Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

vendredi 27 novembre 2015

Le rapport intégral de la commission d'enquête sur le putsch 16 septembre 2015 Diendéré-Bassolé-Soro-Puga-Beth avec feu orange de l'Elysée

LIRE AUSSI

EUDI 26 NOVEMBRE 2015




MERCREDI 25 NOVEMBRE 2015

MERCREDI 25 NOVEMBRE 2015


Burkina Faso Accusations trouillardes de la Transition contre le putschiste Diéndiéré. Ces usurpateurs anti-CDR "oublient" Soro, Puga, Beth et Hollande !


par Yanick Toutain
REVACTU
25/11/2015
Gilbert Diendéré
 "A fait venir de la Côte d'Ivoire et du Togo des armes (matériels de maintien de l'ordre), et un sac de voyage contenant de l'argent (provenance: Côte d'Ivoire) "


"Le général Diendéré a bien bénéficié d'un appui extérieur : selon les renseignements obtenus, le Général putschiste a bénéficié d'un soutien extérieur. Il s'agit de la caution morale et politique de certaines personnalités étrangères et de la fourniture de matériels de maintien de l'ordre pour réprimer ceux qui manifestaient contre le coup d'Etat. Il a refusé de donner l'origine des 160 000 000 F CFA qu'il dit avoir reçus des mains d'amis."

Pendant que Soro est parti au Parlement britannique se faire nettoyer du sang qu'il a sur les mains les pantins de la Transition camouflent ses crimes.

Notez que dans le rapport si les mots Côte d'Ivoire et Togo apparaissent, on ne voit nulle part les noms de Soro, Gnassingbé
Et donc pas les noms de Benoit Puga ni de Emmanuel Beth. Les donneurs d'ordre de l'Elysée qui ont donné le FEU ORANGE au putsch


LE RAPPORT
BURKINA  FASO



















COMMISSION  D'ENQUETE

SUR LES  EVENEMENTS   DU 16 SEPTEMBRE    2015








RAPPORT FINAL
 
 






































/

Novembre   2015


BURKINA  FASO
Unité-Progrès-Justice










COMMISSION
D'ENQUETE

SUR LES EVENEMENTS
DU 16 SEPTEMBRE
2015




















Reference:

Décret  n? 2015-1053/PRES-TRANS/PM   du  28  septembre   2015  portant   création   d'une commission   d'enquête   sur les évènements   du  16 septembre  2015 ; modifie  par Ie Décret n? 2015-1147IPRES-TRANS/PM   du 12 octobre  2015.

Décret   2015-1054IPRES-TRANSIPM      du  28  septembre   2015  portant  nomination   des membres  de la commission   d’enquête   sur les évènements  du 16 septembre  2015.



COMMISSION   D'ENQUETE


Tel. : (226)  80 00 12 10 - (226)  80 00 12 11



Destinataires:


Son Excellence   Monsieur  le Premier  Ministre,  Chef du Gouvernement   ; Archives.









1


PL-L"\- DU RAPPORT


I. Introduction
1.1.          Des faits

1.2.           De la création  de la Commission   d'Enquête

1.3.           De la composition   de la Commission  d'Enquête

1.4.           Des  attributions   de la Commission   c'Enquête

1.5.           De la méthodologie   de travail

1.6. Des difficultés  rencontrées

II. Du déroulement   de L’enquête
2.1. Des auditions

2.1.1. Des militaires  auditionnent

2.1.2.  Des civils  auditionnés

2.2. Des temoignages

2.2.1.  Etat des auditions  des parents  de victimes  décédées

2.2.2.  Des autres  victimes

III. Du déroule  des évènements
3.1. De l’évènement   déclencheur

3.1.1. De la prise  d'otages   du Président  et des membres  du Gouvernement   de la Transition

3.1.2. Des acteurs  principaux   identifiés  par la Commission

3.1.3, Des mobiles  invoqués

3.2. Des rebondissements

3.2.1. Des tractations

3.2.1.1.  Du processus  de médiation   interne

3.2.1.2.  Du processus   de médiation   internationale

3.3. Du dénouement

3.3.1. De l'initiative   des jeunes  officiers  des Forces  Armées  Nationales

3.3.2. De 1'implication   de la hiérarchie   militaire

3.3.3. Du cantonnement   et du désarmement   de l’ex RSP

3.3.4. De l'assaut   final

IV - Des conséquences   des évènements
4.1. Des victimes

4.2. Des  infractions   constatées

4.2.1.  Des  infractions   de droit  commun

4.2.2.  Des infractions   militaires

V. Des Auteurs
5.1. Des  Commanditaires

5.2.  Des Exécutants

5.3. Des Complices

5.3.1. Des  Complices   militaires

5.3.2. Des  Complices   civils


"':                                  VI. Des Personnes   soupçonnées   en fuite ou non entendus  pour  causes  diverses
6.1. Des Militaires   soupçonnes   en désertion  ou non  retrouves

6.2. Des Civils  soupçonnes   introuvables

VII. Des conclusions   de l'enquête

































































3



-'.


I. Introduction


1.1.    Des faits


Le mercredi   16 septembre  2015,  en début  d’après-midi,    le Président  de la Transition,   le Premier Ministre  et les membres   du Gouvernement   sont pris  en otage  a Kosyam,   alors  qu'ils   étaient  en Conseil  des ministres,  par des militaires  armées  du Régiment  de Sécurité  Présidentielle   (RSP).
I

Le jeudi   17 septembre  2015  très  t6t  dans  la matinée,   une  proclamation   est  lue par le  Médecin Lieutenant-Colonel    BAMBA   Mamadou   a la télévision   nationale,   confirmant   un  coup  d'Etat,   et l'instauration    du  Conseil  National   pour  la Démocratie,   en abrège  CND.  Cette  proclamation   est signée par Ie General  de Brigade  Gilbert  DIENDERE,   Président  du CND.

La désapprobation   du coup d'Etat  est immédiate  et spontanée.  Cette  des approbation   se manifeste par  des  actions  et prises  de positions   marquant   le refus  du  peuple  burkinabè,   soutenu   par  des
mesures  fermes  de Ia communauté   internationale.   Ces actions  visaient  à obtenir  le rétablissement
pur et simple  des organes  de la Transition  interrompue  au seuil de la campagne  présidentielle,


II s'en  suit une période  de confusion  générale,  émaillée  de desagrernents,   d'exactions   et d'actes plus  ou  moins   graves  contre  les  personnes   et  les  biens.   La  crise  a  connu   son  épilogue   le  29 septembre   2015  en fin  d’après-midi,     par  l'assaut   des  Forces  Armees  Nationales   (FAN)   sur  le camp Naaba  Koom  II et le site de la Présidence  du Faso.



1.2.      De la création  de la Commission  d'Enquête

Suite  aces    évènements,   le  Gouvernement    a  créé  une  Commission   d'Enquête    suivant   Décret n? 20 15-1 053IPRES-TRANS/PM   du  28  septembre   2015   portant   création   d'une   commission d'enquête   sur les évènements   du  16 septembre  2015 ; modifie  par le Décret  n? 2015-1147/PRES- TRANS/PM   du  12 octobre  2015.



1.3.    De la composition  de la Commission  d'Enquête

Le 28 septembre   2015,  le Décret   20 15-1 054/PRES-TRANS/PM    a été pris  pour nommer   les membres  de ladite  Commission.   Celle-ci  se compose  de huit (8) membres :

1)  Un Président   : Monsieur  Simplice  G. PODA  ;
2)  Un Vice-President:    Lieutenant-Colonel    Bachirou  FARTA
3)  Des membres   :
Lieutenant-Colonel    Djiguiba  Sam OUEDRAOGO   ; Lieutenant   Sombie  Siaka DIARRA   ;
Lieutenant   Fernand  Y AMEOGO   ; Commissaire    de Police  Vinsou  SANOU  ; Greffier  en Chef  Daniel  WANGRAOUA    ; Adjudant-Chef-Major    Mamadou  KARAMBIRI.


1.4.    Des attributions  de la Commission  d'Enquete


Aux  termes   de  l'article    2  du  Decret   portant   sa  creation,   la  Commission    d'Enquete    a  pour mission  de:


- recueillir  toutes les informations  necessaires  a I' etablissement   des faits  ;
-  entendre   to ute  personne   physique   ou  morale   susceptible   de  lui  fournir   des  informations    se rapportant  a sa mission;
-  degager   les  niveaux   de  responsabilite   des  personnes   impliquees   dans  la  tentative   du  coup d'Etat;
- identifier  les auteurs,  complices,   militaires  et civils  impliques   dans  la tentative  de coup  d'Etat perpetree  Ie 16 septembre  2015.

A cet effet,  elle dispose  des prerogatives   suivantes  (article  3) :

- recours  a Ia force pub li que ;
-  interpellation    des   personnes    suspectes    et  leur   detention    eventuelle    pour   les   besoins   de l'enquete   ;
- perquisitions   et saisies  ;
- commissions  d'experts,
- requisitions   a personnes   qualifiees,

Les membres   de la Commission   sont nommes  par decret,  et disposent  d'un  delai  de trente  (30)
jours,  a compter  de la date de leur installation,  pour presenter  un rapport  au Premier  Ministre.

La Commission   d'Enquete   a ete officiellement   installee  au Premier  ministere,  le 12 octobre  2015 par son Excellence  Monsieur   Ie Premier  Ministre.

Pour  la realisation   de ses  activites,  la Commission   en application  de l'article   3 du decret  portant sa creation,  s'est  attache  les services  d'un  personnel  d'appui  compose  comme  suit:

Deux (2) Greffiers  ; Un (1) Financier;
Deux  (2) Secretaires   ;
Dix-huit  (18) Agents  de securite  ; Un (1) Agent  de liaison;
Trois  (3) chauffeurs.

Au  cours   de  sa  mission,    la  Commission    a  eu  recours   a  un  Communicateur,    des   elements supplementaires   pour la securite  et un reprographe.

Elle a designe  en son sein un Rapporteur,   en la personne  de Monsieur  WANGRAOUA   Daniel.



1.5.    De la methodolcgie   de travail

La Commission   a adopte  la methodolcgie   de travail  suivante  :

Approche   des  personnes   res sources  et des  sources  d'informations     ou de renseignements sur les evenements   ;








Objectifs   :

5


•     recueillir  le maximum   d'informations    relatives   aux  faits,  afin  d'identifier les executants  de l'acte  de tentative  de coup d'Etat;


•     identifier   les  commanditaires     de  l'acte   de  tentative   de  coup   d'Etat   et determiner  leurs statuts ;



•     identifier     les    creanciers     de    l'acte     de    tentative     de    coup     d'Etat
(ramifications,   complicites  et connexions   diverses).

La realite  du terrain  et Ie delai de trente  (30) jours  qui lui a ete imparti,  ont determine  les options, Ie rythme  et la progression   des travaux  de la Commission,   et par voie  de consequence   le resultat obtenu.


1.6. Des difficultes  rencontrees

Elles ont ete principalement   de trois (3) ordres  :


•     le  delai  de  trente  (30)  jours   n'a  pas  permis   d'approfondir    et  delargir    le  champ   des investigations   dans toutes  ses ramifications   ;


•     la Commission   a connu  un temps  de fiottement  entre sa creation  le 28 septembre  2015,  et son installation   le 12 octobre  2015 ;


•      la dispersion  des elements  de l'ex  RSP suite aux affectations,   et la fuite d'acteurs   cles ;


•    Le faible  engouement  de la population  a temoigner  ou a denoncer  par peur  de represailles eventuelles.   Aussi,  les temoignages   se sont-ils  essentiellement   limites  a des  depositions

de    victimes     d'agressions      et   de   dommages     divers,    plutot    qu'a    des   revelations determinantes    susceptibles   de  faire  decouvrir   et  confondre   les  personnes   impliquees   a
divers titres  et niveaux  dans les evenements.


II. Du deroulement  de I'enquete

2.1. Des auditions


L'enquete   s'est  deroulee  du  12 octobre  2015 au 11 novembre  2015,  et a concerne  toute  I'etendue du territoire  national.

La Commission   a entendu  en tout  cent  vingt-sept   (127) personnes,   en qualite  de « ressources  »
identifiees  par elle-meme,   ou bien  suggerees  a l'occasion   des auditions.

Les tableaux   suivants  presentent   respectivement   la liste des militaires   et des  civils  auditionnes, dans I' ordre de leur presentation   devant  la Commission.


2.1.1.  Des militaires  anditionnes


Tableau
1


Nom-Prenoms


Grade



Piece
d'ordre





01

ZAGRE  Pingrenoma
Chef d'Etat-Major

Ml



General


02

MONE  Alassane
Colonel  Major

M2
03

SADOU  Oumarou
Colonel-Major

M3
04

TRAORE  Ibrahim
General    de   Brigade
ime   section
I
M4
05

TRAORE  Nabere
Honore
General  de Division

M5
06

ILBOUDO   Poko

Colonel-Major          hor
s
M6




classe


07

BA Y ALA  Brice

General    de   Brigade
2eme section
I
M7
08

TRAOREAly
General  de Division

M8
09

BEREMWOUDOUGOU
Colonel-Major

M9


Noufou



10

BONKIAN   Alain  Laurent
Colonel-Major

MI0
11

AOUBA  Mamadi
Colonel-Major

M11
12

PALE  Raba  Theodore
Colonel

M12
13

KABORE  Raboyinga
Colonel

M13
14

TINGUERY   Salif
Colonel

M14
15

MINOUNGOU     Morse
Colonel- Major

M15
16

GOUBAAime
Colonel

M16
17

COULIBAL  Y Tuandaba
Colonel

M17
18

TRAORE   Leon
Colonel-Major

M18
19

KABORE   G. Flavien
Capitaine

M19
20

SOMDA  B. Cuthbert
Capitaine

M20
21

TRAORE   Zoumana
Colonel-Major

M21
22

DAMIBA   Henri  Sandogo
Commandant

M22
23

SANKANA   W. Edmond
Commandant

M23
24

BONKOUNGOU
Commandant

M24


Wendpanga   Mahamadi



25

SEDEGO  Stephane  Auguste
Lieutenant

M25
26

OUEDRAOGO
Colonel

M26


Souleymane



27

SORGHO          Ouindnongdo
Sergent-Chef

M27


Gaston



28

SA W ADOGO  Nobila
Sergent

M28
29

OUEDRAOGO             Saidou
Capitaine

M29


Gaston



30

DEKA  Mahamady
Colonel

M30
31

DA Y AMBA  Boureima
Sergent

M31
32

KONE  Mariam
Sergent

M32
33

TRAORE  Adoul  Karim
Colonel

M33
34

PARE  Sidi
Colonel

M34
35

OUEDRAOGO    N. Pelagic
Soldat

M35








 37      KABORE  Georges                     Adjudant                               M37
38      ZAGRE  Boureima                       Sous- Lieutenant                   M38
39      DAO Abdoulaye                          Capitaine                               M39
40      BIRBA  Michel                            Adjudant                               M40
41      DIALLO  Arouna  Moncef          Sous-Lieutenant                    M41
42      KONE Daouda  Begnon  II         Lieutenant                             M42
43      ZOUMBRIOussene                      Capitaine                               M43
44      WASSONGMA      Wendyam     Sergent-Chef                         M44
Aida
45      GUIRE  Yahaya                           Sergent                                  M45
46      NIKIEMA  Theophile                  Lieutenant -Colonel             M46
47      YONABA   Saidou                       Medecin-Colonel                  M47
48      BADIEL  Eloi                              Adjudant-Chef-  Major         M48
49      DIALLO  Adama                         Sergent-Chef                         M49
50      GORGO      Aliou     Ghislain     Lieutenant                             M50
Honore
51      BARRY     Auguste     Denise     Colonel                                 M51
Marie Bernard  Hamidou
52      YAGO  Issa                                  Sergent                                  M52
53      DAH  Sami                                   Caporal                                 M53
54      BASSOLE               Koilabour     Soldat de 1ere  classe            M54
Fulgence
55      NION  Jean Florent  Akowe        Adjudant                               M55
56      BAMBA  Mamadou                     Lieutenant -Colonel             M56
57      Ly Amadou                                   Soldat de 1ere  classe            M57
58      SOW Leonce                                Sergent                                  M58
59      SA W ADOGO  Rasmata              Soldat de 2eme classe           M59
60      KERE  Boureima                          Colonel-Major                      M60
61      OUEDRAOGO          Zoubere     Sergent                                  M61
Jean Martial
62      Lankoande   Saidou                      Caporal                                 M62
63      OUATTARA   Sidiki                   Soldat de z= classe           M63
64      SABOUE  Massa                         Caporal                                 M64·

66
67
SUIGUIRI  Mohamed
BASSOLE   Yipene  Djibril
Sergent
General  de Brigade
M66
M67
68
BOUDA  Mahamado
Sergent-Chef
M68
69
COUMBIA  Moutuan
Adjudant -Chef
M69
70
KIENDREBEOGO
Adjudant -Chef
M70

Sandaogo


71
OUEDRAOGO   Arouna
Soldat  de 1ere  classe
M71
72
OUATTARA   Philippe
Lieutenant
M72
73
OUEDRAOGO   R. Honore
Sergent
M73
74
MOUKORO   Pascal
Caporal
M74
75
OUANDAOGO   Abdoulaye
Soldat de 1ere classe
M75
76
YE Sieti
Adjudant-chef
M76
77
LINGANI  Boukare
Adjudant-chef
M77
78
OUEDRAOGO    S. Wilfried
Commandant
M78
79
COMP AORE  Rodrigue
Capitaine
M79
80
KABORE   Cyprien
Commandant
M80
81
OUATTARA   Hamza
Capitaine
M81

 
65      ZALLE  Mahamady                     Caporal                                 M65



82
SA W ADOPGO  Issoufou
Lieutenant
M82
83
BA TIONO  Gilles
Colonel
M83
84
OUEDRAOGO   Yacouba
Colonel
M84
85
DIENDERE   Gilbert
General  de brigade
M85
86
KAMBOU  Ardjouma
sergent -chef
M86
87
KABORE  W. Constantin
Capitaine
M87
88
BAGAGNAN   Boukari
Lieutenant-colonel
M88
89
KElT A Boubakar
Commandant
M89
90
NADIE  Abdel  Aziz Boris
Lieutenant
M90
91
LANKOANDE   Djingri
Commandant
M91
92
GNOUMOU  Paulin
Lieutenant
M92
93
OUATTARA   Oula Sidiki
Sous-lieutenant
M93

Ahmed


94
SA W ADOGO  Paulin
Assistant  de police
M94
95
ZOUNGRANA   Emmanuel
Commandant
M95

dit AI-QaYda


96
BA TIONO  Orner
Colonel
M96
97
BADOUM  Lamoussa
Sergent
M97
98
P AGABELEM   Amidou
Sergent
M98
99
DIANDA  Abdoul  Kadri
Lieutenant
M99
100
DIBLONI  Gbondjate
Sergent
MI00


2.1.2D.es  civils auditionnes



Tableau   2
N°                      Nom  et prenoms                               Profession                     Piece
Ordre













































\
01
ZERBOYouma
SG du Premier
Ministere
Cl
02
COMBOIGO   Desire  Dieudonne
Vice-president
C2
03
BAKO  Mathurin
President  de l' ARCEP
C3
04
YAO  Seydou
Controleur  de frequence
C4


al'ARCEP

05
SA W ADOGO  Salifou
Ingenieur
C5
06
KONE  Leonce
Cadre  a la banque  a la
C6


retraite

07
YAMEOGO   Hermann
A vocat non inscrit
C7
08
Coulibaly  Servaire
Technicien
C8
09
SARE  Lassane

C9
10
DIA WARA  Fatoumata   Therese
Gerante  d' entreprise
CI0
11
BAKO  Mathurin
President  de l' ARCEP
Cll
12
YAO  Seydou
Controleur  de frequence
C12

13

GUE Elebie  Amelie

Journaliste

C13

) -1
14
15
NY AMP A Iacques  Boukary
SOME/HIEN   lni Nathalie

Iournaliste
C14
CIS
l_   I

Edwige



16
NOGO  Idrissa
Iournaliste
C16
n
!  !
17
Y AMBA  Y rissa
Chauffeur
C17





l )





 
it l'ARCEP





I



I    I



18
OUEDRAOGO   ousmane


C18
19
KANAZOE   Souleymane
Operateur
economique
C19
20
KABORE  Jean Baptiste


C20
21
BASSOLE  Yves Nicodeme


C21
22
TAPSOBA  Achille  Marie
Joseph
Professeur

C22
23
OUEDRAOGO   Alassane
Operateur
economique
C23
24
KOANDA  Moussa


C24
25
KANAZOE   Inoussa  dit Kanis
Operateur
economique
C25
26
BONKOUNGOU/Y  AMEOGO
Magistrate

C26

Juliette



27
OUEDRAOGO   S. M. Hassade
Musicien

C27



2.2. Des temoignages


Les etats des victimes  decedees,  blesses  ou ayant  subi des dommages,   sont uniquement   ceux  des victimes   ou  representants    qui   ont   ete  recues   par   la  Commission.    La  Commission    a  ainsi auditionne  onze  (11) representants   de victimes  decedees  et  recueilli  les depositions   de deux  cent onze (211) victimes  diverses.


2.2.1. Etat  des auditions   des parents   de victimes  decedees










IV - Des consequences  des evenements

4.1. Des victimes


Les   evenements    du   16  septembre   2015   et  jours   suivants    ont  fait   de  nombreuses    victimes conformement   aux tableaux  4 et 5 plus haut. Celles-ci  peuvent  etre distinguees  comme  suit:


•     des victimes  decedees  : leurs ayants-droit  et ayants-cause   ;
•     des autres victimes.


4.2. Des infractions  constatees

Des  evenements   du  16 septembre  2015,  tels que constates   et verifies  a la lumiere  de notre  droit positif,  ressortent  de nombreuses   infractions  relevant  du droit commun  etlou militaires.


4.2.1. Des infractions  de droit commun


Les principales  infractions   de droit communs  relevees  sont :


•     la trahison  : article  88 du Code  penal;
•     les actes  de terrorisme   : articles  2 ; 8 -10 ; 17 et 18 de la Loi n0060-2009  du 17 decembre
2009 portant  repression  d'actes   de terrorisme  au Burkina  Faso  ;
•    la complicite   d'actes   de terrorisme   : articles  65-67  du Code  penal  et 2 ; 8 -10 ; 17 et  18 de la Loi  n0060-2009   du  17 decembre  2009  portant  repression   d'actes   de terrorisme   au Burkina  Faso  ;
•     Ie meurtre  : articles  318 ; 326 et 347 du Code penal;
•     la complicite  de meurtre  : article  65-67;   318;  326 et 347 du Code penal;
•     I 'enlevement  et la sequestration:    article 356 et 359 du Code penal;
•            fa  complicite   d'enlevement    et  de  sequestration:     articles   65-67  ;  356  et  359  du  Code penal  ;
•    la destruction   volontaire  de biens  mobiliers  et immobiliers   : article  519 du Code penal;
•    la complicite  de destruction  volontaire  de biens mobiliers  et immobiliers   : articles  65-67  ;
518 et 519 du Code  penal;
•    Ie vol:  article  449 du Code penal;
•     les coups et blessures  volontaires   : articles  328 et 347 du Code penal;
•     complicite  de coups  et blessures  volontaires  : articles  65 ; 66 ; 328 et 347 ;
•     les violences  et voies  de fait:   articles  184 et 185 du Code penal  ;
•     la complicite  de violences  et voies  de fait:   articles  65-67  ; 184 et 185 du Code penal.



4.2.2. Des infractions  militaires




.-      -,


Les infractions  militaires  presumees  dans  le cas d'espece   sont les suivantes  :



I
L     ,                                                                   •     le complot  militaire   : article  190 du Code de justice  militaire  ;
•    I 'incitation  a commettre   des  actes  contraires  au devoir  ou a la discipline:   article  207 du
Code  de justice  militaire  ;
•     la revolte  : article  208 du Code  de justice  militaire  ;




:
 
,     "I
~


•     le refus d'obeissance    : article  213 du Code de justice  militaire  ;
•     la violation  de consignes  : article  231 et suivants  du Code de justice  militaire.


Outre  les infractions   de droit  commun,  les militaires  commanditaires,    executants   ou  complices peuvent    etre   egalement    poursuivis    devant    les  juridictions     militaires    pour   les   infractions
inherentes  a leur qualite.

La Commission   a done  pro cede  a l'imputation    des  infractions   de droit  commun  presumees,   au regard   des  actes  et  faits  attribuables   aux  personnes   impliquees,     et  en  consideration    de  leurs qualites  respectives  de commanditaires,   d'executants   ou de complices.


V. Des Auteurs

Des informations,   des auditions  et des investigations,   les responsabilites   peuvent  etre situees  a
trois niveaux,  a savoir  :


•     les commanditaires   ;
•     les executants   ;
•     les complices.



5.1. Des Commanditaires


Tableau  5
N°      Nom-Prenoms        Grade              Role joue                                                Infraction d'ordre                                                                                                                      l!_resumce

A planifie  le coup d'Etat  avant le
01          DIENDERE                                     16 septembre  2015
Gilbert
A donne  I' ordre  le
15 septembre  2015  darreter    lors du Conseil  des Ministres  du 16 septembre  2015 le President  du
General  de      Faso,  Ie Premier  Ministre  et les          Trahison
Brigade             membres  du Gouvernement
Complicite  d'actes A pris la tete de la junte  et a               de terrorisme dissout  les institutions  de la
Transition                                            Cornplicite  de meurtre
A enterine  la prise  d'otages,
l' enlevernent  et la sequestration          Cornplicite du Chef de l'Etat,  du Premier              d'homicides Ministre  et des membres  du                volontaires Gouvernement,   personnes
jouissant   d'une  protection                    Complicite  de coups internationale                                      et blessures
volontaires
A fait venir de la Cote d'Ivoire  et
du Togo  des armes (materiels  de        Cornplicite
maintien  de l'ordre),  et un sac de       denlevement    et de


voyage  contenant  de l' argent               sequestration
(provenance:    Cote d'Ivoire)





02   BADIEL  Eloi       Adjudant- Chef







Ont Prepare  et planifie  l' operation


Complicite   de destruction   des biens


03    KOUSSOUBE       Adjudant-         de prise d'otages,   en coordination
Roger                     Chef                 avec le General  Gilbert
DIENDERE


04   NION  Jean            Adjudant           Ont enterine  la prise  d' otages, Florent  Akowe                               I' enlevement  et Ia sequestration
du Chef de l'Etat,  du Premier Ministre  et des membres  du Gouvemement,   personnes jouissant  d'une  protection intemationale




5.2.  Des Executants


Tableau  6
N°      Nom-Prenoms        Grade              Role joue                                                Infraction d'ordre                                                                                                                                 presumee












01                DEKA                    Colonel


A organise  et supervise  Ia                   Trahison localisation  et l'arret  de la
frequence   108.0                                     Destruction volontaire  de biens
A participe  a la destruction  et a la     prives
soustraction  de biens  de la Radio
Savane  FM                                             Vols


Mahamady                                       A profere  des menaces  sur le
President  de I' ARCEP  et ses


Violences   et voies de


techniciens                                              fait



A dirige  une patrouille  armee  dans
02                KONEDaouda        Lieutenant        la zone  de savane FM OU des
Begnon  II                                        exactions  et des destructions  ont
ete commises                                          Trahison









I"   ,



Complicite   de A tenu  avec ses hommes  Ia zone        meurtre s'etendant   de la place  de la Nation
et environnants,  empechant  tout         Destruction   de biens regroupement
Coups  et blessures

24


Deux  de ses elements  ont tire sur       volontaires un manifestant   qui en est decede,
a cote de Central  Hotel





03               DIANDAA.           Lieutenant        A joue  Ie meme  role que KONE Kadri                                                    Daouda  Begnon  II, selon  les
temoignages,   quand  bien me me il ait refuse  de s'exprimer   devant  la Commission


Violences   et voies  de faits








04







A tenu Ie carrefour  de bfl ,
Trahison
DIALLO
Sous-
empechant  tout mouvement   en

Harouna
Lieutenant
direction  du Palais de Kosyam
Violences   et voies de
Moncef


fait

 
BADIEL  Eloi       Adjudant-         A ete le coordonnateur    principal        Trahison
Chef Major      du dispositif,  et a pro cede a
05                                                                  l'attribution   des missions  dans le       Actes  de terrorisme
cadre de la detention  du President
du Faso, du Premier  Ministre  et         Enlevement   et des deux ministres                                 sequestration   du
President  du Faso, du  Premier  Ministre et des deux ministres



A conduit  le commando  qui a pris     Trahison le President  du Faso et les

06              NEB IE                  Adjudant-         membres  du Gouvemement   en          Actes  de terrorisme
Moussa  dit            Chef                  otage
Rambo                                                                                                    Enlevement   et A conduit  au lieu de detention  le       sequestration President  du Faso, le Premier
Ministre  et les deux (2) ministres
07      MEDA                   Adjudant- Betamba                             Chef
08       NION  Jean            Adjudant
Florent  Akowe
09       OUEKOURI          Adjudant
Koesse
10       BIRBA  Michel     Adjudant
ZERBOLaoko        Sergent-
Chef                  Impliques  dans les exactions
                   11              DIALLO                Sergent-            commises  en ville lors des
t                                                                                                                                                                         Adama                    Chef                  patrouilles  motorisees                           Trahison
                                     12              SANGOTOU         Sergent
AN Zacharia                                                                                                    Meurtre
13                DJERMA  Bia       Sergent


14
FORO  Joseph
Sergent

Coups  et blessures
15
KONE
Sergent
volontaires

Mariam


16
OUEDRAOG
o Zoubele
Sergent
Violences   et voies de fait

Jean Martial


17
ZOURE
Caporal

Destruction
de biens

18
Boureima
POODA  one.

Caporal



19
LANKOAND
Caporal




E Seydou




20
NEBIE
Caporal




Abdoul  Nafion




21
BAMBARA
1ere  Classe




Frederic





Patinde




22
ZONGO
1ere  Classe




Hamado




23
SOULAMA
2eme   Classe




Seydou




24
TAMBOURA
2eme   Classe




Sekou




25
ZEBA  Issouf
2eme   Classe



26
KOUSSOUBE
Sergent-



Roger
Chef


27
BOUDA
Sergent-

Trahison

Mahamado
Chef


28
SANOU  Ali

Impliques  dans les exactions
Meurtre  (Pour
29
PAGABELEM
Sergent
cornmises  en ville lors des
KOUSSOUBE)

Amidou

patrouilles  motorisees

30
BADOUM
Sergent

Vol

Lamoussa

Ont participe  a la destruction   et
a
31       SOW Lawapan      1ere  Classe        la soustraction  de biens  de la              Destruction   de biens

Placide


Radio
Savane FM

32
YAMEOGO
1ere
Classe


Coups  et blessures

Theophile




volontaires
33
GNIMINOU Alberic  Louis
1ere
Classe



Violences  et voies de

Hyppolite




fait
34
OUEDRAOG
1ere
Classe




o Timbila







35       OUATTARA         2eme   Classe
Sidiki








5.3. Des Complices


Certains   acteurs,   de   par   leurs   comportements    avant,   pendant    et  apres   les   evenements    du
16 septembre  2015,  peuvent  etre consideres  comme  des complices.


5.3.1. Des Complices  militaires


Tableau  7
N°    Nom-                   Grade              Role joue                                                Infraction d'ordre       Prenoms                                                                                                         presumee

A etabli des connexions   avec des forces etrangeres  pour  soutenir  le
01       BASSOLET        General  de       coup d'Etat
Djibril                  Brigade
A finance  Ia resistance    des militaires  du RSP

A adhere  au coup d'Etat,  et a participe  aux cotes  du General Gilbert  DIENDERE   aux
02                                differentes  rencontres   vis ant a
KERE                  Colonel            justifier  Ie coup d'Etat
Boureima             Major
A donne  la premiere  lecture  du projet  de proclamation   du coup d'Etat  devant  la hierarchie militaires  et les mediateurs nationaux

A intimide  les jeunes  officiers  qui     Trahison planifiaient   la descente  de leurs
troupes  sur Ouagadougou                     Complicites   d'actes de terrorisme
A organise  la mission  en
helicoptere  pour aller recuperer  le     Complicite   de materiel  de maintien  de l' ordre et      meurtres
Ie sac de voyage  contenant  de l'argent  (au moins  50 000000   F


CFA), ala  frontiere  commune


Complicite  de coup


ivoiro-burkina                                     et blessures volontaires



03
YONABA
Medecin-
A participe  aux cotes  du General

Saidou
Colonel
Gilbert  DIENDERE   aux



differentes  rencontres  vis ant a justifier  le coup d'Etat

 
De violence  et voies de fait





A volontairement   rejoint  le

27


04                          General  de Brigade  Gilbert
TRAORE            Colonel             DIENDERE  la nuit du 16
Abdou  Karim     (MMl)              septembre  2015,  pour proposer ses services

A participe  a la redaction  des differents  communiques   du CND


A participe  aux cotes  du General de Brigade  Gilbert  DIENDERE   a plusieurs  rencontres  visant  a
justifier  le coup d'Etat











05     PARE  Sidi         Colonel


A recu la somme  de 5 000 000
FCF A de la part du General  de Brigade  Gilbert  DIENDERE   des mains du Medecin  Lieutenant- Colonel  BAMBA
Mamadou


(MMl)              A rejoint  le General  de Brigade Gilbert DIENDERE   des les premiers  moments,  alors que les autres membres  du Gouvemement etaient toujours  retenus


A participe  aux cotes du General de Brigade  Gilbert  DIENDERE   a
certaines  rencontres  en prenant fait et cause au putsch



06     BAMBA              Medecin           A ete le porte-parole  du CND  en
Mamadou            Lieutenant -     lisant la proclamation   et les
Colonel            differents  communiques,   apres avoir precede  a leurs corrections
en la forme


A recu la somme  de 10 000 000
FCF A de la part du General  de Brigade  Gilbert  DIENDERE,   au domicile  de ce dernier  ; dont
5 000 000 FCF A pour lui-meme et le restant  pour le Colonel TRAORE  Abdou  Karim

07     KOROGO           Commanda
Aziz                     nt
08     DAO                    Capitaine
Abdoulaye   .                                Ont adhere  au coup d'Etat,   en
09     ZOUMBRI          Capitaine          etant les leviers  de toutes les
Oussene                                         operations  sur le terrain,  en dehors

28


10       GORGOA.          Lieutenant        de la prise d' otages
Honore
11               ZAGRE               Sous- Boureima                          Lieutenant

12       BATIONO          Colonel             S'est  rendu Ie 17 septembre  2015
Omer                                             a Naaba Koom  II et a la
Presidence  pour  s' entretenir  avec
le General  de Brigade  Gilbert DIENDERE  et le Colonel-Major KERE  Boureima

A assiste en partie  a la rencontre  a l'Hotel  Laico entre les Ambassadeurs   et la delegation   du CND





5.3.2. Des Complices  civils


Tableau
8

d'ordre
Nom-Prenoms
Profession
Role joue
Infraction
presumee
01
KONELeonce
Retraite




02       YAMEOGO          Avocat
Herman


Ont pris fait et cause pour  le


03       TAPSOBA             Enseignant                  putsch
Achille  Marie                                            Ont mobilise  leurs militants       Complicites   de
Joseph                                                        pour soutenir  le putsch               trahison
04       SAWADOGO       Ingenieur  des
Salifou                   techniques  de            Ont recu le sac de voyage
l' environnement         contenant  de l' argent,  venu
de la Cote d'Ivoire                       Complicites   d'actes de terrorisme
05       DIAWARA            Particulier
Fatimata
Therese                                                       Est rentree  en contact  avec
des Officiers  superieurs  et        Complicite  de un Officier  general  de la           trahison
Cote d'Ivoire  pour soutenir le General  de Brigade
Gilbert DIENDERE








Complicite  d'actes
A contacte  le General  de           de terrorisme
Brigade  Djibril BASSOLET pour obtenir  de l'argent  afin de soutenir  des militaires  du RSP

A contacte  la presse
29


etrangere  pour  soutenir l' action  du General  de Brigade  Gilbert  DIENDERE

06      COMBOIGO         Communicateur   / Dieudonne                            Vice-President   du
Desire                   CSC                            Ont participe  activement   a       Complicite  de la localisation   et a l' arret de     trahison
la frequence   108.0
07       BAKO                   Ancien  President                                                              Complicite  de
Mathurin                de l'ARCEP                                                                       destructions  de
biens




VI. Des Personnes  soupçonnées   en fuite ou non entendues  pour causes diverses

Les informations,   auditions  et investigations   ont revele  que des personnes,  tant dans le milieu militaire  que civil,  sont impliquees  dans la commission  des faits,  mais sont restes  introuvables jusqu'a   la cloture  de la presente  enquete.

6.1. Des Militaires  soupconnes   en desertion  ou non retrouves


Tableau
9
Nom-Prenoms


Grade
d'ordre


01
NEBIE  Moussa  dit
Adjudant-Chef

Rambo

02
MEDA  Betamba
Ad judant -Chef
03
OUEKOURI   Koesse
Adjudant
04
KOUSSOUBE   Roger
Sergent-Chef
05
SANOU  Ali
Sergent-Chef
06
ZERBO  Laoko
Sergent-Chef


07
SANGOTOUAN Zacharia
Sergent
08
DJERMA  Bia
Sergent
09
FORO  Jos~h
Sergent
10
PODA  0110 Stanislas
Sergent
11
ZOURE  Boureima
Caporal
12
NEBIE  Abdoul
Caporal

13
Nafion
BAMBARA   Frederic

1ere  Classe


14
Patinde
ZONGO  Hamado

1ere  Classe
15       SOULAMA   Seydou         2eme   Classe
16       TAMBOURA   Sekou       2eme   Classe
17       ZEBA  Issouf                      2eme  Classe







30




En  plus  des  infractions   a eux  reproches,   ces  militaires   doivent   etre  poursuivis   pour  desertion
(articles  166;   168 et 169 du Code  de justice  militaire)


6.2. Des Civils soupconnes   introuvables


Tableau
Numero
10
Nom-Prenoms


Profession
d'ordre


01
COMBOIGO   Eddie
Particulier
02
TRAORE  Abdoul
Particulier

Karim  (de Perfectum)



03
Batonnier  TRAORE Mamadou
Avocat

04
KABORE  Rene  Emile
Particulier
05
DIENDEREI
Officier  de Police

DIALLO  Fatimata

06
KIEMAAdama
Particulier
07
Mme  GUIRW ARE
Particulier

Minata

08
OUEDRAOGO
Journaliste

Adama  dit Damis

09
ZONGO  Adama
Ancien  Maire  de


Tanghin-Das  souri
(Actuellement   detenu

a la


MACO  pour autre cause)
10
DIA W ARA  Lancine
Operateur  economique
11
KONE  Sangoussi
PCA de Atlantique


Banque
12
VEBEMBA   Victor
Operateur  economique



VII. Des conclusions  de I'enquete


Pour  la realisation   de sa mission,  la Commission   d'Enquete   sur les evenements   du  16 septembre
2015,  se fondant  sur les pouvoirs   que  lui confere  le Decret   20 15-1053/PRES-TRANS/PM     et son modificatif,   a conduit  ses travaux  dans un souci  d'objcctivite   et dimpartialite.

S'agissant    du  fondement   de  ses  convictions   sur  Ies faits,  leurs  auteurs   et  Ies ramifications,    la Commission   s' est  basee  sur  Ies temoignages,   les  constatations,   les  prises  de vue,  et  surtout  la collaboration    de  la  Presse   nationale   et  de  certaines   institutions   de  l'Etat.   Elle   a  situe   les
responsabilites    des  uns  et  des  autres,   par  rapport   aux  actes  poses   et  a  leurs  attitudes   avant,

Ainsi,    des   informations,     auditions
et   investigations,     la   Commission
d'Enquete
sur   les
evenements   du      16 septembre  2015
a abouti  aux convictions  suivantes  :



 
pendant  et apres  les evenements   du 16 septembre  2015.





la  tentative   du  coup  d'Etat   a  ete  planiflee   :  la  proclamation    du  coup  d'Etat   a  ete redigee   a une  date  anterieure   au  16 septembre   2015.  11 a  eu  au moins  une  reunion
31





preparatoire   avant   le   16  septembre   2015;    en  outre,   le  General   de  Brigade   Gilbert DIENDERE   a reconnu  avoir  ete le premier  informe  par le commando   qui a pris  en otage les autorites  de la Transition.   C'est  lui  qui a informe  la hierarchie   militaire  et le reste  du
regiment   de  la securite   presidentielle,   planifie   et conduit  toutes   les  rencontres   visant  a
justifier  le coup d'Etat;


des  dirigeants   de  certains   partis  politiques   sont  impliques    :  des  leaders   de  certains partis  politiques   de  I' ex  Front  Republicain   et  allies  ont  soutenu   ouvertement    le  coup
d'Etat,    a  travers   des   declarations,    manifestations    violentes,    financements    et  activites
diplomatiques   ;


Ie   General    DIENDERE      bien    ben eficie    d'un    appui    exterieur    :   selon    les renseignements   obtenus,  le General  putschiste   a beneficie  d'un  soutien  exterieur.  II s'agit de la caution  morale  et politique  de certaines  personnalites   etrangeres  et de la fourniture de materiels  de maintien   de I' ordre   pour  reprimer  ceux  qui manifestaient   contre  le coup d'Etat.   11 a refuse  de donner  l'origine   de  160000000     F CFA  qu'il   dit  avoir  recus  des mains  d'amis.

Enfin,  la  Commission    suggere  que  les  mesures   gouvernementales    soient  etendues   aux victimes    des   biens    saccages,    et   dont   les   depositions    ont   ete   enregistrees    par   la Commission.




OUAGADOUGOU,    le 10 novembre  2015


Ont signe  :



Ie President:    Monsieur  Simplice  G. PODA







le Rapporteur:    Daniel  W ANGRAOUA



Lieutenant-Colonel    Djiguiba  Sam OUEDRAOGO









Lieutenant   Fernand  Y AMEOGO Commissaire   de Police  Vinsou  SANOU
Adjudant-Chef-Major     Mamadou  KARAMBIRl


                                                                     
                                                                                          32








PIECES JOINTES






1-  Pieces de fond:


•    Procès-verbaux  d'auditions  des personnes  ressources militaires  (Ml
à MiOO) et civiles (Cl a C27) ;


•    Procès-verbaux  d'auditions  des représentants   des victimes  décédées
(VDl  à VDll)    ;


•    Fiches de dépositions  des autres victimes  (AVl  a AV2i0).



2-  Réquisition  à personne  qualifiée




3-  Rapport d'investigations   électroniques

•    Support  papier ;
•    Clé USB contenant  Ie détail  des données.



4-  Clé USB contenant   un film des evenernents  qui se sont déroulés  à la station de radio Savane FM


5-  Deux (2) CD de données  photos et vidéos



























33

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire