Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

mardi 29 mars 2016

Un anonyme Gédécé "gauchiste" "Gauche de Combat" met "subtilement" Didier Daeninckx au pilori..... en camouflant les preuves des infiltrations islamofascistes à Aubervilliers et au Havre.

"l’un des principaux agents électoraux du Front de gauche local,
 ...
 . avait menacé de mort un voisin,
en brandissant un bonnet siglé Daech.
(Didier Daeninck
x)

par Yanick Toutain
29/3/2016


Les infiltrations des islamofascistes sont "subtiles". Elles sont réussi à neutraliser tous les contre-révolutionnaires de gauche.... et d'extrême-gauche.
Au nom d'un combat de pacotille contre un prétendu racisme que camouflerait ce que les fascistes appellent "islamophobie", il ne faut dénoncer aucune des ruses utilisées par les agents de la DGSE et de la DGSI au service de la bourgeoisie esclavagiste.


Ce Gédécé "Gauche de Combat" s'en prend à Didier Daeninckx.
Mais l'attaque est subtile.
Ce sont les réactions de l'anonyme auteur sur Twitter qui font révélateur de son refus d'un combat antifasciste intransigeant.
Et l'on découvre que les perfides allusions contre Daeninckx (dont il aurait aimé
 "aimé contextualiser ce billet, par des noms, des visages et des sources…"
) ... ce qui équivaut à le traiter de menteur sans le dire.....
... camouflent en fait
1° les preuves données en commentaire par un lecteur
2° les preuves d'infiltrations similaires au Havre... mais dont le Gédécé ne veut pas entendre parler.... tellement son syndrome de Tourette l'incite à insulter vite fait l'interlocuteur pour... le bloquer quasiment instantanément.


xxx







#PCF #FDG complices de l’extrême droite et de #Daesch à #Aubervilliers ?






Capture
source

Sans commentaires… J’apprécie beaucoup Daeninckx comme écrivain. Et j’aurais aimé contextualiser ce billet, par des noms, des visages et des sources… Que penser de ces déclarations ?
POURQUOI NE PAS CITER LE DEBUT DU TEXTE DE DAENINCKS ?






Je constate avec amusement (et tristesse)
1° que les commentaires ici  (Luis A.) valident avec des PREUVES les assertions du texte de Didier Daeninckx

2° Que vos insultes sur Twitter sont conformes à votre attitude sur votre blog
++++++++++SIC
Gédécé ‏@lesechogaucho  12 minil y a 12 minutes
@YanickToutain je vois, je vois... encore un excité du bocal en plein délire. Out.
+++++++++++++++++++++
.... ATTITUDE CONSISTANT à ne PAS intégrer dans VOTRE ARTICLE les preuves données en commentaire et qui sont l'opposé des prétendues "explications" du Front de Gauche que,elles vous avez insérées.

3° Que vous n'avez fait AUCUN effort pour vous documenter sur l'infiltration islamofasciste au Havre par l'UOIF Havre de Savoir, Tariq Ramadan etc....
Infiltration aboutissant à ce que le maire prête des salles à une organisation islamofasciste faisant la propagande du mufti de l'OTAN Youssouf Qaradawi actuellement réfugié chez ses patrons du Qatar
Pour votre gouverne, Qaradawi est connu comme l'auteur des fatwas autorisant les attentats suicide !
Mais vous documenter semble être un réflexe postérieur à celui de Tourette chez vous !

4° Que, par la même occasion, vous vous gardez bien de prendre connaissance du pedigree du soutien de la PCF Nathalie Nail Médine Zaouiche qui, après avoir fait la quenelle et quantités de zigzags se revendiquait récemment le petit frère de Tariq Ramadan

Toutes ces vérités dérangent votre train-train et vos amitiés politiques !
Tant pis pour vous !
No Pasaran sera le cri des antifascistes luttant contre les nouveaux Regulares que - comme ceux qu'utilisa le général Franco - la CIA et la DGSE ont infiltré dans les quartiers pauvres mais aussi avec le soutien de la bourgeoisie française.....

PS : me bloquer sur Twitter est parfaitement révélateur de tout le reste de votre attitude face à ces fascistes de la bourgeoisie que dénonce Didier Daeninckx
On ne compte pas sur vous pour la révolution !






LE TEXTE COMPLET DE DIDIER DAENINCKX

Didier Daeninckx : après les attentats, « le sentiment d’être pris en étau »

Le Monde.fr |  • Mis à jour le 

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/03/25/didier-daeninckx-le-sentiment-d-etre-pris-en-etau_4890007_3232.html#hF2lhkLU43Qem2rx.99

Je vis, dans mon quartier, avec le sentiment d’être pris en étau  : d’un côté, la menace mortelle des nihilistes ; de l’autre, la faillite des institutions.
Dans les jours qui ont suivi le massacre des terrasses et du Bataclan, le chef djihadiste Abdelhamid Abaaoud s’est caché dans un terrain vague, à Aubervilliers, à quelques centaines de mètres de l’endroit où j’habite. Puis il a rejoint la rue du Corbillon, à Saint-Denis, pour y mourir, là où j’ai passé une partie de mon enfance. La proximité avec les tueurs n’est pas que géographique. Pour la première fois dans ma vie, un ami, Tignous, est tombé, fauché par une rafale de kalachnikov.
Nous sommes ainsi une multitude à voir l’ombre portée des fossoyeurs du Néant s’étendre sur nos existences. Les choses les plus insignifiantes sont aujourd’hui gorgées de sens et de sang. Un kiosque où l’on achète le journal du mercredi, une table ronde et deux chaises cannées posées sur un trottoir de Paris, la réservation d’une place pour un concert, le frottement du passe Navigo sur le lecteur avant de descendre dans le labyrinthe du métro.

Les signes avant-coureurs de la catastrophe étaient visibles. En ce qui me concerne, depuis trois ans, ici, j’ai vu les corps s’éloigner, les embrassades se raréfier, les barbes et les voiles pousser, les regards s’aiguiser, les murs s’élever. Il a fallu s’habituer à croiser des imams rétrogrades installés dès le petit matin dans les commerces, pour y faire pression sur les fidèles.
Et ce n’est pas par hasard que l’accélération a coïncidé avec les dernières élections municipales. Par son importance à Aubervilliers, la communauté musulmane a été l’une des clés et l’un des enjeux du scrutin. Le Parti de gauche local n’a pas hésité, par exemple, à placer sur les rangs un futur maire adjoint qui engageait le dialogue avec les troupes d’Alain Soral sur le site conspirationniste MetaTV, la Palestine servant de ciment. Un autre futur maire adjoint, membre du Parti communiste, s’amusait à relayer les messages de La Manif pour tous afin d’inciter les « frères » à se détourner des socialistes, vecteurs de décadence. La réalité n’a pas tardé à leur rendre la monnaie de leur pièce.
La semaine dernière, l’un des principaux agents électoraux du Front de gauche local, promu responsable d’un des services municipaux les plus importants au mépris de toutes les règles administratives, a été condamné à six mois de prison. Il avait menacé de mort un voisin, lui promettant de l’égorger, tout en brandissant un bonnet siglé Daech. Une perquisition à son domicile a permis de trouver des drapeaux de la même organisation djihadiste.
Dans une telle situation, chacun cherche à conjurer le désespoir, se met en quête de solidarités. De plus en plus, l’écriture m’apparaît comme un espace de résistance, de ré-existence. Continuer à interroger l’Histoire au moyen de la fiction, immerger des personnages dans les villes chancelantes, aller à la rencontre des habitants provisoires des décharges de Calais pour y entendre les traumatismes centenaires nés des tracés franco-anglais des frontières… Ramasser les éclats du temps un à un. Une écriture qui ambitionnait de changer le monde et qui peine, aujourd’hui, à simplement le dire.
Didier Daeninckx est écrivain. Dernier ouvrage, à paraître en mai  : Un parfum de bonheur, sur ­les photographies de France Demay (Gallimard).


COMPLEMENT

 Municipales : pour discréditer le PS, un candidat du Front de gauche relaie des SMS anti-mariage homo

A Aubervilliers, un colistier du communiste Pascal Beaudet a relayé des SMS appelant la communauté musulmane à ne pas voter pour le PS à cause, entre autres, de l'ouverture du mariage aux couples homosexuels.


COMPLEMENT

Aubervilliers : un cadre de la mairie condamné pour menaces de mort

Floriane Louison | | MAJ :
réagir
45


 Le tribunal correctionnel a jugé en comparution immédiate un directeur de service de la mairie d’Aubervilliers. C’est sa quatrième condamnation depuis son embauche, cette fois pour menaces de mort.
Le tribunal correctionnel a jugé en comparution immédiate un directeur de service de la mairie d’Aubervilliers. C’est sa quatrième condamnation depuis son embauche, cette fois pour menaces de mort. (LP/Nathalie Revenu.)

Un directeur de service de la mairie d’Aubervilliers a été jugé en comparution immédiate, ce jeudi, pour menace de mort et détention d’une bombe lacrymogène, classée comme arme de catégorie B. Gharib K. a été condamné par le tribunal correctionnel de Bobigny à six mois de prison, dont trois avec sursis mise à l’épreuve.




Le fonctionnaire de 34 ans a notamment l’interdiction d’entrer en contact avec sa victime, un salarié d’une entreprise d’Aubervilliers.
Ce dernier a déposé plainte le 16 février. «Je vais t’égorger », «je fais partie d’un groupe terroriste » l’aurait menacé le prévenu en brandissant «un bonnet avec le signe de Daesh », précise la juge. Lors d’une perquisition à son domicile, les policiers ont également retrouvé des drapeaux de l’Etat islamique.
«Pour moi, c’est une décoration », a-t-il justifié devant un tribunal sidéré. «Il les a achetés avant les attentats, il ne savait pas ce qu’ils représentaient, il regrette de ne pas les avoir jetés, c’était imbécile...», tente de récupérer son avocat, Me François-Jacquemin.
Une curieuse nomination, un lourd passé judiciaire Au début de la semaine dernière Gharib K. venait tout juste de prendre ses nouvelles fonctions de directeur du service Entretien ménager des bâtiments communaux de la Ville d’Aubervilliers. A peine avait-il eu le temps d’organiser une réunion de cet important service (environ 200 agents) qu’il s’éclipsait pour des raisons personnelles. Onze jours plus tard, c’est devant le tribunal correctionnel de Bobigny qu’il réapparaissait. Poursuivi pour des menaces de mort.
«Nous ne sommes pas au courant, nous n’avions aucune information officielle », indique-t-on au cabinet du maire. Le chef de service n’avait pas non plus jugé opportun d’informer son employeur de sa convocation en comparution immédiate.
L’arrivée du nouveau patron du service, jusqu’à présent simplement chargé de la distribution du courrier, avait pourtant fait grincer des dents. L’un des cadres de la mairie avait dénoncé début février le mode de recrutement du fonctionnaire en envoyant un courrier incendiaire aux chefs de service de la Ville. Il avait pris soin d’en adresser une copie à la maire, Mériem Derkaoui (PCF).«Aucune procédure n’a été respectée, pas de communication, pas de diffusion de profil de poste, pas d’entretien d’embauche », écrivait-il notamment.
En mairie, on dit «tomber des nues » sur le passé trouble du fonctionnaire, ses anciennes condamnations et son séjour en prison. «C’est un agent qui n’avait jamais posé de problème. Nous n’avions aucune raison de mener une enquête à son sujet », estime le cabinet du maire. La mairie ne s’est pas non plus prononcée sur son avenir parmi le personnel municipal.

Nathalie Revenu

Ces trouvailles douteuses n’étaient pourtant pas jugées à l’audience. «Mais elles colorent les faits qui vous sont reprochés », estime le parquet de Bobigny. Ce jeudi, seules les menaces de mort étaient examinées. Elles seraient liées à un conflit professionnel entre la victime et la sœur du prévenu qui travaillent dans la même entreprise.
Dans cette histoire, une première plainte, classée sans suite, avait été déposée par le salarié, le 11 février, pour injures homophobes.
Le fonctionnaire condamné est entré en 2001 à la mairie d’Aubervilliers comme vigile. Il venait d’être nommé directeur de service (lire ci-contre). Une évolution professionnelle assez remarquable malgré de nombreux démêlés avec la justice. Il a déjà été condamné, en 2002, pour transport et détention de stupéfiants, en 2006 pour conduite sans permis et en 2008 pour vol aggravé. Un délit qui l’avait d’ailleurs conduit en prison.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire