Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

vendredi 7 août 2015

GREXIT FRANCEXIT Varoufakis voit le complot visant la France mais ne crie toujours pas "Tout le pouvoir aux délégués révocables"



par Yanick Toutain
7/8/2015



Yanis Varoufakis a souvent raison dans ses analyses mais il ne va pas assez loin dans l'explication de la situation grecque qu'il donnait au journal espagnol El Pais il y a quelques jours et que relatait RT en français.

Pour Yanis Varoufakis, imposer l'austérité en France est l'objectif final de la troïka


(...) c'est au journal espagnol El Pais que Varoufakis a donné une interview.

Dans cette dernière, le député de Syriza lance une nouvelle bombe. Selon lui, «le plan de Wolfgang Schäuble (le ministre allemand des Finances, ndlr) est de mettre la troïka partout : à Madrid, mais surtout à... Paris! Paris, c'est le gros lot. C'est la destination finale de la troïka», affirme ainsi Yanis Varoufakis. Sous-entendu, l'Allemagne veut imposer l'austérité partout en Europe, et la France serait son objectif final.
Ainsi, selon son analyse, «le Grexit est utilisé pour créer la peur nécessaire pour forcer Paris, Rome et Madrid à acquiescer». Et d'ailleurs, le nouveau plan d'aide soumis à la Grèce serait voué à l'échec selon Varoufakis, et cela car «Wolfgang Schäuble n'a pas envie d'un accord qui fonctionne».

LE BUT REEL DU COMPLOT DE l'UE ET DES USA : LES SALAIRES TUNIENS A 150 EUROS POUR TOUTE LA FORMOISIE D'EUROPE

Le but réel du complot de l'UE (et des USA) est de faire glisser la Grèce (puis l'Espagne, puis l'Italie, puis la France) vers des salaires tunisiens à 150 euros par mois. (Le Figaro se félicitait que l'inflation tunisienne avait permis de conserver le ratio 1 à 5 entre les salaires de Tunisie et ceux de la France impérialiste malgré la chute de Ben Ali)
Il faut élargir la perspective :
Le complot de la #bankoslavoisie mondiale dure depuis 1979 (Thatcher Reagan + la fin de Carter)
Il vise à écraser la formoisie (bourgeoisie de la formation).

QUATRE PARTS POUR 20%


Parmi les 20% de Terriens les plus riches (5° quintile) qui consomment 83% de la richesse mondiale, se trouvent les salariés européens au-dessus de 1000 euros par mois (850€ ajustés PPA)
L'aristocratie financière (bancocratie chez Marx) associée à la bourgeoisie esclavagiste (tels Steve Jobs en Chine, Bolloré en Afrique etc...) celle qui paye des salaires à 50 euros en divisant par 20 les lois sociales de leurs pays forment la bankoslavoisie : une classe monstrueuse qui reprend tout le pouvoir qu'elle avait perdu après 1929 et les New Deal.
Dans le 5° quintile des 20% des Terriens les plus riches se trouvaient un grand nombre de salariés Grecs..... Ils n'y sont plus.
Le 4° quintile (les 20% suivants) n'ont pas 4 parts (83%) mais une DEMI-PART (10% de la richesse mondiale)
C'est vers ce groupe que sont envoyés les travailleurs et  (ils sont 1 sur 4) les chômeurs grecs, les jeunes grecs..... puis ce seront les Espagnols, les Italiens, les Français... mais aussi les Portugais etc.....
La Grèce est victime d'un complot Goldman Sachs JP Morgan etc.....
+++++
(LIRE L'ARTICLE

VENDREDI 24 JUILLET 2015


citant
"…. pour en finir avec l'Etat providence européen
JP MORGAN RÉCLAME DES RÉGIMES AUTORITAIRES EN EUROPE")
++++++
Voir Draghi l'escroc comploteur de Goldman Sachs donner des leçons est totalement ahurissant !!!
Mais si, sur le constat Varoufakis est plutôt lucide, c''est sur les solutions que son appartenance de classe l'aveugle !

UN GREXIT.... ANTICAPITALISTE

En effet, face à cela il faut un GREXIT mais sur la base d'un AUTRE MONNAIE EUROPENNE révolutionnaire POST-capitaliste.
Il faut une révo-monnaie à laquelle les Grecs appelleraient les autres peuples.
Mais cela implique la sortie du capitalisme et donc l'EGALISME.
Et, l'égalisme, le formois Varoufakis n'en veut pas !
Il n'est pas capable de vivre avec 1000 euros par mois !
Mais cela implique l'humanocratie et la sortie de la DEMOcratie...
Mais Varoufakis et la formoisie le refusent : ils ne veulent pas être REVOCABLES à TOUT MOMENT !!!
Le modèle des délégués conseillers révocables (1 pour 500) mis en place par des menchéviks à l'automne 1905 à Petrograd, il n'en veut pas plus que le modèle des délégués de base (delegado del grupo) des CNT-POUM espagnols de 1936.

VAROUFAKIS, UN KERENSKI COMMENTATEUR


Varoufakis est une sorte de Kérenski impuissant mais lucide qui pleurnicherait des ukases de Buchanan et Paléologue....et les dénoncerait dans la presse.. après avoir été viré d'un gouvernement réformiste en juin 1917.
Juste après il y aura les Journées de Juillet, l'attaque de Kornilov d'août puis celle du début novembre.....
La réponse : "tout le pouvoir aux délégués révocables", il faut un Lénine pour le crer en Grèce, en Europe, en Afrique - un Sankara avec des CDR 1 pour 25 !
La réponse : "tout le pouvoir aux délégués révocables", tant qu'elle ne sera pas mise en oeuvre, on verra la Grèce courir vers le précipice.
Et les leçon d'économie ou de politique de Varoufakis ne seront que des leçons de rhétorique.
Au lieu d'appeler 400 000 Grecs à le désigner délégué national révocable, au lieu d'appeler le KKE à faire de même en désignant son leader délégué national révocable, au lieu d'appeler les anarchistes et les autres révolutionnaires à construire un gouvernement du peuple formés de délégués nationaux tous révocables (chacun contrôlé par 25 délégués députés révocable).... Varoufakis continue à proclamer sa fibre européenne....
Au lieu d'appeler les Français et tous les Européens à désigner des juges délégués révocables pour juger les comploteurs de Goldman Sachs, JP Morgan organisateurs d'un coup d'Etat doublé d'une escroquerie géante.... Varoufakis joue les Cassandre.......
On attend plus une Pythie mais un solvateur !
On attend qu'il crie "TOUT LE POUVOIR AUX DELEGUES REVOCABLES"



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire