Subscribe in a reader

Pages vues depuis décembre 2009

jeudi 20 novembre 2014

Un deal Kafando-Zida avant même l'intronisation de Kafando : révélation du général Emmanuel Beth ex-ambassadeur de Franceàfric au Burkina Faso

Présentation Yanick Toutain
20/11/14

Les naïfs vont devoir descendre de leurs petits nuages. Tous ceux qui avaient proclamé leur joie de voir un civil Michel Kafando être nommé président du Burkina Faso par l'aréopage anti-CNR de la Transition vont devoir revenir dans un monde plus réel : Il y a bel et bien eu un deal Kafando-Zida.
Un accord avant même l'intronisation de Michel Kafando.


 sur RFI l'ancien ambassadeur de France le général Emmanuel Beth vous avoue la vérité
" Je pense que cette combinaison et cette répartition des pouvoirs entre les différents acteurs a fait l’objet, avant même l’intronisation de Michel Kafando, d’un accord entre toutes les parties. »"
IL FAUT ECOUTER LES VOYOUS ESCLAVAGISTES DE FRANCEàFRIC quand ils vous disent la vérité !
http://www.rfi.fr/…/20141120-burkina-faso-emmanuel-beth-fr…/
++++
Les agents ATTAC-Survie-Smockey-Samsk qui font la claque du nouveau régime vont avoir de nouvelles explications à donner à la population.
De plus en plus d'activistes proto-formois Burkinabés s'interrogent sur Facebook 


Issaka Nacanabo
37 min
insurrection populaire à la burkinabé:très dommage! 35 morts pour rien.environ 300 blessés dont une centaine par balle pour rien.environ 40 millards de dégats materiel pour rien. tout ça pour ça?tout ça pour remplacer le Diable par ses petits? tout ça pour remplacer Blaise par son garde de corps et son envoyé spéciale au près des Nations Unis? 


La lecture intégrale de l'article de RFI est encore plus claire.
On nous rappelle qui était cet ex-ambassadeur français militaire.

Burkina Faso: l’ancien ambassadeur de France évoque le nouvel exécutif - RFI
RFI "Certes, le nouveau président de transition, Michel Kafando, est un civil, mais son Premier ministre, le lieutenant-colonel Zida, n’est autre que l’homme fort qui a dirigé le pays ces trois dernières semaines. Jusqu’à l’an dernier, le général Emmanuel Beth était ambassadeur de France à Ouagadougou. Aujourd’hui, il travaille dans un gros cabinet privé de veille stratégique, ESL Network, qui conseille les plus grosses entreprises du CAC 40. L’ancien officier et diplomate français livre son analyse au micro de Christophe Boisbouvier.
« En ce qui concerne le tandem Michel Kafando et Isaac Zida, je crois qu’en la matière cette question appartient aux Burkinabè et notamment à toutes les équipes. Qu’elles soient de l’opposition politique, de la société civile, peut-être aussi des militaires […]. Je pense que cette combinaison et cette répartition des pouvoirs entre les différents acteurs a fait l’objet, avant même l’intronisation de Michel Kafando, d’un accord entre toutes les parties. »

  • Yanick Toutain C'est lui qui pliotait les magouilles de la DGSE avec le MNLA, Ansar Eddine, Iyad Ag Ghali CONTRE LE MALI depuis Ouagadougou
    Il es logique de SUPPOSER qu'il a été nommé à ce poste pour ORGANISER CES OPERATIONS CRIMINELLES CONTRE LE MALI (ET A TERME CONTRE LE FASO) 
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Emmanuel_Beth
    ++++++++++++++++++++++

    Emmanuel Beth, né le 15 septembre 1952 à Cherchell (Algérie), est un officier parachutiste français de la Légion étrangère, général de corps d'armée, directeur de la Coopération militaire et de défense au ministère des Affaires étrangères de juin 2006 à l'été 2010, en remplacement de l’amiral Hervé Giraud. Cette direction a été transformée en direction de la sécurité et de la défense en mars 2009.
    Biographie[modifier | modifier le code]
    Du 1er octobre 2002 au 30 mai 2003, à la tête de la 11e brigade parachutiste à Toulouse, il était commandant de la force Licorne, puis à compter de 2004, chef du centre de planification et de conduite des opérations duministère de la Défense.
    Il est placé en détachement auprès du ministère des Affaires étrangères à compter du 1er juillet 2006 en tant que directeur de coopération et de défense du Quai d'Orsay.
    Du 25 août 2010 au 25 août 2013, il est ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République française au Burkina Faso1. Le Burkina Faso a été choisi depuis pour accueillir le dispositif de recherche et de localisation des salariés des groupes Vinci et Areva enlevés au Niger le 16 septembre 2010. A Ouagadougou, les opérations sont effectuées par une centaine d'hommes duCommandement des opérations spéciales - COS dirigé par le frère d'Emmanuel Beth, le général Frédéric Beth2, qui deviendra par la suite directeur de cabinet dudirecteur général de la Sécurité extérieure.
    Décorations[modifier | modifier le code]

    Emmanuel Beth, né le 15 septembre 1952 à Cherchell (Algérie), est un officier parachutiste français de la Légion étrangère, général de corps d'armée, directeur de la Coopération militaire et de défense au ministère des Affaires étrangères de juin 2006 à l'été 2010, en remplacement de l’amiral Hervé…
    FR.WIKIPEDIA.ORG
    1 h 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire