Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

mardi 4 novembre 2014

C'est en hélicoptère que Hollande est allé chercher son pantin Compaoré pour le protéger de la colère du peuple burkinabé



Compaoré et Kadhafi assassins de Thomas
 Sankara leader du CNR de 1987
par Yanick Toutain
RevActu
4/11/2014

Les révolutionnaires, les résistants anti-Franceàfric s'en doutaient. Mais c'est Jeune Afrique qui donne l'information : c'est un hélicoptère de l'armée française qui est allée chercher le tyran criminel en fuite qui tentait d'échapper à la colère de son peuple.
L'assassin a été protégé par ses donneurs d'ordre.
Un hélicoptère français, probablement des forces spéciales basées à Ouagadougou, est envoyé sur les lieux, a appris Jeune Afrique de sources diplomatiques concordantes. L'appareil exfiltre Blaise Compaoré et quelques proches, tandis que la majeure partie des membres du convoi est laissée sur place pour des raisons logistiques, avant de se diriger nuitamment vers le Bénin.L'ancien président est ainsi héliporté vers Fada N'Gourma, à une centaine de kilomètres dans l'est du Burkina. Là, une piste d'atterrissage a permis à un avion français venu de Côte d'Ivoire de se poser. Le groupe embarque à son bord et décolle en direction de Yamoussoukro, où il arrivera en fin d'après-midi.

Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Crise au Burkina | Exclusif. Burkina : comment la France a exfiltré Blaise Compaoré | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique Follow us: @jeune_afrique on Twitter | jeuneafrique1 on Facebook
Hollande avait donc menti une fois de plus !
"Cette évacuation, nous ne l’avons pas faite nous-mêmes, mais nous avons fait en sorte qu’elle puisse se faire sans drame", avait-il seulement expliqué.
Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Crise au Burkina | Exclusif. Burkina : comment la France a exfiltré Blaise Compaoré | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique Follow us: @jeune_afrique on Twitter | jeuneafrique1 on Facebook
Celui qui avait été mis en place par Jacques Foccart en construisant un complot qui mélait Houphouet Boigny, Kadhafi, et Charles Taylor était le chef esclavagiste de la région.
Pour le compte de la Franceàfric
Protecteur des criminels qui avaient attaqué le Mali en janvier 2012, Compaoré avait hébergé le MNLA et Iyad Ag Ghali qui logeait à Ouagadougou quand les militaires français faisaient semblant de le chercher dans le nord Mali
Compaoré fut l'agent de la Franceàfric pour pourrir la Côte d'Ivoire.
C'est lui qui tenait les ficelles de IB et du commando invisible, de Soro et Ouattara, de toutes les agressions contre la CIV depuis 2002 !
C'est à 50 kilomètres de la capitale que le parrain Hollande de la mafia esclavagiste envoya chercher son mercenaire local
Blaise Compaoré quitte le palais de Kosyam vers midi, le vendredi 31 octobre. Déjà en contact avec les autorités françaises, il prend la direction de Pô, dans un convoi de 28 véhicules civils, sous escorte militaire. Il n'aura cependant jamais le temps d'atteindre son fief du sud.
Averti que la population l'y attend, le convoi est arrêté dans la région de Manga et de Nobéré à environ cinquante kilomètres au nord de Pô.

Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Crise au Burkina | Exclusif. Burkina : comment la France a exfiltré Blaise Compaoré | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique Follow us: @jeune_afrique on Twitter | jeuneafrique1 on Facebook
LA veille de son départ du pouvoir, ils n'étaient plus que 75 à retweeter les messages du tyran.
De qoi réunir seulement 3 CDR de 25 personnes.
Et seulement 12 à indiquer ce tweet dans leurs préférés !
Mais ils n'étaient que 12 à mettre son tweet en favori. n'avait mm pas les 25 nécessaires pour un

Il faudra donc une révolution anti-esclavagiste en France même pour que cesse cette protection scandaleuse apportée à l'assassin de Thomas Sankara !
Cela ne saurait tarder !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire