Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mardi 15 octobre 2013

L'entraide est le processus fondamental liant l'innovation et la transmission de l'héritage ancestral. Une réponse à Pierre Frackowiak "Comment sauver la refondation ?"

"avec une sélection exacerbée fondée sur la réussite individuelle, avec le renforcement de la société des gagnants qui savent que les perdants sont toujours les mêmes, avec la croissance de la compétition et de la violence."   Pierre Frackowiak
Un commentaire en réponse à

Comment sauver la refondation ?


par Pierre Frackowiak mardi 8 octobre 2013 - 3 réactions |



La situation devient dramatique. On en est désormais à compter sur des formes de solidarité entre les progressistes et les rénovateurs, face à une opération politicienne qui, exploitant les erreurs accumulées, mobilise l’opinion publique. Ceux qui contestent, discutent, proposent sont désormais accusés de faire le jeu de l’opposition, et leur avis est ignoré, considéré comme inamical. Comment a-t-on pu en arriver là ? Est-il encore possible de sauver la refondation ?
 
Rien n’est moins sûr. Pourtant elle est indispensable, sinon la destruction de l’école, bien engagée depuis de nombreuses années, et particulièrement entre 2007 et 1012, sera définitive.

Après avoir commenté le dernier éditorial de Pierre Frackowiak , son pénultième, attira mon regard. Mes derniers échanges scientifiques (épistémologie du postmarxisme) avec Julie Amadis portaient sur le comportement des chatons.
Je venais de comprendre que ma façon de les voir JOUER était une imbécilité PARA-REPETANTE.
C'est en effet intoxiqué par l'idéologie de la strate des Répétants que je voyais JOUER les animaux !
Alors qu'ils sont dans un processus d'EXPLORATION.
Ils font ce que fait la STRATE des Innovants. Ils découvrent, ils inventent et .... même créent-ils de l'art ?


La destruction des solidarités ouvrières que connaissaient mes grands-parents jusque dans les années 50 a été non pas le fait de la bourgeoisie capitaliste.. mais celui de la principale bénéficiaire des 30 Glorieuses.
La destruction des solidarités ouvrières a été le projet et le "surcroit" de la classe sociale dont Bourdieu ne sut pas lui donner les racines conceptuelles néomarxistes nécessaires : la classe détentrice du capital formation répétant. Celle qui aspire la plus-value formation en exploitant le formariat.
C'est la montée en puissance de la formoisie et son arrivisme diplômesque qui cassa en deux les prolétariats du monde entier.
Or, la SOLIDARITE et la TRANSMISSION de l'HERITAGE ANCESTRAL d'innovations sont avec la préservation de la CAPACITE INNOVANTE les TROIS FONDEMENTS DE L'HUMANISME VERITABLE.
Le liant de l'exploration innovante et de la transmission de l'héritage du savoir ancestral, son ciment, c'est la SOLIDARITE.
Le processus d'humanisation se fait par la LIBRE EXPLORATION des enfants (découvreurs inventeurs et créateurs artistiques)
Cette REinnovation est le plus efficace moyen de TRANSMISSION du SAVOIR ANCESTRAL.
Mais les SOLIDARITES sont indispensables..
Nous vivons un TOUT PETIT pourcentage de l'histoire humaine (que sont 10 000 ans dans TROIS MILLIONS D'ANNEES) pendant lequel les SOLIDARITES INDISPENSABLES à la survie sont soigneusement détruites par la STRATE des Parasites.
Le refus de l'ENTRAIDE en classe n'est pas seulement une absurdité contre-productive (du point de vue de la productivité pédagogique qu'étudièrent Schultz, Denison, Stroumiline, Lê Than Koi)
Il est surtout UN ANTI-HUMANISME !
C'est un processus de DESHUMANISATION dont souffrent les jeunes dans les classes de France et de toutes les écoles baties sur le modèle concurrentiel formois-bourgeois.
Si les jeunes tentent d'être sur les réseaux sociaux c'est parce que l'école DETRUIT leurs réseaux.
L'auteur de ces lignes ayant pratiqué l'ENTRAIDE OBLIGATOIRE depuis... 1974 a pu, en rencontrant ses anciens élèves avoir confirmation de ce que celle-ci n'est pas un PLUS , elle est la COMPOSANTE FONDAMENTALE de l'HUMANISME à l'école.
Les délirantes "leçons de morale" obligatoires et à heures fixes ne sont que des clowneries grotesques ayant autant de sens que les prêches pacifiques des aumoniers de régiments avant les combats. A quoi bon l'humanisme s'il s'agit d'en détruire les ressorts les plus profonds dans le fonctionnement ordinaire de la classe..
Pendant deux ans (1981-1983), un élève ayant accumulé 2 années de retard à l'entrée de son CM1 et des lacunes dans TOUS LES DOMAINES fut assis à côté du meilleur élève de la classe. Aux performances tellement extraordinaires que des barbares l'auraient incité à quitter l'entraide pour aller s'égarer chez les "surdoués".
Je l'ai recroisé 20 ans plus tard. Il était devenu petit cadre, en formation de robotique et .... syndicaliste CFTC.
Il faisait construire pour une famille en voie d'être nombreuse.
Et son "jeune" frère cultive un regret de n'avoir jamais été dans cette classe qu'expulsé par l'instit de la classe voisine.
La solidarité obligatoire, je l'ai vue être remise en pratique par Julie Amadis (qui fera peut-être une thèse sur ce thème un jour - si la révolution ne lui prend pas un temps plus précieux) depuis 2007.
Elle est, dans les thèses du néomarxisme, le fonctionnement ordinaire de la strate des Innovants.
Les barbares déshums dont le seul souci est de faire perdurer l'esclavage à 50 euros par mois de Vincent Bolloré en demandant à des MNLA d'attaquer le Nord Mali et au Qatar de financer les coupeurs de mains adjacents ne sont que poussière de non-humanité à l'échelle de notre histoire.
Ils finiront - pendant que les enfants, cassant les cohortes, iront pratiquer l'entraide dans tous les âges - au Nuremberg de l'Afrique.
Et l'auteur de ces lignes est un éléphant de 25 ans d'âge qui convaincra un jour toute l'humanité de laisser les enfants de 5 ans comprendre les logarithmes !
Par l'entraide, l'exploration innovante et par l'usage des meilleurs outils pédagogiques de l'héritage ancestral.

LIRE AUSSI

mercredi 2 octobre 2013

Postmarxisme: Un matérialisme historique. Présentation

mercredi 9 octobre 2013

Vous avez été membre de la strate des Innovants. Même si vous avez oublié avoir été enfant.

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire