Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

jeudi 19 décembre 2013

Ils condamnent la vérité sur les crimes ONUCI en Afrique : Franceàfric-Mediapart censure au service de la ministre Taubira pro-slavoisie et des juges voyous du TGI Angoulême et de la Cour d'Appel de Bordeaux

Grâce à Google, Blogspot et YouTube il existe encore un peu de liberté d'expression dans la France fasciste. Les juges voyous ont condamné la preuve de leurs mensonges et de leur fabrication de FAUX EN ECRITURES à être effacé. Google a refusé d'obéir à ce JUGEMENT FASCISTE.
Les juges voyous ont même inventé une prétendue "co-auteur" de mon article ! Avec des faux en écritures qui viennent s'ajouter aux fausses statistiques, aux fausses incriminations (en vie privée pour un copier coller d'un site de l'ONU et la caractérisation de "criminel fasciste" pour celui qui a organisé les TRAFICS d'OR en Côte d'Ivoire pour FINANCER l'ARMEMENT de la REBELLION FASCISTE OUATTARA.
On ne fera croire à personne que ces trafics dénoncés en 2011 par le Canard Enchaîné ont échappé à la connaissance de l'entièreté des magistrats français.
Pour ne lancer aucune enquête sur ces pratiques criminelles (qui s'ajoutent à nos accusations précédentes concernant le putsch du 16 décembre 2010 et les tirs du 29 décembre 2010 contre des civils) les magistrats français se révèlent comme les complices d'un système barbare faisant du crime le complément indispensable de l'esclavage Bolloré et des salaires à 50 euros de Kienké et du reste de l'Afrique sous la botte !
Mais cela n'est possible que grâce à une presse-Omerta à la botte de la Franceàfric !
Des gens n'ont pas encore compris que NOTRE VICTOIRE EST INELUCTABLE et qu'ils se trouveront dans la situation des COLLABOS de 1944 !
ILS AURONT DES COMPTES A RENDRE à NOTRE JUSTICE REVOLUTIONNAIRE !!

C'EST INELUCTABLE !!!

  • Dépublication d'un commentaire par Mediapart‏

contact@me​diapart.fr (contact@mediapart.fr)
À : yanicktoutain@
Bonjour,

Cet e-mail est une notification automatique.

Le commentaire suivant a été dépublié par la rédaction de Mediapart :

Ces JUGES VOYOUS Janas TGI Angoulême, Bougon, Miori Ors de la Cour d'Appel de Bordeaux et leurs protecteurs - Y COMPRIS L'ACTUELLE MINISTRE DE LA JUSTICE - seront POURSUIVIS PAR NOS JUGES REVOLUTIONNAIRES...
à la fois pour leurs MEFAITS en FRANCE (faux etc....) mais aussi pour le MOBILE de ces faux : LA PROTECTION DES CRIMES COMMIS EN AFRIQUE !
Ils seront TOUS extradés en Afrique pour répondre de cela !
APRES L'INELUCTABLE REVOLUTION FRANCAISE qui accompagnera la REVOLUTION AFRICAINE ! 


Le motif de cette dépublication peut-être par exemple, l'édition d'un commentaire en double, ou d'un commentaire vide par erreur.

Cela peut-être lié aussi au non respect de notre charte de participation que vous pouvez retrouver ici : http://www.mediapart.fr/charte-editoriale

Cordialement.

L'Équipe de Mediapart

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire