Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mercredi 18 décembre 2013

Les faux musulmans sont des formois qui refusent le combat anti-Riba et la construction d'un parti pour abolir le capitalisme et le crédit. Leur prétendu "islam" est un brouillard de classe spoliatrice secondaire

Ce commentaire est lui aussi bloqué sur le site du Monde Diplomatique. Ces dysfonctionnements sont insupportables de la part d'un journal ayant eu de telles heures de gloire dans les années 70 et la revendication d'être un phare de la pensée.

  • Que pensent les Egyptiens ?par Yanick Toutain
    @Shanaa
    Je découvre votre dernier commentaire.
    Voici ma réponse : s’il existait un vrai musulman sur Terre, il fonderait le plus vaste et le plus puissant des partis anti-capitalistes de l’histoire humaine.
    L’abolition de la Riba, une des 7 abominations devrait être le projet politique numéro un de quiconque se réclame du Coran.
    « "Dans un autre hadith, le Messager d’ALLAH
    nous a mis en garde :
    “« Evitez les sept abominations !
    Les compagnons demandèrent
    quelles sont-elles ô Messager d’ALLAH ?
    Il répondit : ’’ Le polythéisme, la magie,
    l’usure, dilapider l’argent de l’orphelin,
    la fuite pendant le combat
    et la calomnie des femmes mariées sans preuve ’’ ».”
    rapporté par al-Bukhârî (2015) et Muslim (89)" »
    Ce n’est pas le cas. Pour une raison simple : la classe formoise, laformoisie a fabriqué son propre islam. Elle instrumentalise la religion pour préserver ses intérêts de classe et structurer sa spoliation des pauvres de la Terre.
    Alors même que le postmarxisme met en lumière le fait que la richesse est à 99,99% le stock des innovations ancestrales, on voit de prétendus courants "islamistes" venir nous ressortir un version verte des erreurs économiques de Marx..... dans le but de perpétuer les privilèges formois !

Je répondais à Shanaa et avais posté juste avant un précédent commentaire

  • permalien Shanaa. :
    18 décembre @18h49   « »
    Fouquier-Tinville, Morsi a hérité d’une situation pré-existante dont la réforme s’avére délicate :
    "En Égypte, les classes moyennes, les nantis et les grandes entreprises sont les premiers bénéficiaires du système de subventions. Un égyptien nantis typique reçoit à peu près deux fois le montant de subventions d’un vrai pauvre. Dans le même temps, les subventions aux carburants et aux aliments comptent pour près d’un tiers du budget total de l’État, soit plus de 10 pour cent du PIB du pays. La question des subventions est donc clé pour résoudre les problèmes des finances publiques du pays.
    Pourtant, la réforme est une tâche ardue. Pour les égyptiens, les produits subventionnés sont un élément essentiel du contrat social perçu entre les citoyens et l’État. Les égyptiens ont toujours eu peu à dire dans les affaires publiques et ne devaient jamais attendre beaucoup de leur État (en dehors des impôts, de la bureaucratie pléthorique et d’un harcèlement constant). Quand le président Sadate tenta de couper les subventions du pain en 1977, le pays connut de violentes émeutes. La même chose se produisit trente ans plus tard, suite à une hausse des prix alimentaires en 2008.
    Jusqu’à présent, les tentatives pour résoudre le problème des subventions ont été quelque peu chaotiques. En Octobre 2012, le Premier ministre Hicham Kandil annonça que le gouvernement envisageait une réforme progressive des subventions à l’énergie. Il s’agissait de mettre un plafond à la quantité de carburant et de gaz de cuisine bon marché que chaque ménage peut acheter, chaque foyer égyptien n’ayant désormais accès qu’à seulement deux bouteilles de butane entièrement subventionnées (pour la cuisson), la consommation supplémentaire n’étant plus que partiellement subventionnée pour décourager les fuites vers le marché noir.
    La réforme proposée permet de répondre à l’un des problèmes : les produits subventionnés sont accessibles à tous, indépendamment de leur revenu ou de leur richesse. Les riches Egyptiens achètent plus de gaz de cuisine, d’essence ou d’électricité que les plus pauvres. Ainsi, la majeure partie des dépenses en subventions finit par favoriser les plus riches."
    - libreafrique.
  • permalien Yanick Toutain :
    18 décembre @21h35   «
    @Shanaa
    Plusieurs choses sont étranges dans votre commentaire
    Vous commencez par valider les accusations faites contre le malheureux Sultan Galiev
    « En dépit de cette tentative de synthèse, il était vu par les Bolcheviks comme excessivement tolérant à l’égard du nationalisme et de la religion et en 19235, il est accusé de déviation nationaliste panislamique et panturque, arrêté et expulsé du parti. Il est libéré, mais avec la mort de Lénine en 1924, il perd son seul protecteur et reste donc un paria politique, constamment surveillé par la sécurité d’État. »
    http://en.wikipedia.org/wiki/Mirsai...
    Alors même que son but était d’accroitre le partage et de freiner l’accaparement du revenu consommable par la formoisie russe - qu’il ne conceptualisait pas comme tant d’autres) , vous semblez valider l’accusation stalinienne d’une sorte d’agent islamiste au sein du parti bolchévique.
    Vous continuez ensuite par présenter l’un des assassins de Thomas Sankara, le proto-égalitariste africain, comme un modèle de vertu.
    Kadhafi fut à la fois un stalinien vert, allié du stalinofasciste Ceaucescu, à la fois un formois réformiste terroriste participant, avec ses marionnettes des groupes terroristes européens au sabotage de la révolution anticapitaliste en Europe et à la fois un agent de l’impérialisme travaillant, en Afrique, à briser l’espoir égalitariste.
    Une ironie de l’Histoire : le terroriste coupeur de main (Iyad Ag Ghali, celui à qui Hollande vient de verser 20 millions et donné l’impunité pour les 82 mors du 24 janvier 2012), le créateur de Ansar Eddine, financé par le Qatar, était planqué par Blaise Compaoré , le principal assassin de Sankara, dans l’hôtel de Kadhafi à Ouagadougou au moment même de l’invasion Serval du Mali... Il communiquait avec ses pantins islamofascistes depuis l’hôtel du stalinien vert !
    Pour finir, l’allusion à Boumédiène, celui qui brisa le projet proto-égalitariste en Algérie et les espoirs des paysans pauvres en l’avenir est du plus parfait comique : Boumédiène fut à la fois le pantin de Moscou et celui de Paris : briser la Mecque révolutionnaire que devenait Alger fut le premier résultat de son putsch de 1965 !
    En somme, votre "socialisme" serait celui de la formoisie mondiale : le vol des pauvres au nom du socialisme ?

COMPLEMENT TECHNIQUE POUR LA MAINTENANCE DU MONDE DIPLO

Pour les techniciens informatiques chargés de la maintenance de ce site, voici la version initiale du commentaire qui est resté bloqué dans leurs tuyaux en panne.
@Shanaa
Je découvre votre dernier commentaire.
Voici ma réponse : s'il existait un vrai musulman sur Terre, il fonderait le plus vaste et le plus puissant des partis anti-capitalistes de l'histoire humaine.
[L'abolition de la Riba, une des 7 abominations devrait être le projet politique numéro un de quiconque se réclame du Coran->http://revolisationactu.blogspot.fr/2012/07/un-document-que-doivent-connaitre-tous.html].

«"Dans un autre hadith, le Messager d'ALLAH 
nous a mis en garde :
“« Evitez les sept abominations !
Les compagnons demandèrent
quelles sont-elles ô Messager d'ALLAH ?
Il répondit : '' Le polythéisme, la magie,
l'usure, dilapider l'argent de l'orphelin,
la fuite pendant le combat
et la calomnie des femmes mariées sans preuve ''».”
rapporté par al-Bukhârî (2015) et Muslim (89)"»

Ce n'est pas le cas. Pour une raison simple : la [classe formoise->http://revolisation.blogspot.fr/2011/01/dictionnaire-de-science-materialiste.html#formoisie], la [formoisie->http://dictionnaire.reverso.net/francais-definition/formoisie] a fabriqué son propre islam. Elle instrumentalise la religion pour préserver ses intérêts de classe et structurer sa spoliation des pauvres de la Terre.
Alors même que le [postmarxisme->http://postmarxisme.blogspot.fr/] met en lumière le fait que la richesse est à 99,99% le stock des [innovations ancestrales->http://revolisationactu.blogspot.fr/2013/08/epistemologie-partir-de-reflexions-sur.html], on voit de prétendus courants "islamistes" venir nous ressortir un version verte des {{[erreurs économiques de Marx->http://revolisation.blogspot.fr/2010/11/lerreur-economique-historique-de-marx.html]}}..... dans le but de perpétuer les privilèges formois !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire