Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

vendredi 13 septembre 2013

Je corrige l'attribution stupide (sur Wikipédia France) de la loi Tully-Fisher à Stacy McGaugh et j'avertis celui-ci du contenu de mes modifications de l'article

exemple de trucage iconographique. Ce
dessin est basé sur des croyances
absurdes mais donne une apparence de
scientificité aux idiotiés de Zwicky et Rubin

VOICI LE MENSONGE AHURISSANT: Stacy McGaugh cité sur Wikipédia comme un faussaire qui aurait volé la découverte de Tully et Fisher

ANCIENNE VERSION

Sa découverte

En observant 47 galaxies, Stacy McGaugh semble avoir prouvé l'existence d'une loi universelle. Qu'il s'agisse d'une spirale lumineuse ou d'une nébuleuse diffuse, la masse globale d'une galaxie semble en effet toujours proportionnelle à la vitesse des étoiles qu'elle contient, à la puissance 4.
Le problème est que cette loi ne cadre pas avec l'existence de la matière noire postulée depuis 1930. La théorie MOND est une théorie concurrente de celle de la matière noire ; les observations de Stacy Mac Gaugh1 pourraient prouver la théorie Mond.

 

NOUVELLE VERSION

Stacy McGaugh confirme la découverte de Tully-Fisher de 1977 - ce que les pro-DarkMatter cachent fréquemment

Contrairement à un bobard que font circuler les zélateurs de la prétendue "matière noire" sortie du cerveau fertile de Zwicky - une élucubration prétendument confirmée par une astronome Vera Rubin semblant ignorer quelles sont les véritables lois de Newton - , Stacy McGaugh n'est pas l'auteur de la relation que certains présentent ainsi
"En observant 47 galaxies, Stacy McGaugh semble avoir prouvé l'existence d'une loi universelle. Qu'il s'agisse d'une spirale lumineuse ou d'une nébuleuse diffuse, la masse globale d'une galaxie semble en effet toujours proportionnelle à la vitesse des étoiles qu'elle contient, à la puissance 4."
Cette présentation partiale méconnait les faits avérés et est faite dans l'intention de placer dans l'ombre à la fois l'ancienneté de cette découverte et l'honnêteté du chercheur.
En effet, Stacy McGaugh n'est pas un faussaire volant les travaux de Tully et Fisher mais bel et bien un chercheur s'inscrivant dans une continuité.
A preuve cette citation : (source: http://adsabs.harvard.edu/abs/2000ApJ...533L..99M)
                             "Title:The Baryonic Tully-Fisher Relation (..) Abstract We explore the Tully-Fisher relation over five decades in stellar massin galaxies with circular velocities ranging over30<~Vc<~300 km s-1. We find a clear break inthe optical Tully-Fisher relation: field galaxies withVc<~90 km s-1 fall below the relation definedby brighter galaxies. These faint galaxies, however, are very rich ingas; adding in the gas mass and plotting the baryonic disk mass Md=M*+Mgas in place of luminosity restores the single linear relation. The Tully-Fisher relation thusappears fundamentally to be a relation between rotation velocity andtotal baryonic mass of the form Md~V4c."
L'apport de Stacy McGaugh à la science est de combler le "trou" expérimental que présentaient les données. Il a comblé ce trou en "ajoutant les masses gazeuses"- ainsi qu'il l'écrivit lui-même en 2000.
Cet ajout permet d'augmenter considérablement des deux côtés de la droite d'ajustement le nombre de galaxies conformes à la relation Tully-Fisher (ou "loi de Tully-Fisher"). La constante qui apparait en divisant les vitesses de révolution puissance 4 et les masses des galaxies (proportionnelle à leur émission lumineuse) obtient une valeur de plus en plus précise.

Une constante que la postérité connaîtra sans doute
sous le nom de constante Tully-Fisher-McGaugh.

D'autant plus que les travaux ultérieurs de Stacy McGaugh et de son équipe améliorent d'année en année la précision de cette constante.
Pour ce qui concerne l'usage scientifique (conceptuel) à faire de l'amélioration de la plage expérimentale, il semble a contrario , que Stacy McGaugh tente de s'acharner à méconnaitre les découvertes ultérieures pour "protéger" sa croyance en MOND . Une obstination qui - paradoxalement - amoindrit son mérite historique.
En effet, si les zélateurs de la prétendue matière noire viennent nier la réalité et camouflent leur incapacité à rendre compte conceptuellement d'une réalité expérimentale....
Le problème est que cette loi ne cadre pas avec l'existence de la matière noire postulée depuis 1930. La théorie MOND est une théorie concurrente de celle de la matière noire ; les observations de Stacy Mac Gaugh[1] pourraient prouver la théorie Mond.
... il est certain que Stacy Mac Gaugh n'a pas compris que sa découverte contient des extensions bien plus importantes que ce que le prétendu fossoyeur de Newton Mordehai Milgrom a pu "découvrir" en "modifiant" les lois universelles par MOND.
Des découvertes (dont les équations terminales sont non publiées) faites au printemps 2012 (et qui ont été communiquées partiellement à Stacy McGauch et Mordehai Milgrom)  démontrent par des galaxies programmées conformément aux vraies lois newtoniennes
 1° que Vera Rubin ment depuis les années 60, qu'il n'est pas besoin d'inventer de prétendue "matière noire" 
2° que les étoiles en périphérie ont une accélération gravitationnelle centripète plus grande, une vitesse de révolution plus élevée 
3° que le concept de "zone neutre" rend compte conceptuellement de ces grandes vitesses dans un cadre théorique classique newtonien 
4° que cela est vérifié pour les galaxies elliptiques les plus homogènes mais aussi pour les galaxies spirales (rotation d'images photographiques de galaxies par un logiciel prenant en compte la luminosité des zones de la photo et montrant les grandes vitesses périphériques pour toutes le galaxies spirales)
5° que l'animation des galaxies montre un enroulement des bras de plus en plus prononcé des galaxies spirales à mesure que le temps passe.
6° que cet enroulement est rendu compte conceptuellement par le concept d'effet bande
7° que cet enroulement de plus en plus grand entraine, finalement, une dislocation des bras spiraux 
8° que, de cette dislocation, résulte une disparition des zones vides entre les bras spiraux. 
9° que cette disparition tend à redonner aux galaxies spirales une structure de plus en plus proche de celle des galaxies elliptiques non spirales. 
10° que cette évolution tend à faire admettre le fait que toutes les galaxies spirales ont comme vocation de redevenir elliptiques
11° et donc à considérer les deux structures - elliptique et spirale - comme deux étapes successives. (Reste à prouver que dans les galaxies elliptiques on voit toujours se former des bras spiraux, ie qu'il existe toujours une amorce du processus "effet bande")
De plus, les équations non publiées et construites sur une base classique newtonienne montrent que la découverte de Tully-Fisher-Mc Gaugh contient les données nécessaires à la connaissance d'une autre constante : le distance moyenne entre toutes les étoiles galactiques de l'univers.
Enfin, l'extension des lois newtoniennes - vitesse absolue des galaxies dans le vide absolu - prévoit que les vitesses de révolution des étoiles ne sont pas les mêmes pour les étoiles situés à l'avant des galaxies (dans leur mouvement de translation absolu dans le vide) et pour les étoiles situées à l'arrière. Cette valeur différente étant liée au fait que les étoiles avant fuient le signal gravitationnel des étoiles situées à l'arrière quand les étoiles arrière vont à la rencontre du signal gravitationnel provenant des étoiles situées à l'avant.
La totalité de ces découvertes niées par Milgrom et Mc Gaugh figurent dans une vidéo               Isaac Newton VS Fritz Zwicky-Vera Rubin (FR) Pas de matière noir ( YouTube). 

Lien externe


+VOICI LA PAGE COMPLETE AVEC LE MENSONGE STUPIDE

Stacy Mac Gaugh

Aller à : Navigation, rechercher
Stacy McGaugh
Champs Astronomie
Renommé pour Matière noire

Stacy McGaugh est un astronome américain et professeur d'astronomie à l'université du Maryland à College Park de Maryland. Ses spécialités sont sur les galaxies à faible brillance de surface, la formation des galaxies et l'évolution, les tests de la matière noire et des hypothèses alternatives, et des mesures de paramètres cosmologiques.

Biographie

Stacy McGaugh était un étudiant de premier cycle au MIT et un étudiant diplômé à l'université du Michigan. Il a occupé des postes post-doctoraux à l'université de Cambridge, de la Carnegie Institution de Washington, et l'université Rutgers avant de venir à l'université du Maryland en 1998.

Sa découverte

En observant 47 galaxies, Stacy McGaugh semble avoir prouvé l'existence d'une loi universelle. Qu'il s'agisse d'une spirale lumineuse ou d'une nébuleuse diffuse, la masse globale d'une galaxie semble en effet toujours proportionnelle à la vitesse des étoiles qu'elle contient, à la puissance 4.
Le problème est que cette loi ne cadre pas avec l'existence de la matière noire postulée depuis 1930. La théorie MOND est une théorie concurrente de celle de la matière noire ; les observations de Stacy Mac Gaugh1 pourraient prouver la théorie Mond.

Lien externe

Notes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire