Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

lundi 16 décembre 2013

Chang'e 3, Yutu et la mesure de notre vitesse absolue (HAAR): Zhou Yongliao de l'Académie des Sciences de Chine ne dit pas un mot sur cet indispensable protocole si simple à mettre en oeuvre ! Serait-ce un nouveau gâchis de temps et d'énergie de la part de la Chine?

Zhou Yongliao, directeur adjoint de la Division de l'ensemble sur la lune et l'exploration de l'espace relevant de l'Académie des Sciences de Chine, ne semble pas avoir prévu de mettre au point le protocole d'évaluation de l'hypothèse Ain Al Rami.
Zhou Yongliao, directeur adjoint de la Division de l'ensemble sur la lune et l'exploration de l'espace relevant de l'Académie des Sciences de Chine, a présenté, à la conférence de presse, l'état du travail des appareils. Il a dit que les trois tâches qui incombent à la sonde lunaire Chang'e-3 qui avait réalisé avec succès son atterrissage en douceur sur la lune consisitent à effectuer des analyses de la structure géologique de la Lune et des substances à sa surface, à chercher des ressources naturelles, et à faire, à l'aide de la plateforme du module d'alunissage, des observations de téléscope optique basé sur la lune et des explorations de la plasmasphère sur la Terre. En un mot, faire des observations du ciel, de la Terre et de la lune. Pour accomplir ces tâches, le module d'alunissage et le rover lunaire possèdent chacun quatre appareils.
« Aujourd'hui, à 9 heures et demie, 5 des 8 appareils scientifiques de la sonde lunaire Chang'e-3 ont été ouverts et ont commencé à travailler. Et parmi ces cinq appareils, le dispositif photographique avait entamé son travail dans le processus de l'atterrissage et accompli sans encombre sa mission. Il a pris des photos pendant le processus de la descente de la sonde à différentes altitudes allant de 3000 mètres au dessus de la surface de la lune jusqu'à l'atterrissage sur la lune. L'appareil photographique de topographie a pris aussi hier des photos du rover lunaire. L'appareil photographique pour l'ensemble de vue a accompli aussi la prise de photo pour le module d'alunissage. Le quatrième appareil, c'est le radar de commande pour la lune. C'est principalement par deux canaux que nous obtiendrons des informations scientifiques de la structure de la surface de la lune. Hier soir, ce radar a commencé à travailler et a donné un résultat efficace. Ce matin à 9 heures et demie, le téléscope optique basé sur la lune a déjà entamé son travail et des images sont très claires. » (La tâche d'exploration scientifique de la sonde lunaire Chang'e-3 progresse normalement et la Chine compte lancer Chang'e-5 en 2017)
Ce serai un gâchis absurde de temps et d'énergie si des PHOTOS SIMULTANEES de la Terre depuis la Lune et de la Lune depuis la Terre n'étaient pas faites.
Des photos destinées à vérifier si le diamètre visible de ces deux corps varie de +1/60 à -1/60 dans une demi-période de 15 jours.
Des photos montrant que le diamètre visible de la Terre serait PLUS PETIT que celui attendu pendant que celui de la Lune photographiée depuis la Terre serait AU MEME MOMENT plus grand.
Et inversement.

JEUDI 28 NOVEMBRE 2013

JEUDI 28 NOVEMBRE 2013 Chang'e 3: LETTRE OUVERTE AUX SCIENTIFIQUES CHINOIS: un protocole Yutu pour connaitre notre vitesse absolue et notre direction dans l'univers par Yanick Toutain Chang'e 3 (chinois : 嫦娥三号 ; pinyin : cháng'e sān hào, deChang'e déesse de la Lune dans la mythologie chinoise) est, après Chang'e 1 et Chang'e 2 la troisième sonde spatiale lunairechinoise, dont le lancement est planifié en décembre 2013(zh)2. Contrairement aux deux sondes précédentes qui étaient desorbiteurs, Chang'e 3 doit faire atterrir sur la Lune un astromobile(rover) appelé Yutu chargé d'explorer la surface de notre satellite naturel en toute autonomie. Cette mission fait partie duprogramme chinois d'exploration lunaire de l'Agence spatiale chinoise (..) L'astromobile (rover) lunaire (chinois simplifié : 自动月面巡视器 ; pinyin : zìdòng yuèmiàn xúnshì qì ; littéralement : « Véhicule d'exploration automatique de la surface lunaire ») baptisé Yutu (chinois : 玉兔 ; pinyin : yù tù ; littéralement : « Le lapin de jade », en référence au lapin lunaire), est une engin autonome à 6 roues d'une masse de 120 kg dont 20 kg de charge utile. Il est conçu pour parcourir une distance maximale de 10 km et peut explorer une surface de 3 km². Il a une durée de vie prévue de 90 jours lunaires. Son énergie est fournie par des panneaux solaires. Il peut naviguer de manière autonome en évitant les obstacles, suivre une trajectoire optimisée et sélectionner les emplacements intéressants à étudier. Il embarque un radar permettant de sonder le sous-sol ainsi qu'un télescope optique fonctionnant dans l'ultraviolet. Une caméra embarquée permet de prendre des images de la surface (Wikipédia)

Ce courrier s'adresse prioritairement à "L'actuel administrateur de l'agence () Chen Qiufa, nommé en 2010. Jin Zhuanglong et Luo Ge ont été nommés vice-administrateurs en 2005." (China National Space Administration)

Messieurs

Il y a trois ans, dans un article publié sur RevActu -(dont le site internet du "quotidien du peuple" n'avait pas jugé bon d'en porter connaissance du contenu à ses lecteurs) - je m'étais moqué dugaspillage des ressources du programme spatial chinois.

"mon commentaire (13/10/2010)
Si nos Cousins Chinois voulaient réellement apporter une contribution décisive à la science, ils commenceraient par aller relire Isaac Newton en utilisant la philosophie de VI. Lénine.
Ils comprendraient que cette sonde aurait pu être utilisée avec un tout autre usage : celui de discréditer définitivement la philosophie Mach-Poincaré-Berkeley cachée à l'intérieur de la non-science einsteinienne.
Une fusée lancée en direction de la Lune pourrait faire SIMULTANÉMENT des photos de la Terre et de la Lune.
Les diamètres respectifs (VISIBLES) de la planète et de son satellite permettraient de CALCULER quelle est notre VITESSE ABSOLUE.
Ces deux photons prises simultanément depuis la fusée viendraient en complément des photos prises (au même moment) depuis la Terre.
Photos de la Lune depuis la Terre, photos de la Terre depuis la Lune, photos de la Lune et de la Terre prises au même moment depuis la fusée suffiraient à démontrer que Isaac Newton avait raison : Les "vitesses absolues" sont la clé de la science matérialiste.
Les images des photos sont des troupeaux de photons qui se déplacent EN MÊME TEMPS que le récepteur de l'image se déplace....
Là est la clé de la construction d'une science néo-newtoniste.
Les chercheurs chinois qui ont mis en œuvre l'expérience de "la sonde lunaire chinoise Chang'e II" ont gaspillé des ressources humaines inutilement....
On peut supposer que le poids du lobby réactionnaire des partisans de Einstein, l'influence de la secte einsteiniste est aussi puissant en Chine qu'en France....
La révolution mettra bon ordre à tout cela...."
Je signalais à nouveau ce que j'avais écrit en 2008 : le fait qu'il était possible, à partir de la surface de la Lune, de prouver ou d'infirmer une partie des thèses de Isaac Newton.
http://monsyte.blogspot.fr/2008/10/la-chose-en-soi-explique-par-lnine-dans.html
"Il est à espérer que des matérialistes chinois réussissent à convaincre les responsables de la fusée chinoise sur la Lune de simplement prendre des photos de la Terre depuis la Lune - au moment où des photos "symétriques" seront faites de la Lune depuis la Terre.
Cette expérience suffirait à prouver la véracité de la thèse de Newton sur les vitesse "en soi" sur les vitesses absolues.
Ce sera, bientôt la preuve de la véracité de la thèse de Lénine que vous allez lire ci-dessous.

Il prend appui sur son maître (le nôtre aussi) Friedrich Engels qui faisait justement remarquer que dans le charbon, depuis des millions d'année, il existait une substance inconnue au 18° siècle, l'alizarine.
Cette ignorance de la présence de l'alizarine dans le charbon ne prouvait, en aucune façon qu'elle ne s'y trouvait pas pendant les siècles précédents.
Il n'y avait pas besoin de la percevoir pour qu'elle existe.
Engels menait un combat contre la bêtise des clowns titrés professeurs.
Lénine, en 1908 poursuivit ce combat, en polémiquant contre le bolchevik Bogdanov Malinowski, profitant du soutien de Plekhanov avant que celui-ci ne pourrisse sur pied en ralliant la boucherie impérialiste et la contre-révolution.
Ce combat contre les imbéciles, il est malheureusement encore nécessaire de le poursuivre au 21° siècle."

PRENDRE DES PHOTOS DE LA TERRE 
DEPUIS LA LUNE LE 1 JANVIER 2014

Je renouvelle donc ma DEMANDE INSTANTE : j'espère que TOUT EST PREVU le 1 janvier 2014 pour que le module lunaire PUISSE PRENDRE UNE PHOTO DE LA TERRE... et que, au même instant, une PHOTO de la LUNE sera prise depuis la Terre.
Le but est - comme en 2010 - de VERIFIER le socle des THESES DE NEWTON.
Je suppose que des Chinois défendent le concept de VITESSES ABSOLUES..... mais je ne les ai jamais trouvé quand je les cherchais dans les forums scientifiques auxquels j'avais accès.
Je suppose aussi que les thèses gnoséologiques de Lénine ont aussi des partisans en Chine.
Ils sont le FLAMBEAU de la NOUVELLE REVOLUTION SCIENTIFIQUE QUI VIENT
Vous pouvez contribuer à celle-ci en EFFECTUANT CE PROTOCOLE....
Pendant un MOIS il faut PHOTOGRAPHIER LA LUNE depuis la TERRE et la Terre DEPUIS LA LUNE
Et vérifier que les DEPLACEMENTS ABSOLUS MODIFIENT (contrairement aux élucubrations de Einstein qui croit être IMMOBILE) la longueur de la TRAJECTOIRE DES PHOTONS...
Si tel n'était le cas.... il faudrait alors envisager une TRANSMISSION D'ENERGIE CINETIQUE à ces photons...
Une hypothèse bouleversante que ni les relativistes ni les NEOnewtonistes n'envisagent.
Merci de prendre cette missive en considération.
Meilleures salutations révolutionnaires scientifiques

Yanick Toutain


Voici l'article de 2010 (qui reprenait le protocole proposé en 2008 dans le texte La "chose en soi" expliquée par Lénine dans son livre Matérialisme et empiriocriticisme 

MERCREDI 13 OCTOBRE 2010



Un gaspillage inutile de ressources à cause des einsteinistes: "La sonde lunaire chinoise Chang'e II est entrée en orbite de travail" Un commentaire sur le site du Quotidien du Peuple

Sur le site du Quotidien du peuple, un article nous donne les dernières nouvelles de la sonde chinoise. Voici deux ans, j'avais publié un article indiquant qu'il était possible de déclencher une révolution scientifique à partir de cette expérience.
Une occasion manquée.
L'influence des philosophes chinois éduqués par la pensée gnoséologique de Lénine semble être devenue inaudible. Ils semblent encore être maintenus sur la touche par les charlatans positivistes einsteinistes (antiléninistes et antinewtonistes.....)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire