Subscribe in a reader

translate/traduction

Pages vues depuis décembre 2009

samedi 16 mai 2015

Propagande terroriste: La BBC appelle "rebelles" les assassins MNLA terroristes de Sékou Traoré et 82 militaires maliens

La population de Ménaka
fêtant la défaite des terroristes MNLA
le  27 avril 2015
par Yanick Toutain
REVACTU
16/5/2015

 "La France a demandé au MNLA de l’aider (...)  nous avait donné son feu vert pour l’indépendance de l’Azawad. C’est l’accord qui a été conclu avant la guerre entre le MNLA et la France. Et immédiatement la guerre gagnée par le MNLA, la France a changé complètement de politique."Aveux d'un dirigeant du MNLA
 Hama Ag Mahmoud
(Beau fils de Mohamed Ali Ag Attaher,
 
l'Amenokal des Kal-Ansar,) 

LIRE AUSSI SUR CE GROUPE TERRORISTE MNLA

LUNDI 27 AVRIL 2015

Les groupes terroristes labellisés "amis de l'impérialisme" sont des "groupes rebelles".
Ils ont droit à un soutien public.
Les groupes terroristes secrets - dont par exemple DAECH qui reçoit ses armes par des convois militaires organisés par le MTI, les services secrets turcs de Erdogan sont qualifiés de "groupes terroristes".
Ils sont combattus militairement..... tout en continuant à recevoire financement, armes et appui par les services secrets des armées.... qui les combattent...
Les terroristes MNLA, comme les Dozos de Guillaume Soro et Alassane Ouattara en Côte d'Ivoire ont reçu le label "groupes rebelles".
Et la BBC fait leur publicité. Sans jamais rappeler leurs activités criminelles.


TERRORISTES MNLA, ANSARDINE, DOZOS , DAECH, AQMI, BOKO HARAM, BUTTES CHAUMONT, GIA, FIS, AL HUSSEINI, FRERES MUSULMANS, QARADAWI

La Grande-Bretagne comme la France, la Suisse, les USA et l'UE protège et finance des terroristes.
Tous les gens avertis savent que le véritable chef du réseau des Buttes Chaumont - Boubakeur Al Hakim (qui serait actuellement dans une des zones contrôlées par DAECH en Syrie ou en Irak) était un protégé de Ghannouchi, le leader des terroristes islamofascistes Ennadha. Et que ce terroriste chef des frères Kouachi avait revendiqué - encore en décembre 2014 - l'assassinat de Chokri Belaid et Mohamed Brahmi. Un crime qui ressemble étrangement à une commande des services secrets impérialistes. Comme ressemble aussi à une commande l'assassinat de Cabu qui ne cessait de démasquer les juges de Taubira comme des chiens serviles de l'Etat bourgeois ou comme ressemble à une commande l'assassinat de Charb qui allait publier son brulot antifasciste dénonciation de la  campagne des bigots islamofascistes prétendument victimes d'une "islamophobie"assimilitant l'islam à une race....
Tous les gens informés savent que le terroriste Ghannouchi était un protégé des MI5 et MI6.
La Grande-Bretagne sait parfaitement qui sont les terroristes du MNLA ont été envoyé attaquer le Mali sur demande de Sarkozy. Le MI6 sait parfaitement que ces terroristes, alliés au psychopathe Iyag Ag Ghali étaient en mission commandée pour attaquer à Ménaka et assassiner 82 militaires maliens à Aguel Hoc.
Et la BBC le sait tout autant.
Aveux d'un dirigeant du MNLA
 
Hama Ag Mahmoud
(
Beau fils de Mohamed Ali Ag Attaher, l'Amenokal des Kal-Ansar,)
 "La France a demandé au MNLA de l’aider à faire déserter tous les combattants de l’Azawad qui étaient dans l’armée libyenne, pendant la guerre de Libye. (...)  Et en contrepartie, elle nous avait donné son feu vert pour l’indépendance de l’Azawad. C’est l’accord qui a été conclu avant la guerre entre le MNLA et la France. Et immédiatement la guerre gagnée par le MNLA, la France a changé complètement de politique." 

VENDREDI 20 FÉVRIER 2015

C'est donc en parfaite connaissance de cause que ces gredins faux journalistes font l'apologie du terrorisme, appellent "Azawad" une région entière revendiquée par des trafiquants dégénérés.
La BBC est une agence impérialiste annexe.
Tel est la conclusion à tirer de cet "article"
Examinons la propagande terroriste de la BBC


Mali : 3 groupes de l’Azawad absents

16 mai 2015



Des combattants du MNLA, l'un des groupes  qui a boudé l'accord.
Des combattants du MNLA, l'un des groupes qui a boudé l'accord.
L'accord pour la paix et la réconciliation au Mali a été signé par le gouvernement et deux groupes de la coordination des mouvements de l'Azawad (CMA).

Ce ne sont pas "3 groupes de l'Azawad" mais un groupe terroriste et deux agences de camouflage alliées et déguisements de ce groupe d'assassins, de trafiquants, de malades mentaux au service de l'impérialisme/
Dès le départ, le vocabulaire terroriste est utilisé. Le mot "Azawad" n'a qu'une seule signification : zone de libre organisation de trafics drogue sous la direction de malades mentaux soutenus par la DGSE française, les mafieux de l'UE, le gouvernement terroriste Suisse (qui finançait son agence MNLA en juillet 2012 6 mois après les 82 assassinarts de Aguel Hoc.
Avant leur attaque de janvier, les terroristes avaient organisé un sondage sur un de leurs sites.
30% avait été le pourcentage des leurs soutiens. Cela signifiait que 70% de leur base - formée des receleurs de leurs trafics de drogue et autres méfaits - s'étaient opposé à cette attaque et cette revendication qu'un Etat Azawad terroriste.
La BBC continue sa propagande ensuite


"Le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), le Haut conseil pour l'unité de l'Azawad (HCUA) ainsi que le Mouvement arabe de l'Azawad (MAA), considérés comme les plus radicaux, n’ont pas pris part à la cérémonie vendredi. Ils réclament une série d'amendements, dont la "reconnaissance officielle de l'Azawad comme une entité géographique, politique et juridique" alors que le document ne reconnait ni autonomie ni fédéralisme pour l'"Azawad", nom par lequel les rebelles désignent le nord du Mali."
Si un groupe de dealers de la région galloise réclamait un Etat Wales pour y faire atterrir ses cargaisons de cocaine en provenance des FARC ou des groupes d'extrême-droite de Colombie, les gredins de la BBC seraient davantage génés aux entournures.
Même un Boris Thiaulay de l'Express révèle des vérités que camoufle cet article de la BBC
Depuis dix ans, le nord du pays est une plaque tournante de l'acheminement de la poudre blanche sud-américaine vers l'Europe. Militaires, politiques, ethnies... Le trafic a trouvé des relais dans tous les camps, djihadistes inclus. L'intervention française a coupé la route. Jusqu'à quand ?
Le terroriste criminel Wadoussène
protégé par l'ONU MINUSMA
Sauf que.... laisser croire que Serval aurait bloqué quoi que ce soit.... est pure propagande..... Le terroriste Wadoussène "libre comme l'air" est là pour le prouver.... l'école d'enfants terroristes de Iyad Ag Ghali est là pour le prouver... à 65 km de Kidal...
La France n'a rien coupé.....
Mais , au lieu de souligner l'absurdité de la situation actuelle, les pseudo-journalistes de la BBC banalisent le scandale.


"Or pour que l’accord soit mis en œuvre, il doit être signé par tous.
Le président malien, Ibrahim Boubacar Keita a indiqué que le document restait ouvert à la signature de ceux qui " n’en avaient pas compris l’intérêt pourvue que ce ne soit pas une prise en otage de la paix au Mali".
Le document, une fois mis en œuvre, entraînera des réformes institutionnelles dans le pays, en plus des efforts de développement qui seront focalisés sur les régions du nord."

Les Maliens qui commentent sur le site Malijet ne sont plus dupes de la propagande DGSE qui leur avait fait croire que Serval allait les libérer des terroristes


inziss 24 Octobre 2014
NOUS N AVONS JAMAIS DOUTE QUE LE MNLA ET LES NARCO DJIHADISTES CONSTITUENT UN MEME CORPS......................................
Mali 24 Octobre 2014
De toute façon c'est la fin de MNLA si vous voulez signer dans le cas contraire c'est La CPI qui vous attend l'armé conventionnelle ne va plus se battre contre vous et le service secret français ne va plus vous aider c'est la fin de votre rêve. Nous sommes la on vous tend la main car avant tout on est des frères malgré vos manipulations on
Sous l'article
Zones du Gourma et du Haoussa : des Djihadistes aperçus avec le drapeau du MNLAPar   22 réactions  

La BBC sait manier l'hypocrisie.
Une attaque terroriste devient un "conflit armé". Des narco-trafiquants protégeant leurs sites d'atterrissage deviennent des "indépendantistes"'
Des bigots agents de la riba deviennent des "salafistes".
"La guerre du Mali est un conflit armé qui a lieu dans le nord du pays depuis 2012, à la suite d'une insurrection de groupes armés salafistes et indépendantistes qui revendiquent l'autodétermination du territoire de l'Azawad."

Il est vrai que pour protéger ses groups terroristes, Hollande vient d'instaurer le fascisme MNCD PJLR en France


Mais ces terroristes subiraont en France la même raclée que le MNLA vient de subir au Mali

JEUDI 5 FÉVRIER 2015



Les terroristes MNLA de la DGSE, Sarkozy & Hollande subissent une défaite par le GATIA à Tabrichat (auto-défense populaire au Mali Groupe d’autodéfense touareg Imghad et alliés)

82 CRIMES DES MILICES TERRORISTES
DE HOLLANDE-SARKOZY-DGSE
Aguel Hoc 24 janvie' 2012


présentation Yanick Toutain
REVACTU
5/2/15



82 CRIMES DES MILICES TERRORISTES
DE HOLLANDE-SARKOZY-DGSE
Aguel Hoc 24 janvie' 2012
Les milices terroristes de Hollande en Afrique :


"le MNLA est protégé par la DGSE "

Le MNLA sont les terroristes qui ont attaqué Ménaka le 17 janvier 2012 et massacré 82 militaires maliens à Aguel Hoc le 24 janvier. Leurs complices étaient Iyad Ag Ghali et ses égorgeurs islamofascistes de Ansar Eddine.
Un crime dont les responsables sont le Qatar, Sarkozy, la DGSE, Blaise Compaoré et le président du Mali. ATT qui coordonnait l'attaque avec un Thuraya téléphone satellite .
(Il s'est fait intercepté en flagrant délit le 20 janvier 2012 par le capitaine Sékou Traoré-  qui le paya de sa vie.
82 CRIMES DES MILICES TERRORISTES
DE HOLLANDE-SARKOZY-DGSE
Aguel Hoc 24 janvie' 2012

MARDI 18 DÉCEMBRE 2012


Hollande avait ensuite bloqué les armes de l'armée malienne pour faciliter le travail.
C'est donc logiquement que Hollande, le donneur d'ordre du terrorisme en Afrique revint au Nord-Mali en accompagnant ses pantins du MNLA, les assassins de Aguel Hoc.
Depuis janvier 2013, ces criminels multiplient menaces et agressions.
82 CRIMES DES MILICES TERRORISTES
DE HOLLANDE-SARKOZY-DGSE
Aguel Hoc 24 janvie' 2012
Le MNLA, un allié gênant
"Les diplomates ont du mal à digérer les reproches des militaires : si Kidal pose problème, disent-ils, c'est parce que le MNLA est protégé par la DGSE . "Les services secrets ont besoin de ces Touaregs parce qu'ils ont des liens avec les preneurs d'otages", lâche un responsable français. Pour la chasse aux djihadistes aussi, ils sont utiles, du moins le croit-on. A ce sujet, Jean-Yves Le Drian reconnaît que les Français "se coordonnent" avec le groupe touareg dans la guerre contre Aqmi. En vérité, "entre le MNLA et la France, il y a un deal historique : parce que c'était une force laïque qui a pour ennemis les terroristes islamistes, la DGSE les aide depuis dix ans", admet un haut responsable français, confirmant ce que "le Nouvel Observateur" avait révélé il y a un an.
A Bamako, la mise sous protection française du MNLA agace. On reproche aux "libérateurs" de s'être alliés à ces rebelles considérés comme responsables de la crise. Une attitude jugée d'autant plus incohérente que, selon un officielmalien, "le MNLA a vendu à la France plus de beurre qu'il n'avait de lait". De fait, au Quai-d'Orsay, on reconnaît qu'"ils ont été moins utiles qu'on ne l'avait espéré", notamment pour préparer l'assaut dans l'Amettetaï." 
Sarah Halifa-Legrand et Vincent Jauvert Nouvel Obs  MALI. Les secrets d'une guerre éclair

Avec un laxisme de l'ONU qui est complice de Serval-Barkhane MNLA Ansardine.
Ce dernier a pu recruter avec les 20 millions d'euros versés par Hollande en octobre 2013.
Et, ce mois-ci c'est la MINUSMA qui tue des Maliens pour satisfaire à la folie criminelle de la Franceàfric et des inventeurs de l'Azawad raciste de la DGSE

MARDI 27 JANVIER 2015



"MINUSMA VS peuple malien" 5 morts aujourd'hui un article du 21 décembre 2012 "ONU-MISMA VS peuple malien : Après Abidjan, c'est Bamako. La 4° guerre contre l'Afrique est commencée"

par Yanick Toutain


REVACTU
27/1/15



"Encore une fois les populations de Gao ont marché ce matin pour protester contre le projet d’accord de zone de sécurité temporaire que la Minusma veut signer avec les groupes armés de la coordination autour de Tabankort.
La marche a quitté aux environs de 10h la place de l’indépendance de Gao pour le super camp de la Minusma vers l’aéroport. Malheureusement les troupes rwandaises ne l’ont pas fait dans la dentelle.
Elles ont tiré sur les manifestants faisant 5 morts et 5 blessés graves. Les blessés sont présentement à l’hôpital et selon des sources, certains sont dans le coma. Présentement la situation reste toujours tendue dans la cité des Askia."
Affaire à suivre.
Abdoulaye Diakité
SourceMalijet
C'est à longueur d'article que les sites maliens dénoncent ces groupes terroristes et le soutien dont ils bénéficient de la part de la DGSE, des services secrets britanniques, allemand et des USA
Ce n’est pas le cas du Mnla spécialisé dans la duplicité, le mensonge et les promesses sans lendemain qui a longtemps leurré François Hollande et à son ministre de la Défense Le Drian, en leur faisant croire qu’il avait toutes les cartes en main pour une solution définitive à la question des otages français et pour gagner la guerre contre le Mali. Autant de raisons qui font qu’ Iyad redevient incontournable dans le dénouement la crise du Nord-Mali.Il nest pas étonnant qu’après le départ de l’armée malienne de Kidal suite à la déroute qui a suivi les événements du 17 au 21 mai 2014, qu’Iyad Ag Ghaly ait fait un retour remarqué dans la ville à la tête d’une colonne de véhicules 4×4 lourdement armés. 60 ans, Iyad, figure historique et emblématique de la rébellion touareg est celui qui a déclenché dans la nuit du 28 juin 1990 à Ménaka la rébellion à la tête du Mouvement Populaire pour la Libération de l’Azawad, le MPLA créé en 1988, le front historique de la rébellion touarègue au Mali. La France fait preuve non pas de faiblesse, mais de connivence avec ce chef islamiste dont les crimes furent assimilés par le ministre français Yves Le Drian à des « actes de bravoure » !De retour à Kidal où est revenu riche de butins et auréolé de gloire, accompagné de ses bras droits et fidèles compagnons chargés de sa sécurité personnelle de Malick Ag Wanasnate et Moustapha Ag Warakoul, deux seigneurs de guerre, il a voulu faire un test en essayant d’instaurer la charia pendant le mois de carême. Mais il s’est heurté au refus, dit-on, des oulémas. Il ne renonce pas pour autant à imposer une charia plus adoucie.Ce retour triomphal sur la scène de ses exploits a donc été possible grâce à la France qui refuse de le traiter en terroriste. Iyad, allié naturel de François Hollande et des forces françaises dans l’imbroglio du Nord était depuis longtemps identifié, localisé à Tinzaouten, une commune algérienne proche de la frontière malienne par les français depuis la déroute des jihadistes à Konan en 2013.Son mouvement insurrectionnel, après son éclipse, s’était transformé en HCUA, Haut Conseil pour l’Unité de l’Azawad. C’était une stratégie pour donner à sa formation une nouvelle virginité, la rendre fréquentable et pour revenir plus fort, plus tôt que prévu dans les négociations inter maliennes.La bienveillance de la France a donc donné un répit salutaire à Iyad impliqué et jamais inquiété dans le massacre des soldats maliens faits prisonniers à Aguel Hoc, pour le remettre finalement en selle le dimanche dernier, date de son retour effectif à Kidal, une ville incontournable dans la crise du Nord, de laquelle tout part et tout revient . C’est une belle récompense pour lui, pour avoir fait libérer le 29 octobre 2013, par son cousin Abelkrim, chef touareg d’une katiba d’Aqmi les 4otages français enlevés par Abou Zeid à Arlit, au Niger.En la circonstance, Iyad AG Ghali avait décroché le jackpot : 20 millions d’euros de rançon. Plus que les ravisseurs d’Aqmi, il a été le grand gagnant de cette transaction, puisqu’il a obtenu des autorités françaises et du président François Hollande qu’on abandonne toutes les poursuites judiciaires contre lui et ses proches et qu’on le laisse tranquille pour agir à sa guise à Kidal et dans le septentrion.Sans doute pour les autorités françaises, le MNLA n’est plus un allié fiable, car il a suffisamment dans la crise du Nord fait la preuve de sa versatilité et de son inconstance en de multiples occasions. Elles savent que le MNLA seul ne peut pas tenir Kidal qui lui échappera inéluctablement avec le retour de tout ce que le sahel et le Sahara comptent de groupes islamistes.[contextly_auto_sidebar id="8zow2exW6sGBqRQSWU8g83X66o58OsCq"]Alors qu’Iyad tête de proue indiscutable et chef historique de la rébellion touarègue, d’une famille aristocratique, les Ifoghas, est une valeur solide, établie dans la région, un véritable héros aux yeux de la jeunesse touarègue qui s’identifie à lui. C’est quelqu’un sur qui la France sait désormais pouvoir compter les yeux fermés, pour des intérêts réciproques. Son deal avec la France lui permet de redistribuer les cartes.Oumar Coulibaly- See more at: http://maliactu.net/ag-ghaly-de-retour-a-kidal-riche-de-s…/…


Et les liens entre services secrets DGSE et terroristes MNLA Ansardine seront mis en lumière comme ceux des terroristes Ennahdha et les services secrets terroristes de la reine d'Angleterre !

Un Gannouchi fut pendant des années le protégé des MI5 et MI6
Commentaire d'Hannibal GENSERIC


Il apparaît, a posteriori, que Ghannouchi, dans son discours de Khartoum, racontait des bobards. Nulle part dans son existence, il ne s'est opposé à l'Empire anglo-sioniste
Au contraire :
- C'est Londres qui a accueilli et protégé Ghannouchi, devenu, d'après une revue américaine, agent du MI6 (la CIA britannique).
- On ne peut pas être financé par le Qatar (qui abrite les plus grandes bases américaines en dehors des USA) et combattre l'Amérique.
- En annonçant, dès 1979, l’État Islamique, Ghannouchi confirme sa connivence avec les services secrets anglo-sionistes (CIA, Mossad, MI6), qui sont à l'origine de la création de cet Etat Islamique, et qui fait partie intégrante du plan de démantèlement du Grand Moyen Orient.

Et la logique

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire