Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

jeudi 26 décembre 2013

Centrafrique, la 3° imposture franceàfric de HollandeGATE: après LICORNE-ONUCI-DGSE alliés secrets de Soro-dozos, après MINUSMA-Serval-DGSE alliés secrets de MNLA-Ansardine, voici Séleka pantin du Tchad et justifiant l'invasion de la Centrafrique



par Yanick Toutain

Le scandale est tellement énorme que les journaux français eux-mêmes démasquent l'imposture: le Tchad de l'"exécuteur" Idriss Déby (tel que FX Versahve nous relatait son surnom parmi le peuple tchadien), - Déby, le mercenaire sanguinaire de Hollande au Mali - avait organisé
 "la fourniture d'un cinquantaine de véhicules à la Séléka début décembre". 
C'est le journal Libération qui dévoile le scandale.
Le principal allié de la France esclavagiste livrait du matériel aux prétendus adversaires de l'armée française !!!
Mais sans y voir un Watergate pour démettre HollandeGATE !
C'est comme en 2011 !
LES TRAFICS D'OR ONUCI "OUBLIES" 
PAR LES MEDIAS DE LA DICTATURE TRANSLUCIDE
Pour le financement des hordes de Soro, le scoop du Canard Enchainé avait été enfoui dans les médias de la "dictature translucide" qu'est la France Hollando-Sarkozyte. On avait eu un Jean-(Marie Bourry de l'ONUCI dont les véhicules organisaient (source Jacques Julliard Canard Enchaine) des "trafics d'or".

MERCREDI 4 DÉCEMBRE 2013

Jean-Marie Bourry et les trafics d'or de l'ONUCI pour financer le coup d'Etat contre le président Gbagbo

LES VERITABLES MOTIFS DU BARBOUZE ONUCI JEAN-MARIE BOURRY, IL NE DEMANDA PAS AUX JUGES VOYOUS DE FAIRE CONDAMNER CET ARTICLE QUI DEMASQUAIT SES ACTIVITES MAFIEUSES, MAIS UN AUTRE ARTICLE..... QUE PERSONNE N'AVAIT LU !!!
Armement à prix d'or
Cet héroïque canardage, qui, selon l'Élysée, laissait entrevoir une reddition rapide de Gbagbo, risque pourtant de laisser des traces profondes. Et une situation difficilement gérable à Abidjan. D'abord parce que Ouattara pourrait pâtir, dans cette ville majoritairement acquise à Gbagbo, de son image de protégé de la France et des pays riches. L'armement de ses troupes. son équipement tout neuf ont suscité l'étonnement des Ivoiriens. Si l'aide du Burkina et du Nigeria est reconnue, d'autres pistes de financement apparaissent. Selon des témoignages et des documents obtenus par « Le Canard », des proches de Ouattara ont monnayé, en 2009 et en 2010, d'importantes quantités d'or extraites des mines du Nord. Plusieurs tonnes ont été acheminées au Ghana voisin sous couvert de véhicules de... l'ONU. Puis envoyées, par petites quantités, à Anvers (Belgique) pour y être transformées. A l'état de poudre, cet or a été négocié à plus de 15 000 euros le kilo.

LES "ENNEMIS" DE L'ARMEE FRANCAISE
 SONT LES CHOUCHOUS DE LA DGSE !
Plus haut, l'envoyé spécial du journal Libération, Thomas Hofnung dévoilait carrément l'imposture centrafricaine de HollandeGate et de son pantin tchadien Déby :


"Le président Idriss Déby Itno est fortement soupçonné d'avoir équipé et financé la rébellion de la Séléka qui a pris le pouvoir en mars à Bangui. "Composé en partie de mercenaires tchadiens, cette force lui a permis de garder la mainmise sur Bangui pour protéger ses intérêts stratégiques et assurer la sécurité de l'importante communauté tchadienne présente en Centrafrique", décrypte une source bien informée"
Le journaliste français continue en dévoilant l'autre facette de l'escroquerie :
"Dans le même temps, le Tchad fournit le plus gros contingent de la force africaine chargée de stabiliser la Centrafrique, la Misca, avec quelque 850 hommes."

C'est le même cirque qu'au Mali, c'est la même cirque qu'en Côte d'Ivoire !
La rébellion d'IB qui venait envahir la Civ était armée et téléguidée par l'agent DGSE local, Blaise Compaoré, l'assassin de Thomas Sankara.
La force LICORNE et l'ONUCI étaient venus "défendre" le président Gbagbo contre des ennemis téléguidés par ses prétendus "sauveurs".
Ces "sauveurs", par les véhicules de JM Bourry organisèrent l'armement de la rébellion !!!
Quelle imposture !!!
Au Mali, ce fut le même cirque colonial : Le président franceàfric ATT téléguidait l'invasion de son pays, le Qatar allié de Sarkozy et de Hollande financait Ansar Eddine et les coupeurs de mains de Iyad Ag Ghali, la Suisse qui finança le MNLA vit son gouvernement s'excuser publiquement pour ce crime.
"Le Point.fr a révélé cette semaine que deux députés de l’Union démocratique du centre (UDC), une formation appartenant à la coalition au pouvoir, avaient interpellé le gouvernement suisse,affirmant que, « selon une source sûre », des soldats d’une unité d’élite suisse auraient séjourné deux mois au Mali. L’information a été démentie par un fonctionnaire, mais ni par le ministre de la Défense ni par son homologue des Affaires étrangères.
Cette éventuelle présence de soldats à la croix blanche a aussitôt été reprise par plusieurs sites africains, notamment maliens. Commentant la nouvelle, des internautes ont évoqué l’étrange soutien que Berne apporterait aux indépendantistes touareg du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA). Simples rumeurs ? Car, enfin, qu’est-ce qu’un petit pays neutre, qui n’a plus été en guerre depuis plusieurs siècles, ferait au Sahel ?
Pourtant, la piste suisse ne relève pas du fantasme. Les 25, 26 et 27 juillet 2012, le département fédéral (ministère) des Affaires étrangères (DFAE) a effectivement financé une réunion politique des rebelles touareg indépendantistes du MNLA à Ouagadougou, au Burkina Faso. Quelques semaines après cette réunion, le quotidien genevois Le Temps avait interrogé Moussa Ag Assarid, le porte-parole du MNLA, qui déclarait : « La Suisse était là pour promouvoir la paix dans cette région du monde. »
La Suisse a de l’argent
Bilal Ag Acherif, le président du mouvement rebelle, aurait même chaleureusement remercié le « gouvernement suisse » de son travail de « facilitation ». Embarrassé, le département fédéral des Affaires étrangères ne souhaite pas commenter ce soutien, mais il ne cherche pas non plus à le démentir. Il renvoie à un message de Didier Burkhalter, le ministre suisse des Affaires étrangères, du 26 septembre 2012 : « Le gouvernement du Mali le sait : la Suisse l’encourage et l’accompagne dans sa recherche d’une fin négociée au conflit. »" (repris par Mali Actu)
Un véhicule de soldats tchadiens dans les environs de
l'aéroport de Bangui, le 25 décembre. (Photo Miguel Medina. AFP)
On vit même Hollande récompenser les criminels : pour le Qatar, adhésion accélérée dans la Francophonie, pour le MNLA ce fut la ville de Kidal et le Nord du Mali qui lui furent offerts et pour Iyad Ghali, le créateur de Ansar Eddine, ce furent 20 millions qui lui furent versés par Hollande !
On voit donc se produire des élucubrations criminelles au sein même de la pseudo "force africaine" et "'un échange de tirs a opposé des soldats burundais aux militaires tchadiens, pourtant alliés au sein de la Misca. Les seconds cherchaient apparemment à s'opposer à l'interpellation de membres de la Séléka."
En somme, les pantins de Hollande envoyés par Déby tentaient de blesser ou de tuer des membres de la prétendue force africaine pour les empecher de désarmer ceux que Hollande prétend ..... désarmer !
Une imposture !

On va finir par comprendre que le but de Hollande, c'est de faire TUER des SOLDATS français par les pantins de la DGSE !
Afin d’entraîner l'armée française à tuer en prévision de l’inéluctable révolution anti-slavoisie, anticapitalisme qui va balayer ce régime criminel pourri et vermoulu !
Comme faire confiance à des gens dont le but principal est d'empêcher le SMIC en Afrique, de perpétuer la DIVISION PAR 20 des salaires des travailleurs aricains ?

Ce désastre annoncé, il commence par la montée de la haine anti-franceàfric sur tout le continent. Pendant que les voyous esclavagistes tentent de fabriquer de la haine inter-africaine, c'est une colère grandissante qui saisit tous les patriotes panafricains qui regardent avec horreur les voyous esclavagistes tenter de pourrir tous les pays, un par un.
La 4° guerre contre l'Afrique qu'organise HollandeGATE et ses voyous fascistes de la DGSE est un crime contre l'humanité !
Cela fait maintenant 3 fois que les voyous sont pris la main dans le sac : il finançaient secrètement les hordes dont les agissements leur ont servi de prétexte à leur invasion néo-impérialiste !
Perpétuer l'esclavage Bolloré (pour qui le putsch en Côte d'Ivoire a rapporté la totalité du contrôle du port d'Abidjan) nécessite pour ces gredins d'envahir totalement le continent pour placer les pantins les plus obéissants !
La révolution française sera comme la révolution américaine de 1861, une révolution Nord-Sud pour ABATTRE LA BOURGEOISIE ESCLAVAGISTE !
Plus les voyous aggravent leur cas, et plus celle-ci apparaitra comme une nécessité aux plus réformistes des aliénés !
La libération de l'Afrique sera concomitante de la libération de l'Europe du joug de la bourgeoisie esclavagiste, de la bancocratie, de la slavoisie-Bolloré !
Nous y sommes presque !
Le grand ménage de la pourriture va bientôt commencer !
Et les juges voyous de la Cour d'Appel de Bordeaux et de tous les bastions esclavagistes de France n'y pourront rien changer ..... Simplement le nombre de mention de leurs forfaits catalogués sur Google !




MARDI 8 OCTOBRE 2013

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire