leur pays pour une poignée de miettes volées aux paysans africains.(Quand Rabiatou Sérah DIALLO de la CNTG et toute la formoisie de Guinée complotent avec l'envahisseur de la France à fric !)
... IL y eu donc un complot.
Les traitres vendus à la France s'accaparèrent la date du 28 septembre, la date, le lieu du stade portant ce nom - RIEN QUE CELA était déjà une PROVOCATION. Et ils tentèrent de construire une MOBILISATION POPULAIRE destinée à COUVRIR une INVASION militaire de la GUINEE par les troupes colonialistes.
Mais cela ne suffisait pas.
Ces militaires formés par les TORTIONNAIRES PARA de l'Armée Française (la glorieuse armée française qui trafiquait la drogue en Chine en 1953, qui torturait en Algérie en 1957, qui apprenait aux fascistes argentins leurs méthodes de TORTURE) ..... hébergeaient des TRAITRES.
Et ce sont ces traitres qui commencèrent par TIRER sur la FOULE.
C'était le DEBUT DU COMPLOT anti-Dadis.
CE COMPLOT PASSA par une TENTATIVE de meurtre par Toumba l'assassin contre Moussa Dadis Camara.
Et s'acheva par la manipulation orchestrée par Blaise - l'assassin - Compaore, l'ami de la France à fric haine qui tua Thomas Sankara le patriote

IL FALLAIT COMMENCER PAR LA GUERRE PSYCHOLOGIQUE !
Pour aujourd'hui, à Abidjan, il MANQUAIT LES MANIFESTANTS PACIFIQUES PRO-CONSTITUTION.
Il manquait les défenseurs de la LEGALITE.
Où étaient-ils ?

Pour quelle raison n'y eut-il pas d'appel aux PATRIOTES ?

Il aurait fallu des PHOTOS, DES VIDEOS montrant les VISAGES SOURIANTS des défenseurs de l'AFRIQUE !
Il aurait fallu les BANDEROLES "TROUPES FRANCAISES HORS D'AFRIQUE" "DEHORS OUATTARA"
etc...

Il aurait fallu INTERVIEWER DES MILITAIRES IVOIRIENS défenseurs de la Constitution.....

Je lance ce débat. J'ai d'autres demandes, d'autres réflexions mais qui convergent toutes vers un seul but : LIBÉRER LA CÔTE D'IVOIRE DE L'OCCUPATION ESCLAVAGISTE (à 50 EUROS)

(Je laisse aussi de côté l'autre débat sur l'importance du combat psychologique EN FRANCE : il est le COMBAT PRINCIPAL. J'ai déposé des propostions par ailleurs. A commencer par un APPEL de Laurent Gbagbo à la JEUNESSE FRANCAISE pour qu'elle manifeste en  FRANCE "TROUPES FRANCAISES HORS D'AFRIQUE".
C'est le COMBAT NUMERO UN.)
J'aurais aimé vous transmettre mes vœux, Jean-Jacques Bourdin, mais, en ce moment, sur RMC, trop c'est trop.
Vos sondages - tous les matins - dont les thèmes tendent à faire croire que la France RMC est devenue Front National à 70 % commençaient déjà à faire déborder le vase, mais ce vendredi matin, vous entendre bafouer la démocratie et les lois constitutionnelles quant à la Côte d'ivoire est proprement scandaleux.
1° Un Conseil Constitutionnel constatant l'ampleur scandaleuse des trucages électoraux de Ouattara et ses partisans proclame vainqueur le socialiste Laurent (Pétain) Gbagbo (je suis à cent lieues d'être un de ses partisans)
2° Dans un hôtel, une commission à la solde des esclavagistes étrangers proclame (contrairement à toute légalité) Ouattara président.
3° Il appelle ses partisans civils à marcher le jeudi POUR ATTAQUER LA RADIO D'ETAT (comme le Parisien nous le montre en photo, ce sont des guérilleros qui sont masqués par un petit groupe de civils naïfs envoyés mourir par Ouattara)
4° Le vendredi, il appelle à ATTAQUER le gouvernement à la PRIMATURE

et vous, Jean-Jacques Bourdin, vous donnez la parole à la représentante de la clique PUTSCHISTE.... avec politesse, flagornerie, AU LIEU DE L'APPELER du terme qui devrait la QUALIFIER : COMPLICE D'UNE TENTATIVE DE COUP D'ETAT.

Tout le bien que j'ai pensé de vous en juin, en juillet etc.... s'évanouie à grande vitesse.

Savez-vous que ce sont 3 MILLIONS (selon le SITE DE L'INED 2005) de bébés africains qui meurent CHAQUE ANNEE pour assurer les profits de Vincent Bolloré et des protecteurs de Alassane Ouattare ?
Savez-vous que 50 euros est le salaire VERSE par ces esclavagistes des temps moderne ?

L'ONU est en guerre contre la Côte d'Ivoire. L'ONU est en guerre contre l'Afrique.
Depuis ce 20 décembre 2010, les troupes de l'ONU dont la fonction était prétendument d'assurer la sécurité après la guerre menée par les bandits HARKI du groupe Soro, sont devenues des troupes d'occupation.
ONUCI SONT DES TROUPES D'OCCUPATION D'UN PAYS SOUVERAIN
On trouve sur Wikipédia la liste des bandits impérialistes et de leur marionnettes.
==

Les membres permanents du Conseil de sécurité, pourvus d'un droit de véto, sont au nombre de cinq :
==
1er janvier 2010 - 31 décembre 2011

Pays
Groupe
Ambassadeur

Drapeau : Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine
Europe orientale
Ivan Barbalic

Drapeau du Gabon Gabon
Afrique
Denis Dangue Rewaka

Drapeau : Liban Liban
Asie
Nawaf Salam

Drapeau : Nigeria Nigeria
Afrique
Joy Ogwu

Drapeau : Brésil Brésil
Amérique latine
Maria Luiza Ribeiro Viotti
==

Alors même qu'un Conseil Constitutionnel souverain - sur le vu de l'ampleur des trucages de l'équipe Ouattara - a déclaré vainqueur de l'élection présidentielles, le socialiste Laurent Gbagbo, l'ONU vient de transformer les troupes d'interposition en troupes d'occupation.
Depuis samedi, il était clair que le Président de la Côte d'Ivoire réclamait le départ des armées impérialistes :
Le ministre ivoirien des Affaires étrangères, Alcide Djédjé Ilahiri, a écrit une lettre au secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (ONU), Ban Ki Moon, au nom du président de la République, Laurent Gbagbo, pour demander le départ du pays des forces onusiennes et françaises déployées en Côte d’Ivoire. (source Abidjannet)

Monsieur le Secrétaire Général,

L’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) est une opération de maintien de la paix créée par la résolution 1528 (2004) du 27 février 2004 du Conseil de Sécurité, après qu’une tentative avortée de coup d’Etat le 19 septembre 2002 se fut transformée en rébellion armée, donnant lieu à une partition de fait du territoire ivoirien. Le mandat de l’ONUCI, dont la composante militaire est aussi appelée Force impartiale, consistait en substance à désarmer et à démobiliser les rebelles et à accompagner les acteurs politiques et militaires ivoiriens dans leur volonté de cesser toute belligérance et de s’inscrire dans un processus de paix et de réconciliation (Voir Résolution 1528, art. 6). 

Cependant, la mise en œuvre du mandat de l’ONUCI a été ponctuée par denombreuses prises de position et d’agissements partiaux qui ont été régulièrement portés à votre connaissance. Plus particulièrement, l’élection présidentielle qui s’est tenue les 31 octobre et 28 novembre 2010 a donné lieu à plusieurs cas graves d’ingérence, d’abus de pouvoir et de partialité dont je vous fais ci-dessous, une liste non exhaustive : 

1. Le 29 novembre 2010, au lendemain du deuxième tour de l’élection présidentielle, vous avez instamment invité "les candidats et les parties à respecter la loi en matière de règlement des différends électoraux". Malgré cela, en violation de la loi électorale ivoirienne, au mépris des institutions de la République de Côte d’Ivoire et de toutes les résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies, votre Représentant Spécial a déclaré ne reconnaître que les résultats provisoires donnés par le Président de la Commission électorale dans l’illégalité la plus totale ;

2. La chaîne de radio de l’ONUCI dénommée "ONUCI FM" s’est érigée en relais médiatique du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), passant à longueur de journées des émissions incitant à la haine, au non respect de la décision du Conseil Constitutionnel et à la désobéissance civile;

3. Le jeudi 16 décembre 2010, dans le cadre d’une marche annoncée comme pacifique par le RHDP, les faits suivants ont été relevés :
Des soldats membres des Forces Armées des Forces Nouvelles (FAFN), constituant de fait le bras armé du RHDP et habillés en tenues militaires des casques bleus (comme en témoignent clairement les images du journal de 20 heures de la chaîne de télévision française TF1 en date du 16 décembre 2010) ont attaqué à l’arme lourde un point de contrôle des Forces de l’ordre situé à la périphérie de l’Hôtel du Golf à Abidjan, quartier général de campagne de Monsieur Alassane Ouattara ;

A Tiébissou, Bangolo, Logoualé et Duékoué, les FAFN qui ont attaqué les positions des FDS ont été ravitaillés en armes et en munitions par les véhicules et les hélicoptères de l’ONUCI ;
A Yamoussoukro, c’est avec les véhicules de l’ONUCI qu’étaient transportés les manifestants du RHDP à travers la ville pour leurs rencontres et leurs actions violentes contre les forces de l’ordre ;

Il est regrettable que toutes ces actions aient contribué à alourdir le bilan enregistré au cours des manifestations du 16 décembre 2010 : 20 morts dont 10 éléments des Forces de l’ordre tués par balles ou brulés vifs à leur domicile. Les faits de collusion rapportés ci-dessus nous incitent à penser que les armes et particulièrement les munitions dont se sont servies les FAFN leur ont été fournies par l’ONUCI, laquelle déclarait dans un rapport intitulé Processus DDR/SSR en Côte d’Ivoire en date du 30 septembre 2010 que les FAFN ne disposaient d’aucune munition. En vertu de ce qui précède, l’Etat de Côte d’Ivoire considère que l’ONUCI s’est rendue coupable de graves dérapages qui font d’elle indubitablement un agent de déstabilisation ayant contribué à diviser davantage le peuple ivoirien. 

Tous ces faits n’étant pas de nature à ramener la paix dans le pays, le Gouvernement ivoirien considère que l’ONUCI a largement failli à sa mission en posant des actes qui ne sont pas conformes à  son mandat. Comme nous l’avons souligné en plusieurs occasions, la Côte d’Ivoire demeure jalouse de sa souveraineté et de la maitrise des étapes devant la conduire sur le chemin du développement. C’est dans cette optique que nous avions souhaité en son temps, que la Côte d’Ivoire ne figure pas à l’agenda de la Commission de Consolidation de la Paix, afin de rester maîtresse de notre destin.
Monsieur le Secrétaire Général, 

Les nombreux efforts déployés par la communauté internationale, notamment par l’ONU, pour aider la Côte d’Ivoire à sortir de la crise où elle est plongée depuis la tentative de coup d’Etat du 19 septembre 2002 n’ont pas échappé au peuple et au Gouvernement ivoiriens ; aussi voudrais-je en cette circonstance vous exprimer nos remerciements les plus sincères. Toutefois, en raison des faits évoqués plus haut, j’ai l’honneur de porter à votre connaissance que le Président de la République de Côte d’Ivoire demande le départ immédiat de l’ONUCI (y compris les forces françaises qui la soutiennent) du territoire ivoirien. Cela implique tout naturellement que la Côte d’Ivoire ne souhaite pas le renouvellement de cette Opération qui expire le 20 décembre 2010. Je vous saurais gré des dispositions que vous voudrez bien prendre aux fins de mettre en application dans les meilleurs délais cette décision du Gouvernement ivoirien. Veuillez agréer, Monsieur le Secrétaire Général, l’assurance de ma très haute considération. 

Alcide DJEDJE ILAHIRI

Son Excellence 
Monsieur BAN KI MOON, 
Secrétaire Général de l’Organisation 
des Nations Unies
NEW YORK

Ce texte est parfaitement clair.
Et la réaction des bandits de l'ONU tout autant. C'est la poursuite de la guerre menée depuis 2002 contre la Côte d'Ivoire. La poursuite de la guerre ouverte contre l'Afrique.
(source Le Monde) Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté, lundi 20 décembre, une résolution qui prolonge le  mandat des casques bleus déployés en Côte d'Ivoire – qui expirait le 31 décembre – et envisage d'envoyer plus d'hommes dans le pays.  Le président ivoirien sortant, Laurent Gbagbo, avait exigé, samedi, le départ des 10 000 hommes de l'Onuci – du nom de l'opération des Nations unies en Côte d'Ivoire – ainsi que celui des 900 militaires français de la force Licorne.
Dans sa résolution, le Conseil "réaffirme qu'il est prêt à imposer des mesures, y compris des sanctions ciblées, contre des personnes qui, entre autres choses, menacent le processus de paix et la réconciliation nationale, y compris en sabotant le résultat du processus électoral". Des sanctions pourront également être décidées à l'encontre de ceux qui "font obstruction au travail de l'opération de l'ONU en Côte d'Ivoire et des autres acteurs internationaux et ceux qui commettent des violations graves des droits de l'homme", ajoute la résolution.

Le Conseil de sécurité a d'autre part renouvelé le mandat de l'Onuci pour six mois jusqu'au 30 juin 2011. Les troupes de l'Onuci maintiendront pour l'instant le niveau de leurs forces à 8.650 personnes, dont 7.200 Casques bleus et 1.250 policiers, souligne la résolution.
NEW YORK — Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté lundi à l'unanimité une résolution dans laquelle il envisage l'envoi de plus de  troupes en Côte d'Ivoire et accentue la pression sur Laurent Gbagbo en menaçant de sanctions ceux qui compromettent le processus électoral.
Le Conseil de sécurité envisage "d'autoriser le secrétaire général (des Nations unies Ban Ki-moon) à redéployer davantage de troupes, en fonction des besoins (..) sur une base temporaire", souligne la résolution.
Le Conseil demande aux pays contribuant à l'envoi de troupes en Côte d'Ivoire "de soutenir les efforts du secrétaire général dans ce domaine", poursuit le texte.


Si le bandit Ban Ki Moon veut s'en prendre aux responsables des graves atteintes aux droits de l'Homme , les naïfs pourraient supposer qu'il tentera de mettre fin au GÉNOCIDE SANITAIRE dont sont victimes 3 millions de bébés d'Afrique chaque année.
Mais seuls les naïfs pourraient rêver à cela : Il est le pantin d'un groupe de capitalistes esclavagistes dont le but est de mettre au travail pour leurs profits le maximum d'êtres humains pour un "salaire' de 50 euros par mois.
Ces naïfs oublieraient que cet ami de Wermarcht Waldheim est un partisan de la peine de mort !

SARKOZY - le corrompu Bolloré - A EU UN DUR WEEK-END.
SA GUERRE CONTRE L'AFRIQUE COMMENCE MAL !

Ce crétin s'imaginait pouvoir menacer le socialiste Gbagbo de partir avant le week-end.
La réponse des patriotes ivoiriens fut un NON en Afrique et un NON  en France



Ce que Sarkozy le crétin semble oublier c'est que CHAQUE JOUR OU SE PROLONGE SA GUERRE OUVERTE CONTRE LA CÔTE D'IVOIRE participe à la construction d'une bombe révolutionnaire gigantesque.
Il va voir les quartiers pauvres de France se fédérer sur un mot d'ordre fondamental
"TROUPES FRANCAISES HORS D'AFRIQUE"
Il ne reste plus qu'au formois Laurent Gbagbo de passer outre à sa trajectoire politique compradore et d'avoir le courage d'appeler cette jeunesse française, d'appeler les pauvres de France à manifester sous cette revendication.
Elle débouchera inéluctablement sur un "DEHORS SARKOZY !" Mille fois plus puissant que les menaces du week-end en par ce corrompu Bolloré !

Quand on voit le brouillard de fumée provenant de tous les "journalistes" larbins de la France à fric comme dans cet article signé par "Clotaire Achi et Yves Clarisse",

Manifestation pro-Gbagbo à Paris

on peut comprendre que c'est maintenant dans les commentaires que se trouve la vérité et l'information :

criseivoirienne le 20/12/2010 à 00:23

Que la force française licorne et l’ONU quittent l

Je suis Français d’origine, je ne dépends pas d’une ambassade quelconque et Mr Gbagbo ne me paie pas.
J’ai pourtant été apporter mon soutien aux Ivoiriens aujourd’hui parce que je m’insurge contre la politique Française qui, depuis Jacques Chirac, s’évertue à faire un coup d’état en Côte d’Ivoire pour placer à la tête de ce pays souverain Mr Ouattara, un pantin du FMI prêt à commettre tous les crimes pour satisfaire la voracité de ses parrains.
Avec notre cher président Sarkozy, la politique française en Côte d’Ivoire a franchi un pas de plus dans l’ignominie, en fournissant aux rebelles pro - Ouattara des cargaisons de munitions interdites par les conventions internationales [... ]. Comment expliquer la présence des forces de L’ONU au milieu des rebelles pro - Ouattara qui portent le même uniforme que l’ONU[...] , au cœur du combat contre l’armée régulière ivoirienne Jeudi dernier ? Cette collusion entre des forces dites de paix et des mercenaires meurtriers [... ] est inacceptable.
J’ai donc manifesté pour le retrait de la force française licorne et de l’ONU qui n’ont pas rempli leur mandat. Que le président ivoirien élu Laurent Gbagbo règle ce problème ivoiro - ivoirien et que le gouvernement français s’occupe des problèmes des Français, ce n’est pas cela qui manque.

Jérémy le 19/12/2010 à 20:30

Les médias français ne disent pas la vérité

Toutes les télés disent qu'il y a eu 10 morts du coté des manifestants mais ne parlent pas des 10 policiers assassinés par les rebelles armés d'armes de
guerre par Ouattara et Soro... Les médias français ne disent pas toute la vérité sur la situation en Côte d’Ivoire. Plusieurs pays, comme la Russie, le Brésil, la Chine ou le Mexique soutiennent Laurent Gbagbo, alors que les Etats - Unis ou la France demandent son départ. A Abidjan, le président sortant n’a pas l’intention de céder sa place. Or, ce sont les intérêts économiques français, dont ceux du groupe Bolloré en première ligne, qui sont menacés. Philippe Evanno est chercheur à la Sorbonne, directeur de l’Institut de Prospective Africaine et il connait parfaitement l’Afrique. Il a notamment été formé par Jacques Foccart et a collaboré avec lui jusqu’au décès de ce dernier. Il était l’invité de Yannick Urrien mercredi 8 décembre dans le magazine de 8h10. [... ]

Le culot de la France à fric est sans limite ! Ce matin, de 6 h à 10 h, le Français moyen (disposant des moyens nécessaires à appeler x fois) peut VOTER la GUERRE.
Jean-Jacques Bourdin se présente bien :
L'émission citoyenne, populaire, solidaire. Un espace de liberté. Chez Bourdin & Co, on est ouvert. C'est la vie. On parle des sujets importants de l'actualité mais toujours en rapport avec les préoccupations des auditeurs.

Aux mois de juin et de juillet, il nous donna une information sur l'affaire Sarkozy-Bettencourt-Woerth largement plus honnête que les autres médias.

Mais il faudrait enquêter sur les propriétaires de Radio Monte Carlo et les liens de Bourdin avec la France à fric, Bolloré et toute la clique.
Car, cette fois-ci les bornes sont franchies : c'est en faveur de la GUERRE CONTRE LA CÔTE D'IVOIRE QUE L'AUDITEUR est appelé à VOTER !

"LA FRANCE DOIT-ELLE PRENDRE PARTI POUR DELOGER LAURENT GBAGBO"

est la "question SMS du jour" présentée par Mathieu x
MAIS 69 % DES AUDITEURS REFUSENT LA GUERRE CONTRE LAURENT GBAGBO !

L'argutie utilisée contre un auditeur par JJ Bourdin consistant à annoncer - en grandes pompes - que Charles Blé Goudé serait invité par l'émission demain mercredi est nulle. En quoi le fait de donner la parole à un ministre légitime serait-il un exploit quand on a entendu des ouattaristes parler sans cesse depuis une semaine ? (on peut télécharger toute l'émission 12 34)

La surprise sur le choix de la question diminue lorsqu'on lit - sur Abidjan.net ce qui suit
"Laurent Gbagbo nous montre aujourd'hui ce qu'il est réellement : un dictateur dans des habits de démocrate. L'ONU est donc en face de ses responsabilités. Le dilemme est le suivant : faut-il déloger Laurent Gbagbo ou laisser s'installer une dictature qui risque de faire des émules en Afrique et dans le monde? (Abidjannet)"
=====
Seulement voilà, ce message est signé
"Un Ivoirien le Samedi 18 Décembre 2010"
TROIS JOURS AVANT LE SONDAGE DE RMC !!
Cela ne peut pas être un HASARD de vocabulaire !
En France, personne ne parle de "déloger" un président.
Cela ne fait ABSOLUMENT PAS partie du vocabulaire politique.

Sauf dans UN cas : "DELOGER SADDAM". Environ 789 résultats
(0,32 secondes) 

Le bourrage de crâne des fascistes étasuniens repris par les fascistes français ! Rien de surprenant !

Mais ce n'est pas fini. Sur la même page, le lendemain, cela recommence :

"C'est dommage que je vois des journalistes en pricinpe neutres comme les soit disant séhoué germain prendre partie. il faudrai tout simplement le déloger koudou gbagbao laurent vendeur de rêves et d'illusions de force et le transférer au TPI afin qu'il soit jugé de ses actes ignoble. Comme tojours le bété aime se montrer en spectacle j'ai honte de mon pays."


abiba

le Dimanche 19 Décembre 2010
Pourquoi ce verbe "DELOGER" ?
La réponse est simple : NOUS ASSISTONS A UNE CAMPAGNE PROGRAMMEE !
Le vocabulaire "déloger" démasque les laboratoires secrets de l'armée fasciste de France.
Bourdin est-il naïf ou un membre secret d'une loge de la France à fric haine.

Une chose est sure : nous saurons, un jour, la vérité.

Pour l'heure, on va lui suggérer des questions pour toute la semaine :

FAUT-IL RETIRER IMMEDIATEMENT L'ARMEE FRANCAISE de toute l'Afrique ?
FAUT-IL CONTRAINDRE LES PATRONS FRANCAIS A VERSER LE SMIC dans toute l'Afrique ?
FAUT-IL JUGER LES CRIMINELS QUI ONT FAIT ASSASSINER THOMAS SANKARA par Blaise Compaore ?
Faut-il juger les partis de gauche qui ont maintenu l'armée française de 1997 à 2002 ?
Faut-il un NUREMBERG de l'Afrique ?

FAUDRA-T-IL EXTRADER VINCENT BOLLORE vers l'Afrique après la révolution ?
Quelle peine devrons-nous infliger au CORROMPU Nicolas Sarkozy pour les 3 millions de morts en Afrique chaque année ?

.... les questions sont multiples.

Mais celles-là n'ont pas été fabriquées dans les laboratoires des responsables du génocide au Rwanda, elles n'ont pas été construites par ceux qui ont livré les machettes au Hutu Power !!!



NOTES :

RMC a une telle pagaille sur son site, c'est un tel labyrinthe qu'il a été impossible de trouver la page de la "question SMS du jour" .

Une rapide recherche sur Wikipédia concernant RMC nous montre que cette station appartient à NextRadioTV.
Un groupe dont le fondateur est Alain Weill et les actionnaires sont

Alain Weill 36,04 %, Alpha Radio 23,7 %, Sycomore Asset Management 4,98 % (octobre 2008)
Une très rapide recherche Google montre que Vincent Bolloré et Alain Weill sont en concurrence sur plusieurs fronts.
Un chercheur devrait investiguer davantage pour comprendre l'attitude abjecte et France à fric haine de Jean-Jacques Bourdin. Pourquoi tente-t-il de MOBILISER en faveur de la guerre contre la Côte d'Ivoire ?
On remarque que ces bruits de bottes sont concomitants de l'arrivée à 13H de l'agitateur populiste de droite Eric Brunet. L'ennemi des fonctionnaires et de l'Etat Providence a transformé l'écoute des opinions des auditeurs en une tribune crypto-fasciste en laissant, peu à peu, ses traces comme un pittbull en promenade vespérale. En quelques jours le titre est devenu "Carrément Brunet". Les odeurs pestilentielles de son cerveau haineux empestent la station.
"Affiché comme journaliste de droite, il refuse toute forme d’appartenance politique et de militantisme. Il défend l’idée d’un libéralisme à la française et d'une meilleure représentation des intelligences de droite dans les médias et dans la sphère publique : l’édition, le journalisme, l’université, la recherche, l’enseignement."

Les "intelligences de droite" ont le cerveau qu'elles méritent !





Reponse à Oceane:

[quote]Yanick, tu peux me tutoyer, je ne m'inquiète pas pour BLE GOUDE, il doit savoir interrompre BOURDIN qui est quelquefois trés agressif et doit lui poser des questions genre" trouvez vous normal que les rebelles aient divisé le pays en 2 et que cette même communauté internationale n'est rien trouvé à dire où parler des élections au Burkina, en Egypte et en Biélorrussie. Il sait se défendre, il y arrivera.[/quote]

Bonjour Océane
Je vous remercie de cette proposition (d'origine patriotique et/ou révolutionnaire), mais...

On continuera à se tutoyer jusqu'au moment où nous aurons l'occasion (dans une manifestation ?!!) de nous rencontrer de visu.
Par ailleurs mon vouvoiement de tous (même des égarés traitres à leur patrie et à l'humanité comme les Aymar) réduit le fossé des apparences.
Il s'agit de ramener au bercail de l'humanité ceux qui sont devenus les successeurs des COMMERCANTS qui vendaient leurs voisins aux barbares.
Ils sont venus sur leurs bateaux
Traitant les hommes comme animaux
Royal gangster
Avec les fers
Boulevard Louis 14
Boulevard de la mort
Le but de l'opération est de coaliser tous les Ivoiriens, tous les Africains, tous les Sénégalais, tous les Guinéens, tous les Burkinabés, tous les Camerounais, tous les Gabonais, tous les Tchadiens, tous les Maliens, tous les Nigériens et même tous les Nigerians et les autres dans la défense du gouvernement légitime de Côte d'Ivoire.


Ils sont venus faire leur commerce
Et leurs copains pour faire la messe
Royal bandit
Et ses amis
Boulevard Louis 15
Boulevard de la mort

Mon appel au respect des morts civils ayant perdu la vie dans les affrontements entre les mercenaires HARKI-BOLLORE de Alassane Ouattara et les forces militaires et policières dirigées par le gouvernement légitime de la Côte d'Ivoire a pour but de CONSTRUIRE CETTE UNITE.
C'est ce sur quoi j'insistais dans un autre fil.
Concernant les ruses de Jean-Jacques Bourdin (un prétendu défenseur de l'intelligence et de la vérité journalistique qui, en cette affaire, semble avoir pris un parti quelque peu étrange) il faut s'en méfier davantage.
Ils sont venus pour faire la traite
Acheter les hommes comme des bêtes
Royal Bourbon
Massacre à fond
Boulevard Louis 16
Boulevard de la mort
C'est aussi en tant que ex-formois de France (j'était, en 1991, fonctionnaire et gagnait 8700 Francs par mois) que je regarde les choses d'un oeil plus lointain que vous.
Par ailleurs, j'écoute quasiment tous les jours cette station depuis le mois de juin dernier.
Sachez qu'elle a multiplé son nombre d'auditeurs par plus de trois en quelques années.
Sachez qu'il y a un FORT pourcentage de RACISTES pârmi les auditeurs de cette station RMC.
Il FAUT TENIR COMPTE DE CES ¨PARAMETRES.
Pour les espoirs d'un changement
Les tractations durèrent 5 ans
Nantes et Bordeaux
Gardent le gâteau
Boulevard des Girondins
Boulevard de la mort
Même si ces facteurs sont - pour nous - les moisissures cérébrales de la lie de l'humanité.

IL FAUT SAVOIR PARLER SUR UNE STATION RADIO FREQUENTEE PAR DES RACISTES.
IL FAUT APPRENDRE A LE FAIRE !!!

Mes conseils proviennent de là : parler aux patriotes de la diaspora, parler aux petits-enfants de la CI et de toute l'Afrique, parlez aux jeunes des quartiers pauvres de la France, parler aux chômeurs de France et parler AUX RACISTES.

Le grand boucher des Colonies
1802 reprit nos vies
Seul Louverture
Pour le futur
Boulevard Napoléon
Boulevard de la mort


Je vous raconte une anecdote - Océane.
Je prenais mon café autrefois dans un bar ayant un comptoir dans la pièce d'à côté.
Plein de piliers de bistrot alcoolisés se succédaient.
Des bruits, des cris, avec des propos racistes assez souvent.

Un jour, je m'approche, et à l'occasion d'une actualité dont j'ai oublié le détail (c'était il y a plus de 5 ans), je m'adresse à eux.
"Vous soutenez Le Pen ?!!!! Mais c'est totalement absurde !!! Le Pen - j'en ai la preuve - veut AUGMENTER LE NOMBRE DE SOLDATS EN AFRIQUE !
Si vous voulez que nos cousins africains ARRETENT de venir en France, il faut absolument que les soldats français QUITTENT L'AFRIQUE."
Je parle en évoquant un "raciste imaginaire"

Un raciste qui ne supporte pas les Africains, il devrait être d'accord avec moi, il devrait être d'accord avec notre revendication révolutionnaire !!!
Si nous gagnons, quand nous gagnerons, TOUTES LES TROUPES SERONT RETIREES .... et les Africains ARRETERONT DE VENIR EN FRANCE.
Ils pourront augmenter les prix, prix du cacao ivoirien, du bauxite guinéen, de l'huile de palme du Cameroun, prix de l'uranium du Niger etc ....
Le raciste pathologique qui ne supporte pas la présence de TROP d'Africain à côté de lui devrait être le PREMIER à crier avec moi "TROUPES FRANCAISES HORS D'AFRIQUE" !
Une mouche volait dans la pièce.

Le raciste était touché là où cela fait du .... bien !!!


L'auditeur de RMC il faut le cajoler : lui faire comprendre que l'IMMIGRATION c'est BOLLORE, l'IMMIGRATION c'est BOUYGUES.
Si le progrès donna l'école
La république comme une idole
Prit une élite
Pour qu'elle imite
Nouveaux esclaves les paysans
Sans liberté restèrent aux champs
Pas d'éducation
Pour les plantations
Boulevard Jules Ferry
Boulevard de la mort
Lui faire comprendre qu'un GOUVERNEMENT RÉVOLUTIONNAIRE ANTI-COLONIAL EN CÔTE D'IVOIRE, c'est le SMIC comme salaire pour tous les travailleurs.
Il faut lui faire HAÏR BOLLORE !! Il faut que le raciste qui écoute RMC considère Vincent Bolloré comme LA PREMIERE CAUSE DES SES PATHOLOGIES !

Si Charles Blé Goudé réussissait cela, JJ Bourdin sera obligé de faire un VIRAGE A 180 degrés !!!
Quand Lumumba et ses amis
Vinrent pour nous dire les temps finis
Ils les tuèrent
De Gaulle Gangster
La CIA nous fit cadeau
D'un Mobutu valet de ces fachos
Occupation
Armée en don
Boulevard De Gaulle
Boulevard de la mort 

Ce que les crétins qui viennent prétendre que la France ne peut pas ACCUEILLIR toute la misère du monde feignent de ne pas savoir (ILS SONT DES CORROMPUS) c'est le fait que la MISERE du monde elle est ORGANISEE PAR LES ESCLAVAGISTES BOLLORE et les autres.

Il faudrait avoir des TEMOIGNAGES d'employés-esclaves à 50 euros (30 000 Fcfa) à 100 euros (60 000 Fcfa) par mois

Qu'il soit clair que le jeune de France ET le raciste se CONTREFICHENT de la partition de 2004, du coup d'Etat de 2002, de 2004.
Qu'il soit clair que le jeune de France se contrefiche de ce qui se passe - comme vous l'écrivez Océane - "au Burkina, en Egypte et en Biélorrussie."


NOTES
audience de RMC (sur Wikipédia)



Avec 37 sondages consécutifs à la hausse depuis septembre-octobre 2001 et une audience cumulée de 7,1% (d'après le sondage Médiamétrie publié le 18 novembre 2010) contre 6,5% en octobre 2009, RMC s'impose comme la troisième radio commerciale et la première radio généraliste de France sur le public de moins de 50 ans devant RTL, France Inter et Europe 1, en audience cumulée, part d'audience et au quart d'heure moyen. Elle poursuit sa progression et rassemble désormais 3,7 millions d'auditeurs quotidiens[2].
 +++
Ce texte accompagne d'autres commentaires sur Abidjantalk, eux aussi déposés ce matin.


+++++++++++++++++++++++++++++++







457 résultats trouvés




Reponse à Martin Féral:

Je ne comprends pas bien vos propos
Je veux savoir pour honorer si le mort du camp Ouattara et donc de Bolloré était conscient de la justesse de sa position?

Le partisan de Ouattara - mis à part ses larbins payés avec des salaires de mercenaires (ce ne sont qu'une infime minorité) - ne sont que des EGARES qui ont TOUT A GAGNER de l'AFRICATION de la CI.
Le départ des troupes coloniales, le construction d'une OPEP du cacao, du café etc ..... permettra d'AUGMENTER LES PRIX et donc d'AUGMENTER LES SALAIRES.

Chasser FMI Ouatta et tous les HARKI-BOLLORE AMELIORERA le sort du peuple d'Afrique.
A la condition que la REVOCABILITE DES ELUS empêche la FORMOISIE COMPRADORE de s'en mettre PLEIN LES POCHES.

Nous - égalitaristes - défendons le SALAIRE UNIQUE.
Ce processus permettra de sélectionner les vrais SANKARISTES, les vrais LUMUMBISTES, les vrais GUEVARISTES.

Faite le tri du bon grain AU SERVICE DU PEUPLE et de l'IVRAIE compradore.

Le partisan de Ouattara est donc un EGARE. Il ne peur donc PAS être "CONSCIENT de la JUSTESSE de sa position". Sa "position" n'est que BROUILLARD IDEOLOGIQUE SARKOZYSTE, BROUILLARD BOLLORE !













Reponse à Son Excellence Papy Cocody:

Je vais moi aussi tenter de recentrer le débat:

Et si on commençait par respecter les vivants?

Vous me faites un mauvais procès.
Depuis mon arrivée dans la lucidité sociale et politique, depuis 1973, je combats le colonialisme.
Même à l'époque où je n'avais pas conscientisé CONCEPTUELLEMENT l'EXPLOITATION et la SPOLIATION de la Terre du Nord par la Terre du Sud, j'écrivais
La Terre Est Un désert

Yanick Toutain [1982]

La Terre est un désert traversé par les guerres

La Terre est une ronde traversée par les bombes
Les enfants crient
Les enfants jouent
Leur appétit
Tout l' monde s'en fout
Dans les cités
Climatisées
Tous les banquiers
Comptent leurs billets

Et c'est la ronde
La fin d'un monde
Qui perd la boule
Et qui s'écroule
Et c'est la danse
Des peuples en souffrance
En overdose
Et qui explosent
La Terre est un désert traversé par les guerres

La Terre est une ronde traversée par les bombes
Mais sous les décombres
S'éveille l'espoir
Que s'effondre
Ce monde sans gloire
Mais dans la poussière
S'éveille la colère
des peuples fiers
qui espèrent
Mais sous les décombres
S'éveille l'espoir
Que s'effondre
Ce monde sans gloire
Mais dans la poussière
une espérance
Traverse la Terre
que tout Recommence
Debout les damnés de la Terre
Debout les forçats de la faim
La raison tonne en son cratère
C'est l'irruption de la faim
Il ne s'agit pas de créer un FOSSE entre les ouattaristes de base et les pro-gbagbo. IL FAUT CONSTRUIRE L'UNITE AFRICAINE, L'UNITE TERRIENNE CONTRE LES COLONIALISTES.
Comment croyez-vous solutionner le problème ?
AVEC CETTE IMBÉCILLITÉ D'IVOIRITE ?
En faisant la chasse aux petits-enfants des Burkinabé ?

Songez à Thomas Sankara  !!!

QUE VOUS CONSEILLERAIT-IL DANS LA SITUATION ACTUELLE ?

Je propose DEUX choses fondamentales sur ces victimes de leur naïveté :
1° les respecter en tant que victimes de la propagande des MILLIARDAIRES Bolloré, Bouygues et des gangsters racistes de la France à fric haine.
Leurs proches veulent-ils OUI ou NON transformer la Côte d'Ivoire en HAITI ?
Un pays laissé dans sa misère .... un pays dans lequel l'ONUCI n'apporte RIEN d'autre que le CHOLERA ?

C'est cela qu'ils veulent ?

2° Leur proposer la DELEGATION GENERALE REVOCABLE : Tout ivoirien qui sait lire peut s'associer par 25 pour DESIGNER SON DELEGUE REVOCABLE.
Il faut construire une pyramide de délégués.
Ce sera CETTE PYRAMIDE qui sera DEMAIN le GOUVERNEMENT DE LA CÔTE D'IVOIRE.

AVANT les élections, je défendais l'idée que le plus important n'était pas le vote Gbagbo ou le vote Ouattara mais le fait de DESIGNER SON DELEGUE.

IL N'Y AURA PAS DE LIBERATION DE L'AFRIQUE SANS DELEGATION GENERALE REVOCABLE !
IL N''Y AURA PAS DE DELEGATION GENERALE REVOCABLE SANS RESPECT DES MORTS civils d'en face VICTIMES de leur naïveté stupide.

SI VOUS NE VOULEZ PAS QUE CELA FINISSE COMME EN GUINEE, il y a URGENCE à la construction de l'AUTO-ORGANISATION POPULAIRE.
EN rassemblant PLUS de 70 % des AFRICAINS de Côte d'Ivoire !











Reponse à Oceane:

Ne vous réjouissez pas trop vite Océane.
Bourdin, dans sa façon de nous le présenter, laissait supposer qu'il préparait un TRAQUENARD psychologique contre Charles Blé Goudé.
Il faudra que celui-ci INSISTE sur DEUX ASPECTS FONDAMENTAUX
1° La légitimité INTERNE à la Côte d'Ivoire
Je ne développe pas sur cet aspect que j'ai déjà traité (en particulier la façon dont MAINTENANT nous parlerons du CONSEIL CONSTITUTIONNEL FRANCAIS dont les membres principaux          appartiennent TOUS à des partis CORROMPUS par Elf et la France à fric.(Chirac Giscard, Charasse etc etc...)
Entourés de "juristes" aux ordres qu'on n'a toujours pas entendu DENONCER la corruption du président Sarkozy par Vincent Bolloré à Malte.


A commencer par Giscard et les bijoux - les diamants -que lui offrir l'empereur fou.BOKASSA 1°. Un Giscard d'Estaing corrompu par un "conseiller militaire technique de l'armée française pour la création, la
formation et l'encadrement de l'armée centrafricaine naissante
." , un abruti larbin de la France à fric - Jean Bedel Bokassa.
Composition actuelle du Conseil
NomMandatNommé par
Jean-Louis Debré - Président2007-2016Pt République
Valéry Giscard d'Estaing1981[7]-à viemembre de droit
Jacques Chirac2007-à viemembre de droit
Pierre Steinmetz2004-2013Pt République
Jacqueline de Guillenchmidt2004-2013Pt Sénat
Claire Bazy-Malaurie2010-2013Pt Assemblée
Renaud Denoix de Saint Marc2007-2016Pt Sénat
Guy Canivet2007-2016Pt Assemblée
Michel Charasse2010-2019Pt République
Hubert Haenel2010-2019Pt Sénat
Jacques Barrot2010-2019Pt Assemblée


Ils font racket diamant pétrole
Et les ressources agricoles
Et nous donnèrent
Leurs militaires
Boulevard Giscard D'Estaing
Boulevard de la mort
2° La présence en France de forces politiques et de forces sociales qui réclament depuis plus de 30 ans "Troupes françaises hors d'Afrique".
Qu'il refuse TOUT AUTRE DEBAT en revenant sans cesse sur la France à fric, sur Bolloré, sur la corruption de Sarkozy et sur le fait que tout cela débouche par un APPEL AUX JEUNES DE FRANCE à reprendre la VIEILLE REVENDICATION FRANCAISE des organisations de gauche anticoloniales.

En insistant sur le fait que la COLERE des jeunes des quartiers pauvres DONT LES PARENTS ONT ETE OBLIGES DE VENIR EN FRANCE A CAUSE DE BOUYGUES ET DE BOLLORE (et de leurs salaires à 50 euros) va aboutir à ce que ce mot d'ordre "TROUPES FRANCAISES HORS D'AFRIQUE" va DEVENIR peu à peu le CRI de RALLIEMENT DE TOUS  LES PAUVRES DE FRANCE.

En effet, après le cri de ZERO CHÔMEURS, la revendication anti-coloniale (qui va de PAIR avec l'exigence de 1000 EUROS POUR TOUS LES AFRICAINS, SERA le moyen qui permettra d'UNIFIER toutes les couches populaires.

Un Blé Goudé rusé pourra même SIGNALER que certains militants français (NOUS en l'occurence) RELIAIENT DIRECTEMENT cette revendication à celle de DEHORS SARKOZY.
Il pourra donc lui signaler que la perpétuation de la MENACE contre la Côte d'Ivoire - même sans que LICORNE ne bouge ou que l'ONUCI ne tente d'agresser l'armée ivoirienne sera l'ETINCELLE qui mettra le FEU ANTI-IMPERIALISTE dans tous les quartiers pauvres de France et d'Europe.

Il pourra, s'il a le temps, lui signaler que cette MOBILISATION des QUARTIERS PAUVRES de France et d'Europe aura un autre mérite : UNIFIER TOUS LES PATRIOTES AFRICAINS.
Ce que l'agression contre la Guinée a commencé, ce processus de sélection des meilleurs patriotes, cette agression, ces menaces sarkozystes, ce processus, l'agression actuelle est  train de le poursuivre.













Bonjour

Je récuse ce genre de message que je viens de découvrir sur un autre fil.
Je choisis de reprendre le débat dès le début pour en recadrer les enjeux.

Je vais développer un thème important.

Nous menons une guerre.

Elle ne s'achèvera que le jour où chaque Terrien aura sa PART EGALE de l'HERITAGE ANCESTRAL.

L'étape actuelle est un TOURNANT FONDAMENTAL dont j'attendais la réalisation depuis 15 ans.


La guerre défensive que nous menons a comme objectif "1000 euros pour tous les Terriens".

Même si ce but est MAL compris par les diplômés africains, notre victoire DEPEND de la mise en lumière de cet objectif.

(Les diplômés - cette classe formoise, cette bourgeoisie des diplômes, les membres de cette bourgeOISIE de la FORMation ont trahi Lumumba, Ben Bella, Sankara etc.... pour avoir de GROS SALAIRES.)



Cette lutte connait un TOURNANT : un des représentants politiques de la
classe des diplômés - LAURENT GBAGBO - VIENT de se prononcer pour le
DEPART DES TROUPES FRANCAISES (Licorne) et des troupes d'invasion ONUCI.



Cette lutte connait des DRAMES.

On a vu JEUDI dernier des naïfs servir de PROTECTION à des PUTSCHISTES
armés tentant de faire un coup de force contre la RTI, la Radio
Télévision de CI.

Certains sont morts.

Il y a eu des morts du côté des défenseurs de la légalité constitutionnelle.



Les morts du camp Ouattara sont les  victimes de Vincent Bolloré, les
victimes des Bouygues, de Sarkozy et de tous les gangsters France à
fricains.



ILS SONT MORTS POUR DÉFENDRE DES MILLIARDAIRES !



Nous devons respecter leur mémoire, respecter leurs familles.

Ils sont morts en harki mais, comme le furent les stupides harki
d'Algérie qui moururent pour défendre des MILLIONNAIRES, ils ne sont que
des PANTINS NAÏFS.



Les Guillaume Soro, les Alassane Ouattara n'étaient pas en tête de leur MANIFESTATION PACIFIQUE.

Ils ont voulu rééditer un 28 septembre à la guinéeene, mais sans faire comme Mouctar Diallo !

Pas bêtes !

D'autant plus que les armes lourdes étaient de sortie.

Et que la PACIFIQUE MANIFESTATION était un SACRIFICE de civils destinés à
MOURIR pour la propagande de OUATTARA et des PANTINS de BOLLORE.



Ils ont été envoyés à la mort par ceux qui avaient donné ORDRE AUX
REBELLES ARMES d'OUVRIR LE FEU contre l'armée constitutionnelle de la
Côte d'Ivoire.



A L'EXCEPTION DES RESPONSABLES DU GANG OUATTARA, IL FAUT RESPECTER LES MORTS de son camp.

(mais les chefs ouattaristes sont des clients d'hôtel qui .... ne s'en éloignent pas :!!!)





Les ouattaristes de base qui sont morts dans des manifestations
d'apparence pacifique DOIVENT DONC ETRE CELEBRES COMME DES VICTIMES DE
LA FRANCE A FRIC HAINE.

Des mausolées télématiques doivent donner des listes officielles MELANGEANT les morts pro-gbagbo et les morts pro-ouattara..

Rien n'empêche les patriotes d'honorer - par ailleurs - les actions courageuses de ceux
qui sont morts sous les belles des larbins armés de la France à fric et
des amis des gangsters ONUCI.



NE FAUT JAMAIS PERDRE DE VUE QUE NOUS MENONS UNE GUERRE PATRIOTIQUE. UNE
GUERRE PATRIOTIQUE DES TERRIENS contre TOUTES les classes exploiteuses
et leurs larbins compradores.

Nous défendons notre patrie l'Afrique, mais aussi notre patrie la TERRE
car, ces crétins criminels sont en train de la détruire !












+++++++++++++++++++++++++++++++
Il fit discours humanitaires
Préparant les plans génocidaires
Et pour les larmes
Envoie sa femme
Boulevard Mitterrand
Boulevard de la mort


=========

Pour l'avenir, il faut choisir
Ou pour le mieux ou pour le pire
Préparer plaque pour Sarkozy
Pour la 
Royal ou ses amis
Ou enlever ces criminels
De nos avenues, de nos boulevards
Depuis les jours de la gabelle
Prennent dans nos poches mille fois leur part














CE TEXTE A ÉTÉ SCANDALEUSEMENT CENSURÉ HIER SOIR SUR RUE89 après que quelques centaines de lecteurs l'aient lu et que 62 d'entre eux aient cliqué sur le lien menant ici.
Je saurai qui des responsables de rue89 ou de l'élu EUROPE ECOLOGIE Julien Bayou  s'est comporté en STALINO-FASCISTE !
 (j'attends sa réponse et celle de Pierre Haski)

un commentaire sur rue89
Un farceur vient d'apprendre le droit. Il tente de nous inciter à porter plainte contre Brice Hortefeux.

Toi aussi, pour 6,10 euros, porte plainte contre Brice Hortefeux



=

Portrait de Yanick Toutain
Humain sur Terre | 18H55 | 21/12/2010 | Permalien
Ce qui est remarquable, c'est la capacité des membres de classes exploiteuses opprimées à INVENTER des diversions toutes plus originales les unes que les autres.
Quand, pendant tout l'automne, la question de la REVOCATION de Nicolas Sarkozy était posée, quand il était possible de faire ce que Alain Krivine - pendant des années - nous a geint que cela avait manqué à Mai 68 : des délégués révocables.
Quand il était possible, UN POUR 25 DELEGATEURS - de désigner un délégué de base, de construire une pyramide de 19 mlillions de délégateurs, quand il était possible d'aller chercher les chômeurs par un cri "ZERO CHÔMEURS", quand il était possible de motiver la jeunesse d'origine africaine par un cri "TROUPES FRANCAISES HORS D'AFRIQUE", quand il était possible de dénoncer le CRIME ECOLOGIQUE (émettre QUATRE fois plus de carbone que ce que l'Océan accepte encore de stocker "TICKETS DE RATIONNEMENT CARBONE".
Quand il était possible, par le PLUS PUISSANT MOUVEMENT DE TOUTE L'HISTOIRE DE FRANCE de REVOQUER SARKOZY....
La classe formoise disait "nos retraites"
... refusait qu'on parle d'autre chose et les "rebelles NPA, CGT, Mélenchonistes s'ingéniaient à SABOTER toutes les tentatives d'auto-organisation.
Je connais même un militant NPA envoyé par une "AG INTERPRO" par tous les néo-staliniens du coin pour SABOTER toutes tentatives de construction d'une coordination nationale.
Ce qui était l'AXE CENTRAL de TOUTE la politique de l'ancienne LCR !!!
Ce qui était la colonne vertébrale de sa construction dans les années 70-80.
ON A EU DROIT A "RUINONS LES BANQUES" DU CLOWN CANTONA !
On a droit maintenant à PORTONS PLAINTE CONTRE HORTEFEUX !!!
ET.... PENDANT CE TEMPS LA, L'HOMME QUI EST HONNI DES 3/4 DE SA POPULATION - LE CORROMPU NICOLAS SARKOZY QUI SE PAVANAIT EN 2007 SUR L'ARGENT -MALTE DE SA CORRUPTION PAR VINCENT BOLLORE -LAISSE (Licorne) des TROUPES D'OCCUPATION MENACE UN PRÉSIDENT ÉLU - Laurent Gbagbo...
C'est ENCORE UN NOUVEAU CRIME DE FORFAITURE :NICOLAS SARKOZY PAYE SES VACANCES A MALTE ET EN EGYPTE EN MENACANT LE PRESIDENT socialiste LAURENT GBAGBO (un président validé par son Conseil Constitutionnel !!)
Au fait ... pour les hypocrites....il suffit de chercher pour trouver les tricheries de Alassane FMI Ouattara et des gangsters qui ont tenté ( à l'arme lourde) un coup d'Etat jeudi dernier
=====

Parmi les fraudes les plus massives,le procès verbal de la zone "Vallée du Bandama" est éloquent:

Procès verbal de la zone Vallée du Bandama
Les résultats communiqués à la CEI par ce procès verbal sont pour la ville de Bouaké :
Soit un total arithmétique de 149 598 ( or le PV donne 244 471 voix pour Ouattara, soit un différentiel de 244 471 – 149 598 = 94 873 voix en faveur de Ouattara. D’où viennent-elles ?)
=

Je viens de déposer ce texte sur le mur Facebook de l'association survie

HONTE A VOUS !!!
Je suis certain que François Xavier Verschave cracherait moralement sur des gens qui osent écrire - dans le contexte actuel -
+++++++++++++
La France doit procéder au retrait de son opération militaire au profit de troupes internationales sous commandement onusien.
+++++++++++++
QUAND le Conseil de Sécurité, au MEPRIS du Conseil Constitutionnel de Côte d'Ivoire, TRANFORME LES FORCES D'INTERPOSITION EN FORCES D'OCCUPATION .... vous leur demander de RESTER OCCUPER LA CI !!!
Quand on dénonce l'AGRESSION  de 2002
++++
À l’automne 2002, l’Élysée refuse l’application des accords de défense à une Côte d’Ivoire en proie à une rébellion armée approvisionnée par un pays voisin.
++++
... on en tire les conséquences..!!!
La CI est victime d'une AGRESSION
Quand on est assez lucide sur les TRICHEURS de Ouattara et de leurs amis ONUCI
cit+++
Ce 2 décembre 2010, le Conseil Constitutionnel ivoirien, essentiellement favorable à Laurent Gbagbo, constate l’expiration du délai imparti à la CEI pour annoncer les résultats provisoires. En effet, la CEI a échoué à trouver un consensus sur l’ampleur d’irrégularités dans le scrutin. Le président de la CEI Youssouf Bakayoko se rend alors au Golf Hôtel, où se trouvent déjà Henri Konan Bédié, Alassane Ouattara, Guillaume Soro, le représentant du secrétaire général de l’ONU et les ambassadeurs français et américain. Ces derniers lui promettent protection jusqu’à l’aéroport, en échange de la proclamation de résultats. Bakayoko annonce la victoire de Alassane Ouattara devant les caméras occidentales. Le lendemain, le Conseil Constitutionnel annonce l’invalidation du scrutin dans sept départements de la zone contrôlée par les rebelles et la victoire de Laurent Gbagbo.
+++
On se servira de cette citation pour dénoncer le Conseil Constitutionnel français ESSENTIELLEMENT FAVORABLE A NICOLAS SARKOZY, A LA BOURGEOISIE FRANÇAISE...

Les jeunes voleurs de mobylette pourront dénoncer les tribunaux français qui sont "essentiellement favorables à la bourgeoisie française"

CONCLURE EN DEMANDANT LE RENFORCEMENT DE L'ONUCI C'EST PRONONCER LA FAILLITE MORALE DE L'ASSOCIATION SURVIE, SA FAILLITE POLITIQUE !
++++
Nous demandons que tout soit fait, à commencer par le retrait de l’opération Licorne au profit d’un renforcement de l’ONUCI, pour la réconciliation des Ivoiriens et non pour assurer la victoire d’un camp sur l’autre, ce qui serait lourd de menaces pour l’avenir de la Côte d’Ivoire.
+++


Je vous crache - SYMBOLIQUEMENT - dessus !!!!

HONTE A VOUS !


Nous demandons la LISTE DE CEUX QUI ONT RÉDIGÉ ET VOTÉ UN PAREIL TORCHON !
Nous demandons à connaitre les NOMS des AUTEURS de ce COUP de POIGNARD dans le DOS des Ivoiriens, dans le dos des Africains, dans le dos de toute l'Afrique et DONC, dans le dos de TOUS les Terriens.

NB : Je signale pour ceux qui ne connaissent pas mes écrits que je caractérise Laurent "Pétain" Gbagbo comme dirigeant politique d'une formoisie compradore et que ma position actuelle est décrite dans ce texte.
===============================
http://revolisationactu.blogspot.com/2010/12/ni-laval-ouattara-ni-petain-gbagbo.html

Ni Laval-Ouattara, ni Pétain-Gbagbo ! Défense (sans soutien) du gouvernement Gbagbo en cas d'attaque étrangère ! Il faut d'urgence des délégués révocables ! (25 délégateurs désignent un délégué)

POUR L'INFORMATION DES LECTEURS, VOICI LE TEXTE COMPLET DE CET ABJECT COMMUNIQUE


Côte d’Ivoire : la France pyromane ne doit pas jouer au pompier



L’association Survie rappelle que la France porte une grande responsabilité dans la crise qui secoue la Côte d’Ivoire depuis 8 ans. Malgré ce que prétendent l’ONU et les puissances occidentales, les conditions n’étaient pas réunies pour éviter une large fraude, particulièrement au Nord du pays. La seule issue semble désormais l’apaisement entre les deux camps et non l’affirmation de la victoire de l’un sur l’autre. La France doit procéder au retrait de son opération militaire au profit de troupes internationales sous commandement onusien.

Pour la première fois de leur histoire, les citoyens ivoiriens ont voté dans une élection présidentielle véritablement pluraliste et ouverte. Malgré des conditions extrêmement défavorables, la participation fut massive. Mais depuis trois semaines, la Côte d’Ivoire est séquestrée par « deux présidents ». Tandis que l’un, Laurent Gbagbo, se crispe sur son pouvoir, la « communauté internationale » est en passe d’imposer l’autre, Alassane Ouattara, aux Ivoiriens.

Pour cerner l’immense responsabilité de la diplomatie française dans l’impasse que vit actuellement la Côte d’Ivoire, il est nécessaire de poser quelques jalons historiques.

À l’automne 2002, l’Élysée refuse l’application des accords de défense à une Côte d’Ivoire en proie à une rébellion armée approvisionnée par un pays voisin. Au contraire, un cessez-le-feu est imposé, entérinant la partition du pays.

En janvier 2003, lors des accords de Marcoussis, la diplomatie française impose l’entrée des rebelles dans le gouvernement ivoirien. À Abidjan, des manifestants refusent que les portefeuilles de la Défense et de l’Intérieur soient confiés aux rebelles, comme le prévoyait l’exécutif français.

En novembre 2004, un engrenage tourne au drame. Au cours d’une offensive aérienne de l’armée ivoirienne sur les zones rebelles, neuf soldats français de l’opération Licorne et un civil américain trouvent la mort. Craignant un putsch orchestré par l’armée française après qu’elle a détruit l’aviation militaire ivoirienne, des manifestants envahissent certains quartiers d’Abidjan. L’armée française tire sur des manifestants, faisant plus de soixante morts.

Les accords de Pretoria d’avril 2005 calquent la structure de la Commission Électorale Indépendante (CEI) sur le plan de table des négociations de Marcoussis, aboutissant à une surreprésentation des rebelles, assurant aux partis d’opposition une large majorité [1]. Dans la foulée, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) est créé à Paris, réconciliant deux anciens ennemis [2], Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara, autour d’un accord électoral destiné à assurer la victoire de l’un des deux sur Laurent Gbagbo. L’Union Européenne impulse, à travers les Nations Unies, un Programme d’Appui aux Processus Électoraux dont la CEI est le principal bénéficiaire. Le descriptif de ce programme [3] laissait déjà augurer un passage en force :

« Pour les prochaines échéances électorales, il est à prévoir que le problème de confiance se posera avec une acuité encore plus grande et exigera le recours à des pouvoirs décisionnels exceptionnels pour contrecarrer l’incapacité d’atteindre des consensus politiques en temps utile. »

Début 2007, depuis Ouagadougou, Michel de Bonnecorse, chef de la cellule africaine de l’Élysée sous Jacques Chirac, annonce que la fin de la rébellion n’est pas un préalable aux élections [4]. Quelques semaines plus tard, Laurent Gbagbo, Guillaume Soro, leader de la rébellion, et Blaise Compaoré, président du Burkina, signent les accords de Ouagadougou : Guillaume Soro devient premier ministre. Fin 2007, un accord complémentaire a pour unique objet de confier à la société française Sagem Sécurité le volet technique de l’élaboration des listes électorales [5].

Ce 2 décembre 2010, le Conseil Constitutionnel ivoirien, essentiellement favorable à Laurent Gbagbo, constate l’expiration du délai imparti à la CEI pour annoncer les résultats provisoires. En effet, la CEI a échoué à trouver un consensus sur l’ampleur d’irrégularités dans le scrutin. Le président de la CEI Youssouf Bakayoko se rend alors au Golf Hôtel, où se trouvent déjà Henri Konan Bédié, Alassane Ouattara, Guillaume Soro, le représentant du secrétaire général de l’ONU et les ambassadeurs français et américain. Ces derniers lui promettent protection jusqu’à l’aéroport, en échange de la proclamation de résultats. Bakayoko annonce la victoire de Alassane Ouattara devant les caméras occidentales. Le lendemain, le Conseil Constitutionnel annonce l’invalidation du scrutin dans sept départements de la zone contrôlée par les rebelles et la victoire de Laurent Gbagbo.

Prétendre organiser une élection satisfaisante sans mettre fin à la partition du pays [6] était absurde. On s’étonne qu’aucune autorité internationale ne l’ait exigé sérieusement. Malgré les énormes moyens mis en œuvre, le scrutin n’a pas offert les garanties brandies par l’ONU.

Croire que l’élection présidentielle sortirait la Côte d’Ivoire de la crise était un leurre. Aucun des candidats du second tour ne sera capable à lui seul de guérir la société ivoirienne de ses plaies. Ni Alassane Ouattara, l’économiste libéral qui a fait carrière dans les grandes institutions financières internationales, l’adepte des privatisations, des coupes dans les budgets sociaux et autres plans d’ajustement structurel, l’ami très apprécié de l’Élysée. Ni Laurent Gbagbo, le socialiste devenu rapidement allié des grands groupes français, le nationaliste souvent - et sans doute volontairement - ambigu.

Il est urgent que les initiatives d’apaisement soient privilégiées [7]. Si la « communauté internationale » a une once de bon sens, c’est dans cette voie qu’elle doit pousser les acteurs de cette crise et non dans le refus de voir la réalité et dans l’illusion qu’on peut imposer une solution de force à un pays divisé. Le risque est de plonger la Côte d’Ivoire dans la violence.

Nous demandons que tout soit fait, à commencer par le retrait de l’opération Licorne au profit d’un renforcement de l’ONUCI, pour la réconciliation des Ivoiriens et non pour assurer la victoire d’un camp sur l’autre, ce qui serait lourd de menaces pour l’avenir de la Côte d’Ivoire.

Contact presse :

Stéphanie Dubois de Prisque - Chargée de communication

stephanie.duboisdeprisque(a)survie.org

01 44 61 03 25

06 89 31 17 18

PDF - 41 ko
Côte d’Ivoire:la France pyromane ne doit pas jouer au pompier CP Survie 23déc10


[1] Par le jeu des alliances politiques, le président et trois des vice-présidents de la CEI sont favorables à Alassane Ouattara. Le quatrième vice-président est favorable à Laurent Gbagbo.

[2] Au milieu des années 90, la Cellule Universitaire de Recherche et de Diffusion des Idées du Président Henri Konan Bédié promeut l’ivoirité. Cette notion aux forts relents xénophobes fut instrumentalisée pour écarter Alassane Ouattara de la vie politique ivoirienne.

[3] Programmes d’Appui au Processus Électoral CIV-46362 (2006-2007, 58 millions de dollars) et CIV10-57717 (2008-2011, 75 millions de dollars) du Programme des Nations Unies pour le Développement.

[4] « Le but des pays raisonnables est qu’il y ait des élections libres et honnêtes en octobre [2007], ce qui donnera un président légitime qui sera soit élu, soit réélu, et c’est à ce président de mettre un terme à cette crise. »

[5] Le montant du contrat dépasse finalement les 200 millions d’euros. Filiale du groupe Safran, Sagem Sécurité est devenue Morpho.

[6] Les accords de Ouagadougou exigeaient le désarmement des rebelles et le rétablissement de l’État de droit sur tout le territoire. Sur la reconversion de la rébellion dans l’économie de guerre, consulter les rapports du groupe d’experts ad’hoc de l’ONU.

[7] Par exemple celle de la Convention de la Société Civile Ivoirienne. En outre, on attend la publication du rapport de la mission de Thabo Mbeki. Ce dernier avait contribué à faire retomber la pression après les événements de novembre 2004.



A lire aussi

 UN RESPONSABLE SURVIE AVAIT REPONDU

3 COMMENTAIRES:

  1. Je me permets, du coup, de publier aussi la réponse que je vous ai faite sur la page de Survie.

    -------------------------------------------------

    L'idée principale du passage que vous dénoncez est avant tout de faire retirer Licorne de la Côte d'Ivoire : c'est bien l'armée française - et non l'ONUCI - qui a autant de sang sur les mains en Côte d'Ivoire (le bilan de 20...04 est lourd!).

    La tendance actuelle de l'armée française est de se couvrir d'un mandat de l'ONU pour mieux rester dans les différents pays africains... mais en gardant le commandement (c'est ce que le communiqué indique en demandant un retrait français au profit d'un renforcement de l'ONUCI : que le commandement ne soit pas laissé à la France).

    Par ailleurs le communiqué indique bien que ce ne serait qu'un commencement et bien d'autres choses doivent être mises en oeuvre... (sans compter que, quoi qu'on puisse en penser, le départ de l'ONU dans le contexte actuel est inenvisageable, contrairement à Licorne)

    Enfin le communiqué dénonce bien les tentatives de part et d'autre pour imposer un vainqueur, ce qui couvre donc l'ensemble des pressions internationales dans ce sens.

    Voici en quelques mots, à titre personnel, en tant qu'animateur de cette page, je peux vous dire rapidement.

    Si vous souhaitez poursuivre un échange, merci d'adopter le ton adéquat. Le climat sur cette page doit être propice au dialogue constructif.

    PS: j'ai oublié le plus important et le plus simple.

    Appeler à "un retrait de Licorne au profit d'un renforcement de l'ONUCI" n'est pas la même chose qu'appeler à "un renforcement de l'ONUCI".
    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Mathieu
    Pourquoi ne pas avoir répondu
    sous ce nom sur le mur Facebook?

    Quant au débat avec vous, je le poursuivrai quand je saurai QUI a écrit QUOI ?
    Qui a voté QUOI ?

    LE TEXTE
    http://survie.org/francafrique/cote-d-ivoire/article/cote-d-ivoire-la-france-pyromane

    ..qui apparait comme étant signé par Survie et engager ses responsables est complété par
    Stéphanie Dubois de Prisque - Chargée de communication
    Est-ce elle l'auteur unique de cette "bavure politique" ?
    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,

    Comme je vous ai déjà répondu sur Facebook, c'est le CA (Conseil d'Administration) de Survie qui a rédigé, signé et maintenant assume ce texte. Je trouve assez malsaine votre obsession pour avoir des noms...

    Par ailleurs, je n'ai pas l'impression que vous ayez pris le temps d'étudier ce que je vous répondais.

    Mathieu.
    PS: si je garde votre premier message, qui reflète un avis qui peut avoir de l'interêt (même si plein d'insultes), j'efface vos autres messages sur Facebook. Cette discussion à sens unique, en majuscules et pleine d'insultes n'a pas d'intérêt pour nos visiteurs. Libre à vous de tout publier ici...
    RépondreSupprimer



JEUDI 23 DÉCEMBRE 2010


On entend maintenant les arbitres venir nous geindre qu'il faudrait l'impartialité, que - entre Gbagbo et Ouattara - ce serait bonnet blanc et blanc bonnet.
Mais les images de TF1 conservent les preuves.
Les prétendus "militants pacifiques" dont les gangsters de l'ONU nous rebattent, maintenant, les oreilles étaient des naïfs placés devant les porteurs de Kalachnikov.
Les fascistes de Ouattara, armés par Ban Ki Moon et tous les criminels capitalistes de la planète, en commençant par Obama et Sarkozy, avait comme projet de réaliser un COUP D'ETAT.
La première étape, comme on le voit sur les images, était l'attaque de la RTI, radio télévision ivoirienne.




Mais, ce jeudi 16, les force de l'Etat compradore ivoirien restèrent fidèles au président légitime Laurent Gbagbo.
L'attaque armée qu'on voit sur ces images ne parvint pas à atteindre ses objectifs.

Et la deuxième étape prévue, l'attaque de la Primature, le vendredi, fit sploutch !

AVANT LA FIN DE LA SEMAINE ?

Le petit corrompu de Bolloré, Nicolas Sarkozy tenta alors - par la puissance de son verbe - d'obtenir ce que les armes de Ouattara et de Soro n'avaient pu obtenir. Il donna un délai "avant la fin de la semaine" - pour partir - au président de Côte d'Ivoire.



«Laurent Gbagbo et son épouse ont leur destin entre leurs mains. Si avant la fin de la semaine Laurent Gbagbo n’a pas quitté le poste qu’il occupe en violation de la volonté du peuple ivoirien, ils seront nommément sur la liste des sanctions», a déclaré le chef de l'Etat à l’issue d’un sommet européen.
«Ce qui se passe en Côte d’Ivoire est parfaitement inadmissible (…), des élections ont eu lieu, sous le contrôle des Nations unies, elles ont été validées par les Nations unies. Mieux, la totalité des Etats africains ont reconnu l’élection d’Alassane Ouattara», a-t-il poursuivi. «En violation de la volonté du peuple ivoirien, qui avait déjà été privé d’élection pendant dix ans, M. Gbagbo se maintient au pouvoir, ses partisans tirent, il y a eu des morts dans les rues d’Abidjan hier, c’est un scandale», a-t-il martelé.
«C’est à lui (Laurent Gbagbo) de choisir quelle est l’image qu’il veut laisser dans l’histoire. S’il veut laisser l’image d’un homme de paix, il est encore temps mais le temps presse et il doit partir, a-t-il insisté. Ou est-ce qu’il veut laisser l’image de quelqu’un qui a tiré sur des civils parfaitement innocents? Et, dans ce cas-là, il y a des juridictions internationales et une cour pénale (internationale). Le procureur (de la CPI) a lui-même indiqué qu’il regardait de très près la situation et que ceux qui avaient fait tirer auraient à en rendre compteIl n’y a pas d’autre possibilité pour M. Gbagbo que de quitter à bref délai un pouvoir qu’il usurpe».
LIBERATION Monde 17/12/2010 à 13h29


Relire les récriminations du pantin de Bolloré, une semaine après est une source de réjouissance. Il ne reste qu'à travailler pour empêcher Laurent Gbagbo de retourner aux vieux démons compradores de sa classe sociale - la formoisie.
Nous nous y employons.


VENDREDI 24 DÉCEMBRE 2010


LICORNE A NEUILLY
RETOURNEZ CHEZ SARKOZY
ON VEUT PLUS DE CETTE ARMÉE
RETOURNEZ CHEZ BOLLOR
É

LICORNE ASSASSIN
ON METTRA VOS NOMS DEMAIN
VOS PHOTOS SERONT EN LIGNE
ET TOUS VOS EXPLOITS INDIGNES

LICORNE PAS FRANÇAIS
ILS TUENT QUAND ILS ONT LA MONNAIE
LICORNE ANALPHABÈTES
ASSASSINS  DRESS
ÉS COMME DES BÊTES

LICORNE MERCENAIRES
  DÉGUISÉSEN MILITAIRES
ET LEUR PATRIA NOSTRA
TOUCHE LE FRIC ET PUIS S EN VA

ONUCI ENVAHIT
FAIT LA GUERRE EN HAÏTI
ILS TE DONNERA LE CHOL
ÉRA
  MÊME SI LE N
ÉPAL N EST PAS LA

ONUCI ASSASSIN
POUR LE MALHEUR AFRICAIN
LARBIN DES 
ÉTATS-UNIS
BAN KI MOON EST UN BANDIT

ONUCI EN CÔTE D'IVOIRE
FAIT LA GUERRE ET TUE L'ESPOIR
ONUCI ENVAHISSEURS
VOS PHOTOS NOUS FONT PAS PEUR

ONUCI EN CÔTE D IVOIRE
VOS VISAGES SERONT DANS L'HISTOIRE
VOS NOMS DANS TOUS VOS PAYS
LA HONTE DE TOUS VOS AMIS



NIGERIA NIGERIA
DONNEZ NOUS UN SANKARA
NIGERIA NIGERIA
YOU'RE LOOKING FOR A LUMUMBA

NIGERIA YOU MUST FIGHT
WHEN YOU SEE THE FREEDOM S LIGHT
KICK OUT YOUR GOVERNMENT

VENDREDI 24 DÉCEMBRE 2010


On parvient, entre les lignes de cet article (source Cameroun link ) à deviner la montée de la mobilisation pan-africaine qui balayera tous les fantôches harki, tous ces kapos-Bolloré au service des esclavagistes de  la France à fric.

Cameroun : Trois blessés dans une manifestation pro-Gbagbo  

YAOUNDE - Trois Camerounais ont été blessés jeudi par les forces de l`ordre à Douala (sud) alors qu`ils voulaient prendre part à une manifestation de soutien à Laurent Gbagbo, un des président proclamés de Côte d`Ivoire, a appris l`AFP. Aucune information n`avait pu être obtenue des autorités sur la manifestation prévue jeudi soir dans la capitale économique du Cameroun.

La manifestation visait à "soutenir M. Gbagbo et dénoncer la Françafrique", a affirmé à l`AFP Anicet Ekanè, opposant et membre de la Convergence des forces démocratiques et progressistes (CFDP), à l`origine de la manifestation. La CFDP regroupe des partis d`opposition de gauche.

"Il y a eu trois blessés", a-t-il ajouté, faisant également état de l`interpellation du chanteur engagé Joe La Conscience. Policiers et gendarmes "ont saccagé tout le siège du Manidem (Mouvement Africain pour la nouvelle indépendance et la démocratie)", où les manifestants s`étaient repliés après avoir été dispersés dans un stade retenu pour la tenue de la manifestation, a-t-il assuré.




"Ils ont cassé des vitres et  déchiré des banderoles" , ainsi que "des pancartes" dénonçant la "Françafrique, l`Union Européenne" et "la recolonisation de l`Afrique", a-t-il précisé.  
 "Soutien à Gbagbo, soutien au peuple ivoirien" était une autre indication perceptible sur les pancartes, selon M. Ekanè.

Des journalistes d`une chaîne locale de télévision, Afrique Média, ont été brièvement interpellés et conduits au poste de police où la bande de leur caméra a été confisquée, selon une source proche de la chaîne ayant requis l`anonymat.

Selon cette source, la police a expliqué que la manifestation avait été interdite parce que le Cameroun n`avait pas encore adoptée de "position officielle" sur la crise post-électorale en Côte d`Ivoire.

Avec l'appel de Douala, avec cette manifestation réprimée, nous voyons monter la vague qui chassera Paul Biya du pouvoir.
En effet, dans le dispositif de solidarité en défense de Laurent Gbagbo, le travail pour faire chuter Paul Biya est un élément essentiel.
De la même façon que les soutiens à Lapiro (enfermé pour 3 ans) et à Joe la Conscience sont des éléments stratégiques fondamentaux.

DIMANCHE 26 DÉCEMBRE 2010


Au moment où des gangsters capitalistes, à la demande d'un putschiste - président de l'Hotel du Golfe - Alassane Ouattara, se comportant comme des bandits de grand chemin, volent un avion, on voit le principal journal de la bourgeoisie française - Le Figaro - donner la parole au président légitime de la Côte d'Ivoire.
L'observateur attentif peut en conclure que l'angoisse de voir les banlieues françaises s'organiser avec des Service d'Ordre du genre Malcolm X et des banderoles "Troupes Françaises Hors d'Afrique" sème la panique dans toute la France à fric.
Les esclavagistes commencent à préférer le formois compradore Laurent Gbagbo plutôt que l'auto-organisation populaire qui est l'étape prochaine de leur guerre contre l'Afrique.
On remarquera (en tout cas pour les parties non mises entre crochets et qui manquent sur la page du Figaro, que Laurent Gbagbo - en tant que formois compradore - reste dans les limites d'un légalisme démobilisateur.
Il recommence ses erreurs de 2004
===j'écrivais ce texte inédit, mercredi, juste après l'audition de l'interview sur RMC de Charles Bla Goudé.


Gbagbo et Blé Goudé recommencent leurs erreurs de 2004 ! Les patriotes sont atterrés.
Laurent Gbagbo avait pourtant bien pris son virage : ce naïf avait commencé par accepter une « commission électorale indépendante » formée de HARKI Bolloré, de larbins de l'Occident esclavagiste et de pantins de l'ONUCI. Il s'était fait rouler dans la farine par cette « commission de trucage des votes ivoiriens en faveur des colons ».
Tricheries à Bouaké 100 000 votes Ouattara qui tombe du ciel dans le trajet jusqu'à Abidjan et qui doublent son score officiel ! Tricheries partout !
Ce fut Laval FMI Ouattara.
Un vote non révocable est déjà une tricherie. Mais cela ne suffisait pas !
Une tentative de putsch s'en est en-suivie avec attaque de la RTI, radio télévision de la Côte d'Ivoire par des éléments armés de kalachnikovs ayant pris la précaution de se protéger par des naïfs civils appelés à « manifester pacifiquement » par Guillaume Soro, Anne Oulotto et FMI Ouattara/
De nombreux morts parmi les putschistes, les forces de l'ordre et – surtout – parmi les naïfs envoyés comme boucliers humains au service de l'Occident.
Mais le putsch retomba comme soufflé : le peuple d'Abidjan ne voulait pas voir les mercenaires de la Guerre de Partition venir faire leur guerre fasciste dans la plus grande ville du pays.
Le résultat fut à la hauteur des attentes des patriotes africains : Laurent Gbagbo demanda le départ de la Licorne française et de l'ONUCI impérialistes.
Mais, ce lundi, les gangster de l'ONU annoncèrent qu'ils passaient outre.
En bon français, cela s'appelle une déclaration de guerre. Et en terme « diplomatique », les 10 000 hommes de guerre de l'ONUCI prenaient le statut de TROUPES D'INVASION.
La guerre des capitalistes esclavagistes était déclarée.
Il fallait une réponse à la hauteur : la mobilisation de tous les jeunes, de tous les pauvres, de tous les patriotes d'Afrique et de notre Terre. Il fallait immédiatement appeler à soutenir ce gouvernement et ce pays victime d'une tentative de Coup d'Etat fasciste ONUCI.
Il fallait appeler à la délégation générale révocable tous les peuples du monde : menacer tous les gouvernements complices d'être RÉVOQUÉS par un mouvement populaire appuyés sur des délégués révocables – un système initié par la Commune de Paris et la Révolution russe de 1917.
Il fallait – dès ce lundi – commencer à appeler toute la jeunesse de France à répondre aux menaces de Sarkozy par de gigantesques manifestations pacifiques exigeant « Troupes Françaises Hors d'Afrique ». Des manifestations partant des quartiers pauvres et convergeant – munies de services d'ordre aussi puissants que ceux de Malcolm X – vers les centre-ville.
A une déclaration de guerre coloniale, il fallait répondre par une lutte sociale de tous les pauvres contre le capitalisme.
Dès ce lundi, un Laurent Gbagbo héritier de Lumumba, de Ben Bella, de Guevara, de Sankara, aurait déclaré la guerre psychologique à Nicolas Sarkozy : « vous nous avez donné trois jours pour partir et laisser le larbin du FMI Ouattara devenir le harki-Bolloré à votre service ! Mais qui êtes-vous ? Un « président » récusé par les TROIS QUARTS de votre pays. Un pseudo-président récusé par presque la moitié de vos propres électeurs. Un pantin corrompu par Vincent Bolloré. »
Dès lundi, un Gbagbo aurait pu enchainer son refus de Licorne par une attaque psychologique puissante. Il aurait pu appeler Sarkozy « faux président corrompu ». Il aurait pu plaindre les CHÔMEURS de France victimes de ce président. Il aurait pu plaindre les jeunes de France privés d'avenir.
Il aurait pu prendre en considération les mobilisations de l'automne et dire à Sarkozy : « Vous étiez sur le point de voir un Mai 68 ! » et vous venez donner des leçons ici en Afrique.
Tous les sondages montrent que moins d'un tiers des sondés vous soutiennent actuellement. Et vous croyez que votre peuple – sans réagir – va vous laisser maintenir en Afrique les tueurs de 2004, les assassins de l'Hotel Ivoire.
Un Gbagbo combattif aurait démasqué Alliot Marie comme criminelle de guerre. Il aurait demandé des nouvelles du général Poncet. Il aurait demande des nouvelles du jeune sniper de Rouen, le jeune tireur des étages de l'Hotel Ivoire qui avait – dans sa fuite – oublié ses papiers.
Un Gbagbo combattif aurait pu – en profitant de l'attention internationale actuelle sur la Cote d'Ivoire - montrer aux caméras la copie des papiers oubliés, le plan de la place. Les preuves des crimes de 2004, les crimes de Chirac.
Mais non, le pleutre de 200'4 est revenu !
La catastrophe recommence ! Pas un mot sur les gangsters Bolloré et le voilà maintenant – piteux – qui faut des avances à l'assassin Ouattara
Au lieu de faire l'unité populaire anti-colonialiste, le voilà qui propose l'unité avec le larbin du FMI !!! Le peuple ivoirien ne va encore plus rien comprendre !!!
« IL TEND LA MAIN A ALASSANE OUATTARA » égrenent tous les médias colonialistes !!!!
Mais cela ne suffisait pas, le voilà qui demande une commission avec …. l'ONU !!!!
La classe formoise, la classe des diplômés africains fabrique vraiment des politiciens piteux.
On comprend qu'il craigne d'appeler son PEUPLE A L'AUTO-ORGANISATION !!!
On comprend facilement pourquoi le FPI n'a pas la délégation générale révocable dans son projet politique !!! On comprend pourquoi ses partisans REFUSENT LA REVOCABILITE !
Laurent Gbagbo, depuis lundi, par son silence, depuis ce mardi par ses déclarations compradores est en train de creuser sa tombe. Il vient de commettre les MÊMES ERREURS que Moussa Dadis Camara a commise.
En effet, lorsqu'un leader TOURNE LE DOS A SON PEUPLE et commence les TRACTATIONS avec les ENNEMIS DE L'AFRIQUE, ces ennemis comprennent que CE LEADER A DAVANTAGE PEUR DES PAUVRES QUE DES RICHES ENVAHISSEURS.
C'est cela la mentalité compradore. La mentalité Tchang Kai Tchek !!!!
Ce mardi, Gbagbo vient, comme il l'a fait en 2004 après l'Ivoire de se « Kuomintanguiser » !!!
Pour défendre sa classe sociale – les diplomés larbins de l'Occident -
===
Ce texte que j'hésitais à publier, cette interview faussement débonnaire accordée à Tanguy Berthomet me pousse à le mettre en lumière.
Où est l'appel aux patriotes, l'appel à la mobilisation générale, à l'auto-organisation, au renversement de Biya, au renversement de Sarkozy, au renversement de toute cette pourriture esclavagiste ?


Laurent Gbagbo : «Il y a un complot contre moi»

Mots clés : 
Par Tanguy Berthemet
26/12/2010 | Mise à jour : 21:06 
Réactions (24
Laurent Gbagbo, le 4 décembre dernier, lors de la cérémonie d'investiture présidentielle au palais d'Abidjan.
Laurent Gbagbo, le 4 décembre dernier, lors de la cérémonie d'investiture présidentielle au palais d'Abidjan. Crédits photo : Sunday Alamba/AP

INTERVIEW EXCLUSIVE - Le président ivoirien sortant rejette les menaces d'intervention militaire brandies par ses voisins. 

La menace d'une intervention militaire en Côte d'Ivoire se précise. Vendredi, à l'issue d'un sommet exceptionnel de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), les présidents de la région ont à nouveau enjoint Laurent Gbagbo de quitter le pouvoir. La Cédéao s'est dite prête à utiliser la «force légitime» et a évoqué des poursuites internationales contre les responsables des violences à Abidjan. Une mission diplomatique est attendue mardi dans la capitale économique ivoirienne, composée des présidents béninois, sierra-léonais et cap-verdien, pour tenter de convaincre le président sortant de quitter le pouvoir.
LE FIGARO. - La Cédéao a menacé d'utiliser la force si vous ne renonciez pas au pouvoir. Prenez-vous cette annonce au sérieux ?
Laurent GBAGBO. - Toutes les menaces doivent êtres prises au sérieux. Mais, en Afrique, ce serait bien la première fois que des pays africains seraient prêts à aller en guerre contre un autre pays parce qu'une élection s'est mal passée ! (...) . Si on devait aller en guerre dans tous ces cas-là, je crois que l'Afrique serait perpétuellement en guerre. Donc je prends au sérieux les menaces mais je reste tranquille. J'attends de voir.
Vous ne croyez donc pas à la possibilité d'une intervention militaire ?
Les gens peuvent déraper. Mais ils ont aussi décidé de m'envoyer une délégation. (...) ... selon cette Constitution, c'est moi qui suis élu président de la République de Côte d'Ivoire. C'est tout, et c'est simple.
Est-ce pour vous la condition préalable à une solution pacifique ?
'...) Moi je constate que les règles en vigueur dans ce pays, qui n'ont jamais été discutées par qui que ce soit, font que je suis président de la République. (...)
Outre la Cédéao, l'organe financier régional, l'Umoa, a décidé de transférer une partie des pouvoirs à Alassane Ouattara…
C'est gênant, mais il y a toujours une solution. (... )  Mais ce n'est pas la Banque centrale africaine qui paye les salaires des fonctionnaires. C'est l'argent de la Côte d'Ivoire. La décision de l'Umao n'a aucun sens.
Vous mettez aussi en cause l'objectivité de l'ONU, dont vous demandez le départ. Comment comptez-vous forcer l'Onuci à partir ?
Je l'ai dit. J'ai demandé ce départ par voie diplomatique et nous l'obtiendrons par voie diplomatique. On va discuter. Ce n'est pas par la guerre que l'on va obtenir cela. Ici, l'ONU et son chef se sont montrés partisans. Or l'ONU devait être une force impartiale. Ces forces sont maintenant partisanes, on se demande ce qu'elles font là.
Vous vous sentez victime d'un complot ?
Avant qu'on aille aux élections, j'avais demandé que l'accord de Ouagadougou soit appliqué. Si j'ai fait ma part, je demande que les autres fassent leur part en désarmant. Cela n'a pas été fait. Puis tout le monde s'entête pour que l'on vote quand même. Là, on peut parler du début du complot. On me dit : le désarmement, ce n'est pas très grave et moi-même je n'avais pas de raison de douter des rebelles avec lesquels je gérai la sortie de crise et qui se comportaient de façon loyale. Je ne pensais pas qu'ils utiliseraient les armes pour pervertir les élections à venir. Ensuite les institutions sont en place. Elles proclament le résultat et là tout le monde dit que c'est Alassane Ouattara qui est reconnu…
Qui sont les acteurs de ce complot ?
C'est surtout l'ambassadeur de France et l'ambassadeur des États-Unis. [(…)]. Ils sont allés chercher Youssouf Bakayako, le président de la Commission électorale indépendante, pour le conduire à l'hôtel du Golf qui est le quartier général de mon adversaire. Là-bas, alors qu'il se trouve hors délais et tout seul, ce qui est grave, on apprend qu'il a dit à une télévision que mon adversaire est élu. Pendant ce temps-là, le Conseil constitutionnel travaille et dit que Laurent Gbagbo est élu. À partir de là, Français et Américains disent que c'est Alassane Ouattara. C'est tout ça que l'on appelle un complot.
C'est le discours que vous tiendrez mardi à la délégation de chefs d'État envoyée en Côte d'Ivoire par la Cédéao ?
Ce sont les faits ! Et je dirai les faits en toutes circonstances ! Je ne cherche pas à convaincre. Je leur dis de vérifier la matérialité des faits. Quand les gens se détachent des faits, c'est qu'ils ne veulent pas la vérité. Je ne comprends pas pourquoi ils cherchent à créer un conflit, [(…)] pourquoi ils poussent à un affrontement interne.
Le porte-parole du gouvernement évoque un risque de guerre civile si la Cédéao intervient, un risque pour les communautés étrangères, africaines et européennes, vivant en Côte d'Ivoire…
S'il y a un désordre intérieur, une guerre civile, il y aura des risques, car nous n'allons pas laisser piétiner notre droit, notre Constitution, ça il faut que cela sorte de la tête des gens. Nous n'avons pas peur. C'est nous qui sommes agressés. C'est nous qui avons le droit pour nous. Jusqu'où ceux qui nous agressent sont-ils prêts à aller ? Quand j'ai été attaqué en 2002, nous n'avons vu ni la France, ni les États-Unis, ni la Cédéao prendre la moindre sanction. Les agresseurs de l'époque étaient connus. Tout le monde était sourd et muet, comme les singes de la parabole. Ce qui se passe aujourd'hui est la continuation de l'agression de 2002. Aujourd'hui ils retrouvent tous la parole et ils disent «haro sur Gbagbo». Mais Gbagbo, il a le droit avec lui !
L'ONU parle tout de même de 173 morts dans des affrontements, de cas d'enlèvements, d'exécutions extrajudicaires…
En 2000, quand j'ai pris le pouvoir, les mêmes gens avaient sorti des histoires de charnier à Yopougon, des assassinats. On avait demandé à l'ONU de faire une enquête. Il y avait eu un rapport. Le fond du débat aujourd'hui, c'est : qui est élu ? Et comme on ne veut pas de ce débat, on glisse vers les entraves aux droits de l'homme, les assassinats. Il faut constater la similitude entre 2000 et 2010. Je vais demander au ministre de la Justice d'ordonner des enquêtes. On n'a pas peur de ce débat.
La CPI pourrait-elle se joindre à cette enquête ?
Lors des discussions de paix de Marcoussis en janvier 2003, un chef d'État voisin, qui vient d'être réélu à 80 %, avait déjà dit que je devais être livré à la CPI. C'était succulent venant de lui. Peut-être aurais-je dû me faire élire à 80 %, j'aurais été moins suspect. Aujourd'hui, en 2010, c'est le même scénario. Je ne suis pas surpris. Il y a un complot qui vise à installer Ouattara au pouvoir.
Des pays africains aussi, comme le Nigeria, demandent votre départ…
Je ne veux pas parler de cela. Dans les réunions des pays africains, les représentants des pays occidentaux sont plus nombreux dans les couloirs que les Africains. Les pressions sont énormes. On n'en peut plus. Et quand on subit ce que je subis, on se dit que Mugabe (toujours président du Zimbabwe, malgré sa défaite aux élections, NDLR) n'avait pas totalement tort.


Il ne veut pas parler du Nigéria ?
NOTRE REPONSE C'EST : AU NIGERIA "KICK OUT THE GOVERNEMENT !!!"




PS : 17:45 Ce texte demandant l'aide des lecteurs de Abidjantalk contre une "censure" subtile a été (après que 99 lecteurs l'aient lu) VICTIME D'UNE CENSURE BRUTALE, une censure STALINO-FASCISTE ! : Le Webmaster VIENT DE L'EFFACER PUREMENT ET SIMPLEMENT !!!
Nous saurons un jour qui est ce monsieur, basé aux USA, et méprisant la LIBERTE D'EXPRESSION :

Je demande l'aide aux 313 lecteurs qui ont lu mon avant-dernier texte ici, sur Abidjantalk.

Le dernier, ils ne le liront pas (sauf à fouiller tout au fond de la pile où il s'enfonce) : le webmaser en a verrouillé les réponses.(134 personnes l'ont lu avant qu'il se soit enfoui. Ce sont DONC plusieurs CENTAINES de lecteurs qui ont été privés de cette lecture !)

Gbagbo au Figaro Les erreurs de 2004 Mobilisation populaire!
EXIGEZ (pour la liberté d'INFORMATION) que soient DÉVERROUILLÉES LES RÉPONSES A CE TEXTE :!

Verrouiller les réponses, c'est une RUSE MÉPRISABLE POUR EMPÊCHER LE DÉBAT, POUR EMPÊCHER QUE CE TEXTE NE REMONTE PLUS JAMAIS SUR LA PILE !
En effet, comme personne ne peut plus RÉPONDRE ce texte tombera de plus en plus profondément en bas de la pile de telle façon que tout le monde l'oubliera !

Je ne pourrai donc pas répondre à 
Mekoo90
Sa réponse 
Déc 26, 10 9:35 pm
Mekoo90 Voir le dernier message United Kingdom

restera ..... sans aucune réponse, il est impossible d'accéder à la page réponse

Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

Son Excellence
Mekoo90
Son Excellence
 Feminin
Inscrit le: 02 Avr 2009
Messages: 2728
WebZone: United Kingdom
Patrie: 
Je pense qu'il faut quand meme garder le calm pour ne pas commetre les memes erreurs du passe, il faut laisser les representant de la CEDAO venir et on avisera apres ou bien.


You are what you eat
Revenir en haut Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privéCe sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.


ET VOILA LE TRAVAIL !!!!
UNE BELLE CENSURE A LA MODE NEO-STALINIENNE !!!! UNE MODE FORMOISE CONTRE LAQUELLE JE ME BATS TOUS LES JOURS EN FRANCE !!!



Je suis habitué à la censure : en France les mangeurs de miettes coloniales - gens de "gauche" n'arrêtent pas de me censurer sur tous les sites qu'ils contrôlent.!
Ils ne veulent pas voir le mot d'ordre "Troupes Françaises hors d'Afrique" sur leurs pages.
Il y a 6 jours, j'ai failli faire lire une copie de PV truqués des Ouattistes sur le site RUE89 à des MILLIERS DE LECTEURS : en effet, mon commentaire se trouvait tout en HAUT de la pile.
Chaque lecteur lisant la partie commentaire ne pouvait pas manquer mon article.
Mardi dernier, sur RUE89, c'est donc ce commentaire qui a été censuré par les agents stalino-fascistes rendant service à la France à fric.

mardi 21 décembre 2010


Des farces formoises pour faire oublier le crime de forfaiture : Nicolas Sarkozy paye ses vacances à Malte par l'occupation militaire de la Côte d'Ivoire (sur rue89)


Ce texte n'a pas été enfoui sous la pile, ils l'ont carrément effacé.
A la demande de "Le Rectificateur" alias Thierry CSP alias x militant NPA de la ville de Toulouse.
Il s'est VANTE d'avoir demandé à Yann Guégan (webmaster de RUE89) d'effacer mon texte en le lui SIGNALANT.

QUI A SIGNALE MON TEXTE au WEBMASTER DE ABIDJANTALK ?

DE LA MEME FACON, LE WEBMASTER de l'association SURVIE pseudo- mathieu SE VANTE d'AVOIR EFFACE certains de mes messages du mur Facebook de survie.

IL est VRAI QUE SURVIE APPELLE AU RENFORCEMENT DE L'ONUCI EN CÔTE D'IVOIRE !!!

Nous sommes en guerre contre les esclavagistes, le Webmaster de Abidjantalk donne la parole à des Aymar HARKI Bolloré (il a raison de le faire) et il ENFOUI mon texte de critique AVEC PROPOSITIONS de la REEDITION 2004 de la TACTIQUE GBAGBO !!!


===

PS 27/12/10 18:16
Je dépose ce commentaire sur Abidjantalk

Reponse à Cassandre:

Citation:
Si vous alliez chanter votre chanson vous-même dans les rues d'Abdidjan ??? ça vous ferez des vacances et vous mettriez en pratique vos belles pensées !
N'emmenez pas avec vous vos copains de la LCR, ils ne peuvent plus vous supporter !

Cassandre peut se réjouir !!!
J'étais victime (deux fois sur trois) de censure sur le Figaro
victime de censure chez tous les faux trotskystes du NPA, de LO etc...
parfois victime de censure sur RUE89**Elle peut sabler le champagne

son rêve (fasciste) de censure absolue est en partie réalisé par le Webmaster de Abidjantalk. Je prenais pour des ragots les rumeurs le présentant comme un pantin corrompu.
Ce qui se passe - et qui réjouira tous les fascistes de la France à fric - a difficilement une autre explication : QUI paye pour CENSURER ceux qui DÉFENDENT sans soutien Laurent Gbagbo ?


lundi 27 décembre 2010


Je suis subtilement "censuré" sur Abidjantalk aidez-moi ! Le webmaster a bloqué la fonction réponse à mon texte de critiques sur Gbagbo (enfouir les messages c'est la technique capitaliste du "cause toujours")

PS : 17:45 Ce texte demandant l'aide des lecteurs de Abidjantalk contre une "censure" subtile a été (après que 99 lecteurs l'aient lu) VICTIME D'UNE CENSURE BRUTALE, une censure STALINO-FASCISTE ! : Le Webmaster VIENT DE L'EFFACER PUREMENT ET SIMPLEMENT !!!
Nous saurons un jour qui est ce monsieur, basé aux USA, et méprisant la LIBERTE D'EXPRESSION :

Je demande l'aide aux 313 lecteurs qui ont lu mon avant-dernier texte ici, sur Abidjantalk.

Le dernier, ils ne le liront pas (sauf à fouiller tout au fond de la pile où il s'enfonce) : le webmaser en a verrouillé les réponses.(134 personnes l'ont lu avant qu'il se soit enfoui. Ce sont DONC plusieurs CENTAINES de lecteurs qui ont été privés de cette lecture !)

Je découvre cet appel sur Abidjantalk .
avant de prendre le temps d'en savoir davantage, je juge qu'il est important de le faire circuler : les actions de tous les patriotes africains - quand bien même l'idéologie formoise compradore puisse embrumer la clarté des objectifs et l'efficacité des moyens - en faveur de la DÉFENSE de Laurent Gbagbo en tant que Président légitime de la Côte d'Ivoire implique de construire UN BLOC DE DÉFENSE INTERNATIONAL en faveur de ce pays.
Pour notre part, nous ne respectons AUCUN article des Nations Unies qui ne sont - depuis leur cration - qu'un repaire de brigands - et nous n'avons RIEN à réclamer d'aucun de ces bandits - ni au gredin partisan de la peine de mort Ban Ki Moon, ni au corrompu pantin de Bolloré Nicolas Sarkozy.
De plus, il manque à cet appel la demander à toute la jeunesse du monde à MANIFESTER immédiatement "BAS LES PATTES SUR LA CÔTE D'IVOIRE" ONUCI et BANDITS COMPRADORE du Nigérai et d'ailleurs GO HOME !
Il manque l'appel à l'auto-organisation. Il manque l'appel aux Ivoiriens, aux Camerounais, aux Africains : UN DÉLÉGUÉ POUR 25.
Il manque l'appel aux pauvres du Nord : Organisez-vous pour faire TOMBER ces gouvernements esclavagistes.
IL manque l'objectif : 1000 euros pour tous les Terriens.

Ce sont les limites habituelles de la classe formoise.
Mais nous nous réjouissons de voir cette unité être le début du tombeau de  la France à fric !
Face aux HARKI-BOLLORE, aux FORMOIS COMPRADORES larbins de Sakozy, larbins de l'ONUCI, cet appel est une claque !

La Côte d'Ivoire n'est pas l'Irak !
Si les patriotes formois passent outre à leur appartenance de classe, la Côte d'Ivoire sera le TOMBEAU DU CAPITALISME MONDIAL

  mains.jpg
  
Alors que la réélection de Laurent Gbagbo donne lieu à une ingérence belliqueuse inacceptable de la communauté dite internationale (France, USA, Union Européenne et Nations Unies et leurs négriers sur le continent noir), des intellectuels camerounais et africains, soucieux de l'indépendance et de la souveraineté des états africains, lancent un appel à la solidarité avec ceux qui luttent pour ces objectifs en ce moment en Côte d'Ivoire et s’opposent à la recolonisation de l’Afrique par les Occidentaux.
En 2002, la Côte d’Ivoire a été victime d’une tentative de coup d’Etat qui s’est transformée en une rébellion armée dans le nord du pays.
La tentative de coup d’Etat a causé la mort d’environ 10 000 civils.
Après plusieurs résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies restées sans effets, exigeant notamment le désarmement des rebelles, le chef de l’Etat, Président de la République de Côte d’Ivoire, Laurent GBAGBO, a engagé le « Dialogue direct » en 2007 en vue de mettre fin à la crise politico-militaire que connaît le pays depuis 2002.
A cet effet, l’Etat Ivoirien a organisé et supporté seul les dépenses liées aux élections « les plus chères du monde » (120 milliards de francs CFA versés à la société française Sagem), qui ont abouti à l’annonce illégale et clandestine des résultats provisoires au quartier général de campagne d’un des candidats à l’élection par Youssouf Bakayoko président de la commission Electorale Indépendante, organe administratif et à la proclamation des résultats définitifs par le Conseil Constitutionnel, conformément à la constitution de la République souveraine de Côte d’Ivoire.
Convaincus que l’on ne peut construire  la paix et la démocratie sans le respect des Institutions d’un Etat et conscients que le développement durable des pays Africains passe nécessairement par la paix,
Les intellectuels Africains, respectueux :
-de la charte des Nations Unies, qui pose son article 2.1, 2.2 et 2.4 le respect de la souveraineté et des institutions de chaque Etat Membre ;
 -de l’Acte Constitutif de l’Union Africaine, qui pose le respect des institutions souveraines en son article 3 (b) et le refus de la prise de pouvoir par les armes en son article 4 (p) ;
-de la Constitution et des Institutions dont le Peuple Ivoirien s’est librement doté,
Soutiennent les Institutions de la République Ivoirienne et le Peuple Ivoirien qui lutte pour le respect de sa souveraineté et
Lancent un appel ferme au secrétaire General des Nations Unies Ban Ki Moon ainsi qu’au Président Sarkozy, exigeant de ces derniers qu’ils agissent conformément aux règles qui gouvernent les Nations Unies, à savoir le respect de la souveraineté des Etats qui la composent et par conséquent le respect des Institutions de l’Etat de Côte d’Ivoire.
Le seule crime que Laurent Gbagbo a commis est d’avoir osé s’opposer à la scandaleuse tentative de recolonisation de la Côte d’Ivoire. Nous exhortons tous les Africains, malgré nos différentes options idéologiques, à s’opposer fermement et résolument à cette honteuse tentative de révassalisation de la Côte d’Ivoire.
Notre continent, l’Afrique ne peut pas, ne doit pas négocier sa souveraineté et sa liberté, c’est pourquoi nous avons décidé aux noms des  pères fondateurs de nos indépendances de refuser les ingérences qui corrompent l’avenir de nos nations et de nos peuples. En toute souveraineté, nous intellectuels d’Afrique, nous nous engageons à refuser que le concept de Communauté Internationale et les Nations Unies soient le creuset de la fin de l’Histoire.

Douala, le 20 Décembre 2010
Signataires :
Hervé-Emmanuel N’Kom
Mr le Bâtonnier Charles Tchoungang
Henriette Ekwe
Anicet Ekane
Maître Célestin Kengoum
Dr Samuel Mack Kit
Maître Michel Etia
Abanda Kpama
Bikidik Paul Géremie
Emmanuel Mbiga
Dongmo Fils Valentin
Manga Guillaume
Faustin Bekolo
Oscar Batamack
Pr Takam
Michaut Moussala
Nathalie Yamb
Suzanne Kala-Lobé
 
Pour la République du Congo
Daniel NKOUTA
Antoine BAKABADIO
Ernest MILANDOU
Solange NKODIA
Emmanuel TATY-TATY
Sylvestre NKOUKA dia MASSAMBA
Honoré NDOUNIAMA
Jean Claude MISIDIMBAMBAZI
Edouard ITOUA EKABA
Etienne MFOUTOU
Denis Charles OBONGUI
Christian ETOKA
Elie MILANDOU
Denise BOUETOUMOUSSA
Mireille ELENGA
Jean OSSOMBI
Benoît Jean de Dieu ONGOUELE
Christine POATY
Chérise Claudia MPASSI
Fulbert KOUYANGAMA
Félicienne MOKEMIABEKA
André ETOKABEKA
Jeanne Marie GANGIA
Pauline MOUKOKO
Adrienne PANGOU
Pierrette NDION

A l'International:
Dondo Alain Yaka
Munsa Nzinga Kandombe
Jean-Paul Vanhoove
Biidou Nguimatsa Zelezeck
Gnahoua Ambroise
Komandant Simi OL
Lambert Okundji Lutula
Me Bernard Takoré
Diane Laubhouët-Vally
Guy-Patrice Lumumba
Si vous voulez signer cet appel, mettez « OUI » en commentaire avec votre nom complet sur http://saoti.over-blog.com/article-appel-de-douala-pour-la-cote-d-ivoire-63462394.html ou envoyez un mail à : appeldedouala@gmail.com







Avant-hier soir, le 26, le journal Le Figaro mettait en ligne une interview de Laurent Gbagbo, le président légitime de la Côte d'Ivoire.Laurent Gbagbo : «Il y a un complot contre moi»
(interview par Tanguy Berthemet)
En complément de l'analyse publiée hier (Une interview de Laurent Gbagbo au Figaro. Il recommence ses erreurs de 2004 ! Il faut appeler à la mobilisation populaire, à l'auto-organisation, au renversement des esclavagistes et des harki-kapos) voici un texte de "contre-réponses alternatives" dont j'ai rédigé le contenu, depuis deux jours.


=

Une alternative à l'interview de Laurent Gbagbo : les réponses qu'aurait faites un révolutionnaire égalitariste digne successeur de Patrice Lumumba et de Thomas Sankara.

par Yanick Toutain
28/12/2010
Certaines bonnes âmes – acquises à la formoisie – vont souvent geignant : la critique est facile, l'art est difficile. En complément de l'article d'hier portant sur l'interview – par Laurent Berthemet du Figaro – de Laurent Gbagbo, nous allons donc publier un complément.
Qu'auraient donc été les réponses données par un Laurent Gbagbo héritier de Patrice Lumumba et de Thomas Sankara ?

Les voici. Des réponses révolutionnaires aux questions (étonnement polies) du journaliste de la bourgeoisie française.
Ces réponses seront données sous une forme agitatoire. Elles sont rédigées dans un style « oral », telles qu'un orateur les citerait dans un discours en public destiné à mobiliser les patriotes.






LE FIGARO. - La Cédéao a menacé d'utiliser la force si vous ne renonciez pas au pouvoir. Prenez-vous cette annonce au sérieux ?
Réponse révolutionnaire : Je prends au sérieux toutes les menaces provenant de la France à fric
Je prends au sérieux les menaces de tous les bandits occidentaux qui trainent dans la misère 5 milliards de Terriens !
Je prends au sérieux les menaces de ceux qui sont responsables de la mort de 3 millions de bébés africains chaque année !
Je prends au sérieux les menaces de ceux qui sont les responsables de la mort de 4,5 millions de bébés sur les autres continent !
Un total de plus de 7 millions de bébés assassinés par ce génocide sanitaire.
Un génocide dont 40% des victimes sont des bébés du continent Afrique.
Je prends – tout autant - au sérieux les menaces de gens qui émettent 7 milliards de tonnes de carbone chaque année.
Je prends au sérieux les menaces criminelles de ces criminels écologiques.
Je prends au sérieux les menaces de ceux qui aggravent - chaque année - de 1,5 % l'état de destruction de notre planète.
Je prends au sérieux les menaces de ces criminels responsables d'un génocide sanitaire qui fait, chaque année plus de 7 millions de morts, quand Adolf Hitler n'en faisait que 2,6 millions au pic de la Shoah.
Je prends au sérieux les menaces de ces criminels écologiques qui ont tellement détruit notre planète qu'il est impossible de réparer les dégâts avant l'an 2100.
Je prends au sérieux les menaces de ces criminels.
En conséquence de l'importance que j'accorde à leurs menaces, je prends au sérieux les menaces que viennent, en Afrique, répéter tous leurs valets, tous leurs larbins.
Je prends donc au sérieux les menaces de leurs valets, de leurs harkis, de leurs kapos qui gardent leur camp de travail géant qu'est devenu l'Afrique.
Je prends au sérieux les menaces de ces pantins CEDEAO qui mènent – en continuité de leurs prédécesseurs – la guerre contre l'Afrique depuis 1961.
Je prends au sérieux les menaces de gens qui sont les successeurs des assassins de Patrice Lumumba. Je prends au sérieux les menaces d'une clique criminelle dont l'un des fleurons est l'assassin de Thomas Sankara.
Je prends au sérieux les menaces d'un gang criminel dont l'un des chefs de bande a pour nom Blaise Compaoré !
Je prends très au sérieux les menaces du gang de celui qui assassina notre héros Thomas Sankara et qui reste impuni depuis : un des meilleurs larbins de cette communauté internationale des gangsters associés. Cette CIGA criminelle.
Je prends très au sérieux les menaces de l'assassin Compaoré qui assassina le journaliste burkinabé Norbert Zongo.


Je prends très au sérieux les menaces de ces bandits de la CIGA, je prends très au sérieux les menaces du Club Esclavagiste Des Exécuteurs Assassins Oubliés.
Car tel est devenu le sens de CEDEAO ! Un club formé d'esclavagistes au service du Nord.
Un club asservissant leurs peuples.
Un club d'assassins comme Compaoré. UN club d'exécuteurs.
Un club de gangsters dont l'Occident esclavagiste oublie les crimes pour mieux les encourager.
Je prends très au sérieux leurs menaces.
=+=
=+=
Laurent GBAGBO. - Toutes les menaces doivent êtres prises au sérieux. Mais, en Afrique, ce serait bien la première fois que des pays africains seraient prêts à aller en guerre contre un autre pays parce qu'une élection s'est mal passée ! Regardez un peu la carte de l'Afrique, regardez où ça se passe plus ou moins bien, ou plus ou moins mal, et regardez là où il n'y a pas d'élection du tout. Si on devait aller en guerre dans tous ces cas-là, je crois que l'Afrique serait perpétuellement en guerre. Donc je prends au sérieux les menaces mais je reste tranquille. J'attends de voir.
Vous ne croyez donc pas à la possibilité d'une intervention militaire ?
Réponse révolutionnaire : Mais bien au contraire. Je crois bel et bien possible une guerre ouverte, une guerre armée de la part de ces gens-là.
Mais, il faut clarifier quels sont leurs mobiles pour savoir quelle est la meilleure réponse à leur apporter.
Nous sommes actuellement dans une phase terminale de la période ouverte par l'attaque terroriste de la ville de New York par les amis saoudiens de Georges Bush.
Il faut que soit éclairci le contexte dans lequel s'est produit le 11 septembre.
En effet, l'été 2001 fut le moment de la grande révolte des jeunes Algériens de Kabylie - le Printemps Noir, ce fut l'été des grandes mobilisations de la jeunesse privilégiée mais opprimée des grands pays impérialistes. La ville italienne de Genova fut le théâtre d'affrontements visant à mettre au pas ces classes qui réclamaient toujours plus aux capitalistes.
C'est à cela que servit le 11 septembre 2001: mettre un coup d'arrêt à la mobilisation anticapitaliste mondiale.
C'est bien de ça qu'il s'agissait : toutes les classes opprimées voulaient en finir de trente années d'offensive bourgeoise : depuis 1973 et Pinochet, la classe capitaliste à l'offensive reprenait – un à un – tous les cadeaux coloniaux qu'elle avait faits aux salariés privilégiés de la Terre du Nord.
La guerre contre l'Afghanistan, la guerre contre l'Irak avaient eu cette fonction : reprendre la main. Ne pas laisser les classes exploiteuses opprimées de Terre du Nord faire grossir les pré-conditions de la révolution mondiale.
C'est dans ce contexte que survient l'attaque contre la Côte d'Ivoire.
La classe capitaliste mondiale a peur.
Elle a vu ce qui s'est passé tout au long de l'année 2010 en France, les mobilisations rassemblant des millions de manifestants.
Heureusement - pour cette classe bourgeoise - seules les retraites furent l'objet d'une lutte.
Mais il fallut pour cela toute la capacité de sabotage de la gauche de l'extrême gauche, du NPA, des faux anarchistes arrivistes de la CNT....
Tous sabotèrent : pas un mot sur le chômage, pas un mot sur l'Afrique, pas un mot sur le couvercle carbone.
Et donc pas un mot sur la REVOCATION possible de Nicolas Sarkozy par des délégués révocables.

Les 4 enjeux majeurs étaient mis dans l'ombre.
Le résultat de ce sabotage, ce fut la défaite provisoire. Une défaite qui rendit « crédibles » les solutions des pires amis de la classe des salariés : les Strauss-Kahn et autres Ségolène Royal.
Mais la bourgeoisie a peur.
Elle a peur que les chômeurs pauvres de France ne se mobilisent, elle a peur que les jeunes petits fils et petites filles de l'Afrique ne descendent dans les rues pour exiger la fin de la guerre contre l'Afrique.
La fin de la guerre menée depuis 1961.
L'attaque contre la Côte d'Ivoire sert à cela : créer une situation de guerre ouverte pour faire un exemple à l'intention de tous les Camerounais qui voudraient en finir avec Biya, à l'intention de tous les congolais, de tous les Gabonais, de tous ces peuples victimes de tricheurs...
Ils veulent ECRASER LE MOUVEMENT 2004 !
Ils veulent en finir avec les PATRIOTES ivoiriens !
C'est la raison pour laquelle, la guerre qu'ils préparent est la guerre de toute l'Afrique, la guerre de toute l'Europe des pauvres, la guerre de tous les Américains pauvres, depuis le sud du Chili jusqu'aux Indiens du Québec...
C'est une guerre du capitalisme pourrissant contre les Pauvres de toute la planète.
Ils veulent faire un exemple !


Laurent GBAGBO. - Les gens peuvent déraper. Mais ils ont aussi décidé de m'envoyer une délégation. On aurait dû commencer par là. On aurait économisé beaucoup de malentendus. Il faut venir voir ce qui se passe en Côte d'Ivoire. Quand on a vu, alors on prend une décision. Ici, nous avons des lois, nous avons une Constitution, des règles. C'est ça qui fait une élection, comme dans tous les pays modernes. Et selon cette Constitution, c'est moi qui suis élu président de la République de Côte d'Ivoire. C'est tout, et c'est simple.
Est-ce pour vous la condition préalable à une solution pacifique ?

Réponse révolutionnaire : La seule solution pacifique qui puisse exister, elle se produira quand tous les gangsters esclavagistes auront été mis hors d'état de nuire. La solution pacifique entre l'URSS et l'Allemagne nazie n'a pu se mettre en place qu'après le tribunal de Nuremberg.
Nous mettrons en place une solution pacifique quand la France révolutionnaire nous aura livré la totalité des personnels politiques ayant gouverné de 1961 à nos jours. Tous ces corrompus criminels responsables de la morts de dizaines de millions de bébés africains.
Y compris donc les Verts, les socialistes et le communistes de 1997-2002 responsables de 15 millions de morts en cinq ans.

Le Nuremberg de l'Afrique jugera les Jack Lang, les Roland Dumas, les Marie-Georges Buffet, tous ces corrompus que la « juge » Eva Joly épargna de son réquisitoire. Elle qui travaille avec le raciste Mamère et les colonialistes Verts à perpétuer notre esclavage.

Mais nous avons confiance dans le peuple de France : les Français renverseront Sarkozy et mettront à bas ce fascisme organisé et secret qu'est le France à fric.
De toute façon, les Français n'ont même pas le choix : l'arrivée de Nicolas Sarkozy en 2007, c'est la prise des commandes par tous les gangsters fascistes qui limitaient leurs barbouzeries racistes à l'Afrique.
Maintenant, la délinquance raciste elle est organisée sous l'égide du délinquant raciste Brice Hortefeux.



Laurent GBAGBO. - Je ne pose jamais de préalable à une discussion. Il faut aller au fond des choses. Moi je constate que les règles en vigueur dans ce pays, qui n'ont jamais été discutées par qui que ce soit, font que je suis président de la République. Je mettrai ça sur la table. Avant, personne ne se plaignait du Conseil constitutionnel.
Outre la Cédéao, l'organe financier régional, l'Umoa, a décidé de transférer une partie des pouvoirs à Alassane Ouattara…

Réponse révolutionnaire :
La CEDEAO ? Le Club Esclavagiste Des Exécuteurs Assassins Oubliés ? L'UMOA ? L'Union Militaire des Obligeants Assassins .?
Ce que font ces saboteurs de l'Afrique, c'est de précipiter l'AFRICATION de nos économies.
Nous allons rendre aux Africains ce qui leur appartient : les terres, les usines, les ateliers, les ports, les mines, tous les outils.
Nous allons nous partager – à égalité - ce dont nous disposons.
Par ailleurs, l'attaque économique Sarkozy-Ouattara nous pousse vers l'AFRO !
Nous allons à grand pas vers notre monnaie africaine.
J'en profite pour vous annoncer une grande nouvelle : à la fin du mois, les salaires CFA de tous les fonctionnaires vont être divisés par deux.
Il est intolérable que des privilèges puissent diviser notre peuple.
En compensation, une somme de 200 Afros sera versée pour chaque personne plus 100 par enfant. Le cours de l'Afro étant approximativement fixé – pour commencer – à 100 FCFA.
Cette somme équivalente à 20000 FCFA sera sous forme de BONS ALIMENTAIRES.
Il va de soit que toute tentative de faussaires sera considéré comme criminelle et punie en conséquence.
Si la CEDEAO, si le Club Esclavagiste Des Exécuteurs Assassins Oubliés veut continuer ses provocations, tous ceux qui soutiennent ce club en paierons le prix fort.
Nous appelons déjà les peuples de chacun des pays qui se sont rangés avec les bourreaux à CONSTRUIRE LA DELEGATION GENERALE REVOCABLE.
Nous appelons tous ces peuples à désigner un délégué révocable pour 25 délégateurs.
Et à construire un gouvernement de rechange.
C'est NOTRE réponse à la CEDEAO !
Nous aiderons financièrement tous les pays ayant RENVERSE LEUR GOUVERNEMENT COMPRADORE !
Laurent GBAGBO. - C'est gênant, mais il y a toujours une solution. Dans ce domaine qui est très délicat, il faut mieux ne pas parler. Mais ce n'est pas la Banque centrale africaine qui paye les salaires des fonctionnaires. C'est l'argent de la Côte d'Ivoire. La décision de l'Umao n'a aucun sens.
Vous mettez aussi en cause l'objectivité de l'ONU, dont vous demandez le départ. Comment comptez-vous forcer l'Onuci à partir ?
Réponse révolutionnaire : Nous ferons partir l'ONUCI en faisant déserter les malheureux soldats qui en sont les otages.
Nous accorderons l'asile à chaque soldat désertant. Nous lui donnerons la nationalité ivoirienne. Y compris pour les membres de leur famille qu'ils appelleront à leurs côtés.
Ils seront appelés CITOYENS D'HONNEUR et auront leurs noms sur le site gouvernemental de la Côte d'Ivoire. Cette désertion des troupes de l'ONUCI sera comparée à celle des valeureux déserteurs ayant fui l'armée de Hitler, ils seront comparés aux valeureux soldats de la Wermacht de Brest qui complotaient contre leurs chefs nazis.
Les autres seront pris en photos et dénoncés internationalement sur tous les blogs consultables par leurs pays. Avec leurs noms !
Nous appellerons les peuples à se soulever.
Les Haïtiens auraient du appeler les Népalais à se soulever contre leurs oppresseurs maoïstes de droite, maoïstes arrivistes. Ces criminels qui ont envoyé, en Haïti, un corps malade, un groupe de soldats atteints du choléra.
Il faut renverser ce gouvernement népalais.
Nous en ferons autant pour tous ceux qui nous agresserons.
J'en profite pour appeler le courageux peuple de France à renverser Nicolas Sarkozy au plus tôt.
Et à renvoyer aux poubelles de l'Histoire la totalité de leurs politiciens corrompus.
Seuls de nouveaux leaders, femmes, hommes, jeunes pourront avoir l'humanité nécessaire au grand partage.



Laurent GBAGBO. - Je l'ai dit. J'ai demandé ce départ par voie diplomatique et nous l'obtiendrons par voie diplomatique. On va discuter. Ce n'est pas par la guerre que l'on va obtenir cela. Ici, l'ONU et son chef se sont montrés partisans. Or l'ONU devait être une force impartiale. Ces forces sont maintenant partisanes, on se demande ce qu'elles font là.
Vous vous sentez victime d'un complot ?

Réponse révolutionnaire : Je me sens ? Mon analyse n'est pas basée sur des sensations. Mais sur des faits. Thomas Sankara ne s'est pas « senti » assassiné par Blaise Compaoré !!!
Nous ne sentons pas les USA et la France, nous les voyons préparer la guerre contre l'Afrique !
CE SONT DES FAITS !
Et ces gouvernements ne se sentiront pas renversés par leurs peuples, ils le seront RELLEMENT !
Laurent GBAGBO. - Avant qu'on aille aux élections, j'avais demandé que l'accord de Ouagadougou soit appliqué. Si j'ai fait ma part, je demande que les autres fassent leur part en désarmant. Cela n'a pas été fait. Puis tout le monde s'entête pour que l'on vote quand même. Là, on peut parler du début du complot. On me dit : le désarmement, ce n'est pas très grave et moi-même je n'avais pas de raison de douter des rebelles avec lesquels je gérai la sortie de crise et qui se comportaient de façon loyale. Je ne pensais pas qu'ils utiliseraient les armes pour pervertir les élections à venir. Ensuite les institutions sont en place. Elles proclament le résultat et là tout le monde dit que c'est Alassane Ouattara qui est reconnu…
Qui sont les acteurs de ce complot ?

Réponse révolutionnaire : La liste serait trop longue. Allez consulter, pour commencer, la liste des assassins de Patrice Lumumba, puis la liste complète des tentatives d'assassiner ou de renverser Sékou Touré....
pour les derniers épisodes du complot.....
Laurent GBAGBO. - C'est surtout l'ambassadeur de France et l'ambassadeur des États-Unis. (…). Ils sont allés chercher Youssouf Bakayako, le président de la Commission électorale indépendante, pour le conduire à l'hôtel du Golf qui est le quartier général de mon adversaire. Là-bas, alors qu'il se trouve hors délais et tout seul, ce qui est grave, on apprend qu'il a dit à une télévision que mon adversaire est élu. Pendant ce temps-là, le Conseil constitutionnel travaille et dit que Laurent Gbagbo est élu. À partir de là, Français et Américains disent que c'est Alassane Ouattara. C'est tout ça que l'on appelle un complot.
C'est le discours que vous tiendrez mardi à la délégation de chefs d'État envoyée en Côte d'Ivoire par la Cédéao ?

Réponse révolutionnaire : Je dirai à ces gens : il est encore temps pour vous de revenir dans le genre humain. De quitter ce statut de harki qui va vous coller à la peau pour le reste de vos vies.

Laurent GBAGBO. - Ce sont les faits ! Et je dirai les faits en toutes circonstances ! Je ne cherche pas à convaincre. Je leur dis de vérifier la matérialité des faits. Quand les gens se détachent des faits, c'est qu'ils ne veulent pas la vérité. Je ne comprends pas pourquoi ils cherchent à créer un conflit, (…) pourquoi ils poussent à un affrontement interne.
Le porte-parole du gouvernement évoque un risque de guerre civile si la Cédéao intervient, un risque pour les communautés étrangères, africaines et européennes, vivant en Côte d'Ivoire…

Réponse révolutionnaire : Ce sont des calomnies. Nous sommes africains et nous allons apprendre la délégation à tous les travailleurs de Côte d'Ivoire qui sont venus d'un autre pays.
Nous allons leur apprendre le B-A-BA de la révolution anti-coloniale.
Ainsi, les volontaires pourront retourner au Burkina Faso renverser Compaoré, retourner au Sénégal renverser le fondateur de la dynastie avant que fiston ne soit couronné etc etc …
Nous sommes des Africains et les seules frontières qui subsisteront sont les frontières naturelles que sont les fleuves.
Nous sommes des Africains et à terme, toute l'humanité redeviendra africaine !
Sans aucune frontière !
Laurent GBAGBO. - S'il y a un désordre intérieur, une guerre civile, il y aura des risques, car nous n'allons pas laisser piétiner notre droit, notre Constitution, ça il faut que cela sorte de la tête des gens. Nous n'avons pas peur. C'est nous qui sommes agressés. C'est nous qui avons le droit pour nous. Jusqu'où ceux qui nous agressent sont-ils prêts à aller ? Quand j'ai été attaqué en 2002, nous n'avons vu ni la France, ni les États-Unis, ni la Cédéao prendre la moindre sanction. Les agresseurs de l'époque étaient connus. Tout le monde était sourd et muet, comme les singes de la parabole. Ce qui se passe aujourd'hui est la continuation de l'agression de 2002. Aujourd'hui ils retrouvent tous la parole et ils disent «haro sur Gbagbo». Mais Gbagbo, il a le droit avec lui !
L'ONU parle tout de même de 173 morts dans des affrontements, de cas d'enlèvements, d'exécutions extrajudicaires…
Réponse révolutionnaire : Votre journal semble aveugle. Quand - jeudi dernier - des putschistes attaquaient les forces régulières de l'État de Côte d'ivoire, d'où sont venues les consignes qui vous ont interdit de comptabiliser le nombre de NOS victimes.
Qui vous a empêché de compter le nombre de policiers, de militaires ivoiriens morts.
Morts sous les balles des Kalachnikov des putschistes de l'Hôtel du Golf.
A moins que votre "173" ne les incluse ?
Quelle est la réponse .?
Laurent GBAGBO. - En 2000, quand j'ai pris le pouvoir, les mêmes gens avaient sorti des histoires de charnier à Yopougon, des assassinats. On avait demandé à l'ONU de faire une enquête. Il y avait eu un rapport. Le fond du débat aujourd'hui, c'est : qui est élu ? Et comme on ne veut pas de ce débat, on glisse vers les entraves aux droits de l'homme, les assassinats. Il faut constater la similitude entre 2000 et 2010. Je vais demander au ministre de la Justice d'ordonner des enquêtes. On n'a pas peur de ce débat.
La CPI pourrait-elle se joindre à cette enquête ?

Réponse révolutionnaire : La CPI est un ramassis de gangsters menteurs, truqueurs, partiaux au service des esclavagistes.
Ils sont à la justice ce que le juge Bruguière est à l'enquête de police sur le génocide au Rwanda : des négationnistes !
Laurent GBAGBO. - Lors des discussions de paix de Marcoussis en janvier 2003, un chef d'État voisin, qui vient d'être réélu à 80 %, avait déjà dit que je devais être livré à la CPI. C'était succulent venant de lui. Peut-être aurais-je dû me faire élire à 80 %, j'aurais été moins suspect. Aujourd'hui, en 2010, c'est le même scénario. Je ne suis pas surpris. Il y a un complot qui vise à installer Ouattara au pouvoir.
Des pays africains aussi, comme le Nigeria, demandent votre départ…
Réponse révolutionnaire : Le peuple du Nigeria demande quelque chose ?
Ce que je pense, c'est que lé départ que le peuple du Nigeria va demander aura de grandes chances d'être celui du gouvernement ….. du Nigeria.
Laurent GBAGBO. - Je ne veux pas parler de cela. Dans les réunions des pays africains, les représentants des pays occidentaux sont plus nombreux dans les couloirs que les Africains. Les pressions sont énormes. On n'en peut plus. Et quand on subit ce que je subis, on se dit que Mugabe (toujours président du Zimbabwe, malgré sa défaite aux élections, NDLR) n'avait pas totalement tort



Le pape a son Vaticain pour lancer des coups d'Etat et protéger les fazscistes de tous les pays. Alassane Ouattara a son petit Vatican : l'Hôtel du Golfe.
C'est de là qu'il avait appelé à une marche pacifique destniée à masquer les kalachnikovs de ses partisans lancés dans l'attaque de la RTI.
Un bide.
Il a recommencé..en appelant à la grève générale les habitants du pays voisin de la République du Golf - la Côte d'Ivoire, mais...

Le camp Ouattara a échoué à mobiliser pour une grève générale

mardi 28.12.2010, 05:07 - La Voix du Nord

Voulant accentuer cette très forte pression extérieure, la coalition de partis pro-Ouattara avait appelé la population à « cesser les activités » dès lundi. Mais, comme un appel à la « désobéissance » civile la semaine dernière, ce mot d'ordre est resté sans écho.
===

====

Les étrangers escalvagistes fascistes avaient un urgent besoin de PRESENTER un soutien populaire en FAVEUR DE L'AGRESSION MILITAIRE CEDEAO !!!

Pour l'instant, ce ne sont que des poignées de putschistes armés par l'étranger qui sont chargés de MIMER les 54 % de bulletins accordés à Ouattara par Sarkozy et Obama !

IL EST A PARIER QUE LA REVOCABILITE FERAIT DEGRINGOLER UNE GRANDE PARTIE DES SUFFRAGES REELS DE HARKI OUATTARA



Si Laurent Gbagbo voulait bien accepter d'avoir un frère trafiquant de drogue .... Alain Juppé le féliciterait et lui rendrait visite !...



10 DÉCEMBRE 2010 CITATIONS VOLTAIRE.NET)

: 
  English
  Español

Pays
  Afghanistan
  Etats-Unis

Thèmes
  Mafias et narcopolitique

JPEG - 31.9 ko
En Afghanistan, l’OTAN lutte contre les champs de pavot cultivés par les insurgés et protège ceux de ses alliés
L’important article d’Alfred McCoy paru sur TomDispatch, le 30 mars 2010 [1], aurait dû inciter le Congrès à se mobiliser pour procéder à une véritable réévaluation de l’aventure militaire états-unienne totalement inconsidérée en Afghanistan. La réponse à la question que pose son titre - « Quelqu’un est-il en mesure de pacifier le plus grand narco-État au monde ? - trouve facilement sa réponse dans l’article : c’est un « Non ! » retentissant.... sauf à modifier fondamentalement les objectifs et les stratégies définis, aussi bien à Washington qu’à Kaboul.
McCoy démontre clairement que :
- l’État Afghan de M. Hamid Karzai est un narco-État corrompu, auquel les Afghans sont forcés de payer des pots-de-vin à hauteur de 2,5 milliards de dollars chaque année, soit un quart de l’économie du pays.
- l’économie afghane est une narco-économie : en 2007, l’Afghanistan a produit 8 200 tonnes d’opium, représentant 53 % du PIB et 93 % du trafic d’héroïne mondial.
JPEG - 31.5 ko
Carte de l’Afghanistan montrant les plus grands champs de pavot, et l’intensité du conflit en 2007 et 2008


Si Laurent Gbagbo acceptait de transformer la Côte d'Ivoire en un immense champ de pavot, le ministre français Alain Juppé viendrait lui serrer la main !!!

Le gouvernement Karzai, et non les Talibans, domine l’économie de la drogue afghane

Le meilleur exemple d’une telle influence de la CIA sur les trafiquants de drogue aujourd’hui se trouve sans doute en Afghanistan, où le propre frère du président Karzai, Ahmed Wali Karzai (un collaborateur actif de la CIA) [6], et Abdul Rashid Dostum (un ancien collaborateur de l’Agence) comptent parmi ceux qui sont accusés de trafic de drogue [7]. La corruption liée à la drogue au sein du gouvernement afghan doit être en partie attribuée à la décision des États-Unis et de la CIA de lancer, en 2001, une invasion avec le soutien de l’Alliance du Nord, un mouvement dont Washington savait qu’il était corrompu par la drogue [8].
JPEG - 24 ko
Carte de la CIA montrant les routes de l’opium de l’Afghanistan à destination de l’Europe, en 1998. Selon les informations de la CIA, mises à jour en 2008 : « La plus grande partie de l’héroïne en provenance de l’Asie du Sud-Est est acheminée par voie terrestre, à travers l’Iran et la Turquie, jusqu’en Europe via les Balkans. » En fait, la drogue est également convoyée à travers les États de l’ancienne Union soviétique, le Pakistan et Dubaï.
De cette manière, les USA ont consciemment recréé en Afghanistan la situation qu’ils avaient créée précédemment au Vietnam. Au Vietnam aussi (comme Ahmed Wali Karzai un demi siècle après), le frère du président, Ngo Dinh Nhu, utilisait la drogue pour financer un réseau privé lui permettant de truquer les élections en faveur de Ngo Dinh Diem [9]. Thomas H. Johnson, coordinateur des études de recherche anthropologique à la Naval Postgraduate School, montra l’improbabilité du succès d’un programme de contre-insurrection quand ce programme soutient un gouvernement local qui est de manière flagrante l’objet de dysfonctionnements et de corruption [10].

Si Laurent Gbabo acceptait de devenir un tricheur comme Hamid Karzaï, Alain Juppé le cajolerait et aurait des mots sympathiques pour lui.... au lieu de lui envoyer la CEDEAO dans la figure !

Inscription des électeurs

L’inscription des électeurs a été menée en quatre phases à travers le pays, dans toutes les provinces, entre octobre 2008 et février 2009.
Selon la Commission électorale indépendante (CEI), en mars 2009, plus de 4 millions d’électeurs (38 % de femmes) s’étaient inscrits sur la liste électorale malgré les difficultés. Ils étaient près de 550 000 dans le sud du pays, dont plus de 300 000 à Kandahar.
Ces nouveaux électeurs s’ajoutent aux quelques 12 millions de personnes qui sont inscrits au registre national existant des électeurs (2005). Cependant, il pourrait y avoir un certain dédoublement dans le cas des personnes qui ont perdu leurs cartes d’inscription, etc.



Résultats du 21 octobre

Le 21 octobre 2009, l'annonce des résultats finaux par la commission indépendante électorale, retardée en raison de fraudes, donnent le résultat suivant[7] :
La participation au niveau national s'élevait à seulement 38,7 % (baissant jusqu'à 5 % dans certaines régions du sud contrôlées par l'insurrection talibane)[8].

Irrégularités et deuxième tour[modifier]


Transport d'urnes à bord d'un hélicoptère Mi-17 de l'armée nationale afghane lors de la préparation du scrutin. D'autres urnes ont été transportées par 3 000 ânes[9].
En raison d'un nombre considérable d'irrégularités[10], Karzaï avait accepté que la Commission indépendante électorale (CIE), soutenue par l'ONU mais proche de Karzaï, ramène son score à 49,67 % des voix, ce qui le soumettait à un ballotage[11]. Fixé au 7 novembre 2009, celui-ci devait l'opposer à l'ex-ministre des Affaires étrangères Abdullah Abdullah, deuxième au premier tour (30,59 % des voix)[11].
Les contentieux électoraux avaient conduit au limogeage de Peter Galbraith, numéro 2 de l'Unama (mission des Nations Unies de Kaboul), pour avoir mis en cause le biais pro-Karzaï du chef de la mission, Kai Ede[12].
Les talibans, qui appelaient de nouveau au boycott des élections[8], ont essayé à nouveau de désorganiser le processus électoral, tuant 5 employés de l'ONU à Kaboul le 29 octobre 2009 dans une attaque revendiquée par Zabihullah Mujahed[12],[13].
Abdullah Abdullah a finalement refusé de se présenter au second tour en raison des irrégularités prévisibles, affirmant notamment qu'il n'avait pas réussi à obtenir le limogeage de trois ministres et celui du président de la Commission électorale, Azizullah Lodin, accusé de favoriser Karzaï[11].
Hamid Karzaï a donc été déclaré vainqueur sans second tour. Au même moment, le New York Times révélait le 27 octobre 2009 que son frère, Ahmed Wali Karzaï (en), fortement soupçonné d'implication dans le trafic de stupéfiants, recevait depuis 2001 l'appui financier de la CIA[14],[15].
=
Si Laurent Gbagbo acceptait de faire ami ami avec des ISLAMO-FASCISTES, tout serait TELLEMENT PLUS SIMPLE POUR LUI !!!
Si Laurent Gbagbo acceptait d'être ami avec le Mollah Omar, tout irait mieux pour lui.... et Laurent Juppé lui rendrait - gentiment - visite =



dimanche 23 novembre 2008


MOURIR POUR KABOUL OU MOURIR POUR LES MILLIARDAIRES ?

 Mais là où l'abjection se révèle dans toute sa mesure, c'est lorsqu'on sait que le journal de la bourgeoisie impérialiste, le Figaro, qui, tout l'été appelait à renforcer la présence française en Afghanistan, vient de donner, cette semaine, tribune ouverte à Hamid Karzaï, le président du gouvernement le plus pourri de la planète.
Hamid Karzaï, l'ami des trafiquants d'héroïne, dont le propre frère est en passe d'être inculpé, écrit dans le Figaro.
Le Figaro lui a offert une page entière pour qu'il vienne y poser sa prose !
Et que dit-il ?(lire aussi)

Il préconise une réconciliation avec le Mollah Omar !!!



Profitant de l'Id ul Fitr, qui marque aujourd'hui la fin du Ramadan à Kaboul, Karzaï a tendu la main aux talibans, y compris à leur ancien chef spirituel, le mollah Omar. Ce n'est pas la première fois. Ce qui est nouveau, en revanche, c'est la volonté ouvertement affichée du président afghan de poursuivre des négociations avec les rebelles. Il a admis pour la première fois que des pourparlers avec des chefs talibans étaient en cours depuis deux ans, en secret et sous l'égide du roi Abdallah d'Arabie saoudite. Un aveu en demi-teinte, formulé avec une telle prudence que l'on imagine aisément l'enjeu du processus en cours. La paix, tout simplement.
En Afghanistan et, peut-être, au Pakistan.




" Il y a quelques jours, j'ai lancé un appel au chef des talibans, le mollah Omar, a encore indiqué Karzaï. Je lui ai dit: mon cher frère, reviens dans notre patrie, viens y oeuvrer pour la paix et le bien de ton peuple, arrête de tuer tes frères". Des services de renseignements de plusieurs pays affirment que le mollah Omar se trouve à Quetta, la capitale du Baloutchistan, au sud-ouest du Pakistan. Il y aurait reconstitué un véritable gouvernement en exil et n'y aurait jamais été vraiment inquiété par les autorités d'Islamabad.
Karzaï s'est dit prêt à garantir la sécurité du mollah Omar.


LES SOLDATS MEURENT POUR LA RÉCONCILIATION AVEC LE MOLLAH OMAR !

Il faut que chaque soldat envahisseur de l'Afghanistan sache cela : ils sont en train de vous poignarder dans le dos : votre gouvernement Sarkozy est en train de négocier avec les trafiquants de drogue talibans, de négocier avec les islamo-fascistes !!!!

Vous vous êtes fait rouler dans la farine jusqu'au bout, ils ont fait tuer vos camarades, ils vous ont fait assassiner des civils, pour, à la fin, pouvoir négocier avec le Mollah Omar, pour rien !
Ils vous vous retirer d'Afghanistan dès que la crapule Karzaï -ami des trafiquants de drogue gouvernementaux sera réconcilié avec l'islamo-fasciste Mollah Omar, ami des trafiquants de drogue antigouvernementaux !
Voilà pourquoi vous allez mourir demain : Pour que Sarkozy puisse organiser la réconciliation entre le mollah Omar et le président Karzaï.
Le Figaro est responsable de la mort que leur campagne de presse criminelle a envoyé en Afghanistan.
Celui qui vient de mourir est la victime de la campagne de presse du Figaro !


LE POIGNARD DANS LE DOS : LE FIGARO, LEGRIER, SARKOZY

Cette semaine encore, dans Libération, François-Régis Legrier, chef d'escadron, stagiaire au Collège interarmées de défense affûtait, lui aussi le poignard que les sarkozystes et la bourgeoisie française sont en train de vous enfoncer dans le dos : il préconise ouvertement la trahison des idéaux qu'ils ont invoqué pour vous envoyer tuer et vous faire tuer en Afghanistan.

"Alors, faut-il partir et abandonner la partie de bouzkachi avant la fin ?" demande l'idéologue des capitalistes envahisseurs.
" (...) dans cette perspective, l'OTAN n'a pas d'autre solution que de créer un rapport de force favorable au gouvernement afghan qui puisse lui permettre de négocier un accord politique avec les mouvements rebelles"

Les islamo-fascistes sont devenus pour François-Régis Legrier, des "mouvements rebelles", les gangsters trafiquants de drogue qui assassinent, avec leur poison, toute la jeunesse de l'Europe et des États-Unis sont devenus de simples "mouvements rebelles".
Quand des jeunes français anticapitalistes, révoltés par une société de milliardaires dégénérés, sont en train de dormir dans les prisons de Alliot-Marie inculpé "d'association de malfaiteurs en vue d'une entreprise terroriste", les assassins islamo-fascistes, assassins trafiquants, sont devenus des "mouvements rebelles" avec lesquels il serait possible de négocier !!!
Entre bloquer un train sans violence (geste de crétins si ce sont eux les coupables) et pratiquer le terrorisme contre les Afghans et tous les peuples de la Terre, entre vouloir stopper les trains de déchets nucléaires - ce qui n'est même pas prouvé - et être les principaux trafiquants d'héroïne de toute la Terre (plus de 95 %), il y a un fossé que refusent de voir Sarkozy, Morin et Alliot-Marie.

Legrier, chef d'escadron poursuit ses propos infâmes :
"Certes le régime n'est pas exempte de corruption"
Il parle du gouvernement pourri de Karzaï
"... et les talibans ont une fâcheuse tendance à l'extrémisme"
une "fâcheuse" tendance à l'"extrémisme.
Vous avez laissé mourir vos camarades pour ces gens-là.
La jeunesse française a été envoyée obéir à des sarkozystes, des gradés, à des impérialistes assassins capables de tenir de pareils propos : les islamistes fascistes ont une "fâcheuse tendance à l'extrémisme".
Les barbares moyenâgeux qui enferment les femmes dans les maisons et les tchadri, les coupeurs de mains pour faire des spectacles dans les stades, les barbares assassins, les vendeurs d'héroïne ont une fâcheuse tendance !!!
Et le doctorant Coupat est enfermé en France pour avoir.... écrit un livre !
De qui se moque la bourgeoisie mondiale ? de qui se moquent les larbins de la bourgeoisie ? de qui se moquent les assassins des Africains ?
Mais l'abjection n'est pas achevée !
Legrier continue :"... mais une solution politique, même imparfaite, est préférable à l'enlisement.
"Les gradés le découvrent aujourd'hui !"
"Il ne faut pas oublier que les insurgés sont chez eux"
Ca tout le monde le savait depuis le début : sauf qu'ils étaient moins nombreux il y a plusieurs mois, ils ont recruté depuis !
"...et qu'ils bénéficient d'un réservoir de recrutement inépuisable."
Évidemment, mais ce que Legrier n'écrit pas c'est que ce sont les dommages collatéraux, les assassinats de civils, en particulier ceux commis DÉLIBÉRÉMENT par les États-Uniens, qui ont augmenté le nombre de nouveaux talibans !!!

Et l'abjection final du chef d'escadron qui dut tout haut ce que préparent en secret tous vos généraux : "Il faut donc chercher à les réconcilier avec le régime au lieu de les anéantir".

Voilà pourquoi vous allez mourir pour rien.

Les militaires français de 2008 subissent la lâcheté des militaires français de 1975 : Quand les militaires portugais se sont soulevé pour renverser un gouvernement colonialiste fasciste, les soldats français sont restés à regarder, passifs, peureux, craintifs.
Ils ont eu peur des conséquences.
Seuls les Portugais ont prouvé ce que le mot honneur voulait dire !
Vidéo Youtube

MAIS, est-ce que Laurent Gbagbo accepterait de recevoir un délinquant multi-récidiviste Alain Juppé, un délinquant condamné et protégé par une justice truquée aux bottes de la bourgeoisie ???!!! 

Affaires judiciaires[modifier]

Appartement de Laurent Juppé[modifier]

En juin 1995, Le Canard enchaîné publie un document interne de la Ville de Paris, signé de la main d’Alain Juppé, donnant ordre à ses services de diminuer le loyer de son fils Laurent, logé dans un appartement relevant des discrètes propriétés de la Ville de Paris, rue Jacob. Il est locataire, à un prix défiant toute concurrence, d’un appartement de 189 m² dans la même rue, où sont réalisés des travaux pour plusieurs millions de francs aux frais des contribuables. Une plainte pour « prise illégale d’intérêts » est déposée par l’Association des contribuables parisiens créée ad hoc par Arnaud Montebourg, à l’époque jeune avocat adhérent du parti socialiste.
Une information judiciaire est ouverte par le procureur de la République de Paris, Bruno Cotte, qui a considéré que le délit de « prise illégale d'intérêts » était établi. Il annonce cependant son intention de classer le dossier si Alain Juppé quitte son appartement. Le procureur général près la cour d'appel de ParisJean-François Burgelin, publie alors un communiqué, approuvé par le ministère de la Justice, affirmant que l’infraction n’était pas constituée et qu’elle était de toute façon prescrite. Cependant, la décision de classement imposa à Alain Juppé de déménager. Le 28 août 1995, le Garde des Sceaux Jacques Toubon ordonna à Bruno Cotte de quitter le parquet de Paris.

Emplois fictifs de la Ville de Paris[modifier]

En 1998, Alain Juppé est mis en examen pour « abus de confiance, recel d’abus de biens sociaux, et prise illégale d’intérêt » pour des faits commis en tant que secrétaire général du Rassemblement pour la République, et maire adjoint de Paris aux finances, de 1983 à 1995. Il fut considéré comme un élément clé d’un système de financement occulte d’emplois au sein du RPR financés par la Mairie de Paris et des entreprises désireuses de passer des contrats publics (sa secrétaire personnelle au RPR fut elle-même rémunérée par une entreprise, le groupe immobilier Ségur, puis par la Ville de Paris).
Le 30 janvier 2004, il est condamné par le tribunal correctionnel de Nanterre à dix-huit mois de prison avec sursis dans l’affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris et à une peine de dix ans d’inéligibilité. Le tribunal juge notamment que :
« Alain Juppé dans la quête de moyens humains lui apparaissant nécessaires pour l’action du RPR a délibérément fait le choix d’une certaine efficacité en recourant à des arrangements illégaux […] Que la nature des faits commis est insupportable au corps social comme contraire à la volonté générale exprimée par la loi ; qu’agissant ainsi, Alain Juppé a, alors qu’il était investi d’un mandat électif public, trompé la confiance du peuple souverain. […] »
L’appel interjeté par Alain Juppé, immédiatement après sa condamnation, a pour effet de suspendre l’application de cette décision jusqu’à l’arrêt de la cour d'appel. Le 1er décembre 2004, celle-ci réduit la condamnation à quatorze mois de prison avec sursis et un an d’inéligibilité.
La cour d'appel formule quant à elle que :
«  Il est regrettable qu’au moment où le législateur prenait conscience de la nécessité de mettre fin à des pratiques délictueuses qui existaient à l’occasion du financement des partis politiques, M. Juppé n’ait pas appliqué à son propre parti les règles qu’il avait votées au parlement. Il est également regrettable que M. Juppé, dont les qualités intellectuelles sont unanimement reconnues, n’ait pas cru devoir assumer devant la justice l’ensemble de ses responsabilités pénales et ait maintenu la négation de faits avérés.
Toutefois, M. Juppé s’est consacré pendant de nombreuses années au service de l’État, n’a tiré aucun enrichissement personnel de ces infractions commises au bénéfice de l’ensemble des membres de son parti, dont il ne doit pas être le bouc émissaire.  »
Il démissionne le lendemain de son dernier mandat, celui de maire de Bordeaux.


 MAIS IL EST VRAI QUE SON PRESIDENT - le corrompu - NICOLAS SARKOZY REÇOIT A L'ELYSEE LE PRINCIPAL TRAFIQUANT DE DROGUE QUE LA FRANCE AIT EU : CHARLES PASQUA

 MAIS IL EST VRAI QUE LA FRANCE TRAFIQUAIT LA DROGUE EN INDOCHINE, MAIS IL EST VRAI QUE L'ARMEE FRANCAISE ALLAIT EN CHINE CHERCHER LA DROGUE POUR LA LIVRER AU VIETNAM !

MILITAIRES SANS HONNEUR FAISANT MOURIR LEURS HOMMES POUR L'ARGENT DE LA DROGUE !

MILITAIRES SANS HONNEUR PRENEZ EXEMPLE SUR LES MILITAIRES IVOIRIENS QUI REFUSENT D'OBEIR A HARKI OUATTARA, SUR LES MILITAIRES RESISTANTS DU PORTUGAL QUI RENVERSEMENT LE GOUVERNEMENT COLONIALISTE : la Révolution des Oeillets ! !!

LIRE AUSSI LES ARTICLE DU MONDE DIPLOMATIQUE

« Le Pakistan se retourne contre les talibans », par Najam Sethi, juin 2009.
La nouvelle stratégie américaine pour la région confirme l’importance que les Etats-Unis accordent à l’« Afpak » (Afghanistan et Pakistan). En échange de leur soutien, ils entendent désormais qu’Islamabad et Kaboul rendent compte des progrès accomplis dans leur guerre contre Al-Qaida et les talibans.
« Afghanistan, Pakistan, l’irruption des “néotalibans” », par Syed Saleem Shahzad, octobre 2008.
L’extension au Pakistan du conflit afghan a peu de chances de déboucher sur une victoire. Non seulement elle soulève l’opposition de la grande majorité des Pakistanais, mais elle se heurte à une stratégie régionale particulièrement audacieuse des « néotalibans ».
« Al-Qaida contre les talibans » (S. S. S.), juillet 2007.
Les discours simplistes sur la « guerre contre le terrorisme » dissimulent les divergences croissantes qui existent au sein des mouvements islamistes armés.
« Comment les talibans ont repris l’offensive » (S. S. S.), septembre 2006.
En 2003, un commandant américain basé dans le sud-ouest de l’Afghanistan évoqua l’hypothèse d’une offensive printanière contre les talibans dans son secteur. Mais ce sont finalement ces derniers qui passèrent à l’attaque au printemps 2006.
« L’Afghanistan abandonné aux seigneurs de la guerre », par Farhad Khosrokhavar, octobre 2004.
Dès les faubourgs de Kaboul, l’Etat afghan disparaît. On ne trouve plus que des seigneurs de la guerre qui gouvernent comme des souverains absolus, prélèvent taxes et impôts et se font fort de ne pas appliquer les directives du gouvernement central.
« De l’indépendance au chaos », octobre 2004.
Chronologie de l’Afghanistan, de 1919 – année de l’indépendance – à l’élection présidentielle de 2004.
« La guerre de mille ans », par Alain Gresh, septembre 2004.
La grille de lecture du « choc des civilisations » permet de nier les situations inextricables créées par une politique extérieure américaine d’apprentis sorciers.
« Au nom du droit, crimes et exactions en Afghanistan », avril 2004.
En 2004, un rapport de l’ONG américaine Human Rights Watch mettait en cause le comportement des troupes américaines en Afghanistan. Ceci amène à s’interroger sur celui des troupes françaises qui participent aux combats aux côtés des Etats-Unis.
« Toujours talibans, mais avec le sourire... », par Judith Huber, mars 2003.
A Kaboul comme ailleurs, les rares libertés conquises par les femmes après la défaite des talibans sont à nouveau remises en question. Le gouvernement est en partie responsable de cette évolution, même s’il fait semblant de se conformer aux exigences des bailleurs occidentaux.
« L’insaisissable argent d’Al-Qaida », par John K. Cooley, novembre 2002.
Au cours de la guerre d’Afghanistan, la culture et le commerce de l’opium ont été encouragés par la CIA et par les services de renseignement pakistanais pour financer les combats et affaiblir les forces soviétiques. Une source de revenus qui devait par la suite profiter aux talibans et à Al-Qaida.
« Ces charniers afghans si discrets... », par Jamie Doran, septembre 2002.
Tandis que les chefs de guerre s’entre-déchirent et se partagent les dépouilles d’un Etat vidé de toute substance, les sentiments de la populations sont d’autant plus hostiles que de nombreux crimes de guerre ont été commis par les moujahidin avec la complicité tacite ou ouverte des militaires américains.
« Aux Etats-Unis, union sacrée autour des “valeurs suprêmes” », par Daniel Lazare, août 2002.
Dans le climat de l’après-11-Septembre, rappeler, comme le fait Noam Chomsky, « que la CIA et ses alliés ont autrefois recruté Oussama Ben Laden pour combattre les Soviétiques en Afghanistan » devient une offense impardonnable.
« Une guerre pour les femmes ?  », par Christine Delphy, mars 2002.
Malgré les déclarations d’intentions, les Etats-Unis n’ont que faire des droits des femmes, pas plus en Afghanistan qu’au Koweït, en Arabie saoudite ou ailleurs. Au contraire, ils ont sciemment et volontairement sacrifié les Afghanes à leurs intérêts.
« Un douteux allié stratégique », par Kurt Jacobsen et Sayeed Hasan Khan, décembre 2001.
Dans les années 1980, les Etats-Unis et le Pakistan, dont les intérêts convergent, assurent les mouvements armés islamistes d’Afghanistan de leur soutien dans la « guerre sainte contre le peuple mécréant de Russie ».
« Les liaisons douteuses du Pakistan », par Selig S. Harrison, octobre 2001.
Avec la complicité des services secrets pakistanais, la CIA a encouragé des associations islamistes militantes du monde entier à se joindre au djihad en Afghanistan. Avec ce raisonnement : plus les djihadistes seront militants, mieux ils combattront les Russes ou leurs alliés.


LIRE AUSSI


mardi 28 décembre 2010


Dénoncer le double jeu de l'ONU et de la communauté internationale en Côte d'Ivoire (UNION REVOLTE).

 

sur Abidjantalk

abidjantalk.com Index du Forum » Discussion Generale (Actualité) » Si Laurent Gbagbo voulait bien accepter d'avoir un frère tra 




Ce blog - Révolisation Actu - a une ligne politique très claire : nous DÉFENDONS Laurent Gbagbo sans apporter AUCUN SOUTIEN.
Nous critiquons - sans aucune concession - ses erreurs : attentisme et passivité après 2004, consessions aux esclavagistes du type Vincent Bolloré, opportunisme vis à vis d'assassins comme Blaise Compaoré, absence de programme révolutionnaire en faveur de l'égalitarisme, absence de proposition de construction de la délégation générale révocable.
Mais QUAND LES CRIMINELS DE LA FRANCE A FRIC, quand les ASSASSINS DE L'HÔTEL IVOIRE enlèvent leurs MASQUES, quand les PROTECTEURS d utrafiquant KARZAI enlèvent leurs masques et se montrent tels qu'ils sont  : DES CRIMINELS GENOCIDAIRES QUI CAUSENT la mort de 3 millions de bébés africains chaque année ...
NOUS SOMMES EN DEFENSE DE LAURENT GBAGBO

VOICI CE QUI VIENT DE PARAITRE SUR SON FACEBOOK !
Nous en donnerons l'écho maximal



SOURCE FACEBOOK Laurent Gbagbo
ASSASSINAT DE LAURENT GBAGBO PLANIFIÉ

par Wikileak Rci, mercredi 29 décembre 2010, 17:23


Voici un document secret des militaires français / Kahia 2 : Le plan pour assassiner Laurent Gbagbo 


Le document est classé « Secret défense ». Grâce à des amitiés dans certains milieux français, nous en avons obtenu copie. Il a été à Paris. Il porte la griffe du général de brigade Didier Castres, adjoint du Centre de planification et de conduite des opérations de l’état-major des armées françaises, 14, rue Saint Dominique, 75700 Paris SP 07. Il était initialement adressé au général de brigade Francis Autran (commandant de la Force Licorne entre le 10 décembre 2009 et le 10 juin 2010) à Abidjan. Ce document a dû être réactualisé, exactement un mois avant le premier tour de la présidentielle ivoirienne, le 1er octobre 2010. Il a dû atterrir dans les mains du général Jean Pierre Palasset qui commande la force Licorne depuis le 10 juin 2010. 


Il a pour objet d’expliquer et de détailler l’opération montée par la DGSE pour renverser le président Gbagbo, quel que soit le verdict des urnes. Cette opération a pour nom de code « RCI/opération LICORNE : KAHIA 2/30 MILITAIRES COS-DIVISION ACTION DGSE ». Ce document vient éclairer tous ceux qui croient que les Ivoiriens accusent à tort le gouvernement français de comploter contre la Côte d’Ivoire. 




" La signature de l'Accord de Ouagadougou intervient après un mois de négociations directes conduites sous l'égide de Blaise Compaoré, président burkinabé et président en exercice de la Cedeao, ancien allié de Gbagbo, avant d'être accusé par celui-ci de complot à son encontre. 


Le Dialogue direct inter-Ivoiriens proposé par Laurent Gbagbo en décembre 2006, en plein enlisement diplomatique et militaire, visait à court-circuiter les nombreux médiateurs extérieurs, en particulier l'Onu et le Groupe de travail international, considéré comme la voix du Conseil de sécurité. Exit les occidentaux, les 3500 Français de l'opération Licorne, les 9100 casques bleus de l'Onuci, exit également le Premier ministre soutenu par la communauté internationale, Charles Konan Banny. 
Laurent Gbagbo et Guillaume Soro s'arrogent les rôles principaux de la transition ivoirienne. 
L'Accord de Ouagadougou prévoit des disposilions concernant les principaux points de divergence : l'identification des citoyens ivoiriens en vue des élections, le désarmement des miliciens et l'intégration des états-majors et forces armées dans une structure unifiée. 
Sur la question de l'identification des citoyens ivoiriens, les parties au dialogue inter-lvoiriens conviennent de la reprise sur l'ensemble du territoire des audiences foraines pour une période de trois mois «dès la mise en place du nouveau gouvernement issu de l'accord». 


Ces audiences foraines doivent notamment délivrer des jugements supplétifs tenant lieu de certificats de naissance à des personnes nées en Côte d'Ivoire mais qui n'ont jamais été déclarées à l'état civil 
Ces documents, actes de naissance et jugements supplétifs, permettront aux citoyens âgés de 18 ans et plus de s'inscrire sur la liste électorale et de se voir délivrer, par la suite, leur carte d'identité nationale et leur carte d'électeur. 
Des élections présidentielles “ouvertes, démocratiques et transparentes” devraient suivre l'aboutissement du processus d'identification des citoyens. 
Concernant les forces combattantes - les Forces armées nationales de la Côte d'Ivoire (FANCI), loyales au président Gbagbo, et les rebelles des Forces armées des Forces Nouvelles (FAFN) - l'Accord prévoit le regroupement des milices sur 17 sites prévus à cet effet en vue de leur désarmement, démobilisation et réinsertion, Un service civique leur est offert, «dans le but de les encadrer et de les former pour de futurs emplois civils ou militaires», 
L'intégration des deux formations rivales dans une armée unifiée doit se faire sous la direction d'un Centre de commandement intégré (CCI), organe paritaire commandé conjointement par le chef d'état-major général des Fanci, Philippe Mangou, et le chef d'état-major des FAFN, Soumaïla Bakayoko. Le CCI sera chargé de : 
- «la contribution à l'élaboration de la politique de défense et de sécurité ; 
- la mise en œuvre du Programme national de désarmement, de démobilisation et de réinsertion (Pnddr), sous la supervision des Forces impartiales ; 
- l'opérationnalisation des tâches militaires et de sécurité liées au processus de sortie de crise ; 
- la sécurisation des audiences foraines, des opérations d'identification, ainsi que la sécurité du processus électoral ; 
- la mise en place d'unités militaires et paramilitaires mixtes ; 
- la coordination des mesures visant à garantir la protection de la libre circulation des personnes et des biens sur toute l'étendue du territoire national». 
En outre, l'Accord ouvre l’amnistie aux “crimes et délits relatifs aux atteintes à la sûreté de l'Etat liés aux troubles qui ont secoué la Côte d'Ivoire et commis entre le 17 septembre 2000 et la date d'entrée en vigueur du présent Accord, à l 'exclusion des crimes économiques, des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité». De même, les sanctions personnelles votées par le Conseil dé sécurité des Nations unies doivent être levées. 
Enfin, l’accord demande le retrait progressif des forces françaises participant à l'Opération Licorne et de l'Onuci. Les premières doivent quitter la zone de confiance séparant le nord du sud et rebaptisée «ligne verte», une ligne imaginaire allant d'est en ouest, jalonnée de postes d'observation occupés par les forces françaises dont la présence serait réduite de moitié tous les deux mois jusqu'à leur suppression totale. Des corps de police mixtes. composés de rebelles et des Forces de défense et de sécurité (FOS). 
La mise en œuvre de l'accord est placée sous l'évaluation d'un Comité d'évaluation et d'accompagnement (CEA) composé d'un président (le Facilitateur , i.e. Blaise Compaoré, ou son représentant) et de trois représentants respectifs des deux parties à l'accord (Gbagbo et Soro). Ce sont ces deux parties qui décideront éventuellement d'élargir le Comité à d'autres membres de la classe politique ivoirienne. 
Marginalisés par le Dialogue direct inter-Ivoiriens, les autres candidats à la présidence, Henri Konan Bédié, président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), et Alassane Dramane Ouattara, président du Rassemblement des républicains (RDR), candidat de l'Elysée, sont appelés à siéger aux côtés de Soro et de Gbagbo au Cadre permanent et de réconciliation, un “organe de veille et de dialogue permanent” ayant pour objectif “de renforcer la cohésion nationale”. 
Il se dégage de cet accord une volonté de fermer les yeux sur les conflits et rancunes passés au profit d'une maîtrise, par Laurent Gbagbo et GuiIlaume Soro, de la vie politique et du processus de réconciliation nationale. 
La communauté internationale qui avait trouvé dans la nomination de Charles Konan Banny au poste de Premier ministre un contrepoids à la capacité de nuisance de Laurent Gbagbo, jugé en partie responsable des obstacles qui ont émaillé le processus de transition qui devait éventuellement se conclure par la tenue d'élections présidentielles, se trouve écartée de l'accord. Pourtant, il s'agit moins d'un désaveu complet de la communauté internationale par les acteurs ivoiriens que d'une tentative de gestion interne de la crise, compte tenu de la méfiance persistant entre les acteurs. L'ONUCI et l'Opération Licorne demeurent pertinentes dans ce contexte, même si leur mission doit être adaptée en conséquence. 
Tel est bien le sens de l'Accord qui n’exige pas le retrait complet des forces étrangères avant la tenue des élections. Ainsi. le processus du Ddr est soumis à la supervision des “forces impartiales” (opération Licorne et Onuci), de même que la “ligne verte”, anciennement “zone de confiance”. 
Depuis la signature de l’Accord, le décret entérinant la création du Centre de commandement intégré a été promulgué par Laurent Gbagbo le 18 mars, tandis que les chefs d'état-major respectifs des Fanci et des Fafn ont pris connaissance de l’Accord et de leur rôle dans la restructuration des forces armées ivoiriennes. Lassitude ou optimisme, la communauté internationale a réagi promptement à la signature de l'Accord. L'Union africaine a demandé officiellement à l'Onu de réduire le nombre de ses casques bleus, la France a annoncé la diminution du nombre de ses forces participant à l'opération Licorne de 3500 à 3000, et le Fmi a annoncé une visite prochaine sur place. 
La vigilance reste évidemment de mise. Dans cette perspective, des investigations menées en profondeur par les éléments de la communauté française du renseignement et les principaux alliés engagés avec eIle dans la résolution du conflit ivoirien ont permis de mettre au jour la volonté non avouée du clan présidentielle de bloquer l'avancée du processus électoral qui devrait, selon les différents accords, débuter le 31 octobre par l'élection présidentielle. 


Contexte spécifique 
La directive CEMA citée en référence dans la présente fiche d'orientation générale s'est profondément inspirée des conclusions des recherches qui ont été menées sur le théâtre ivoirien pour confier au Centre de planification et de conduite des opérations de l'état-major des armées françaises l'évaluation d'une opération assez spécifique dont la coordination sera confiée au COMANFOR. 
Le Centre de planification et de conduite des opérations qui se retrouve au cœur KAHIA2 s'est vu confier, conformément à ses missions régaliennes et en tant que centre nerveux de la chaîne de commandement opérationnel en amont, la veille stratégique et la planification, puis en aval la conduite de cette opération voulue et décidée par les autorités politiques françaises au plus haut niveau en vue d'obtenir un changement d'interlocuteur au sommet de l’Etat ivoirien, garantissant par effet induit le maintien du leadership français dans la sous-région. 
Les travaux conduits par la chaîne planification ont consisté à dégager une stratégie spécifique pour anticiper les visées bellicistes du clan présidentiel, en établissant une synthèse des évolutions des risques de crise et à préparer les options militaires proposées au Cema. 
A cet égard, le caractère transverse des options proposées à la haute hiérarchie militaire dans la planification et la conduite de l'opération en projection permettra d'éviter qu'il y ait une rupture au moment du passage de la planification à la conduite de l'opération dans un délai relativement cours. 
II est recommandé au Comanfor, maître d'œuvre sur le théâtre ivoirien de KAHlA2, de mettre en place une cellule de crise commandée par un officier supérieur de son choix afin d'en 2 (deux) compétences complémentaire. 
1- Une compétence géostratégique qui sera le fait d'officiers d'expérience chargés de l'anticipation opérationnelle et de synthèse apportant une expertise géostratégique avec un découpage du théâtre ivoirien. Il va s'agir de procéder lors de l'opération en projection, au déploiement des unités spécialisées du service action de la DGSE afin de neutraliser les principaux sites institutionnels, les résidences officielles et non officielles des présidents des institutions, les principaux bâtiments civils et militaires présentant un intérêt avéré qui seront préalablement localisées par le système Helios. 
2- Une compétence fonctionnelle prenant en compte la logistique, la conduite, les systèmes de communication et le renseignement en profondeur. 
Toutes ces données seront fournies en temps réel par les bureaux J pour “Joint”. Il s'agit d'une structure dérivée de la structure Otan. 
Cette organisation fonctionnelle sera complétée par des cellules d'expertise particulières et par les officiers de liaison Drm/Dgse présents sur le théâtre ivoirien. 
Le bataillon de Licorne devra conduire, dans le cadre de la stratégie validée par le Cema, à compter du 30/09/2010, un exercice de franchissement amphibie sur les bords de la lagune ébrié, à proximité de l'ex- camp du 43ème Bima. L'objectif sera de valider Ies savoir-faire tactiques des équipages du peloton d'éclairage et d'investigation qui sera déployé. 
Cette opération spéciale et clandestine a une haute valeur stratégique pour les plus hautes autorités politiques françaises et leurs alliés civils et militaires ivoiriens discrètement impliqués dans le dispositif opérationnel qui œuvre à l'avènement au soir du 31 octobre d'un nouvel ordre politique dans ce pays où les intérêts économiques et militaires doivent être maintenus et renforcés. 
Prévue pour ne durer que 48 heures, l'opération Kahia 2, selon la capacité opérationnelle retenue, devra s'exécuter dans le secret le plus complet en lignes arriere ennemies et avec un effectif réduit de 30 commandos du COS pour la partie officielle et de la division action pour ce qui est de l'aspect clandestin. 
Les commandos du Commandement des opérations spéciales (Cos) qui ont la capacité d'intervenir dans les 3 (trois) dimensions : terre, air et mer, se chargeront de la collecte des données pour l'Ema, qui, après analyses, appréciera de déployer un effectif et du matériel plus important. 6 (six) petits groupes de 5 (cinq) éléments seront déposés en avant-garde et rejoindront graduellement l'arrière des lignes ennemies par leurs propres moyens et transmettront les préparatifs du clan présidentiel ivoirien. 
5 (cinq) éléments du 13ème Rdp indispensable dans la recherche et la transmission des données seront mis à contribution. 
5 (cinq) nageurs du commando Hubert prépositionné à Lomé seront planifiés pour arriver la nuit sur la côte abidjanaise. Ce commando sera chargé de préparer l'arrivée éventuelle par voie de mer de combattants hostiles au régime ivoirien imposé par les accords de Ouagadougou préparés par la division action de la Dgse. 
Au cours de cette opération de portée hautement stratégique, les commandos du Cos et du service action de la Dgse qui seront directement en projection ont discrètement été présentés au Cema en marge de la préparation à laquelle ils ont pris part sous le commandement du général Hogard. Il s'est agi d'un exercice final d'un cycle de préparation sur 6 (six) mois dédié à KAHIA2 avant leur projection sur le théâtre ivoirien. 
La composante essentielle pour cette opération s'articulera autour des éléments du premier cercle du Cos. Leur mission ne sera pas de remplacer les unités existantes sur le théâtre ivoirien. Mais de créer et réaliser une mission dans un environnement très hostile et spécifique. 


1 - Le 1er Rpima 
2 - Les commandos marine (Forfusco) 
3 - Le Cpa 10 
4 - Le 12ème Rdp 
5 - Le Daos 
6 - L'antenne Ciet 
7 - L'Ehs 
Seront les principales composantes de Kahia 2.
Bonjour
Quand on mobilise des foules patriotiques, on ne vient pas annuler !
C'est un militant égalitariste qui vous passe un savon !
Alliot-Marie et Sarkozy ont un projet pour vous : Milosevic, Saddam Hussein ou Salavador Allende !
Vous n'avez pas d'autre solution que de devenir REVOLUTIONNAIRE.
Et donc d'abandonner votre classe sociale - les diplômés - au profit du PEUPLE PAUVRE.

LE PROJET, c'est 1000 EUROS POUR TOUS LES TERRIENS !
Salaire unique et déchirer les diplômes.
C'est ça le message final de Sankara, Lumumba, de Ben Bella et de Guevara : sans le comprendre ils glissaient VERS UNE LIGNE ÉGALITARISTE de SALAIRE UNIQUE POUR TOUS !
C'est pour cela qu'ils s'appuyianet sur la paysannerie.
Il faut RE-ECRIRE le MARXISME !!




(copie de)
Yanick Toutain
La "main tendue" à l'agent des puissances étrangères qu'est le citoyen Ivoirien Alassane Ouattara est une erreur.
UNE ERREUR GRAVISSIME !
On ne peut pas EXPLIQUER aux populations et à l'opinion publique internationale (et africaine en premier... lieu) que ce monsieur a - sur consignes et le soutien de l'ONUCI - procédé à une tentative de PUSTCH et.... lui TENDRE LA MAIN !!!
C'est totalement ILLOGIQUE.
QU'IL SOIT INCULPE D'ATTEINTE A LA SECURITE DE L'ETAT, DE HAUTE TRAHISON, DE TRAVAIL D'ESPIONNAGE AU PROFIT D'UNE PUISSANCE ETRANGERE, DE TENTATIVES DE CORRUPTION AURPES DES RESPONSABLES DES FORCES ARMEES...

MAIS qu'on CESSE de lui tendre la MAIN !!

Si Laurent Gbagbo est pressé de FINIR COMME Salvador ALLENDE ... qu'il continue comme ça !!!
Yanick Toutain
Idem pour Blé Goudé !
Tout agitateur ayant un tant soit peu milité dans ces circonstances où des masses importantes sont en quête de la réussite collective sait qu'il ne FAUT JAMAIS reporté une manifestation.
Ni surtout SINE DIE !

Que cherche ...donc Charles Blé Goudé ?
Recommencer les mêmes idiotiés que celles qui ont suivir les CRIMES DE 2004 ?
Attendre que ça se calme et .... vendre un autre bout de la CI à Vincent Bolloré ?

Mais c'est FINI ce temps là !!!

ALLIOT-MARIE VEUT FAIRE OUBLIER SES CRIMES DE 2004 EN ENVOYANT BLE GOUDE ET LAURENT GBAGBO SUIVRE LE CHEMIN DE MILOSEVIC OU DE .... SADDAM HUSSEIN !

Charles Blé-Goudé et Laurent Gbagbo sont dans la même situation que Salvador Allende en mai 1973 :
DEVENIR RÉVOLUTIONNAIRE
ou
ACCEPTER de prendre un AUGUSTO PINOCHET COMME MINISTRE DES ARMEES

Salvador Allende a fait le mauvais choix.

Au lieu d'organiser des SOVIETS révocables dans les quartiers pauvres de Santiago (les cordons industriels) .... au lieu d'envoyer les éléments sains de son armée ENTRAINER des MILICES OUVRIÈRES à partir des couches les plus pauvres de la population....

Au lieu de DEVENIR RESPONSABLE devant une assemblée des délégués révocables, Allende a choisi de RESPECTER les institutions bourgeoisies.... il en est mort !

L'URGENCE EN CÔTEE D'IVOIRE C'EST UN DÉLÉGUÉ (de base) POUR 25 DELEGATEURS

(puis 25 délégués de base désignent un délégué de conseil
25 délégués de conseil ... un délégué député
25 délégués députés un délégué national...

3 MILLIONS DE DELEGATEURS VONT DESIGNER LAURENT GBAGBO COMME LEUR REPRESENTANT LEGITIME




Je viens de publier ceci

Yanick Toutain
‎@Romuald Dzomo
vient d'écrire "Si vous pouvez, prière de ne pas insulter le Président des français sur mon mur."

Est-ce une blague de pince sans rire ?
Sur Internet cet humour est difficile à gérer.
Vous êtes à Paris... connaissez les sondage...s.
Cet homme, élu en 2007, est désavoué par près de 70 % de la population des sondés (sans la jeunesse)
Il a été publiquement CORROMPU par Vincent Bolloré, qui, pour assurer son oppression esclavagiste à Kienké et dans toute l'Afrique, lui a OFFERT des vacances gratuites sur son Yacht, qui lui a prêté, ensuite son avion
Comme je n'accuse jamais sans preuve, comme je donne TOUJOURS les sources et si possible les liens, vous n'avez qu'à lire
http://revolisationactu.blogspot.com/2010/11/le-corrompu-une-chanson-par-yanick.html

mardi 2 novembre 2010
"Le Corrompu" (une chanson par Yanick Toutain) sur YouTube
http://revolisationactu.blogspot.com/2010/11/le-corrompu-une-chanson-par-yanick.html

Je suis le corrompu
Et je vous nargue tous
Et si mon cerveau pue
Il vous donne la frousse

Ceux qui m'ont acheté
Ont fait gros bénéfices
Tout a bien fonctionné
Sauf EPAD pour un fils

La couronne est solide
Le peuple peut crier
Ma volonté perfide
Suffit à l'écraser

Quand le risque est trop grand
Je braque les projecteurs
Sur des Pierre Laurent
Mélenchon, bateleurs

Si ces gens-là, si ces CORROMPUS, ces CRIMINELS de GUERRE, ces ASSASSINS, ces COUPABLES DE GENOCIDE (sanitaire : 3 millions par an en Afrique, terroriste 1994 Rwanda)

... il y a BELLE LURETTE qu'ils m'auraient trainé devant la 17° CHAMBRE DU TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE PARIS.

ILS ONT TROP PEUR DES PREUVES, ils ont trop peur de VOIR venir les familles des victimes de l'Hôtel Ivoire, les parents de certains de 3 millions d'enfant morts en 2005 à cause du PILLAGE DE L'AFRIQUE !

ILS ONT TROP PEUR DE LA VERITE !!!

mais.... dans le contexte de l'attaque contre la Côte d'Ivoire.... vous étiez en train de blaguer ?
Non ?....




  • Romuald Dzomo
    ‎@Je ne veux pas vous l'appeliez par exemple "parfait crétin". Vous offensez la France et les français qui peuvent se détourner du fond de vos propos. Personnellement je pense que nous pouvons argumenter en restant respectueux des instituti...ons incarnées par NICOLAS SARKOZY en attendant 2012. Les sondages ne font pas une élection ou ne démettent pas à ma connaissance des Chefs d'Etat en exercice. Ensuite nous avons la chance d'avoir des tribunaux en France. Une certaine extrême gauche dit des choses très intéressantes sur l'Afrique. Mais parfois, il lui arrive d'exagérer.

  • Yanick Toutain
    HA HA HA !
    Nous sommes (au moins deux) militants EGALITARISTES de cette "CERTAINE" extrême gauche dont vous parlez.
    Parce que l'extrême-gauche "polie" qui ne REVELE pas que Nicolas Sarkozy est un "parfait crétin" avec ou sans guillemet, elle ...est en train de POIGNARDER L'AFRIQUE.
    Depuis l'attaque du printemps 1996, le ver est dans le fruit de la LCR (pseudo-trotskyste), on voit que les lambertistes, Lutte Ouvrière et compagnie sont aux abonnés absents.
    En cliquant sur
    http://www.npa2009.org/
    ... on découvre que "votre" extrême-gauche polie a OUBLIE l'Afrique !
    AUCUNE DEFENSE DE LA CÔTE D'IVOIRE !
    Quant aux Français "offusqués" dont vous imaginez l'existence.... ils sont réduits aux habitants de Neuilly, du 16° arrondissement et d'éventuels politiciens CORROMPUS par la société vautour ELF - politiciens que la juge Eva Joly a (malencontreusement) oublié dans son renvoi et que le procureur n'a pas jugé bon de mentionner !!!
    Votre politesse, ce n'est que l'hypocrisie de façade des VAUTOURS IMBECILES qui laiissent crever l'Afrique (grrand progès : seuls 2 MILLIONS 600 000 peits Africains de moins de UN an vont mourir cette année...
    Plus les victimes collétérales des tirs de Licorne et des fascistes armés pustchistes de HARKI OUATTARA !

    NOUS CONTINUERONS A "EXAGERER" .... jusqu'à temps que TOUTE l'humanité LIMITE sa consommation à 1000 euros par mois !!!!

    Pour en finir avec le crétinisme et l'intelligence, sachez que, dans les dix années qui viennent, le CRETINISME absolu de Albert Einstein et de ses partisans sera VALIDE internationalement par tous les GENS INTELLIGENTS et que mes thèses (qui ne sont que l'actualisation 2010 des thèses de ISaac Newton) seront validées.
    En particulier la VERITABLE EQUATION DE LA GRAVITATION HELIO-PLANETAIRE.
    Si vous voulez débatre (philosophie, physique, sciences humaines) venez poster vos réponses sur notre site CONCEPTUEL Révolisation.

    http://revolisation.blogspot.com/

    mais c'est d'un tout autre niveau que les crétineries échangées dans le Parlement (non révocable) français..... ou les crétinieries de l'imbécile Sarkozy.

    Lui, il finira - s'il continue à énerver les pauvres que nous ne pourrons PLUS contrôler ..... comme Ceaucesu !


Sur le mur Facebook de Gbagbo Laurent, sous ma chanson Hôtel Ivoire, un commentaire auquel je donne une réponse.

  • Patrick Yoba
    La CEDEAO fait mieux de diluer un peu son vin car si les Dirigeants d'États qui font cette organisation ne prennent pas en compte les élans de cœur des jeunesses africaines au côté de GBAGBO contre le nouvel impérialisme français, ils risqu...ent bien de se retrouver à ouvrir le feu sur leur propre peuple car je suis prêt à quitter mon Cameroun natal pour me battre pour la LIBERTÉ RÉEL DE L'AFRIQUE au côté de cet homme qui devient de plus en plus un HÉROS AFRICAIN.

    L'inaction nous a déjà bien trop fait perdre des HOMMES D'HONNEUR par assassinat et trop c'est trop.

    Les médias nous ont parlé des prétendus votes de la Diaspora Ivoirienne en faveur de Ouattara, si cela est vrai, où donc est cette Diaspora estimée à 80% ???
    Comment les images de revendications des jeunesses africaines (Ivoirienne, Togolaises, Maliens, etc...) en occident se trouvent être en faveur de GBAGBO.

    Sarkozy et compagnie nous prendraient-ils pour des Intellectuels de Caverne?????

    Monsieur Laurent GBAGBO, si ce message peut vous parvenir, je vous exhorte à prononcer un discours de d'appel à l'endroit des jeunesses africaines pour qu'elles fassent le déplacement si cela s'avère nécessaire en Côte d'Ivoire en vue de porter un soutien physique pour la cause de L'AFRIQUE en général et de la Côte d'Ivoire en particulier.



    Affrétez, si nécessaire, des avions pour cela et vous verrez bien qu'une nouvelle génération de Patriotes fait les jeunesses africaines.

    A bas les complots occidentaux ...
    A bas les manipulations et chantages aux Dirigeants Africains ...
    A bas la politique française en AFRIQUE.

    Vive L'AFRIQUE et Vive L'AMITIÉ DES PEUPLES D'AFRIQUE !!!



  • Yanick Toutain
    ‎@Patrice Yoba
    bravo à vous pour cette propostion de NOUVELLES BRIGADES INTERNATIONALES en DEFENSE DE LA CÔTE D'IVOIRE REPUBLICAINE.
    Votre volonté est comparable à celle des jeunes que le cinéaste Ken Loach honorait dans son film "Land and Fr...eedom"
    http://www.youtube.com/watch?v=F--73FUw6iM&feature=related
    Le début du film, ce sont les derniers instants de ce héros.
    http://www.youtube.com/watch?v=GALeitv8Qkk&feature=related
    et un retour sur sa jeunesse.

    NO PASARAN !!! ONUCI !!!! NO PÄSARAN !!!
    BAN KI MOON !!!! NO PASARAN !!!
    NIGERA !!! NO PASARAN !!!
    OBAMA SARKOZY !!! NO PASARAN !!!
    LICORNE !!! NO PASARAN !!!

    MAIS Patrice Yoba, vous devez prendre en considération UN AUTRE FACTEUR : c'est l'aspect STRATEGIQUE de notre combat.

    La tentative de FAIRE TOMBER LAURENT GBAGBO est une pièce dans une ATTAQUE GENERALE CONTRE L'AFRIQUE.
    Une attaque qui fait suite à l'attaque contre les salariés diplômés qui se mène depuis 1973, Thatcher, Reagan, Bush, Sarkozy etc...
    ET NOTRE REACTION DOIT ETRE DE PREPARER LA CHUTE DE LA FRANCE A FRIC, DE L'US A FRIC et de la CHINE A FRIC

    Il faut CHASSER TOUS LES IMPERIALISTES !

    Dans ce CADRE , VOUS DEVEZ RESTER AU CAMEROUN et travailler à la CHUTE de PAUL BIYA !

    C'est le MEILLEUR SERVICE A RENDRE A LAURENT GBAGBO !!!

    FAIRE TOMBER BIYA !!

    Si le peuple du Cameroun fait tomber Biya, Sassou Nguesso flagelle, Ali Bongo est en partance et toute l'Afrique REPREND LE DRAPEAU DE LUMUMBA et de SANKARA.
    Dans l'intervalle, cette VICTOIRE aura été obtenue par la MOBILISATION REVOLUTIONNAIRE de tous les pauvres de France !

    Les quartiers doivent reprendre le mot d'ordre de TROUPES FRANCAISES HORS D'AFRIQUE !!

    Pour l'heure,trouvez 24 Africains avec vous êtes en accord, devenez leur DELEGUE REVOCABLE
    Trouvez un total de 125 personnes en accord avec cela et GROUPEZ LES PAR 25 !!

un article de la propagande fasciste ONUCI

Une patrouille de l'Onuci a essuyé des tirs à Abidjan
ABIDJAN — Une patrouille de l'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire (Onuci) a essuyé des tirs mercredi à Abidjan et a dû effectuer des tirs de sommation devant une foule hostile, a indiqué jeudi la mission.
"C'était une patrouille de routine qui allait à Abobo (quartier du nord d'Abidjan), qui a été bloquée par des barricades. La patrouille a levé les barricades, a continué son chemin" mais "a été encerclée par une foule qui devenait de plus en plus nombreuse", a expliqué lors d'une conférence de presse le porte-parole de l'Onuci, Hamadoun Touré.
Les Casques bleus "ont essuyé des tirs depuis un immeuble, et c'est alors qu'ils ont tiré en l'air, parce que la foule les empêchait d'avancer", a-t-il poursuivi.
"Nous n'avons pas tiré sur la foule", a-t-il affirmé, ajoutant que les Casques bleus "ont réussi à revenir à la base sains et saufs".
La télévision d'Etat RTI, contrôlée par le régime de Laurent Gbagbo, ainsi que des journaux pro-Gbagbo ont affirmé que la patrouille avait tiré sur la foule et blessé des civils.
Selon le chef de la division des droits de l'Homme de l'Onuci, Simon Munzu, la mission a ouvert une enquête sur cet incident. "Nous n'avons pas de bilan, les enquêtes sont toujours en cours", a-t-il dit à l'AFP.
Dans un communiqué, l'Onuci a dénoncé des "informations mensongères véhiculées le 29 décembre 2010 par la Radio Télévision Ivoirienne (RTI)" dans sa relation des évènements survenus à Abobo.
La mission onusienne "exprime son indignation devant les manoeuvres de la RTI destinées à inciter une partie de la population à la haine pour l'empêcher de se concentrer sur son travail au service du peuple ivoirien".
"L'Onuci rappelle qu'elle n'est en guerre contre personne" et "elle appelle toutes les parties au calme, à la sagesse et à la sérénité pour une sortie de crise définitive."
Mardi, un Casque bleu a été blessé à la machette et un véhicule incendié lors de l'attaque d'un convoi de l'Onuci par une foule dans le quartier abidjanais de Yopougon (ouest). L'ONU a dénoncé des "appels à la haine" de la RTI contre sa mission.
Laurent Gbagbo a exigé le départ de l'Onuci et de la force française Licorne qui la soutient, les accusant d'appuyer son rival Alassane Ouattara, reconnu président par la communauté internationale.

Mais sur Abidjan.net, on a un autre son de cloche. Ce média, souvent partial, relaye en effet les images INTERDITES de la RTI :

Abobo : L’Onuci a tiré à balles réelles sur les populations
Publié le mercredi 29 dcembre 2010   |  RTI











ON COMPREND MIEUX POURQUOI LES PUTSCHISTES ONT ATTAQUE LA RTI !



JEUDI 30 DÉCEMBRE 2010



Ce journal est le journal de ce Vatican qui protégeait les fascistes hitlériens en fuite.
On peut lire les propos fascistes de ce Camille Le Tallec. Il appelle à CENSURER les images des CRIMES ONUCI à Abidjan !!!
La télévision a un pouvoir décisif sur l’opinion publique. Le corollaire de cette influence, c’est qu’on considère que pour prendre le pouvoir, il faut prendre la télévision, ou que qui maîtrise la télévision maîtrise le pouvoir
LIRE AUSSI


Les "tirs de sommation" des bandits ONUCI de Ban Ki Moon font des "trous de sommation" chez les victimes civiles !!!






30/12/2010 18:00

La télévision d’Etat RTI, un outil crucial



L’ONU a dénoncé la « propagande » et les « appels à la haine » véhiculés par la télévision d’État ivoirienne

« Au-delà du 1er janvier, moi, Charles Blé Goudé, et les jeunes de Côte d’Ivoire allons libérer le Golf Hôtel les mains nues. » La RTI, la télévision d’État contrôlée par le camp de Laurent Gbagbo, a diffusé mercredi soir la menace du leader des « Jeunes patriotes », partisans de Laurent Gbagbo, de déloger le président élu, Alassane Ouattara, de l’hôtel qui lui sert de quartier général.

Depuis le second tour de l’élection présidentielle, le 28 novembre, la RTI assène à la télévision et sur Internet exclusivement des messages favorables au président sortant. Tandis qu’aucun partisan du camp Ouattara n’est autorisé à s’y exprimer, elle relaie tous les communiqués et interventions du camp de Laurent Gbagbo. Ainsi de son discours à la nation, le 21 décembre, dans lequel il a exclu de s’en aller et réaffirmé qu’il était « le président de la République » de Côte d’Ivoire.

C’est aussi dans un communiqué lu vendredi à la RTI que Laurent Gbagbo a rejeté comme « illégale et manifestement hors de sa compétence » la décision de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) d’accorder à Alassane Ouattara la gestion des comptes de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

«Critiques acerbes contre les médias étrangers»

Le communiqué accuse l’Uemoa d’ingérence et affirme que cette décision « vise à créer le désordre et à perturber la reprise de l’activité économique bien visible ces dernières semaines » en Côte d’Ivoire.

Depuis début décembre, la RTI est la source quasi unique d’information dans la capitale, les actualités télévisées en provenance de l’étranger ayant été suspendues. Dans tout le pays, la presse écrite est peu lue et la télévision représente souvent le seul accès à l’information de la population.

« La RTI est devenue, après le second tour de la présidentielle, un organe de propagande aux mains du camp Gbagbo, explique Ambroise Pierre, responsable du bureau Afrique à Reporters sans frontières (RSF). C’est un média non seulement partial, mais inquiétant. Il influe sur l’opinion par un dénigrement permanent du camp adverse et un langage délictueux. »

Ambroise Pierre ajoute que la RTI « profère des critiques acerbes contre les médias étrangers qui mettent en danger les journalistes sur place ».

Alassane Ouattara ne bénéficie d’aucun relais comparable

Les Nations unies ont dénoncé mercredi la « propagande » et les « appels à la haine » véhiculés par la télévision d’État contre leur mission en Côte d’Ivoire, l’Onuci, au lendemain d’une attaque contre l’un de ses convois, au cours de laquelle un casque bleu a été blessé à la machette. Alain Le Roy, responsable des opérations de maintien de la paix de l’ONU, présent en Côte d’Ivoire depuis lundi, a déclaré que « la population est manipulée pour se tourner contre l’Onuci ».

Pierre Brou Amessan, directeur général de la RTI, est l’un des 18 membres de l’entourage de Laurent Gbagbo interdits de visa par l’UE depuis le 22 décembre. Militant zélé, ce journaliste est considéré comme le fer de lance de la propagande de Laurent Gbagbo.

Pour atteindre la population, Alassane Ouattara ne bénéficie d’aucun relais comparable. Après que ses partisans n’eurent pas réussi à mobiliser les Ivoiriens pour une grève générale cette semaine, Anne Ouloto, porte-parole du président reconnu par la communauté internationale, a estimé que « l’info n’(était) pas très bien passée ».

«Qui maîtrise la télévision maîtrise le pouvoir»

La RTI apparaît donc comme un enjeu crucial. « Depuis un mois, le combat pour le pouvoir passe par la bataille pour l’information, et la RTI en est le symbole », analyse Ambroise Pierre. La tentative des partisans d’Alassane Ouattara de marcher sur la télévision d’État, le 16 décembre, et sa répression dans le sang par les forces pro-Gbagbo, sont significatives, souligne-t-il.

Une analyse partagée par Francis Balle, professeur de sciences politiques à l’université Paris II et directeur de Médias et sociétés. « Le pouvoir, c’est la capacité de contraindre et d’influencer, explique-t-il. La télévision a un pouvoir décisif sur l’opinion publique. Le corollaire de cette influence, c’est qu’on considère que pour prendre le pouvoir, il faut prendre la télévision, ou que qui maîtrise la télévision maîtrise le pouvoir. »
Camille Le TALLEC






VENDREDI 31 DÉCEMBRE 2010



VENDREDI 31 DÉCEMBRE 2010













xxx

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire