Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

jeudi 17 octobre 2013

Leonarda expulsée de France! Contre la politique néonazie de Valls-Hollande, 10 000 jeunes Innovants défilent dans les rues de Paris en exigeant la régularisation de 2 jeunes victimes de la politique raciste des socialofascistes.


par Yanick Toutain


Si les jeunes Innovants (étudiants, lycéens, collégiens) du Havre sont restés insensibles au sort du jeune Antonio qui, à 7 ans, apprenait à lire, pendant le jour, en dormant, pendant la nuit, sur les trottoirs du Havre en octobre-novembre 2012; si les jeunes Innovants de Lille étaient restés insensibles au sort de ce même Antonio en juillet 2012 ("Le flic il a dit "DEGAGE"") et à celui des centaines de Roms entre 2012 et septembre 2013 expulsés de leurs campements avec des méthodes néonazies, cette fois-ci l'expulsion de Léonarda Dibrani aura été la goutte d'eau socialofasciste qui fait déborder le vase.

Photo Patrick Delecroix
 La Voix du Nord
"Léonarda, 15 ans, est en sortie scolaire. Avec sa classe de troisième, elle doit visiter un lycée et l'usine Peugeot à Sochaux.
Le maire de la ville de Levier, qui accompagne les policiers, joint Léonarda par téléphone, qui lui passe sa professeur d'histoire-géographie. (...) Selon le témoignage de l'enseignante publié sur le site du Réseau éducation sans frontières (RESF), elle refuse en un premier temps d'arrêter le bus. Un agent de la Police de l'air et des frontières (PAF) aurait alors insisté, expliquant qu'il devait impérativement récupérer la collégienne ; sa famille devant être expulsée,(...) L'enseignante obtempère et fait arrêter le bus sur le parking du collège Lucie-Aubrac, le plus proche. (...)
Une fois le bus garé, la professeur d'histoire-géo descend avec la jeune fille. «J'ai demandé aux policiers de laisser s'éloigner le bus pour que les élèves ne voient pas Léonarda monter dans la voiture de police, elle ne voulait pas être humiliée devant ses amis !», raconte l'enseignante, sur le blog du RESF". Libération Fabrice Tassel
 Son expulsion, pour le socialofasciste Valls était un test.
Il avait évidemment prévu l'expulsion suivante. Un jeune qu'il utiliserait pour discréditer la mobilisation.
C'est donc le jeune Khatchik Kachatryan, que l'on voit les twitters deshums présenter comme un « voleur ».
"Justice" de lynchage," justice" esclavagiste," justice" de voyous," justice" néonazie.
On l'a vue à l'oeuvre en Cour d'Appel de Bordeaux comme au TGI d'Angoulême qui mentait en faveur du putschiste Bourry. On l'a vue à l'oeuvre en Cour d'Appel de Versailles contre Mediapart comme en Cour d'Assises de Paris pour protéger les meurtriers LICORNE.
Mais les jeunes qui sont en train de se mobiliser vont rappeler aux voyous deshums QUI fait l'Histoire.
C'est la strate des Innovants qui est celle qui fait l'Histoire. Cette strate est aussi celle qui est constamment attaquée par les déshums, ces ex-Humains qui ont perdu toutes les caractéristiques d'empathie, d'innovation, d'inventivité, de créativité, de capacité à découvrir, qu'ils avaient encore quand ils avaient dix ans.
Ces deshums sont les mercenaires de la strate des Parasites.
Les Hollande racistes, les Valls racistes sont les petits caniches de la bourgeoisie esclavagiste.

Ils sont des chasseurs d'esclaves : leur principal travail consiste à perpétuer l'esclavage Bolloré en Afrique et leur second à empêcher les esclaves Africains payés 50 euros par mois de s'évader de ce continent sous la botte.
Nous savons maintenant que le parti socialiste français finança le Front National en 1983. Cette vérité illustre qui sont ces voyous. Nous savons maintenant que c'est par des rétrocommissions de ventes de chars à Gemayel que plusieurs centaines de milliers d'euros furent versées par Mitterrand au fasciste Le Pen.
Le racisme du parti socialiste et de ses alliés au gouvernement et au Parlement, c'est le racisme de la bourgeoisie, de la formoisie, de l'innovoisie. C'est le racisme de ces classes sociales spoliatrices qui vivent sur la sueur et le sang des Africains.
Les Tunisiens ont renversé Ben Ali et s'apprêtent à renverser Ennahda, les gardiens du camp de travail semi-esclavagiste Tunisie.
Bientôt ce sera le tour de leur patrons Hollande, Valls and co.
Les jeunes de Tunisie, les jeunes de France, les jeunes rebelles de l'aile égalitariste de Occupy Wall Street doivent d'urgence construire des gouvernements du peuple.
Réclamer de la part de ces voyous le retour de Leonarda et de Khatchik en France n'est qu'une imposture !
La seule réponse c'est VALLS DEGAGE ! HOLLANDE DEGAGE ! PARLEMENT DEGAGE !
La seule réponse c'est la formation de groupes de 25 et la désignation de délégués de base, la construction d'un gouvernement du peuple formé de délégués révocables !
La seule réponse, c'est la révolution, la première étape de la révolisation.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire