Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

lundi 11 mai 2015

#TaubiraDEGAGE! Abolition de l'esclavage, des salaires Bolloré à 50 euros et du commerce GPA des enfants (soutien à Stephanie Raeymaekers produit acheté réclamant sa traçabilité)

par Yanick Toutain

REVACTU
11/5/2015



#MHB ", son agence peut tout sélectionner 
moyennant supplément de prix,
notamment le sexe,
 la couleur de peau, 
les tests génétiques, 
la sélection des embryons», " 
Le Figaro



Christiane Taubira principale organisatrice
 de 2 esclavages en France :
autorisation des salaires Bolloré 50€
et répression des abolitionnistes
et organisatrices de l'achat d'enfants GPA

Stéphanie Raeymaekers
Donorkinderen,
"J'ai été achetée. Je suis un produit qui parle, et donc qui dérange. »
« Je dis toujours, on est dans un pays où
c'est plus facile de tracer
l'origine de la viande au rayon charcuterie,
que celle du parent biologique d'un être humain ! " 
article de Ann-Charlotte Bersipont


La principale organisatrice de l'esclavage 2015 en France Christiane Taubira est celle qui commémore l'abolition de l'esclavage 1802.
Naturellement, la date qu'elle choisit n'est pas celle du 4 février 1794 (Décret d'abolition de l'esclavage du 4 février 1794). Une date qui célèbrerait la victoire des insurgés d'Haïti menés par Toussaint Louverture. Ni d'autres dates (Le 27 mai en Guadeloupe, 22 mai en Martinique, 10 juin en Guyane, 20 décembre à la Réunion, 27 avril à Mayotte)
Naturellement Christiane Taubira n'annonce pas l'interdiction des salaires à 50 euros pratiqué par sa base sociale - ses donneurs d'ordre de la bourgeoisie esclavagiste.
Elle est organisatrice de cet esclavage qui divise par 20 les droits de ses victimes.

Naturellement, elle n'annonce pas l'annulation des ventes et achats d'enfants qu'elle a organisé pour la clique du milliardaire hétérophobe Pierre Bergé.

JEUDI 18 AVRIL 2013

LUNDI 8 AVRIL 2013

MERCREDI 16 JUILLET 2014

Contre le commerce international d'enfants GPA, contre la vente et l'achat d'enfants GPA il faut un FRONT UNI avec les GREDINS FRANCEàFRIC Jacques Delors, Lionel Jospin et les autres signataires

La circulaire Code Noir de Christiane Taubira
amènera cette dame devant les juges
délégués révocables révolutionnaires
par Yanick Toutain

Le nouveau Code Noir de Christiane Taubira est simple à résumer : le ventre des femmes de Terre du Sud en esclavage et leurs enfants dénationalisés automatiquement par l'acheteur (YT)

Une journaliste de Radio France racontait (off record) que la loi Taubira n'était pas faite principalement pour permettre d'aller dans le Tiers-Monde acheter des enfants.... mais simplement pour dissuader la police de convoquer les riches homosexuels acheteurs d'enfants qui "avaient les moyens" pour les acheter aux USA.
En ajoutant qu'ils avaient aussi les moyens de payer suffisamment d'avocats pour ne laisser place à aucun problème.
C'est d'ailleurs ce que confirment les propos abjects tenus au marché aux esclaves qui s'est tenu à Bruxelles la semaine dernière
"Premier conseil, «ce n'est pas un mais trois cabinets d'avocats qui sont nécessaires. Un avocat pour le droit commercial qui couvre les multiples intermédiaires, pour la partie d'état civil et de la filiation: un avocat dans le pays d'origine et un avocat aux États-Unis». Le juriste est un vieux briscard avec déjà 5.000 contrats de GPA en 23ans dont 800 GPA pour couples de duo d'homme. "
Le Figaro rend compte
Le 3 mai à Bruxelles, dans un bâtiment de la région bruxelloise une société américaine Men Having Baby, MHB a réuni 200 personnes venant de Belgique, de France et d'Allemagne, pour leur proposer les services d'une vingtaine d'agences et de cliniques spécialisées dans la pratique de la Gestation Pour Autrui (GPA) aux USA, Canada et Inde. 
La journaliste du journal belge Le Soir Ann-Charlotte Bersipont était sonnée à la sortie de ce #surrogacytrademarket


Bourse des mères porteuses: «Aucune place n’est accordée à l’enfant»article bloqué

A.-C.B.
Mis en ligne 

    Une présidente d’association est sortie «choquée» de la conférence de «Men having babies» à Bruxelles. Témoignage


    Ce dimanche 3 mai 2015, un événement commercial est organisé à Bruxelles à l’intention des homosexuels célibataires ou en couple désireux d’avoir des enfants. L’organisation américaine "Men Having Babies" met ces couples en contact avec des organisations, des mères porteuses et des cliniques privées en vue de répondre à leurs questions et recevoir un soutien dans leurs démarches. Des experts belges estiment l'initiative suspecte et les associations holebi de Flandre refusent d'y participer.
    DSCF7487.JPG

    Stephanie Raeymaekers est la présidente de Donorkinderen, une association flamande d'enfants nés via des donneurs de gamètes (sperme ou ovocyte).
    Elle est venue assister à la journée pour s'informer, puisque le sujet lui tient à coeur, et elle en ressort « choquée » : « Toute cette conférence est centrée sur le désir des parents. Je constate qu'aucune place n'est accordée à l'enfant. Aucun enfant né par gestation pour autrui n'est venu témoigner aujourd'hui. Ça en dit long ! C'est quand même le premier concerné, c'est lui qui subira toutes les conséquences !» La jeune femme sait de quoi elle parle : elle est elle-même née d'un donneur anonyme, car ses parents, hétérosexuels, ne pouvaient pas avoir d'enfant. « J'ai été achetée. Et aujourd'hui, mon association est parfois mal vue. Je suis un produit qui parle, et donc qui dérange. »Stephanie estime qu'elle a le droit de connaître ses parents biologiques et est visiblement très émue à l'idée de ne jamais réaliser ce besoin.
    « Je dis toujours, on est dans un pays où c'est plus facile de tracer l'origine de la viande au rayon charcuterie, que celle du parent biologique d'un être humain ! » Si elle n'est pas venue à la conférence de Men having babies pour militer, elle avance qu'avec la gestation pour autrui, on crée des enfants en créant une souffrance. Elle se dit aussi écoeurée par tout le marketing et toute la publicité déployée par ces agences américaines. «Je ne comprends pas qu'on ait autorisé une telle conférence, on vient expliquer aux gens comment contourner le cadre légal »
    Stephanie pointe aussi une certaine hypocrisie du système belge qui dénonce la venue de l'association américaine, puisque la Belgique rentre aussi dans le jeu, en aidant des mères lesbiennes d'autres pays à avoir des enfants par GPA.

    Source: Le Soir


    Extraits de l'article de   sur le Figaro

    GPA : de 60.000€ à 150.000€ le prix du bébé à Bruxelles



    Le 3 mai à Bruxelles, dans un bâtiment de la région bruxelloise une société américaine Men Having Baby, MHB a réuni 200 personnes venant de Belgique, de France et d'Allemagne, pour leur proposer les services d'une vingtaine d'agences et de cliniques spécialisées dans la pratique de la Gestation Pour Autrui (GPA) aux USA, Canada et Inde.
    Avec un sourire colgate, le directeur de MHB tente de rassurer l'auditoire, «notre société ne fait pas de bénéfices et nous allons vous aider dans le labyrinthe de la GPA afin de vous permettre de trouver la meilleure agence au moindre coût». «La GPA est un parcours complexe qui exige de nombreux intermédiaires. Il faut d'abord acheter un ovocyte, l'idéal étant une étudiante dans la vingtaine possédant un maximum de traits physiques communs avec le donneur de sperme, taille-couleur des yeux etc…» Bien sûr aucune information n'est communiquée, sur les risques de l'opération pour la jeune fille, et notamment le niveau minimal d'indemnisation, en cas de complication.

    Les orateurs se succèdent pour asséner leurs slogans publicitaires. Telle agence fabrique «des enfants merveilleux», telle autre agence produit «des enfants parfaits», quand à la troisième, «avec nous tout est possible». Les agences tentent de rendre le sordide acceptable. Elles font la promotion d'un «voyage de la maternité de substitution», un vocabulaire soigneusement choisi anesthésie la conscience de la transgression. Tout est bon pour réduire la facture au maximum. Un homme donne son témoignage: «mon partenaire et moi, nous avons fait fabriquer 12 embryons, qui ont été congelés dans un soucis de planification et d'économies. Un premier enfant est né, suivi d'un deuxième enfant 3 ans plus tard.» Cheaper by dozen comme disait Mr Gilbreth.
    Sur le temps de midi, une quinzaine de stands attirent les participants avec des petits fours. De quoi permettre à ces agences de convaincre de nouveaux clients. Les brochures au papier glacé sont couvertes d'enfants aux sourires éclatants.


    Dans l'après-midi, des sessions sont organisées pour chacun des groupes de participants belges français et Allemand où la GPA commerciale est prohibée. Un médecin, et un juriste américain viennent expliquer les différentes options et les risques liés à la filiation et à l'obtention de la nationalité lors du retour avec les enfants achetés.  (...) 

    Soulignons que la GPA est, dans cette carte blanche, envisagée hors de toute considération sur la nature des personnes en couple ou célibataires qui y ont recours. Le médecin en profite pour donner son avis sur la nécessité de privilégier les situations altruistes. Il paraît sympathique, jusqu'à ce qu'il précise que «son agence peut tout sélectionner moyennant supplément de prix, notamment le sexe, la couleur de peau, les tests génétiques, la sélection des embryons», nous sommes en plein eugénisme commercial assumé.


    Dans la salle se trouve aussi, Stéphanie Raeymaekers, elle a fondé l'association DonorKinderen, pour défendre le droit fondamental d'accès à ces origines. La GPA dans la plupart des cas ne permet pas un accès sérieux à ces origines, en particulier pour certaines GPA commerciales ou internationales. Stéphanie interpelle en privé plusieurs organisateurs. «Je constate qu'aucune place n'est accordée à l'enfant. Aucun enfant né par gestation pour autrui n'est venu témoigner aujourd'hui. Ça en dit long!». La journaliste du Soir Ann Charlotte Bersip, la cite«J'ai été achetée. Et aujourd'hui, mon association est parfois mal vue. Je suis un produit qui parle, et donc qui dérange. Nous sommes dans un pays où il est plus facile de tracer l'origine de la viande au rayon charcuterie, que celle du parent biologique d'un être humain!»
    Il faut avoir fait l'expérience de cette foire-expo de la vente d'enfant, pour comprendre la fiction que représente la pratique des mères porteuses éthiques. Légaliser le marché de la GPA avec un cadre strict est une fiction. Le déséquilibre entre l'offre et la demande est bien trop important. D'autres marchés, l'ont prouvé. La légalisation de la prostitution par exemple dans certains pays, est à l'origine de croissance très forte de ce type de marché inacceptable. Une seule solution est raisonnable, c'est une interdiction de la GPA au niveau européen dans un premier temps, puis mondial ensuite.


    La pourriture de la bourgeoisie esclavagiste est telle qu'elle a nommé comme ministre del'Education une agresseuse d'enfants notoire.
    Qui bafoue allègrement la loi en prétendant à l'inexistence d'un texte (article 222-13) du Code Pénal qui interdirait les violences parentales contre les enfants.

    MARDI 5 MAI 2015

    Lire enfin cet article : ce sont encore les mêmes qui soutiennent les militaires français violeurs d'enfants en Afrique

    JEUDI 30 AVRIL 2015

    Armée française : violeurs d'enfants et protecteurs des terroristes. Hollande et l'ONU protègent des assassins et des violeurs !

    Soldats français en patrouille à Bangui
    Photo: Issouf Sanogo
    /AFP/Getty Images
    par Yanick Toutain
    REVACTU
    30/4/2015


    The Gardian:
     "le rapport [divulgué par Anders Kompass et Paula Donovan]
    détaille le viol et la sodomie de jeunes garçons morts de faim et sans-abri
      par les troupes de maintien de la paix françaises
    qui étaient censées les protéger
     dans un centre pour personnes déplacées
    à l'intérieur de Bangui,
    capitale de la République centrafricaine."

    article Gardian infra

    MERCREDI 6 MAI 2015


    COMPLEMENT

    Looking for parents who conceived a child with sperm of Cryo donor 7042 or ‘Ralph’
     

    • Also hoping to make contact with parents and DC offspring who suspect inconsistency in treatment by a clinic regarding the donor material or when a genetic disorder was diagnosed.

    Introduction
    My name is Stephanie Raeymaekers, I am 35 year old and a Belgian donor conceived child. I am the chair(wo)man of the association Donorkinderen België (translation DC children of Belgium).

    Cryo donor 7042 aka ‘Ralph’
    In September 2012 following news hit our screens and journals:

    • A Danish sperm donor was carrier of the genetic disorder NF1 The sperm was sold to many countries (Europe, USA, … )
    • The sperm was also sold through the California Cryo Bank (sister organization Nordic Cryo bank) under the alias ‘Ralph’
    • 43 DC offspring, of whom 9 inherited the disease
    • The Nordic Cryo bank was alerted about a child with NF1 in June 2009 but waited for six months to alert the clinics they supplied to
    • This news also hit our screen in Belgium where it was reported
       

    May 2013
    Affected Danish mothers, among them Lone Søgaard-Kristensen, contacted us about the case Cryo sperm donor 7042.

    They revealed to us that the first diagnosed child with NF1 in June 2009 was a Belgian DC child.


    You can find a summary of the version of events on our website. http://www.donorkinderen.com/#!donor-conceived-children-from-Belgium-and-the-Netherlands-unite-with-danish-mothers/c15ti (will adjust the link)

    With the information of Lone we went to the Belgian press on the 21st of June 2013. We uncovered that not only the first baby diagnosed with NF1 was a Belgian DC child, in total 20 children were conceived in Belgium.

    Because the Cryo bank refuses to come forward with correct and actual numbers or information, we are doing our own research.

    • There are indications that the donor wasn’t medical screened properly. Although he was not aware that he had the disorder, there were external symptoms of the disorder.
       

    • We found out that across the globe, with the sperm of this donor, 99 DC offspring were conceived. 19 children of them have the NF1-gene.
       

    • 44 in Denmark, Sweden and Norway, 1 in Iceland, 34 in USA en 20 in Belgium, of whom 11 children in Denmark, Sweden and Norway, 5 in the US and 3 in Belgium have inherited the genetic disorder.

    • We also know that not all children were tested. We even suspect that not all parents were contacted. Important to know is that if a child has not external symptoms of the disease, it can be carrier of the gene with a 50% rate of transmitting it to their offspring.


    February 2014 - Lone and I are now joining forces to reach out and help others
    We are looking for parents who have a child (or children) conceived with the sperm of Cryo donor 7042.


    We are also hoping to make contact with parents and DC offspring who suspect inconsistency in treatment by a clinic regarding the donor material or when a genetic disorder was diagnosed.

    • The right on information and correct treatment is important to all involved.
       

    • Politicians, governments and laws should protect and acknowledge the right on information for those ones who are being conceived by such treatments, and their families.
       

    • Governments, Europe and USA need to take responsibility regarding a better and thorough control of sperm banks and fertility clinics.
       

    • It is also our responsibility to make sure that cases like these don’t happen anymore.We owe it to the other families and children that will be conceived.
       

    • It is about creating a family. Those who go through fertility treatments in clinic, should have the right to ethical and correct doctors and sperm banks.
       

    • Because of Lone’s actions the government in Denmark the Nordic Cryo Bank is under investigation.Lone and other parents are now filling a lawsuit against the Nordic Cryo Bank for malpractice.
       

    • Because of the news in Belgium, my government is also finally taking action to

       

    Message from Lone
    “My family along with two other families are represented by the lawfirm ThomasMartinlaw.

    If anyone out there need advice or help, they are welcome to contact me for more information - or I can put them in contact with our lawyers. The good thing is, that our lawyers operate across borders.

    Important for me to state is: We are not making lawsuit to gain money. It will not happen in Denmark. If we are lucky we will win some, if we win ore one day make it to the court. The Cryobank is trying to dismiss the case and will try to drain us for money before we even get there (need sponsors).

    The reason why we do this is to make sure that this will not happen again. We want to make it safer for future DC children - we want the sperm bank business to be a lot more transparent, to the benefit of the children, not only to the benefit of the bank or donors!”

    If you know people who can help us in our search to find other affected families.

    Know that if you contact us, we are both very discrete, as we both always have been.
    We just want to found out the truth and help others.

    Or maybe you know about other cases from the California Cryo Bank?Or know other cases of other countries.

    If you have any questions, please don’t hesitate to contact one of us.

    With kind regards, Steph (
    stephke.r@pandora.be) & Lone Søgaard-Kristensen (keyoflife@outlook.com)


















    Aucun commentaire:

    Enregistrer un commentaire